AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Le forum ouvre à nouveau ses portes. Bienvenue à tous dans cette nouvelle aventure pleine de nouveautés.

Partagez | .
 

 Dans la peau d'un fugitif...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sergei Vladimir

avatar



Messages : 990
Date d'inscription : 21/02/2011
Localisation : Umbrella

Dossier du personnage
Age du personnage: 30 ans

MessageSujet: Dans la peau d'un fugitif...   Dim 26 Fév 2012 - 9:44

*La vie à Raccoon City donnait des perspectives intéressantes, pas autant que les opportunités chez Umbrella qui eux, donnaient vraiment des salaires conséquents au métier. Chris avait des salaires double voir triple à ceux des simples flics qui bossaient au commissariat. Bien entendu, le risque était plus présent dans chacune de ces missions, ça devait être plus intéressant que de secourir un chat dans un arbre ou de manger des beignets devant une tasse de café. Il était au courant des activités d'Umbrella et ça lui posait aucun problème, tant que la paye tombait à chaque fin de mois. D'ailleurs, avec de l'argent il aurait pu faire n'importe quoi, même si il devait s'engager chez les STARS pour le gagner. Ça tombait bien car ça allait être le cas...

Chris avait rapidement prit ses marques au sein de l'entreprise. Il avait confiance en lui et n'hésitait pas à le montrer avec ses démarches pleines d'assurance, ses petits sourires en coin et ses attitudes provocatrices. C'est comme ça qu'il avait appris à se faire aimer ou...détester si on regardait le regard de John, officier de patrouille chez Umbrella depuis 10 ans, qui lui avait du trimer pour en arriver à ce point. Ce matin, il devait se rendre chez son supérieur pour un rapide petit briefing sur sa prochaine mission.
Encore une mission dans la poche, se disait Chris avec son incroyable prétention. Il s'était préparé comme à son habitude pour toute les missions. Son uniforme des U.B.C.S. frais et propre, un soin particulier accordé à lui-même et une petite touche de parfum italien pour attirer toute les "séniorita" (d'ailleurs il se demandait aussi si c'est pas ça qui attirait les zombies). Il parcourait les locaux et était connu de tout le monde ou presque. Admirations, haines, les avis étaient mitigés. Le bureau de son chef se trouvait au fond du couloir et Chris avait une bonne minute d'avance, ce qui était un miracle comparé au quart d'heure de retard qu'il gratifiait la plupart du temps.*
Ça sert à rien car un jour je serai le boss...

*Il frappa à la porte et l'ouvrit avant qu'on lui autorise. La surprise fut totale. Une femme était déjà présente mais le plus choquant était son uniforme, celui des STARS. Que signifiait cette mascarade ? Chris la regarda bouche bée et comprit rapidement en voyant un deuxième uniforme soigneusement plié sur le bureau.*
-Alors Mr. Lester, vous n'avez pas jugé bon de venir récupérer votre colis quand on vous en a informé hier ?
-On m'en a pas informé Monsieur, mentit Chris. Il se rappelait très précisément hier que Steve, la personne chargé de transmettre les messages, était venu le voir en lui tendant un bon pour aller récupérer une tenue au pressing de la société. Chris n'avait pas prêté attention à ceci car il pensait que c'était un uniforme d'U.B.C.S., en plus c'était son jour de repos et il était simplement passé récupérer quelque chose dans son casier. Quel imbécile se Steve, se dit-il mentalement comme pour lui rejeter la faute.

-Passons. Comme je le disais à votre collègue, qui elle a pu récupérer sa tenue, dit le supérieur en marquant un temps d'arrêt et en dévisageant Chris. Votre mission consistera à suivre les patrouilles des STARS dans la ville, vous infiltrer parmi eux et d'en savoir un peu plus sur les prochaines opérations. Sachez rester discret sur vos intentions et montrez un minimum de sympathie.
Vous avez quelques minutes pour vous changer dans la pièce d'à côté.

*Chris s'empara de sa tenue et entra par la pièce désigné du doigt. Jamais il aurait imaginé ça en se levant se matin.*


HJ: Je suis prêt à retaper la fin si ça te convient pas à Missy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Missy E. Otehima

avatar



Messages : 174
Date d'inscription : 11/11/2010
Age : 27
Localisation : Ici et là...

MessageSujet: Re: Dans la peau d'un fugitif...   Dim 26 Fév 2012 - 16:57

    « Wow… »

    * Missy s’examinait dans le miroir, un sourire amusé aux lèvres. C’était étrange de se voir dans un autre uniforme qu’à l’accoutumé. Elle avait peine à se reconnaître dans ces vêtements, déjà moins sombre que ceux du parapluie et l’aspérité distingue… Bref, c’était assez pour lui donner l’impression d’être une autre personne. Selon elle, du moins. Elle sortit des vestiaires pour se rendre au bureau du supérieur, chargée du briefing et elle ne manqua pas de recevoir quelques commentaire sur sa tenue, un compliment ou deux –si elle pouvait considérer le ‘’C’est plutôt mieux qu’avant’’ comme un commentaire…-. Après s’être annoncé, elle entra dans le bureau du chef. *

    « Ah, vous voilà et prête en plus. »

    « Oui, j’ai reçut le message, de justesse… J’ai vu aussi qu’il y avait quelqu’un d’autre avec moi… ? »

    *Apparemment, elle était en avance. Le supérieur commença à lui expliquer dans les grandes lignes ce qui l’emmenait à porté l’uniforme des S.T.A.R.S. Mais on toqua à la porte. Missy se retourna machinalement vers ce dernier, croisant le regard –étrangement surpris- de son collègue, Lester. Elle l’avait déjà vu, mais jamais elle n’eut l’occasion de familiarisé avec lui. Leur chef confirma qu’il était celui qu’ils attendaient. Elle lui adressa un sourire amusé, en le toisant de bas en haut, voyant qu’il ne s’était pas encore changer. D’ailleurs, elle fit le lien avec la pile de vêtement posé sur le bureau et les dires du chef. Ça devait être pour lui… Heureusement qu’on l’ait récupérée à sa place. Ça expliquait aussi pourquoi il avait l’air surpris en la voyant.*

    *Maintenant qu’il était là, ils pouvaient poursuivre le briefing… Enfin, juste après que le supérieur fasse une dernière remarque sur l’uniforme que Lester aurait dû récupérer lui-même et bien avant. Missy se retient de rire, car décidemment, l’amusement était au rendez-vous avec son coéquipier du moment. Donc les ordres : Infiltration, discrétion et amasser les informations sur leurs activités. Ça avait l’air plus simple, vu de cette manière, mais l’infiltration était un défi de taille… Elle adressa un dernier et mince sourire à Lester avant que ce dernier ne disparaisse vers l’autre pièce. *

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albert.Wesker

avatar



Messages : 129
Date d'inscription : 12/02/2012
Age : 21

Dossier du personnage
Age du personnage:

MessageSujet: Re: Dans la peau d'un fugitif...   Dim 26 Fév 2012 - 18:07

* Wesker était adossé contre un muret devant le commissariat de Raccoon City, paré d'un uniforme complet des S.T.A.R.S, allant du gilet tactique aux rangers, en passant par les mitaines et holsters mais aussi l'oreillette de communication. Un seul facteur semblait invariable : Les lunettes, masquant une iris toute aussi inhumaine que son porteur de cet uniforme. *

* Il avait dût se résigner à tirer sur une cigarette pour ne pas paraître pour un type louche attendant le déluge. En effet, les seuls représentants de l'ordre à l'extérieur du commissariats y étaient pour effectuer une pause cigarette. Wesker détestait ça, mais c'était nécessaire à l'infiltration. Pour le moment, personne ne lui prêtait attention et c'était ce qui lui importait. *

* Cela faisait une semaine tout au plus qu'il avait infiltré le service afin de faciliter l'insertion de deux autres agents qu'il attendait depuis une dizaine de minutes. Il avait cette initiative car, ayant déjà infiltré le service par le passé, il saurait mieux se débrouiller que quiconque au milieu de tous ses représentants de l'ordre. De plus, le commissariat n'avait plus aucun secret et à son plus grand bonheur et malgré l'augmentation des effectifs, l'organisation générale n'avait pas changé.
Les agents qu'il s'était efforcé d'introduire dans le service avait un objectif précis : infiltrer les patrouilles. Pourquoi ? Wesker l'ignorait, et si il portait Umbrella dans son cœur il aurait sûrement fait comprendre aux commanditaires de l'opération qu'il y avait plus rentable comme objectif. D'ailleurs, les coupures des communications entre lui et la firme lui avait permis de mener sa propre enquête. Il s'était efforcé de se renseigner un maximum sur son dossier chez les S.T.A.R.S, s'assura qu'il était bien considéré comme mort et enfin, passa en revue les différents rapports attestant de l'existence d'armes biologiques. Bien évidemment, cette dernière catégorie était passé sous silence et classée comme confidentielle.

Futile ... Pensa Wesker en se remémorant ses fouilles.

* Désormais, il désirait mettre la main sur des documents rassemblant diverses informations concernant les membres des S.T.A.R.S, en connaître leurs identités lui faciliterait grandement la tâche. Si ses souvenirs ne le trompaient pas, il saurait où chercher. *

* Deux agents se présentèrent face à lui, une femme et un homme. Wesker les observa tous deux brièvement, sans rien dire. Il n'était pas du genre à discuter. Leur authentique équipement de S.T.A.R.S semblait irréprochable, en plus de cela, ils avaient nécéssairement étés briefés sur les personnalités importantes et le fonctionnement du Commissariat à grand renfort de fiches établies par Wesker lui même. Ce dernier avait pris soin de constituer un "véritable petit guide du parfait représentant de l'ordre". L'opération sera un succès, l'ancien Capitaine n'avait pas l'habitude de douter de ses hommes.
Néanmoins, il détourna le regard lorsqu'il passa en revue les deux holsters. Un Samurai Edge aurait dû y résider, il n'en est rien. Le grand blond avait pût conservé son arme.

Il va falloir être rapide ou la supercherie sera vite mise au goût du jour...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca Chambers

avatar

Admin

Admin

Messages : 1535
Date d'inscription : 21/10/2010
Age : 28
Localisation : France

Dossier du personnage
Age du personnage: 18

MessageSujet: Re: Dans la peau d'un fugitif...   Mar 28 Fév 2012 - 10:08

Hj : Si cela ne vous convient pas dites le moi, j'espère ne pas casser ce que tu as prévu Chris. Smile

dj:

* Rebecca n'était pas de bonne humeur ce matin. Elle avait été appelée à 9heures dans le bureau du chef pour lui signifier qu'elle allait partir sur une intervention de routine avec deux nouvelles recrues. Comme d'habitude, peu d'informations. Tout ce qu'elle savait, c'est qu'elle allait devoir se rendre dans la planque d'un dealer et essayer de le faire parler. Les agents devaient également faire le tour du propriétaire pour dénicher toutes traces de drogue. *
* Qui disait "nouvelles recrues" disait immanquablement "manque d'expérience". Autrement dit "il y a tout à leur apprendre". Voilà pourquoi ils commençaient par du léger. Un vrai jeu d'enfant à première vue, mais qui pouvait vite se transformer en corvée selon la motivation des nouveaux agents. *
Et comme par hasard, qui a-t-on choisi pour faire leur éducation ? La gentille Rebecca... Il faudra un jour qu'on me dise pourquoi j'attire les missions de ce type.
* Rebecca soupira tout en regagnant son bureau. Elle enfila son gilet par balles et rassembla ses affaires. Tandis qu'elle collait son patch "STARS" sur son bras, elle remarqua une boîte posée près de la porte. Son nom était inscrit dessus. Elle fronça les sourcils et lança à Rob', son collègue de bureau occupé à entrer des dépositions sur son ordinateur *

- Le facteur est passé ?
ROB : - Ouais. C'est ton nouveau flingue. Tu vas voir, c'est un beau morceau.

* Rebecca se dirigea vers le colis et Rob se leva pour venir à côté d'elle. Une note de service l'avait informé quelques jours auparavant que les STARS allaient désormais tous être équipés d'un Samurai Edge en lieu et place de leur vieux M92F de chez Kendo. Rebecca, qui n'était pas spécialement bonne au tir, n'avait pas pris cette nouvelle avec beaucoup d’enthousiasme. Maintenant qu'elle était habituée à une arme, voilà qu'on la lui changeait. Tout était à refaire. *
* L'arme était soigneusement rangée dans une boîte métallique à l'intérieur rembourré de velours rouge. La jeune femme le pris dans sa main et le soupesa. Plus lourd que l'ancien revolver, il semblait aussi de qualité supérieure. La crosse était plus ergonomique et on l'avait recouverte d'une fine couche de cuir brun pour une prise en main optimale. *

- Bon, il faudra que ça fasse l'affaire.
ROB : - Tu verra il n'est pas mal, je l'ai essayé hier au stand de tir. Crois moi c'est un bijou dans un bel écrin. Je pourrai t'aider à l'entretenir si tu veux.

* Rebecca sourit, Rob avait toujours adoré les armes. C'était une des raisons pour laquelle il s'était engagé chez les stars. *

- Merci Rob, j'y penserai. En attendant je te laisse je dois aller faire l'école à deux nouveau.
ROB : - Ha, tu es punie ?
- Non. Mais le chef profite d'une mission de routine pour me les coller dans les pieds. J'espère au moins qu'ils sont motivés.

* Elle rangea l'arme dans son holster de ceinture et ferma sa veste. *

ROB : - Bon hé bien Reb je te souhaite bon courage !

* Il eut un petit rire. Rebecca lui mit une petite tape sur l'épaule. *

- Ce n'est pas drôle. Allez j'y vais ou je vais être en retard. Ce n'est pas terrible pour montrer l'exemple.

* Et elle disparu dans le couloir. *

hj : je propose que l'on se donne rdv soit dans le hall du commissariat soit directement à quelques pas de chez le dealer. Smile

*

______________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.limaginaria.wordpress.com
Sergei Vladimir

avatar



Messages : 990
Date d'inscription : 21/02/2011
Localisation : Umbrella

Dossier du personnage
Age du personnage: 30 ans

MessageSujet: Re: Dans la peau d'un fugitif...   Mar 28 Fév 2012 - 13:45

Hj: Incroyable post, on se rencontre devant le commissariat si ça gêne pas. Par contre, Wesker tu peux pas rester sinon on sera démasqué Cool

Dj:

*Chris n'en revenait pas. L'uniforme lui allait à ravir et il était fait pour lui. Ça lui changeait de sa tenue habituelle au logo du parapluie. Il s'était retourné et contemplé plusieurs fois avant de se montrer à sa partenaire.*

-Ça me fait un effet pas possible dans le pantalon, avait dit Chris en sortant de la pièce.
Chef: -N'y prenez pas trop goût Lester, on sera obligé de vous abattre, dit-il avec un sourire.

*Sur ce, le chef mis au point les derniers détails de la mission. Chris et Missy allaient devoir rencontrer un contact du nom de Albert Wesker. C'est ce dernier qui aura la mission la plus importante en fouillant le commissariat à la recherche de documents et autre. Ce nom disait vaguement quelque chose à Chris, mais il n'avait pas tout suivi l'histoire, Raccoon, un manoir, des meurtres...c'est tout ce dont il se rappelait sur l'ancien Raccoon City. Les consignes avaient été clairs, gagner du temps de leur côté en laissant champ libre à Wesker et ses occupations. Une mission bien tranquille en compagnie d'un instructeur...l'agent Grangers ou un nom dans le genre. C'était tout gagné car Chris avait préparé un scénario en béton pendant qu'il se dirigeait vers leur objectif. Le genre de scénario ou il allait jouer un double jeu, nouvelle personnalité, nouveau nom, de quoi berner le plus grand des devins. Il était pas question de jouer les bleus sur ce coup-là.*

-Quitte à jouer les STARS infiltrés, on aurait pu voler une de leur bagnole au lieu de marcher à pied, dit-il à sa collègue alors qu'ils sortaient du bâtiment. Bon ok c'est pas comme si le commissariat se trouvait au bout de la ville...

*Chris contrôla le chargeur de son arme en prenant soin de répondre à Missy par des "hum hum" ou encore des "c'est sûr". Son arme était un glock 17 modifié pour une plus grande puissance de feu et une meilleure stabilité. Il adorait avoir une arme personnalisé et prenait soin de le faire lui-même -ou plutôt le plus souvent possible- car il n'avait confiance en personne. Le canon avait été lustré et la crosse poncé et gravé. On pouvait lire très précisément les lettres U.B.C.S. le tout surmené d'un logo discret de chez Umbrella...c'est à cet instant qu'il commença à réfléchir et à paniquer.

Bon sang, il faut que je m'en débarrasse le plus tôt possible.
*Il rangea son arme dans son holster avant que Missy montre de la curiosité pour son "joujou". Il n'avait pas fait le rapprochement directement entre son arme et l'uniforme, de toute façon il était trop tard pour faire demi-tour. Non seulement il passerait pour un débutant devant son chef, mais aussi devant Wesker et le reste de son unité. Personne ne devait le savoir. Et puis, de nos jours, qui contrôle les armes des simples sous-fifres ?
Une idée lui vint en tête. Il sortit son couteau sous les yeux étonnés de Missy et commença à racler la crosse de son arme. Il valait mieux que l'arme semble usée et qu'elle ne porte pas de trace de la présence d'Umbrella. En quelques secondes il obtint une crosse usé et "nettoyé à la lame de son couteau.*

*Le commissariat était droit devant et on apercevait déjà un homme devant cette architecture. De tout les commissariats du monde, celui-ci était ce qui se rapproche le plus d'un monument historique. Portail en fer forgé, colonnes de pierre, statues, tout ça n'avait rien à voir avec les locaux de chez Umbrella. Il en fut impressionné sans même avoir pu voir l'intérieur. Wesker semblait professionnel dans sa posture et par son attitude. Il portait le même uniforme à une différence près, des lunettes de soleil qui lui donnait l'air d'un moniteur de colonie pour enfant, pensa Chris. Il se contenta de saluer d'un rapide signe de tête avant que son regard ne se dirige vers les holsters. En cet instant, Chris se posait plusieurs questions. Y a t-il quelque chose sur la mission qu'il aurait dû savoir ? Le nom de la personne qu'il aurait du incarner ? Y avait-il une arme précise à prendre, étant donné le regard d'Albert Wesker ? Est-ce qu'il fallait des papiers ou une carte de police ? Umbrella ne les envoyait pas au casse pipe tout de même ? Il se remémora cette phrase malgré lui. "N'y prenez pas trop goût Lester, on sera obligé de vous abattre."*
Allons, c'est ridicule. Ressaisis-toi Chris.

C'est Missy qui vint rompre le silence.

Hj: Ça serait top que l'infiltration durent un petit moment sans se faire démasquer ^^ Même si je mets volontairement mon perso dans une situation délicate. Sinon c'est parfait Rebecca.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Missy E. Otehima

avatar



Messages : 174
Date d'inscription : 11/11/2010
Age : 27
Localisation : Ici et là...

MessageSujet: Re: Dans la peau d'un fugitif...   Jeu 1 Mar 2012 - 2:21

    *La remarque sur la réaction dans son pantalon fit sourire la jeune amérindienne, qui se retenait de rire. Le chef lui conseillait de ne pas trop s’y attacher et termina de remettre les informations qui leur seront utiles pour débuter. Ils quittèrent l’établissement du parapluie, pour celui du commissariat. C’est vrai qu’ils auraient put prendre une voiture au lieu de marcher, comme le disait Chris, mais marcher n’était pas grand-chose pour la jeune femme. Il coupait par les ruelles, pour s’y rendre directement. *

    *Au fil de leur parcours, elle prit le temps de discuter un peu avec Chris… Du moins, elle essaya. Alors qu’elle lui demandait s’il trouvait que les pantalons faisaient grossir les fesses, il rétorqua un ‘C’est sûr’ assez vexant… Elle ne resta pas longtemps choquée, car en voyant Chris s’attarder sur son holster, elle vérifia à son tour son contenu. Ne sachant pas à quoi s’attendre, elle emmena qu’un simple Baretta et un chargeur…* Mais qu’est-ce qu’il fout… ? * Chris venait de sortir son couteau et se pencha vers son arme. Le bruit qu’il produit laissait croire qu’il grattait la lame dessus… Missy secoua la tête, s’arrêtant au bord d’une ruelle qui faisait face au commissariat.*

    « Nous y sommes… »

    *Elle observa les lieux avec attention, prenant connaissance de l’allure du bâtiment qui était assez impressionnant. Mais ce qui attira le regard de la brune, c’était un homme blond, d’une imposante carrure posté près de la sortie. Il correspondait parfaitement à la description qu’on leur avait donnée et, elle et Chris, s’en approchèrent. À moins qu’ils ne se soient trompés, Missy prit tout de même le temps de toiser longuement l’homme aux lunettes de soleil, qui ne manquait pas de charme dans cet uniforme de S.T.A.R.S… Elle jeta un œil à son compagnon qui la laissa entamer la conversation.*

    « Bonjour… » * Commença t-elle, avec une voix posé accompagné d’un air qui dégageait à la fois assurance et curiosité.*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albert.Wesker

avatar



Messages : 129
Date d'inscription : 12/02/2012
Age : 21

Dossier du personnage
Age du personnage:

MessageSujet: Re: Dans la peau d'un fugitif...   Jeu 1 Mar 2012 - 19:25

- Bonjour… * Commença la jeune femme, avec une voix posé accompagné d’un air qui dégageait à la fois assurance et curiosité.*

*Wesker répondit d'un hochement de la tête, terminant son inspection en tournant autour du couple, lorsqu'il passa près de son interlocutrice il remarque que l'insigne S.T.A.R.S n'était présente sur aucunes des épaules des deux agents ainsi que le Beretta d'Umbrella dans le holster de l'inmérindienne, le logo de la firme arborait fièrement le grip de l'arme de poing. *

Qu'est ce qu'on m'a envoyé ?

* L'ancien Capitaine des S.T.A.R.S détacha l'accroche du contenant et s'empara du Beretta pour le décharger et le faire passer dans une bouche d’égout grillagée incrustée dans le trottoir,ignorant la réaction de l'Agent qu'il venait de désarmer. Il passa ensuite en revue le holster du jeune homme qu'il qualifia de censé, il avait au moins eu la vivacité d'esprit de se débarrasser,quoique de façon grossière, du loge de la compagnie. *

- Il va falloir faire fonctionner ce qui vous fais office de neurones si vous ne voulez pas que cette mission avorte. * Déclara Wesker en défiant le regard de la jeune femme.

- Si Umbrella tolère les échecs, alors sachez qu'en ma présence il en ira autrement si jamais la mission venait à échouer. Gardez votre incompétence pour la fin et usez du peu de professionnalisme donc vous savez faire part jusqu'à ce que je remplisse mon objectif. Je vous soutiendrez ensuite dans votre mission et vous aurez alors une chance d'en ressortir vivant. * Continua le grand blond en insistant sur la fin de son petit discours, il effleura alors les cheveux de l'insolente qui soutenait son regard en lui faisant comprendre qu'il serait dommage de voir un si joli visage écorché. Après tout, le but était de les galvaniser *

- J'imagine que vous avez étés briefés, mais quand je vois que vous portez sur vous vos armes de services, je ne sais pas qui de l'intermédiaire ou de celui qui vous as envoyés n'a pas pris en compte mes rapports mais dans les deux cas ...

* Wesker fît une pause dans sa longue élocution puis tira une dernière fois sur sa cigarette avant de l'expulser d'une pichenette. Il avait réussit à instaurer une atmosphère mêlant suspense et crainte tout en piquant la curiosité des deux agents, du moins,il l'espérait, c'était une réussite dans la majorité des cas. *

- Umbrella vous a envoyé dans la gueule du loup. Vous apprendrez bien vite à ne plus faire confiance à la corporation.

* Le contact des deux agents fouilla les poches de son gilet tactique et en sortit deux porte feuilles ainsi qu'un même nombre de petits dossiers de quelques lignes. Il remis les deux contenants en cuir à ses interlocuteurs. Ceux-ci contenait leurs cartes d'identification policière ainsi que leur carte de S.T.A.R.S. Les dossiers rédigés dur de petits carnets contenaient leurs antécédents avant leur recrutement ainsi que leurs situations actuelles, une biographie en quelques sorte. *

- Oubliez votre vie l'espace de l'infiltration, ces carnets contiennent tout ce que vous devez savoir à propos de votre nouvelle personne. Inutile de préciser que vous devrez broder autour de ce qui est dit dedans, j'espère que vous baratinez aussi bien que vos employeurs. Il contient entre autre tout ce dont vous avez besoin pour mener àbien cette opération.

* Il sortit ensuite de sa poche de treillis noir, deux insigne de S.T.A.R.S qu'il scratcha aux emplacement prévus à cet effet sur les épaules des deux futurs infiltrés. Un léger sourire en coin se dessine sur les lèvres de Wesker. *

- On y est. Votre supérieur direct à l'intérieur sera l'agent Rebecca Chambers. Ne vous laissez pas tromper par son air innocent, si quelqu'un est bien à même de vous démasquer à l'intérieur, c'est bien elle. Vous serez livrés à vous même, ne me contactez qu'en qu'à d’extrême urgence. Branchez vous sur la fréquence donnée dans vos carnets pour me contacter.

* Le grand blond n'avait pas vraiment l'habitude de s'occuper ainsi de ses hommes, à vrai dire, il ne l'avait jamais fais. La mission qu'il s'était donné de remplir était trop importante pour qu'elle échoue à cause de tiers. Wesker toisa les deux agents un long moment avant de finalement leurs conseiller de veiller mutuellement l'un sur l'autre. *

- L'agent Chambers doit partir pour une interpellation dans quelques minutes, faites bonne impression.

* Le S.T.A.R.S quitta les deux agents sans un mot et entra dans le commissariat, croisant l'Agent Chambers au passage. *



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca Chambers

avatar

Admin

Admin

Messages : 1535
Date d'inscription : 21/10/2010
Age : 28
Localisation : France

Dossier du personnage
Age du personnage: 18

MessageSujet: Re: Dans la peau d'un fugitif...   Lun 5 Mar 2012 - 12:32

* Rebecca descendit les marches du hall rapidement. Plus vite ils auraient commencés et plus vite ils auraient terminés. L'infirmière posa le bout de sa chaussure sur le hall tandis que la porte du bâtiment s'ouvrit. Il s'agissait de Wesker, le capitaine de l'équipe Alpha. Elle le salua d'un bref mouvement de tête tandis qu'ils se croisaient. *
* Rebecca n'aimait pas Wesker. Elle le soupçonnait d'être à l'origine des trubles de l'été 98 et elle savait ne pas être la seule. Plus elle se tenait éloignée de cet individu et plus elle avait de chance de rester en vie. *
* Une fois dehors, elle distingua deux silhouettes postées devant la grille d'entrée. Elle reconnu leur tenue au premier coup d'oeil. *
Les voilà...
* Elle marcha à leur rencontre. Elle s'attendait à autre chose, en fait. L'homme paraissait avoir la trentaine, et la fille en revanche était plus jeune. Tous deux étaient évidemment plus vieux qu'elle mais ils ne semblaient pas particulièrement non expérimentés pour autant. C'était déjà un bon point. L'humeur de Rebecca s'améliora quelque peu. La jeune femme arriva rapidement à l'heure auteur. *

- Bonjour, je suis l'agent Chambers. Je serai votre supérieure pendant cette mission. On m'a transmis votre dossier mais je ne l'ai pas encore lu. Vous pouvez me dire rapidement votre expérience, si vous avez déjà été dans la police par exemple ? Je vais vous former aujourd'hui.

* Elle attendit que chacun des deux nouveaux venus se présente puis enchaîna. *

- Bien. Alors pour commencer nous allons nous rendre au domicile d'un dealer pour une perquisition. Votre principale mission consistera à fouiller la maison pour trouver des traces de produit illicite. J'ai avec moi le matériel nécessaire.

* Elle leva une petite valise. *

- Je me chargerai de l'interrogatoire. C'est parti.

* Ils se dirigèrent vers le garage où toutes les voitures de fonction les attendaient. Rebecca devait reconnaître qu'elle était agréablement surprise par les deux recrues. Elle c'était attendu à pire. *
Ça devrait bien se passer....

______________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.limaginaria.wordpress.com
Sergei Vladimir

avatar



Messages : 990
Date d'inscription : 21/02/2011
Localisation : Umbrella

Dossier du personnage
Age du personnage: 30 ans

MessageSujet: Re: Dans la peau d'un fugitif...   Lun 5 Mar 2012 - 14:17

-Si jamais elle te questionne, inventes une excuse pour ton flingue, avait dit Chris à voix basse à sa collègue.
*Une jeune femme venait de sortir par la double porte du commissariat. D'apparence plutôt fragile, c'est elle qui aurait pu se faire passer facilement pour une recrue. Elle était plutôt petite et menue et semblait tout juste âgée.*
Faut croire qu'on recrute à l'âge du berceau...
*Malgré son mètre soixante à tout casser et son gabarie de poids mouche, sa coiffure courte et son air de fille savante, elle avait un sourire agréable et était plutôt jolie.*
Elle doit être facile à berner la gamine.

- Bonjour, je suis l'agent Chambers. Je serai votre supérieure pendant cette mission. On m'a transmis votre dossier mais je ne l'ai pas encore lu. Vous pouvez me dire rapidement votre expérience, si vous avez déjà été dans la police par exemple ? Je vais vous former aujourd'hui.

-Je m'appelle Ch...John Williams, dit-il en se ressaisissant rapidement. J'ai 29 ans et j'étais agent de patrouille dans le New Jersey. Je ne suis pas resté longtemps et j'ai demandé ma mutation ici à Raccoon city.

*Il s'interrompit car c'est tout ce qu'il avait eu le temps de retenir sur sa nouvelle identité. C'était pas facile de devoir se mettre dans la peau de quelqu'un d'autre en même pas deux minutes. Missy ou Héléna Burrows de sa nouvelle identité, fut tout aussi convaincante et l'agent Chambers ne parut pas avoir de doute pour l'instant. De toute façon, ils auraient pu lui dire n'importe quoi si elle avait pas lu leurs dossiers. N'importe quoi sauf...
"Je m'appelle Chris Lester mais on s'en fout. Je suis un membre d'Umbrella dans l'uniforme d'un STARS. Alors agent Chambers, dites nous tout de votre métier."

*Elle leur fournit les consignes avant qu'ils ne se mettent en route. Chris jeta un dernier coup d'oeil vers la double porte du commissariat. Albert Wesker devait être en ce moment même en train de fouiner un peu partout. Peut-être que tout allait bien se passer après tout. Ils se dirigèrent vers les garages. Toutes les voitures de fonction se tenait prêtent à démarrer. Chris, après avoir jeté un dernier coup d'oeil à Missy, s'installa à l'avant de la voiture. La pression était retombé et il commençait à prendre goût à ce petit jeu. Si bien qu'il se demandait si il allait pas garder cet uniforme pour draguer. Sa ceinture bouclée, le moteur démarra et ils sortirent du garage peu à peu. Rebecca semblait aussi décontractée qu'eux et elle commença à accélérer en empruntant la route droit devant. Punir un dealer sera surement la mission la plus facile qu'il n'ai fait depuis un long moment. Cependant, il devait s'habituer à ne pas utiliser la manière brutale. Chose pas facile quand on sait qu'il avait cassé le bras de son partenaire pendant un entrainement. Si il devait tirer sur quelqu'un, il se contenterait de tirer deux-trois balles à côté et le tour serait joué. Mais avant ça l'heure était venu de briser la glace.*

-J'imagine que vous devez être débordé au commissariat, agent Chambers.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Missy E. Otehima

avatar



Messages : 174
Date d'inscription : 11/11/2010
Age : 27
Localisation : Ici et là...

MessageSujet: Re: Dans la peau d'un fugitif...   Lun 5 Mar 2012 - 19:58

    Mais quelle conne ! *Missy venait de perdre un point vis-à-vis de Lester qui avait bien fait de s’occuper de son arme. C’était donc ce à quoi il s’attardait tout à l’heure… Il aurait put lui en faire part… Néanmoins, elle resta concentrée, juste après ce petit moment désastreux passée. Elle suivit Chris en silence, en prenant connaissance de sa nouvelle identité. Les infos et l’insigne en poche, ils pouvaient commencer leur patrouille dans la peau des S.T.A.R.S. D’ailleurs, l’agente chargée de leur recrutement se pointa enfin : Rebecca Chambers. Étonnamment, elle avait l’allure d’une gamine, plutôt frêle, mais Missy n’osa pas s’y fier… *

    *Il devait se mettre dans la peau de leur personnage… Mais Chris faillit tout gâcher, reprenant son nom d’emprunt de justesse lorsqu’il se présenta à Rebecca. Missy afficha une mine faussement ravie à son interlocutrice lorsque vint son tour…*

    « Héléna Burrows. J’ai 26 ans euh… Je me spécialise en interrogation et en enquête. J’étais posté à New York, mais j’ai été muté ici… »

    *Elle espérait avoir l’air crédible, osant un peu dans le gestuel pour paraître le plus naturelle possible. Elle jeta un regard mauvais vers Chris, puis lui envoya un coup de coude, une fois que l’agent Chambers eut le dos tourné. Ils se dirigèrent vers le stationnement du poste de police, après que Rebecca leur ait expliquée le déroulement de leur premier engagement, un dealeur de drogue.* Plutôt sympa, *songea l’amérindienne en montant dans la voiture. Elle laissa Chris entamer la conversation, faisant mine d’être à l’écoute. C’était plutôt facile, car la jeune femme était légèrement nerveuse, mais aussi amusé par le jeu de la fausse identité… *

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albert.Wesker

avatar



Messages : 129
Date d'inscription : 12/02/2012
Age : 21

Dossier du personnage
Age du personnage:

MessageSujet: Re: Dans la peau d'un fugitif...   Mar 6 Mar 2012 - 22:43

* Une fois son briefing terminé, Wesker s'engagea dans la vaste cour du commissariat de Raccoon City pour se diriger vers les portes battantes du hall d'entrée, croisant l'Agent Chambers au passage, celle qui était responsable des deux U.B.C.S infiltrés. Un vif coup d’œil de la part de la jeune lui indiqua qu'il ne lui semblait pas inconnu. Ils n'avaient eu que de brefs rapports entre eux, Enrico Marini étant le supérieur direct de la jeune femme. Celle-ci n'avait pas semblé prendre une seule ride. A la vue d'agent comme celle-ci chez les S.T.A.R.S, la prudence était de rigueur. *

* Dans tous les cas, sa mission était sur le point de se terminer il ne tarderait pas à faire essuyer un revers décisif aux S.T.A.R.S. Il ne lui restait plus qu'à récolter quelques données concernant des agents récemment recrutés. Il ne lui fallut que peu de temps pour se diriger vers les bureaux des S.T.A.R.S pour ensuite bifurquer vers le local où étaient entreposées leurs archives. Il glissa sa carte d'officier dans la fente électronique prévue à cet effet puis entra dans la pièce, ne prêtant aucune attention à l'homme qui surveiller l'accès à ses lieux. *

* Le grand blond faisait face à trois rangées d'archives recensant des tonnes de dossiers datant de la création du service. Les plus récentes étaient classées dans la colonne la plus à gauche, il s'y rendit d'un pas pressé qui attira l’œil du gardien qui se leva de sa chaise et s'éloigna de son bureau pour suivre le grand blond, mais a peine fût il rendu le rayon qu'il reçu trois balles dans le poitrail, trois balles dont Wesker avait soigneusement pris soin d'attraper les douilles en pleins vol avant qu'elle ne tombent. Bien évidemment, l'arme était équipée d'un silencieux que Wesker avait monté en hâte avant son entrée dans les archives. *

* Le corps s'écrasa mollement sur le sol et Wesker se rendit au bureau du gardien afin de faciliter ses recherches, il cacha préalablement le corps qui n'avait pas encore laissé de trace de sang dans une armoire à proximité. *

* Le grand blond, pût accéder aux archives car le gardien avait omis de fermer sa session, il ne s'attendait pas vraiment à ce sort funèbre. Il fouilla chaque dossier de chaque recrue des S.T.A.R.S grâce aux filtres proposés par le logiciel puis imprima chaque fiche d'identité. Ceci fait, il resta face à l'écran, réfléchissant à la suite des évènements. Il voulait chercher un peu plus, en savoir un tantinet plus sur cette Rebecca Chambers depuis les évènements du manoir. *

* Les noms des différents S.T.A.R.S de cette sombre années défilèrent devant les yeux de Wesker,se reflétant sur ses verres fumés. Tous,ou presque,étaient signalés comme décédé à la suite de leur nom. L'ancien Capitaine des S.T.A.R.S manque de broyer la souris lorsqu'il ne vît pas l'abréviation "MAC" devant le nom d'une personne qu'il avait tué lui même, il en était certain.

Enrico ...

* Wesker cliqua sur le dossier et l'imprima dans son intégralité avant de le ranger dans sa chemise cartonnée dans lequel il transportait toutes les informations relatives aux S.T.A.R.S. Cette fois-ci, il comptait bien en finir avec ces derniers et il se jura d'en finir avec le cas Marini, coûte que coûte. *

* Le grand blond sortit de la salle, et se dirigea vers les portes d'entrée du hall pour se rendre dans sa voiture de service qu'il avait garé là au début de sa journée. Il pivota les clés dans le contact et démarra en trombe ... *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca Chambers

avatar

Admin

Admin

Messages : 1535
Date d'inscription : 21/10/2010
Age : 28
Localisation : France

Dossier du personnage
Age du personnage: 18

MessageSujet: Re: Dans la peau d'un fugitif...   Mer 7 Mar 2012 - 17:32

* Helena et John se présentèrent brièvement. Préoccupée par la suite des évènements, Rebecca ne remarqua pas l'hésitation de John. Une voix au fond d'elle mis cela sur le compte du stress et elle ne releva pas plus. *
* La jeune fille avait l'air plus réservée que l'homme et Rebecca se dit qu'elles pourraient peut-être bien s'entendre si cette dernière faisait un peu plus carrière ici. *
* Rebecca s'installa bientôt au volant d'une voiture de service et enclencha le contact. La voiture démarra bientôt et les 3 stars s'engagèrent dans les rues de Raccoon City. Le dealer habitant en périphérie, ils en avaient pour une bonne vingtaine de minutes de route le temps de tomber dans les bouchons habituels. *
* John finit par briser le silence. *

JOHN : - J'imagine que vous devez être débordé au commissariat, agent Chambers.

* Rebecca fut surprise par la question car le ton de la voix ne permettait pas de dire si c'était une question ou une affirmation ironique. Elle se contenta donc d'une réponse évasive destinée à détendre l'atmosphère. *

- Tout dépend des moments. Actuellement c'est assez calme, vous avez de la chance d'arriver maintenant.

* La voiture s'engagea sur l'autoroute et les traditionnels bouchons les stoppèrent quelques mètres avant la sortie qu'ils devaient emprunter. Rebecca se mordit la lèvre, impatiente, puis décida de poursuivre la conversation pour meubler le temps et en savoir plus sur ses nouveaux collègues. Le fait que John ait voulu passer du New Jersey à Raccoon, ou qu'Héléna ait voulu passer de New York à Raccoon City l'intriguait. Qu'est-ce qui pouvait encore attirer des gens dans cette petite ville triste du Mid West ? *

- Et alors, qu'est-ce qui a pu motiver deux jeunes gens comme vous à venir ici dans cette petite ville perdue ? Ce n'est pas la ville la plus intéressante au monde malheureusement, vous vous en rendrez vite compte...

* Elle regardait Héléna à travers le rétroviseur intérieur, et attendaient la réponse des deux jeunes agents. *
* Le trafic se fluidifia quelque peu et la voiture pu bientôt quitter la rocade pour s'engager dans le quartier voulu. Ils furent bientôt à deux pas de la maison concernée. Rebecca se gara quelques mètres plus loin pour rester discrète et ils descendirent tous les trois sur le trottoir. *

______________________________________


Dernière édition par Rebecca Chambers le Jeu 8 Mar 2012 - 16:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.limaginaria.wordpress.com
Sergei Vladimir

avatar



Messages : 990
Date d'inscription : 21/02/2011
Localisation : Umbrella

Dossier du personnage
Age du personnage: 30 ans

MessageSujet: Re: Dans la peau d'un fugitif...   Jeu 8 Mar 2012 - 15:15

*La planque d'un dealer, c'était évident, un chien aurait pu la repérer à trois bornes. Une odeur particulière flottait dans l'air et il était certain que le mec n'avait pas conscience (plus conscience) de ce qu'il faisait. Rebecca prit rapidement les devant en prenant la tête de l'équipe. C'était évident qu'elle devait montrer l'exemple et ne pas envoyer les recrues au casse-pipe, une politique différente de chez Umbrella qui eux, n'hésitait pas à envoyer les recrues dans la gueule du loup. La maison donnait l'impression d'être abandonné, le lierre avait assaillit la façade et la peinture était lézardée par endroit, des planches de bois avaient été cloués aux fenêtres, à l'évidence, ce n'était pas pour empêcher les cambrioleurs de rentrer. L'équipe traversa la pelouse -dont les taupes semblaient en avoir fait leur chez eux- avant de monter les quelques marches du porche. A part un vieux banc et une plante morte, il y avait une pile de journaux qui devaient dater de plusieurs semaines.*

Tu m'étonnes. Le facteur à du prendre fuite en sentant la douce émanation qui provient de la baraque.

*Rebecca attendit et testa la poignée de porte avant de constater qu'elle était verrouillée. Pour l'approche discrète c'était raté, mais il restait la manière forte. Chris prit un bon élan et demanda poliment à Rebecca de se pousser avant de charger droit dedans. Son épaule heurta la porte qui bascula à la renverse, sautant de ses gonds pour s'écraser au sol avec fracas.

-J'imagine que les vapeurs autour de nous c'est pas de l'encens, dit-il avec un léger sourire.

Chris se releva et sortit son pistolet, imitant Rebecca en prenant un air moins confiant et une posture moins correct. Il ne fallait pas faire rater le double jeu et le rôle de la recrue devait lui aller comme un gant. Son regard se tourna vers Missy/Héléna et il constata qu'elle n'avait pas de pistolet entre ses deux mains. Le sien avait fini dans les égouts grâce à Albert Wesker et elle se sentait sûrement bête en cet instant, ne sachant pas quoi faire pour rattraper le coup.*

-Héléna, reste en arrière ! dit-il. Elle a perdu son pistolet pendant notre arrivée en ville. Ce type était devenu fou et il nous a poursuivi avant que d'autres se joignent à lui, mais on a réussi à les semer.

*Voilà une chose de faite, il avait trouvé une parfaite excuse pour justifier l'absence d'arme à feu de sa partenaire. Il continua avec Rebecca dans la légère fumée qui flottait autours d'eux. Les pièces étaient en désordre et des magazines et autres déchets jonchaient le sol donnant l'impression d'une visite dans une décharge publique. Le canapé était recouvert de divers mélanges de substances, herbes vertes, rouges, bleues, jaunes, va savoir à quoi ça servait mais surement pas à se soigner. Un peu plus loin, une personne était allongé sur le sol en marmonnant des paroles incompréhensible sur un chien nommé Fido. Deux autres se tenait dans un coin de la pièce en ayant pas conscience d'une présence de STARS en ce lieu. Le dealer se trouvait sûrement à l'étage. Chris espérait qu'entre-temps il ne succombe pas sous cette atmosphère lourde qui régnait. Il regrettait déjà l'air frais de l'extérieur ou même de la voiture.*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Missy E. Otehima

avatar



Messages : 174
Date d'inscription : 11/11/2010
Age : 27
Localisation : Ici et là...

MessageSujet: Re: Dans la peau d'un fugitif...   Lun 19 Mar 2012 - 17:56

    *Durant le trajet, Missy n’avait fait qu’écouter la conversation qui filait entre l’agent Lester et Chambers, acquiesçant par moment, lorsqu’elle jugea nécessaire, évitant ainsi de paraître distante… Son esprit était surtout préoccupé par ce que pouvait faire le grand blond, toujours au poste de police… La voix de l’agent S.T.A.R.S l’interpella de ses pensées, une question qui s’adressait cette fois à chacun d’eux. Elle n’avait pas le choix de répondre…*

    « J’avais de la famille ici, autrefois… »

    *Elle s’arrêta là, laissant croire que sa raison était plus émotionnelle qu’autre chose et qu’elle ne voulait pas en dévoiler plus. Son regard croisa ceux de Rebecca à travers le rétroviseur. Jusqu’à maintenant, c’était plutôt facile d’entrée dans la peau d’un autre, mais il fallait rester crédible… *
    *Ils arrivèrent à destination. Une vielle maison nichée dans le quartier le plus malfamé de Racoon City. L’odeur environnante combinait avec l’ambiance des lieux et particulièrement la maison qui les concernait. Il semblait abandonné avec ces planches aux fenêtres, accentuant le côté sinistre. Ses deux compères étaient déjà devant la porte qui céda sous la force de Chris, tombant avec fracas au sol. Nul doute qu'ils ont avertit leur arrivé au dealer, ce qui les encouragea à dégainer leurs armes...* Merde ! *Missy/Héléna se massa les tempes en soupirant, mais fit disparaître cet air dépité avant que Rebecca ne puisse l'apercevoir. Chris sortit une raison, plutôt massacré et terriblement désavantageuse pour elle, amplifiant la gêne de l'amérindienne qui se contenta de sourire bêtement à leur 'supérieur' du moment. *

    « Merci... » *Souffla t-elle entre ses dents, en se positionnant juste derrière lui.* Grâce à ça, je passe pour la recru incapable... *Heureusement, ce n'était que leur couverture et elle espérait que Rebecca puisse être indulgente à son égard. Quoique perdre son arme de service le premier jour était ridicule et absolument intolérable. *

    *L'heure n'était pas aux explications. Les trois S.T.A.R.S pénétrèrent dans la maison. L'air ambiant était presque étouffant, surtout avec cette fumée qui flottait autour d'eux. L'orgie de drogue se déroulait au rez-de-chaussée, parmi les personnes présentes qui avait toujours l'esprit altéré par la substance illicite. Impossible pour les agents de les interrogés pour le moment et Missy se contenta d'observer les lieux. Rien à signaler, à part des pipes artisanales et d'étranges herbes de différente couleur qui traînaient sur l'un des canapés. *

    « Je suggère qu'on passe voir à l'étage. »

    *Elle adressa un regard à son coéquipier qui la devançait, puis lui indiqua la direction d'un signe de tête. Des escaliers menaient effectivement vers l’étage et Missy avança prudemment vers ce dernier. N’ayant aucune arme, le mieux à faire pour elle était le corps à corps. Pendant qu’elle montait, elle se tourna vers Rebecca, quelque chose lui disait d’arrêter de prendre les devants… *

    « Le mieux serait, enfin à mon avis, est de te laisser lui parler… On l’immobilise pour toi ou ce ne sera pas nécessaire ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albert.Wesker

avatar



Messages : 129
Date d'inscription : 12/02/2012
Age : 21

Dossier du personnage
Age du personnage:

MessageSujet: Re: Dans la peau d'un fugitif...   Lun 19 Mar 2012 - 21:39

* Wesker démarra en trombe pour rapidement disparaître des environs, il parcourra la ville de long en large, évitant les embouteillages autant qu'il pouvait, mais l'inévitable devait arriver, la périphérie restait toujours un éternel problème de société dans cette ville. *

* L'infiltré alluma l'autoradio, se connecta sur la fréquence de la police puis s'appuya contre l'accoudoir du côté fenêtre en attendant avec une impatience contrôlée que le trafic se fluidifie. Soudain, un appel attira son attention, apparemment, le cadavre de l'archiviste avait été découvert. *

Finalement ...

* D'après l'opérateur, aucuns indices n'avaient été laissés par le meurtrier, mais les analyses balistiques en diraient sûrement plus. Aucuns témoignages ne pourrait être recueillis et le gardien aurait été tué sur le coup. Un sourire carnassier se dessina sur les lèvres de Wesker, fier d'avoir fait un sans faute, il ne s'en lassait jamais. *

- Opérateur de la R.P.D : Néanmoins, les images vidéos actuellement en cours d'analyses semblent indiquer que le meurtrier serait un de nos propres agents, et plus particulièrement un S.T.A.R.S. Il en va sans dire que le responsable du service aura encore à se justifier de ce comportement et des mesures seront certainement prises. En attendant, les images de nos caméras de sécurité nous montrent un homme dont la principal trait distinctif serait des lunettes, son portrait robot est actuellement établi et devrait être transféré à l'intégralité du personnel ainsi qu'à toutes les patrouilles actuellement en service. La voiture de service du suspect est également en cours de géolocalisation afin de faciliter son appréhension. Il serait éclairé de sa part d’obtempérer au plus vite.

* L'ancien Capitaine des S.T.A.R.S donna un coup de poing si violent contre la vitre que celle-ci explosa sous le coup, interpellant les passagers de la voiture d'à côté qui le toisèrent de regards étonnés.
Wesker appuya sur un bouton de son volant afin d'activer les gyrophares de sa voiture, dégageant ainsi un semblant de passages sur la voie afin de pouvoir emprunter la prochaine sortie. La route qu'il prît passa sous la périphérie puis emprunta un tunnel qui l'emmena en direction de la zone industrielle. Wesker passa devant plusieurs entrepôt avant de couper les moteurs devant un de ces bâtiments. Un panneau était fixé sur la large porte principale qui se coulissait sur la gauche en cas d'ouverture :

Biohazard
No trepassing

* Sur le côté, une porte plus petite de taille que l'agent emprunta, en insérant une clé dans la serrure, celle-ci s'ouvrit dans un petit grincement métallique et révéla une gigantesque pièce extrêmement sombre, seule une légère source de lumière émanait des disjoncteurs et autres tableaux de gestion de l'électricité. *

* L'agent infiltré passa les doigts sur une quinzaine de boutons qui eurent pour conséquence d'allumer les lumières de l'entrepôt. C'est ainsi que se révéla au fond de la pièce, contre le mur, une gigantesque masse de chair inerte,retenue par d'innombrables câbles et chaînes rattachés à une série de cerceaux d'acier encadrant parfaitement la corpulence de ce qui ressemblait à un monstre. *

* Wesker s'avança vers un panneau de commande qui prenait place face à la bête, le terminal était rétroéclairé d'une lumière verdoyante. Le projet d'une demie année de travail allait enfin prendre vie afin de terrasser les ennemis intimes du grand blond. Il ne lui restait plus qu'à insérer les bases de données des S.T.A.R.S précédemment téléchargées dans les archives afin de finaliser le processus pré-activation. *

* De ce fait, il inséra une clé USB qui contenait une grande partie des effectifs qu'il avait récupérer durant ses dernières semaines, il ajouta à cela les dernières informations sur les anciens S.T.A.R.S et les nouvelles recrues du service. Une sensation particulière l'envahi lorsqu'il vît son nom apparaître afin d'être transféré dans la bête via la pléthore de câbles. *

* Lorsque l'opération fût terminée, Wesker s'appuya sur le terminal en admirant sa création,contemplatif derrière ses verres polarisés. Il s'attarda sur les armes que portait sa création, une mitrailleuse lourde et un lance roquette qui semblaient intégré à la chair elle mêmes. Ses armes coûtaient une fortune mais il avait réussi à négocier via un crédit auprès des fournisseurs asiatiques. D'ailleurs, lorsqu'il y pensa, il se remémora que le dernier délai de paiement était aujourd'hui. *

Qu'importe ... Si ils sont assez fou pour me racketter, qu'ils essaient.

* Il fût tiré de ses pensées par une voix relayée dans un mégaphone :

- This is the Police, get out quietly of the here, put your hands on your head and highlighting your possible weapons you can carry. This is our first and last advertisment, Wesker !*

- Go to hell ...** Jura l'ancien S.T.A.R.S avant de lancer la procédure d'activation de son arme biologiqueavant de lentement se retourner afin de faire face à ses adversaires qui étaient petit à petit dévoilés par le coulissement de la massive porte d'entrée.
____

* Ici la Police, sortez d'ici calmement,les mains sur la tête et en mettant en évidence vos possible armes. Ceci est notre premier et dernier avertissement, Wesker *

** Plus ou moins : Allez en Enfer/Vous faire foutre.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca Chambers

avatar

Admin

Admin

Messages : 1535
Date d'inscription : 21/10/2010
Age : 28
Localisation : France

Dossier du personnage
Age du personnage: 18

MessageSujet: Re: Dans la peau d'un fugitif...   Mer 21 Mar 2012 - 18:38

* Chris commença par enfoncer la porte violemment. Cette méthode brutale surprenait un peu Rebecca qui avait l'habitude à des procédures plus douces disons... dans le dialogue et la négociation. Ils auraient de la chance que le dealer ne pense pas à porter plainte contre eux histoire de se venger de son arrestation prochaine. *
* Elle se contenta juste de penser que ce John ne faisait pas dans la finesse. Elle devrait le garder à l'oeil plus tard si elle ne voulait pas avoir à rendre des comptes au supérieur. Mettre la sac le domicile, même d'un délinquant en passe d'être arrêté, ne faisait jamais très bon genre. *
* Elle regarda John avec un regard sévère, plus inquiété pour les conséquences de cet acte que pour l'épaule de la nouvelle recrue. *

- Allez-y plus doucement la prochaine fois. Continuons.

* Ils entrèrent tous dans la maison. L'ambiance y était étouffante à cause des vapeurs d'herbes en tout genre. Rebecca toussa et sentit ses yeux la piquer alors qu'une larme menaçait de s'échapper. *
* Elle porta une main à son visage pour respirer l'odeur de son t-shirt plus que celle de l'intérieur. C'est alors que John fit remarquer l'absence d'arme d'Helena. *

JOHN : -Héléna, reste en arrière ! dit-il. Elle a perdu son pistolet pendant notre arrivée en ville. Ce type était devenu fou et il nous a poursuivi avant que d'autres se joignent à lui, mais on a réussi à les semer.

* Rebecca fronça les sourcils. Elle ne savait pas trop de quoi il parlait. *
Enfin ils ont dû le dire au bureau à leur arrivée ce matin... Je suppose que c'est normal... foutues procédures.
* Elle lui répondit un peu circonspecte *

- Ok très bien. On fera sans. De toute façon jusqu'à preuve du contraire nous n'aurons pas besoin d'user de nos armes.

* Du moins l'espérait-elle sincèrement. Cela arrivait parfois que certains dealer voulant passer pour des caïds soient un peu moins coopératifs que d'autres. On ne pouvait malheureusement jamais prédire à l'avance le résultat d'une action comme celle-ci. Elle tourna aussitôt les talons pour inspecter brièvement les lieux et n'entendit donc pas Helena s'adresser à John, pas plus que l'alerte radio dans la voiture. Pour l'instant, la jeune stars ne se doutait de rien. Il y avait ici plusieurs personnes en pleine extases, visiblement coupées de la réalité et du monde. Les agents ne pourraient rien en tirer pour le moment. Ils auraient eu besoin d'une patrouille supplémentaire pour menotter tout ce petit monde et les emmener se dégriser au poste, là où on leur aurait posé des questions sur leur consommation, avant de les mettre au trou dans le but de leur faire payer une caution de sortie. Pour l'heure aucun d'entre eux ne paraissait dangereux, et aucun d'entre eux n'était l'homme qu'ils recherchaient. *
* Après quelques minutes d'investigations infructueuses, Helena se rapprocha du groupe *

HELENA : - Je suggère qu'on passe voir à l'étage.

* C'était une bonne idée et Rebecca sourit. La nouvelle recrue qui lui paraissait jusque là un peu timide, allait peu à peu prendre ses marques et s'imposer. *

- Oui ok, de toute façon la personne que l'on cherche n'est pas ici.
HELENA : - Le mieux serait, enfin à mon avis, est de te laisser lui parler… On l’immobilise pour toi ou ce ne sera pas nécessaire ?


* Elle acquiesca d'un signe de tête et lança un regard à John occupé près d'un buffet. *

- On va y aller doucement pour commencer. Toujours privilégier le dialogue avant l'action. Vous verrez cela va bien se passer. N'intervenez que si le suspect se montre dangereux pour la sécurité de l'un d'entre nous. C'est parti.

* Ils s'engagèrent dans un petit escalier en bois qui craqua sous leurs pieds. Cependant, une musique bruyante leur parvient rapidement aux oreilles, non pas sur l'étage supérieur mais à l'étage encore au-dessus, sous le toit. On entendait rien d'autre que des sons de basses traduits par des "boum boum". *
* Ils montèrent tous jusque sous le toit et virent l'escalier s'achever juste devant une porte en bois close. La musique à l'intérieur devait être forte, étrange qu'ils ne l'aient pas entendu de dehors. Au moins le suspect, s'il était bien derrière, ne les avaient-il pas entendu monter. *
* Rebecca posa sa main sur la poignée et plaça son arme droit devant elle de la seconde, puis ouvrit la porte brusquement en criant. *

- STARS ! PLUS UN GESTE !

* Mais ce qu'elle découvrit de l'autre côté était à mille lieues de tout ce à quoi elle c'était attendue. Là, au milieu de vapeurs d'encens et d'herbe (ce qui donnait un parfum atroce), avait été aménagé une chambre décorée d'assez mauvais goût. Des tapis aux couleurs roses et rouges vifs, à poils très longs, recouvraient le sol, tandis que plusieurs rideaux de velours rouge à coeurs roses masquaient des paravents et donnaient à la pièce un furieux air de maison close. On avait ajouté à cela des statues de femmes issues de la Grèce antique plus ou moins vêtues, dorées à outrance avec une peinture de basse qualité. Et là, au milieu de toute cette décoration chargée, se dressait un lit à baldaquins décoré de façon tout aussi outrancière que le reste de la pièce. Des coussins à fourrure s'éparpillaient à côté et Rebecca vit rapidement que le lit était occupé par deux protagonistes en pleine action, dont le dealer qu'ils cherchaient. *
* A cet instant la pièce sembla se figer totalement, tant les deux parties étaient toutes surprises. Le dealer en plein ébat avait des yeux aussi ronds que des billes et sa partenaire n'osait plus faire un geste, maintenue dans une position grotesque autant qu'improbable. *
* S'il y avait bien une chose à laquelle elle ne c'était pas attendue, c'était ça. *
* Au bout de quelques secondes, les êtres semblèrent reprendre vie. Les deux amants se bousculèrent pour tenter de se draper d'un morceau de couverture tandis que les trois stars encerclèrent le lit. Rebecca parla en premier. *

- Monsieur Whithbread, nous avons des questions à vous poser...

* S'il ne s'agissait au départ que d'une banale affaire de dealer et de drogue, cela avait l'air finement lié à un réseau de prostitution à en juger par la tête de la partenaire qui n'avait pas l'air de parler le moindre mot d'anglais. *

- Mais commencez par vous rhabiller. Mademoiselle, faites de même et restez ici.

* Un peu gênée, Rebecca laissa filer son regard sur les tapis touffus qui recouvraient le sol. Elle regarda ses deux collègues d'un air dépité.

- Autant qu'on s'y mette à trois. Helena, vous interrogerez mademoiselle sur les raisons de sa présence ici, son identité etc... et vous John nous allons voir avec Monsieur...

* La suite promettait encore des surprises. *


hj : N'hésitez pas à lui poser aussi des questions et à faire les réponses. Missy si tu ne veux pas parler à la gentille dame tu peux toujours trouver une excuse pour ne pas le faire etc... Enfin il y a plein de possibilités Wink

______________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.limaginaria.wordpress.com
Sergei Vladimir

avatar



Messages : 990
Date d'inscription : 21/02/2011
Localisation : Umbrella

Dossier du personnage
Age du personnage: 30 ans

MessageSujet: Re: Dans la peau d'un fugitif...   Jeu 22 Mar 2012 - 9:49

*Chris avait esquissé un sourire depuis qu'ils avaient pénétré la pièce, autant par la décoration que la situation embarrassante dans laquelle étaient les deux "tourtereaux".

Du kamasutra mélangé à du catch et de la contorsion...sympa.

Rebecca:- Autant qu'on s'y mette à trois. Héléna, vous interrogerez mademoiselle sur les raisons de sa présence ici, son identité etc... et vous John nous allons voir avec Monsieur...

*Le regard de Chris se tourna vers une caméra posée sur un meuble et connectée à un ordinateur portable. Défoncer la porte du mec, c'était pas ça qui allait le sauver au tribunal. Avec tout les mélanges d'herbes, tournage de film X comme le supposait la caméra qui filmait, et sans doute revente illégalement en conclu Chris, il y avait de quoi le mettre au trou pendant un long moment. La jeune femme de type asiatique semblait incapable de parler un mot d'Anglais et Chris commença son enquête.*

-j'ai comme l'impression qu'il y a un truc de louche ici, dit Chris sur un ton d'ironie. C'est peut-être l'odeur de la drogue, d'un réseau de trafic de prostitution et de la vente illégale de film X.

*Il fit signe vers la caméra et adressa un petit coucou en direction de l'objectif. Nul doute que l'action était redirigé vers un site où l'on pouvait voir ce qui se passait dans la pièce en échange du code d'une carte bancaire. Chris se déplaça et déconnecta le câble USB du PC, privant ainsi des milliers d'internautes des scènes qui allaient suivre.*

Dealer: -Vous pouvez rien contre moi. Même si vous me mettez au trou, on payera ma caution et je sortirai...et tout recommencera.


-Pas faux, mais peut-être qu'on est pas venu vous arrêter. Qui irait pleurer la tombe d'un dealer de seconde zone ? *Chris eut un sourire et adressa un clin d'oeil à Rebecca comme pour lui dire: "Je rigolais, j'essayais de le cuisiner c'est tout" et c'est elle qui prit la parole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Missy E. Otehima

avatar



Messages : 174
Date d'inscription : 11/11/2010
Age : 27
Localisation : Ici et là...

MessageSujet: Re: Dans la peau d'un fugitif...   Lun 26 Mar 2012 - 17:44

    *Le son de la musique était au maximum, les empêchant de deviner ce qui pouvait se passer à l'intérieur. Après l'avertissement de Rebecca, elle finit par ouvrir la porte qui bailla en grand...*

    « Euh... »

    Le couple, qui était en pleine action, semblait plus confus qu'elle et ses coéquipiers. Missy croyait avoir tout vu, mais elle n'avait jamais eut à faire avec ce genre de cas en tant qu'UBCS. Elle réprima un fou rire et essaya de reprendre son sérieux en entrant dans la pièce, qui était décoré de mauvais goût. L'agente Chambers lui chargea de s'occuper de la demoiselle, asiatique et encore plus perdue qu'elle ne l'était au début. Missy comprit bien vite qu'elle n'arrivait pas à s'exprimer totalement en anglais, étant donner qu'elle ne le parlait pas couramment. L'agente soupira en l'attrapant par le bras et l'éloigna du dealer, en lançant un regard vers Chris qui déconnectait le fil de la mini-caméra, sans doute branché sur le net.

    « Bon, tu peux me donner ton nom ? Your name. »

    Elle ignorait par où commencer et cette question lui parut la plus simple pour débuter. Installée à l'autre bout de la pièce, Missy la laissa enfiler ses sous-vêtements qu'elle avait préalablement récupérés. La jeune asiatique devait avoir son âge et malgré la scène, plus tôt, quelque chose trahissait son consentement à se donner ainsi au dealer. Les cernes sous ses yeux démontraient de l'épuisement et l'excès de fond de teint qui couvrait la peau de son visage ne dissimulait pas assez l’ecchymose. Cette dernière tremblait, ne prenant pas la peine de lui adresser un regard lorsqu'elle divulgua son nom.

    «Xiang»

    « D'accord... Moi, c'est Mh... Héléna ! » *Elle souffla avant de reprendre :* « D’où viens-tu ? »
    *La voix de l'agente était posée, essayant de dégager le malaise. La jeune asiatique se tournait par moment vers ses compères, mais surtout vers le dealer qui devait exercer un certain contrôle sur elle. Au grand étonnement de Missy, cette dernière la regarda, nerveuse et dans un chuchotement, elle lui lança : *

    « Aidez-moi. »

    *C'était assez pour Missy pour se dire qu’elle était là contre son gré. Elle la rassura en tapotant son épaule, puis elle étira le bras vers une couverture qui traînait non-loin d'eux et la lui tendit, en lui adressant un mince sourire.*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albert.Wesker

avatar



Messages : 129
Date d'inscription : 12/02/2012
Age : 21

Dossier du personnage
Age du personnage:

MessageSujet: Re: Dans la peau d'un fugitif...   Ven 30 Mar 2012 - 19:43

* L'arme biologique se détacha violemment de ses câbles qui claquèrent, parsemés d'éléctricité statique. L'un d'eux heurta l'un des générateurs situés derrière la colonne d'anneau qui le maintenait debout et l’électricité fût coupé nette, empêchant la porte de s'ouvrir plus qu'à la moitié. Le hangar était plongé dans le noir et l'ancien S.T.A.R.S terminait de lancer la procédure de libération en désactivant les petits champs de stases qui émanaient des anneaux afin de maintenir le Nemesis debout. *

* La colonne d'aluminium s'effondra, laissant la monstruosité prendre pied à terre. Les systèmes de l'arme biologiques ne tardèrent pas à s'activer et lorsque les S.T.A.R.S entrèrent, il hurla le nom de l'unité avant de lâcher une roquette qui traversa la vaste bâtiment. *

* Wesker eût tout juste le temps de plonger au sol avant de pouvoir admirer une gigantesque explosion qui balaya le reste de la massive porte coulissante. Les cris des policiers étaient surpassés par ceux que poussait le Nemesis. *

* Une équipe parée de masques de vision nocturne s'engouffra dans le hangar et ouvrit le feu sur la bête qui n'hésita pas à déchaîner les projectiles de sa mitrailleuse lourde, déchiquetant tous les objets qui se trouvait entre le monstre et les policiers. *

* Pendant ce temps-ci, l'ancien Capitaine des S.T.A.R.S longeait les murs, caché derrière une multitude de cuves et de machines permettant l'alimentation du complexe. Il allait emprunter une porte menant à l'extérieur du hangar lorsqu'un S.T.A.R.S déboula devant lui, pistolet au poing. *

- Wesker ! Get down ! Hurla l'agent avant de parer un coup de poing du grand blond grâce à ses bras qu'il croisa face à lui.

* Le policier attendit une autre frappe pour tenter une clé de bras mais cette dernière manqua de se retourner contre lui. Wesker décocha un coup de pied retourné qui surpris le policier et ce dernier fût plaqué au mur. L'officier déchu essaya de placer un coup de genou qui fût esquivé, percutant de ce fait la paroi et arrachant un râle au grand blond. *

* A peine l'ancien Capitaine était-il relevé qu'une arme se braqua contre sa tempe *

- Ne complique pas les choses. Tes mains derrière la tête, quickly ! Ordonna l'agent des S.T.A.R.S qui semblait avoir l'ascendant sur son adversaire.

* Derrière ses lunettes, Wesker réfléchissait à la situation, il était impossible ou trop risqué de se sortir de ce pas sans recevoir une balle. Il espérait pouvoir compter sur le laxisme des S.T.A.R.S. *

Peut être qu'il ne tirera pas après tout ... Mais j'ai trop de choses à accomplir pour tenter le coup.

* L'ancien policier serra ses poings à s'en exploser les phalanges, au dehors les sirènes résonnaient, accompagnée des nombreux coups de feux qui opposait le Nemesis aux forces de l'ordre qui seraient très vite dépassées. Soudain, les lumières se rallumèrent brusquement, arrachant un cri à l'agent qui tenait Wesker en joue, la lumière venait littéralement de l'aveugler à travers sa vision nocturne. Ce dernier tomba à genoux et couvrait ses yeux avec un bras, désactivant le masque avec l'autre. Il n'eût pas le temps de parer un violent coup de coude au sommet de la colonne vertébrale et, projeté face contre terre, ne pût qu'assister à l'évasion de sa cible, rongé par la frustration. *

- A toutes les unités en patrouille, convergez immédiatement vers la zone industrielle aux coordonnées envoyées à vos voitures. Priorité maximale. Plusieurs équipes déjà sur place recensent déjà plusieurs pertes et l'effectif total des S.T.A.R.S dans ce secteur est réduit à 20 % des forces totales envoyées. Je répète priorité maximale, convergez immédiatement, abandonnez toute opérations n'étant pas classée comme niveau 4 ou plus. Contrôle, terminé.

* Si Wesker avait pût capté ce message, cela signifiait que la centrale avait contacté ses agents via leurs canaux de communications individuels et non par celui des voitures de services. Il était désormais évident que le grand blond allait devenir l'ennemi numéro 1 d'ici peu de temps et il devait disparaître. A ce propos, il connaissait quelqu'un capable de faire disparaître n'importe quelle personne, un vrai caméléon en somme. Mais il devait d'abord se débarrasser de la police l'espace d'un moment. *

* Il se rappela alors avoir donné une fréquences aux deux U.B.C.S infiltrés, il régla son communicateur et les contacta. *

- Chris ! Missy ! La mission est avortée ! Je ne peux pas vous en dire plus. Débarrassez vous de Chambers et retrouvez moi aux coordonnées suivantes. C'est un vieil appartement dans le centre ville. Si vous n'êtes pas là dans l'heure, je continuerai sans vous. Wesker, terminé.

* Wesker s'enfonça dans une ruelle, espérant semer la police le plus rapidement possible. *

[HRP : Vous avez le choix de rester avec Rebecca ou de me rejoindre, entrez vraiment dans la peau du personnage pour cette décision. Qu'auriez vous fait à leur places ? ^^' [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca Chambers

avatar

Admin

Admin

Messages : 1535
Date d'inscription : 21/10/2010
Age : 28
Localisation : France

Dossier du personnage
Age du personnage: 18

MessageSujet: Re: Dans la peau d'un fugitif...   Lun 2 Avr 2012 - 11:30

* Le dealer avait avoué la prise de drogue à des fins personnelles mais niait tout trafique et tout proxénétisme. Après plusieurs minutes d'interrogatoire poussé il venait de se murer dans le silence. La jeune femme compris qu'ils n'en tireraient rien de plus dans ses conditions. Le reste ne relevait plus de leur compétences. Elle se redressa. *

- Bon allez, on l'embarque. Je vais appeler une patrouille pour qu'ils viennent chercher la demoiselle.

* Elle recula de quelques pas pour laisser John et Helena passer les menottes à l'individu resté obstinément calme et silencieux. C'est quand elle contacta le commissariat que la situation changea. *

- RPD ici l'agent Chambers du STARS Equipe Bravo, j'ai besoin d'une patrouille d'agent au 142 Whiteflag Road pour venir chercher un couple de contrevenants.
AGENT RPD : - Ok Rebecca on envoie une voiture. Mais on a un sérieux problème. Magnez vous de vous rendre sur la zone industrielle de Hoaxley le plan écarlate est déclenché. Plusieurs équipes déjà sur place recensent déjà plusieurs pertes et l'effectif total des S.T.A.R.S dans ce secteur est réduit à 20 % des forces totales envoyées. Tu n'as pas reçu nos messages via la cibi ?
- Mince non, nous étions totalement coupé de la voiture...
AGENT RPD : - Oui ben dépêchez vous le problème est grave. Si le chef apprends que vous êtes en train de batifoler aux abords de la ville vous êtes bons pour le blâme. C'est juste un conseil Rebecca, ne perdez pas de temps.

* Et la conversation fut interrompue brutalement. Légèrement pâle, Rebecca regarda ses collègues. *

- Vous avez entendu ? Dépêchons nous.

* Elle avait envie de leur dire de rester ici pour garder un oeil sur les deux délinquants mais toutes les forces étaient requises. Le RPD allait envoyer une voiture. *
* Elle descendit les marches de la maison quatres à quatre et se précipita sur la voiture, suivie par John et Helena. *

- Je ne sais pas ce qui nous attend mais ça a l'air grave. Prenez bien vos armes avec vous.

* Et ils partirent sans attendre en direction de la zone industrielle. *

______________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.limaginaria.wordpress.com
Sergei Vladimir

avatar



Messages : 990
Date d'inscription : 21/02/2011
Localisation : Umbrella

Dossier du personnage
Age du personnage: 30 ans

MessageSujet: Re: Dans la peau d'un fugitif...   Ven 6 Avr 2012 - 8:53

*La situation avait changé des deux côtés, aussi bien celui de l'UBCS que celui de la police. Wesker avait prit contact radio avec Chris peu avant qu'il ne monte dans la voiture et lui avait clarifié les nouvelles consignes, tuer Rebecca. D'après le contact radio de Rebecca et surtout le ton de sa voix, la situation avait quelque peu dégénéré dans la zone industrielle. Est-ce que Wesker était passé par là ? C'était impossible de le dire mais il y avait fort à parier que oui.

M*rde, ça faisait pas parti du plan ça. Si on rejoint Wesker, peut-être qu'il nous tirera de ce pétrin...où qu'il nous enfoncera à sa place en nous faisant porter le chapeau.

*Chris était silencieux et tendu pendant le trajet, à tel point qu'il ne participa pas à la conversation. Il ne savait pas quel plan appliquer mais il lui restait peu de temps pour choisir. Il se tourna plusieurs fois vers Missy comme pour avoir un soutient sur son choix, puis il regarda son holster et finalement le visage de Rebecca. Un visage angélique, calme, innocent...faudrait être un tueur pour abattre une jeune fille de sang-froid. Il n'avait jamais ressenti cette sensation auparavant et peut-être allait-il désobéir à cet ordre qui venait du grand blond à lunette.*

-On est presque arrivé à l'endroit de notre objectif...dit Chris à voix basse plus à lui-même qu'aux passagers de la voiture.

*Il posa tranquillement la main sur son arme et la sorti furtivement. En une balle ça serait réglé. Chris regarda froidement Rebecca et pointa son arme à quelques centimètres de la boite crânienne de sa cible. D'un geste, il stoppa le volant et donna un coup de la crosse au coin de la tempe de l'innocente jeune femme. Sous le coup, sa tête heurta la vitre du côté gauche et elle s'évanouit, du sang coulait le long de sa tempe et c'était le minimum pour pouvoir partir maintenant. Elle était inconsciente.*

-Dépêche-toi ! adressa t-il à Missy. L'agent Chambers est mort, tu as compris ? Si on te demande, tu diras qu'elle est morte. dit-il sur un ton grave qui tenait presque de la menace. Bon, on est plus très loin, continuons à pied.

*Il ouvrit la portière et jeta un dernier coup d’œil vers la jeune femme avant de sortir. Elle semblait paisible et on entendait encore le bruit de sa respiration régulière.*

-Bon dépêchons-nous, elle restera pas inconsciente longtemps. Voyons ce que ça donne avec Wesker...

*Il claqua violemment la portière et marcha à pas vifs suivi de près par Héléna...ou Missy, peu importe.*

HJ: Désolé pour ça Rebecca mais c'était plus crédible que le coup du "Vous pouvez nous déposer en ville ?" ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albert.Wesker

avatar



Messages : 129
Date d'inscription : 12/02/2012
Age : 21

Dossier du personnage
Age du personnage:

MessageSujet: Re: Dans la peau d'un fugitif...   Mer 18 Avr 2012 - 15:43

* Wesker connaissait quelqu'un susceptible de le faire disparaître, une personne dans laquelle il plaçait une relative confiance, aussi surprenant que ce soit pour ce qui ne connaissaient pas leurs antécédents communs. Le S.T.A.R.S sous couverture pressait le pas car il n'avait pas vraiment envie de voir débarquer un peloton de la Police ou le Nemesis. D'ailleurs, une fois que ce dernier en aurait terminé avec l'équipe d'intervention envoyée par le commissariat, il ne tarderait pas à se mettre à la recherche du Capitaine déchu. *

* L'ancien officier se rendait en direction du centre-ville par le quartier industriel, en aucun cas il ne pouvait se permettre d'emprunter le périphérique, certainement bouclé par la Police pour des raisons de sécurité. D'ailleurs, il remarqua à ce propos qu'un barrage de la police empêchait quiconque d'entrer au bout de la seule et unique voie d'accès au quartier. *

* Il se plaqua dos au mur contre un bâtiment qui faisait l'angle et jeta un coup d’œil au barrage : trois voitures et une dizaine d'agents déployés. Plus loin, un camion vraisemblablement blindé débarquait une équipe d'intervention de la police. Wesker n'avait aucune chance de passer le barrage sans se faire tirer dessus puisque son portrait et les numéros d'immatriculation de son véhicules avaient étés envoyés à toutes les voitures en fonction. *

Une sale affaire ... Pensa Wesker en rabattant la chambre de son Samuraï Edge qu'il avait plaqué contre son torse, jetant un autre regard au barrage des forces de l'ordre.

* Il emprunta une ruelle sur sa droite qui longeait les divers bâtiments et déboucha sur une rue parallèle à l'artère bloquée par la police, et, puisque ces derniers bloquaient le seul accès au centre-ville depuis le quartier industriel en plus du périphérique, il entra dans un des bâtiments et en refermant la porte du hall, il crût entendre son nom. Il n'y prêta pas attention et s'engagea dans le premier escalier menant à l'étage supérieur, aucuns appartements ne faisaient le rez de chaussée. *

* C'est lorsqu'il fût au sommet de l'escalier que la porte d'entrée fût défoncée, laissant entrer trois policiers qui se déployèrent en éventails, criant tous trois le nom de l'officier déchu. Ce dernier manqua de rater la dernière marche et tira deux balles en direction des agents des forces de l'ordre qui répliquèrent immédiatement, explosant les murs en plâtres. Les projections de matières avait quelque peu salie l'uniforme de Wesker qui défonça la première porte qu'il vît. Plus loin, il entendait les policiers s'agiter dans l'escalier, mais ce brouhaha fût bientôt surmonté par les cris de stupeur d'une famille en plein repas familial. Wesker traversa le hall, puis la salle à manger en sautant au dessus de la table, faisant tomber l'un des civils en repas. Un autre agrippa la manche de l'ancien Capitaine mais reçu un coup de poing qui calma aussitôt ses ardeurs. Pendant ce temps-ci, les trois policiers avaient eu le temps de pénétrer dans la salle à manger, tenant Wesker en joue et hurlant aux civils de se baisser. *

- C'est fini Wesker, lâche ton arme !

* Le grand blond jeta un coup d’œil à la fenêtre et aperçu une benne ouverte en contrebas, elle amortira sa chute. L'officier déchu lança sa paire de lunette au premier agent à portée, étonné, puis se jeta dans la fenêtre, le choc la brisa, un juron s'échappa de la bouche des policiers et Wesker vît sa chute difficilement amortie par les poubelle en contrebas. C'était mieux que rien , pensa t-il. *

* Il détala lorsqu'il vît ses trois poursuivants à la fenêtre, ouvrant ensuite le feu sur lui. Le barrage était passé et une longue ligne droite s'offrait à lui, il courut de toute ses forces mais une balle l'atteignit dans le dos. L'ancien Capitaine s'écroula par terre comme une poupée de chiffon, glissant sur un ou deux mètres. Il se releva néanmoins quelques seconde après sa chute, puis béni son gilet par balle. La distance entre le tireur et lui avait fait que le kevlar avait pût être efficace. *

* Wesker pût rejoindre l'appartement de son contact sans avoir à croiser le chemin de la police. Chris était là, Missy aussi. A croire qu'ils n'avaient pas eu autant de problèmes que lui à venir. Il leur adressa la parole en ouvrant la porte du hall d'entrée du bâtiment devant lequel ils attendaient. *

- J'imagine que Rebecca n'a pas été un problème de grande taille. Je serai curieux de savoir comment vous vous en êtes débarrassés. J'espère pour vous que Chambers est morte, si elle recroise notre route, il se pourrait que la balance ne penche pas en votre faveur. Et croyez moi, l'un de vous deux restera sur le carreaux si cette gamine ce repointe.

* Le regard noir que leur jeta Wesker aurait pétrifié une petite nature, mais l'ancien Capitaine ne connaissait pas vraiment les deux agents, et ne savait pas si ce qu'il disait prenait ou non. Le trio gravit trois étages puis entrèrent dans l'appartement au fond du couloir à droite. Un homme habillé de façon très classique et classe paré d'une chemise blanche surmonté de bretelles leur ouvrit la porte. Il sembla étonné de voir Wesker sur le pas de la porte et ce dernier força le passage, l'homme sur ses talons. *

- B*rdel Wesk' qu'est ce que tu fous ici ? T'es au courant que t'as toute la police de la ville sur le dos ! S'écria le propriétaire des lieux en s'excitant.

- Le problème est réglé ... Pour le moment. Répondît Wesker en attrapant une bouteille de Whisky qui traînait sur une étagère pour ensuite se diriger vers la salle à manger.

- Pour le moment ? Et ma baraque est le premier endroit qui t'es naturellement venu à l'esprit ? S'énerva l'homme de plus belle pendant que Wesker remplissait un verre d'alcool pour le proposer sans un mot à l'un des deux agents avec lui. Il se dirigea ensuite vers la fenêtre du salon en se grattant la nuque, ne faisant pas attention à ce que disait son interlocuteur.

- J'ai besoin de ton expertise sur ce coup-là , il s'approcha de l'oreille de son interlocuteur afin que les deux UBSC n'entende rien, Cette fois je m'en sortirai pas seul, mon portrait est connu de tous les agents de la ville et si ma tête n'est pas mise à prix, cela ne saurait tarder.

- Destination ... ?

- Shanghai. Si tu ...

- La Chine ! S'écria l'homme. Mais qu'est ce que tu veux aller foutre là-bas ? Continua t-il à voix basse, soutenant le regard noir de l'ancien officier.

- J'ai des comptes à régler avec des fournisseurs. Eames, faut que tu nous fasse sortir d'ici ce soir, demain au plus tard.

- Nous ? Je bouges pas d'ici moi, j'ai presque, et je dis bien presque, rien à me reprocher !

- Tu vas aider l'ennemi public numéros 1 de Raccoon à sortir du pays. Les pistes remonteront vers toi, et ce seras inévitablement la peine de mort qui t'attendra.

- Toujours aussi pied à terre, tojours à m'emporter dans ta merde. Remarqua Eames en arborant un sourire en coin, fixant le plancher.

- Comme au bon vieux temps on dirait.

- Remballe les répliques Wesk', j'accroche plus à ça. Pouffa Eames avant de diriger son regard vers les deux U.B.C.S On fait quoi pour eux ?

- On les descend La mine déconfite de Eames le poussa à rectifier sa phrase Enfin, on s'en débarrasse, on aura déjà assez d'ennuis sur le dos.

- On peut en prendre un avec nous, on en aura besoin là-bas. Je te laisse choisir. Fît remarquer Eames en se retournant.

Au hasard ... Chuchota Wesker Missy, va vérifier que la police n'approche pas.

- Chris, je te présente Eames, il était chargé de créer mes couvertures lorsqu'on bossaient pour Umbrella. On doit se rendre loin d'ici pour les affaires, j'imagine que tu n'es pas contre une virée à l'étranger. Sauf si la prison te branche, à ce compte là tu peux rejoindre ta partenaire.




[HRP : J'amorce un prochain RP avec cette fin, je ne dis pas que Chris y participera obligatoirement, c'était uniquement pour l'introduire. Si ça ne vous plaît pas, je peux retaper. [/HRP]


Dernière édition par Albert.Wesker le Dim 29 Avr 2012 - 16:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca Chambers

avatar

Admin

Admin

Messages : 1535
Date d'inscription : 21/10/2010
Age : 28
Localisation : France

Dossier du personnage
Age du personnage: 18

MessageSujet: Re: Dans la peau d'un fugitif...   Mar 24 Avr 2012 - 16:23

* La voiture filait sur l'autoroute en direction de la zone industrielle. Le climat était tendu, à tel point qu'il y eu peu de conversation durant le trajet. Rebecca essayait de se concentrer sur la route, mais ses pensées étaient ailleurs. Sans savoir pourquoi, elle avait un mauvais pressentiment. *

JOHN : -On est presque arrivé à l'endroit de notre objectif...

* Elle ne dit rien, occupée à doubler un poids lourd qui n'avançait pas. L'homme avait l'air en pleine discussion au téléphone et comme toujours, le combiné à l'oreille lui faisait ralentir l'allure. En temps normal Rebecca aurait relevé la plaque pour une verbalisation au RPD mais l'heure n'était pas à jouer le stagiaire. *
* La voiture s'engagea dans la voie de décélération et ils quittèrent le flot ininterrompu de véhicules. *
* Ils s'engageaient dans une ruelle déserte quand John prit subitement le volant pour lui donner un coup sec, envoyant la voiture quasiment dans le décor. Rebecca ne comprit pas, son coeur se mit à battre à toute vitesse et la dernière chose qu'elle vit avant de sombrer dans l'inconscience fut la poubelle qu'ils envoyèrent valser de l'autre côté de la rue, là où la porte d'une maison anonyme amorti sa course. *

* Lorsqu'elle ouvrit les yeux, une violente douleur lui vrilla le crâne. Elle plissa les paupières et porta une main à sa tempe. Une croute était encore en formation, elle avait saignée. *
* Elle se rappela rapidement la scène. Le coup de volant, la perte de contrôle du véhicule et le mouvement de John avant qu'elle ne sombre. *
Ce sont des traîtres...
* Elle comprit qu'elle venait de tomber dans un piège. Mais avant qu'elle n'ait pu retrouver pleinement ses esprits, un bruit l'arrêta. Elle distinguait dans le rétroviseur une forme sombre en approche rapide. Quelque chose venait et frappait dans les poubelles en hurlant un cri que Rebecca aurait reconnu entre mille : *

?? : - STAAAAAARRSS !!

* Jill lui avait trop souvent raconté son calvaire pour que la jeune femme comprenne et son sang ne fit qu'un tour. Le monstre se dirigeait d'un pas assuré vers la voiture. Elle était repérée. Rebecca s'agita. *

- Oh non ! Merde !

* Elle s'empressa de détacher sa ceinture et d'ouvrir la porte côté conducteur. Son épaule ankylosée la fit souffrir mais elle l'ignora. *
* Aucune trace des deux traîtres à l'horizon, comme elle s'y attendait. Et elle n'avait que son arme de service. Pas question d'engager un duel dont le résultat était couru d'avance. *
Merde merde merde.... !!
* Paniquée, la jeune stars prit ses jambes à son cou et traversa la ruelle. Elle entendit derrière elle les pas lourds et rythmés du monstre qui se lançait à sa poursuite. D'où venait-il ? Pourquoi était-il dans la nature ? Pas le temps d'y penser. *
* De petits cailloux roulaient sous ses chaussures et l'air frais manquait de la faire s'évanouir à nouveau sous la douleur qui traversait toute sa tête. Heureusement pour elle, l'adrénaline la tenait. *
* Elle ne s'arrêta pas une seule seconde et s'engagea dans plusieurs petites rues au hasard. Soudain, elle arriva dans ce qui ressemblait à une casse automobile. Comme le reste, les lieux étaient déserts. *
Parfait, je vais pouvoir essayer de le semer ici...
* Elle s'engagea rapidement dans la cours et alla se cacher derrière un tas de ferraille compressée. *
Que Dieu me vienne en aide ou je suis fichue....

hj : Pour le moment je ne peux pas faire autrement que d'essayer de l'esquiver, je vous retrouve d'ici un ou deux postes. Smile

______________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.limaginaria.wordpress.com
Sergei Vladimir

avatar



Messages : 990
Date d'inscription : 21/02/2011
Localisation : Umbrella

Dossier du personnage
Age du personnage: 30 ans

MessageSujet: Re: Dans la peau d'un fugitif...   Mer 25 Avr 2012 - 8:53

- J'imagine que Rebecca n'a pas été un problème de grande taille. Je serai curieux de savoir comment vous vous en êtes débarrassés. J'espère pour vous que Chambers est morte, si elle recroise notre route, il se pourrait que la balance ne penche pas en votre faveur. Et croyez moi, l'un de vous deux restera sur le carreaux si cette gamine ce repointe.

*Il n'attendait que ça, que quelqu'un fasse le sale boulot à sa place, peu importe la méthode. Faisait-il de son propos une menace, ou bien pensait-il que Rebecca prendrait sa revanche ?
Le groupe s'enfonça dans les étages supérieurs, les marches craquèrent sous leur poids et il ne tardèrent pas à s'arrêter dans un appartement. L'heure n'était pas venue pour jouer les fugitifs, priant le ciel pour ne pas être découvert, en attendant que l'histoire se tasse, non, il fallait quitter l'endroit au plus vite. Des doutes, Chris en avait eus depuis sa rencontre avec Wesker, il en avait même ressentis depuis le bureau de son supérieur, Umbrella cherchait à se débarrasser d'eux, tels des bovins qu'on emmène à l'abattoir. L'homme qui se présenta à eux, vêtu à l'ancienne comme les escrocs de 1930, haussa le ton en voyant Albert Wesker, comme si la situation exigeait qu'on hurle le nom de la personne la plus recherché de la ville.*

Hurle encore un peu plus fort, crétin.

*De là où ils étaient, ils entendaient parfaitement le bruit des gyrophares, les cris des policiers et divers manœuvres de sécurités misent en place. Inutile de rajouter une couche de charivari, déclara Chris in petto. Les deux hommes entamèrent un dialogue, puis des messes basses, autant dire que la situation était délicate et que ça impliquerait du sacrifice, ça tombait bien car Chris avait des choses à dire à Missy, en privé. Et il chuchota, tout juste assez pour que sa collègue entende les paroles.*

*Murmure*-On est dans un guêpier pas possible. Umbrella ne souhaite que notre mort, on en sait peut-être trop pour eux, alors écoute moi bien. Wesker est recherché par la police, sa tête est mise à prix, sa capture vaut de l'or et nous on peut se racheter, effacer les erreurs du passé en commençant une nouvelle vie. Personne ne nous recherche, on peut très bien déclarer bosser sous couverture et avoir eu une piste pour choper ce salaud. Tu lui fais autant confiance que moi, c'est à dire aucune confiance, il n'hésitera pas à nous trahir pour nous enfoncer à sa place...ou nous tuer. Alors tu marches avec moi ?

*Chris ne pu entendre la réponse de Missy, il reprit une attitude normale en voyant la conversation de Wesker prendre fin. Si il pensait être le plus fort sur ce coup, c'est qu'il ne connaissait pas Chris Lester, opportuniste de la première heure.*

Missy, va vérifier que la police n'approche pas, ordonna Wesker pour éloigner le groupe d'U.B.C.S.*

- Chris, je te présente Eames, il était chargé de créer mes couvertures lorsqu'on bossaient pour Umbrella. On doit se rendre loin d'ici pour les affaires, j'imagine que tu n'es pas contre une virée à l'étranger. Sauf si la prison te branche, à ce compte là tu peux rejoindre ta partenaire.

-Va te faire fo*tre, il est hors de question que j'abandonne Missy dans cette daube. Tu nous as mis dans ce bordel ensemble, tu nous en sors ensemble. Je suis peut-être un escroc, mais je connais le sens des valeurs, moi.


hors-jeu: in petto: ça veut dire qu'on pense quelque chose sans le dire, on le garde pour soi. Je suis tenté d'affronter Wesker et de poursuivre l'aventure avec Missy. Au vu des trahisons d'Umbrella, Chris ne fait confiance à personne. Dites-moi si je dois éditer. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albert.Wesker

avatar



Messages : 129
Date d'inscription : 12/02/2012
Age : 21

Dossier du personnage
Age du personnage:

MessageSujet: Re: Dans la peau d'un fugitif...   Dim 29 Avr 2012 - 17:33

-Va te faire fo*tre, il est hors de question que j'abandonne Missy dans cette daube. Tu nous as mis dans ce bordel ensemble, tu nous en sors ensemble. Je suis peut-être un escroc, mais je connais le sens des valeurs, moi.

* Eames capta la lueur rougeoyante qui noya le regard caché de son ancien partenaire et préféra s’interposer entre les deux hommes avant que la situation ne s’envenime. Il les tint séparé avec ses bras puis s’adressa à Chris : *

- Ecoute, l’heure n’est pas vraiment au cas de conscience, je suis sûr que ton amie est débrouillarde, elle s’en sortira.

* Wesker feint un sourire à l’écoute du baratin du roi de la couverture. C’était un sacré menteur, personne ne pouvait le nier, néanmoins, cela se justifiait et l’ancien Officier des S.T.A.R.S laissa Eames tenter d’amadouer Chris pendant qu’il réfléchissait à une façon d’exercer une pression conséquente sur l’U.B.C.S sans avoir à le rendre inopérant. *

- Chris, les héros ça n’existe et ça n’existera jamais Commença le faussaire en sortant une boîte de cigare d’une des poches de son pantalon pour en proposer un à son interlocuteur avant d’en porter un à ses propres lèvres. L’histoire est peuplée d’imposteur, et seuls les plus malins survivent. Sans oublier que si la police vous attrape, vous balancerez forcément Umbrella et là … Eames alluma son cigare avec un briquet Zipo qu’il sortit de sa poche sur la poitrine et tira un coup dessus.

* Wesker, qui s’était assis sur un des fauteuils décorant le grand salon prit la parole d’un ton déterminé : *

- Umbrella veut se débarrasser de vous non, alors quand bien même vous parveniez à échapper aux forces de l’ordre, Umbrella, elle, vous retrouvera. Wesker se leva et commença à tourner autour de l’U.B.C.S, jetant son regard inquisiteur sur lui, une main sur la garde de son Samürai Edge. Es-tu vraiment sûr de connaître ta partenaire Chris ? Que sais-tu réellement d’elle ? Rien du tout. Absolument rien et pourtant Umbrella vous a réunit pour une mission complètement inutile. Rien ne t’intrigues, Chris ? Tu es à ce point aveuglé par ton altruisme ? Un comble pour un personnage de ta trempe. Je t’offre l’opportunité de m’accompagner, de mener une nouvelle vie, loin d’Umbrella. Je t’offre l’occasion de devenir quelqu’un d’important, loin des pions que toi et les autres U.B.C.S êtes mais tu veux sauver une idiote qui aurait été capable de bousiller votre couverture dès vos premiers pas dans le commissariat !

* Wesker tapa du poing sur la table à côté d’eux si violemment qu’une fissure se créa sur le bois. Pendant ce temps-ci, Eames cherchait quelque chose dans les tiroirs de son bureau dans la pièce d’à côté. Il remuait avec acharnement les piles de papiers posées sur le meuble en acacia et retournait tout ce qu’il voyait, déterminé à trouver ce qu’il cherchait. Il abandonna le bureau pour se ruer vers ses étagères qui bordaient les murs. L’une d’entre elle contenait des classeurs rangés par ordre alphabétique. Il dirigea son regard vers la lettre « W » et bien évidemment, seule une pochette y était posée, frappée du logo d’Umbrella, le même logo qui ornait les dossiers posés sur son bureau … *

* Il s’empara de la pochette, la déposa sur le meuble de travail. Il alluma la lampe qui y trônait et feuilleta le document. Une foule de papier datant de la période d’embauche chez Umbrella y étaient stockés, avec tout ça, toutes les couvertures que Eames s’était évertué à concocter pour les nombreuses missions du grand blond.
Un sourire se dessina sur ses lèvres, il se dirigea ensuite vers une grande armoire à l’intérieur de laquelle se dévoilait un uniforme de S.T.A.R.S usé par le temps. *

* Une fois enfilée, il attrapa les bouteilles d'alcool qui étaient posée sur son bureau et leur jeta un dernier regard en signe d'adieu avant d'en verser tout le contenu sur le sol, les étagère et le bureau. *

* Pendant ce temps-ci, dans la salle voisine, Wesker attendait une réaction de Lester qui semblait réfléchir à ses possibilités, ou chercher un moyen de se retourner contre lui … L’ancien S.T.A.RS avait sa petite idée et ne laissa à Chris que trois minutes pour se décider. Au même moment, Eames débarquait dans le salon Samuraï Edge au poing, uniforme de l’unité d’élite de la R.P.D enfilé. *

- Eames est tout comme moi, un ancien S.T.A.R.S, nous pouvons te faire sortir d’ici Chris, il en est encore temps. Missy, elle, ne peut rien. Ce n’est pas une question d’étique …

- C’est une question de survie. Termina Eames en mettant une casquette accompagné d’un micro-casque, le bas du visage masqué par le col du T-Shirt manche longue qu’il portait sous son gilet par-éclat. La vengeance est un plat qui se mange froid. * Termina t-il en lançant son cigare dans la pièce qui était son bureau. Le son que provoquer les gerbes de flammes naissante parvint aux oreilles des trois hommes. *

- On peut se tirer, allez Wesk' ! Cria Eames qui était déjà sorti de l'appartement.

* A la vue du dossier que portait le faussaire, Wesker ne pût s’inquiéter et demanda une dernière fois l'avis de Chris avant de rejoindre Eames dans l'ascenseur qui les attendait déjà sur le palier, prêt à mettre l'U.B.C.S hors d'état de nuire en cas de violence. *

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Dans la peau d'un fugitif...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dans la peau d'un fugitif...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» La musique dans la peau
» Pourtant t'es beau comme une comète, j't'ai dans la peau, j't'ai dans la tête.
» Ayez le rythme dans la peau ; Maracasse
» A la recherche d'un endroit calme [libre]
» J'adore qu'on dise du mal de mes amis c'est la seule chose qui m'aide à me sentir mieux dans ma peau.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resident Evil RPG :: Raccoon City :: Les Rues de Raccoon City-