AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Le forum ouvre à nouveau ses portes. Bienvenue à tous dans cette nouvelle aventure pleine de nouveautés.

Partagez | .
 

 Your rules are really beginning to annoy me (Celia-Plissken)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kurt Plissken

avatar



Messages : 56
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Your rules are really beginning to annoy me (Celia-Plissken)   Ven 29 Oct 2010 - 13:26

[Raccoon City, Ruelle Est du Centre ville, 23H34]

Voyou: Allez, file ton fric, connard.
Voyou 2: Fais pas le con, Plissken.

Il fallait avouer que je faisais fort, pour cette arrivée en ville. En général, avant qu'une bande de cons me tombent sur la couenne, il s'écoulait un peu plus de 48 heures, ce qui me laissait profiter un peu de la tranquillité, une rolling rock dans la main gauche, et une clope au bec, en réfléchissant déjà à ma prochaine destination. A la base, j'avais pas pour idée de m'attarder à Raccoon, mais l'arrêt était du genre forcé, et intérieurement, je sentais que j'allais commettre un meurtre, bien qu'avec les 4 cons présents devant moi, il y'avait un certain moyen de m'amuser un peu.

Ce que je pouvais dire, c'est que je gagnais à être connu, et ma tête ne devais pas plaire à certains autochtones du coin....J'allais cependant continuer à la montrer, du moins, jusqu'à ce que Trent me dise ce qu'il me veut réellement.....Mais croyez moi, un jour, j'écrirais mes mémoires...mes propres chroniques, car j'ai vu et vécu tellement de situations improbables, que tout le monde pensera en les lisant, que tout cela n'est qu'un ramassis de conneries, que rien de tout cela n'était possible...et je suis presque persuadé que ma visite à Raccoon fera parti intégrante de cette histoire.

Mais pour le moment, le plus important, est de régler le compte des 4 guignols, arme à la main, qui me menacent ouvertement, chacun avec un pistolet, excepté le type de droite, qui pensait pouvoir m'aligner avec un Mossberg 590....Je parierais fort que ce fusil à pompe aura été piqué à un flic du coin. malgré cela, ils avaient tous un point commun: Il n'avaient jamais menacé un mec avec un flingue, et je le discernais aux tremblements de leurs mains.


Plissken: C'est la première fois que vous tenez quelqu'un en joue?? Vos mains tremblent.

Sur le coup, les 4 clampins me regarderent d'une façon qui ne me plaisaient guère, mais j'avais marqué le coup car cela semblait renforcer leur colère, bien que j'aurais juré avoir vu un instant de panique dans leur regard. Ca confirmait bien ma piètre opinion de l'espèce humaine

Plissken:J'vais vous donner une chance, connards........On va jouer selon les règles du petit Bangkok

Doucement, je me baisse, pliant légèrement les genoux, tandis que les types me regardent, presque en rigolant. Quelle bande d'abrutis, ils étaient déjà mort, mais ils ne le savaient pas encore, et j'allais juste me charger de les remettre à l'ordre. Certains diront que ca fait cliché, mais je m'en fout, car le plus important, c'est que je ressorte en vie de cette ruelle.
Je ramasse délicatement une boite de conserve vide qui traine, puis je me relève, tranquillement, leur montrant le dit objet métallique.


Plissken: Personne ne tire.....avant que ca aie touché le sol....Compris?

Les types se mettent en place, et comprennent qu'ils n'ont pas le droit à l'erreur. Apparemment, ils se sentent gagnants, se disant que 4 contre 1, on devine aisément le vainqueur....C'est pour cela qu'ils acceptent sans doute de respecter la règle de ce jeu. Mais y'a un truc que je sais et que eux, ne savent pas, un truc qui fait que je repartirais de cette ruelle en vie, et eux, les pieds devant.

Plissken: Vous êtes prêts?

Et quand je pense qu'à une époque, je serais venu ici, uniquement pour bouffer du bubble-gum et en cogner quelque un...mais comme j'ai plus de bubble gum.....
D'un geste vif, je lance la canette en l'air, dans un mouvement vertical, et sans que ces idiots ne se doutent de quoi que ce soit, je dégaine mes deux flingues, et je les aligne aussi sec d'une balle chacun, avant de rengainer tranquillement. Désolé les gars....mais j'ai jamais promis de respecter la règle du jeu.


Plissken:........Tirez!

Dernière vanne avant de me barrer du secteur, sachant que le bordel que j'ai foutu risque d'en attirer plus d'un.
A ce moment précis, je me rappelle juste avoir fait quelque pas, avant de ressentir une violente douleur à la tête, pour finalement m'écrouler sur le sol.......Et merde.


____________________________________________________

[Raccoon City, Entrepot caché, bureau de l'entrepôt, 0H56]

Merde, si y'a bien un truc que je deteste, c'est de me faire avoir comme un débutant.
Du bruit autour de moi.....des bruits de pas....des respirations.....Apparement, je suis pas tout seul, et lorsque je rouvre mon oeil, je suis aveuglé par une lumière éblouissante et vive, et il me faut bien 2 bonnes minutes avant de pouvoir discerner une partie de la salle, qui est pourtant plongée dans l'obscurité, ce qui ne m'empeche pas de voir plusieurs types me tenant en joue, fusil M4A1 à la main, une tenue militaire verte, et un écusson sur l'épaule que je ne connais que trop bien.
Super, maintenant, v'la que les collègues de l'U.B.C.S s'y mettaient aussi. Apparemment, je devais vraiment leur foutre les jetons, pour que je sois menacé, et en prime, menotté.

Ouais, bande de cons, vous avez bien raison de penser que je suis dangereux, parce que si je me libere, je vous bute juste après.
Mais bon, tout ce cérémonial cachait quelque chose, et je suis presque persuadé que quelqu'un souhaitait me parler. On allait bien voir qui avait accepté de mourir, afin de pouvoir m'approcher de quelques centimètres de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celia Raynsford

avatar



Messages : 609
Date d'inscription : 21/10/2010
Age : 30
Localisation : Pléneuf Val André

MessageSujet: Re: Your rules are really beginning to annoy me (Celia-Plissken)   Ven 29 Oct 2010 - 16:25

Raccoon City – Bureaux d'Umbrella - 18h00

*Celia était de mauvaise humeur. Elle savait que la journée allait être longue et sans intérêt. En effet, aujourd'hui, son supérieur avait, selon ses dires, une mission de la plus haute importance à lui confier. Et comme à chaque fois dans ces cas là, elle allait passer des heures dans le bureau de ce dernier à faire semblant de l'écouter pour qu'il se sente un peu plus puissant qu'il ne l'était déjà. Elle savait pertinemment qu'il se sentait flatté à l'idée de donner des ordres*

Chef : - Celia, vous m'écoutez ?

*La jeune femme avait une folle envie de l'envoyer balader, mais elle n'en fit rien. Ce n'était pas franchement dans son intérêt. Si elle prenait le risque de se faire virer en disant tout haut ce que les autres pensaient tout bas, elle pouvait dire adieu à l'infime chance qu'elle avait de retrouver son père. Elle se força alors pour se concentrer d'avantage*

Chef : - Je vous disais donc que la Corp' a embauché une nouvelle recrue. Mais comment vous dire cela... C'est une recrue pas comme les autres.

*Celia fronça les sourcils. Elle ne voyait pas franchement ou il voulait en venir. Et comme à son habitude, son supérieur aimait faire durer les choses et en rajouter des tonnes plutôt que d'aller droit au but*

- Si je peux me permettre, les recrues d'Umbrella ne sont forcément pas comme les autres.

*C'était bien vrai après tout. Il fallait tout de même avoir un caractère bien particulier pour faire partie des membres d'Umbrella*

- Et puis, je ne vois franchement pas en quoi cela me concerne ?

*Celia était fatiguée d'écouter son supérieur. Elle n'avait qu'une envie, c'était de rentrer chez elle et de se plonger dans un bain bouillonnant, une coupe de champagne à la main. Seulement, la soirée qui se profilait était loin d'être celle qu'elle avait imaginé*

Chef : - En fait, c'est un homme qui est quelque peu bourru. Il n'a pas encore reçu ses consignes et nous pensons qu'une femme telle que vous est la mieux placée pour les lui donner.

*Le sang de Celia ne fit qu'un tour. Elle bondit de sa chaise avant de rétorquer*

- Vous vous fichez de moi ! Ce n'est pas mon boulot. Je n'ai pas ces compétences là.

*Pourquoi elle ? Elle ne savait même pas ce qu'elle devait lui dire à cet homme là. Elle n'avait jamais fait ce genre de chose. Son supérieur se rendit compte de son malaise et tenta de la rassurer quelque peu*

Chef : - Il faudra juste lui faire comprendre qu'il bosse pour nous et qu'il doit faire ce qu'on lui demande sans rechigner et sans jouer au super héros.

*Avant que Celia n'est pu dire quoi que ce soit, il continua de lui donner ses instructions après lui avoir déposer sur les genoux un dossier*

Chef : - Il faudra vous rendre ce soir dans l'un de nos entrepôts dont l'adresse figure dans ce dossier. Des gars se chargeront d'appréhender ce charmant jeune homme et de vous l'apporter. Ils resteront à vos côtés jusqu'à la fin de l'entretien au cas ou ça tournerait mal.

*Celia n'avait même plus envie de réagir, tellement elle était écœurée. Elle comprenait maintenant que c'était une mission à risque et que l'homme a qui elle aurait à faire ce soir n'était pas un Saint. Elle prit son dossier, se leva et claqua bruyamment la porte en sortant, sans dire un mot*

Raccoon City – Entrepôt caché – 00h56

*L'homme en question, Kurt Plissken, à en juger d'après le dossier qu'on lui avait fourni, était devant elle, vraisemblablement aveuglé par la lumière. Celia lui laissa quelques minutes pour se reprendre avant de s'approcher. La jeune femme fit glisser une chaise en métal sur plusieurs mètres, ce qui pour les personnes sensibles auditivement parlant était un calvaire, avant de s'asseoir à califourchon face au dossier et par la même occasion face à Kurt. Puis elle claqua des doigts. A ce geste, l'un de ses gars baissa l'intensité de la lumière afin que le jeune homme découvre son interlocutrice*

- Bonsoir Kurt. Dans un premier temps, je tiens à m'excuser pour ce petit désagrément.

*Celia afficha un sourire qui était bien entendu ironique. Qu'est ce qu'elle en avait à faire du bien être d'un homme qu'elle ne connaissait même pas. Elle savait seulement que c'était nécessaire si elle souhaitait lui parler sans risquer de se prendre une balle en pleine tête. Car une fois de plus, d'après le dossier, cet homme était tout sauf coopératif*

- Sachez dans un second temps que plus vite vous serez coopératif et obéissant et plus vite vous serez libéré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurt Plissken

avatar



Messages : 56
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: Your rules are really beginning to annoy me (Celia-Plissken)   Ven 29 Oct 2010 - 17:22

Tiens donc, après la gueule de bois, c'était la vision du paradis. Brune, plutôt jeune, et avec un sérieux sourire de faux-cul. Si elle avait été seule, je l'aurais buté, juste après fait en sorte de m'être libéré, mais là, il ne valait mieux pas y' penser.
En fait, ma première réaction fût de lever mes bras et de montrer les menottes, comme pour dire "Détachez moi"...ou encore "Salut, mouflarde".
Sur le coup, l'un des soldat grogna presque, tandis que j'entendis deux autres soldats rire doucement lorsqu'elle évoqua le petit passage dans la rue en s'excusant.

Excuse toi auprès de mon poing , c'est moi qui ait mal au crane, pas toi, idiote.
Non, mais pour qui elle se prenait??

"Appelez moi Plissken"

Ma voix se voulu sèche, dure et empreinte d'agressivité, mais aucune insulte ne fusa, ce qui allait sans doute m'éviter un coup de crosse dans la gueule, parce que merci bien, mais niveau gueule de bois, y'avait pas besoin d'en rajouter une couche dans l'état actuel des choses...N'empeche, plus je la regardais, plus elle me paraissait jeune, ce fille......Ils embauchaient au berceau, maintenant, à l'U.B.C.S??
Sur le coup, je me contentais de me pencher en avant vers le bureau et de choper le paquet de clopes ainsi que mes allumettes qui y' trainaient, doucement, sans vraiment lui accorder un seul regard, attendant patiemment qu'elle me propose un marché de con que je lui rebalancerais certainement dans la gueule, avant qu'elle ne me plombe la mienne.
Je tirais un coup sur ma cigarette, inhalant doucement sa fumée que je sentais me penetrer doucement, avant de la recracher.
Là, je la regarde bien tranquillement, sans aucune peur où quoi que ce soit et je me dis que je peux peut-être mener le jeu, à ma manière.


"Vous êtes qui, vous?"

Et evidemment, malgré la "douceur" de ma question , je m'en reprends une en plein dans la gueule, de la part d'un des gars. Le type se veut agressif au ton de la voix, au point de provoquer ma colère. Pourtant, cela ne m'empeche pas de lui balancer ue bonne réplique dans la gueule.

"Bien tapé, connard...Bande pas trop vite parce qu'après c'est ton tour."

Là, je tourne à nouveau mon regard vers mon interlocutrice, crachant un mince filet de sang au sol avant de m'interesser à elle, sans oublier le petit troufion qui avait osé lever la main sur moi. Serieusement, si j'allais dépendre d'elle, ca ne le ferait vraiment pas. Pourtant, je reste calme, malgré la douleur et l'envie furieuse de flinguer tout ce beau monde, mais ma voix trahit ma colère, malgré le fait que je ne hausse le ton à aucun moment.

"Je suppose que c'est toi qui remplace Bob Hauk.....Alors va droit au but. Toi et tes potes avez besoin de moi pour quelque chose."

En tout cas, elle me connaissait, car si elle était ici, c'est qu'elle avait lu mon dossier, donc, elle savait certainement tout de mon passé. Merde, je déteste quand les gens en savent plus sur moi que je n'en sais sur eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celia Raynsford

avatar



Messages : 609
Date d'inscription : 21/10/2010
Age : 30
Localisation : Pléneuf Val André

MessageSujet: Re: Your rules are really beginning to annoy me (Celia-Plissken)   Sam 30 Oct 2010 - 12:06

*Le jeune homme ne semblait pas franchement ravi d'être là. Et quoi de plus normal quand on est en position de faiblesse comme il l'était. D'autant plus que c'était une femme qu'il avait en face de lui. Bref, tout était réuni pour le mettre en rogne*

Kurt : - Appelez moi Plissken

*Il tenait à marquer son territoire et à imposer une certaine distance à Celia. Sauf que ce dont il ne se rendait pas compte, c'était qu'il n'était pas en position de décider de telles choses. Pourtant la jeune femme ne dit mot. Elle se contenta de sourire et de le laisser faire. Il fallait qu'il croit qu'il pouvait d'une manière ou d'une autre la dominer*

Kurt : - Vous êtes qui, vous?

*La jeune UBCS lui prit sa cigarette de la bouche et la porta lentement à la sienne. Cette dernière s'était mise à fumer depuis le départ de Louis, il y avait maintenant deux ans. Elle n'aimait pas particulièrement le goût de la cigarette, mais ça la détendait et ça lui permettait de penser à autre chose l'espace de quelques secondes. Pendant ce temps, l'un des gars le frappa violemment au visage. Celia n'était pourtant pas contre répondre à la question qu'il venait de poser. Mais elle laissa faire. Elle souhaitait qu'il se rende compte dans quel monde il avait mis les pieds*

Kurt : - Je suppose que c'est toi qui remplace Bob Hauk.....Alors va droit au but. Toi et tes potes avez besoin de moi pour quelque chose.

*Celia le fixa de longues secondes avant de répondre. Elle sourit une fois de plus avant de recracher la fumée de la cigarette qu'elle venait d'inhaler en plein dans le visage du jeune homme. Finalement, elle se leva, écrasa au sol la cigarette et se mit à faire une ronde autour de Kurt*

- Je suis Celia Raynsford. Lieutenant de l'équipe Alpha des UBCS. Contrairement à ce que tu peux penser, cela ne m'enchante pas plus qu'à toi d'être ici.

*Puis la jeune femme se rassit une fois de plus face au jeune homme, les bras croisés sur le dossier de la chaise. Elle soupira avant de continuer*

- Et non, je ne remplace personne. Ou alors, je ne suis pas au courant. Si je suis là, c'est pour te faire accepter les règles. Umbrella n'est pas le genre de société ou l'on fait ce que bon nous semble. Il y a des règles qu'il faut accepter et surtout appliquer. Et tu vois …

*Celia marqua une pause. Elle fit un signe de la tête à l'un des gars qui l'épaulait ce soir pour qu'il aille lui chercher le dossier sur Kurt et le lui rapporte. Ce dernier s'exécuta sans broncher et revint à peine quelques minutes plus tard. La jeune femme avait désormais entre ses mains la vie entière de Kurt*

- … si j'en crois ce dossier, tu n'es pas le genre de gars à aimer suivre les règles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurt Plissken

avatar



Messages : 56
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: Your rules are really beginning to annoy me (Celia-Plissken)   Sam 30 Oct 2010 - 20:15

"Je suis ma propre règle....Survivre. Vous seriez sur le terrain, vous arriveriez à comprendre de quoi je parle."

Et voilà que je m'en ramassais une autre dans la gueule, toujours de la part du même petit gars. Merde, mais il voulait me faire cracher mes dents, ce salopard? Je savais que je n'étais pas franchement aimé chez les U.B.C.S et à vrai dire, je m'en foutais comme de l'an 2, mais ce nouveau coup de crosse dans la gueule, j'étais pas pret de l'oublier, et d'une manière ou d'une autre. Mais le summum fut lorsque l'autre cocote me rappelait qu'il était dans l'obligation à ce que j'obéisse à Umbrella....Notez que je l'ai longtemps fait....Des règles, encore et toujours. Ca se voyait qu'elle n'était qu'une gratte papier, et son stylo, elle pouvait se l'enfoncer profond.
Sans preter attention au cogneur de service, je repris alors la parole.

"Des règles...Y'a 3 mois, vous m'avez envoyé avec Fresno Bob sur Sheena Island, afin de rapporter des preuves de la culpabilité de Vincent Goldman dans la disparition d'un dignitaire de la firme....Je vous ai rapporté toutes les preuves de sa traitrise envers Umbrella, et en échange, vous nous avez laissé crever sur cette ile, tandis que ce batard transformait Bob en monstre......Vous m'avez jeté comme un outil qu'on jete après usage..................Merci beaucoup."

Sur le coup, je fus surpris de ne pas me recevoir un autre coup de crosse, tandis que je m'avancais à nouveau , mais apparement, j'avais fait le coup d'une bombe au niveau des gardes. Hé oui, désolé de vous l'apprendre, les petis nouveaux mais je suis effectivement un évadé de Sheena Island, le même genre de trou que Rockford. Le point commun de ces deux cailloux, c'est que c'était geré par des tarés qui s'imaginaient que le monde était à leur genou.

"Si vous voulez de l'ordre chez Umbrella, commencez déjà par virer des taré comme Goldman et Ashford...Et là, les choses iront un peu mieux."

Reprenant alors une position plus confortable sur ma chaise, je scrute alors le regard en souriant ironiquement en direction de la beauté fatale qui me mate et reluque mon dossier, alors que je lui adresse plus calmement la parole.

"C'est quoi la mission, cette fois?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celia Raynsford

avatar



Messages : 609
Date d'inscription : 21/10/2010
Age : 30
Localisation : Pléneuf Val André

MessageSujet: Re: Your rules are really beginning to annoy me (Celia-Plissken)   Dim 31 Oct 2010 - 16:15

*Et voilà que le jeune homme se mit à défendre ses propres intérêts. Celia fit mine de l'écouter mais au fond d'elle, elle en avait passablement rien à faire. Elle n'était pas du genre à se plaindre et encore bien moins à écouter ou à comprendre les personnes qui avaient sans cesse quelque chose à rechigner. Pour elle, ces gens là n'étaient que des bons à rien. Des éternels insatisfaits*
*En plus de cela, il se permettait de la juger sans même la connaître. C'était franchement risible. La jeune femme ne pu s'empêcher de sourire lorsqu'il évoqua son périple sur Sheena Island, avant de partir en véritable éclat de rire lorsqu'il eu terminé son récit. C'était la goutte d'eau qui avait fait déborder le vase. Elle ne pouvait plus se contenir et faire semblant de compatir*

- Vous êtes tellement naïf Kurt... Et je dois avouer que c'est plutôt touchant.

*Oui, elle l'avait bien appelé par son prénom. En effet, elle ne tenait pas à céder à sa demande initiale de l'appeler par son nom de famille. Cela lui aurait fait bien trop plaisir. Celia lui avait parlé sur un ton des plus doux comme elle l'aurait fait avec son animal qu'elle affectionnait plus que tout au monde. Mais très vite, elle se leva et prit un ton beaucoup moins amical avec lui*

- Mais qu'est ce que vous croyez Kurt ? Qu'en vous engageant chez Umbrella, vous alliez vous tournez les pouces toute la journée, que vous feriez des horaires de fonctionnaires, que vous auriez une bonne paye à la fin du mois et qu'en plus de cela, vous auriez de la reconnaissance de la part de vos employeurs et une bonne couverture ?

*Celia n'y allait pas de mains mortes. Elle tenait à lui dévoiler la dure réalité des choses, même s'il s'en était rendu compte par lui même. Umbrella n'était pas une société comme les autres. On ne pouvait compter sur personne*

- Si c'est ce que vous pensez, alors vous vous mettez le doigt dans l'œil ! Qu'elle que soit la mission que l'on vous confiera, il faudra non seulement la mener à bien, dans les termes cités par le contrat, mais ne pas compter sur l'aide de quiconque. Et contrairement à ce que vous pouvez penser, je sais parfaitement de quoi je parle étant donné que je suis constamment sur le terrain. Désolée de vous décevoir, mais la paperasse, très peu pour moi.

*La jeune femme était agacée. Elle en avait marre qu'on la prenne pour ce qu'elle n'était pas. Le fait d'avoir dit ce qu'elle avait sur le cœur l'a soulagea. Ce qu'elle espérait en lui disant tout cela, c'était qu'il se rende compte qu'il l'avait sous estimé. Contrairement à ce qu'il pouvait penser, elle n'était pas son ennemie*

Kurt : - C'est quoi la mission, cette fois?
- Je ne sais pas. Ce n'est pas à moi de vous dire cela. Si je suis là ce soir, c'est uniquement pour vous remettre sur le droit chemin.

*Sur ces bonnes paroles, Celia fit signe à l'un de ses gars d'enlever les menottes des poignées de Kurt. Elle ne savait pas si c'était une bonne chose, mais elle tenait à ce qu'il se rende compte qu'elle n'était pas là pour l'enfoncer, mais bel et bien parce qu'elle avait une mission à accomplir*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Your rules are really beginning to annoy me (Celia-Plissken)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Your rules are really beginning to annoy me (Celia-Plissken)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Extreme Rules - 25 avril 2010 (Résultats)
» Extreme Rules 2011: résultats
» 06. No joy without annoy.
» [UploadHero] Bending the Rules [DVDRiP]
» « It's not a new Life. Just a new Beginning. » [Kira, Rose]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resident Evil RPG :: Raccoon City :: Les Rues de Raccoon City-