AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Le forum ouvre à nouveau ses portes. Bienvenue à tous dans cette nouvelle aventure pleine de nouveautés.

Partagez | .
 

 Allons voir dans le parc si le loup n'y est pas | PV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Missy E. Otehima

avatar



Messages : 174
Date d'inscription : 11/11/2010
Age : 27
Localisation : Ici et là...

MessageSujet: Allons voir dans le parc si le loup n'y est pas | PV   Dim 6 Fév 2011 - 20:51

    Appartement de Missy, 7 heures du matin…

    *La jeune femme attendait patiemment la petite détonation de la cafetière. Accouder sur le comptoir, elle avait un petit objet entre les mains qu’elle ne cessait de regarder avec un certain apaisement. Une semaine plus tôt, elle avait trop aisément profité des joies de la vie qu’au final, elle avait oublié de se protéger. Elle avait un amant digne de confiance, le genre de bon gars qui est responsable, sauf qui demande trop tard à sa partenaire si elle prend la pilule. Non, elle ne prenait aucune pilule. Elle s’est sentit tellement idiote d’oublier un détail « anodin » et énervée du fait que ça lui remontait à la tête tout le temps jusqu’à ce matin. D’abords, elle risquerait d’avoir des ennuis avec l’homme blond aux lunettes fumée qui avait été clair, qu’elle ne devait pas tombée enceinte avant le temps voulu. D’un côté, ce serait le rêve de pouvoir compromettre ce projet… À priori, aucun risque ne devait se prendre, comme les anovulants qui pourraient la rendre infertile. Les scientifiques nageaient en terre inconnue avec elle et ils ignoraient comment son corps réagira… Mais ce matin, elle s’était levée tôt pour deux raisons ; le boulot et un test de grossesse.*

    *Un petit bip se fit entendre, le café était enfin prêt pour le thermos. La jeune brune ouvrit la corbeille à déchets avant de lancer la petite chose en plastique qui présentait un résultat négatif…*


    ***

    3 heures plus tard…

    "Dans une galaxie près de chez vous…"

    *Les pensées encore endolories de la grande brune n’allait pas tarder à se dissiper. Missy se dirigeait vers la salle de briefing avec un grand thermos entre les mains, des écouteurs dans les oreilles d’où le faible son d’une chanson quelconque résonnait. Sans ses habituelles lunettes, elle portait ses verres de contact coutumier pour le travail. En treillis noir, elle était en quelques sortes prêtes, mais ses longs cheveux bruns étaient laissés au vent. Tout à l’heure, elle prendrait le temps de les tresser convenablement, car cette allure lui donnait un air fatigué et fainéante, mais les apparences étaient trompeuses. Elle avait la forme… *

    *Rendue dans la salle de briefing, elle posa le thermos qui était en faite remplit de café chaud et s’empressa de se verser une tasse. La jeune femme était la première arrivée à ce qui était en faite un rendez-vous pour une mission. Ayant toutes les informations en main, elle n’attendait plus que son coéquipier arrive pour lui en faire part. En attendant, elle vérifia une dernière fois son équipement et s’installa sur une chaise. Le café était corsé mais la longue coulée de crème aida à adoucir le goût et le sucre également. La musique à fond dans ses oreilles, elle faisait ce qu’on pouvait appeler un rituel pour se détendre en début de mission. Selon les ordres et la description de mission, tout portait à croire que ce serait facile, mais l’amérindienne connaissait bien son métier et l’imprévue était chose courante. Donc autant se préparer à tout.*


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Mustang

avatar



Messages : 35
Date d'inscription : 21/10/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: Allons voir dans le parc si le loup n'y est pas | PV   Lun 7 Fév 2011 - 20:36

Logement de fonction de Peter : 9h30

*Peter venait juste de finir de se préparer, il devait se rendre à la salle de briefing de la Corp pour recevoir plus d'informations sur sa prochaine mission, d'après ce qu'il avait lu dans le dossier qu'on lui avait remis, ça n'avait pas l'air vraiment difficile. Au bout de quelques minutes il arriva au siège d'Umbrella, avant de se rendre en salle de briefing, il se dirigea vers l'armurerie pour récuperer son uniforme et son équipement. Sur le chemin il chargea son arme.*
Je me demande si ma partenaire est déjà arrivé....C'est rare que mes coequipier arrivent après moi en même temps, je suis presque toujours à la traine...

*Il arriva aux environs de 10h à la salle de briefing, sa partenaire était déjà arrivée, c'était une jeune femme brune, aux yeux brun assez mince, avec des écouteurs sur les oreilles et un thermos à café à côté d'elle*

Super....Bof c'est mieux que le gros alcoolique que j'avais eu lors de ma dernière mission. Là ca va elle est plutot pas mal ca va être cool.

*Il entra dans la salle et se présenta à sa coéquipière*

-Salut, alors quoi de neuf pour la mission ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar



Messages : 39
Date d'inscription : 29/10/2010
Localisation : ...

MessageSujet: Re: Allons voir dans le parc si le loup n'y est pas | PV   Jeu 17 Fév 2011 - 22:51

Hj : Bon sorry du retard^^ Je mettrais les bann PNj demain là je vais me pieuter^^ J'espère que le post vous plaira. Eviter d'impliquer mes USS, le but du sujet c'est poursuivre la BOW pas eux. Peut être à la fin.

Tour d’Umbrella Corporation, Laboratoire de Ted Rius, quelques jours auparavant…

Les yeux fatigués mais surtout rivés sur les différents résultats que lui donnait le programme d’analyse biologique, Ted Rius attendait que patiemment dans sa chaise de bureau. Des échantillons de sang frais étaient arrivés tout droit d’Umbrella Corporation Moscou. La Phase Une du Projet « Mère Porteuse » avait été déclenché une fois qu’un sujet compatible avait été repéré et au vue du dossier concernant la jeune femme, engagé au sein du service de Contre Mesure de la société au parapluie. Les modalités « officielles » avaient été communiquées à Missy Otehima puis des prélèvements de sang et de liquide céphalo-rachidien avaient été effectués. Il tourna un instant le regard pour le fixer sur une photo des plus sobres de l’agent fixée sur la pochette cartonnée. Il esquissa un sourire désabusé, réalisant un court instant ce qu’allait sans doute subir la pauvre femme. Lorsque l’on avait à faire à la Corporation au niveau médical, il valait mieux être du côté des laborantins, celui des cobayes étaient généralement assez éphémères au niveau de l’espérance de vie. Un petit Bip le sortit de son moment d’inconscience puis le bilan définitif ressortit clairement. Il haussa les sourcils puis cligna plusieurs fois les yeux devant ces chiffres qui semblaient sortir de nulle part. Les laborantins de Russie les avaient déjà pré-validé et le jeune scientifique comprit instantanément pourquoi. Cette « Missy » présentait des dispositions que peu de femmes avaient pour mener à bien la toute récente entreprise des scientifiques à la solde du Parapluie. Affichant une moue enjouée et fière, Ted se congratula impatient de commencer cette expérimentation. Il déroulait lentement les pages de chiffres, un air béat sur le visage alors que tout à coup la porte automatique de son bureau s’ouvrit dans un petit ronflement. Le laborantin redevint tout à coup plus sérieux lorsqu’il vît apparaître une silhouette puissante et corpulente qui précédait une autre plus féminine. Finalement le Sergent Major Alexei Barkov prit bruyamment la parole, brisant ainsi le silence qui régnait dans les lieux.

« Alors Teddy, toujours en train de se masturber sur les photos de vos cobayes. »
« Votre manque de tact et votre intelligence m’indignent Sergent Major. Et merci de m’appeler Ted. » rétorqua amèrement le scientifique.
« Trèves de causettes, ma chère collègue et moi venons pour le shoot hebdomadaire mais surtout pour les dispositions de l’Opération « NMH Soldier ». » fît le Russe tout en se tournant vers Melinda.
« Ah oui, c’est vrai…. Alors…. » lacha-t-il hésitant alors qu’il ouvrit le dossier devant les deux soldats. « Les dernières injections ont été effectués sur le sujet dans l’enceinte pénitentiaire de Raccoon City. Il va être transféré d’ici deux jours, il faudra donc lancer l’activation sur le chemin. Débrouillez vous pour que le véhicule soit statique au moment de celle-ci. Pour le reste, récoltez les données comme lors de procédures standards. C’est tout pour moi pour le reste le Capitaine vous informera sur l’utilisation du dispositif d’activation. » articula-t-il avant de les inviter à s’asseoir pour leur piqûres habituelles.
« Il faut être sacrément sado-maso pour accepter de faire régulièrement des piquouses aux soldats du service de sécurité. Votre femme doit pas s’ennuyer, ma parole. » plaisanta le Russe avant d’entamer un rire des plus graves.
« Oh la ferme, Barkov » répliqua Fox d’un ton acerbe alors que dans son côté Rius lâchait un triste soupire espérant que ces deux écervelés s’en aillent le plus rapidement possible……




Sortie de la prison de Raccoon city, Jour J, Début de soirée.

Alors que le moteur du fourgon ronflait gravement, Robert « Sparky » Monroe fumait une cigarette tout en attendant les agents de la prison. Intérieurement cet homme de 43 ans à peine, l’embonpoint naissant synonyme d’une faible activité sportive, une calvitie avancée et un double menton, se demandait pourquoi un prisonnier était transféré à une heure aussi tardive de la journée. Il était clair qu’il allait en parler à son responsable. Quelque peu tremblant, le chauffeur s’acharnait sur son bâton de nicotine tout en fixant d’un regard inquiet la sortie sécurisée du bâtiment. Finalement alors qu’il tentait une dernière taf, l’escorte apparût dans l’entrebâillement de la porte, ils étaient en tout 6 hommes pour le prisonnier. La carrure de celui-ci devait sans doute être un argument de poids. Sparky jeta son mégot devant lui puis rejoignit la place du conducteur alors que les gardiens s’approchaient du véhicule en le saluant d’un geste sommaire. Menotté aux jambes et aux mains, le captif s’avança dans la cabine de détention d’un pas lourd qui fît trembler le fourgon. Tout le monde s’installa alors qu’un agent se dirigea, le fusil à la main, vers la place passagère. Il grimpa dans le Mercédès puis refermant la porte fît un hochement de tête à Robert.

« Et bah je savais pas qu’on faisait dans le transport d’animaux, Jacky. » fît il alors que derrière un des gardiens leur indiqua qu’ils étaient prêts.
« M’en parles pas. Rien que pour l’amener jusqu’au Fourgon, ca a été un véritable chemin de croix. On m’y reprendra de faire du transfert en début de soirée »
« Tu m’étonnes. »

*Le camion démarra doucement puis franchit les portes grillagées dans une petite embardée avant de s’engager dans une rue de Raccoon city. Le Trajet avait clairement été définit et permettait un accès assez rapide au périphérique de la ville avant de s’engager dans la direction de Chicago. Le véhicule progressait tranquillement dans les ruelles de la cité lorsqu’arrivant à un feu, un imprévu les contraint à se stopper. Les deux agents se regardèrent d’un œil surpris alors que le conducteur vérifia l’itinéraire qui avait été convenu.

« C’est quoi ce merdier ? Il ne devait pas y avoir des travaux à cet endroit. Font chier. Bah prends sur la gauche et on essaiera de retrouver notre route. » lâcha-t-il lascivement.

Le feu passa finalement au vert mais alors que le conducteur passait la première vitesse pour avancer de l’agitation à l’arrière secoua le véhicule. Robert s’empressa d’ouvrir la petite trappe de communication avec la cabine sécurisée alors que des cris de douleur résonnaient avec horreur. Un air horrifié sur le visage et une main devant la bouche, Sparky assistait impuissant au massacre de ses collègues. Complètement paralysé, son esprit se focalisait sur ce qui se passait devant lui, il ne pouvait rien faire, immobile. La peur le terrifiait si bien qu’il ne réagît même pas lorsque le visage balafré de Johnson s’écrasa violemment contre la vitre. Le gardien glissa doucement laissant une trace crasseuse de sang pour s’écraser mollement contre la paroi du fourgon. Intérieurement, il savait qu’il n’aurait pas dû accepter ce transfert…..

A une centaine de mètres de là, au même moment….

« QG, ici Alpha 1. Sujet 3 activé. Terminé. »
« Bien recu, Alpha 1. Continuez l’Opération comme prévu. Terminé. »
« Bien prit, Terminé. Et c’est maintenant que la cavalerie des UBCS entre en jeu pour nettoyer les lieux. Quelle bande d’imbéciles.» fît il un large sourire aux lèvres.

Melinda Darrow jeta un regard neutre sur son coéquipier du moment puis lâcha un soupire presqu’imperceptible. Il fallait admettre que le tact et la discrétion n’était pas le point fort d’Alexei Barkov et c’est bien ce qui l’inquiétait. Cependant sur les agents de l’UBCS, il fallait admettre qu’il avait raison. Ces derniers étaient toujours sacrifiés pour collecter des données de combat sur les BOW qui étaient developpées et l’Opération « NMH Soldier » ne dérogeait pas à la règle. Officiellement, ils étaient envoyés pour sécuriser les lieux et éliminer toutes menaces. Officieusement, ils servaient juste de défouloir pour la BOW permettant ainsi aux deux USS de synthétiser le plus de données possibles.

« De la Vulgaire chair à BOW en somme….. pensa-t-elle sombrement…..


Parc Lincoln, un peu plus tard dans la soirée…

La soirée avait bien commencé et elle risquait de se terminer de la même façon. Dans le parc quelque peu rafraichi par une petite brise, Brenda Huntington et plusieurs de ses amis dansaient dans tous les sens alors que résonnait What The Hell d’Avril Lavigne dans une enceinte MP3. Ils ne savaient pas vraiment ce qu’ils fêtaient cependant les adolescents avaient réussi à chaparder quelques bières dans la réserve de son père. Légèrement alcoolisés, les adolescents regardaient deux jeunes hommes faire du skate board et les gratifiaient de plusieurs cris inspirés lorsqu’ils réussissaient leurs figures. Il n’y avait pas beaucoup d’immeubles aux alentours de ce fait, ils se croyaient à l’abri de voir débarquer les policiers. Ils n’avaient malheureusement pas tout prévu. Un des teenagers s’éloigna de la petite troupe pour attraper une bière dans la caisse prévue à cet effet mais alors qu’il était en train de la décapsuler, une douleur intense dans le bas du dos s’empara de lui. Il fût légèrement secoué puis dans un bruit de chair déchiré et d’os brisés, un bâton métallique légèrement fendu traversa sa cage thoracique laissant gicler une gerbe de sang sur le sol. Enfin alors que le jeune homme dans un mouvement voulait voir son agresseur, sa tête fût comme dévissée de son corps dans un craquement lugubre.

Le petit attroupement de 4 adolescents n’avait rien entendu, trop affairé à sauter dans tous les sens sous le rythme de la musique. L’imposante s’avança vers eux, la jeune Brenda l’aperçût en première mais pas assez rapidement, elle fût ainsi projeté à plusieurs mètres dans les airs pour retomber lourdement sur le gazon frais. Elle poussa un petit cri de douleur puis leva lentement la tête pour apercevoir ses amis se faire violemment agresser par ce qui semblait être un géant. Des larmes coulèrent toutes seules sur ses joues empourprées alors que sa meilleure amie, Jessica, venait de se faire décapiter d’un coup de matraque. La tête vint rouler non loin d’elle, le visage figé sur un rictus d’horreur. En quelques instants, elle venait de perdre toutes les personnes en qui elle tenait, elle lâcha un dernier cri avant de s’enfuir comme elle pouvait. Il est vrai que courir avec des côtes cassées n’étaient pas chose aisée….

Dans leur Van banalisé, les deux USS avaient observé le massacre d’un œil curieux et attentionné. A la place du mort, Fox avait prit note de tout ce qui s’était passé. Même si ces adolescents boutonneux n’avaient aucune expérience du combat, les voir se faire écharper de la sorte, constituait des statistiques non négligeables. Elle fixa son regard sur son PDA puis sur son coéquipier qui observait également la scène. Tout à coup, une jeune blonde ensanglantée qui devait faire partie du groupe débarqua près de leur camion et tapa ardemment sur le capot. Alexei et Melinda se regardèrent un instant puis Brenda se jeta vers la porte conducteur. Tranquillement, le Russe abaissa sa fenêtre regardant la blonde d’un œil curieux. Complètement apeurée, celle-ci parla à toute vitesse comme si sa vie en dépendait.

« Aidez moi ! Aidez-moi s’il vous plaît ! Il a tué tous mes amis. »
« Calme toi jeune fille. Qui a tué tes amis ? » fît il doucement.
« Un Géant qui a débarqué d’on ne sait où. Il …. Il …. Je suis la seule qui a survécu. » articula-t-elle entre deux sanglots tout en regardant constamment vers le parc.
« Tu es la seule à avoir survécu, t’es sûre ? »
« Mais oui puisque je vous le dis. »
« D’accord. Attends. » lâcha-t-il tout en attrapant son USP 45.

Il fixa rapidement son silencieux puis sortit brusquement l’arme de l’habitacle du véhicule et pressa la détente plusieurs fois. La jeune fille tomba en arrière tout en tressautant. Le visage sans émotion, le puissant Russe sortit du camion puis repérant une surprise ultime dans le regard de la blonde, il pointa son arme vers sa tête puis tira deux fois à nouveau……. Pas de témoins ……





PNJ Ennemi Joué par James Cooper
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Allons voir dans le parc si le loup n'y est pas | PV   

Revenir en haut Aller en bas
 

Allons voir dans le parc si le loup n'y est pas | PV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mignonne, allons voir si la rose | Kali
» Promenons-nous dans le parc pendant que le lapin n'y ais pas... Oh wait...
» Dans un parc
» Mignonne, allons voir si la rose..(FICHE FINIE)
» Un marsmallow perdu dans un parc d'attraction[Pv Lise]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resident Evil RPG :: Raccoon City :: Le Parc Et Ses Collines-