AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Le forum ouvre à nouveau ses portes. Bienvenue à tous dans cette nouvelle aventure pleine de nouveautés.

Partagez | .
 

 Entrée en scène (Enrico Marini et Chris Lester)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Shaw Hellpride

avatar



Messages : 108
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Hé hé...

Dossier du personnage
Age du personnage: 23 ans

MessageSujet: Entrée en scène (Enrico Marini et Chris Lester)   Mar 6 Mar 2012 - 19:31

* J'arrêtais ma moto dans sur le parking du commissariat et retirais mon casque, laissant mes cheveux de jais se rependre sur mes épaules. Cette scène serait parfaite pour le début d'un film ou d'une série. Une jeune femme dont c'est la première visite en ces lieux qui débarque en moto, sans que les gens autour, alertés par le bruit du moteur, n'ai d'information sur elle. Oui ça serait génial... Si je n'étais pas affreusement en retard !

Je descendais et traversais la distance me séparant de la porte d'entrée au pas de course. Bon sang ! Pourquoi je m'étais couché à cette heure moi ? Mes cartons était à peine défais chez moi bien que j'avais passé une bonne partie de la soirée à tout déballer. Non pas pour ranger, mais pour retrouver mes carnets à dessin. Et une fois fais, patatra ! Je m'étais mis à dessiner... Je m'étais donc couché à une heure indécente. Bon dieu... Je suis irrattrapable...

En haut de la volée de marche juste avant la porte, je posais ma main sur la poignée sans l'abaisser et inspirais profondément. Certes j'étais en retard d'une demi heure, mais je pouvais encore faire bonne impression... Du moins je l'espérais. Enfin vus le début de journée catastrophique, je devais m'attendre au pire. J'adressais une prière silencieuse à un dieu que je n'avais jamais prié.*

Dieu, je t'en supplie, tu m'as déjà assez pourris la vie, alors si tu pouvais faire un geste, fait en sorte que mon chef soit une femme. Je me contre fou qu'elle soit chiante ou tyrannique, je ne VEUX PAS bosser avec un homme.

*J'inspirais de nouveau et poussais la porte. Allez du cran Shaw... Du cran... Je passais inaperçue en fait. Et pour cause vu que j'étais habillée en civil... en même temps, je n'avais pas encore d'uniforme. Vêtue d'un jean, de bottes en cuir noir et d'un T-shirt gris sous une veste elle aussi en cuir noir, on va dire que je ne sortais pas vraiment du lot...

Je m'approchais d'une RPD et lui demandais poliment.*

Shaw - Euhm, excusez moi, je suis une nouvelle membre des STARS et je devais être là il y à une demi heure... Vous pourriez m'aider ?


... - Ah oui ! J'ai vus votre dossier, vous avez de la chance, je me rappelle de votre photo. Vous pouvez me redonner votre nom ? Je dois quand même vérifier vous comprenez.

Shaw - Shaw. Shaw Hellpride.

*Elle fouilla un instant dans des papiers avant d'en sortir mon dossier. Elle l'ouvrit et le consulta rapidement avant de le refermer. Elle se dirigea alors vers un téléphone proche et composa un numéros. Elle me sourit alors pendant que le téléphone sonnait, je lui rendis son sourire avant de promener mon regard au alentour. Alors... C'était là que j'allais passer une bonne partie de ma vie à travailler... Un endroit comme un autre au final, ni bon ni mauvais. Neutre. Un lieu public quoi.
Le visage de ma comparse s'illumina, me signalant que la personne avait répondu. J'écoutais distraitement.*

... - M. Marini ? Oui, la nouvelle recrue est avec moi.


Monsieur ? Dieu je te hais...
*Donc j'allais avoir un homme comme supérieur/mentor/bourreau... Génial... Je me contentais de regarder autour de moi pour ne rien laisser paraitre. Il fallait que je m'y résolve, je ne pouvais pas y couper, dans le milieu de la police, beaucoup était des hommes. Ce que je pouvais être naïve... Pire qu'une enfant... Non vraiment, il fallait que j'arrête de prendre mes rêves pour des réalités...
La rpd raccrocha et je tournais la tête vers elle.*

... - Il va arriver.


Shaw - Merci. Je devrais m'en sortir seule maintenant euh...


Heather - Heather.


Je hochais la tête en signe de compréhension, elle tourna les talons et retourna à son poste. Bon... Il ne me restait plus qu'a attendre et à espérer ne pas trop me faire incendier. Maudite passion... Journée de merde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enrico Marini

avatar



Messages : 1818
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 34
Localisation : Andalousie

Dossier du personnage
Age du personnage: 53

MessageSujet: Re: Entrée en scène (Enrico Marini et Chris Lester)   Mar 6 Mar 2012 - 20:26

*Marini venait d'arriver comme à son habitude quelques dizaine de minutes avant l'heure légale.Une fois à l'étage il se siégea à son bureau portant de sa main gauche un gobelet de café noir sur ses lèvres laissant quelque peu humidifier son épaisse moustache et de sa main droite ouvrit sa boite mail.*

Qu'est ce qu'on a aujourd'hui... Accueillir la nouvelle recrue Shaw Hellpride...Rien d'autre d’intéressant...

*Une petite demi heure plus tard la jeune femme n'était toujours pas arrivé et Marini reçu un nouvelle e-mail.Il s'agissait d'un ordre de mission dont les premières lignes spécifiaient une enquête en binôme en plein milieu de la foret.*

Je dois m'y rendre ce matin, je lirai ça plus tard.

*Il pressa le logo "print" et visionna les mensuration de la jeune recrue et s'en alla,faire le tour pour récupérer les divers affaire pour la nouvelle retardataire.Une tenue à sa taille marquée du logo des STARS puis il passa à l’armurerie chercher le beretta attitré de l'agent Hellpride.Ainsi que deux ou trois autres documents.C'est ainsi qu'avec les mains chargées le portable du capitaine se mit à sonner, il déposa les affaires sur le banc qu'il venait de dépasser et décrocha sans se présenter pour le coup.*

Enrico [telephone] - Oui

Heather Dixon - M. Marini ? Oui, la nouvelle recrue est avec moi.

Enrico [telephone] - Tres bien ,j'arrive dans cinq minutes

Cette enquête n'a pas l'air si dangereuse que ça et vu le retard que j'ai pris maintenant,cette nouvelle recrue m'accompagnera...Plus le temps de chercher quelqu'un d'autre, ce sera elle !

*Marini se dirigea à nouveau vers le bureau des STARS qui était le sien et récupéra l'ordre de mission.Il mit toute les affaires dans un carton et descendit rejoindre la jeune femme à l’accueil.Puis Enrico arriva à sa portée.*

Enrico - Je suis le capitaine Enrico Marini enchanté et vous êtes en retard pour un premier jour.

Shaw - ...............

Enrico - Bon ,on dira que c'est pas grave pour le coup...Nous allons tout deux rentrer directement dans le vif du sujet dès cette heure, suivez moi , je vous explique en chemin !

*Les deux STARS se dirigèrent vers une salle isolée et Marini lui expliqua qu'elle venait d’être choisit pour l'accompagner sur le terrain , il lui tendit ses affaires avec les papiers à signer et les divers codes accès.La jeune femme s'enferma dans la pièce et Marini pu enfin lire l'ordre de mission.Une fois la lecture terminé il s'exprima à travers la porte.*

Enrico - Je vais chercher l'équipement qu'il nous faut pour cette mission! J'ai laissé l'ordre de mission sur la chaise à coté de la porte. Vous n'aurez qu'à la lire en attendant mon retour.

*La jeune femme confirma et Marini s'en alla chercher le matériel adéquate puis il revint avec plusieurs affaires,la jeune femme l'attendait le dossier en main, elle avait visiblement tout lu.*

Enrico - Désolé ,de ne pas vous avoir fait visité et que tout aille si vite...Mais comme vous l'avez lu on doit y aller ce matin.Si vous avez des questions ,j'y répondrais dans la voiture.

*Les deux nouveaux coéquipiers se dirigèrent vers le parking et obtinrent la voiture 49 .Enrico tourna la clef et les voilà partis.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sergei Vladimir

avatar



Messages : 990
Date d'inscription : 21/02/2011
Localisation : Umbrella

Dossier du personnage
Age du personnage: 30 ans

MessageSujet: Re: Entrée en scène (Enrico Marini et Chris Lester)   Jeu 8 Mar 2012 - 9:17

-Tu crois que c'est vrai ce qu'on raconte ? dit le premier scientifique.
-Tu parles de la bête ? On dit qu'elle s'est échappé des labos, répondit le deuxième.
-Il parait qu'elle aurait massacré tout les scientifiques du secteur...
-Tu trouves pas ça bizarre que seul les personnes du "projet hybrid" aient été massacrés ?
-Tu crois que c'est à cause de... ?


*Le deuxième scientifique hocha la tête en silence.*

-Si Umbrella me payait pas autant, j'irai tout dire à la police sur le champ.
-Pshht, si quelqu'un t'entendait. Je ne sais que peu de chose sur le projet mais, d'après ce qu'on m'a dit, la créature qui s'est échappé serait vraiment une espèce de prédateur parfait. Umbrella prévoit de récupérer un échantillon de son sang pour l'analyser et faire des tests par la suite...J'imagine qu'une goutte doit valoir des milliers de dollars.

*Les conversations des laboratoires n'étaient pas réputé pour leur discrétion. Et encore, tout cela n'était qu'un simple échantillon. Chris en avait entendu des biens belles au sujet de cette histoire. Il y avait bien entendu tellement de version différentes qu'il ne savait plus qui croire. Mais une chose était sûre. Umbrella ne mettrait pas autant d'effort si ça n'en valait pas la peine. Des troupes avaient été envoyé furtivement dans un secteur de la forêt, il y a trois jours exactement, jamais elles ne réapparurent. Une autre unité fut déployé pas plus tard que ce matin et pour l'instant, aucun signe de vie et pas un appel radio. Chris trouvait ça très amusant au fond de lui.*

Umbrella envoi ses meilleurs casse-croute pour nourrir la créature, se dit-il en souriant.

*Ça lui rappelait une histoire similaire qui s'était passé il y a quelques années. L'histoire des meurtres macabres qui avait eu lieu dans la forêt. Des gens retrouvés mort, mutilés et recouvert de multiples morsures. Plus il y réfléchissait et plus il se disait que lui pourrait faire quelque chose. Une créature, telle qu'elle soit, garde un instinct animal et ne reste qu'une vulgaire créature. Aussi organisé soit-elle, aussi dangereuse soit-elle, il fallait se préparer deux fois plus pour espérer la vaincre. De plus, si son sang était si précieux, il deviendrait un homme riche. Certes, Umbrella lui paierait cher cette trouvaille...mais la concurrence se montrerait plus généreuse encore. Il chopa un stylo et se lista le matériel dont il aurait besoin pour cette partie de chasse: des leurres biologiques (sorte de grenade fumigène libérant des phéromones pour attirer les armes bio), un couteau de chasse, des seringues pour extraire du sang, une corde, un pistolet tranquillisant, un fusil de chasse à double canon, une tenue de camouflage pour la forêt, des pièges à loup et quelques steaks bien saignant. Il ne trouverait pas tout chez Umbrella et n'arriverait pas à tout transporter sur lui. La chasse peut commencer.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaw Hellpride

avatar



Messages : 108
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Hé hé...

Dossier du personnage
Age du personnage: 23 ans

MessageSujet: Re: Entrée en scène (Enrico Marini et Chris Lester)   Jeu 8 Mar 2012 - 21:08

*Des présentation. Des paroles neutres et tant de fois répété qu'elles en perdent leur sens. Qui nous sommes, voilà ce qu'elles représentent, j'ai toujours regretté que les gens ne leurs accordent pas plus d'importance... Je ne répondais pas.
Mon nom, mon age, qui j'étais, tout ça, c'était dans mon dossier, des lignes et des lignes écrites à l'encre de chine qui traçaient les contours incertains de mon être. Peut on vraiment consigner une personne entière en quelque mots ?
Non, vraiment, je préférais le dessin...

Il me mit un carton dans les mains et d'un regard je constatais qu'il contenait mes futurs compagnons. Mon uniforme, mon arme et quelques feuilles qui constituaient la dernière étape de mon engagement. Mon serment envers la société.*

Pro Patria Vigilant hein...

*Il me demanda alors de le suivre. Je notais qu'il avait la voix de ceux qui ont l'habitude de commander. Il ne souffrait aucune réplique, mieux, il ne semblait pas envisager que je puisse penser à refuser. Non, je n'avais pas à penser à ça, ce n'était plus le moment, je ne pouvais plus reculer. L'autorité, elle allait faire partie de ma vie à présent.
Au delà de son autorité, je devais admettre qu'il émanait de lui une sorte de bienveillance... J'avais peur, je devais l'admettre, oui, je crevais de peur. Mon inconscient était là pour me rappeler à chaque secondes ce qui m'était arrivé, ma raison me soufflait que je n'avais pas le droit de reculer et sa bienveillance aidait un peu.

Il me conduit dans une pièce à l'écart et m'expliqua avec la précision et le calme de l'habitude que j'allais devoir remplir ma première mission en sa présence. Lors qu'il m'annonça que nous serions uniquement tout les deux, je sentis les cheveux de ma nuque se hérisser. Je fermais les yeux et hochais la tête posément, je devais m'y faire, c'est tout. J'avais moi même choisis de devenir un STAR, je n'avais pas le droit de me plaindre. Il sortit alors de la salle, me laissant seule pour que je me change.

Je me changeais rapidement, je ne voulais pas rester vulnérable, pas ici. Il s'adressa alors à moi à travers la porte. En entendant sa voix, je sursautais violemment, à ce moment là, j'avais juste mon pantalon de mis et je n'étais qu'en soutiens gorge. Je savais qu'il n'entrerais pas, du moins, j'espérais. Néanmoins, mon instinct, lui, ne se souciait pas de ce genre de chose.*

- Ah ? Euh oui... Bien

*Je crois que c'étais la première fois qu'il entendait ma voix... En tout cas aussi longtemps, auparavant, je m'étais contenté de réponse brève, dont on oubliait l'intonation dès qu'elles parvenaient aux oreilles. J'enfilais rapidement le haut de mon uniforme et rangeais mon arme à sa place. J'avisais alors le couteau de Papa sur la table, avais je le droit de... J'avais bien un couteau qui m'avait été fournis mais je ne voulais pas abandonner celui là. Je l'engainais à la place où aurait du se trouver mon couteau officiel et me regardais dans le miroir qui était accroché au mur.

Le miroir était cassé et la fêlure traversais mon visage de haut en bas, en déviant ensuite sur la gauche, comme une balafre. Comme... Un mauvais coup de couteau.
Un sourire discret et amer se traça sur mes lèvres, le hasard fait bien les choses... Le manche de mon couteau était différent de celui marqué au armoiries des STARS cependant, à moins d'y faire vraiment attention, ça ne sautait pas aux yeux.
Je rangeais le couteau qu'on m'avait donné avec le reste dans mes affaires.

Peu importe si on me blâmait, je voulais que ce couteau m'accompagne. Au moins ce premier jour. Je sortais et lisais l'ordre de mission sur la chaise.*

Une bête du lac ? Y'en a vraiment qui n'ont rien à perdre... Surtout pas leur temps...

*J'examinais les photographies fournies... On mandait vraiment des STARS pour ça ? C'était du pur foutage de gueule ! Les traces étaient trop nettes... Et vus la taille, la "créature" chaussait du 85 fillette... Pour cet écartement entre les traces, c'était purement impossible... Ou alors il avait de très grand pied, mais corporellement, c'était un gros chien... C'est à ce moment là qu'Enrico revint vers moi avec le matériel.
En effet, il valait mieux y allez rapidement avant qu'on se coltine toute une bande de civils en folie ou autre...

Je suivais alors mon mentor jusqu'à la voiture et montais au siège passager. Je me bornais à regarder le paysage défilant par la fenêtre avant de, finalement déclarer, agacée par la teneur que prenais cette mission.*

- Franchement, jusqu'où peuvent aller les humains pour rendre le monde plus original... Je me suis toujours demandé, quel serait la réaction de ces gens si ils trouvaient un véritable monstre ? Je trouve ça dommage, le monde est assez fantastique comme ça... au delà de la brume...

*Nous arrivâmes finalement sur les lieux. Malgré mon arrivée tardive, il restait encore du brouillard effleurant la surface de l'eau comme le ferait les doigts de la faucheuse. La surface était lisse comme du verre.
Un homme vint immédiatement nous accueillir au pas de course. Je ne pu m'empêcher de penser.*

Comme un loup attiré par une proie... Messieurs dames, le journaliste en quête de reconnaissance !

- Ah ! Vous êtes là ! C'est admirable la vitesse de votre réaction !

Parce que c'est rare les agents réactifs ? Tu crois qu'on est payé pour faire des cocottes en papier ?

*Je hochais simplement la tête en guise de salutation. Enrico était mon boss, alors que lui c'était un mec comme un autre... J'observais alors les alentours. Avec les conditions météo, les traces devait être encore bien visible, d'autant qu'en milieu humide... Je ne pu m'empêcher de remarquer que cet étang, oppressé par la forêt, avait quelque chose d'inquiétant.
Pourquoi avais-je cette sale impression ?*

(C'est du vite fait donc si on à besoin d'une modif, y'a pas de soushis.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enrico Marini

avatar



Messages : 1818
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 34
Localisation : Andalousie

Dossier du personnage
Age du personnage: 53

MessageSujet: Re: Entrée en scène (Enrico Marini et Chris Lester)   Sam 10 Mar 2012 - 13:42

*Les deux Stars venaient de quitter le commissariat à bord de la Ford de service,la jeune femme semblait plus attirée par le paysage que par la mission en elle même.*

Apres tout c'est son premier jour dans la région.

*Au bout de quelques minutes, elle prit finalement la parole et Marini comprit que ces regards qui fondaient sur l’arrière plan du par prise masquait en réalité les pensées réel de la jeune recrue.*

Shaw - Franchement, jusqu'où peuvent aller les humains pour rendre le monde plus original... Je me suis toujours demandé, quel serait la réaction de ces gens si ils trouvaient un véritable monstre ? Je trouve ça dommage, le monde est assez fantastique comme ça... au delà de la brume...

Enrico - Je ne veux pas vous effrayez mais ici les jours ressemblent plus à celui là qu'à un autre dans une autre région.Les BOW et autres bizarreries hante la ville et ses environs, d'où la création de notre métier...

*Une fois arrivé devant la barrière juste à l'entrée de la propriété, Enrico aperçu un journaliste du Raccoon's News,il s'agissait du journal concurrent au Raccoon City Times dans le quel Ricolas Martini y apportait son talent en y publiant ses interviews.*

- Je déteste ces prêcheurs du Raccoon's News car il aime en rajouter systématiquement, tout ce qu'ils veulent c'est vendre un maximum !

*Enrico coupa le moteur du véhicule.De là où ils étaient les deux STARS pouvait apercevoir l'eau et percevoir le calme apaisant que celle ci dégageait,mais ce ne fut que très bref car le journaliste vint coupé son confrère dans ses pensées.*

Journaliste - Ah ! Vous êtes là ! C'est admirable la vitesse de votre réaction !

Enrico - Merci d'avoir prévenu le commissariat, mais à partir de maintenant vous allez rester de l'autre coté de cette barrière les STARS vont enquêter.Je suppose que vous déjà eu tout vos clichés!

*Le journaliste marmonna dans son colle roulé et fit signe à sa collègue munie d'une caméra de le rejoindre près des voitures derrière la zone que Marini venait de définir avec de la bande fluo.Puis Enrico ouvrit le coffre de l'escorte pour en sortir le peu de matériel qu'il avait pris avec.Il y avait deux lampes torches, deux gilets de combat,six chargeurs 15*9mm et un colt python dans son holster accompagné d'une recharge..Marini s’équipa du magnum et partagea la moitié du reste avec l'agent Hellpride.Son couteau de combat quand à lui ornait sa cuisse droite depuis le début de la matinée.*

-Trois chargeurs pour le beretta une lampe torche et le gilet pour les éventuelles agressions de monstre.C'est un minimum pour ce genre d’enquête.

*Marini avait de l’expérience et depuis le temps qu'il opérait à Raccoon il avait pris l'habitude de ne pas se laisser surprendre.Une fois équipé le duo se dirigea à l'endroit qui avait suscité leur venu.Un fois dans la zone du carnage, Enrico releva plusieurs grosses traces de sangs avant de tomber sur un cerf complètement déchiqueter, un novice aurait pu penser à un ours ou à une meute de loups, mais la région et les entaillures dans la peau de l'animal étant bien trop large pour appartenir à un animal conventionnel.Enrico regarda autour de lui et aperçu une maisonnette sur la quelle reposait les mot " HOUSE'S FISH "*

Ce serf est probablement venu s’abreuver à l'étang quand il c'est fait attaquer.

- Tout ceci ne présente rien de bon nous allons devoir rester concentré.Je vais devoir compter sur toi comme ma moitié,alors tutoyions nous si tu n'y vois pas d’inconvénient.

Shaw - ............

- Restes ici pour voir si tu trouves des indices,cela fait déjà minimum un jour que le carnage a eut lieu vu les traces de sang.Je vais voir si je trouve quelqu'un ou quelque chose près de la maisonnette la bas !

Shaw - ............

- Restons en contacte visuel !

*Marini sortie son berreta chargé et se dirigea vers la grande cabane en bois ,mais celle ci avait ses 3 volés fermés , on pouvait se douter qu'elle n'était plus utilisée depuis l'été dernier.Puis arrivé à une vingtaine de mètres de celle ci le capitaine aperçu un béret au sol qui semblait plutôt neuf, en le retournant Enrico comprit que le calme qui émanait du lac n'était qu'une image.En effet le logo d'Umbrella décorait le couvre chef noir et ce fut en tournant la tête vers la droite que Marini découvrit une entrée dans les broussailles et autre ronces qui s’enfonçait dans la foret.Le quinquagénaire s'y rapprocha un instant les deux bras tendus sur son arme puis arriva à la frontière des arbres.*

Bon sang...Mais quelle monstruosité a pu causer un tel carnage ...

Enrico venait d'apercevoir le corps de trois UBCS coupé en deux,le rouge prédominait la scène et quelques goûtes de pluie tombèrent à cette instant sur la main du capitaine.Avec le feuillage, les arbres et le soleil matinal la pluie faisait plutôt contraste.Marini porta alors son regard sur ses mains pour s'apercevoir qu'il ne s'agissait pas de pluie mais de sang.Il releva les yeux et aperçu un quatrième cadavre empalé dans un arbre mort à quelques deux mètres au dessus de lui.Un rapide coup d'oeil droite gauche et le capitaine recula de deux pas pour s'extirper de la vision de l'enfer auquel il avait été confronté.*

Visiblement on est pas les seuls sur cette affaire !


Dernière édition par Enrico Marini le Sam 10 Mar 2012 - 19:41, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sergei Vladimir

avatar



Messages : 990
Date d'inscription : 21/02/2011
Localisation : Umbrella

Dossier du personnage
Age du personnage: 30 ans

MessageSujet: Re: Entrée en scène (Enrico Marini et Chris Lester)   Sam 10 Mar 2012 - 15:41

*Chris avait trouvé une partie du matériel chez Umbrella. Les grenades fumigène ABO n'étaient qu'un prototype selon le scientifique. Elles avaient déjà été testés sur des zombies et ça marchait plutôt bien, affirma l'homme en blouse blanche.*

-Y a intérêt pour toi mon gars. Si jamais je deviens un zombie ou autre, je te promet de te retrouver et de te faire ta fête, conclut Chris.

*Il était peu probable qu'il s'en rappelle si il devait devenir un mutant, et d'ailleurs la bête faisait des carnages au point que les cadavres ne se relève pas. Il récupéra aussi les seringues et le pistolet à sédatif. D'après ce qu'on lui avait dit, il n'y avait que 3 fléchettes et assez pour endormir un éléphant dopé à la caféine. Il ne demandait qu'à y croire. C'est avec son début d'équipement qu'il se dirigea vers la grande boutique de chasse. Une boutique récente qui offrait de quoi survivre et de l'équipement comme on en trouvait pas, il y avait sûrement de quoi rivaliser avec Kendo. Chris acheta un fusil à canon double ainsi qu'une boite de cartouche. Le vendeur lui avait affirmé qu'on pouvait facilement chasser un éléphant avec ce fusil. Bizarrement, c'était la deuxième fois qu'on lui parlait d'un éléphant aujourd'hui, et il commençait à croire que ça serait peut-être ça la bête. Il prit également une corde robuste pour tendre un piège, un couteau de chasse, un piège à loup, un treillis militaire de type forêt et paya l’addition qui fut assez salé.*

J'espère que tu me remboursera coco...

*Il remonta dans sa voiture peu après et passa à la boucherie pour récupérer un appât de choix. Deux steaks saignants pour attirer la bête vers un piège. Après avoir payé une dernière fois, il remonta en voiture et conduit jusqu'à la forêt. Les routes étaient dégagés et il ne mit pas plus de dix minutes avant d'arriver à destination. Il respira un bon coup avant de commencer à se changer dans la voiture. Après quelques minutes, il avait enfilé son treillis et sa veste. L'allure d'un militaire, le parfait camouflage face aux yeux d'un animal stupide. Il se frotta les mains et ouvrit la portière de la voiture, s'équipa de son matériel au mieux et attacha le piège à loup à sa ceinture, chargea le fusil, contrôla la lame de son couteau, rangea les steaks dans sa poche et se mit en route. La nuit ne tomberait pas avant un moment et il avait suffisamment de visibilité...pour l'instant. la lampe de poche faisait défaut à son matériel. Dans la précipitation, il avait oublié de la rajouter à sa liste...

...quel naze.

*Chris prit une poignée de terre et se frotta tout le corps avec. C'était le seul moyen de couvrir son odeur (et son parfum qui pouvait sans doute attirer les ABO comme il s'en doutait.) La terre était humide et sa tenue, se mélangeant avec la couleur de la terre, devenait encore plus sombre sous l'effet. Il reprit une poignée de terre avant de remarquer une empreinte de belle taille sur le sol. Une très grande empreinte signifiait un très grand monstre. Aucun doute possible, c'était pas les traces d'un éléphant.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaw Hellpride

avatar



Messages : 108
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Hé hé...

Dossier du personnage
Age du personnage: 23 ans

MessageSujet: Re: Entrée en scène (Enrico Marini et Chris Lester)   Sam 10 Mar 2012 - 17:06

*Je pris le matériel qui m’étais alloué, j’avais légèrement souris lorsqu’Enrico m’avait fait part de son aversions pour les journalistes du Racoon’s News.
Je ne lisais ni l’un ni l’autre, mon arrivée dans la ville étant encore fraiche, je n’avais pas vraiment eu le temps de m’intéresser à tout ça.
Cependant, s’il disait vrai, j’étais certaine de partager son avis…
On ne peut pas voir quelque chose que si on ferme volontairement les yeux. C’est le devoir des journalistes d’empêcher ça. Montrer le monde tel qu’il est, dans toute ça beauté… Ou dans toute son horreur.
En parlant d’horreur, le fait qu’il m’eut parlé des différentes abominations du coin me déstabilisait un peu. Il y avait vraiment une chance pour qu’on tombe sur un monstre calibre Nessie ? Non, les photographies des traces avec le dossier ne correspondaient pas à quelque chose de réelle… Du moins je l’espérais…
Il y avait toujours ce pressentiment qui tenaillait mes entrailles, corbeau perché sur mon épaule me susurrant de sinistres promesses…
J’enfilais le gilet et hochais la tête, c’est sur que si nous tombions sur un monstre tel que mes cauchemars me le dépeignaient, il valait mieux être armé. Bien armé.
Je regrettais alors d’avoir laissé le deuxième couteau aux vestiaires, deux couteaux n’auraient pas été un poids mort…*

Il faut que je me concentre, si cette menace est réelle, je dois être capable de réagir. Je ne peux pas compter que sur Enrico pour ma propre survie bon sang !

*Je le suivis jusqu'à la scène du « crime » et je du me mordre la lèvre pour ne pas pousser un cri de surprise. Un cerf était proprement démembré sur place. De profondes entailles pourfendaient sa chair en divers endroits et une partie de ses entrailles étaient rependues sur le sol. On aurait dit des blessures d’ours ou quelque chose d’une taille approchante.
Je m’approchais du corps inanimé du noble animal. Ses yeux étaient révulsés et je compris que l’éventrement ne datait pas d’après la mort…
Il avait connue une mort violente et douloureuse… Je me mis à observer aux alentours du corps pour trouver des empreintes. Celles qu’on m’avait fourni était tous sauf celles du monstre qui avait commis cet acte.*

- Tout ceci ne présente rien de bon nous allons devoir rester concentré. Je vais devoir compter sur toi comme ma moitié, alors tutoyions nous si tu n'y vois pas d’inconvénient

*Je relevais les yeux et répondis avec un petit geste sec de la tête.*

- Aucun problème.

- Restes ici pour voir si tu trouves des indices, cela fait déjà minimum un jour que le carnage a eut lieu vu les traces de sang. Je vais voir si je trouve quelqu'un ou quelque chose près de la maisonnette la bas !

- Je dirais même moins… Le sang n’a même pas commencé à coaguler. Je vais voir si je peux trouver quelque chose d’utile.

- Restons en contact visuel !

*J’adressais un signe affirmatif de la main et me concentrais de nouveau sur la pauvre bête. Je ne trouvais pas d’empreintes directement, mieux valait observer les dégâts causés au roi de la forêt. Étrangement, sa trachée était toujours intact, tout les coups semblaient porté non pas au hasard mais dans le seul but de faire souffrir.
En observant de plus près, je remarquais que certaines blessures semblaient plus anciennes. Je sortis un petit carnet et dessinais un cerf debout.
Petit à petit, je reportais les blessures par ancienneté approximative. Je n’étais pas légiste et loin de là, mais mon père m’avait emmené chasser quelques fois et je savais à peu près dater une blessure. C’était très approximatif et j’étais certain de me tromper mais ça me donnait une idée.
Le résultat était aberrant, malgré mes grosses lacunes en la matière, j’étais certaine que le résultat d’un professionnel serait encore plus cruel. Selon mes estimation, les blessures avait été au départ minimes puis de plus en plus grave.
Le prédateur avait du poursuivre et blesser le cerf durant longtemps avant de véritablement l’achever au lieux de l'attaquer par surprise au bord de l'eau comme je le pensais. Comme si il avait voulut l’affaiblir, ne pas l’affronter de front alors que les blessures laissaient grandement supposer que l’animal était parfaitement capable de tuer un cerf en pleine possession de ses moyens.
J’avais d’abord pensé à un ours, mais la taille des griffures étaient bien trop grandes pour un plantigrade, même énorme. De plus, toutes les blessures semblaient venir de la même bête. La meute de loups non plus…
Non… Ce n’était pas quelque chose de…*

Qu’est ce que c’est que ça ?

*Je m’approchais plus du corps, j’avais vus quelque chose briller dans le sabot du cerf. C’était coincé entre les deux parties du sabot. Un coup de chance, il aurait été prit dans un autre, je ne l’aurais pas retrouvé… La bête avait préféré manger trois de ses pattes ainsi qu’une partie des muscles de la croupe, délaissant les viscères.
Ce qu’il y avait entre ses sabots, c’était une écaille.
Noire et luisante, de la taille et de la forme d’une feuille de laurier. Une bestiole à écaille… Et vus la tête des blessures qu’elle infligeait, ce n’était pas un lézard… De plus, sa tactique de combat laissait supposer une intelligence assez élevée, voir un gout du jeu… Et ça ce n’était pas de bonne augure… Vus l’épaisseur de l’écaille et sa taille, il était plutôt bien cuirassé.
Une armure… Un cerveau…
C’est là que je remarquais encore autre chose. Une partie de la cage thoracique était enfoncée. Le creux ainsi formé dans le flanc de l’animal faisait penser à la forme d’une rame.
Il pouvait utiliser une arme basique ?
Non la rame aurait du casser avec cette force et il y aurait des débris de bois…
Un mouvement attira alors mon attention dans les fourrés, Enrico reculait doucement.
Mon sang de fit qu’un tour, avait il trouvé la bête ou… La bête l’avait elle trouvé ?
Je me mis à courir vers lui lorsque mon pied buta dans quelque chose et je m’étalais de tout mon long avec un cri de surprise. La terre humide amortie ma chute mais je me retrouvais repeinte sur toute une face.
Je me relevais aussitôt et regardais sur quoi j’avais buté.
Un sillon.
Un sillon qui courait jusqu’au lac pour s’y enfoncer, et de part et d’autre…
Des traces de pas qui n’avaient rien à voir avec celles de la photographie. Enfin à ce stade, j’avais depuis longtemps compris qu’il n’y avait pas que le fruit de l’imagination des journalistes en ces lieux.
La bête avait donc une queue massive dont elle pouvait se servir comme arme, d'où l'enfoncement sur les cotes... Vus les traces de part et d'autres, il se tenait sur de manière bipède, hors pour se servir ainsi de sa queue, il devait retomber à quatre pattes...
Un prédateur amphibie, intelligent, possédant griffes, crocs et queue potentiellement mortels et d'une taille plus que respectable...
Y' a pas à dire, j'ai une chance... Monstrueuse !*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enrico Marini

avatar



Messages : 1818
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 34
Localisation : Andalousie

Dossier du personnage
Age du personnage: 53

MessageSujet: Re: Entrée en scène (Enrico Marini et Chris Lester)   Sam 10 Mar 2012 - 20:20

*Enrico n’avait détecté aucun signe vie dans les environs mais le responsable du carnage devait être dix fois plus puissant qu’un simple Hunter, encore que le hunter fut déjà coriace à lui tout seul. Quatre hommes entrainés et armés ne suffirent pas à tenir tête au monstre inconnu. Enrico se trouvait à présent hors du champ de batail et aperçu Shaw à plat ventre sur la terre. Elle s’était pris les pieds dans le sillon que Marini avait prit plutôt pour les traces d’une barque comme on pouvait en voir beaucoup sur les plages de la cote Est. La vision de la barque qui se faisait trainer de la cabane jusqu’à l’étang par une seul personne…Mais lorsqu’il suivit les traces de la rainure celle-ci venait jusqu’en entre ses jambes et continuant vers le nouveau cimetière des mercenaires. La trace faisait son chemin ainsi jusqu’au deuxième massacre avant de disparaître dans l'eau . Un type aurait il fuit le monstre avec une barque pour se refugier sur l’eau ? Razz Non, bien sûr que non, cela devenait évident qu’il s’agissait à présent d’une trace du monstre en question. D’ailleurs l’agent Hellpride semblait elle aussi se mettre la même idée en tête. Enrico vint à sa porté lui tendant la main gauche pour l’aider à se relever. La jeunette à peine sortie de l’école allait percevoir sa première scène de massacre et vu la puissance du monstre supposé, il valait mieux commencer par voir des cadavres. Mais si la jeune femmes avait pris un petit déjeuné copieux ce matin, il n’était pas sûr qu’il resterait dans le fond de son estomac.*

Enrico – Tu as trouvé des indices ?

Shaw - …………

- La bête à causée d’autre dégâts sur des sbires d’Umbrella. Sur ce point elle nous aura rendu service, ces toujours mieux de les voir mort que d’avoir à les combattre. Mais accroches toi c’est vraiment pas jolies à voir.

*La jeune femme venait partager ses trouvailles avec le capitaine et ce petit test sur la vision d’horreur de la scène allait pouvoir permettre à Marini de jauger les capacités mentales de la jeunette. La situation devenait compliqué et sa seconde allait devoir garder la tête sur ses épaules pour parvenir à aider le vielle homme à juste titre. Les deux se dirigèrent vers l’entrée du tombaux et Enrico resta quelque peu en retrait laissant ainsi Shaw seule confronté à ses peurs.A ce moment un bruit attira l'oreille du capitaine, il s'agissait de ses deux maudits journalistes.Enrico rebroussa chemin pour aller à leurs rencontres et leurs dire les quatre vérités d'un air très convainquant.Les deux acolytes se retirent du décors et Enrico en revint à son mouton.Lors de ces quelques minutes la jeune femme semblait avoir reprit ses esprits bien qu'elle semblait avoir été sacrement secoué.Enrico l'à rassura quelques peu m'étant le pied dans une bouillie encore légèrement fumante. Était ce le contenu des entrailles d'un des martyrs qui venait de s'étaler ou s'agissait t il d'autre chose ?Mais Enrico n'u pas le temps d'y trouver sa réponse car ses yeux firent attirés à cette instant par des drôle de pistolets accompagnant les cadavres.Le moustachu s'approcha prudemment d'un des cadavres et ramassa l'arme en question puis l'étudia un instant.*

Enrico - Ce sont des pistolets à une seule chambre...On dirait les modèles similaires à ceux pour la chasse pour endormir les animaux !Mais ils sont tous vide visiblement !

*Marini venait de faire le tours de armes il ne ressens sa que les pistolets spéciaux ainsi qu'une arme de points chacun .S'approchant d'un des arbres il pu apercevoir l'une des cartouches spéciale plantée dans le tronc.On aurait décrit cela comme une sorte d'aiguille avec mini réservoir.*

Cette bête doit être rapide...

*Alors que Marini leva sa trouvaille vers le ciel comme pour voir à travers si le produit était encore dans son contenant.Un cri résonnât et une forte pression se fit sentir sur le mollet du STARS.Ils venaient de se réveiller,non pas après une bonne nuit de sommeil,mais par les traces de virus que le gros monstre leurs avait inoculé au passage.C'était plutôt du classique, si ce monstre avait été mis en relation avec l'une des molécules du virus T ou G cela donnait à tout les coups se genre de résurrection.Les quatre hurlaient à présent désireux de festoyés avec de la chaire fraîche.Marini visa la tête de son agresseur à bout portant et appuya sur la gâchette de son arme de service.*

- Il faut viser la tête !! Ils sont morts et contaminés !! Il n'y a pas à hésiter !!


Dernière édition par Enrico Marini le Mar 13 Mar 2012 - 3:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sergei Vladimir

avatar



Messages : 990
Date d'inscription : 21/02/2011
Localisation : Umbrella

Dossier du personnage
Age du personnage: 30 ans

MessageSujet: Re: Entrée en scène (Enrico Marini et Chris Lester)   Lun 12 Mar 2012 - 9:36

*Les traces au sol n'étaient pas celles produites par un loup ou autres canidés. L'espacement des doigts ne correspondait pas... Peu importe ce que c'était, la taille de l'empreinte était assez explicite pour dire qu'un animal de gros calibre trainait dans les parages. Même un écureuil pouvait devenir un monstre dans les mains d'Umbrella. Après s'être frotté de terre pour se débarrasser de toute odeur, Chris se mit à suivre les empreintes. Elles semblaient dater de 2 ou 3 jours au maximum et la plupart étaient présentes malgré les pluies récentes. Son fusil de chasse dans sa main terreuse, il s'accroupit pour ramasser un petit objet brillant dans la terre. Il le nettoya rapidement entre ses doigts et constata des petits reflets lumineux, quelque chose de dure comme une cuirasse ou des écailles...ça pouvait être n'importe quoi. Une écaille de cette taille, ça faisait presque peur à en repartir sur le champ. La créature avait sans doute voulu trouver un habitat dans lequel elle se sentait en sécurité. La forêt abritait un lac un peu plus loin et donc, ça devait être une sorte de reptile aquatique ou terrestre. L'image d'un alligator géant ou d'une sorte de Godzilla s'imposa malgré lui, son fusil de chasse pouvait trouer un éléphant mais en était-il aussi ainsi pour un lézard surdimensionné ? Il se redressa et scruta les environs pour voir si il apercevait pas la bête. La zone était vide et calme, trop calme peut-être. La forêt, à son habitude, était rempli du champs des oiseaux et on sentait une ambiance apaisante ou il faisait bon de s'y promener. Là, on sentait plutôt une atmosphère pesante comme lorsqu'un prédateur rode dans les parages. Chris repéra un emplacement un peu plus loin ou il pourrait tester un de ses leurres biologique. Il marcha jusque là et dégoupilla le leurre qu'il lança. Aussitôt retombé, l'objet produisit une épaisse fumée rouge qui dégageait une odeur particulière. Chris dû se boucher le nez et ressenti un pincement au ventre. Ça sentait épouvantablement mauvais mais c'était censé attirer tout les infectés.*

-Espérons que ça marche aussi sur les grands modèles d'infecté.

*Il attendit quelques instant pour voir si le leurre marchait. Au bout d'un moment relativement court, une créature de petite taille se pointa, attiré par l'odeur que produisait l'appât. On aurait dit une sorte de lapin mais en plus sauvage...sa peau était déchirée par endroit et révélait une chair écorchée, ses yeux étaient rouges et elle regarda un petit instant l'homme qui se tenait devant elle.*

Je doute qu'il mange des carottes...

-Au moins ça marche, se dit-il en regardant le lapin qui semblait être le fruit des recherches d'Umbrella. Chris se mit en mouvement au cas ou il attirerait un modèle plus gros, il reviendrait examiner le leurre plus tard. Il se dirigea en hâte vers le lac car il ne voulait pas être dans les parages, si jamais une foule d'infecté accompagné d'un monstre géant ou d'une meute de lapin cannibale, ne décident que la chair de Chris était préférable à cet appât de fumée. C'est à ce moment-là qu'il entendit un coup de feu. Ça venait du lac justement. Quelqu'un avait du trouver la bestiole ou alors la bestiole avait trouvé quelqu'un. Il fallait vérifier et vite.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaw Hellpride

avatar



Messages : 108
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Hé hé...

Dossier du personnage
Age du personnage: 23 ans

MessageSujet: Re: Entrée en scène (Enrico Marini et Chris Lester)   Mer 14 Mar 2012 - 19:38

*Enrico se rapprocha de moi et me tendit la main pour m'aider à me relever. Je l'ignorais. Je me forçais déjà suffisamment et je savais que je n'arriverais pas à me mentir plus à moi même. La réaction vint d'elle même, sans que j'eus à y penser. Je m'époussetais alors comme je pus. Mon mentor semblait réfléchir à quelque chose de fâcheux vus l'expression que dépeignaient ses traits. Lorsque je fus de nouveau campée sur mes jambes, il me demanda avec sérieux si j'avais trouvé quoique ce soit d'utile. Je hochais légèrement la tête et sortis l'écaille de ma poche.*

- J'ai trouvé cette écaille coincée entre les deux parties du sabot restant dans notre victime. Vus la taille, on à affaire à un gros morceaux. De plus, en regardant de plus près l'ordre des blessures, j'ai compris que notre monstre adoré à joué avec le cerf avant de l'abattre. Il n'a d'ailleurs mangé que les parties musculeuses. Et en regardant de plus près les blessures, j'en déduis qu'il à une queue plate, en tout cas à sont extrémité et qu'il peut l'utiliser comme une sorte de massue. Enrico ?

*Il avait de nouveau eu l'air pensif lorsque je lui avais parlé, il enchaina alors dès que je me tue.*

- La bête à causée d’autre dégâts sur des sbires d’Umbrella. Sur ce point elle nous aura rendu service, ces toujours mieux de les voir mort que d’avoir à les combattre. Mais accroches toi c’est vraiment pas jolies à voir.


*Ce fus à mon tour d'être perplexe. Voir les morts plutôt que de les combattre...? Qu'est ce qu'il voulait dire par là ? Et qu'est-ce qu'Umbrella venait faire là dedans ? Je savais que la société n'avait pas vraiment la réputation d'être blanche comme neige ce qui leur valait d'avoir une armée privée à leur service mais... Je rangeais l'écaille et le suivis sans mot dire, partagée entre une curiosité morbide et la crainte.
Enrico m'avait déjà parlé de BOW dans la voiture et je me doutais qu'Umbrella en produisait, mais quel rapport avec les morts ? Lorsqu'on est mort on est... Et bien mort. Alors qu'est ce qu'il...
J'eus une blocage monstrueux lorsque j'aperçus l'hécatombe. Comment ces hommes avaient ils put subir un tel sort ? Le cerf lui même était dans un meilleurs... Mon sang se glaça lorsque je compris. Si les cerf n'avait pas été complètement dévoré... C'était simplement parce que le monstre n'avait plus faim. Les feuilles des arbres, la terre, même l'air était saturée par le sang. Il en pleuvait même...
Attends, le sang... Ça ne peut pas pleuvoir...
Je levais lentement les yeux au ciel lorsque mon regard croisa celui, vide et mort d'un UBCS empalé sur un arbre. Ses yeux vides qui me scrutaient m'arrachèrent un cri qui fut étouffé lorsque je plaquais mes deux mains sur mes lèvres. Mon subconscient me livra alors le message que portait ces yeux d'outre tombe.*

Il va te déchirer.

*Je n'eus que le temps de retirer mes mains avant de tomber à genoux et de rendre ce que j'avais. L'acidité me brula la gorge et me laissa tremblante, vidée de toute force et incapable de me relever. Ironie du sort, ce que je voyais, souillant le sol devant moi, me semblait plus supportable que la scène dans laquelle j'étais incrustée.
Je ne pouvais pas rester comme ça, je ne pouvais pas rester immobile si je ne voulais pas subir le même sort. Je me relevais comme je pus et secouais la tête d'un geste sec qui ressemblais plus à un tremblement. Mon regard parcourus de nouveau la scène.
Non je ne finirais pas comme ça, c'était hors de question.
Enrico se planta devant moi, mettant un pied en plein dans ce que je venais de rendre, me sortant tout à fait de mon cauchemar. Il fallait me rendre à l'évidence, les morts sont morts. On ne peux rien y changer.*

- Ce sont des pistolets à une seule chambre...On dirait les modèles similaires à ceux pour la chasse pour endormir les animaux !Mais ils sont tous vide visiblement !


Je regardais à mon tour l'arme qu'un des morts avait encore à la main. Un pistolet à tranquillisant, vide... Enrico semblait examiner une cartouche planté dans un arbre. Le silence était assourdissant en fait. C'était impressionnant. J'entendis alors un cri du côté d'Enrico, où plutôt, un hurlement rauque dénué d'humanité. Je tournais la tête vers lui, le cadavre à ces côtes venait de... Bouger !
Il tira sans hésitation dans sa tête lorsque la scène me fut masqué lorsque le corps du macchabée à mes pieds s'imposa entre mes yeux et ce qu'il y avait devant. Je reculais aussi vite qu'il avançait. J'étais dans une panique tel que je n'arrivais pas à crier où à réagir.*

- Il faut viser la tête !! Ils sont morts et contaminés !! Il n'y a pas à hésiter !!

La voix de mon mentor me fis m'immobiliser, par je ne sais quelle association d'idées, un souvenir s'imposa en moi. Un souvenir de mon père.

Sert toi de ton pied comme pivot ! Assène un coup aux adversaires proches ! Ne t'attardes jamais sur une seul cible ! Quoiqu'il arrive, tu dois être capable d'attaquer, peu importe la distance qui te sépare de ton assaillant ! Tu dois être capable de voir le coup que tu vas porter quelque soit la situation ! Tu ne peux pas te permettre de parer ! Ta meilleurs défense est l'attaque ! Ne laisse jamais tes ennemis t'approcher !

*Je repris conscience de la réalité alors que le mort vivant se jetais sur moi, bras en avant. J'attrapais son poignet, le tirais en avant tout en lui tournant le dos avant de le faire passer par dessus mon épaule et de l'envoyer valser contre un arbre. Prise dans mon élan, j'oubliais totallement de dégainer mon beretta. Ce fut le couteau de Papa que ma main vint chercher. Avant que mon assaillant n'ai le temps de se relever, j'enfonçais la lame gravé du loup avec un hurlement de rage. Elle s'enfonça dans sa tête avec un craquement sec. Je sentis distinctement la pointe de mon arme touchant le bois à travers ma main et mon bras. Un autre grognement attira mon attention, je relevais brusquement la tête dans la direction du son, juste au dessus de moi. Tien tien, l'arbre où étais piégé le dernier zombie. Mon couteau étant pris dans la boite crânienne de la première abomination, je dégainais promptement mon arme et tirais dans la tête de la cible suspendue.
Un coup de feu retenti alors et je me retournais, l'angoisse d'une attaque que je ne pourrais éviter tordant les traits de mon visage.
Le quatrième et dernier mort-vivant s'effondra une bonne fois pour toute dans l'herbe déjà rougie de son sang. Je soupirais avec soulagement, je n'aurais surement pas fait long feu sans l'aide d'Enrico. Il était bien plus rodé que moi, je devais l'admettre... Je rengainais mon beretta et, appuyant mon pied sur l'épaule de ma première victime, retirant la lame transperçant le siège de son âme envolée. Je me rapprochais alors du vétéran.*

- Je... Merci de m'avoir interpellé, je n'aurais pas survécus sinon...

*Je regardais autour de moi et la mélancolie m'étreignit froidement.*

- C'est affreux... Ces hommes on déjà souffert et il faut qu'ils meurent de nouveau... C'est Umbrella qui est responsable d'une telle cruauté ?!

*A la fin de ma tirade, ma voix était montée dans les aiguës d'une colère indigné. Je me doutais déjà de la réponse... Après tout, il me l'avait déjà dit d'une certaine façon...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enrico Marini

avatar



Messages : 1818
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 34
Localisation : Andalousie

Dossier du personnage
Age du personnage: 53

MessageSujet: Re: Entrée en scène (Enrico Marini et Chris Lester)   Lun 19 Mar 2012 - 12:47

*Alors que le bout du canon du capitaine fumait encore un moment de flottement semblait traverser Shaw,mais finalement celle ci s’employa de manière moins conventionnelle mais efficace pour mettre hors état état de nuire son premier zombie.Sa deuxième attaque fut moins spectaculaire, encore que viser le milieu de la tête soit encore plutôt appréciable.Enrico acheva à son tour le dernier sur-mort-vivant d'une seuls balle tout aussi bien placée et à bout portant,le rampant avait perdu ses jambes dans l'attaque du quadrupède aquatique.L'agent Hellpride ramassa son arme blanche visiblement personnalisée. Beaucoup de STARS avait leurs petites habitudes, certain sortait jamais sans leur magnum favori tel Burton et Victor,d'autre comme Shaw possédait leur couteau personnel.Ce détail n'avait jamais posé de problème au chef de la police de Raccoon.*

Shaw - Je... Merci de m'avoir interpellé, je n'aurais pas survécus sinon...

Enrico - Jolie couteau et jolie tire, tu n'as pas que passé ton temps dans les écoles visiblement...fit il avec un sourire satisfait.

*Marini rangea la capsule qu'il avait dégoté sur l'écorce du vieux chêne,mais visiblement plus rien n'était à sauver de cette boucherie désormais...Mis a part les inquiétudes de la jeunette qui semblait s’amplifier.*

- C'est affreux... Ces hommes on déjà souffert et il faut qu'ils meurent de nouveau... C'est Umbrella qui est responsable d'une telle cruauté ?!

Enrico - Allons nous en de ce cimetière, je t'expliquerai en chemin.

*Le capitaine des Bravo en connaissait une dose sur la firme au parapluie,cela faisait 14ans maintenant qu'il lutait contre le fléau de la modification génétique.Enrico expliqua les grandes lignes à sa partenaire avec le mauvais et le moins bon.Ainsi ils étaisnt presque arrivé à faire la moitié du tour du lac en marchant.Enrico avait gardé l'oeil ouvert durant la discutions mais rien ne l'avait interpellé.*

Enrico -... et finalement toute la population ne voit que la partie visible de l'iceberg, les 10% du bon coté de la chose alors que les flics comme nous travaillons pour supprimer les 90% caché au grand public.Comme tu as pu le voir tout l'heure d'ailleurs.

*Les explications touchaient à leur fin,il fallait se reconcentrer sur le motif de leur présence en ces lieux.Enrico se rapprocha de la surface de l'eau et observa le calme de l'eau.*

L'eau est calme, pas un mouvement,pas une vague...Avec tout le bruit qu'on fait tout à l'heure si le monstre était dans le coin il se serait déjà agité.

Enrico - Terminons le tour du lac à la recherche d'autres indices, ensuite on avisera.

*Il ne fallut que quelques pas pour que le duo se retrouvèrent à nouveau confronté au même type de sillon,mais le plus alarment dans tout çà c’était qu'il fut encore humide voir même mouillé par endroit.Enrico rangea son beretta pour s'équiper du 357 puis regarda sa collègue en soupirant.*

- Regardes, voilà notre piste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sergei Vladimir

avatar



Messages : 990
Date d'inscription : 21/02/2011
Localisation : Umbrella

Dossier du personnage
Age du personnage: 30 ans

MessageSujet: Re: Entrée en scène (Enrico Marini et Chris Lester)   Mar 20 Mar 2012 - 14:34

*Chris s'était dépêché du mieux qu'il avait pu. Il ne tarda pas à trouver la source sonore des coups de feu. Deux individus de catégorie S.T.A.R.S. enquêtaient près du lac et ils avaient sûrement du entendre parler des meurtres...ou de la créature. Chris les maudits en silence et frappa de son poing l'écorce d'un arbre. Son plan ne se passerait pas comme prévu si on le découvrait ou qu'on l'empêcherait d'atteindre son objectif. Tout ce qu'il demandait c'était de l'argent. Être riche comme pas possible et pouvoir vivre le reste de ses jours heureux. Bien entendu, l'argent donnait le pouvoir et le pouvoir donnait encore plus d'argent, c'était bon à savoir. Il voulait fonder sa propre corporation, son propre rêve et sa propre notoriété. Lester Corporation. Une entreprise de renommé mondiale qui remplacerait Umbrella...quel rêve pour lui. Il se ressaisit et observa les policiers arpenter le tour du lac. La créature avait été aperçu et on voyait de loin le passage de sa destruction, une carcasse de cerf et une troupe d'Umbrella...enfin, plutôt l'une des troupes, mais peu de chances de tomber sur les autres encore en vie. Chris se mis au sol et commença à avancer légèrement. Il mis la main à sa poche et en sorti un leurre biologique. Il le lança le plus loin possible en se disant que c'était l'occasion rêvé de faire une pierre deux coups. Éliminer les STARS et attirer le monstre. La grenade s'écrasa à quelques mètres de la position des policiers et commença à rependre sa fumée rouge. Chris croisa les doigts pour que ce ne soit pas des lapins qui répondent à cet appelle de fumée. Il s'accroupit et se colla contre l'écorce de l'arbre le plus proche, prépara son pistolet sédatif et son fusil en cas de nécessité. Il n'arriverait jamais à trainer une créature aussi imposante, alors autant récupérer un maximum de sang. Il la sentait. Pas l'odeur de son appât, mais celle de l'argent qui approchait à grands pas...*

-Approches, approches, approches..

*Le sol tremblait légèrement, les plantes s'écrasaient sous le passage de la lourde masse. Il était là, pas loin mais attiré par une odeur de...sang, de phéromones et peut-être du parfum italien de Chris qui sait.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaw Hellpride

avatar



Messages : 108
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Hé hé...

Dossier du personnage
Age du personnage: 23 ans

MessageSujet: Re: Entrée en scène (Enrico Marini et Chris Lester)   Mer 21 Mar 2012 - 9:41

(Je préviens direct, l'image est floue parce que mon appareil photo à décidé de ne plus avoir de batterie juste après que je prenne la photo. Je la change dès que je peux mais là, faut faire avec XD)

*Enrico me raconta.
Je me doutais qu'il m'épargnait deux trois détails mais j'en sus assez pour définitivement haïr Umbrella. Quelque part, je me doutais assez qu'il avait un rôle dans cette histoire, mais pas aussi important.
Alors voilà d'où venait la première destruction de notre petite bourgade... Le caprice d'une multinationale... C'était à ça que travaillait le père de mon cher James ? A tuer des gens !? a aller les chercher jusque dans leurs tombes pour broyer définitivement ce qu'il restait d'humanité en eux ? A créer des monstres tel que celui que nous coursions ?
Je ne fis cependant aucune remarque sur ma technique de combat. Le combat au corps à corps et a l'arme blanche était ma spécialité. J'avais forgé avec mon père un style qui m'étais proche, basé sur la vitesse la précision et l'esquive. Vu la lenteur des zombies, il me donnait un peu plus de chance de survie. Néanmoins, je doutais qu'il me serve a grand chose face au monstre. Il semblait massif, rapide et intelligent, à part esquiver, je ne pouvais pas faire grand chose...
Alors qu'il parlait, j'avais soigneusement observé les alentours. Le soleil était un peu plus haut maintenant mais du brouillard persistait à la surface de l'eau. Cette dernière semblait argentée et lourde comme une nappe de mercure. Les rayon de l'astre solaire perçant le feuillage des arbres environnants traçaient de pâles motifs au sol. Ces fragiles ombres chinoises reproduisaient de fantomatique silhouettes, reproduction immatériel de la végétation. Tout le lac baignait dans le silence, pas un chant d'oiseau, pas un souffle de vent. Le bruit de mes propres pas et celui qui faisait mon équipement me semblait hérésie fait au calme des lieux. Toute chose vivante, animal ou végétale, était prit dans la toile de la peur, n'osant se débattre pour ne pas attirer le monstre.
Le monstre, il faudrait lui trouver un nom... Je me doutais qu'Umbrella lui en avait donné un mais, je voulais le nommer par moi même. Caprice de gamine resurgissant peut-être... Mon cœur lui même battait au ralenti, comme si son écho pouvait faire trop de bruit.*

- Regarde, voilà notre piste.

*Mes yeux crochetèrent un nouveau sillon au sol, encore humide, il provenait du lac et filait vers les sous bois. La trace était outrageusement récente. Nous la suivirent quelques instant lorsque j'entendis quelque chose tomber. Un bruit mat, et bref qui me fit que retourner violemment.
Point de monstre mais une fumée rouge et acre qui commença à se répandre. L'odeur était abominable, je mis mon nez dans le col de mon uniforme et toussais un peu.*

- Qu'est ce que...

*Je reculais rapidement, de peur que la fumée soit toxique où autre coup du sort malheureux. Et d'un coup, quelque chose me heurta, mentalement je veux dire. Il y avait eu du bruit. Un bruit qui avait rendu le silence assourdissant. Une suite de bruit sourd et répétitif, pesant, lent. Un métronome vers la mort.

Boum... Boum... Boum...

La fumé, les cadavres, la tueries et le sang. Je ne me souvenais plus de rien. J'avais l'impression que la forêt s'était effacée, me laissant dans un espace blanc et vide ou seul résonnait le bruit des pas lourds. Un arbre grinça, juste devant moi, pencha doucement avant de s'écraser avec fracas. Cette fois le silence se fendilla avant d'exploser. Les morceaux se brisèrent au sol et leur tintement fut le champ des oiseaux effrayés s'envolant en urgence. J'aurais aimé être un oiseau, pouvoir décamper, le plus rapidement possible.
Il était là, droit devant, à à peine dix mètre.
Une masse obscur s'avança pesamment avant de se redresser de toute sa hauteur avec un grondement bas et rauque. C'est là que mon instinct tilta.
Cette bête était lourde et lente.
Pas notre monstre.
Ce n'étais pas qu'il n'y avait plus rien à craindre, mais le fait qu'il ne soit pas le monstre en question me donna un regain de courage. Je visais droit devant moi et tirais sans préavis. Ce n'était clairement pas un homme, et merde si c'était un bestiole quelconque. Je persiflais*

- Ce n'est pas notre monstre, il est trop lent...

*En effet, en recevant la balle, il s'était contenté de retomber sur ses quatre pattes. Sa réaction fut lente, mais remarquablement puissante. Il bondit en avant mais non pas pour attaquer mais pour mettre son imposante masse en avant. Lorsqu'il entra dans la lumière, je compris ce qu'il était et cela détruisit définitivement ses chances d'être notre monstre. Un ours à la chair boursoufflé et à la peau cruellement écorchée. Lui aussi présentait des traces de griffures importante, pourtant, le virus semblait l'avoir emporté avant sa mort. Il darda ses yeux vitreux et injectés de sang sur moi, puis sur Enrico avant de se diriger vers la source de fumée empressement. Il flaira un bon moment avant de pousser un hurlement et d'entamer un demi tour vers nous. Il commença à se ramasser sur lui même et la sonnette d'alarme retenti dans mon crâne. Je lui tirais dessus en visant sa tête, cependant, la panique ou l'empressement me firent louper ma cible. Il bondit.

Les quelques secondes me parurent une éternité. Je n'arrivais pas à distinguer si il sautait sur moi ou sur Enrico. Il fallait que je me casse ! Vite ! Il fallait que je bouge ! Si je ne faisais rien j'allais mourir ! Me faire dévorer et finir comme les autres, à déambuler sans but comme... Non... Je ne voulais pas... Je...

La parabole parfaite de son bond se fit fracassé en son milieu lorsque quelque chose de bien plus gros lui tomba dessus, au sommet de sa trajectoire. Les deux masses entrainèrent dans leurs chute nombre de débris et leurs poids cumulé fit s'affaisser le sol. L'ours poussa un râle d'agonie et je vis, à travers le nuage de poussière son corps s'agiter de spasme avant de ne plus du tout bouger.

Qu'est ce qui avait bien pus le tuer aussi facilement ? Qu'est ce qui pouvait être assez puissant ? Je déglutis difficilement, la réponse s'imposait seule.
Le monstre du lac
Le voile opaque de poussière se dissipa et je vis enfin se que nous traquions depuis ce matin. J'étais face à la mort.
La mort prédatrice, noire, puissante et aveugle.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enrico Marini

avatar



Messages : 1818
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 34
Localisation : Andalousie

Dossier du personnage
Age du personnage: 53

MessageSujet: Re: Entrée en scène (Enrico Marini et Chris Lester)   Ven 23 Mar 2012 - 20:54

*Le sillon parcourait perpendiculairement le passage pour aller se dissimuler derrière les arbres. Enrico n’était pas très confiant à l’idée d’aller s’aventurer à deux STARS à la chasse au monstre coincé entre les arbres. Ils relevèrent la piste rainuré jusqu’au milieu de la route de gravier qui représentait géographiquement la périphérie du lac. C’est à cet instant qu’un fumigène vint exploser à plusieurs mètres d’eux. Sa couleur rouge et son odeur dès plus relevées auraient pu laisser penser dans un premier temps à une mauvaise blague de collégien ayant mélangé un fumigène rouge rosé avec de la matière à boule puante. Mais la situation ne si prêtait guère et cette attaque sans danger apparent laissait perplexe le capitaine. Par mesure de précaution le vétéran se recula à son tour tout en restant proche de sa bleue, ainsi scrutant les environs pour déceler le tireur du projectile.*

Qu’est que c’est que cette histoire…!!!???

*Alors que son regard se perdait dans la direction de la provenance de la grenade à supportère, un ours des plus contaminé fit son apparition, lui aussi semblait intéressé par le projectile. Ce ne fut que bref car finalement les deux policiers semblaient le gêner ou à priori l’enthousiasmer grandement. C’était difficile à juger tellement l’animal paraissait devoir faire un choix. Hellpride tira une balle et l’animal fit du duo le premier choix de sa priorité bondissant ainsi vers eux. Tout ce passa tres vite Enrico tira un balle à son tour mais l’ours robuste était déjà dans les airs…finalement interpelé par son futur meurtrier. C’en ai était fini de lui « l'ankylosaure aquatique » comme le percevait Marini correspondait à la description que ce faisait les deux STARS. Plus la peine de le chercher il était bel et bien là devant eux !*

Enrico - Bon sang !!...Séparons nous ça évitera qu'il nous percute simultanément !!

*Les deux agents s'éloignèrent l'un de l'autre Enrico se rapprochant du lac tandis que Shaw paraissait se diriger vers les arbres.Aussi curieux que cela paraissait dans un premier temps, tout un tas de petits animaux tels des lapins des mulots des renards et même un chevreuil vinrent s’agglutiner autour de se qui s’avariait dans un second temps être un piège pour appâter le gibier de toute sorte, selon la déduction de Marini. Tout semblait un peu plus clair à présent dans la tête du capitaine.*

Umbrella doit être sur les lieux, il ne sagit surement pas de vulgaire chasseurs...Je ne connaissais même pas ce précédé.

*Le monstre véloce se dirigea à vive allure vers le capitaine,celui ci eut à peine le temps de tirer un second coup de feu qui se logea dans l'épaule du quadrupède, le rendant encore plus hargneux mais pas moins lent pour le coup.Arrivé à sa porté la première charge de l'animal fit esquiver par Marini, mais ce n'était sans compter sur sa lourde queue qu'il vint prendre à revers le capitaine, l'envoyant bouler au abord de l'eau le délestant ainsi de son précieux magnum. Sa main gauche trempait dans l'eau, le capitaine assommé percevait de manière flou l'arme salvatrice à quelque mètres de sa main droite.Le monstre poussa un cri, le sol se mit à trembler à nouveau...Que se passait il ?...La dernière heure du capitaine venait-elle d'arriver ?...Jamais il ne s'était encore retrouvé en si mauvaise posture...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sergei Vladimir

avatar



Messages : 990
Date d'inscription : 21/02/2011
Localisation : Umbrella

Dossier du personnage
Age du personnage: 30 ans

MessageSujet: Re: Entrée en scène (Enrico Marini et Chris Lester)   Mer 28 Mar 2012 - 14:36

*Le carnassier était passé à l'action en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Son odorat devait être aussi aiguisé que ses griffes et ses crocs le paraissaient, et cette fois, il était là à quelques mètres de Chris. L'un des STARS avait déjà été mis à terre tandis que l'autre se demandait comment faire pour échapper à un tel monstre. Chris regarda un instant son vulgaire piège à loup qui pendouillait à sa ceinture, il sourit faiblement et regretta d'avoir prit un piège tout juste bon pour déchiqueter un lapin. Il se redressa et décrocha le piège qu'il balança dans les ronces avant de se mettre en position. Le leurre avait attiré toutes sortes de créatures des forêts tel que des lapins, renards et divers gibiers comestibles avant la contamination, tel était la puissance de cette fulgurante odeur. L'animal balaya la zone de son énorme gueule et goba au passage les créatures attirés par la fumée. D'un coup, il englouti six ou sept spécimens qui semblaient n'être que des hors-d’œuvre entre ses crocs. L'animal se régala un instant et mâcha bruyamment les carcasses en provoquant des craquements d'os. Il ne faisait pas de cadeaux à ses proies et quand il ne jouait pas avec elles, il les avalait sans aucune pitié. Plusieurs coups de feux retentirent et les deux policiers étaient en train de préparer leur fuite. C'était une bonne distraction pour le lézard et ça permettait à Chris de préparer son plan d'attaque.*

Ce fusil peut tuer un éléphant...vérifions ça avec une attaque sournoise à la manière Lester.

*Il arma son fusil dans une main et se rapprocha le plus près possible de l'animal. Selon le vendeur, c'était l'arme parfaite pour la chasse et ça tombait bien, Chris chassait un gros pesant de fric. Accroupi, il parcouru les plusieurs mètres qui le séparait de l'animal et à mesure qu'il se rapprochait, l'odeur reptilienne lui parvenait aux narines. La fumée n’intéressait plus la bête et elle porta son attention vers un des STARS, l'homme ? la femme ? Impossible à savoir car la silhouette massive bloquait la moitié du paysage. Il pointa le fusil à double canon sur le corps immense de la bête et tira. Les deux cartouches partirent en même temps et frappèrent l'animal dans le dos où un morceau de chair vola en éclat. Chris tira une fléchette hypodermique dans la blessure béante et le somnifère ne tarda pas à faire son effet. L'animal tomba lentement et maladroitement et Chris le contourna en sens inverse.*

Shaw: "Qu'est que tu fais là ?" dit-elle en le regardant de haut "Tu es un homme armé alors qu'est ce que tu fais là ?!"

Chris: -Gentil animal mais il semble débile. Je t'ai sauvé la vie alors ne traine pas dans mes pattes "rookie"

"Tu n'as pas à me donner d'ordre alors que tu n'oses même pas attaquer !"

-Pas attaqué ? Moi ? J'ai terrassé ce mastodonte à moi tout seul. J'suis une sorte de héros, non ?

*Chris se tut un instant car la respiration saccadé de l'animal avait prit le dessus. Il venait de se réveiller...Chris se souvint d'une phrase qu'il avait entendu. "Umbrella prévoit de récupérer un échantillon de son sang pour l'analyser et faire des tests par la suite...J'imagine qu'une goutte doit valoir des milliers de dollars." L'animal avait un sang précieux mais il ne pouvait pas résister à une dose de sédatif pour éléphant. Et pourtant...il se redressa sur ses quatre pattes.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaw Hellpride

avatar



Messages : 108
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Hé hé...

Dossier du personnage
Age du personnage: 23 ans

MessageSujet: Re: Entrée en scène (Enrico Marini et Chris Lester)   Dim 1 Avr 2012 - 22:02

*Dès que l'homme en face de moi eu fini de parler, le monstre grogna et recommença à bouger. Il était revenu de la direction où avait filé Enrico dès qu'un certain nombre de bêtes infecté avaient rapliquées autour de la fumée sanglante. Il était revenu et les avait bouffé. Tous. D'un seul large coup de mâchoire. En le voyant revenir, mon cœur s'était déchiré en deux. L'espoir me faisait dire qu'Enrico avait réussi à lui échapper et que, lassé et attiré par les proies faciles, il était revenue ici. La raison avançait quand à elle une hypothèse bien plus sombre... Non Enrico ne pouvait pas disparaitre ainsi. C'était un vétéran, un combattant aguéri et un homme de bien. Il ne m'avait raconté que les grandes lignes de ce qu'il avait vécu, mais j'avais compris. Il avait traversé des épreuves inhumaines et atrocement dures et le tout à cause d'Umbrella. Alors il ne pouvait pas tomber face à ce petit (atcha) monstre, il ne pouvait pas tomber face à elle ! Je dégainais à nouveau mon couteau pour venir en appuie à mon arme principale. Mon regard croisa celui de mon "compagnon" et il se fit meurtrié. Je ne savais pas qui il était et je ne l'aimais pas.*

- Ravale ton arogance le vieux, il est loin d'être mort !

*Certes il n'était pas vieux, mais on ne me traitait pas de rookie sans s'en manger une en retour. J'avais pas le temps de lui sortir un répartie plus cinglante de toute façon. Je devais savoir où était Enrico et vite, vraiment vite. Je ne voulais pas avoir à faire avec son corps revenue à la vie. J'espérais scincèrement qu'il allait bien. Quelque part, mon mentor, grace à son aura de bienveillance et de calme me rappellait un peu Papa. Oh je ne le voyais bien sur pas comme un père, personne ne pouvait le remplacer.
Je reculais doucement tandis que le monstre se relevait doucement. Il vacilla un peu et secoua lourdement sa tête. Il lui avait filé quoi ? Des somnifères pour chaton ? Il tourna sa tête massive dans tout les sens. C'est lâ que je remarquais quelque chose d'étrange. Il ne semblait pas me voir alors que j'étais pile face à lui. Pourtant tout à l'heure il avait choisit de suivre Enrico, il avait eu des réactions d'animal doué de vue... Je n'étais qu'à cinq mètres en face de lui bon sang ! Je me penchais en avant et attrapais un baton. Je me plaquais au sol du mieux que je le pus et fis signe à l'autre homme de faire de même. Le monstre reprenait ses esprit rapidement mais si il se couchait maintenant, il y avait une chance pour qu'il passe innaperçue. Mais je ne comptais pas trop sur lui. De toute facon, il pouvait bien cre... Ah merde... J'suis une STARS maintenant je ne peux plus dire ça... Bon bref. Je  balançais le bout de bois vers la gauche. Le monstre tourna brusquement la tête avec un feulement metallique et reptilien, projetta de la bave un peu partout.
Il se précipita dans la direction que je lui avait indiqué. Soudain, un lapin infecté bondit des fourrés et s'enfonça dans les bois à toute allure. Il n'avait pas fait de bruit, pourtant il l'avait vut et il se mit à lui filer le train, s'éloignant alors de nous à vive allure. Il voyait bel et bien... Il voyait même très bien vut la vitesse et la discretion du lapin. Mais pas de près. Et c'était là notre chance.
Je tournais les talons sans prévenir et remontais les traces en courant comme une folle, le plus silencieusement possible. Elles allaient dans les deux sens, il avait bien fait demi tour pour revenir. Lorsque j'arrivais à l'endroit où la bête avait fait volte face, je n'eus que quelques pas à faire pour parvenir au corps étendue d'Enrico. À première vue il n'avait pas de blessures. Je pris son poult pour constater qu'il était bien vivant et soupirais de soulagement.*

- Enrico ! Enrico tu m'entends ?! Réponds moi je t'en pries !

*S'il était dans un coma profond, j'étais mal. La bête ne ferait pas demi tour une deuxième fois. Elle  était bien plus intelligente que je le croyais. Elle avait du remarquer les nombres animaux infecté et se dire qu'il seraient plus simple à attraper.*

- Bon sang... On dirait la légende d'Each Uisge...

*Each Uisge. La créature fantastique aquatique la plus dangeureuse d'Écosse. Je pense que notre monstre chéri n'avait pas à rougir de sa performance en comparaison de celle des mythes celtes...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enrico Marini

avatar



Messages : 1818
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 34
Localisation : Andalousie

Dossier du personnage
Age du personnage: 53

MessageSujet: Re: Entrée en scène (Enrico Marini et Chris Lester)   Lun 2 Avr 2012 - 12:28

* Les bruits , les tremblements, la vision d'un oeil flou l'autre encore fermé, voilà ce que perçu Enrico lors du dernier quart d'heure.Le choc avait été finalement violent pour en arrivé à cette situation de vulnérabilité totale.Alors qu'il reprenait ses esprits intérieurement et petit à petit, une voix connu ainsi qu'un touché à la jugulaire vinrent le réchauffer et le tiré de ses vapes.*

Shaw - Enrico ! ...ico tu m'e...... ?! Répo... moi .. t.... ...es !

*Enrico reprit conscience total et s'assit un moment, son premier reflex fut d'observer les horizons à la détection de dangers imminents...Mais tout semblait calme autour de lui, le monstre avait disparu laissant place à un chasseur probable,Shaw quand à elle ne semblait pas avoir été touché.*

- Bon sang... On dirait la légende d'Each Uisge...

Enrico - On pourrait l'appeler comme ça effectivement...Comment tu as fais pour te débarrasser de lui ?!

Shaw - ..........

Enrico - En tout cas je crois que tu viens de passer un palier ce matin! Mais la journée est encore loin d’être fini,nous devons arrêter ce monstre!

*Enrico se releva d'un coup cherchant son arme du regard,il s'imposa une rotation de la tète pour couvrir une plus grande surface de recherche, mais pour le fait tout son corps suivit et le vétéran fit un tour déséquilibré sur lui même avec quelques pas sur le coté pour tenter un rattrapage qui se termina finalement comme il avait commencé, au sol. Décidément une pause s'imposait, la douleur se réveilla à cette instant son crane lui faisait mal, il ramassa son magnum à coté duquel il venait de s’affaler et le rangea.Enrico tendit les clefs du véhicule de service à sa partenaire.*

Enrico - Il y a une trousse de secours dans le coffre avec deux sprays à l’intérieur, ramènes les deux! Passes un message radio et dit leurs qu'on à besoin de deux RPD supplémentaires! Je vais rester ici un moment! Je t'attends fais vite.

*Shaw s’éloignât du capitaine et le type vêtu du camouflage des forets s'approcha à son tour.Il avait un grand fusil a son poignet, un chasseur perdu? Les soldats d'Umbrella se baladait plutôt en groupe et portait habituellement d'autre type de fringue, cela dit l'arme que possédait l'inconnu semblait plutôt onéreuses et paraissait similaire à celle des autres soldats retrouvés morts un peu plus tôt.Marini détacha la lanière de sûreté de son couteau au cas ou l'homme lui deviendrait hostile puis arrivé à sa porté Enrico pris la parole.*

Enrico Marini - Je suis Enrico Marini des STARS, merci pour votre aide. Vous s'avez à quoi on à faire?Vous semblez plutôt bien équipé !

*Le deux hommes dialoguèrent un moment puis Shaw revint près d'eux, la douleur s'était estompé durant ce quart d'heure, mais le vétéran reprit significativement ses forces lorsque Shaw lui appliqua le spray de premier secours.Il n'était pas tout à fait comme neuf mais pas loin.La traque allait pouvoir reprendre et leur nouvel ailier du moment ne serait pas de trop.Marini rechargea ses armes et fit quelques mouvements afin de tester la motricités de ces articulations, tout semblait fonctionner le mal avait disparu.*

Enrico - Les renforts ne devraient plus tarder...Apres quoi nous nous remettrons en route !

INVENTAIRE : lampes torche, gilet de combat, beretta avec 43*9mm, colt python avec 10 balles, couteau de combat, spray de premier secours, une capsule de produit spécial
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sergei Vladimir

avatar



Messages : 990
Date d'inscription : 21/02/2011
Localisation : Umbrella

Dossier du personnage
Age du personnage: 30 ans

MessageSujet: Re: Entrée en scène (Enrico Marini et Chris Lester)   Jeu 5 Avr 2012 - 9:20

Enrico Marini - Je suis Enrico Marini des STARS, merci pour votre aide. Vous s'avez à quoi on à faire?Vous semblez plutôt bien équipé !

-Ouais je sais très bien à quoi on a à faire. A première vue, il s'agit d'une sorte de lézard géant, dit-il avec ironie.

*Chris arbora fièrement son fusil sur son épaule et esquissa un sourire en coin de son air supérieur. Il n'en dit pas plus et ne se présenta pas par la même occasion. De toute façon qu'aurait pu t-il dire ? "Salut je m'appelle Chris Lester et je bosse pour Umbrella, vous occupez pas de moi je viens juste collecter un échantillon de sang de cette chose." Finalement il fini par sortir un mensonge.*

-Je suis chasseur et il parait qu'il y a une grosse récompense pour la capture de cette chose. Tout les gens du coin sont au courant, au fait vous pouvez m’appeler Steve.


*John, Steve, autant de prénoms que Chris utilisait pour se présenter, c'était simple, rapide et ça évitait de donner trop d'informations sur soit afin de rester discret et tranquille. Il en profita pour recharger les 2 canons de son arme sans prêter un regard au capitaine des STARS.*

Enrico - Les renforts ne devraient plus tarder...Apres quoi nous nous remettrons en route !

-Les renforts ? STARS ? RPD ? Vous ne comptez pas vaincre ce monstre à l'aide de simples recrues, dit Chris en jetant un coup d’œil dans la direction où la femme était partie. Je me débrouillerais très bien tout seul mais merci quand même.

*Il s'éloigna doucement d'un pas lent et l'idée que des flics en grand nombre soit proche de lui ne l'enchantait guère. Ses pas s'enfonçaient dans la terre humide et il aperçu un peu plus loin les cadavres massacrés par la bête. Tous dans un état lamentable, une équipe d'hommes entrainés, taillés en pièce comme un puzzle. Même en rassemblant les membres éparpillés il serait pas possible de reconstruire chaque corps. Chris s'arrêta un instant et rebroussa chemin en direction de Enrico Marini et se résout à devoir coopérer.

-Bon ok, on a plus de chance en équipe mais il est hors de question que je fasse équipe avec la bleue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaw Hellpride

avatar



Messages : 108
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Hé hé...

Dossier du personnage
Age du personnage: 23 ans

MessageSujet: Re: Entrée en scène (Enrico Marini et Chris Lester)   Sam 7 Avr 2012 - 22:22

*Lorsqu'Enrico ouvrit les yeux, je soupirais de soulagement et lui adressait un sourire qui se voulait scincère. Si la rareté de mes sourires aux hommes était aussi véritable que la terre tourne autour du soleil, leurs scincérité était quand à elle une parfaite Arlésienne.
Je l'aidais à se relever comme il l'avait fait pour moi. Il répondit alors à la phrase que j'avais confié au vent, dans un monde proche au court duquel je le croyais aux portes de la mort.*

- On pourrait l'appeler comme ça effectivement...Comment tu as fais pour te débarrasser de lui ?!

*Je fus surprise qu'il ai crocheté cette phrase inutile et je répondis comme j'avais combattue ce monstre d'eau et de ténèbres : comme je pus.*

- Ah... Euh... J'ai détourné son attention, puis il a vu un lapin et... Enrico ! Each Uisge, il ne voit pas de près ! J'étais juste devant lui et il ne me voyait pas !

*Tout en parlant je revoyais cet instant à cœur battant où j'avais cru le gouffre final devant moi. Enrico parut satisfait de l'information ou bien était ce peut-être de ma survie... Il chercha son arme des yeux et le sol décida qu'il n'avait pas passé assez de temps dans ses bras. Il fini par me tendre les clefs de la vaillante voiture que nous avions prit pour venir. Tenter d'imaginer l'état des chemins que nous avons emprunté est une perte de temps. Si je la qualifie de vaillante, c'est qu'elle l'est.*

- Il y a une trousse de secours dans le coffre avec deux sprays à l’intérieur, ramènes les deux! Passes un message radio et dit leurs qu'on à besoin de deux RPD supplémentaires! Je vais rester ici un moment! Je t'attends fais vite.

*Je hochais la tête d'un mouvement bref et vif en lachant "Compris" aussi franc qu'il pouvait l'être. Je pris les clés et refermais mes doigts dessus plus que je n'aurais dus. Les dentelures en acier se fichèrent cruellement dans ma peau, me rappellant la réalité. Je passais d'un monde à l'autre. De la terreur pure, le soulagement m'avait ouvert les bras pour maintenant laisser la place au stress de la partie de cache cache qui se profilait. En passant près du chasseur, je ne lui accordais aucune attention. Il était là, ok et alors ? Je n'avais aucune envie de jouer à la guerre avec lui. 
Durant tout le trajet qui me conduisit à la voiture, je gardais mon arme à la main. Elle ne serait pas utile en cas d'attaque, mais son soutient psychologique me permit de ne pas fuir. On contait sur moi, je ne pouvais pas me plaindre, Papa ne m'avait pas montré cette voie là.
Arrivée à destination, je reccupérais le matèriel mandé par mon mentor avant d'ouvrir la portière avant coté conducteur et de me laisser acceuillir par le siège en cuir beige. Je laissais ma tête partir en arrière et soupirais.*

James, le jour ou je te retrouverais, tu payeras aussi pour ça...

*Je me redressais avec un grognement bref et attrapais la radio.*

- Ici l'agent Hellpride, vous me recevez ?

*La radio crépita un instant puis une voix tellement martyrisée par la transmition qu'elle en devenait asexué me répondit.*

- Ici le commisariat central, qui y'a t'il agent Hellpride ?
- Je signale la présence de BOW sur les lieux de notre mission. Il est puissant et dangereux. L'agent Marini requiert le support de deux RPD.
- Bien reçut. Où est l'agent Marini ?
- Il a été touché par Each Uisge... Euh par le BOW pardon, il est sonné mais indemne. Il y a également un chasseur sur les lieux, il est avec l'agent Marini.

*Je fis un rapport complet bien que relativement synthétisé de la situation, mon interlocuteur me confirma alors l'envoi des deux RPD ainsi que de matèriel suplémentaire. Juste avant de me laisser, il ou elle me souhaita bonne chance. Lorsque le crépitement se fini, je me sentie plus seule que jamais...
Je retournais au pas de course vers Enrico et le vieux. Lorsque j'arrivais, j'entendis alors ceci.*

-Bon ok, on a plus de chance en équipe mais il est hors de question que je fasse équipe avec la bleue.

*Je répondis alors qu'il avait à peine fin sa phrase.*

- Je partage son avis, j'ai pas le temps de jouer à "Qui à le plus de charisme de nous deux"...

*Je m'avançais de quelque pas et me campais face à Enrico, bras croisé, ignorant superbement l'autre nouille. Je fis cependant l'effort de ne pas paraitre sèche ou agacée. Je restais calme et minutieuse. C'était le seul moyen de survis, mais aussi, ainsi je ne faisais pas le plaisir de réagir à l'autre Robin des Bois.*

- Le commisariat va nous envoyer deux RPD en support. On aura aussi du matèriel suplémentaire, essentiellement des munitions et du matèriel de soin. Avec un peu de chance, on aura aussi quelques trucs utile pour monseigneur aussi...

*C'est à ce moment là qu'un hurlement strident retentie dans la direction d'où je venais. Le son était à la fois bien réel et pourtant lointain. Nous pouvions l'entendre uniquement grace au silence assourdissant qui reignait sur le lac. Je lançais un regard à Enrico, la voix m'était légèrement famillière et l'endroit d'où elle venait ne laissait aucun doute. J'étouffais un juron.*

- Journaleux à la con !

[Les journalistes ne sont pas attaqués par le monstre, je préfèrerais le garder pour après l'arrivée des RPD. Après tout, Chris à assez foutue le bordel pour que les journalistes se fassent attaquer par un truc, au pire, balancez de l'eccureuil infecté !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enrico Marini

avatar



Messages : 1818
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 34
Localisation : Andalousie

Dossier du personnage
Age du personnage: 53

MessageSujet: Re: Entrée en scène (Enrico Marini et Chris Lester)   Dim 15 Avr 2012 - 13:21

*Le chasseur solitaire rejeta la proposition de Marini puis après quelques minutes de promenade se ravisa pour finalement obtempérer pour une union, puis Shaw quand à elle confirma la venue de rend-fort.Il était clair que les deux acolytes du capitaine ne s’appréciait pas, il ne fallait pas que ce détail porte préjudice au bon déroulement de la mission.Enrico n'eut pas le temps d'intervenir que quelque chose de plus grave vint parcourir le lobe de son oreille.*

Shaw - Journaleux à la con !

Enrico - Allons voir ! Mais restez prudent !!

*Enfin remis d’aplomb le groupe se dirigea vers les cris aigus contournant ainsi le lac du coté où Marini n'y avait pas encore mis les pieds, leurs courses les amena non loin de la barrière d’accès encore fermé mais toujours dans le domaine du lac.Devant se déroulait le spectacle, après réflexion cela aurait pu être pire du fait que l'animal qui terrorisait les journalistes ne semblait pas infecté.Mais le danger était tout fois bien réel pour autant puisqu'il s'agissait d'un ours brun de moyen gabarie.Les deux journalistes fuyaient à présent vers leurs voitures et s'y réfugièrent, quelle stupidité de rester groupé pensa le capitaine.Le géant touffu semblait en rogne et pour cause il commença à frapper voilement le toit de la Hyundaï.Il était temps de réagir et par la même occasion de tester les facultés du nouvel invité, ils se trouvaient environ à trente mètres de la cible, et son fusil sophistiqué semblait faire l'affaire.*

Enrico - Steve faites nous part de vos talents de chasseurs .Enfin si vous êtes sûr de ne pas faire de bavure .

*Le chasseur effectua la besogne à sa manière et le deux paniqués du moment ne demandèrent pas leur reste.Un grand demi en 6 temps percutant à plusieurs reprises le cadavre de l'ours ainsi que le poteau rouillé qui maintenait encore la barrière blanche.Enfin remit dans le sens de la marche, ils foncèrent à vive allure sur le chemin rebondissant percutant un nouvel obstacle qui n'était autre que la voiture de police n° 49 , grattant ainsi toute l'aile gauche et déclenchant l'alarme antivol, même la vitre coté conducteur s'était brisé.*

Enrico - C'est pas vrai, en plus de tout casser il fiche un de ces bouquants, qui va rameuter toute la foret !!

*Enrico se précipita vers l'automobile mais impossible d'ouvrir la portière ,il se hissa de moitié par le carreau défoncé et composa le code à 6 chiffres pour réinitialiser l'alarme, puis il s'extrait de la voiture et revint vers Steve.*

Enrico - Dites moi c’était quoi ce fumigène rouge ? On aurait dit que ça intéressait beaucoup les animaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sergei Vladimir

avatar



Messages : 990
Date d'inscription : 21/02/2011
Localisation : Umbrella

Dossier du personnage
Age du personnage: 30 ans

MessageSujet: Re: Entrée en scène (Enrico Marini et Chris Lester)   Jeu 19 Avr 2012 - 13:41

Enrico - Dites moi c’était quoi ce fumigène rouge ? On aurait dit que ça intéressait beaucoup les animaux.

-Ouais, c'est fait pour, justement. Ca agit comme des phéromones sur les infectés.

*Réponse simple et rapide qui permettait de ne pas en dire d'avantage. De toute évidence, Enrico Marini était le genre d'homme expérimenté, il n'avait plus rien à prouver et faisait efficacement son boulot. Il y avait un certain respect pour Chris, l'appartenance aux STARS n'y changeait rien. Comment dire d'un homme qu'il est notre ennemi sans apprendre sa façon d'agir ? Umbrella/STARS, tout ça ne rimait à rien et se ranger d'un côté ou d'un autre, c'était du pareil au même.*

-Umbrella. La ville est à eux et ils fournissent plus de boulot à Raccoon qu'il n'y en a dans les autres professions. C'est un carnage de constaté ce qu'on voit partout...le trafic, le bioterrorisme...Enfin, je suppose que vous savez ça mieux que moi, dit Chris d'un sourire mince.

*Son discours jeta un silence stressant avant qu'Enrico ne réponde. Il comprenait cette situation qui dépassait tout le monde, les zombies et l'insécurité qu'il y avait -dont un certain lézard était la preuve vivante- , il comprenait aussi le sentiment de Chris qui était mêlé entre le désespoir et la confusion, il comprenait peut-être aussi le message caché de Chris, cette soudaine discussion sur Umbrella, les leurres biologiques...Chris réfléchit à un moyen de poser son piège. Le temps que la créature se pointe, il y avait bien moyen de lui tendre une embuscade, et pour ça il faudrait au moins un leurre.
-On reparlera de ça plus tard, il faut commencer à camper dans le coin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaw Hellpride

avatar



Messages : 108
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Hé hé...

Dossier du personnage
Age du personnage: 23 ans

MessageSujet: Re: Entrée en scène (Enrico Marini et Chris Lester)   Mer 25 Avr 2012 - 21:00

*J'assistais impuissante au massacre de la vaillante voiture 49 par une Hyundaï sauvage. Je ne tenais absolument pas les journaleux en haute estime. Ni en estime tout court d'ailleurs. Dès le début, ils avaient paru interessés uniquement par leurs propre petits interets égoïstes. C'était juste des pêcheurs sans envergure ni ambition et par la suite, Enrico m'avait conforté dans cette vision. Je peux changer d'avis, je dirais même que j'y suis plus prompt que la moyenne. Néanmoins, ce changement va souvent dans un sens et rarement dans l'autre. Me contrarier est une chose facile, précipiter sa chute dans mon estime l'est encore plus et remonter est égal en difficulté a la quête du saint graal. Ces hommes avaient tout fait pour atteindre un niveau dix degrés en dessous du zéro absolu. Autant dire qu'ils allaient toucher au but dans peu de temps.
Il était enfantin d'accorder de l'affection au choses matèriel, pourtant j'avais toujours cette sale manie. Le couteau de papa, la voiture 49... À force de mettre un maximum de distance avec les gens, je m'étais reportée sur des choses qui ne pouvaient pas me blesser.

Des choses qui ne pouvaient pas chuter dans mon estime.

Après l'intervention remarquablement efficace ce très cher de Steve sur le Teddy bear de service, Enrico alla au pas de course pour éteindre l'anti vol de notre petite martyr. Je le suivis, plus calmement, mes pas me conduisant jusqu'à l'autre véhicule. Je m'adossais à la voiture qui avait bien plus mangé que la notre et frappais à la vitre comme on frappe à la porte d'une personne importante : avec délicatesse.
Ce n'était pas pour la personne de l'autre coté, mais pour la vitre elle même. Dès qu'il commença à la descendre, elle se brisa avec un claquement sec.*

- Je... Hum ! Qui y'a t'il ?
- Ça vous dérangerais de descendre ? Je crois que nous avons une discutions passionnante à avoir...
- Oui ça me dérange ! Je ne suis absolument pas...
- Quel dommage, parce que vous allez quand même devoir le faire. Vous voyez le truc qui vous bloque le passage ? Il semblerait que ce soit une voiture de police qui à eu la regretable idée de se garer à un endroit prévut pour... Je n'ai aucune envie de flatter mon collègue, mais il se trouve qu'il fait remarquablement bien les crénaux. Je continue ou vous avez assez de raisons ?

*Il bougonna et sortit du véhicule. Apparement, il comptait sur sa stature d'éléphanteau pour m'impressionner. Manque de pot pour lui, les hommes me dégoutent plus qu'autre chose. Je passais ma main dans mes cheveux et soupirais avec lassitude. J'en avais tellement rien à cirer de toute cette histoire... Il pouvait bien se bouffer tout les platanes de la route menant à ici... En fait, c'était un moyen comme un autre de passer mes nerfs. Je venais de me faire courser par un lézard anthropophage et lui par un ours mal léché. Je pense que je pouvais dire sans fausse modestie que j'avais l'avantage...*

- Alors... Je pense que vous n'avez rien à redire quant à votre responsabilité dans l'accident ?
- Écoutez je...
- On va prendre ça pour un oui vut que vous n'êtes pas foutue de répondre directement...
- Je ne vous permet pas !
- Je vous ai permis de rentrer dans ma voiture ?
- Ce n'est qu'un peu de tôle froissé ! Je ne vais pas faire jouer mon assurance là dessus !
- De toute façon dans l'autre cas ce sont vos impôt qui payeront les réparations.
- Si la situation vous passe tellement au dessus de la tête, mademoiselle, pourquoi faire ce constat ?

*Je lui lançais un regard dubitatif avant de croiser les bras.*

- Parce que je suis flic peut-être ? Où parce qu'on vous à déjà dit de partir et que, comme vous n'avez rien fait, je n'ai aucune envie d'être clémente ? 

*Ses épaules s'affaisèrent et je finissais le constat. Une fois fait, il rentra dans sa voiture, me béni auprès de son collègue et partit en trombe. Moi je revenais vers mon supèrieur ainsi que l'autre vieux, m'asseyais dans l'herbe non loin d'eux, adossée à un rocher, et ramenais mes jambes contre moi. Je me mis à jouer nerveusement avec mon couteau en le plantant dans la terre régulièrement. J'avais tout fais pour garder mon calme durant mon échange, me raccrochant à mon statut pour ne pas lui en décoler une. Au bout d'un moment, le voir s'énerver seul avait fini par être marrant. Je ne supportait cependant pas les hommes comme lui, les hommes tout court en fait. C'était l'une des choses qui m'avait permit de ne pas hausser le ton, à aucun moment.*

Comme si un porc dans son genre méritait que je m'énerve...

*J'écoutais d'une oreille la discution d'Enrico et de l'autre. Leur sujet de conversation m'interessait, je me demandais où il avait put trouver ce genre de leurre. C'était bien trop dangereux pour être libre de vente... Alors que je méditais sur les révélations de monsieur je vaut mieux que toi, un autre bruit attira mon attention. Les renforts arrivaient...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enrico Marini

avatar



Messages : 1818
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 34
Localisation : Andalousie

Dossier du personnage
Age du personnage: 53

MessageSujet: Re: Entrée en scène (Enrico Marini et Chris Lester)   Jeu 3 Mai 2012 - 15:00

*Le chasseur suréquipé venait d’installer son piège nu d’appât et l'agent Hellpride venait quand à elle de passer un savon aux deux adeptes du "stock car".Puis le silence et le vent vinrent envahir le décors jusqu'à ce que la voiture 12 apparu se garant à coté de l'aile gauche de la la voiture 49, qui venait juste de tomber.Deux policiers en descendirent rapidement munie chacun d'unfusil a pompe, ils était tout d'eux équipés de gilet tactique du RPD et l'homme se presenta tendant un Desert Eagle accompagné de sa recharge au capitaine.*

Drew Hawk- Je suis Drew Hank et voici Samantha Tremens,quel est la situation ?

*Marini se saisit de l'arme tout en expliquant la situation aux nouveaux venus et présenta son groupe aux deux policiers,puis il se tourna vers Shaw et lui tendit le huit coups accompagné de ses huit balles de recharge.*

Enrico - Tu as déjà tirer avec ça ?ou tu préféres un fusil à pompe ?

*Le Desert Eagle était bien plus puissant qu'un fusil à pompe, mais pour quelqu'un n'ayant pas l'habitude ou n'ayant jamais utilisé de calibre aussi puissant, cela pouvait impressionner ou déstabiliser quelque peu par son recul. Une fois la nouvelle recrue décidée sur le choix de son arme lourde Marini fit signe à l'agent Tremens d'aller se cacher avec Steve ou de rester avec lui.*

Enrico - On va voir si on peut l'attirer vers ici !

*Le trio composé de Drew Hawk, Shaw Hellpride et du capitaine se dirigaient dans la foret là où d'autre trace de la queue du monstre encore inaperçu jusqu'à cet instant avait marqué le sol.Il s'agissait là d'une nouvelle piste un peu plus ancienne.Les trois avancèrent quelques vingtaine de metres dans le bois toujours en relevant la piste tracé par l''Each Uisge, jusqu'à tomber avec stupéfaction sur un minimonstre modèle réduit de 80% entourer de divers feuilles et de terre modelée.Quelque carcasse d'animaux mort et vidé traînaient à coté du nouveaux né.

Enrico - Incroyable !! Un BOW qui se reproduit, visiblement plus proche de la nature que du monstre !Il se serait installé près du lac dans la foret lui offrant eau , abri et nourriture.Mais comment s'est il retrouvé là ?!Umbrella garde leurs expériences sous observation d'habitude, pour quel raison ce n'est pas le cas...

*En plus de 10 ans de chasse aux BOW Enrico ne s'était jamais retrouver dans une pareil situation, les hommes transformés, les animaux transformé...voir même les mélanges des deux transformés...Mais là , un BOW finalement mammifère et reproducteur...Tant de question fusait dans la tête de Marini.C'est alors que Drew se pencha sur le minibow qui à première vu semblait moins dangereux et des plus inoffensif comparé à sa mère, mais ce ne fut qu'illusion, la petite bête qui avoisinais tout de même les 80 centimètres redressa sa gueule et mordit voilement l'avant bras gauche de l'agent Hank, lui laissant pousser un cri de douleur extrême.Celui ci dans un second temps ajustât le carnivore de son fusil à pompe pour ensuite appuyé sur la gâchette.Enrico s'interposa en repoussant l'arme de son collègue tout en admettant un violant coup de pied sur la gueule du baveux l'incitant ainsi à lâcher prise.Le coup de fusil partit tout même frôlant le lézard.*

Enrico - Désolé mais on va en avoir besoin vivant pour capturer sa mère .

*Le nouvel appât ne semblait pas pouvoir se déplacer par ses propres moyens Enrico en profitant pour soigner la blessure du RPD à l'aide du second spray que Shaw lui avait ramené un peu plus tôt.Puis rapidement Enrico se dévêtit de son gilet de combat pour venir l'englober prudemment autour du bébé puis à l'aide de sa ceinture il saucissonna le morceau de viande rendant ainsi son transport moins dangereux, néanmoins il lui fallait ses deux bras pour transporter le paquet.*

Enrico - Les coups de feu et les cris vont sans doute attirer la mère retournons on piège de Steve , je passe au milieu couvrez moi !!

INVENTAIRE : lampes torche, gilet de combat, beretta avec 43*9mm, colt python avec 10 balles, couteau de combat, une capsule de produit spécial


Dernière édition par Enrico Marini le Ven 11 Mai 2012 - 18:51, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sergei Vladimir

avatar



Messages : 990
Date d'inscription : 21/02/2011
Localisation : Umbrella

Dossier du personnage
Age du personnage: 30 ans

MessageSujet: Re: Entrée en scène (Enrico Marini et Chris Lester)   Dim 6 Mai 2012 - 14:13

*Le leurre avait commencé à dégager de la fumée, une fumée qui s'épaississait et sentait toujours cette odeur infernale, celle d'un troupeau d'animaux mort, séchant sous le soleil d'été d'une déchèterie, rien que ça. Chris se demandait si l'odeur -qui avait commencé à imprégner sa peau depuis le premier leurre- partirait facilement, et surtout en combien de douche, il ne se voyait pas vivre en sentant la charogne.*

Je serai peut-être un homme riche d'ici peu. L'argent m'aidera à faire mon projet.

*Les tremblements du sol, la végétation qui s'écrase, les oiseaux fuyants les arbres, tout ceci annonçait un round 2 contre le monstre lézard. La bête avait répondu aux signaux de fumée odorante et elle le faisait savoir. Elle poussa un cri aigu et strident comme le grincement du métal, fracassa un arbre et avança, elle était affamé et pouvait sentir la chair fraiche aux alentours. Chris se cramponna à son fusil de chasse et fit signe à la recrue (Samantha) de se tasser dans un coin à l'abri. L'adrénaline montait en lui, autant que la peur se faisait sentir chez la demoiselle, il n'avait pas peur, plus maintenant, il en avait trop vu chez Umbrella pour ressentir de la peur. Lors de son premier zombie, il avait eu peur, lorsqu'il avait vu les secrets des labos, il avait aussi eu peur, mais plus maintenant. Le poids de son arme était rassurant, instinctivement, il l'a brandit et fit face à la direction des secousses.*

-Vous êtes prête ? Cette chose se jettera sur le leurre, mais il faudra faire feu.

*Le reptile se pointa, il déracina un arbre d'une patte et tira une langue reptilienne. Chris n'hésita pas et tira l'une des cartouche à la distance où il se trouvait, la balle s'enfonça légèrement entre les écailles de la créature qui ne broncha pas. Il attendit qu'elle se rapproche et tira l'autre qui eut légèrement un impact supérieur. Il faudrait l'artillerie lourde pour dégommer un mastodonte de ce genre, malheureusement, le lance-roquettes n'était pas l'arme qu'il avait en main...

...surtout que ça risquerait d'abimer sa carcasse.

*La créature fonça dans sa direction avant qu'il ai eut le temps de recharger, elle se rapprocha à grande vitesse et...s'immobilisa, en flairant à deux mètres de la position de Chris, tira la langue et poussa un gargouillement de la gorge. Elle ne le voyait pas. Peut-être était-il invisible à ses yeux, la couleur de la terre lui donnait le camouflage de la zone, elle ne le voyait pas mais elle l'avait repéré à l'odorat. Chris était resté très près du leurre, et désormais, l'odeur imprégnait la terre qui recouvrait ses vêtements.*

-Tout doux...je vais recharger lentement...et tout ira bien mon petit père.

*Il fit des gestes lents et rechargea son arme avec les cartouches restantes dans sa poche. Cependant, il se demandait se que faisait Samantha et où était Enrico quand un coup de feu balaya le silence qui s'était installé.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaw Hellpride

avatar



Messages : 108
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Hé hé...

Dossier du personnage
Age du personnage: 23 ans

MessageSujet: Re: Entrée en scène (Enrico Marini et Chris Lester)   Sam 12 Mai 2012 - 21:47

*Je fus assez surprise de voir l'Uisge miniature. Il était tout aussi affreux que ça mère mais ce qui était le plus étonnant était sa propre existance... Ça se reproduisait, les BOW ? Enrico semblait également surpris de le voir, apparement ce n'était pas courant... Je réajustais la lanière du fusil à pompe pour éviter qu'il ne tombe si je devais courrir. Mon choix avait été rapide. Un desert eagle est un pistolet puissant mais son poid ajouté à mon manque de force donnait une stabilité désastreuse. En plus, même déchargé, je me savais capable de me défendre avec la lourde arme sur laquelle j'avais jeté mon dévolu.
Lorsque nous reprîme la direction de la planque de Monsieur le super chasseur, je jettais un regard au RPD. Un morsure de zombie entrainait une contamination. Celle d'Uisge aussi, j'en avais fais la mauvaise expèrience. Mais celle du fruit de ses entrailles ? Était ce, de par sa création, un simple animal ? Non... Le virus avait du passer via la mère par le placenta.
Il était donc condamné...*

Inintéressant. Si il se transforme, je le tue. Point.

*Ça pouvait paraitre cruel mais J'avais rapidement compris que laisser jouer ses sentiments dans ce genre de situation conduisait forcement à une situation type :*

Aaah ! Rend moi ce bras ! J'y tiens on me la donné à la naissance ! Aaah !

*Étrangement, lorsque je pensais à cette scène, c'était Steve qui y passait...
Je secouais la tête, comme pour chasser ces pensés. C'était pas le moment, je devais me concentrer sur mon objectif, à savoir protéger Enrico. Nous le suivions assez vite, j'essayais de toujours distinguer clairement les lettres du mot "STARS" sur son dos. L'agent Hank semblait avoir du mal à suivre, j'entendais sa respiration laborieuse derière moi. Cependant, il était encore humain et il était donc hors de question de l'abattre. Je ne pouvais pas le sauver, mais je refuser de tuer un homme sans raison. Qu'il me pardonne juste de le laisser rejoindre la horde... J'entendis un coup de feu droit devant et rejoignit rapidement Enrico pour me poster en attaque à ses cotés. Nous surplombions un peu la zone de combat où se trouvait le monstre. Uisge, de toute sa puissance noire était tout proche de Steve. Il avait la tête tourné vers nous et sa gueule béante laissait couler des filets d'une salive noirâtre et presque transparente.
Il se ramassa sur lui même, faisant gonfler ses muscles sous ses écailles avant de bondir dans une explosion de puissance. Il se rapprocha avec une vitesse fulgurente, touts crocs et griffes dehors. Je réalisais alors.
Nous n'avions pas le temps de nous enfuir...
Je fixais sa machoire avec effroi avant de baisser les yeux. C'est là que je remarquais quelque chose de particulièrement banal et qui prit soudain des proportions fantastiques.
Mes mains, ce miracle de délicatesse et de méchanismes naturelle. Le jeux parfait des muscles sous la peau, près à répondre à la moindre de mes pensées d'un mouvement calculé. C'est alors que la perte de ces choses s'annonçait que je remarquais ce qu'il y avait de merveilleux dedans.
La vision de cette main broyée entre des crocs sanguignolent m'apparue alors, allégorie de ma propre vie...
Mon sang ne fit qu'un tour. Sans réfléchir, je tirais avec un hurlement de rage.
J'avais fais la connerie monstrueuse de fermer les yeux mais en les rouvrant, je ne vis pas la terrible masse sombre au dessus de moi. Il était encore là où il était lorsque j'avais fermé les yeux, à une dizaine de mètre. Il s'était brusquement arrêté, vut les profondes entailles dans la terre. Il secouait la tête et semblait un peu désorienté, titubant légèrement sur place en poussant des grognements sourds et métaliques.
Un enchainement de pensées chaotiques me fit comprendre. Inconsciement et surtout grâce à un monstrueux coup de bol, j'avais réussi à lui tirer dans la tête. Mieux, j'avais atteind l'interieur de sa gueule, l'assomant partiellement.
C'était notre chance. Il fallait l'abattre avant qu'il réccupère. Maintenant.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Entrée en scène (Enrico Marini et Chris Lester)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Entrée en scène (Enrico Marini et Chris Lester)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» L'entrée en scène d'une folle... [PV Musashi et Akito]
» [inscriptions jusqu'au 06/05/11] L'entrée en scène du premier Capitaine Corsaire
» L'entrée en scène du chef mécano. [PV Katharina.]
» Entrée en scène ! [Terminé]
» demande gif entrée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resident Evil RPG :: Raccoon City :: La Forêt-