AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Le forum ouvre à nouveau ses portes. Bienvenue à tous dans cette nouvelle aventure pleine de nouveautés.

Partagez | .
 

 paranoiaque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yuri wolfwound

avatar



Messages : 214
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 28
Localisation : le havre

MessageSujet: paranoiaque   Mar 1 Fév 2011 - 20:20

Hj : j’ai fait un petit code couleur pour symboliser la colère du personnage qui va du jaune jusqu’au rouge foncé, les passants que j’énonce n’ont aucun rapport avec les personnages du forum se sont juste des détails destinés a améliorer mon rp. Comme je le disais c’est moi, Gabrielle, Casey, John pour l’ordre de postage a noté que c’est ordre peut devenir plus flexible en fonction des changements a venir. Longue vie au roi pâtée de texte et bonne lecture. FHj

*Trois longues journées c'était écoulé depuis la dernière mission de Yuri Wolfwound, trois jours a supporter la culpabilité du survivant, trois nuits a faire d'horribles cauchemars, trois longues journées dans un monde gris et froid*

Quelque part dans Raccoon City, 18H47

*Yuri conduisait sa voiture personnelle, faisant attention a ne pas patiner avec la neige fraîche qui s'était déposé pendant la journée et qui commençait à tourné au verglas, regardant du coin de l’œil les piétons qui essayaient tant bien que mal de progresser malgré le vent soufflant en rafale. Il continua d'avancer évitant de penser a sa dernière mission puis tourna à gauche pour continuer en direction du commissariat. Avisant le feu devant lui passant a l'orange, il freina pour s'arrêter au feu rouge, accompagnant le véhicule dans une décélération lente et maîtriser pour finir par s'arrêter derrière une autre voiture*
Froid et blanc. Un temps qui me convient parfaitement
*Le feu passa au vert et la voiture devant lui ne démarra pas*
Aller s'il te plait bouge
*La voiture refusa toujours obstinément de bouger, Yuri décida alors de klaxonner faisant sursauter 2 pauvres passant qui durent se livrer à un véritable numéro d'équilibriste pour ne pas tomber à la renverse mais Yuri n'en avait cure. La voiture devant lui se décida à bouger*
Pas trop tôt

*Yuri continua son chemin vers le commissariat, respectant scrupuleusement les limites de vitesse, une voiture blanche en profita pour le dépasser dans une ligne droite*
Et ça a son permis?
*Sur la route des gamins se livrait à une véritable bataille en règle de boules de neige, se tirant dessus du trottoir sur lequel ils étaient sur celui en face d'eux, utilisant les voitures comme couverture. Après un rapide coup d’œil a 180° il remarqua un agent de police se dirigea vers les gamins sur sa gauche et il plaignit les pauvres enfants qu'il allait sûrement se faire passer un savon*
*En s'approchant du commissariat Yuri remarqua la même voiture blanche qui l'avait dépasser tout à l’heure mais cette fois celle-ci se trouvait dans le capot d'une autre voiture, une veille femme apparemment victime de l'accident criait sur une plus jeune apparemment propriétaire de la voiture blanche et la menaçait de sa canne, Yuri rigola sous cape en passant devant eux*

*Il arriva enfin au commissariat et gara sa voiture sur le parking dédié a celui-ci puis sortit de sa voiture en faisant attention de ne pas glisser, il remarqua quelques personnes traversant tranquillement la rues en vaquant a leur petite occupation, il envia leur tranquillité d'esprit puis il se rappela le prix a payer*
Des gens meurent tous les jours pour protéger cette tranquillité d'esprit et tout le monde s'en fiche
*Il se dirigea vers le bord du trottoir qui le séparait du commissariat, il se plaça devant le passage piétons puis regarda sur sa droite et sa gauche, il vit une voiture arrivant sur sa gauche mais estimant avoir le temps il traversa et arriva devant le commissariat*

*Il posa ses mains gantées sur la barre prés de l'escalier et monta lentement celui-ci afin de ne pas glisser, il ouvrit la porte et entra dans le commissariat puis passa sans un bruit devant la personne qui s'occupait de l'accueil qui comme a son habitude semblait complètement débordé*
Je me demande si elle aura le courage de demandait un chef d'employer une autre personne pour l'aider.....hum probablement pas
*Il rigola encore une fois sous cape et quitta la salle de l'accueil pour se retrouver dans le hall*

??? : agent Yuri Wolfwound.
*Yuri se tourna, cherchant la personne qui lui avait adressé la parole, parmis les nombreuses personnes dans le hall il tomba sur le Chef Adjoint qui le regardait. Il supposa que c'était lui qui lui avait adressé la parole et se dirigea donc vers lui*
Yuri : monsieur.
*Il regarda le Chef Adjoint chercha à savoir pourquoi quelqu'un d'important comme lui prenait la peine de lui adresser la parole, il nota les papiers que celui tenait dans la main, ceci ressemblant fort au dossier des rapports de missions*
Chef Adjoint : j'aimerais que nous parlions.

*La cinquantaine bien tassée, sa petite moustache placé au-dessus de sa bouche montrant un petit sourire énigmatique, son ventre tendant sur les coutures de son uniforme bleu montrant que le terrain n'était plus vraiment sa priorité, le chef adjoint ne payait vraiment pas de mine mais c'est sans compté sur le pouvoir acquis pendant ses années de service*
Yuri : a quel propos monsieur?
*Yuri se remémora les différentes rumeurs qu'il avait entendu sur le chef adjoint, comme quoi celui avait une tendance marqué pour l'autorité et adorait abusé de son pouvoir en toute occasion, on disait également de lui qu'il était les yeux et les oreilles du chef et quand sa présence il valait mieux faire attention a ses propos*
Chef Adjoint : A propos de votre dernière mission
pourquoi toujours ramené tout a sa?

Yuri : aller-y monsieur, je vous écoute.
Chef Adjoint : je ne sais pas si vous le savez monsieur Wolfwound mais les S.T.A.R.S de Raccoon City sont une unité d'élite chargée de résoudre les conflits dans cette ville
ouais surtout ceux que vous vous ne voulez pas
*Yuri préféra répondre à la place par un silence bien placé*
Chef Adjoint : hors au vue de vos performances dans votre dernière mission sachez que vous êtes loin de figurez parmi les critères de cette unité d'élite.

Quoi?
Yuri : que voulez-vous dire par la monsieur?
Chef Adjoint : n'ai-je pas été assez clair? vous avez preuve d'une incompétence totale lors de votre dernière mission.
Garde ton clame
Yuri : Je suppose que vous avez lu le rapport de l'autre personne présente sur les lieux?
Chef Adjoint : vous voulez parler de l'agent Cassidy, oui j'ai lu son "rapport" traitant de monstre et d'autre chose abracadabrante.

Yuri : serait ce une accusation?
Chef Adjoint : non mais une fois sur place, les policiers l'ont trouvé en état de choc et il n'est pas rare que les personnes ayant subit un traumatisme s'invente une fiction pour se rassuré.
Yuri : pourtant mon rapport comporte également des éléments qui concorde avec son rapport.
Chef Adjoint : oui c'est justement c'est élément qui me trouble au plus haut point!
Yuri : et pourquoi cela?
Chef Adjoint : vous voulez savoir ce que je crois agent Wolfwound? je crois que vous avez délibérément envoyé ses policiers a la mort et que vous avez fait pression sur l'agent Cassidy pour qu'elle se taise et si j'étais chef de la police, je vous aurais renvoyé tous les deux.

Yuri : Comment osez-vous? espèce de SALA..!
*Yuri serra ses poings*
Chef adjoint : gardez votre calme.
Yuri : vous ne comprenez vraiment rien! DES GENS SONT MORTS!
*Yuri dit ses paroles tout en faisant un grand geste du bras*
Chef Adjoint : des gens sont morts PAR VOTRE FAUTE!

????
Yuri : et qu'aurais du-je faire selon vous, monsieur?
*Yuri mit tout le mépris qu'il possédait pour le chef adjoint dans ce dernier mot*
Chef Adjoint : vous auriez du rester avec eux! ne pas vous séparer!
Yuri : vous avez vraiment lu les rapports? cela n'aurais rien changé! la créature était totalement insensible aux balles!

Chef Adjoint : si créature il y a bien eu.
Yuri : et que croyez-vous que cela puisse être d'autres?
Chef Adjoint : on a retrouvé 2 cadavres sans tête, un autre avec une balle dans la tête. cela ne vous parait-il pas troublant que tout les victimes soit mortes d'un acte ayant rapport avec leurs têtes.
Yuri : vous pensez que je les ai tués.
*Yuri gronda ses mots avec toute la menace que vous pouvait contenir une voix humaine*
Chef Adjoint : je n'ai rien dit de tel.
Je vais lui faire la peau!
Yuri : et je suppose que j'aurais arraché la tête des policiers a mains nues après les avoir tué avec mon arme et que les balles de pistolet mitrailleur retrouvé sur les lieux provenant d'une arme donc je me suis débarrassé en cours de route après avoir tiré dans les murs et pour finir j'aurais taillader le dos de Shame avec mon couteau pour faire croire à un monstre? Vous êtes pathétique.

*Le Chef Adjoint se rapprocha de lui et lui parla à voix basse*
Chef Adjoint : et la soi-disant personne qui vous aurais poursuivit, vous l'oubliez? Un complice aurait très bien été en mesure de vous aidez avant de s'enfuir.
S’il continu comme ça je vais le réduire en chair en pâtée
Yuri : je commence à en avoir assez de ce petit jeu, si vous avez quelque chose a me dire, dite le franchement comme un homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle Adam

avatar



Messages : 301
Date d'inscription : 26/10/2010
Age : 29
Localisation : Lyon

Dossier du personnage
Age du personnage: 32

MessageSujet: Re: paranoiaque   Jeu 3 Fév 2011 - 22:49

Hrp : la présence du pnj (Ivan, le frère de Gabrielle) est expliqué dans mon dernier post (logement des STARS) Fhrp


Quelque part dans Raccoon City, 18H47 :

*Cela faisait deux bonnes heures que Gabrielle faisait son jogging journalier. Elle avait commencé en fin d’après midi pour s’arrêter une heure après déguster un Milk shake à la fraise dans un petit salon de thé. Elle était troublée. Courir était pour elle un moyen de décompresser. La neige et le froid ne l’empêchait pas de jouir des bienfaits du sport, la Russie l’avait forgée à bien pire. Elle s’étonna du comportement excessif d’une vieille femme sur une plus jeune.*

« Ce n’est qu’un accrochage, pas de quoi en faire une montagne »

*L’accident avait provoqué plus d’embarras que de mal. Une voiture blanche, un modèle plutôt récent s’était encastré dans celui de la vieille dame qui hurlait au loup. Traversant au passage piéton précédent, elle ne put s’empêcher de jeter un dernier coup d’œil amusé sur l’accrochage qui faisait tant rougir de colère la vieille femme. Avant d’entrer au commissariat, elle s’étira, expulsant son effort par de petits rythmes d’air. Cette tâche accomplie, elle entra par la double porte verte. Gabrielle se précipita au vestiaire, où elle put prendre une douche rapide, et se changer. Elle délaissa jogging, bonnet, gants et pull, pour enfiler un ensemble plus sobre : un chemisier blanc assez transparent pour laisser deviner ses dessous, de même couleur, et un jean taille haute, en coupe droite. Elle enfila une paire de bottines en daim noir à talons plat. Si elle devait courir après un dossier autant être à l’aise. Il était évident que les cas de fuites de dossiers ennuyant étaient courants. Les rapports et les dossiers d’agressions se faisaient nombreux ces derniers jours. Les policiers étaient si débordés, qu’ils laissaient les jeunes recrues des Stars faire le boulot. C’est pourquoi, Gabrielle avait hérité gentiment de quelques affaires banales, de violences conjugales. Ce qui avait aiguisée sa curiosité, c’était les bruits de couloirs sur les rapports de deux agents qui avaient vécut l’horreur, et avaient abattus des « monstres ». L’une des formations les plus prédominantes pour un ex-agent des informations soviétiques étaient d’écouter toutes les rumeurs. Il arrivait que les gens tombent dans le vrai. Pour le moment, il lui fallait se préparer pour accueillir sa nuit de garde. Ces horaires de nuit n’était pas pour lui déplaire, mais elle aurait préférer les passer chez elle, à attendre son frère. Elle savait qu’elle ne pouvait échapper à ses pulsions. Et puis, après tout, son amour pour lui n’avait pas changé, si ce n’est qu’il avait grandi. Elle attacha ses cheveux, et referma son casier. Elle prit le soin auparavant de prendre un gilet, au cas où. Elle l’enfourna dans son sac à main, et rejoignit son bureau. Elle repassa dans le hall où un homme s’excitait délibérément sur la réceptionniste qui lui expliquait qu’elle ne pouvait rien faire pour lui.*

« Espèce de porc, si tu étais dans mon pays tu saurais que ce genre de comportement te vaut la prison ! »

*19h10 … Gabrielle allait se mettre en retard, son service commençait dans 5 mn ! Il lui fallait être à l’heure au bureau, pour examiner ces tendres dossiers qui faisait la joie de son travail. Pourtant l’homme de la réception retint son attention, il hurlait de plus bel et ne semblait pas calmer ses ardeurs…*

Homme : Mais je vous dis qu’on m’a enlevé. Ces gens là m’ont agressé, et ils m’ont fait une piqure… Je suis sûr que c’est depuis ce moment que je deviens fou ! Vous m’entendez ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Psycho

avatar

Modérateur

Modérateur

Messages : 765
Date d'inscription : 23/10/2010
Age : 28
Localisation : Seine et Marne

Dossier du personnage
Age du personnage: 27

MessageSujet: Re: paranoiaque   Lun 14 Fév 2011 - 21:41

18h00

?? : - Jooooohn, lèves toi ! C'est ENCORE arrivé !

Humf...

?? : - Bon tu ne me laisses pas le choix...


* John fut sortis brusquement de ses rêves par une douche gelée; on venait de lui verser des glaçons sur son torse *
* Le cœur battant à mille à l'heure, il regardait partout, à la recherche de l'inconscient qui lui avait fait ça *
* Bien entendu, c'était Jean-Paul... Ce grand dadet à la malchance au moins doublement supérieure à celle de John qui étais déjà sur une échelle infinie *
* John lâcha un râle d'apparence interminable *

- Je vais t'étriper...
Jean-Paul: - Mais non, viens avec moi, je te le jure, ils m'ont encore enlevé !
- Je commençais a bien dormir !

* Après un bref soupire John sortit finalement de son lit, attrapa un des glaçons et l'envoya sur la tête de son " ami ", ce dernier sursauta et tomba à la renverse *
* John lui marchait en ignorant les gémissements de JP, en direction de la salle de bain, un grand besoin d'eau bouillante se faisait sentir *
* Une fois entré dans la cabine de douche, Jean-Paul revint à la charge en grattant à la porte de la salle de bain *

Jean-Paul : C'était des hommes en bleu ! Ils avaient des lunettes vertes, non.. Jaunes !.. A moins que c'était le contraire....

Pitié... C'est une blague à lui tout seul ce mec...

* Pendant que JP continuait son monologue, John lui continuait sa toilette, et surtout son réveil, son sommeil ayant été écourté... *
* Il venait de sombrer dans un sommeil profond et réparateur qu'il se fit réveiller, il fallait savoir que c'était la première fois qu'il fermait les yeux en 48h... *
* Après s'être préparé comme il faut, John sortis de la salle d'eau qui était toute embuée, toujours en n'écoutant pas Jean-Paul *
* Il finit de boutonner sa chemise en allant se préparer un café *
* John regardait son acolyte déblatérer ses paroles dénuées de sens quand finalement le photographe pris la parole *

- As tu seulement une preuve de tout ce que tu avances ? Non, Alors rentres chez...
Jean-Paul : - J'AI UNE PREUUUUUVE !! Une piqûre !

* John se montra impassible, intrigué par ce que venait de dire le jeune fou qui était chez lui *
* Il se précipita vers John, enleva son pantalon et lui montra une fesse... Un minuscule point rouge était visible sur sa peau couleur aspirine *
* John qui se cachait une partie du visage de honte, soupira *

- Cela ne signifie rien...
Jean-Paul : - Allons à la police, EUX ils vont me croire !

* John prit une veste et l'enfila, et se dirigea vers la porte de son appartement, suivit de loin par Jean-Paul qui remettait ses vêtements tant bien que mal *
* Bien que c'était encore une histoire farfelue de Jean-Paul, l'emmener à la police ne lui ferait pas de mal. *
* Évidemment, John savait qu'il y avait éventuellement une part de vérité dans ses propos... Jean-Paul avait déjà évoqué les zombies et autres monstres, peut-être était il vraiment la cible d'expériences ? *
* Ce dernier continuait ses délires dans la rues, pendant que John tentait de rassembler dans son esprit de quoi vérifier les paroles de JP *
* Bien entendu le tout étant tellement décousu et incohérent, ca n'aidait pas du tout... *
* Le commissariat en vue, Jean-Paul se précipita à l'intérieur, laissant John loin derrière *
* Lorsque John entra arriva devant le grand bâtiment, JP lui y était déjà depuis un petit moment *
* Il entra juste après une jeune femme et une fois dans le hall il chercha des yeux JP *

Jean-Paul: - Mais je vous dis qu’on m’a enlevé. Ces gens là m’ont agressé, et ils m’ont fait une piqure… Je suis sûr que c’est depuis ce moment que je deviens fou ! Vous m’entendez ?!


* L'aliéné commençait à défaire sa ceinture, pour montrer la piqure, comme il l'avait fait chez John *
* Ce dernier se précipita vers Jean-Paul *

- JP ?! Non NON !

* N'ayant pas vu le panneau " sol glissant ", John perdit l'équilibre et tomba lourdement sur le sol, tout en glissant doucement vers le pantalon laissé par terre de JP qui était en train de montrer ses fesses à l'homme de la réception *
* John fulminait tout en se relevant doucement *

Je déteste ce type...

______________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey Ryback

avatar



Messages : 51
Date d'inscription : 29/10/2010
Age : 26
Localisation : Tam Quan

Dossier du personnage
Age du personnage: 51 ans

MessageSujet: Re: paranoiaque   Lun 21 Fév 2011 - 13:50

Commissariat de Raccon City; 19h.

*Casey Papy Ryback déscendit les escaliers menant au grand hall, après une journée aussi ennuyeuse à écrire et rendre des rapports, le stars avait décidé qu'un petit verre ne lui ferait pas de mal. Le hall était bondé pour ce début de soirée. malgrè le bordel sonore, il entendit tout de meme la conversation entre le chef adjoint et un agent des stars. Conversation qui à son avis était bien partit pour dégénérer. Il s'approcha donc tout sourire vers les deux hommes*

- Yuri - je commence à en avoir assez de ce petit jeu, si vous avez quelque chose a me dire, dite le franchement comme un homme

- Bonsoir messieurs ! Comment allez vous aujourd'hui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuri wolfwound

avatar



Messages : 214
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 28
Localisation : le havre

MessageSujet: Re: paranoiaque   Ven 25 Fév 2011 - 10:15

Commissariat de raccoon city, 19H

*Exsudant littéralement de rage, Yuri ressemblait à une bête sauvage que le chef adjoint se plaisait à asticoter, pensant que un coup de poing lui permettrait de virer cet agent déplaisant mais ce qu'il ne pensait pas c'est que si combat il y avait Yuri ne s’arrêterait pas qu'a un coup de poing*
*Alors que la discussion semblait sur le point d'exploser*

?? : - Bonsoir messieurs ! Comment allez-vous aujourd'hui ?

*Oubliant momentanément la conversation Yuri tourna la tête vers l'homme qui leur avait adressé la parole*
*Assez grand et costaud, il semblait être dans le milieu de sa vie malgré ses cheveux blancs, bien que son oeil droit manquait il semblait toujours au top de sa forme et un sourire complétait le tout*
*Yuri allait ouvrir la bouche pour répondre à l'inconnu mais il fut devancé par le Chef adjoint qui était un peu contrarié qu'on le dérange si prés du but*

Chef Adjoint : aujourd'hui ? comme les autres jours. écoutez j'ai une conversation privé avec cet agent alors peut-être si ça ne vous dérange pas, nous pourrions discutez juste après...

*Maintenant que leur conversation s'était arrêter Yuri entendit des éclats de voie venant du hall, sans écouter les commentaires du chef adjoint qui tout en continuant de parler posa la main sur l'épaule de l'inconnu, Yuri s'engagea vers l'accueil*

Chef adjoint : ....eh ou est ce que tu vas, reviens ici!

*Tandis que Yuri entrait dans l'accueil pour essayer de découvrir la source de ce raffut, le Chef adjoint se lança à sa poursuite sans cesser de crier, poursuite ralentie par le fait que le Chef adjoint ne semblait pas se rendre compte qu'il n'avait pas lâché l'homme inconnu*

*Yuri regarda les deux hommes par terre, l'un semblait dans le même état d'esprit que lui et l'autre avait perdu son pantalon pour une raison sûrement connu de lui seul*

*Sans se demander comment une situation aussi ridicule avait pu se produire Yuri se dirigea vers les deux hommes assit par terre alors que le Chef adjoint fit une entrée des plus fracassantes poussant au passage deux-trois personnes qui se tenaient sur son chemin*

Chef Adjoint : notre discussion n'est pas finie, ou est ce....que..t...u.....MR MCdougal, je peux savoir pour un homme se promène cul nu dans notre commissariat?

MC dougal responsable de l'accueil : je n'en sais rien monsieur le chef adjoint, apparemment cet homme a été attaqué ou enlevé et ensuite il a voulu me montrer ces fesses.

Chef adjoint : c'est l'histoire la plus ridicule que j'ai entendu depuis longtemps MR MCdougal, je vous préviens je n'aime pas qu'on se moque de moi, je vais...

*Une idée brillante surgit soudain dans l'esprit du chef adjoint, il se calma et se dirigea vers les deux hommes qui s'était relevé puis amorça la parole avec l'homme qui remontait son pantalon*

Chef Adjoint : MR, je me présente, je suis le chef adjoint de la police de raccoon city, d'après ce que j'ai compris vous avez été attaqué. est-ce la première fois?

*L'homme trouvant une cible toute prête a l'écouté ne se fit pas prier*

??2 : non j'ai été enlevé plusieurs fois, ils veulent me faire du mal et tester des choses sur choses sur moi. Je les ai vue se sont des hommes habillés en jaune avec des lunettes bleu... non attendez habillé en vert avec des lunettes jaunes.

Chef Adjoint : MR sachez que la police de raccoon city ne laisse jamais tombez ses concitoyens et comme cette affaire me semble des plus sérieuses je vais vous joindre des gardes du corps pour éviter que cette affaire ne se reproduise plus.

??2 : merci, merci. vous été vraiment un chic type.

*Le Chef Adjoint jeta un regard emplit de joie mauvaise envers Yuri*

Chef Adjoint : MR Wolfwound, vous serez chargé d'escorté cet homme jusqu'a cette affaire soit résolut.

*Yuri lui renvoya un regard emplit de haine*

*Le Chef adjoint regarda ensuite a la cantonade et remarqu'a l'homme qui l'avait retenu ( sûrement volontairement en plus) puis la jeune femme qui s'était mis sur son chemin toute l'heure*

Chef Adjoint : vous deux la, vous aller aussi escorter ses deux hommes, veuillez à ce qu'il ne leur arrive rien.

*Satisfait par la tournure des événements, le Chef Adjoint se dirigeant vers le hall affichant un sourire en passant prés de Yuri qui ne pouvait rien faire devant tout le monde même si en mourrait d'envie puis il passa prés des 2 autres S.T.A.R.S*

Chef adjoint : surveillez aussi l'agent Wolfwound, nous avons des raisons de croire que c'est un agent double
*Le Chef adjoint qui la salle en sifflotant*

espèce de SALO... ! tu as intérêt de faire attention a tes arrières, parce que un jour je vais tomber dessus et on retrouvera ton cadavre dans le ventre d'une des créatures du coin!

*Yuri se désintéressa de la question pour ce diriger vers les deux civils, son regard en disait long sur son débat intérieur, et l'inconnu a qui il devait cette situation se recroquevilla légèrement sans même s'en rendre compte*
Yuri : je vous attends dehors, il y a une voiture noire dehors, quatrième place, troisième rangé du parking extérieur du commissariat. Si vous avez des choses a faire allez-y, prenez votre temps puis rejoignez-moi*

*Sans un mot de plus Yuri se dirigea dehors toujours vert de rage*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle Adam

avatar



Messages : 301
Date d'inscription : 26/10/2010
Age : 29
Localisation : Lyon

Dossier du personnage
Age du personnage: 32

MessageSujet: Re: paranoiaque   Mar 1 Mar 2011 - 2:18

*En écoutant les explications plus farfelues les unes que les autres de l’homme agressé, Gabrielle se demandait pourquoi ce genre d’individus n’était pas placés dans des établissements spécialisés. L’homme encouragé dans ses explications par la compagnie d’un de ses amis, baissa son pantalon, essayant de prouver que sa démence était bien réélle.*

Chef Adjoint : Vous deux là. Vous aller aussi escorter ses deux hommes, veuillez à ce qu'il ne leur arrive rien !

*Le chef adjoint s’adressa à la jeune femme comme si il la connaissait déjà. Ce qui ne manqua pas de choqué Gabrielle. Elle devait en plus de sa besogne obligatoire s’occuper d’un malade, dont la raison ne tenait plus qu’à un fil. Il n’était pas dans ses habitudes de remettre en cause la hiérarchie. Aussi, s’avança t-elle vers le Chef adjoint. Celui-ci prit les devants et avant qu’elle ne put formuler sa requête, il lui glissa une tendre remarque sur l’agent qui serait un de ses coéquipiers.*

Chef adjoint : surveillez aussi l'agent Wolfwound, nous avons des raisons de croire que c'est un agent double

*Comme si de rien n’était, il sortit du hall en sifflotant.*

« Vous n’êtes que des parjures ! Et je dois jouer la nounou pour un flic qui ne sait pas faire son travail ?! Je crois que j’aurais besoin d’un bon remontant en rentrant. »

*Gabrielle avait l’habitude qu’on lui assigne plusieurs tâches en même temps. En Russie, on l’obligeait à donner le meilleur d’elle, en complétant ses tâches habituelles par de petits travaux annexes. Petits travaux qui se traduisaient souvent par la surveillance constante d’une personne ou de s’infiltrer dans un système informatique pour en glaner quelques informations utiles … Bref, en terme de fouine, Gabrielle se débrouillait plutôt bien. Elle se fit cependant à l’idée, que le Chef Adjoint l’avait repéré et catalogué. Elle ignorait pourquoi, et elle ne s’en préoccupait guère. Il ne la déstabiliserai pas. Même s’il usait de stratagèmes. Elle suivit son coéquipier, qui par ailleurs, avait gentiment informé qu’une voiture les attendait dehors. Il semblait énervé. Il valait mieux ne pas trop le brusquer. Après tout, son service commençait déjà, et elle préférait largement le passer à la surveillance d’un flic, plutôt qu’enfermé à remplir des dossiers. En comparant le pour et le contre de chaque situation, et même si on lui rajoutait du travail, Gabrielle se calmit, et pressa le pas pour rejoindre son coéquipier, ravie de cette situation grotesque.*

Gabrielle : Bon et bien, je crois que nous sommes coincés ensemble. Je m’appelle Gabrielle.

*Avec un large sourire elle lui tendit une main chaleureuse. Hésitant, le STARS échangea une courte poignée de main en ajoutant :*

Yuri : Moi c’est Yuri Wolfound.

*Gabrielle se sentit rassurée. Non seulement elle connaissait à présent l’un de ses coéquipiers, mais il lui avait prouvé qu’il savait se métriser, et qu’il ne s’en prendrait pas à tout le monde. En sortant du commissariat, l’homme qui accompagnait le dingo frissonna face au climat qui s’était endurcit. Elle constata que tous les STARS avaient oublié de prendre leurs manteaux. Elle prit donc l’initiative de proposer à ses coéquipiers d’aller les chercher. Ils acceptèrent sans râler. Elle en profiterai également, pour aller chercher son arme, qu’elle avait stupidement oublié dans le vestiaire.
Le réceptionniste la vit passer le hall en courant. Il lui cria « bonne chance ». Elle ne comprit pas vraiment pourquoi. Une fois dans le bureau commun à tous les Stars, elle s’empressa de trouver les manteaux de ses coéquipiers. Elle s’arrêta un moment sur le bureau de Yuri. Elle scruta minutieusement le bordel qui lui révélait beaucoup. Elle fut surprise par un rapport ouvert. Il expliquait que des « monstres » avait causé la mort de certains des STARS.*

« J’y crois pas. Certaines morsures sont exactement les mêmes que sur les rapports sur lesquels je travaille. Mais … Sa me rappelle quelque chose. Bon, je vois maintenant pourquoi le Chef Adjoint veut le surveiller. Je pense que ce lèche botte d’adjoint en sait plus qu’il ne veut en dire… »

*Elle attrapa le manteau de ses deux coéquipiers et dévala les escaliers manquant de tomber sur une jeune secrétaire. Lorsqu’elle rejoignit la voiture, elle fut surprise de s’apercevoir que le groupe n’était plus là. Attirée par des cris, elle remarqua que l’homme qui n’avait plus toute sa tête était en train de se débattre des mains de son autre coéquipier. Le dingo avait dut sûrement essayer de fuir. Il avait été rattrapé sur la rue principale.*

Yuri : Mais vous allez vous calmer ! Sa ne sert à rien, on ne va pas vous tuer !

L’homme : Si ! Je sais ce que vous aller faire, vous êtes comme les autres ! Vous attendrez que j’aie le dos tourné pour me tuer ! Dis leur John, dis-leur !


*Le pauvre malade hurlait de colère. Mais il ne pouvait pas se débattre, il était parfaitement maitrisé. Agacé par la crise de celui-ci, Yuri s’avança et lui dégota un coup de poing. Il était si violent, que l’homme partit dans les vapes, pendant un bon moment.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Psycho

avatar

Modérateur

Modérateur

Messages : 765
Date d'inscription : 23/10/2010
Age : 28
Localisation : Seine et Marne

Dossier du personnage
Age du personnage: 27

MessageSujet: Re: paranoiaque   Mar 15 Mar 2011 - 12:55

* John n'avais pas tout compris à ce qu'il venais de se passer, visiblement " il " avait hérité de 2 STARS pour qu'il puisse prouver ses dires *
* En soupirant il suivit de loin le groupe de STARS et JP *
* Il était hors de question pour lui de supporter encore quelques instants ce type ! *
* D'ailleurs JP qui avait tenté de rejoindre John en courant se fis intercepter rapidement *
* John ricana au fond de lui *
* Il allait enfin pouvoir tourner les talons et vaquer à ses occupations *
* Mais alors qu'il commençait à s'éloigner, JP hurla *

JP : Si ! Je sais ce que vous aller faire, vous êtes comme les autres ! Vous attendrez que j’aie le dos tourné pour me tuer ! Dis leur John, dis-leur !

* Le jeune homme s'arrêta net *
Même dans les mains des flics il trouve le moyen de " s'attacher " à moi...
* John s'approcha alors du groupe et tapa sur la tête de JP *
* Il soupira nerveusement et pris la parole *

- Ne me met pas dans tes histoires, je ne sais rien moi RIEN de tes problèmes. Tu as une escorte rien que pour toi. Profites en.

* Il salua les personnes présentes *

- Bon courage avec lui.

* Il repris sa marche vers son appartement et soupira de soulagement *
* Plus loin, il s'arrêta et regarda le groupe qui semblait toujours se débattre avec JP *
* Il souria sadiquement : ce fardeau n'était plus le sien *
* Sans quitter des yeux la scène, John entreprit de traverser la route *
* Un énorme vrombissement sortit le photographe de sa rêverie: Une voiture accélérais de manière violente, et il y avais qu'un abrutis au milieu de la route *
* Par instinct John sauta en avant, le plus haut qu'il pu, mais cela n'avais évidement pas suffit : Sa jambe gauche toucha le pare brise de la berline noire qui dévia a peine sa trajectoire *
* La voiture freina violemment pour ralentir devant le groupe, un homme cagoulé sortis du toit, armé, et visa ouvertement JP *

C'est une blague ?!


* Sa jambe était bien évidement douloureuse, mais ca allait, il craignait surtout pour la scène qu'il regardais de loin; impuissant *
* Et si les dires de Jean Paul n'étaient pas totalement dus à des hallucinations notoires ? *

HRP: Un peu moins inspiré sur ce coup ^^

______________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuri wolfwound

avatar



Messages : 214
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 28
Localisation : le havre

MessageSujet: Re: paranoiaque   Mer 30 Mar 2011 - 19:44

Hj bon alors après réflexion et laissé un temps d'attente suffisamment important, j'ai décidé de passer ton tour Casey. Ne m'en veut pas mais a l'époque ou j'écris ce message ça fait presque 2 semaine que tu ne t'es pas connecté donc je prends des mesures pour que le topic ne coule pas. FHj

Yuri : a couvert!

*Réagissant d'instinct, Yuri plongea attrapant le civil au passage le forçant à se coucher derrière une voiture tandis que les balles fusaient dans son sillage*
*Faisant bien attention a resté derrière la voiture Yuri sorti son 9mm de sa holster et chercha un angle de vue tandis que les balles touchaient la voiture comme des bêtes enragés*
*N'ayant aucun moyen de sortir de sa planque sans être immédiatement transformer en passoire, Yuri tira trois fois au juger plus pour riposter qu'autre chose*

*Après quelques secondes le tireur se rendit compte qu'il ne pouvait pas passer à travers la voiture de force et arrêta de tirer, saisissant sa seule chance de salut, Yuri se releva dans l'instant et tira vers la fenêtre du conducteur décidé a empêcher la voiture de bouger. Malheureusement pour lui, la vitre se révéla blindé et sa balle n'eue aucun autre effet que craqueler la vitre*
*Le tireur du toit le mit en joue et se prépara à tirer mais il fut toucher au bras et du se replier à l'intérieur*

*Yuri se retourna pour chercher le civil des yeux et eu la surprise de le voir détaller a toute jambe loin du commissariat*

Yuri : Gabrielle occupe toi de l'autre! Je me charge de celui la!

*Il cria en partant dans une course pour rattraper le civil alors les policiers choisirent cet instant pour sortirent, leurs armes a la main et la voiture partie en vitesse le plus vite possible loin du commissariat*

*Après quelques secondes de courses Yuri rattrapa le civil et sauta en lui bloquant les jambes au passage l'obligeant à s'étaler dans la neige de tout son long*
*Alors que le civil essayait de retrouver ses esprits Yuri l'attrapa par le col et l'obligea à se relever pour pouvoir lui faire face*

Yuri : tu refais ce coup la encore un fois et je m'assurerais personnellement que tu ne pourras plus le faire.

*Le civil acquiesça et paru se calmer, ce que fit Yuri aussi*

J'ai peut-être était un peu dur, après tout il a pas l'habitude de ce genre de situation le pauvre.

Yuri : on est la pour te protéger ok? on va pas te laisser tomber et on va pas laisser d'autres personnes te faire du mal. Reste avec nous et il t'arrivera rien.

*Yuri ramena le civil vers la voiture en restant dans son dos, arrivé à la voiture il chercha l'autre civil des yeux et eu le plaisir de voir que celui-ci avait également survécu. Sans se presser Yuri planta le civil sur place et se dirigea vers l'autre qui semblait avoir été blessé bien que pas gravement*

Yuri : écoutez je sais pas vraiment comment vous vous appeler mais apparemment des gens en veulent à votre ami et il pourrait chercher à l'atteindre en s'en prenant à vous. Je pense que vous devriez venir avec nous pour ce soir, on va prendre ma voiture et on va essayer de vous trouver un endroit sur pour la nuit tous les deux.

*Alors que l'homme allait répondre le téléphone de Yuri sonna, il le pris de sa poche et l'alluma remarquant qu'il avait un message, il appuya sur le bouton qui lui permettra de voir directement ce message et son cœur rata un battement devant l'image qui s'offrait à lui. Une image d'une femme. Une femme qu'il avait aimé. Une femme morte depuis longtemps. Une photo récente*

*Yuri se tourna va sa coéquipière et il feignit de ne rien avoir vu d'intéressant sur le téléphone*

Yuri : Gabrielle je conduis et on s'arrête au premier magasin d'arme sur le chemin, j'ai quelque chose a faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle Adam

avatar



Messages : 301
Date d'inscription : 26/10/2010
Age : 29
Localisation : Lyon

Dossier du personnage
Age du personnage: 32

MessageSujet: Re: paranoiaque   Sam 16 Avr 2011 - 12:51

* Lors de la fusillade, Gabrielle avait eut le réflexe de protéger la première personne qui se trouvait dans son entourage. Elle se jeta alors sur son autre coéquipier. Il tomba à terre, et impuissant ne put sortir son arme. Il regarda alors la jeune femme, qui anticipa ses paroles, lui montra l’impact d’une balle stoppée par le mur. Elle lui avait sauvé la vie. La balle aurait dut s’arrêter dans sa gorge. Yuri ordonna alors à la jeune femme de surveiller l’autre civil. L’aliéné s’était enfui. Il avait eut tellement peur, qu’il ne savait pas comment réagir. C’était compréhensible. La fuite était une échappatoire que pas mal de civil choisissait. La jeune stars se releva, et se rapprocha du deuxième civil. Elle l’interrogea sur son état de santé. Heureusement, celui-ci n’avait pas été touché.*

« Va falloir être plus prudent à l’avenir, et surveiller ces civils de près. Cette histoire sent mauvais »

* Elle demanda alors à son autre coéquipier s’il avait les clés de la voiture. Négatif. Elle se sentit alors encore plus malpolie que bête. Elle ne connaissait même pas le nom du deuxième agent qui l’accompagnait.*

Casey : Casey Ryback.

Gabrielle : Enchanté, je suis Adam Gabrielle.


* Même si Casey n’affichait aucun sourire et aucune émotion, Gabrielle sentait que le courant plus. Il est normal qu’en sachant leurs noms respectifs, leur relation avançait. Enfin ce n’était pas comme s’il avait échangé leurs numéros non plus. Yuri avait réussi à rattraper le débile. Si Gabrielle le considéré comme un abruti, c’est qu’elle pensait fortement qu’il ne lui fallait pas grande intelligence pour s’adonner à des idioties pareils. Que quelqu’un en veuille à sa vie, elle le comprenait mais qu’il soit si … si fou, sa elle ne le cautionnait pas. Après tout, elle ne l’aimait guère, et l’idée de protéger un malade mentale ne la réjouissait pas plus. Mais bon, comme sa mère le lui répétait souvent, ce n’est que par des épreuves bien difficiles à ses yeux, que Dieu fait grandir l’homme. Elle serra sa petite croix en argent, et attrapant le deuxième civil par l’avant bras, lui ordonna de se rapprocher de la voiture. Le véhicule étant dos au mur, la protection ne serait que plus efficace. Elle attendait ainsi ses coéquipiers, et le dernier civil.*

Gabrielle : Je pense, monsieur, qu’on devrait mettre à votre ami une camisole. Histoire qu’il ne s’amuse pas à recommencer à jouer les sprinters.

* Elle demanda sur ce, que Casey surveille le civil. Elle n'était administrativement pas sous les ordres de Yuri. Et s'entêta à aller chercher des gilets par balle, et de plus ample munitions. Son intuition lui ordonnait la prudence. Afin qu'elle se sente un peu plus en sécurité, elle n'oublierait pas les rations de survie, et les torches.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: paranoiaque   

Revenir en haut Aller en bas
 

paranoiaque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La balade des gens heureux [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resident Evil RPG :: Les sections spéciales :: Le Commissariat De Police-