AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Le forum ouvre à nouveau ses portes. Bienvenue à tous dans cette nouvelle aventure pleine de nouveautés.

Partagez | .
 

 In the still of the night...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Randy Sicks

avatar



Messages : 741
Date d'inscription : 21/10/2010

Dossier du personnage
Age du personnage: 33 ans

MessageSujet: In the still of the night...   Dim 24 Oct 2010 - 17:26

*Pas de réponse. Le moniteur audio crépita trente bonnes secondes mais personne ne daigna donner la réplique au policier. Le visage du Capitaine Randy L. Sicks se rembrunit lorsque le haut-parleur coupa brusquement, cédant sa place à l'habituelle tonalité d'absence. C'était déjà la seconde fois qu'il sonnait au portail de la famille Donahue. Mécaniquement, il porta son index sur le petit commutateur argenté avant de se raviser promptement. Non, deux échecs, c'était déjà trop.*

*Le STARS considéra brièvement l'imposant portail en fer forgé qui lui barrait la route avant de prendre quelques pas de recul. Prudemment, il revint à son véhicule de fonction qu'il venait de laisser sur le sentier de terre, moteur tournant. Il empoigna la radio d'un main ferme.*

Randy [radio] : Central de 801, vous me recevez?

*Au commissariat de Raccoon City, l'officier de jour prit un certain temps avant de répondre à l'appel. Sous les frondaisons des grands feuillus de la foret d'Arklay, le STARS gardait un œil avisé sur le petit chemin de terre qu'il voyait serpenter derrière les barreaux galvanisés du portail. Le ton crachotant de son camarade le ramena illico dans l'habitacle.*

Central [radio] : Je vous reçois 5 sur 5, 801. Ça se présente comment?
Randy [radio] : Mal. Comme convenu, je suis à l'orée du bois. J'ai pris le sentier de Westwick Valley et je viens d'arriver devant la villa des Donahue.
Central [radio] : Votre compte-rendu Capitaine?
Randy [radio] : Pas de réponse à l'interphone, je suis bloqué au niveau du porche. Si je voulais vraiment rentrer dans la propriété, je pourrais sans trop de difficultés grimper le mur de brique qui la délimite mais j'ai pas vraiment envie de m'y rendre seul. J'ai un mauvais pressentiment.
Central [radio] : Bien reçu. Je vous envoie une patrouille. Comptez dix minutes et soyez prudent.


*Randy relâcha négligemment le combiné sur le siège passager. Il coupa le moteur, décrocha le fusil à pompe de son socle de métal et passa la sangle en bandoulière. Il se redressa et claqua la porte.*

Randy : Et bien cher monsieur Donahue, qu'allons nous bien pouvoir trouver dans votre belle maison de campagne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Bizzini

avatar



Messages : 147
Date d'inscription : 20/10/2010
Age : 30
Localisation : Raccoon City/Milano

Dossier du personnage
Age du personnage: 30 ans

MessageSujet: Re: In the still of the night...   Dim 24 Oct 2010 - 21:22

*Les yeux rivait sur la route le capitaine Max Bizzini roulé en direction du commissariat pour se prendre un bon café bien chaud.Les nuits a Raccoon devenait de plus en plus Fraiche l'hiver commence a s'installer doucement de cette région déjà si froid.*
*Les rues de Raccoon était plutôt calme en cette période de l'année surement a cause de froid de canard qu'il règne dehors.Mais bon cette ville réserve tellement de surprise que Max a toujours l'habitude de resté sur ses gardes,une garde qui lui a souvent sauvé la vie...*
*Un petit soupire d'ennuis sors de la bouche du capitaine qui commence sérieusement e s'ennuyer de cette ville depuis quelque mois déjà,mais ou sont dont passé tout les criminels,les zombies,les créatures venus de nul pars et Umbrella?!Umbrella corporation...Il ne vos mieux pas y penser pour le moment.*
*Main agrippé au volant Max aperçois la panneaux de direction qui indique le commissariat de police de cette ville.Juste au moment de tourner en sa direction le radio grésille et la vois d'un jeune homme se fait entendre dans celle ci.*

[Radio]-Voiture 9 ici central vous me recevez a vous?


*Est encore un autre soupir sors de la bouche de Max,qui tend la main vers vers la radio pour répondre a sont tour.*

-Ici voiture j'écoute centre à vous!
[Radio]-...Voiture 801 à besoin de renfort a la villa des Donahue...
-Pas de soucis seulement je ne sais pas ou cela se trouve centre,a vous!
[Radio]-Vous vous dirigé vers Hall Street direction le forêt sur quelque mètre vous prenait le sentier de Westwick Valley et vous continuer sur cette route jusqu'à se que vous trouviez une voiture de police.Une policier vous attendrai sur place et vous expliquera la marche à suivre.Terminé!
-Compris central terminer...


*Après un large demi-tour,le capitaine se dirige vers la forêt.Après quelque minute de route il s'engage a l'orée du bois.La visibilité et toujours aussi nul avec cette brume qui donne un coté inquiétant a ses bois sombre.Enfin après quelque minute de voiture.Max aperçois les phares arrière de la voiture qui doit être celle qui doit l'attendre.*
*Il se gare juste derrière celle ci,un homme se tiens juste au coté de la voiture avec un fusil a la main.Sans prendre de Risque Max mis les pleins phare pour mieux voir la personne qui se trouve en face de lui.Il descend de la voiture main sur sont arme en disant a haute voix...*

-Qui êtes vous?Identifier vous monsieur....







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Randy Sicks

avatar



Messages : 741
Date d'inscription : 21/10/2010

Dossier du personnage
Age du personnage: 33 ans

MessageSujet: Re: In the still of the night...   Mar 26 Oct 2010 - 9:00

Salut Max. Considérant que ce forum est la suite directe du 55, je considère que les deux protagonistes se connaissent déjà. Wink

*L'officier de jour avait vu juste. Précisément dix minutes après son appel radio, il distingua au loin le scintillement trébuchant des feux de croisement d'un véhicule léger. Les larges halos immaculés s'étendirent, découpant avec toujours plus de netteté les troncs noirs et les amas de fougères tapissant le sol du sous-bois. Le véhicule cessa de vrombir à quelques dizaines de mètres de sa position avant que le conducteur ne vienne actionner le commodo dévolu au passage en feux de routes.*

*Vrillé par l'aveuglante lumière, Randy plissa les yeux et forma une visière de fortune avec sa main libre. Il distingua la silhouette massive d'un homme qui venait de s'extraire de l'habitacle du véhicule. Seul semble-t-il.*

Homme : Qui êtes vous? Identifiez vous monsieur...

Randy : Max c'est toi? C'est Randy. Tu peux couper tes phares je pense...


*Le STARS connaissait bien Max Bizzini. C'était un type fougueux, parfois imprévisible - mais surtout, c'était un policier extrêmement compétent. Ils s'étaient côtoyés à plusieurs reprises, allant même jusqu'à galoper dans les bois ensemble pour échapper à une bande de chasseurs dégénérés. Randy sourit, rassuré de pouvoir bénéficier de sa présence ce soir.*

Randy : Tu es seul? Personne d'autre sur le coup?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Bizzini

avatar



Messages : 147
Date d'inscription : 20/10/2010
Age : 30
Localisation : Raccoon City/Milano

Dossier du personnage
Age du personnage: 30 ans

MessageSujet: Re: In the still of the night...   Mar 26 Oct 2010 - 10:06

*Quelque seconde après avoir descendus de la voiture.L'homme qui se tiens en face de Max lui dit d'une voix poser.*

Randy : Max c'est toi? C'est Randy. Tu peux couper tes phares je pense...


*Randy Sick....Un policier avec de l'honneur,beaucoup de compétence dans sont travail et surtout un ancien compagnon de mission.Max s'exécute et coupe les phare avant de ça voiture pour ensuite coupé directement le le moteur de la voiture.*
*Il ferme le porte de ça voiture qui grince un peux et s'avance vers Randy avec un petit sourire.En même temps Max regarde la vielle villa se dressant devant lui.L'endroit et vraiment sinistre!*

-Désolé,on est jamais assez prudent dans cette ville!*tend la main*Ravis de te revoir Randy!


*Max regarde une nouvelle fois la villa qui a l'air abandonner.Avant de greloté d'un coup de vent qui venez de passer.Qu'elle froid!Endroit sinistre,vielle villa,froid glacial,tout les ingrédients réunis pour un film d'épouvante.*

Randy : Tu es seul? Personne d'autre sur le coup?
-Apparemment oui.Vue l'état actuelle des choses dans Raccoon,rien ne vos le déplacement d'une unité complète!La ville et devenus tranquille depuis quelque temps...Enfin trop a mon gout!Alors quel est le problème ici?Si tu a ton fusil a pompe a la main c'est pas pour rien.

*Le regarde du jeune capitaine se tourne vers celle de sont collègue.*

[Pense]Si Randy et sur cette mission c'est que le problème et vraiment sérieux.Bizarrement aucun bruit provient de la villa,même au alentour aucun bruit d'animaux...


Hj: Oki Randy désoler!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Randy Sicks

avatar



Messages : 741
Date d'inscription : 21/10/2010

Dossier du personnage
Age du personnage: 33 ans

MessageSujet: Re: In the still of the night...   Mer 27 Oct 2010 - 8:48

*Effectivement, depuis quelques mois, l'activité des services de police de Raccoon City périclitait de manière significative. Le Capitaine savait pourtant rester prudent. Des trêves, des intermèdes et autres passages à vide, il en avait connu une certaine quantité durant ces 5 années à bosser ici. A chaque fois, ce n'était qu'un feu de paille. La rubrique nécrologique s'étoffait à l'excès de nouvelles morts violentes et les statistiques du commandement tutoyaient derechef des sommets.*

*Randy accompagna son camarade qui jetait un regard nourri de curiosité sur l'imposante battisse de la famille Donahue. A près de cent mètres de leur position, la villa exposait crânement sa façade claire et se découpait sans peine de l'obscurité naissante. Une baraque de riche. Un symbole capitaliste décomplexé perdu à la frontière de la foret la plus dangereuse du monde.*

Randy : Pour faire court, un ami de la famille a appelé en fin d'après-midi mais personne n'a décroché. Pas de réponse sur le fixe, ni sur les portables. Intrigué, il a contacté le commissariat pour qu'on aille faire un saut sur place. Nous voila donc. J'ai sonné plusieurs fois, sans succès.

*Le STARS réorienta son regard vers le capitaine Bizzini qui, bien que parfaitement opérationnel, semblait transit par le froid. Il faut dire que les pales rayons de soleil qui avaient osé percer la nappe nuageuse durant cette triste après-midi d'octobre avaient depuis longtemps tiré leur révérence, laissant seul en scène un vent tourbillonnant glacial. Bientôt il ferait nuit noire. Il fallait agir vite.*

Randy : Derrière toi à 25 mètres, le mur d'enceinte est en partie éboulé. Je te propose de passer par la cour pour rejoindre la bicoque.

*le STARS tapota la carcasse de son Super 90.*

Randy : Lui je le prends par sécurité mais j'espère ne pas en avoir besoin. A ce que je sais, Donahue est un vieux magouilleur de Wall Street du style Bernard Madoff. Pour lui, la menace ressemble plus à un vieux ouvrier métallurgique fauché par la crise des sub-primes qu'a un zombie d'Umbrella Corporation. Méfiance quand même, ici c'est la foret d'Arklay...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Bizzini

avatar



Messages : 147
Date d'inscription : 20/10/2010
Age : 30
Localisation : Raccoon City/Milano

Dossier du personnage
Age du personnage: 30 ans

MessageSujet: Re: In the still of the night...   Jeu 28 Oct 2010 - 19:14


*Randy a tout a fait raison de rester sur ses gardes.Dans cette forêt beaucoup de meurtres atroce ce sont passé,mais se n'ai pas se qui éffré Max c'est plutôt mes expériences de Umbrella qui se promène dans la nature sauvage et qui se nourrit de tout ce qui contiens de la chaire.*
*Le jeune capitaine s'avance vers sa voiture et ouvre la portière,il rentre dedans et commence a cherché a l'intérieure.Après quelque second il ressort avec une lampe torche et quelque magasin qui met dans des sacoches accrocher a sont holstère.*

-Bon je pense qu'on peux y allez!

*Les deux homme s'avance dans la brume blanche,Toujours aucun bruit venant de le villa,ni de la forêt la nuit commence a prendre le dessus sur le jour qui n'était déjà pas très présent.Après quelque seconde de marche les deux hommes arrive enfin devant le mur éboulé par le temps apparemment!*
*Max jette un dernier coup d'oeil derrière lui et sur sont coéquipier.Avant d'entrée en premier dans se qui semble être une grand cour.A première vue,personne n'ai venus jardiner ici depuis pas mal de temps.Des ronce jonche le sol,l'herbe et très haut,les buisson parte dans tout les sens.*

-Charmant ici...Bon trouvons se chemin qui nous mène a la bicoque.Je passe devant Randy!


*Il s'avance doucement dans la brume et a travers les herbes haute.Seul le bruit des deux agents vienne gâché la tranquillité de cette villa.Après quelque pas,se qui ressemble a une ombre passe en vitesse devant Max.Celui ci ne tarde pas a sortir sa lampe torche et a éclairé a droit puis a gauche.Tout en restant immobile et concentré aux moindre bruit suspect!*

-[Chuchote]-J'ai crue voir quelque chose....


*Après quelque seconde a attendre et a écouté,rien ne se passe et rien ne bouge dans l'ombre ou autour.Max continue d'avancé doucement comment toujours pour enfin voir la silhouette de la ville se dessiné correctement.*

-J'ai du rêver!Dans le brouillard on distingue jamais bien les choses,c'est vraiment un problème.Bon!
On devrait plus être très loin maintenant.


*Enfin le chemin se dégage lésant place au chemin dégagé.Au fond a droit le portail ou Randy a sonner et ou les voiture sont garé.A gauche une grande porte d'entrée magnifique sculpté dans du bois avec des archées dessus.*

-Pas très commode pour une villa d'avoir se genre de chose...Regarde!

*Max montre avec sont doigt un second chemin en face d'eux,qui doit surement mener a l'arrière du bâtiment.Bizarrement celui ci et dégagé pour comme le chemin qu'ils venez d'empreintais.Le capitaine s'avance doucement vers la porte d'entrée et s'arrête tout en regardant Randy.*

-On frappe,on entre ou on passe par un autre chemin?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Randy Sicks

avatar



Messages : 741
Date d'inscription : 21/10/2010

Dossier du personnage
Age du personnage: 33 ans

MessageSujet: Re: In the still of the night...   Sam 30 Oct 2010 - 17:05

*Randy avait suivi d'un pas prudent son acolyte dans la cour de la villa des Donahue. Sous une éparse futaie de hêtres et de conifères, les pas contenus des deux hommes frémissaient dans l'herbe haute. La progression n'était pas des plus aisée. La rosée, prestement déposée par le froid avait déjà trempé les bas de pantalon du Capitaine. A mi-chemin, celui-ci releva la tête et distingua au travers des branchages désordonnés la nuance jaunie d'une lumière artificielle. La demeure. Il en déduisit en toute légitimité qu'une présence humaine régnait encore en ces lieux. Partiellement rassuré, le STARS bifurqua vers son objectif.*

*Poursuivant leur infiltration via un léger dénivelé herbeux, les STARS furent interpellés par une ombre fuyante qui traversa devant eux. Sans perdre une seconde, Randy coulissa le culot de sa Surefire et balaya le sous-bois. Masqué par une obscurité de plus en plus oppressante, il crut d'abord au mirage mais la réaction similaire de Max lui signifia qu'il n'avait pas rêvé. D'une furtivité remarquable, quelqu'un ou peut être quelque chose venait de croiser leur chemin sans ciller. Le STARS sentit un ondoiement glacé lui parcourir l'échine.*

Max : J'ai du rêver! Dans le brouillard on distingue jamais bien les choses, c'est vraiment un problème. Bon! On devrait plus être très loin maintenant.

Randy : Non, je l'ai vu aussi... Reste sur tes gardes et suit la lumière.


*En définitive, les deux policiers rejoignirent une large allée de grave blanche qui les mena tout droit au seuil d'entrée de la villa. L'œuvre, parcourue de bois verni était aussi massive qu'élégante. A elle seule, elle donnait le ton quant à la qualité des hôtes. Pourtant, ce qui frappa Randy, c'était le léger entrebâillement de la double porte d'entrée. Lorsque le Capitaine Bizzini annonça la présence d'un autre sentier de contournement, l'agent ne broncha pas et vint déposer machinalement ses doigts sur le marteau de porte. Il frappa trois fois avant de se positionner en sécurité à la droite de l'encadrement. Il fit coulisser la sureté de son fusil à pompe.*

*Trente bonnes secondes durant, l'agent retint sa respiration mais personne ne daigna se présenter. Toutefois, une sonorité insignifiante - une musique même - parvint jusqu'à ses oreilles. Il ne rêvait pas. Dans un silence absolu, il releva la tête vers Max et indiqua par les gestes qu'ils allaient devoir entrer. Randy redressa le canon de son arme et poussa du bout des doigts le montant de droite afin de laisser un aperçu de l'intérieur à son camarade. Une lueur chaude et ondoyante franchit le seuil par la même occasion. Dans l'instant, il donna un coup de pied sec sur la base du plateau et enroula le montant. Il déboula dans un vaste corridor dont les murs étaient parcourues de boiseries gravées et de tableaux de la belle époque. Face à lui, une petite lampe de chevet posée sur un buffet baignait le vestibule d'une lumière ambrée. La musique se fit plus distincte. Personne.*

*Les pas du STARS étaient étouffés par un tapis français qui à n'en pas douter devait valoir plusieurs centaines de dollars. L'agent était interloqué par une telle complaisance dans le luxe. A la manière d'une image d'Epinal, le foyer des Donahue répliquait au détail prêt les salons mondains des années 30.*

Randy : Merde, on est où là...

*La sueur commença à perler sur le front du policier.*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Bizzini

avatar



Messages : 147
Date d'inscription : 20/10/2010
Age : 30
Localisation : Raccoon City/Milano

Dossier du personnage
Age du personnage: 30 ans

MessageSujet: Re: In the still of the night...   Lun 1 Nov 2010 - 15:38


*Le nuit venez vraiment de tomber maintenant.Randy prend position à droite de la porte.Quant a Max il resta a gauche de la porte,Tout en regardant Randy,le capitaine prend sont arme de service en attendant que Randy fasse le premier pas.*
*Enfin celui ci ouvre doucement la porte l'arme braquer a terre Max regarde à l'intérieur et en quelque seconde les deux agents entre dans la hall d'entrée de la villa.Max fut étonné de voir se hall d'entrée pas comme les autres.En effet une vielle musique s'échappa de quelque pars dans cette villa,mais où?!Il ne le sais pas et de plus le style de cette ville prouve que cette homme et issue de vielle bourgeoisie.*

Randy : Merde, on est où là...

*Max ne put s'empêcher de regardé Randy après la réaction qu'il venez d'avoir.Il est clair que cela n'ai vraiment pas commun dans se genre de ville,de trouvé une villa avec se genre de décoration.Max regarda un peux autour de lui.En face de lui un grande porte qui devez surement donner dans une sorte de salle a mangé,sur la gauche un magnifique escalier en bois avec un tapis sur les marche qui donner sur l'étage,a droite 2 autres porte plus petite celle ci.*

-Tu veux que je te dise?! J'aime pas du tout se genre d'endroit ou la bourgeoisie pue a pleins nez.Sa me fait pensé au cinglé de Umbrella...Tu doit te souvenir de cette histoire avec un certain Oswell E. Spencer.Un des fou qui a crée la firme Umbrella Corporation...

*La musique s'arrêta,larme toujours a la main,le capitaine ne peux s'empêchait de regarde autour de lui et de contemplé ls gravure de bois et la décoration qui sont magnifique.Puis la musique se remer a joué de plus belle.*

-Ahh!Cela veux dire que nous somme pas seul dans cette villa.Est vue comment et faite cette maison et ça décoration,il ne doit pas utilisé un disque laser dernière génération!Le problème c'est que je n'arrive a savoir d'où provient cette musique.


*A ce moment là,le capitaine leva la tête vers le haut les escalier ou se trouvais un balcon mal éclairé.Il vis quelque chose qui ressemblé a une tête.Il fessa signe a sont collègue en tout discrétion pour lui montré.Quant celle ci disparue!*
*Il s'avança doucement la bruit de spas étouffé par le magnifique tapis qui maintenant et tout taché a cause de leur chaussure.La porte derrière eux était toujours ouvert mais la nuit noir se trouvait derrière celle ci.Il s'avança toujours en direction de l'escalier,quant soudain un rire d'enfant assez jeune se fait entende devant la porte d'entrée.*
*Par reflex Max se retourna avec sa lampe torche et sont arme qu'il braqua en direction de celle ci.Il s'avança doucement en regardant sont collègue.La respiration lente,quelque goute de sueur sur le front les deux agent s'avance vers la porte d'entre ouvert.*
*Max sors le premier en éclairant a droite et a gauche doucement.Après quelque seconde bercé par cette foutus musique qui venez de l'intérieure de la maison,il baissa sont arme tout en soupirant de soulagement.Un crie,des yeux rouge.quelque chose venez de se jeté sur lui avec un tels hurlement.Par reflex Max réussie a pousser cette chose loin de lui pour revenir en vitesse a la porte d'entrée et la refermer rapidement.*

-Putain! c'était quoi ça?Pas un zombie en tout cas,trop rapide,trop vif.Sa rassembler a une petit fille bordel

*La capitaine reprend sont souffle doucement en regardant le capitaine Sicks.Que venait il de se passé il a y quelque seconde de cela?!Même Max ne pourrait pas le dire.un cris strident et des yeux rouge comme jamais il n'en avait vue.*


Hj:Je mais un peux de suspense! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Randy Sicks

avatar



Messages : 741
Date d'inscription : 21/10/2010

Dossier du personnage
Age du personnage: 33 ans

MessageSujet: Re: In the still of the night...   Mer 3 Nov 2010 - 16:49

L'affaire Oswell E. Spencer...

*Il est vrai que la similarité des lieux avec le fameux manoir avait quelque chose de troublant. Le STARS avait déjà eu l'occasion de jeter un œil aux enregistrements DATA des agents de la défunte équipe Alpha et il fallait bien avouer que cette profusion de boiseries exotiques et de fines tapisseries sonnait telle une redite persistante. Pourtant, le manoir Spencer était d'un froideur singulière alors que la maison des Donahue respirait à pleins poumons. La musique, les craquements du tourne-disque, les lumières oscillantes d'une chandelle posée en évidence sur un vieux piano, une bouteille de Scotch échouée négligemment sur un petit secrétaire... Impossible qu'ils soient les seuls en ces lieux.*

*Max Bizzini avait ouvert la voie, franchissant le vestibule d'entrée pour aboutir sur une sorte d'antichambre tapissée de motifs floraux. Face à eux, une double porte en bois peint. Sur la gauche, un escalier "1/4 tournant" qui grimpait à l'étage. Randy put y distinguer une balustrade en arc de cercle semblant cerner une sorte de belvédère intérieur. Une nouvelle fois, les agents purent y surprendre une silhouette sombre et ramassée qui prit aussitôt la poudre d'escampette en se sentant exposée. Du coin de l'oeil, Randy perçut les gestes informatifs de son camarade*

Randy [chuchotant] : Ouais, je l'ai vu... On va...

*Le STARS fut interrompu par un rire sardonique clair, semblable à celui d'un jeune enfant. Il fit volte-face, balaya d'un regard frénétique le corridor qu'ils venaient de traverser pour découvrir que ça provenait avec quasi-certitude de l'extérieur de la battisse. Il resserra machinalement la pompe de son Super 90, plus que jamais prêt à presser la détente.*

*Le montant de la porte principale, partiellement entrouvert, filtrait un vent glacé inhabituel. Le capitaine Bizzini - avec une extrême prudence - fut le premier à franchir le seuil. Il jeta un regard circulaire aux alentours et baissa promptement sa garde, convaincu que la menace venait une nouvelle fois de s'évaporer. Lorsque Randy le rejoignit dans l'instant, un être de petite taille lui sauta sur les épaules en hurlant comme un aliéné. D'un mouvement vif, il parvint aisément à s'en débarrasser avent de fermer la porte.*

Max : Putain! c'était quoi ça? Pas un zombie en tout cas, trop rapide, trop vif. Ça rassemblait a une petit fille bordel!

*Randy n'avait pas bien vu ce qui avait sauté sur Max. C'était petit, agile, porteur de vêtements... Effectivement, ça pouvait ressembler à un jeune enfant. Ses atermoiements furent interrompus très rapidement lorsque des pas rapides se mirent à battre dans son dos, étouffés par le moelleux du tapis. Il se retourna vivement et en une fraction de seconde, percuta sa première cartouche de calibre 12 au jugé. La résonance lui vrilla les tympans.*

*Face à lui, il découvrit un être indescriptible. Un humanoïde de petite taille à la peau diaphane, parcourue de longues varices de sang noir. Ses touffes de cheveux ébouriffées lui donnaient l'allure d'un vieux rockeur sur le retour. En dehors de ces particularités physiques, cette chose avait l'apparence d'un enfant de 07 ou 08 ans. Une fillette. Pourtant, sa mâchoire désarticulée et ses minuscules yeux entièrement noirs la rendait terrifiante. Debout devant l'agent de police, l'abomination ne bougeait plus. Assurément, la première cartouche avait raté sa cible. Interloqué, le STARS espéra le moindre mouvement de sa part pour pouvoir l'envoyer en enfer.*

*La chose le regarda longuement, sans ciller. Elle huma l'air, dégurgita une mousse blanchâtre sur le tapis avant de faire demi-tour pour repartir comme si de rien n'était.*

Randy : Bordel de merde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Bizzini

avatar



Messages : 147
Date d'inscription : 20/10/2010
Age : 30
Localisation : Raccoon City/Milano

Dossier du personnage
Age du personnage: 30 ans

MessageSujet: Re: In the still of the night...   Ven 12 Nov 2010 - 13:37

*Pas de repos pour les deux agents,qui après quelque seconde de répits se retrouve nez a nez avec une chose affreuse,dont Max ne pourrait pas décrire correctement.Le coup de super 90 de l'agent Sicks retentit dans toute la villa.Sans perdre un instant Max pointe a sont tour l'arme vers cette chose immonde qui fixé le capitaine Sicks sans bronché.Enfin après quelque seconde a s'observer la chose repartis en arrière comme sans rien faire ou même dire quelque chose.*

Randy : Bordel de merde...
Max-C'est le cas de le dire!Mais bordel c'est quoi cette chose?

*Pas la temps d'en dire plus de nouveaux rire d'enfant se font entendre un peux partout dans la maison,comme une résonance.Se bruit glaça la sang du capitaine qui ne pue s'empêcher de regardé un peux partout dans la pièce qui semblé vide.Il s'avança doucement vers les escaliers tout en regardant attentivement vers la haut.Les bruit de ses pas sont étouffé par la moelleux du tapis rouge.La musique se fait toujours entendre.Le capitaine commença a monté les marche doucement sans imprudence,il regarda derrière lui pour s'assurait que sont collègue et toujours là.D'un signe de la main il lui demanda de ne pas bougé et de la couvrir d'en bas.*
*Max arrive enfin au haut de l'escalier sur le coté droit un couloir éclairé de bougie,se qui donne a celui si une atmosphère plutôt inquiétante.A gauche un autre couloir avec 3 magnifique portes tailler dans le bois.Un grognement suivie d'une forte respiration se fait entendre dans le dos de Max qui se retourne rapidement arme pointé vers le couloir remplis de bougies.Une mauvais sensation parcourra le corps du capitaine,qui commença a être mal a l'aise,observer.des bruit de craquement de bois se font entendre dans le couloir en face de lui.*

[Pense]-Mais c'est quoi cette sensation?!Je me sens Observer de se couloir,quelque chose de mauvais,je me sens mal a l'aise dans cette maison...

*Juste avant de dire au capitaine Sicks qu'il y a rien a craindre en haut les bougie du couloir s'éteigne une par une.Du fond du couloir elle s'éteigne en direction de Max qui a re-braquer sont arme vers le couloir vide.Un bruit assourdissant se fait entendre maintenant.Il tire un coup en direction du couloir vide mais rien ne se passe.*

Max-RANDYYYY.....


*Il n'eut pas le temps dans dire plus.Les lumière de la maison s'éteignant les une après les autres,le capitaine se dirigea vers les escaliers,il n'a même pas le temps de poser sont pied sur la première marche que quelque chose l'agrippa pars le colle et d'une telle violence le tira en arrière.Le jeune S.T.A.R.S s'écrasa contre le mur bois violemment.Avant de s'effondrait complétement,il regarda devant lui seul le bruit d'une respiration forte se fait entendre.La maison et enfin plongé dans le noir complet.*
*Les yeux du capitaine s'ouvre doucement,avec du mal il tente de se rem-être droit.La respiration rapide,il tente de se souvenir de ce qu'il venez de se passer a l'instant?! Ou il y a quelque heures?!Tout et plongé dans le noir,se qui ne facilite pas pour se souvenir.La main de jeune capitaine se pose derrière sa tête un reflex pour essayer de soulagé la douleur mais en vain.Il se relève doucement en s'appuyant contre le mur,toujours étourdie il essaye de se rappeler.....*

[Pense]-Rappel toi Max,Randy....

*Max se souvient enfin après quelque minute d'amnésie.Quelque chose l'avait tirai un arrière,la projeté contre le mur violemment et là c'est le trous noir complet.Il prend sa lampe torche qui se trouve dans sont manteaux et l'allume.*

Max-Randy?!Randy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Randy Sicks

avatar



Messages : 741
Date d'inscription : 21/10/2010

Dossier du personnage
Age du personnage: 33 ans

MessageSujet: Re: In the still of the night...   Dim 21 Nov 2010 - 16:37

*L'horrible fillette n'était pas des plus belliqueuses. Elle renifla convulsivement, le nez en l'air, puis se retira en courant. Elle emprunta pour se faire un nouveau couloir qui semblait s'effacer au cœur même de cette baraque insensée. Le STARS, parcouru d'un élan de curiosité morbide posa un genou à terre et examina la déjection laiteuse. C'était répugnant. Au cœur du vomi, il distingua de gros amas de poils et de multiples monceaux de chair gluante. Irrité par l'odeur, il se releva d'un bond. Ses yeux verrouillèrent aussitôt les chaussures d'intervention de son camarade Max Bizzini, à cinq bons mètres devant lui. L'intrépide enquêteur ne semblait guère effrayé par toute cette épouvantable mise en scène et gravissait désormais les marches qui le menèrent bientôt sur le petit parvis de l'étage.*

*Randy pris la précaution de ramasser l'étui de sa cartouche percutée et la fourra dans la poche droite de son blazer. L'ouverture partiellement masquée par les fermetures velcro de son gilet par-balle à port discret, il dut s'y reprendre à deux fois. Par commodité, il l'avait enfilé un peu négligemment par dessus sa veste, convaincu qu'il n'allait pas avoir à faire à des criminels armés successibles de lui tirer dessus. Quid de l'utilité d'un gilet dans ce cas? Le STARS balaya de son esprit ces futiles tergiversations et contempla, agacé, le mur de boiseries face à lui. Il était entièrement disloqué, percuté de toutes part par les multiples plombs expulsés de sa première cartouche tirée. Zéro pointé. Tir à l'aveugle sans identification de la cible et pour couronner le tout, cible ratée. Le stress? Le doute? Possible. Cette putain de maison semblait se foutre de lui.*

*En guise de réponse, toutes les lumières – bougies, ampoules et autres éclats sécurisants – s'éteignirent brusquement, comme dans une mauvaise attraction de chez Mickey. Randy ne distinguait plus rien à un mètre devant lui. Même la musique grinçante avait cessé. Le STARS héla discrètement le Capitaine Bizzini mais en lieu et place, un énorme fracas semblant provenir de l'étage lui tarauda les oreilles. Bois brisé, chocs, glissements sur la moquette... A tâtons, le policier chercha l'interrupteur de sa Surefire fixée au canon de son arme. Lorsqu'il parvint à le presser, le rayon lumineux accrocha les formes abjectes d'une autre "fille". Devant son nez. Des grands yeux blancs, une mâchoire de requin... Le STARS ne put contenir un hurlement. Il trébucha, tomba sur le sol moelleux et se redressa avec les pires difficultés du monde. Avant qu'il n'ait put réorienter le faisceau bleuté de sa lampe sur la saloperie qui lui faisait face, il sentit une vive brûlure dans son mollet gauche. Il hurla de plus belle, bascula en arrière et percuta une seconde cartouche.*

*Dans l'instant, un liquide chaud lui fouetta le visage. Il reprit à deux mains son Super 90 et balaya rapidement face à lui. Il verrouilla le faisceau sur une forme avachie maculée de sang. Une jambe nue, grise, dépassait d'une sorte de tunique verte semblable à celle des jardiniers. Cette fois-ci, il n'avait pas raté son coup. Les projectiles avaient atteint "la chose" qui gisait sur le sol, parcourue de spasmes nerveux. Des amas graisseux et roses étalés tout autour d'elle firent comprendre au policier qu'il l'avait touché à la tête.*

*Sans perdre une seconde, Randy bascula la lampe sur sa jambe et découvrit avec effroi qu'un tournevis était enfoncé dans son mollet. Il attrapa le manche de l'outil et le retira d'un coup sec avant de l'envoyer valser au loin. A l'étage, seuls des bruits de pas lourds martelaient encore la moquette. Le STARS se redressa, non sans mal, et voyant que sa blessure ne saignait pas outre mesure, il claudiqua jusqu'aux premières marches de l'escalier. *

Randy : Max? Max?

*Un énorme grognement guttural lui confirma la présence d'un nouvel adversaire à l'étage. Même avec deux grammes dans le sang, Max Bizzini ne pouvait pas gronder de la sorte. Dés lors, Randy hésita à grimper, partagé entre un instinct de survie fort légitime et une volonté profonde d'aller aider son malheureux coéquipier. Il posa le pied sur la première marche mais dans un fracas épouvantable, une énorme armoire de bois s'écrasa devant lui, pulvérisant pour l'occasion la majorité des lattes suivantes. L'accès était coupé. Au travers des volutes de poussière, le STARS distingua des ondoiements lointains semblables à des membres humains disproportionnées ou peut être à des tentacules. En tout état de cause, c'était largement plus fort que lui. Lorsque les grognements se firent plus rapprochés, le STARS recula d'abord de quelques pas avant de faire demi-tour. Faisant fi de sa blessure, il se mit à courir à toutes enjambées le long du couloir qu'avait pris la première créature. Il avait dans l'espoir de contourner la bête pour rejoindre Bizzini. Pour cela, il devait encore trouver un escalier... *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: In the still of the night...   

Revenir en haut Aller en bas
 

In the still of the night...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Wednesday Night Raw # 60
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Monday Night Raw #46 - Carte
» Friday Night Smackdown - 23 Décembre 2011 (Carte)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resident Evil RPG :: Raccoon City :: La Forêt-