AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le forum ouvre à nouveau ses portes. Bienvenue à tous dans cette nouvelle aventure pleine de nouveautés.
-48%
Le deal à ne pas rater :
-48% sur Logitech G935 Casque Gamer Sans Fil – PC/Mac/Xbox ...
99 € 189 €
Voir le deal

Partagez
 

 Start a new game (ft Randy & Ludwig)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Holly Hennessy

Holly Hennessy



Messages : 64
Date d'inscription : 09/04/2020

Start a new game (ft Randy & Ludwig) Empty
MessageSujet: Start a new game (ft Randy & Ludwig)   Start a new game (ft Randy & Ludwig) Icon_minitimeMer 22 Avr 2020 - 0:18



7-44.jpg1586449630-avatar-ludwig.png

START A NEW GAME.

H.Hennessy, R.Sicks & L.Volko

◊ ◊ ◊



Raccoon City. Une petite ville d'origine sans histoire que désormais beaucoup de gens connaissent. Environ 20 ans plus tôt eu lieu le désormais célèbre "incident de Raccoon". Vous connaissez les films de Romero ? La on était en plein dedans: l'odeur de chair sanguinolente, de mort, de peau calcinée... Si j'en parle aussi facilement c'est parce que, comme beaucoup, je l'ai vécu.
J'avais une dizaine d'années et j'ai été très vite prise en charge par un groupe de flics qui m'ont emmené avec eux, hors de la ville.
Depuis ce jour, je fais des cauchemar à répétition. J'ai bien essayé de noyer tout cela dans le boulot, mais on n'échappe pas à Raccoon City...
Alors me revoilà, je retourne dans cet enfer. J'ai demandé ma mutation dans cette ville, car on ne se débarrasse pas de ses cauchemars en les fuyants, mais en les affrontant...

A peine sortie de la station service à l'entrée de la ville que mon portable se mit à sonner. Le coup de fil me demandait expressément de me rendre sur une scène de crime située en plein centre du parc de Raccoon. Visiblement, je n'allais pas m'ennuyer ici. Je n'avais même pas encore posé mes affaires dans mon logement que je devais déjà répondre à l'appel du devoir. Refermant la porte de ma Nissan avant de remettre le contact.

Environ dix minutes plus tard j'arrivais en ville. Je regardais chaque rue, chaque trottoir, chaque parcmètre, mais rien ne m'évoquait de souvenir. La ville avait été entièrement reconstruite, mais, même à l'identique, l'âme sombre et torturée de cette ville ne ressortait pas. Comme si la destruction l'avait entièrement lavée de sa corruption. Du moins le pensais-je, mais j'étais loin du compte.

Je garais la voiture non loin du parc. Avant de sortir et de m'approcher. Je passais sous le cordon de sécurité, faisant économiser de la salive au flic en faction en lui claquant le beignet avec ma plaque.
Ce fut le moment ou ma mauvaise habitude reprenait le dessus. Un problème énorme qui me marquait depuis toujours. Une sorte de fascination morbide qui se'insinuait dans mon esprit comme des chatouilles dans le haut de la nuque. La vision du cadavre me fit directement passé en mode "profileuse". Je troquais mes lunettes de soleil contre mes lunettes de lecture. Elle ne me servaient normalement que pour lire, mais c'était une forme de confort pour moi, comme une cape de super héros. Je me faufilais au milieu des agents, sans calculer personne. M'accroupissant près du corps.
C'était une femme, allongée, en robe blanche. Elle avait les mains jointes sur son ventre. de l'agacia était posé sur son crâne.
Enfin je pris la parole, pour qui ? Je l'ignorais, mais j'étais sure que le ou les inspecteurs ayant besoin de mon aide, m'entendraient.

— L'assassin avait de l'estime pour sa victime. Il peut s'agir d'un crime involontaire. Elle a les mains jointes, ça peut être un signe religieux ou signifier qu'elle est ou était enceinte. Son apparence a été soignée après le meurtre avec détail, ce qui signifie un profond respect ou un coté très méticuleux. Enfin il y a de l'agacia sur son front, cette plante peut signifier un amour secret. Il est possible qu'il s'agisse d'un crime passionnel...

Je ne pouvais pas m'en empêcher. C'était comme un état de transe. Je redescendais petit à petit, enlevant mes lunettes de lecture. Je calmais ma respiration, le regard encore accroché par le cadavre au sol avant d'enfin oser lever les yeux vers les personnes à qui je m'étais adressée sans vraiment y faire attention.

(c) oxymort



Dernière édition par Holly Hennessy le Dim 1 Nov 2020 - 10:20, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Randy Sicks

Randy Sicks



Messages : 789
Date d'inscription : 21/10/2010

Dossier du personnage
Age du personnage: 38 ans

Start a new game (ft Randy & Ludwig) Empty
MessageSujet: Re: Start a new game (ft Randy & Ludwig)   Start a new game (ft Randy & Ludwig) Icon_minitimeJeu 23 Avr 2020 - 18:26

*Randy capta la présence de la jeune femme lorsqu'elle se mit à parler derrière lui, penchée au dessus du corps de l'inconnue. Jusqu'alors, il s'appliquait à délivrer ses consignes aux primo-intervenants et aux quelques agents du RPD venus prêter main forte. Holly Hennessy. Une grande rousse arrivée dernièrement au commissariat. Une profileuse. Richardson ne disait que du bien d'elle, c'était manifestement une crack dans son domaine. Lorsqu'elle eut terminé son élocution, le STARS se pencha à son tour sur le cadavre et adressa un regard bienveillant à la jeune femme.*

Randy : Bonjour Holly, bienvenue dans l'arène. Et merci pour cette analyse. J'ai pas grand-chose à vous dire de plus. La fille est là depuis au moins 5 heures du matin, elle n'a rien sur elle. Personne n'a rien vu dans le voisinage proche et la police scientifique vient de terminer ses prélèvements. Si elle est connue des fichiers, on le saura en milieu d'après-midi.

*Encore une histoire sans queue ni tête. La femme qui était allongée devant lui devait avoir 35 ans, tout au plus. Cheveux châtains clairs coupés au carré, grande, mince, vêtue d'une simple robe blanche sans manches. Au travers du tissu, le STARS discerna les teintes sombres d'un imposant tatouage qui semblait galoper sur son flanc droit. Impossible pour l'instant de dire ce qu'il pouvait représenter. Et sinon, pas une trace de sang. Et ce rameau d'acacia. En l'état, difficile d'en déduire quoi que ce soit.*

Alors autant faire confiance à la profileuse...

Randy : Le doc part sur une strangulation mais ça reste à confirmer. L'autopsie est programmée à 14:00. Les gars du RPD vont rester sur place jusqu'au départ du corps. En attendant, on a trois bonnes heures à exploiter comme on peut. Une idée ?

Revenir en haut Aller en bas
Ludwig Volko

Ludwig Volko



Messages : 549
Date d'inscription : 04/08/2011
Age : 25
Localisation : Raccoon City

Dossier du personnage
Age du personnage: 22 ans

Start a new game (ft Randy & Ludwig) Empty
MessageSujet: Re: Start a new game (ft Randy & Ludwig)   Start a new game (ft Randy & Ludwig) Icon_minitimeJeu 23 Avr 2020 - 21:03

*Les journées à Raccoon City se suivent et se ressemblent, du moins c’est l’impression que j’en avais jusqu’à ce jour-là : j’avais passé la majorité de mon temps de service à l’accueil à recevoir les plaintes des citoyens. Mais pas ce jour-là, il semblait que les grandes pontes avaient décidé de me faire prendre l’air sur une scène de crime. Je ne mentirai pas en disant que j’étais prêt à accepté n’importe quelle tâche plutôt que de passer encore une journée à l’accueil, même si ça signifiait rédiger les mails d’un supérieur.
Le peu de temps libre que j’avais eu m’avais empêcher de récupérer mon arme officiel et je devais me contenter de demander une arme de prêt à l’officier du stand de tir, ma demande ne sembla pas l’étonner, il m’informa même que c’était assez courant avec les nouveaux, on nous donnait un travail peu intéressant pour voir si l’on avait choisi cette carrière juste pour la gloire ou pour le mérite que cela apportait.
Sans attendre plus longtemps, je me rendais au parking du commissariat et montait dans ma voiture pour me rendre sur place, la logique aurait voulu que je monte en voiture avec d’autres agents mais comme je n’avais pas encore pris le temps de réellement faire connaissance avec les autres, je ne souhaitais pas m’imposer.  Une dizaine de minutes plus tard j’arrivais sur les lieux et me garais là où il y avait de la place, ma tenue civile me valut un vérification de mon badge auprès de l’agent de garde au niveau du cordon de sécurité, quelques mètres plus loin je voyais un corps étendu et quelques agents entrain d’examiner le corps et les alentours ; pour ma part je regardais si les effets personnels de la victime n’avait pas été jeté au alentours mais j’avais fait chou blanc sur cette recherche.*

Peut-être que les autres ont eu plus de chance…

*En revenant sur mes pas, j’entendis une personne présentait des faits sur la victime, une profileuse à ce qu’il semblait. J’appris par la suite qu’elle s’appelait Holly grâce à l’intervention d’un autre agent ; Randy Sicks si mes souvenirs étaient bons. Par la suite, il demanda si quelqu’un avait une suggestion sur la suite, un détail m’avait fait tiqué dans ma recherche d’éléments appartenant à la victime.*

- Hum… On est pas sur la scène du meurtre… Enfin, je dis ça parce qu’il n’y a aucune trace de lutte et si la strangulation est belle et bien la cause de la mort… A moins que le tueur lui ait brisé la nuque sur le coup… Elle aurait essayé de s’extirper de son emprise…

*Je me grattais l’arrière du crâne en attendant l’avis des autres agents.*
Revenir en haut Aller en bas
Holly Hennessy

Holly Hennessy



Messages : 64
Date d'inscription : 09/04/2020

Start a new game (ft Randy & Ludwig) Empty
MessageSujet: Re: Start a new game (ft Randy & Ludwig)   Start a new game (ft Randy & Ludwig) Icon_minitimeVen 24 Avr 2020 - 14:11



7-44.jpg1586449630-avatar-ludwig.png

START A NEW GAME.

H.Hennessy, R.Sicks & L.Volko

◊ ◊ ◊



Alors que je sortais de ma torpeur, hotant doucement mes lunettes avec mes phalanges tendues, une voix bienveillante me fit redescendre sur terre. Un agent, visiblement expérimenté, la quarantaine ou un peu moins. M'étant renseignée sur mes collègues, j'avais du voir son dossier. Son visage ne m'était pas inconnu...Sicks ! C'est ça: Randy sicks.

— J'espère ne pas me tromper. Le profiling est une science inexacte, mais elle a déjà fait ses preuves par le passé. Cela dit, il peut y avoir un paquet de raison à cette maison en scène...

La première étant que le tueur connaisse le profiling et veuille nous mener sur une fausse piste, mais c'était hautement improbable, il aurait fallu qu'il ou elle sache que la police de Raccoon compte un profiler au sein de leurs rangs et, aujourd'hui, je suis plus une agente qu'une profiler.

La strangulation semblait être la cause de la mort. Le capitaine Sicks me précisait d'ailleurs que nous arions les conclusions du labo vers 14h ce qui nous laissait un peu de temps. Intervenant alors un autre agent dont je ne connaissais pas le visage./ Sans doute un nouveau. Il nous précisait que le meurtre n'avait sans doute pas eu lieu sur place vu que l'endroit ne comptait aucune trace de lutte.

— Il y a une autre possibilité, peut être un jeu BDSM qui aurait mal tourné. La strangulation est une pratique courante chez les habitués des jeux de domination. Le ou la partenaire aurait serré trop fort et aurait exprimé ses regrets via cette mise en scène. Cela reste hautement difficile à croire étant donné qu'en cas de mort accidentelle, le tueur ne se serait pas donné tout ce mal.

Il y avait peu de chance que cette théorie soit la bonne, mais si j'avais compris quelque chose durant toutes ses années c'était bien qu'il ne fallait négliger aucune piste. J'avais vu des explications farfelues clore des enquêtes inimaginables.

— Nous sommes dans une ville ou les morts essaient de manger les vivants, tout est possible après tout.

Nous étions surement partis pour rester un moment sur place. Moi qui espérait pouvoir d'abord passer au commissariat pour découvrir mon nouveau bureau et m'installer à mon aise, ça n'était pas pour tout de suite. J'en profitais pour me présenter au jeune homme à lunettes.

— Bonjour, je suis Holly.

Dis-je en lui tendant une main de salutations professionnelles.

— Si je comprends bien, on n'en saura pas plus sur le corps avant 14h. Peut être pourrions nous vérifier les lieux. Soit il ou elle l'a tuée ailleurs et a donc du l'amener sur un véhicule pour être discret, soit ça s'est passé ici et l'on pourrait trouver des traces de lutte...

Une autre question me frappait d'un coup.

— Connait-t-ont son identité ?

(c) oxymort



Dernière édition par Holly Hennessy le Dim 1 Nov 2020 - 10:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Randy Sicks

Randy Sicks



Messages : 789
Date d'inscription : 21/10/2010

Dossier du personnage
Age du personnage: 38 ans

Start a new game (ft Randy & Ludwig) Empty
MessageSujet: Re: Start a new game (ft Randy & Ludwig)   Start a new game (ft Randy & Ludwig) Icon_minitimeLun 27 Avr 2020 - 14:18

*Un troisième enquêteur du STARS intervint rapidement. Avec une certaine retenue, il se mêla à la conversation pour mettre en exergue le fait que la fille n'avait pas été tuée ici, en plein parc. Randy releva la tête et considéra la silhouette longiligne du jeune homme qui lui faisait face. C'était Ludwig Volko, l'un des derniers arrivés au sein de l'équipe. Avec ses cheveux en bataille et ses grosses lunettes, il avait une dégaine d’éternel adolescent mais ses compétences en informatique et en déminage en faisaient un élément de valeur. Randy esquissa un sourire gêné en le voyant, ayant appris tout dernièrement qu'il avait subi les affres d'un bizutage « light » l'ayant conduit à jouer le chargé d'accueil au commissariat, besogne réservée d'ordinaire aux bleus du RPD.*

*Les trois enquêteurs échangèrent quelques mots autour de la défunte avant qu'Holly ne se mette à s’interroger sur son identité. Randy lui répéta qu'elle n'avait strictement rien sur elle, à l'exception de cette robe blanche, par ailleurs beaucoup trop propre pour ne pas avoir été enfilée sur le corps sans vie de la fille après sa mort. En l'état, tout portait à croire que ce meurtre mis en scène de manière sordide était l’œuvre d'un déséquilibré. Quant à l'acacia, le STARS constata – au gré de quelques manipulation sur son smartphone – qu'il symbolisait tout et n'importe quoi : l'immortalité, l'amour, la pudeur, la franc-maçonnerie, la chrétienté... Rien qui n'était en mesure de l'aider pour l'instant.*

Randy : Bon, les pompes funèbres arrivent. Les agents du RPD ratissent le secteur. Si vous voulez, allez manger un bout avant l'autopsie, n’hésitez pas. Moi je vais rester là pour superviser la fin des recherches et je vous retrouve à la morgue. OK ?
Revenir en haut Aller en bas
Ludwig Volko

Ludwig Volko



Messages : 549
Date d'inscription : 04/08/2011
Age : 25
Localisation : Raccoon City

Dossier du personnage
Age du personnage: 22 ans

Start a new game (ft Randy & Ludwig) Empty
MessageSujet: Re: Start a new game (ft Randy & Ludwig)   Start a new game (ft Randy & Ludwig) Icon_minitimeMar 28 Avr 2020 - 18:29

*Les arguments de la rouquine se valaient, un accident au cours d’un jeu BDSM pouvait parfaitement être la cause de l’absence de traces de lutte, si la victime ne se sentait pas en danger, elle n’avait aucune raison de se se débattre. Je hochais la tête en y réfléchissant puis fus intrigué par une des remarques qu’elle fit aux sujet des morts mangeant des vivants, je plissais les yeux sur le moment et me souvenais des histoires sur cette ville, une épidémie rendant les infectés fous et quasiment immortel, comme des drogués ne réagissant pas aux blessures qu’ils recevaient. Mes pensées furent interrompues au moment où elle me tendit la main en se présentant, par reflex je la saisissait et souriais doucement.*

- Ludwig, enchanté… Par contre, je peux vous demander pourquoi vous parliez de l’épidémie d’il y a vingt ans ?

*Selon les données que j’avais pu lire sur le net, la ville avait été rasée à coup d’énergie atomique et avait été reconstruite à l’identique entièrement grâce aux fonds fournis par la société Umbrella, un geste pouvant semblait altruiste pour la ville d’origine de la société mais qui me paraissait juste être un gros coup de pub pour une société pharmaceutique n’ayant pas pu endiguer une épidémie si proche de son siège principal.
Sans attendre, je répétais le même mouvement auprès de l’agent Sicks, toujours le même sourire léger, bien qu’un peu mal à l’aise.
Puis la question qu’on ne s’était pas posée fut posée, qui était la victime : répondre à cette question allait sûrement prendre du temps puisque que nous n’avions trouvé aucune pièce d’identité sur la victime et essayer de faire une reconnaissance faciale grâce à un logiciel passant en revue les profils de réseaux sociaux serait comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Le service médico-légal serait à coup sûr le seul capable de nous donner cette information, en attendant ce sera Jane Doe.
Quelques minutes passèrent pendant que nous continuions à observer la scène de crime, puis l’agent Sicks nous informa que les pompes funèbres arrivaient et nous invita à aller déjeuner en attendant les résultat de l’autopsie, il poursuivit en ajoutant qu’il allait rester, histoire de gérer la situation. Sans réellement réfléchir je portais mon regard sur l’agent Holly, étant tout juste S.T.A.R.S depuis une semaine, je la voyais comme une supérieure même s’il était possible qu’il n’en soit rien : le syndrome du nouveau.*

- Vous savez s’il y a un café ou un restaurant dans le coin ?
Revenir en haut Aller en bas
Holly Hennessy

Holly Hennessy



Messages : 64
Date d'inscription : 09/04/2020

Start a new game (ft Randy & Ludwig) Empty
MessageSujet: Re: Start a new game (ft Randy & Ludwig)   Start a new game (ft Randy & Ludwig) Icon_minitimeMer 29 Avr 2020 - 20:01



7-44.jpg1586449630-avatar-ludwig.png

START A NEW GAME.

H.Hennessy, R.Sicks & L.Volko

◊ ◊ ◊



Visiblement il n'y avait aucun moyen de savoir qui elle était. La scientifique pourrait surement nous renseigner. Tatouage ou marques personnelles, n'importe quoi.
Le jeune homme à lunettes se présentait sous le nom de Ludwig, un prénom inconnu. Je n'avais sans doute pas eu sa fiche car il devait être nouveau. Ludwig fut surpris que j'évoquais l'incident de Raccoon.
Comme toute légende urbaine basée sur une vérité, j'imagine que l'évoquer était réservé aux habitants et à ceux qui l'ont vécu.

— C'était juste une phrase...Pour dire...Que tout est possible...

Je commençais à avoir du mal à parler. Je croisais les bras sur ma poitrine et commençais à me gratter furieusement, mais discrètement l'intérieur du poignet en soutenant mes deux collègues du regard.
Personne ne devait savoir que l'incident de Raccoon m'avait autant marquée. Pourtant c'était le cas. J'avais des crises de cauchemars, mais aussi de légères crises d'auto-mutilations. Je ne pouvais m’arrêter qu'à un moment précis, moment qui arrivait plus vite que prévu. Je sentis l'humidité du sang sur mon doigt. Une grattage plus violent que les autres. Je me sentais apaisée. Quand à mes collègues, ils n'avaient pas du le remarquer.

Tandis que je me griffais à l'insu de mes collègues, Ludwig demandait si je connaissais un café dans le coin. De son coté le capitaine Sicks semblait vouloir que nous partions. J'avais beaucoup de mal à deviner ses intentions. Peut être avait t'il, lui aussi, été vexé de ma remarque sur l'incident ?

— Je ne sais pas, je viens d'arriver en ville. Je ne connais pas encore le coin.

Encore que, si la ville avait été reconstruite à l'exactitude. Je savais ou se trouvait le Jack's bar, mais il n'était pas tout près. Déjà à l'époque je n'avais pas trop connaissance des lieux. Après tout, j'avais 10ans, je n'étais qu'une gamine en voyage avec ses parents.

Je me tournais vers le chef Randy.

— OK Capitaine, on va boire un café et on se rejoins à la morgue.

(c) oxymort



Dernière édition par Holly Hennessy le Dim 1 Nov 2020 - 10:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Randy Sicks

Randy Sicks



Messages : 789
Date d'inscription : 21/10/2010

Dossier du personnage
Age du personnage: 38 ans

Start a new game (ft Randy & Ludwig) Empty
MessageSujet: Re: Start a new game (ft Randy & Ludwig)   Start a new game (ft Randy & Ludwig) Icon_minitimeVen 1 Mai 2020 - 14:00

*Randy était sur le point de regagner son véhicule pour y déposer ses notes lorsqu'il aperçut une jeune fille assise sur le dossier d'un banc public, à environ 50 mètres de sa position. Difficile de dire depuis combien de temps elle se trouvait là, sous son arbre. Il ne l'avait pas remarquée jusqu'alors. En concentrant son attention sur sa fine silhouette, le STARS remarqua qu'elle n'avait pas l'air au mieux. Elle avait la tête baissée et ses longs cheveux retombaient de part et d'autre de la capuche de son sweat. De prime abord, elle semblait regarder ses pieds mais en maintenant son attention sur elle, Randy comprit qu'elle contemplait la scène de crime du coin de l’œil. Avant qu'Holly et Ludwig ne prennent congé, il se retourna vers eux et les apostropha en toute discrétion.*

Randy : Holly, derrière moi il y a une fille assise sur un banc. Je ne sais pas ce que tu en penses mais j'ai l'impression qu'elle aurait peut-être deux-trois trucs à nous dire. Je te laisse gérer ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Ludwig Volko

Ludwig Volko



Messages : 549
Date d'inscription : 04/08/2011
Age : 25
Localisation : Raccoon City

Dossier du personnage
Age du personnage: 22 ans

Start a new game (ft Randy & Ludwig) Empty
MessageSujet: Re: Start a new game (ft Randy & Ludwig)   Start a new game (ft Randy & Ludwig) Icon_minitimeVen 1 Mai 2020 - 15:12

*La réponse de l’agent Holly me fit prendre mon téléphone et débuter une recherche sur les cafés et restaurants que l’on pouvait rejoindre sans pour autant devoir remonter en voiture. Une minute me suffit pour voir qu’un petit restaurant italien faisant aussi café se trouvait à l’une des sortie du parc et les notes qu’il avait reçu pour la qualité de la nourriture étaient bonnes. Entendant ma collègue annoncer à l’agent Sicks que nous le rejoindrions à la mort, je m’apprêtais à annoncer le résultat de ma recherche quand le vétéran me coupa l’herbe sous le pied pour parler d’une personne assise non loin qui semblait observer la scène de crime.
Je réajustais mes lunettes en me redressant pour repérer la-dite personne avec ma vision périphérique, je comprenais l’intérêt que Sicks pouvait lui porter, cette personne était cachée en pleine vue, impossible de la reconnaître de part son visage en grade partie dissimulé. Je gardais un sourire aux lèvres pour ne pas risquer de vendre la mèche.*

- Vous pensez qu’elle va partir si on se dirige par là ? Parce que clairement, si votre suspicion est juste dès le moment où on va bouger, elle se lèvera et commencera à partir… Avec de l’avance sur nous… Et pas sûr qu’on puisse la rattraper si elle se met à fuir…


*Je réfléchissais un instant et relever les yeux pour remarquer un plan du parc un peu plus loin, d’un coup d’œil rapide, je remarquais qu’il était possible d’arriver des deux coté du chemin pour l’empêcher de fuir ou du moins la forcer à se dirigeait vers l’un des agents. Toujours le sourire aux lèvres, je me tournais vers Holly.*

- Je vais faire le tour et me placer de l’autre coté du chemin, à coté du petit pont… Comme ça, si j’ai raison, on pourra l’interpeler… Et si j’ai tord, j’aurais fait un peu d’exercice avant le repas.

*Je terminais ma phrase par un petit signe de la tête avant de partir en trottinant légèrement sur le petit chemin qui me mènerait au pont. Il ne me fallut que deux minutes pour y arriver, de là où j’étais, je voyais toujours la personne suspecte assise sur le banc. Le sourire toujours au coin des lèvres, je m’appuyais contre la rambarde de métal et attendait de voir si l’individu allait fuir ou non.*
Revenir en haut Aller en bas
Holly Hennessy

Holly Hennessy



Messages : 64
Date d'inscription : 09/04/2020

Start a new game (ft Randy & Ludwig) Empty
MessageSujet: Re: Start a new game (ft Randy & Ludwig)   Start a new game (ft Randy & Ludwig) Icon_minitimeSam 2 Mai 2020 - 10:27



7-44.jpg1586449630-avatar-ludwig.png

START A NEW GAME.

H.Hennessy, R.Sicks & L.Volko

◊ ◊ ◊



Le Capitaine Sicks semblait nerveux d'un coup. Il me confiait discrètement son intérêt pour une femme assise sur un banc non loin de nous. Une capuche recouvrait sa tète et ses cheveux camouflaient son visage. Elle ne remuait pas d'un iota, semblant hypnotisée par la scène.

Ludwig prit alors la décision de contourner la jeune femme. Une idée fort intéressante. Il ne nous restait plus qu'à trouver un moyen de l’apostropher sans qu'elle se sente menacée. J'observais du coin de l’œil, faisant semblant de récupérer des indices, tout en vérifiant la place de l'inspecteur Volko, une fois ce dernier en place, je décidais de m'approcher de la personne assise.

— Bonjour, je suis Holly Hennessy du RPD, pourrais-je vous parler un instant ?

Pas de réponses, la silhouette qui me faisait face ne dit rien.

— Mademoiselle s'il vous plait, pourriez vous au moins relever votre capuche que je puisse voir votre visage ?

Pas plus de réactions...

— Vous êtes blessée ? Attendez, je vais m'approcher, pas de geste brusques s'il vous plait...

Je m'accroupissait pour voir son visage et eue un mouvement de recul. Mon regard se plantais dans celui de Volko, puis Sicks et je leurs fis signe d'approcher. J'hottais la capuche de l'inconnue. Elle ne risquait pas de répondre: elle était morte.

De profondes morsures lézardaient le cou de la victime. Cela évoquait clairement un rapport aux incidents de Raccoon. Pour moi, cela évoquait autre chose.

— Capitaine Sicks, il va falloir vérifier s'il y a des morsures sur l'autre corps et faire une analyse toxique sur les deux cadavres...

J'enfilais un gant de plastique et ouvrit délicatement la bouche de la seconde victime et comme je m'y attendais: il y avait des débris de feuille broyée sur sa langue.

— Nous allons peut être avoir un problème...

Tout mon corps me démangeait maintenant. Il fallait que je me gratte, mais je restais stoïque devant mes collègues.

— Avez vous entendu parler du culte du faiseur de pluie ? Il s'agit d'une secte qui a marqué New York il  y a environ 5ans. Leurs adeptes pensaient que l'incident de Raccoon était une bénédiction. C'était des tarés qui ont essayé de recreer des virus biologique, mais comme aucun d'eux n'est scientifique, ils ont heureusement foiré leur coup. Mon enquète a mené à l'arrestation des membres, mais un d'entre eux nous a échappés. On a une vague de meurtre semblables à ceux ci. Le modus operandi de la première victime est un peu différent, mais on est dans le thème pour celle ci: Le meurtrier a forcé la victime à mâcher une plante et l'a tuée avant de manger certaines partie de son corps.

De ma main gantée j'écartais légèrement les rebords du sweat shirts.

— Elle a été étranglée elle aussi, regardez il y a des marques de doigts sur son cou.

Je me redressais et lancais un regard sombre à mes collègues.

— Si j'ai raison et il y a de fortes chances que ça soit le cas, on ne l’attrapera pas aujourd'hui. Ce type est fou, mais malin. Il a toujours trouvé un moyen d'éliminer toute trace d'adn des corps, ce qui me fais me demander s'il n'utilise pas une fausse dentition pour pratiquer des marques sur les corps. Autre chose: les meurtres se sont calmés il y a 6mois à NY, aujourd'hui j'arrive à Raccoon et les meurtres reprennent ici. Ca n'est pas une coïncidence: j'ai mis fin au culte, il y a de fortes chances qu'il cherche à retenir mon attention.

J'en profitais pour rapidement fouiller les poches de la morte....Rien...

— Ok, que fait t'on ? On rentre au commissariat pour en parler au commissaire ? Je ne connais pas trop la marche à suivre ici...

(c) oxymort



Dernière édition par Holly Hennessy le Dim 1 Nov 2020 - 10:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Randy Sicks

Randy Sicks



Messages : 789
Date d'inscription : 21/10/2010

Dossier du personnage
Age du personnage: 38 ans

Start a new game (ft Randy & Ludwig) Empty
MessageSujet: Re: Start a new game (ft Randy & Ludwig)   Start a new game (ft Randy & Ludwig) Icon_minitimeMar 5 Mai 2020 - 14:42

*Cette journée devenait dingue. La découverte de la fille dans sa robe blanche n'avait déjà aucune explication logique, voilà que le corps d'une seconde victime venait d'être découvert à proximité immédiate. La pauvre adolescente était assise sur son banc, capuche sur la tête, la gorge en lambeaux. Cette mise en scène n'avait aucun sens. Pourquoi prendre la peine - et le risque - de venir installer la dépouille sur ce banc dans un endroit aussi fréquenté ? Certes, cette macabre entreprise avait probablement été menée de nuit mais cela n'enlevait rien à la détermination et au sang froid du ou des tueurs. Rien n'expliquait non plus la différence de traitement : l'une était couchée au sol avec précaution, sans blessure apparente, tandis que l'autre - assise et vêtue manifestement de ses propres vêtements - avait été sauvagement mutilée. Trop de questions se bousculaient encore dans l'esprit du policier lorsque Holly prit la parole pour mettre en lumière le dénominateur commun à ces deux découvertes : une secte née à New York, « le culte des faiseurs de pluie ». Sur un ton quasi flegmatique, la rousse révéla les grandes lignes de cette histoire de confrérie qui vouait un culte à Umbrella Corporation et qui s'était imaginée que la destruction du monde par l'usage d'armes biologiques avait quelque chose de divin, de providentiel. Lorsqu'elle conclut en évoquant la présence probable en ville de l'un des membres fondateurs de cette secte, le regard du STARS se durcit. Ils allaient devoir avancer vite, au risque de voir les morts se multiplier.*

Holly : OK, que fait t-on ? On rentre au commissariat pour en parler au commissaire? Je ne connais pas trop la marche à suivre ici...

Randy : Je gère ça. Je vais rendre compte à Richardson et je vais faire au mieux pour avancer l'autopsie de notre première victime. Il faut absolument qu'on identifie ces deux filles si on veut faire un lien entre elles.

*Tout en délivrant ses directives, le STARS passa un masque de protection et s'approcha au plus près de la jeune fille du banc. Son intention n'étant pas de souiller la scène de crime, il entreprit un rapide état des lieux en s'interdisant tout contact avec le corps. En dehors des terribles morsures qui lui balafraient le cou et des feuilles broyées retrouvées dans sa bouche, la victime était une gamine tout à fait lambda, semblable à celles qui dévalaient les marches de l'université à la pause méridienne. Elle portait un sweat-shirt à capuche, un legging noir quelconque et une paire de Converse grises. La mine de Randy se renfrogna lorsqu'il comprit qu'elle n'avait aucun effet personnel sur elle. C'était logique. Holly n'avait pas manqué de souligner que le tueur de la secte était quelqu'un de méticuleux et d'intelligent. Pourtant, il discerna une sorte de renflement sous la manche droite du sweat-shirt. Après avoir pris le temps de se saisir d'une pince brucelle à usage unique, il remonta le vêtement sur le frêle poignet de l'adolescente pour révéler la présence d'un bracelet connecté de couleur jaune fluo. C'était mieux que rien. Avec méthode, il passa la pince dans son autre main pour pouvoir attraper un scalpel dans sa sacoche de police technique. Après avoir retiré l'embout de protection de la lame, il entailla le plastique souple du bracelet. Celui-ci se désolidarisa du poignet quasi-instantanément et il se retrouva illico dans un petit sachet plastique transparent. Randy se releva à l'issue puis se tourna vers ses camarades. En apercevant Ludwig, il lui tendit l'objet.*

Randy : Ludwig, c'est toi l'expert. Je te laisse le bracelet. Vois si tu peux en tirer quelque chose. Avec un peu de chance, on arrivera sur un profil en ligne qui nous donnera l'identité de notre victime.
Revenir en haut Aller en bas
Ludwig Volko

Ludwig Volko



Messages : 549
Date d'inscription : 04/08/2011
Age : 25
Localisation : Raccoon City

Dossier du personnage
Age du personnage: 22 ans

Start a new game (ft Randy & Ludwig) Empty
MessageSujet: Re: Start a new game (ft Randy & Ludwig)   Start a new game (ft Randy & Ludwig) Icon_minitimeMer 6 Mai 2020 - 15:28

*La théorie était sans faille, il était impossible que la personne que l’on souhaitait interrogé puisse s’enfuir à moins d’être une experte de l’évasion. Tout était prévu pour l’interpeller, à part le fait qu’elle soit morte, l’imprévu était encore au rendez-vous. J’avais commencé à me rapproché avant qu’Holly ne me fasse signe, cela ne me força qu’à accélérer le pas pour voir la nouvelle victime. Je regrettais amèrement de m’être approché aussi rapidement, la vision d’horreur me fit avoir des haut-le-cœur, j’avais beau être habitué à voir des cadavres dans les jeux vidéos ou dans des films, l’odeur de la mort n’était pas encore dans mes habitudes, ça ne valait pas le poisson pourri que mon père utilisait pour faire des appâts de pèche mais c’était quelque chose quand même.*

Elle était pas là quand je suis arrivé, je suis passé par ici à l’allée et elle n’était pas là j’en suis sûr.

*Je plaçais ma main sur ma bouche, choqué de voir les marques de dents sur chaque partie du corps visible, des morsures humaines. J’écoutais à moitié ce qu’annoncer l’agent Holly, je comprenais l’histoire d’un culte, d’un virus et de cannibalisme, mais tout cela n’avait aucun impact sur moi, j’étais bloqué sur la victime : elle devait avoir mon âge ou un peu plus jeune et elle était morte, assise sur ce banc, devant moi. J’essayais de détourner le regard un instant mais quelque chose en mois m’en empêcher, comme le jour où j’étais face à la bombe dans mon ancienne école. J’avais l’impression que tout recommençait, il me semblait entendre le grésillement de mon téléphone en haut-parleurs avec une voix inconnue m’indiquant quel câble couper.
Je secouais la tête sortant de ma torpeur au moment où l’agent Sicks me tendait un sachet contenant un bracelet connecté, je le saisissais machinalement et balbutiais quelques mots*

- Je… Oui.. Je vais voir ce que je peux faire…

*Sans attendre plus, j’allais m’asseoir sur un banc non loin et commençais à inspecter le bracelet à travers le plastique, le coté positif de mon analyse et que je n’allais pas avoir à le sortir du sachet puisque qu’il ne s’agissait pas d’un modèle uniquement tactile, la plupart des actions pouvaient s’effectuer grâce à des boutons sur le coté. Je soupirais un instant en sortant mon téléphone de travail, je n’allais pas me risquer à connecter mon téléphone personnel, au cas où il s’agirait d’un piège. La connexion s’effectua sans réel soucis,je passais en revue les informations sur la mémoire du bracelet : rien d’extraordinaire, des allées et venues vers la fac et ce qui me semblait être l’adresse de la victime.
Après quelques minutes de lecture de données, j’enregistrais les adresses les plus fréquentais, pour connaître l’identité de la victime mais aussi la dernière localisation où elle était avant le parc. Je finissais par me relever et rejoindre mes collègues.*

- J’ai trouvé ce que je suppose être son adresse, l’école où elle étudiait et le dernier lieu où elle était avant ici. Ce bracelet est un vieux modèle de l’époque où le GPS était peu commun… Donc soit le tueur n’y a pas prêté attention… Soit il l’a laissé volontairement pour un jeu de piste…

*Je m’efforçais de ne plus porter mon regard vers le corps, je n’avais pas envie que ça embrume mon jugement et mes capacités.*
Revenir en haut Aller en bas
Holly Hennessy

Holly Hennessy



Messages : 64
Date d'inscription : 09/04/2020

Start a new game (ft Randy & Ludwig) Empty
MessageSujet: Re: Start a new game (ft Randy & Ludwig)   Start a new game (ft Randy & Ludwig) Icon_minitimeVen 8 Mai 2020 - 10:02



7-44.jpg1586449630-avatar-ludwig.png

START A NEW GAME.

H.Hennessy, R.Sicks & L.Volko

◊ ◊ ◊

*Le capitaine Sicks décidait de prendre les devants en accélérant l'autopsie. Je ne pouvais pas m’empêcher de me dire qu'il était très professionnel. Certes, il avait de très bons états de service, mais le voir en action prouvait qu'il avait mérité cette promotion si jeune.*

L'investigation menée par le capitaine Randy Sicks sur le second corps lui donnait accès à une espèce de bracelet électronique. Le capitaine demandait alors Ludwig Volko qui, visiblement était plus dans son domaine, de s'occuper d'en savoir plus. Volko s'éloignait un moment pour se concentrer sur la tâche qui lui incombait. Je reportais mon attention sur le Capitaine Sicks.

— Heu...Et moi je...Je vais...Je dois établir un nouveau profil...

Difficile cependant d'en établir un puisque toutes les infos que j'avais en ma possession étaient tronquées.

— Le soucis c'est que le profiling se base sur une logique psychologique. De deux choses l'une: soit notre homme est fou, ce dont je doute car il a développé un grand sens de la mise en scène. Soit il y a un profiling à établir, mais à l'heure actuelle je serais bien en mal de le dire. Vu que les deux victimes sont des femmes, l'on peut supposer qu'il a un rapport conflictuel avec la gente féminine, mais la mise en scène semble supposer qu'il a certains respect pour ses victimes. Ceci dit, il a peut être juste un rapport conflictuel avec les autorités et il nous nargue avec cette mise en scène. La victime installée en spectatrice de la scène c'est un message. Il nous dit qu'il nous voit, qu'il sait ce qu'on fait. C'est aussi une façon de dire qu'il a un coup d'avance sur nous.

Je me contentais d'un petit sourire géné.

— Evidemment, encore une fois le profiling n'est pas une science exacte et avec le peu que j'ai, je ne peux pas lancer une analyse complète...

Ludwig Volko revint vers nous à cet instant. Il avait réussi à "craquer" le fameux bracelet GPS et avait obtenu 3 adresses.

— Je pense que c'est un jeu de piste. Notre assassin a été beaucoup trop méticuleux que pour laisser les choses au hasard. La seconde victime n'avait aucun effet personnel, mais il lui aurait laissé ce bracelet sans y réfléchir ? J'ai un énorme doute.

Je rangeais mes lunettes dans la poche poitrine de ma chemise.

— Capitaine Sicks à vous de décider: 3 endroits et on est 3 on peux allez chacun dans un des endroits prévus ou tous ensemble. Pour ma part je me porte volontaire pour visiter l'appartement. J'aurais une vue d'ensemble sur la vie de notre victime et jke pourrais établir un profil de cette jeune demoiselle qui pourrait nous en dire long sur elle. Qu'en dites vous ?

(c) oxymort



Dernière édition par Holly Hennessy le Dim 1 Nov 2020 - 10:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Randy Sicks

Randy Sicks



Messages : 789
Date d'inscription : 21/10/2010

Dossier du personnage
Age du personnage: 38 ans

Start a new game (ft Randy & Ludwig) Empty
MessageSujet: Re: Start a new game (ft Randy & Ludwig)   Start a new game (ft Randy & Ludwig) Icon_minitimeSam 9 Mai 2020 - 13:28

*En retrait sur un banc, Ludwig Volko mit une poignée de minutes à exploiter le contenu du bracelet connecté. Si la jeune fille restait encore une parfaite inconnue, les parcours enregistrés par le GPS révélaient son adresse, la localisation de son université ainsi qu'un point de passage non identifié mais fréquenté tout dernièrement. Randy adressa un sourire de gratitude à son jeune camarade. Avec ces informations, il n'allait pas être bien difficile de déterminer l'identité de l'adolescente. C'était une question d'heures, tout au plus. Il se tourna vers Holly au moment où celle-ci intervint pour développer ses théories quant aux motivations du tueur en série. La rousse usait d'un verbiage précis et approprié qui démontrait sa grande connaissance du profilage. Comprenant qu'il avait à faire à une experte, il s’interrogea sur sa place au sein de l’enquête. Peut-être serait-il plus opportun de la repositionner en base arrière, au commissariat ? Ne serait-elle pas plus utile derrière son PC pour les orienter sur le terrain ? Ses réflexions prirent fin aussi sec lorsqu'elle se porta volontaire pour se rendre au domicile de la jeune étudiante. Sa détermination à effectuer cette tache semblait absolue et il dut se résoudre à mettre un terme à ses plans de réorganisation.*

Randy : OK Holly, on fait comme ça. N'hésite pas à solliciter le renfort d'une patrouille du RPD si tu le sens pas. Ludwig, tu peux essayer l'université. Je pense que si tu leur présentes une photo de la fille, on aura quelques éléments de réponse...

*L'échange s'acheva lorsque le ronflement d'un moteur V8 indiqua au STARS que l'imposant corbillard des pompes funèbres venait d'arriver. Randy s'échappa pour superviser la prise en charge du corps de « Jane Doe ». Avant de quitter ses partenaires, il porta sa main à son oreille et mima l'usage d'un téléphone pour les inviter à rester en contact.*

Morgue du commissariat de Raccoon City – 11h30

*Randy passa la porte de la salle d'autopsie au moment où le coroner ouvrait la housse mortuaire. Le voyant arriver, ce dernier leva la tête et le salua d'un geste du bras. Il lui rendit la politesse. Ce n'était pas la première fois que les deux hommes travaillaient ensemble. Le STARS s'approcha et posa son PC portable sur une petite desserte métallique qui jouxtait la table d'autopsie. Il passa son appareil photo autour du cou et retira le cache de son optique. Il n'y avait personne d'autre dans la pièce. L'odeur de désinfectant était forte, ce qui lui fit plisser le nez. Après une brève élocution dans son petit enregistreur vocal, le légiste attaqua son examen par la découpe du seul et unique vêtement qui enveloppait le corps de la femme. La lame des ciseaux glissa sur le tissu ivoire de la robe qui ne tarda pas à se scinder en deux pour révéler une dépouille déjà bien marquée par les lividités cadavériques. Constatant l'absence de blessures apparentes, Randy prit quelques clichés puis s’arrêta sur le tatouage qu'il avait déjà repéré un peu plus tôt au parc. D'une taille conséquente, l’œuvre était un enchevêtrement monochrome de dessins incas qui débutait à côté du nombril et qui courait jusqu'à la hanche gauche de la malheureuse. Impossible qu'il y en ait deux comme celui-ci. Avant que la découpe du corps ne commence, l'appareil photo claqua à trois reprises, fixant sur la carte SD des vues rapprochées de la création encrée.*

*La suite se déroula sans heurts pour le médecin légiste. Après avoir usé de son scalpel pour former une incision rectiligne partant du cou jusqu'à la base du pubis, il enchaîna en brisant les côtés sternales pour pouvoir accéder aux différents organes internes. Randy s'était détourné depuis longtemps du déplaisant spectacle, préférant employer le temps mis à sa disposition pour comparer les photos du tatouage avec les millions de clichés anthropométriques de la base nationale. Si la femme avait eu des démêlés avec la police, cette particularité esthétique avait forcement été prise en photo. L'ordinateur mis de longues minutes à confronter les images. En parallèle, le coroner poursuivait son office en pesant les organes l'un après l'autre sur sa balance. Le policier fixait le petit sablier pixelisé qui se retournait sans cesse avant qu'un portrait en couleur ne vienne s'imposer sur l'écran. C'était elle. Le teint pâle, des cheveux châtains, des yeux verts expressifs. La version vivante de la pauvre créature évidée qui gisait sur la table d'autopsie.*

Randy : OK, on y est.

*Esther Kaprilian née le 12 août 1988 à Cedar Rapids. Célibataire, sans enfant. Installée sur les hauteurs de Raccoon City depuis 2011. Co-fondatrice d'une petite entreprise de publicité.  Elle avait fait l'objet d'une alcoolémie il y a deux ans de ça, d'où sa présence dans les fichiers. Pas une grande délinquante, de toute évidence. Bien sûr, les quelques informations mentionnées ne la liaient d'aucune manière avec la secte des faiseurs de pluie. Fort de ces informations, Randy adressa une impression-écran de la fiche à ses deux comparses toujours sur le terrain. Lorsqu'il se retourna vers le légiste, celui-ci étudiait la gorge de la fille avec une attention certaine. Se sentant observé, il releva la tête.

Légiste : L'os hyoïde est fracturé. Je peux t'affirmer avec certitude que la belle a été étranglée. Comme d'habitude, tu auras le rapport sur ton bureau demain matin.
Revenir en haut Aller en bas
Ludwig Volko

Ludwig Volko



Messages : 549
Date d'inscription : 04/08/2011
Age : 25
Localisation : Raccoon City

Dossier du personnage
Age du personnage: 22 ans

Start a new game (ft Randy & Ludwig) Empty
MessageSujet: Re: Start a new game (ft Randy & Ludwig)   Start a new game (ft Randy & Ludwig) Icon_minitimeLun 11 Mai 2020 - 11:31

*Tout le monde partait de son coté, l’agent Sicks se dirigeait vers la morgue tandis qu’Holly allait à l’appartement supposé de la victime. On m’avait invité à me charger de l’université et de voir si quelqu’un connaissait la jeune femme du banc, de demander si quelqu’un la reconnaissait grâce à une photo : j’avais saisi mon téléphone professionnel et laissais mon regard jonglé entre l’écran de l’appareil et le cadavre.*

La prendre en photo risque de poser problème en fonction d’à qui je montre la photo, on essaiera d’abord les profs.

*Je haussais les épaules avant de m’accroupir et de prendre un photo suffisamment bien cadrée pour ne montrer rien d’autre que le visage. Même s’il y avait quelques blessures et morsure légèrement visible, on pourrait sûrement la reconnaître sans forcement être trop choqué. Je faisais signe aux agents pour leur faire comprendre qu’ils pouvaient l’emmener à la morgue.
Sans trop perdre de temps je retournais vers ma voiture et démarrer en direction de l’université, un trajet d’une vingtaine de minutes : le campus de Raccoon City était un peu éloigné du centre ville mais l’absence de circulation était en ma faveur, un petit temps mort au calme à passer en mode automatique.
Arrivé aux alentours du campus, je remarquais la foule étudiante se mouvoir comme un banc de poisson, certains fonçaient vers ce que je supposais être la cafeteria à en juger les table en terrasse, d’autres vers la bibliothèque et enfin ceux qui s’installaient sur la pelouse et les banc pour profiter du soleil en ce début de printemps. Je tournais pendant quelques minutes avant de trouver un place de parking et me garer, je m’étais toujours demander comment la plupart des étudiants réussissaient à avoir des voitures aussi luxueuses puis en en observant certains, une seule chose me venait à l’esprit.*

Merci Maman, merci Papa…

*Mais ce n’était pas le sujet de ma venue, j’enfilais un veste pour dissimuler un peu plus l’arme à ma taille avant de descendre et de verrouiller mes portes, hors de question que je laisse mon arme de prêt dans la voiture en étant garé près d’un campus, j’avais déjà donné pour les fusillades et attentats sur terrain scolaire.
Je m’arrêtais près d’un groupe installé sur un banc pour demander la direction du secrétariat et une des jeunes femmes fut suffisamment aimable pour me servir de guide jusqu’à ma destination : mon âge me permettait de me fondre dans la masse et de passait pour un nouvel élève, c’était mieux que de passer pour un bête de foire ou un policier que tout le monde fuirait. Arrivés devant la porte du secrétariat, la dénommée Alisa me gratifia d’un sourire puis d’un signe de la main avant de repartir d’où elle venait, si la situation avait été différente, je lui aurait sûrement proposé un café pour la remercier mais ce sera sûrement pour plus tard si jamais je la revois.
Entrant dans le secrétariat, je fus accueilli par le soupir de la personne d’accueil qui m’invitait à revenir plus tard puisque la plus part de ses collègues étaient parti en pause déjeuner. Sans me perdre mon sourire léger, je plaçais mon badge sur son bureau et secouais légèrement la tête.*

- Malheureusement, c’est une urgence et je vais avoir besoin de l’aide des personnes étant le plus à même de reconnaître une élève…


*Mon interlocutrice balbutia quelques mots avant de m’inviter à m’asseoir le temps qu’elle appelle ses collègues et que ces derniers ne nous rejoignent. Je me demandais comment les autres s’en sortaient de leurs cotés.*
Revenir en haut Aller en bas
Holly Hennessy

Holly Hennessy



Messages : 64
Date d'inscription : 09/04/2020

Start a new game (ft Randy & Ludwig) Empty
MessageSujet: Re: Start a new game (ft Randy & Ludwig)   Start a new game (ft Randy & Ludwig) Icon_minitimeMar 12 Mai 2020 - 22:50



7-44.jpg1586449630-avatar-ludwig.png

START A NEW GAME.

H.Hennessy, R.Sicks & L.Volko

◊ ◊ ◊



Avec l'autorisation du capitaine Sicks j'arrivais devant l'immeuble ou vivait la seconde victime. Un immeuble en décrépitude totale. Les couleurs des murs étaient délavées. Il y avait des cacas de pigeons le long de la façade et des trous un peu partout. J'entrais par la porte principale. Une femme en surpoids avec un piercing dans le nez tenait les lieux. Je sortais ma plaque.

— Bonjour, lieutenant Hennessy police de Raccoon. Je cherche l'appartement de cette jeune femme.

La tenancière jeta un œil discret et fatigué à ma plaque, puis à la photo. A la seconde ou son regard croisa le visage immortalisé sur mon portable, ses yeux s'écarquillèrent.

-NON...Feather ! Que lui est t'il arrivée ? me demanda t'elle.

— On l'ignore encore. mentais-je Vous avez les clefs de son appartement ?

Tout en montant les escaliers, la tenancière m'appris quelques informations utiles: elle s'appelait Cathy Lenox et la victime répondait au doux nom de Feather Brown, tatoueuse, bisexuelle et travaillant à domicile. Cathy m’ouvrait la porte.
Je pénétrais les lieux: un appartement 2 pièces: la première était consacrée à son travail. Il y avait un siège de tatouage avec plusieurs instruments et des dessins au mur. Plusieurs photos tapissait une des façade de la pièce. Je notais cela pour après.
La seconde pièce était un petit studio dont les toilettes étaient séparées par un rideau, il y avait un petit bureau, une étagère et un lit.
Sur le lit trônait encore un pc portable. Je remuais le doigt sur la surface de la souris. L'écran s'allumait sur un fond d'écran de design de tatouage.
Je parcourais quelques infos jusqu'à trouver un listing client. Je décidais de m'envoyer les infos sur mon mail personnel. On ne sait jamais après tout.
De retour dans la première pièce, je jetais un œil rapide aux photos. Plusieurs personnes dont une ou deux petites célébrités de TV show, mais beaucoup d'inconnus, fraîchement tatoués.
L'une des photo attirait mon regard. Feather posait avec une jeune femme qui ressemblait très fort à notre première victime.
Je pris mon téléphone pour contacter le légiste.

— Oui, c'est Holly à l'appareil...Oui la nouvelle lieutenant...C'est ça la profileuse...Dites moi, la victime de ce matin a t'elle un tatouage sur la hanche et proche du nombril avec des motifs inca ou aztèque ?...Oui ? Fort bien, merci.

Je prenais la photo sur le mur. J'en savais assez sur la demoiselle: bonne vivante, fumeuse, buveuse. Probablement droguée aux drogues légères comme le cannabis. Pas de photos avec un.e petit.e ami.e, j'en déduisais qu'elle était comme moi: une adepte des relations sans lendemain. Je pouvais en conclure qu'il s'agissait d'une petite nana qui vivait au jour, le jour.

Je décidais de prendre le pc portable avec moi, remerciais Cathy et reprenais ma bagnole pour faire un retour au commissariat et retrouver le Capitaine Sicks. J'espérais que Ludwig allait trouver quelque chose de son coté.

(c) oxymort



Dernière édition par Holly Hennessy le Lun 2 Nov 2020 - 8:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Randy Sicks

Randy Sicks



Messages : 789
Date d'inscription : 21/10/2010

Dossier du personnage
Age du personnage: 38 ans

Start a new game (ft Randy & Ludwig) Empty
MessageSujet: Re: Start a new game (ft Randy & Ludwig)   Start a new game (ft Randy & Ludwig) Icon_minitimeLun 18 Mai 2020 - 14:36

*La catastrophe de 1998 avait fait partir en fumée vingt-cinq années de procédures archivées. Une mine d'information irrémédiablement perdue. Ainsi, lors de la création du nouveau commissariat de Raccoon City, le prédécesseur d'Edward Richardson avait été contraint de mettre en place un double système de classement pour éviter toute nouvelle déconvenue. Si les exemplaires papier étaient toujours stockés au sous-sol, les procès-verbaux étaient également dupliqués dans un cloud dès leurs créations. Chaque audition, chaque rapport, chaque pièce - la plus anodine soit elle - venait combler un petit peu plus la mémoire des serveurs dédiés à l'autre bout du pays. C'est par ce biais que Randy entreprit quelques recherches pour en apprendre davantage sur Esther Kaprilian. Rapidement, il retrouva la procédure d'alcoolémie de 2018 mais son contenu n'apportait quasiment rien. La fille avait fait la fête chez des amis. Elle avait repris le volant pour rentrer chez elle et s'était faite contrôler sur Ivy street. Sa déclaration était brève, sans intérêt. Le STARS griffonna quelques annotations sur son bloc-notes, sans réelle conviction. Quelques autres occurrences apparaissaient néanmoins sur le moteur de recherche. En ouvrant une main courante de 2011, il constata que la jeune Esther avait eu quelques soucis avec un voisin qui ne supportait pas la musique. Là non plus, rien de sensationnel. Finalement, le résultat le plus ancien datait de 2002. Randy ouvrit un rapport écrit par Kevin Ryman, figure du RPD, survivant de la grande catastrophe. Dans son écrit, le policier racontait comment il en était venu à raccompagner chez elles deux jeunes fugueuses de 14 ans parties faire le mur dans la zone industrielle. L'une s’appelait Lauren Driscoll, l'autre était Esther Kaprilian. La dernière nommée avait manifestement suivi son acolyte un tantinet plus délurée jusqu'aux hangars de la gare routière où une fête sauvage avait été organisée par des étudiants de la fac de médecine. Par chance, les filles n'avaient pas eu de problèmes majeurs. Dans sa déclaration, Esther était restée peu loquace, probablement trop mal à l'aise pour évoquer ses excès d'alcool et ses premiers émois d'adolescente à un policier de deux fois son age. Lauren en avait dit largement plus. Elle n'avait eu aucun mal à détailler la chronologie de sa soirée, à parler de ses quelques flirts, de la musique trop assourdissante à son goût et même du joint sur lequel elle avait tiré avant de se mettre à tousser. Elle concluait même en disant qu'elle avait décidé de rentrer après avoir fait la rencontre d'un type bizarre habillé de noir, qui avait tenté de les séduire - elle et Esther - en leur glissant « une branche d'arbre » dans les cheveux. Randy arqua un sourcil. Il réduisit sa fenêtre et cliqua sur la dernière pièce de la procédure nommée « signalement ». La page s'ouvrit sur les portraits des deux filles, photographiées comme le veut l'usage dans la petite salle d'anthropométrie. Il reconnut Esther. Il fit la connaissance de Lauren. Toutes les deux avaient un rameau d'acacia glissé dans leurs cheveux. Lorsque Holly entra dans le bureau, il la considéra plusieurs secondes sans risquer le moindre mot. D'un signe de la main, il l'invita à s'approcher et fit pivoter son écran pour qu'elle puisse constater que l'origine de l'affaire remontait à bien plus loin qu'ils ne le pensaient.*
Revenir en haut Aller en bas
Ludwig Volko

Ludwig Volko



Messages : 549
Date d'inscription : 04/08/2011
Age : 25
Localisation : Raccoon City

Dossier du personnage
Age du personnage: 22 ans

Start a new game (ft Randy & Ludwig) Empty
MessageSujet: Re: Start a new game (ft Randy & Ludwig)   Start a new game (ft Randy & Ludwig) Icon_minitimeMar 19 Mai 2020 - 13:06

**Je m’étais installé au fond du fauteuil qu’on m’avait indiqué, la pointe de mes pieds tapotant le sol à un rythme régulier qui venait brisé le silence de la pièce. Les minutes me semblaient longues dans ce bureau dorénavant vide, mes yeux se perdaient sur les décorations ornant les murs ; des diplômes, des plaques commémoratives et des trophées sur certaines étagères, le bureau du doyen était une ode à la réussite académique et sportive. En observant le meuble central sur lequel reposé l’écran d’ordinateur et le clavier, je dénotais un ordre particuliers ; tout était rangé d’une manière parfaite, les crayons alignés à la droite du clavier, aucune feuille ne dépassait des piles à coté de l’écran, je n’étais clairement pas formé pour le profiling comme l’était Holly, mais je n’avais aucun problème à comprendre que le doyen était du genre maniaque, chose qui me serait sûrement très utile pour trouver qui était la victime mais aussi connaître les personnes avec qui elle traînait.

La porte s’ouvrit soudainement sans que je n’eus entendu quelqu’un approcher, un sacré isolation sonore pour pouvoir sermonner les étudiants, passant la porte apparaissait un homme d’un âge mûr : les cheveux grisonnants, de petites lunettes rectangulaires pendant au cou grâce à un cordon, une barbe courte et soignée et au moment où son regard croise la mien, je ressentais un jugement de sa part lorsqu’il remarqua que je n’étais pas plus âgé que les jeunes gens dont il gérait à longueur de temps. J’appréhendais le fait qu’il puisse ne pas me prendre au sérieux à cause de cela, l’agent Sicks aurait sûrement était mieux accueilli mais je n’avais pas forcément envie d’échanger ma place ici pour une autre à la morgue. J’allais faire avec et m’était relevé immédiatement pour lui serrer la main, je n’allais pas lui laisser la chance de se plaindre d’un manque de professionnalisme.

Pendant de longues minutes, il tentait d’échapper aux questions et insinuer qu’aucun de ses élèves ne pouvaient décemment être la cause d’une quelconque infraction, il ne m’avait jamais laissé en placer une en insinuant qu’il n’appréciait pas la présence de la police et que chaque problème interne devait être réglé en interne. Il commençait à m’agacer légèrement et si je ne lui coupais pas l’herbe sous le pied. Je posais brusquement ma main sur son bureau et l’interpellais en lui demandant si le cadavre d’un de ses étudiants retrouvé dans le parc de la ville était une affaire interne ou non, sa réaction fut immédiate, il pâlit à vu d’œil en se renfonçant dans son fauteuil et me laissa un temps nécessaire pour l’explication et après lui avoir montrer la photo de la jeune femme, il n’eut aucun soucis à me donner son identité. Feather Brown, étudiante dans la filière artistique, le doyen n’avait pas eu de mal à la reconnaître puisqu’elle était selon ses dires, un jeune femme causant de nombreux problèmes. Il ajouta discrètement qu’il n’était pas étonné qu’elle ait connu une fin tragique. Je lui demandais s’il avait des idées sur qui pouvait connaître la jeune femme, il m’annonça qu’il n’avait pas forcément leurs noms sur le moment mais qu’il me recontacterait immédiatement après avoir fait ses petites recherches. Je le remerciais pour le temps qu’il m’avait accordé avant de prendre congé.

En sortant du bâtiment, je remarquais qu’un petit attroupement d’étudiant était apparu le temps que j’avais passé dans les bureaux. Une silhouette s’en dégagea et avança vers moi, il s’agissait d’Alissa qui venait aux nouvelles, me demandant quand j’allais rejoindre le campus. Je ne pouvais m’empêcher de rire légèrement, avant de lui expliquais que malheureusement je n’allais pas rejoindre l’école, que la raison de ma venue était lié à Feather Brown, je parlais d’une disparition et non de sa mort pour éviter un mouvement de panique. Elle s’apprêtait à me dire quelque chose quand ses camarades l’appelèrent pour allez en cours, ennuyée par cela, elle me demanda d’attendre une heure à la bibliothèque du campus, elle me promit qu’elle m’y rejoindrait avec des amis de Feather qui pourrait sûrement m’aider à la retrouver. J’acceptais et la voyais rejoindre le groupe pour disparaître dans un autre bâtiment. Une heure pour des informations supplémentaire, ça n’était pas cher payé, je contactais Holly et Randy par SMS via mon téléphone pro pour les informer.

« Victime du banc = Feather Brown, étudiante en art. Le doyen doit me recontacter mais une étudiante semble connaître la victime et m’a proposé de rassembler les connaissance de la victime. Je vous tiens au courant. »
Revenir en haut Aller en bas
Holly Hennessy

Holly Hennessy



Messages : 64
Date d'inscription : 09/04/2020

Start a new game (ft Randy & Ludwig) Empty
MessageSujet: Re: Start a new game (ft Randy & Ludwig)   Start a new game (ft Randy & Ludwig) Icon_minitimeDim 24 Mai 2020 - 23:46



7-44.jpg1586449630-avatar-ludwig.png

START A NEW GAME.

H.Hennessy, R.Sicks & L.Volko

◊ ◊ ◊



Je pénétrais pour la première fois dans le commissariat. Un commissariat par lequel j'étais passée lors de ma première visite. Sur le coup, je n'aurais su dire s'il avait été reconstruit à l'identique. Dans mes souvenirs, il n'y avait pas ces deux escaliers menant au dernier étage, mais seulement un rez-de-chaussée et le bureau d’accueil me semblait plus haut, mais je pouvais me tromper.
Mes talons claquaient sur le sol tandis que j'arrivais au comptoir.

— Bonjour, pourriez vous m'indiquer la morgue s'il vous plait ?

Réaction négative de l'agent d’accueil. Pas étonnant, une femme en tailleur avec un pc noir au motif "tète de mort" sous le bras, il y avait de quoi se poser des questions. Je sortais ma plaque. "Ah vous êtes la nouvelle !" S'exclama t'il "Je devais justement vous faire visiter les lieux" Je l'interrompais, lui expliquant rapidement la situation et il m'indiquait comment rejoindre les sous sols. Ce labyrinthe ! Je passais donc dans le premier couloir. Me présentant à l'agent de sécurité qui me laissais pénétrer dans un couloir aux teints verdâtres. J'ignorais la salle de repos pour descendre aux sous sols. Quelques portes plus tard j'arrivais enfin à la salle tant demandée. Hélas, mon périple était loin d'être terminé, puisqu'on m'annonçait que le Capitaine Sicks était dans la salle d'autopsie. Quelques autres portes plus tard, je tombais enfin sur le capitaine qui me dévisagea comme s'il me voyait pour la première fois. Il me fit signe de le rejoindre, ce que je fis.

Le capitaine Sicks me montrait l'écran de l'ordinateur. Un inconnu ? Un rameau d'acacia ? Voila qui remettait l’enquête sur de nouveaux rails.

— Cela n'a peut être rien à voir avec le culte du faiseur de pluie... Attendez, moi aussi j'ai quelque chose...

Je déposais d'abord la photo ou l'on voyait nos deux victimes. Feather portait une chemise noire et tenait l'autre par l'épaule comme si elles étaient proche. L'autre victime, Esther, souriait, cachant sa poitrine d'un bras et exposant fièrement son tatouage sur le coté du corps.

— La jeune fille aux allures de gothique, notre deuxième victime, s'appelle Feather Brown. Elle était tatoueuse, mais je pense qu'elle n'avait pas de licence et qu'elle faisait ça "au black", sans doute pour payer ses études, ce qui expliquerait le trajet à l'école. C'est sans doute Feather qui a tatoué Esther.

Je m'interrompais un moment, en regardant la réaction de Randy, puis poursuivais.

— Les tatoueuses aiment garder des photos des pièces de tatouages qu'ils font, mais dans le cas de Feather, j'ai l'impression que c'est autre chose: La pièce est visible, mais pas en entier et Esther a l'air gênée sur la photo. Ça n'est pas le tatouage que Feather voulait prendre en photo, mais notre victime. Du coup il est possible que Feather était amoureuse d'Esther ou qu'elles avaient une liaison. Avant que vous ne le demandiez: oui, Feather est bisexuelle et apparemment, elle ne s'en cachait pas...

Enfin, je posais le pc portable sur le bureau. La batterie était un peu entamée depuis l'appartement, mais, fort heureusement, elle l'avait laissé branchée chez elle. La machine était un peu chaude, mais ça tiendrait. J'ouvrais la page sur le listing client que j'avais consulté.

— Je n'avais pas encore pris le temps de regarder vraiment le listing, mais regardez la...A la date du 13 février: E.K, ça pourrait être Esther Kaprillian ?

A cet instant, mon téléphone vibrait dans la poche de ma jupe. Je le sortais afin de consulter le SMS.

— Ludwig a, semble t'il, une piste. Que fait t'on ? On le rejoins ou on cherche encore ? On peux emmener le pc portable avec nous ceci dit...

(c) oxymort



Dernière édition par Holly Hennessy le Dim 1 Nov 2020 - 10:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Randy Sicks

Randy Sicks



Messages : 789
Date d'inscription : 21/10/2010

Dossier du personnage
Age du personnage: 38 ans

Start a new game (ft Randy & Ludwig) Empty
MessageSujet: Re: Start a new game (ft Randy & Ludwig)   Start a new game (ft Randy & Ludwig) Icon_minitimeJeu 28 Mai 2020 - 15:05

*Les pièces du puzzle s'imbriquaient les unes dans les autres au gré des découvertes des trois enquêteurs du STARS. Holly, tout juste arrivée dans le bureau, venait de révéler à Randy la relation privilégiée qui liait Esther Kaprilian à Feather Brown. Quand il posa les yeux sur la photo que la profileuse lui glissa sous le nez, cet état de fait sonna comme une évidence. Les regards, les postures, les attitudes. Les deux filles semblaient s'aimer profondément. Malgré son jeune age, Feather apparaissait comme la plus mûre - la plus tourmentée peut-être - alors qu'Esther semblait être un modèle de candeur. Elle avait le regard de celle à qui on pouvait tout pardonner. Le STARS dut se faire violence pour lever les yeux du cliché. C'était infiniment triste. Quand Holly reprit la parole pour lui demander ses nouvelles directives, Randy se leva et attrapa d'une main les clés de sa voiture de fonction, posées négligemment sur le bureau.*

Randy : Rejoindre Ludwig me paraît être une bonne idée. Il sera content de pouvoir bénéficier de ton œil d'experte. Dès que tu apprends quelque chose, tu me sonnes. Me concernant, il faut que je creuse une autre piste. J'ai un coup de fil à passer...

Ennardale Street – 12:30

*Il faisait beau aujourd'hui, si bien que Lauren Driscoll avait choisi de s'installer en terrasse, sur une petite table ronde dominée d'un imposant parasol à rayures blanches et bleues. La trentenaire métisse avait bien changé. Elle avait troqué le hoodie, le jeans et la paire de Vans contre un tailleur gris anthracite qui allait de paire avec son emploi de femme d'affaires. Randy la reconnut immédiatement. Lorsqu'il croisa son regard, elle lui renvoya un sourire pincé et l'invita à s'asseoir. Le STARS s'installa sans mot dire. La nouvelle semblait avoir sonné la jeune femme et il crut deviner une amorce de larme au coin de son œil.*

Randy : Je suis désolé pour cette triste nouvelle Lauren. Esther avait l'air d'être une fille bien. Mais comprenez que le temps joue contre nous dans cette affaire. Je vais avoir besoin que vous m'aidiez...

*Lauren balbutia quelques mots pour expliquer au policier que sa présence ne la dérangeait pas, qu'elle avait largement le temps d'échanger avec lui avant de reprendre son poste. Dans le même temps, un serveur vint prendre sa commande. Elle se contenta du plat du jour et d'une bouteille de San Pellegrino. Poliment, Randy refusa de prendre quoi que ce soit.*

Lauren : Je n'ai pas revu Esther depuis de nombreuses années. J'ignorais qu'elle était encore à Raccoon City. Mais c'était ma meilleure amie au collège, agent Sicks. J'ai un peu de mal à encaisser le coup, vous comprenez...

Randy : Bien sûr. Il n'y a pas de problème. Si je viens vous voir, c'est surtout pour que vous fassiez appel à vos souvenirs. Je voudrais que vous me parliez de cette soirée à la gare routière, avec Esther, quand vous aviez 14 ans. La fugue.


*Lauren semblait ne pas comprendre. Elle fronça les sourcils, garda le silence un moment avant de reprendre.*

Lauren : J'ai de vagues souvenirs de cette soirée. J'avais traîné Esther avec moi alors que c'était pas du tout son truc. La pauvre. J'avais entendu parler de cette fête l'avant-veille il me semble et il y avait plus que ça qui comptait à mes yeux. J'étais jeune... Au final, c'était un fiasco. J'étais sortie de là complètement bourrée et aucun garçon n'avait voulu m'approcher. Quand je leur disais que j'avais 14 ans, forcement...

Randy : Il y a eu quelqu'un pourtant. Un type en noir.

Lauren : Oui, c'est vrai. Maintenant que vous me le dites. Ce gars, il était bizarre. Il devait être à peine majeur. Il me semble qu'il était étudiant en médecine, ou en biologie. Il nous racontait qu'il voulait entrer chez Umbrella pour se faire un max d'argent, pour ne plus avoir à bosser chez son oncle. Ou son cousin. Je ne me souviens plus bien.

Randy : Vraiment ? Qu'est ce que vous pouvez me dire d'autre sur lui ? Son nom ?

Lauren : Non, désolée, c'est trop loin tout ça. Il bossait dans une serre je crois. Il s'occupait des plantes. Sur Lynn Valley. Je me souviens de ça parce que c'était pas loin d'un camp de vacances que j'avais fréquenté. Enfin bref, il a essayé de me toucher les seins, il a prit une baffe. Et on est parties.

Randy : C'est ce même gars qui vous avait glissé un rameau d'acacia dans les cheveux ?


*La jeune femme semblait plus nerveuse. Elle se redressa sur sa chaise et déglutit. Lorsqu'elle releva les yeux, le STARS distingua de l'anxiété dans son regard. Voire un début de panique. Elle relança la conversation d'une voix chevrotante.*

Lauren : Vous être en train de me dire que c'est lui qui a tué Esther, agent Sicks ? Ce type là ?

Randy : Je ne sais pas Lauren. Peut-être, peut-être pas. Mais je ne ferme aucune porte. Je sais que c'est loin, que ça paraît fou, mais il faut que j'en sache plus sur lui.

Lauren : Est-ce que je suis en danger ?

Randy : Je ne veux pas chercher à vous inquiéter, c'est peut-être rien. Mais faites moi plaisir, restez entourée. Ne sortez pas ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Ludwig Volko

Ludwig Volko



Messages : 549
Date d'inscription : 04/08/2011
Age : 25
Localisation : Raccoon City

Dossier du personnage
Age du personnage: 22 ans

Start a new game (ft Randy & Ludwig) Empty
MessageSujet: Re: Start a new game (ft Randy & Ludwig)   Start a new game (ft Randy & Ludwig) Icon_minitimeDim 31 Mai 2020 - 19:16

*La bibliothèque, j’avais passé la plus grande partie de ma scolarité dans ce lieu et c’est sans trop de difficultés que je me fondais dans la masse étudiante, j’allais tout de même me présenter aux agents d’accueil au cas où une vérification se faisait. Sans me posait de question et sans même relever la tête, la personne à qui je m’étais adressé avait fait glissé un pass sur le comptoir et me fit signe d’aller voir ailleurs si elle y était : elle ne m’avait ni demandé mon nom, ni mon badge pour corroborer les faits que j’avais annoncés. Sans trop chercher la discussion, je saisissais le pass et m’éloignait, si elle finissait par avoir des problèmes à force de ne pas faire attention à qui elle donnait libre accès aux lieux, ce ne serait pas mon problème.

Sachant que l’attente allait se faire sentir, mais je n’allais pas juste me tourner les pouces : j’avais pris au passage une encyclopédie sur les faits historiques au sujet de Raccoon et aussi un des vieux journaux relatant les événements d’il y a 20 ans, ça allait sûrement avoir son importance sur la suite de l’enquête à en juger par les commentaires d’Holly et je ne souhaitais pas être un poids mort pour l’équipe. J’aurais très certainement pu passer mon temps à forcer un passage dans les bases de données de l’école pour en savoir plus sur la victime mais le doyen ne semblait pas vouloir cacher quoi que ce soit, j’allais juste devoir attendre un peu qu’il me recontacte. Les documents en main, j’allais m’installer à une table proche de la porte d’entrée, si jamais Alissa arrivait après l’heure comme convenu, elle n’aurait pas trop de mal à me trouver et en attendant : je m’étalais, un carnet et un crayon pour mes notes et le journal et l’encyclopédie grands ouverts sur la tables, mon habitude d’interagir avec plusieurs écran en même temps avait déteint sur bon nombre de mes activités.

L’heure avait passé à une vitesse folle alors que mon carnet venait d’avoir bon nombre de pages remplies, une pile de vieux journaux était apparue sur la table et l’encyclopédie était restée ouverte sur les éventements de 1998 : je n’avais rien appris de nouveaux mais j’avais remarqué que les journaux peu populaires tendaient à accuser la firme au parapluie de tout les problèmes ayant pu survenir. Alors que mes yeux étaient rivé sur le papier jauni où l’on pouvait voir une photographie de homme attaqué par « des chiens sauvages », je sentis une légère tape sur mon épaule, relevant la tête je reconnaissais Alissa dorénavant accompagnée de trois autres personnes : une jeune femme aux allures de fille populaire, mais pas dans le même genre qu’Alissa, une jeune homme sportif au teint métisse portant encore la veste de l’équipe du campus et enfin une autre jeune femme semblant bien plus studieuse, portant les cernes de la personne ayant passait la nuit à réviser. Alissa me les présenta dans l’ordre, ils s’appelaient Linda, Isaac et Suzy et étaient tous des camarades ou amis de Feather, et de ce que j’eus compris, Isaac et Suzy avait été les derniers à l’avoir vu. Il était temps pour moi de récupérer un maximum d’information, ne sachant pas si l’un de mes équipiers allait venir à ma rencontre ou non. J’appris cependant rapidement que la raison pour laquelle Feather avait laissé Isaac et Suzy, c’était pour retrouver un garçon un peu plus âgé que Linda, ayant vu la jeune femme partir, ne manqua pas de décrire comme un séduisant jeune homme, aux allures d’homme d’affaires : Feather leur avait expliqué qu’il s’agissait d’un vieil ami qu’elle avait perdu de vue et que leur retrouvaille était presque comme un message du destin. Je griffonnais sur mon calepin la possibilité que l’homme ait fait miroité des idées à la victime et pourrait être mêlé à sa mort et l’aspect homme d’affaire me fit immédiatement pensé à un officiel d’Umbrella, mais je pouvais être influencé par mes lectures précédentes. Je n’avais rien d’autres à leur demander, je me levais et leur tendait ma carte les invitant à me contacter si l’homme d’affaire réapparaissait ou si quelque chose d’autre leur revenait avant de prendre congés d’eux.

Je m’apprêtais à quitter le bâtiment, ouvrant la porte je me retrouvais figé face à une jeune femme asiatique, une étudiante sûrement, sans perdre de temps, je me plaçais sur le coté et lui maintenais la porte en lui souhaitant une bonne journée. La politesse était quelque chose que disparaissait de nos jours, mais ce n’était sûrement pas moi qui allait participer à son oubli.*
Revenir en haut Aller en bas
Holly Hennessy

Holly Hennessy



Messages : 64
Date d'inscription : 09/04/2020

Start a new game (ft Randy & Ludwig) Empty
MessageSujet: Re: Start a new game (ft Randy & Ludwig)   Start a new game (ft Randy & Ludwig) Icon_minitimeLun 1 Juin 2020 - 21:31



7-44.jpg1586449630-avatar-ludwig.png

START A NEW GAME.

H.Hennessy, R.Sicks & L.Volko

◊ ◊ ◊



Le Capitaine Sicks avait mit le doigt sur quelque chose d'important concernant la première victime. Il m'envoyait rejoindre le jeune Volko. "Super" pensais-je "je passe ma vie en bagnole"

— Compris chef !

En vérité c'était un choix logique. Le capitaine avait visiblement décidé de s'occuper du meurtre de Kaprillian et au vu de son expérience il pouvait le faire seul. Je pouvais m'occuper de celui de Feather, mais l'aide de Ludwig ne serait pas de trop.

Je roulais prudemment dans les rues de Raccoon, ne manquant pas de me perdre. Raccoon avait été démolie, ils ne pouvaient pas l'avoir reconstruite telle qu'elle était. Certaines rues paraissaient si différentes...

Tout en roulant je tâchais de réfléchir au mieux: Nous avions 2 victimes: Esther Kaprillian et Feather Brown. Apparemment la seconde avait tatoué la première: une grosse pièce et il se pouvait que les deux aient eu une relation. Ca n'avait aucun sens. Le profiling était limite impossible sur ce cas la. Les deux meurtres étaient semblables tout en étant différent comme si...

Comme s'il y avait deux tueurs...

J'arrivais sur les lieux, descendant de ma voiture et j'écrivais un message à Randy Sicks: [Capitaine, il se pourrait qu'il s'agisse de deux assassins, il peut exister une forme de rivalité ou de camaraderie entre eux, mais si cette théorie est juste, je penche plus pour la camaraderie. Dans le cas d'une rivalité, ils auraient usé du même modus opérandi afin de se mesurer l'un à l'autre...
Cela dit ça reste une théorie et je reste persuadée qu'il y a un rapport avec le culte des faiseurs de pluie.]
J'envoyais mon SMS, bien sur je pouvais me tromper, mais toute théorie se valait. J'arrivais enfin dans l'école. Le hall était immense et je doutais de pouvoir trouver trace de Ludwig aussi facilement. Je demandais à gauche à droite, mais personne ne pouvait me renseigner.

Une jeune asiatique me coupait la route se dirigeant vers la bibliothèque. Je regardais nonchalamment dans sa direction pour voir un jeune homme à lunettes lui laisser la place: c'était Ludwig. Je marchais dans sa direction, me maudissant d'avoir voulu m'habiller aussi classe pour le premier jour: tailleur, jupe moyenne et escarpins n'étaient pas le top pour marcher trop longtemps.

— Ludwig ! Le capitaine m'envoie pour qu'on s'entraide la dessus, je pense qu'il a l'intention de s'occuper d'Esther pendant qu'on remonte la piste Feather. Tu a découvert quelque chose ?

(c) oxymort



Dernière édition par Holly Hennessy le Dim 1 Nov 2020 - 10:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Randy Sicks

Randy Sicks



Messages : 789
Date d'inscription : 21/10/2010

Dossier du personnage
Age du personnage: 38 ans

Start a new game (ft Randy & Ludwig) Empty
MessageSujet: Re: Start a new game (ft Randy & Ludwig)   Start a new game (ft Randy & Ludwig) Icon_minitimeMer 10 Juin 2020 - 14:29

*Randy parvint à retrouver les serres avant que sa montre n'affiche 14 heures. Rabattue tout au fond d'une allée de gravillons, la jardinerie Caughlin était fermée depuis des années. D'apparence, le site abandonné était envahi par les ronces et les mauvaises herbes. Les vitres des quatre serres alignées étaient soient brisées, soit ternies au point d’être devenues complètements opaques. En longeant le grillage rouillé qui lui bloquait l'accès, le STARS discerna également une petite bicoque en briques qui devait être le point d'accueil de la clientèle. Cette petite structure avait tout autant subi les affres du temps. La mousse, le lierre et les toiles d'araignées en engloutissaient tous les pans de murs. Il régnait ici une drôle d'atmosphère. L'endroit avait beau être relativement proche du centre-ville de Raccoon City, la foret d'Arklay était en train d'y reprendre ses droits. Malgré le piaillement des oiseaux et le bruit du vent dans les frondaisons, le silence était pesant, oppressant.*

*Le policier n'eut aucun mal à trouver une brèche dans le treillage corrodé et biscornu. Une fois dans l'enceinte, il fit quelques pas sur les dalles extérieures recouvertes d'humus, tourna sur lui-même pour prendre en compte l’entièreté du site puis se dirigea vers la serre la moins éloignée. Bien qu’étant proche de la dislocation, la poignée autorisant l'accès à l'intérieur daigna jouer son rôle. Le STARS pénétra alors dans la structure de verre et de métal mais rien ne lui sauta aux yeux. Les étaux étaient envahis d'une végétation désordonnée qui couvrait bon nombre de pots en terre cuite, de sacs poubelles et de vieilles brochures abandonnées. Des feuilles mortes tapissaient ça et là le béton nu qui faisait office de sol. Randy jeta quelques brefs regards aux différents recoins mais il n'y avait manifestement rien à trouver. Les deux serres suivantes n'avaient d'ailleurs rien de mieux à proposer. Elles étaient dans le même état de délabrement. En revanche, il était plus surprenant de constater que la porte de la toute dernière d'entre elles était barrée d'une chaîne et d'un cadenas à clé. Là aussi, le temps avait fait son œuvre et l'ensemble était piqué de rouille. Le STARS mit à peine deux minutes pour s’en débarrasser grâce à la lame de son couteau. En entrant, il eut la surprise de découvrir une sorte de salle de repos aménagée au milieu des étagères vermoulues et des présentoirs à plantes. Il y avait un lit, un petit bureau, un poêle à bois, quelques livres et même un réfrigérateur. Tout était couvert de poussière. Randy s'approcha du bureau et épousseta les quelques documents qui étaient posés dessus. Il y avait des classeurs contenant des fiches Bristol remplies de notes, des pochettes de négatifs photographiques, des vieux livres de médecine aussi. En ouvrant un tiroir, il eut un bref mouvement de recul lorsqu'une grosse araignée noire s'échappa pour se mettre à cavaler sur sa manche de veste. Lorsqu'il parvint à faire fuir l'indésirable, il posa les yeux sur le contenu du tiroir. Il y avait un couteau papillon, quelques vieux préservatifs et toute une série de photos défraîchies. Sur les clichés apparaissaient des portraits de jeunes filles photographiées manifestement à leur insu. Certaines marchaient dans la rue, d'autre étaient assises sur un banc, d'autres encore étaient captées depuis une voiture ou depuis un balcon. Le STARS les passa toutes en revue avant de s’arrêter net sur le dernier cliché. Le visage qui se détachait avait beau apparaître à contre-jour, Randy reconnu formellement celle sur qui il dirigeait toute son attention depuis ce matin. Esther Kaprilian. Encore et toujours. Instinctivement, il déverrouilla la bride de son holster puis pris le temps d'envoyer un énième SMS à Holly pour l'informer de ses dernières trouvailles.*
Revenir en haut Aller en bas
Ludwig Volko

Ludwig Volko



Messages : 549
Date d'inscription : 04/08/2011
Age : 25
Localisation : Raccoon City

Dossier du personnage
Age du personnage: 22 ans

Start a new game (ft Randy & Ludwig) Empty
MessageSujet: Re: Start a new game (ft Randy & Ludwig)   Start a new game (ft Randy & Ludwig) Icon_minitimeSam 27 Juin 2020 - 14:39

Retard de réponse:
 

*À peine la porte de la bibliothèque universitaire s'était refermée qu'un son répétitif attira mon attention, le claquement répété de talons hauts. Je portais machinalement mon regard vers l'origine de la nuisance sonore pour reconnaître l'agent Holly qui s'avançait vers moi d'un pas assuré, dans la même tenue qu'au matin, une tenue digne d'une femme d'affaire. Je me mordais l'intérieur de la joue pour m'empêcher de rire, si j'avais été confondu avec un élève, il n'était pas à doutais qu'on la confondrais sûrement avec une prof. Je finissais par secouais la tête avant d'à mon tour m'avancer vers elle pour l'entendre prendre des nouvelle sur ce que j'avais appris de nouveau sur l'enquête.*

- Je n'ai rien trouvais de nouveau par rapport au lien des deux victimes mais...

*Je levais machinalement mon index devant elle en ayant senti mon téléphone vibrait, je ne m'attendait pas à avoir des nouvelles aussi vite de la part des étudiants que j'avais interrogé mais la chance semblait m'avoir souri ce jour-là. Linda, la social butterfly semblait avoir pris en photo notre victime dans les bras du « séduisant homme d'affaires », le type même qui ferait pâlir d'envie Patrick Bateman : une coupe de cheveux impeccable, un costume trois pièces sobre et passe partout et une stature dominante comparé à celle de la jeune femme, notre American Psycho à nous. Je scrutais les détails un instant, à la recherche d'un élément utile lorsque l'évidence me frappa, le petit sticker sur la portière passager : un parapluie rouge et blanc, ça allait sûrement réduire notre périmètre de recherche pour ce dernier contact avec la victime, un cadre d'Umbrella. Je soupirais légèrement avant de tourner l'écran de mon téléphone vers l'agent Holly*

- … Mais je sais à quoi ressemble la dernière personne à avoir vu Feather... Et je sais où aller pour en savoir plus, mais pas dit qu'on nous réponde...

*C'est à cet instant que je remarquais que l'agent Holly était seule, l'absence de l'agent Sicks ne m’inquiétait pas tant que ça, après tout il était un des agents S.T.A.R.S ayant le plus de bouteille.*

- L'agent Sicks n'est pas avec vous ? Une autre piste que celle d'Umbrella ? C'est pour ça que vous êtes venue me chercher ?

*Mon flot de questions aurait très bien pu continuer longtemps mais je ne voulais pas manquais de professionnalisme face à une profileuse, elle aurait eu tôt fait de se poser des questions sur mes faits d’armes et pourrait venir me poser des questions sur la manière dont je gérais le trauma lié aux explosion et à ma presque mort si je n’avais pas eu un coup de chance : ce n’était clairement pas dans mes objectifs qu’on vienne voir si je n’avais pas fraudé aux tests psychologiques.*

- Le plan c’est de rejoindre l’agent Sicks ou de continuer sur la piste que je viens de dégoter ?
Revenir en haut Aller en bas
Holly Hennessy

Holly Hennessy



Messages : 64
Date d'inscription : 09/04/2020

Start a new game (ft Randy & Ludwig) Empty
MessageSujet: Re: Start a new game (ft Randy & Ludwig)   Start a new game (ft Randy & Ludwig) Icon_minitimeDim 28 Juin 2020 - 23:11



7-44.jpg1586449630-avatar-ludwig.png

START A NEW GAME.

H.Hennessy, R.Sicks & L.Volko

◊ ◊ ◊



Cette histoire avançait de drôle de manière. L'agent Sicks avançait à pas de géant, mais moi j'avais l'impression de faire du sur place, comme toujours: je me sous estimais...
Ludwig avait lui aussi avancé et me montrais maintenant la photo d'un homme élégant accompagnant Feather. Sur la voiture, le logo d'Umbrella Corporation.

— Voila qui est plutôt intéressant...

Machinalement, j'enfilais mes lunettes et étudiais l'homme sous mes yeux. Le profiling de base que je pouvais établir était évident.

— "Je suis un homme de la trentaine d'année et je suis très fier de mon physique, tellement fier que je ne supporte aucune anicroche dans mes rapports avec les autres, j'ai horreur qu'une femme me repousse. Je suis tellement obsédé par mon physique que je trouve parfait qu'indirectement, je multiplie tout ce que je peux pour me conforter dans cette idée en multipliant les conquêtes féminines...
D'abord je les choisi jeune et naïve, le genre de femme pour qui seuls comptent le physique et un gros compte en banque..."


Je jetais un œil à Ludwig qui devait trouver cette scène surréaliste.

— Ce sont ses mots pas les miens...Bref... Ça reste un profiling de base, mais je ne pense pas me tromper. Si j'ai juste, alors il y a deux possibilité: soit il n'est pas notre assassin, il séduit ces femmes parce qu'il prend plaisir à se prouver que son physique est parfait et ce, malgré qu'il aie besoin de se donner plus de valeur en exposant son fric et son coté chic, dans ce cas la, il bosse pour quelqu'un.
Mais il reste une autre possibilité...
J'ai dit au chef Sicks que je pensais qu'il était possible qu'on aie à faire à deux tueurs ce qui explique les deux modes opératoires différents.
Si notre playboy est bien l'un des assassins, il se charge de séduire les victimes et ils sont deux à les tuer, du coup on peux en déduire que l'autre personne est d'un physique banal voir repoussant.
Après, ça reste une théorie, il se peu que je me plante sur toute la ligne, c'est ça qui est ennuyeux avec le profiling: ça n'est pas toujours une science exacte.


C'était probablement mon plus gros défaut: ce besoin de toujours réfléchir sur 150 trucs à la fois, je ne réalisais pas à quel point cela pouvait être perturbant, avoir 4 coups à l'avance ne signifiait pas pour autant allez dans la bonne direction et si je me trompais je pouvais surcharger les réflexions de mes collègues. Il valait mieux s'en tenir au profiling sans doutes possibles.

Ludwig s'inquiétait de la disparition du capitaine Sicks comme si cela la faisait paniquer. J'avais une drôle d'impression, comme si la présence d'un supérieur pour rattraper d'éventuelles bévues le rassurait.
Inutile cependant de lui casser les pieds avec ça, je gardais cette info dans un coin de ma tète.

— Le capitaine Sicks aimerait que nous nous concentrions sur Feather, il enquête de son coté sur Esther. Essayons d'en trouver un maximum sur notre tatoueuse et on mettra nos idées en communs et à ce moment la si on n'a pas de solutions on pourra toujours voir si j'ai raison.

L'école semblait un endroit plutôt "in" j'imaginais très mal Feather au sein de cet endroit, mais on serait surpris. L'habit ne fait pas le moine. Je me souvenais moi même de ma période cheveux teints en noir, mon piercing nasal et mes fringues déchirées.

Mes réflexions furent interrompues alors que mon téléphone sonnait, un SMS de Randy Sicks m'informant de ses progrès, à mon tour je rédigeais un SMS en omettant mon profiling hasardeux cette fois ci. J'y expliquais que Ludwig avait trouvé une photo de Feather en compagnie d'un homme et qu'il serait une bonne idée de demander à Lauren Driscoll si elle le connaissait. J'ajoutais que Ludwig lui ferait parvenir la photo.

— Pourriez vous envoyer la photo au capitaine Sicks ?

J'attendais que Ludwig finisse pour ajouter...

— Je pense que nous devrions laisser nos coordonnées "au cas ou" et rejoindre l'agent Sicks. Je pense que nous n'apprendrons rien de plus en restant bloqués ici.

(c) oxymort

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Start a new game (ft Randy & Ludwig) Empty
MessageSujet: Re: Start a new game (ft Randy & Ludwig)   Start a new game (ft Randy & Ludwig) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Start a new game (ft Randy & Ludwig)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resident Evil RPG :: Raccoon City :: Le Parc Et Ses Collines-