AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Le forum ouvre à nouveau ses portes. Bienvenue à tous dans cette nouvelle aventure pleine de nouveautés.

Partagez | .
 

 The Mercenaries [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Benjamin Mornant

avatar



Messages : 398
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 34
Localisation : Rockfort Island

Dossier du personnage
Age du personnage: 33 ans

MessageSujet: Re: The Mercenaries [Terminé]   Mer 27 Oct 2010 - 8:20

HJ : je précise que mes posts se basent sur la chronologie classique de Resident Evil et donc des évènements du 28 septembre... Si cela entre en contradiction avec les actions de certains, n’hésitez surtout pas à me le faire remarquer (comme l’explosion de l’hôpital qui suit)...

[Raccoon City - 28/09/98, 20 PM]

Hunk – Night Hawk...
Raven – Alpha Team de Night Hawk...
Hunk – Night Ha... Possib... aux envir...ssarriat, délai sup...
Raven – Alpha Team de Night Hawk... Alpha Team de Night Hawk... Répétez.
Hunk – Ni...awk ...lité aux env... du com... délai ...nutes.
Wind – Putain de liaison radio... Il demandait probablement un peu de rab’ en temps.


*Benjamin se contenta d’acquiescer silencieusement, une fois de plus, aux propos du flegmatique british avant de laisser son regard neutre aller et venir sur les différents voyants lumineux du cockpit de l’appareil. L’habitacle du Black Hawk était plongé dans une semi-pénombre cramoisie, entourant d’une aura inquiétante les deux membres d’équipage vêtu de noir et casqué de blanc qui s’affairaient à préparer leur phase d’approche. Voilà une semaine qu’ils avaient effectué la pose, depuis le QG de Chicago, du commando USS commandé par Mister Death sur Raccoon City... Le capitaine James Cooper en personne... Quelques heures plus tard, leur hélicoptère avait abandonné, sur ordre direct du conseil, la mission de récupération et décroché vers la frontière canadienne, les deux équipes au sol ayant été présumées mises hors de combat. Le gargantuesque Hugg au physique d’ogre, Sword l’Ecossais méthodique et Skull le silencieux Allemand de l’Est... La crème de l’élite d’Umbrella Corporation débitée en quartiers de chair sanguinolents par une créature dont les rugissements, mêlés aux hurlements d’agonie de ses victimes, hantaient encore l’esprit du jeune homme. Le jeune copilote regarda brièvement en contrebas, comme s’il espérait entrapercevoir par le biais d’une bouche d’égout entrouverte la silhouette furtive de James Cooper, lorsque les propos de Wind le ramenèrent à la réalité*

Wind – Ok... Coupe le projecteur « Kid », on va attendre d’avoir de nouveau la liaison radio.
Raven – Découplage... Effectué.
Wind – Bien... cela lui évitera au moins d’avoir à traverser une foule de personnes désireuses tout autant que lui d’embarquer à bord.


*Raven imita son équipier en abaissant à son tour la JVN fixée sur son casque, même si de nombreux brasiers éparpillés aux abords immédiats du vieux commissariat permettaient presque d’y voir comme en plein jour, lorsqu’une immense explosion retentit... Le souffle en résultant fit violemment tanguer le Black Hawk, arrachant un élégant « shit » des lèvres du pilote anglais qui tenta tant bien que mal de stabiliser l’appareil à l’aveuglette, la lueur intense dégagée par la déflagration ayant fait disjoncter les intensificateurs de lumière de l’équipage. Dans un grondement titanesque, le centre hospitalier universitaire de Raccoon City s’effondra sur lui même, déclenchant de fait un véritable tsunami de poussières et de particules métalliques. L’air ainsi saturé en vint à brouiller artificiellement les émissions radio, plongeant l’habitacle de l’hélicoptère dans un grésillement permanent entrecoupé de brefs silences...*

Raven – Alpha Team de Night Hawk... Alpha Team de Night Hawk...
????? – Alpha... ici Goblin 6, nous sommes... point K12 dans les égouts ! Nous ne pouvons pas bouger…
Wind – J’ai l’impression qu’il n’est pas le seul à avoir survécu...


*Ajouta Wind, passablement intrigué par l’apparition de cette nouvelle interlocutrice à la voix paniquée. La communication leur était parvenue accidentellement, alors que Raven effectuait régulièrement des bonds de fréquence pour essayer de rétablir la communication avec Mister Death... D’autres voix se firent entendre, notamment celles de membres des forces de l’ordre, apparemment tout aussi dépassés par la situation que Goblin 6, ainsi que celle d’un animateur d’une radio locale. Le ton de ce dernier laissait par ailleurs présager que sa santé mentale avait définitivement vacillé.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fox Gray

avatar



Messages : 169
Date d'inscription : 23/10/2010
Age : 25
Localisation : Liège St, léonard

Dossier du personnage
Age du personnage:

MessageSujet: Re: The Mercenaries [Terminé]   Mer 27 Oct 2010 - 9:25

Après d’interminable tentative pour communiquer avec la population vivante, on répondit enfin à Fox. Un autre membre des STARS c’était déjà une bonne nouvelle, manquait plus qu’a savoir ou il était car a l’autre bout de la ville ça deviendrait beaucoup moins plaisant.

-Hahaha a la bonheur Alan Wake, je pensait être tous seul dans se bled...

Fox aurait préféré une jolie voix séduisante et bourré de charment de l’autre coté de la ligne mais bon, depuis le temps qu’il essaye de joindre quelqu'un , ça parait bien d’avoir trouver quelqu’un.

-Je me représente donc, je sui Gray Fox également membre de STARS, je ne connais pas la situation exacte dans la qu’elle nous sommes et je n’ai aucun détaille sur se qui c’est passer, pourrai-je savoir ou vous étés ?...un conseil…armé vous et tiré sur tous se qui boite, bave, gémit ou grogne avec la tête en putréfaction.

Fox attendait la réponse de son correspondent quand il vit trois zombie en train de déjeuner.
Ils étaient peut-être a plus de 50 mètres et pourtant l’odeur lui arrivait jusqu’au narine qui provoqua cher fox une légère envie de vomir.
Pas la peine de se faire remarquer quitte à souffler encore cinq minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan Wake

avatar



Messages : 84
Date d'inscription : 24/10/2010

MessageSujet: Re: The Mercenaries [Terminé]   Mer 27 Oct 2010 - 15:15


-Je me représente donc, je sui Gray Fox également membre de STARS, je ne connais pas la situation exacte dans la qu’elle nous sommes et je n’ai aucun détaille sur se qui c’est passer, pourrai-je savoir ou vous êtes ?...un conseil…armez vous et tirez sur tous se qui boite, bave, gémit ou grogne avec la tête en putréfaction.

*Alors que ces informations lui parvenaient à l'oreille,il eu comme un flash,une vision d'un évènement tout récent.Les images lui venaient de façon anarchique...
D'abord il vu le barman courir vers son bar alors que deux clients le collait de près en grognant et en crachant.L'un deux le mordu la jugulaire pendant que l'autre attaqua la moité de son bras droit qui restait cramponné au bar.*

*Puis il se rappela être sortit par la porte de derrière et avoir heurter la benne,le choc l'avait fait vaciller.*

*Quelque pièces du puzzle manquaient encore dans l'esprit embrumé d' Alan Wake.*

*En reprenant ces esprits, le jeune STARS déglutit le long du mur, sa blessure lui donnant la nausée et la position debout étant inconfortable avec ce qu'il présumait être une côte fêlée; il se mit à fouiller le reste du comptoir à la recherche d'une boite de premier secours mais il ne trouva rien que quelque efferalgans qu'il prit.*

*Il rappela son ancien interlocuteur.*

-Ici Alan Wake vous me recevez ? Je suis au J'S Bar j'ai de quoi me défendre,qu'elle est votre position à vous.


Hj : on peut se rejoindre dans un nouveau post dès que tu aura décidé du lieu de rendez vous.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier REIXET

avatar



Messages : 186
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 28

Dossier du personnage
Age du personnage: 33 ans

MessageSujet: Re: The Mercenaries [Terminé]   Mer 27 Oct 2010 - 17:16

Jeune femme : Whoua !! Je ne l'avais pas vu venir celui-là.... Oh euh.... Moi je m'appelle Shenny Marguleis, je suis étudiante vétérinaire.... Oui ça va, et vous ? Vous êtes tout seul ?

*Les présentation sont faites, mais la jeune femme a l'air soulager que je soit là, le hic.*
- Oui, je suis seul, je vous ai vu échapper a ces créatures. Le problème ces que je n'est que deux chargeurs celui dans mon arme et un autre.
*Des tires se font entendre vers le nord. Remarque que les zombies sont attirer par le chien qui ne sais par où partir*
- Ces votre chien ? *Regarde le nombres de zombies s'approchant de lui* Ils sont trop nombreux, nous ferions mieux de partir.
*Finit de casser la vitre d'où l'homme m'avait attaquer. Pointe mon arme en avant et allume la lumière. Cherche dans la pièce quelques chose pour ce défendre... rien d'intéressant. Je me dirige vers la jeune femme n'ayant pas l'air très entrain a laisser son pauvre chien au mains de ses cadavres ambulant*
- Vous inquiétez pas, on va trouver un moyen de sortir d'ici. Il faudrait allez chez moi, il y a des armes et on pourra se reposer un moment... j'espère.

*Laisse la jeune femme et prend l'initiative d'ouvrir la porte pour arriver dans un couloir... Avance doucement dans le corridor pour passer devant une petite salle de bain d'où sortait des sanglots d'une personne apparamenent de sexe féminin. J'arrive sur le pas de la porte et voit une femme, les mains recouverte de sang, tenant un couteau de cuisine ensanglanter. La femme assise par terre tenait dans ces bras ce qui est ou était apparament sont jeune fils, la gorge bien ouverte... du sang gisait le long des deux individus*

- Agent S.T.A.R.S madame, vous avez...
Femme en pleure : Non... J'étais obliger... j'étais obliger... mon... mon marie a mordu notre fils au visage... et...
- Je comprend madame, restez calme. Ils vous ont rien fait ?
Femme en pleure : Je ne pense pas... je n'arrive plus a me souvenir ce qui ces passer...
- *M'avance doucement dans la petite salle de bain* Madame, laissez votre fils. Je vais...
Femme en pleure : N'APPROCHEZ PAS ! *Pointe son couteau en ma direction*
- *Lève mon arme* Madame, je ne suis pas la pour vous faire du mal, ne vous inquiétez pas.
Femme en pleure : Je ne veux pas de votre aide, je vous restez auprès de mon fils et de mon mari.
Où est l'étudiante !
- Restez là madame, je reviens.

*Me retourne et tombe nez a nez avec un homme infecté qui ne perd pas de temps pour me sauter dessus. Je le retiens avec ma main droite puis le repousse violemment contre le mur du couloir. Va pour lui donner un coup de poing et le faire tomber au sol, j'attrape une lampe et la fracasse a répétition sur la tête de l'homme maintenant "mort". Je me relève et voit l'étudiante non loin*

- Venez, nous devons partir si vous voulons nous en sortir.
*Je m'avance rapidement vers la porte d'entrée de l'appartement. N'entend aucun bruit provenir sur couloir. Je me retourne vers la jeune femme*
- Je vous explique, on va allez chez moi. Mon appartement est a quelques rues d'ici. Et ne vous inquiétez pas, je serais là pour vous maintenir en vie et vous sortir de cet enfer. *Lui fait un clin d'oeil*

*Ouvre la porte du couloir et sors de l'appartement rapidement*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shenny Marguleis

avatar



Messages : 24
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 28

MessageSujet: Re: The Mercenaries [Terminé]   Jeu 28 Oct 2010 - 8:41

*Shenny fut surprise et déçue de voir que l'agent des S.T.A.R.S était tout seul, mais elle savait qu'il était bien entrainé et de toute façon dans cette situation, elle était bien contente d'avoir de la compagnie... Bien vivante !!* Deux chargeurs... Il va falloir économiser les balles, ou bien trouver des objets assez résistants pour se défendre. Après les tirs de coup de feu, Shenny reporte sont attention sur Inu, dont les zombies se rapprochent tout doucement...*

- Oui c'est mon chien, Inu, on ne peux pas le laisser là !!

*Reixet finit de casser la vitre d'où le zombie est sortit, rentra la pièce et alluma la lumière, Shenny remarqua qu'il avait du y avoir de la bagarre ici, tout était renversé ou cassé... Shenny reposa son regard sur le berger allemand....

- Vous inquiétez pas, on va trouver un moyen de sortir d'ici. Il faudrait allez chez moi, il y a des armes et on pourra se reposer un moment... J'espère.

- Non ! Je ne peux pas laisser Inu, C'est tout ce qu'il me reste !! Je ne peux pas l'abandonner.... On doit trouver un moment un moyen de le remonter jusqu'à nous !!

*L'agent se retourna pour ouvrir une porte au fond de la pièce... Par elle ne sait quelle chance Shenny pu voir qu'il y avait une grosse poubelle à côté d'Inu, et elle comprit qu'il ne pouvait pas sauter dessus car elle était ouverte. Avec de l'élan, le jeune femme pouvait sauter sur le toit à côté et ensuite redescendre en contre-bas grâce à différents pentes accessible et ainsi rejoindre la poubelle. Shenny jeta un coup d'œil à l'appartement et ne voyait plus le S.T.A.R.S, alors elle prit son élan s'appuya sur la rambarde du balcon et sauta vers le toit où elle atterrit brusquement. Inu suivait du regard sa maitresse, et aboya, Shenny se dirigea vers le bord du toit, et se hissa sur la petite pente pour atterrir sur une large corniche, heureusement. Ensuite, elle atteignit une seconde corniche, puis une troisième avant d'atteindre la poubelle dont elle ferma le couvercle.*

- Inu vient vite dépêche toi !! Allez saute !!

*Inu s'exécuta avec une grande habilité, mais un zombie attrapa la patte du chien et commencer à tirer...*

- Oh non ! Tu vas le lâcher tout de suite !!

* Sans trop savoir comment, Shenny donna un coup de pied dans la tête du zombie, qui lâcha prise, Shenny aida ensuite Inu à se hisser sur la corniche et ouvrit ensuite la poubelle... Après que la jeune femme et le berger allemand se retrouvèrent sur le toit, Shenny s'assura que les zombies n'ont pas pu la suivre et voulut se retourner ers Inu, mais celui-ci avait disparut... Mais d'un seul coup elle l'entendit aboyer, le son venait du balcon où elle se retrouvait plus tôt, Inu avait réussit à sauter...*

- Alors toi tu m'épate quand même !! *Les mains posées sur les hanches et avec un grand sourire*

Shenny exécuta son saut et rentra sans l'appartement avec avoir fait un câlin à Inu, qui lui donna une belle lechouille en guise de remerciement. La jeune femme rentra dans l'appartement et vit le zombie à terre le crâne, ou du moins ce qu'il en restait à la base; fracassé. Après l'appel de l'agent des S.T.A.R.S, la jeune femme s'exécuta et le suivit à travers l'appartement, elle avait tellement hâte de sortir d'ici qu'elle ne fit pas attention aux pleures du femme dans l'appartement...*

- Je vous explique, on va aller chez moi. Mon appartement est à quelques rues d'ici. Et ne vous inquiétez pas, je serais là pour vous maintenir en vie et vous sortir de cet enfer

L'agent des S.T.A.R.S lui fit un clin d'œil, Shenny ne put s'empêcher de sourire, elle savait bien que le fait de dire "ne vous inquiétez pas" était un réflexe, même si pour ce genre de situation il avait vraiment de quoi s'inquiéter... Mais au moins, elle n'était pas seule, et était avec un agent très bien entrainé, ce que lui remontait au moins le moral. L'agent ouvrit la porte du couloir et s'y engouffra, Shenny le suivit, accompagné d'Inu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle Adam

avatar



Messages : 301
Date d'inscription : 26/10/2010
Age : 29
Localisation : Lyon

Dossier du personnage
Age du personnage: 32

MessageSujet: Re: The Mercenaries [Terminé]   Jeu 28 Oct 2010 - 14:38

Raccoon city 28/10/1998

"Code bleu, code bleu. Tous les agents hors services sont priez de se rendre au commissariat le plus rapidement possible. Code bleu... "

*Lorsqu’elle entendit cet appel, il y eut un déclic dans sa tête. Elle ramassa ses affaires étalés sur le banc de l’abri bus et commença à courir. Un bon entrainement de footing. Sa ne lui poserait pas de problème. Elle était sur le point de rentrer chez elle, quant sa radio se fit entendre. Elle habitait dans la périphérie de Racoon City, et elle devait prendre le bus momentanément pour rejoindre son domicile. Bus qu’elle attendait depuis 2 heures déjà. Elle devait se supporter encore longtemps les transports en commun, puisque sa voiture était en réparation.
C’était sa première semaine chez les STARS. On lui avait chaudement recommandé de prendre connaissance des rapports de la mission du manoir. Chose qu’elle s’était empressée de lire attentivement, et de retenir les moindres détails. Après tout, c’était une informatrice dans l’âme. Farfouillé dans les recoins, c’est sa vocation.*

" Plus vite, cours plus vite, feignasse, il en va peut-être de la vie de nombreux civils "

*Elle se mit donc à courir de plus en plus vite. Puis elle s’arrêta à un carrefour. Elle était pétrifiée l’instant d’une seconde. Des dizaines de voitures étaient accidentées. Pourtant aucun secours n’était présent. Son devoir l’appela, elle s’approcha des rescapée tout en mettant une main dans la poche de son jean, celle qui comportait un couteau de chasse. Le genre de petits accessoire qu’on s’offre pour s’assurer, que personne ne viendra vous embêter, et qui reste pratique, puisqu’il n’est pas visible. Et oui, elle était en tenue civile. Elle se changeait à chaque fois pour quitter le commissariat, mais conserver tout de même sa radio. Etre en civil comportait des avantages, c’était sans doute un comportement héréditaire des militaires russe, en raison de nombreux attentas sur ses congénères slaves.
Elle approcha un homme d’âge mur qui venait de sortir de la carcasse de sa voiture, bléssé à la tête.*

Gabrielle " Vous allez bien, monsieur ? "
Homme bléssé " Ma femme, est coincée dans la voiture, aidez moi ! "


*Gabrielle fit le tour de la dernière voiture accidenté. La femme était inconsciente, et sa jambe avait l’air coincée par la boîte à gant enfoncée.*

Gabrielle " Attendez-moi là ! Je vais faire le tout, pour savoir si quelqu’un peut nous aidés "

*L’homme hocha de la tête. En regardant de plus près sur les autres voitures, certaines n’avait plus de chauffeur. Ils s’étaient enfui, sûrement. Elle arriva à la première voiture accidentée. C’était une voiture de patrouille : vide. Un camion poubelle l’avait percutée, et les détritus de celui-ci brûlaient.
Elle fouilla la voiture de police espérant trouver un kit de premier secours, en attendant de les emmener à l’hôpital.*

"Les secours ne sont pas là, et j’ai l’impression que les rues sont désertes, il va falloir que je revoie mes priorité. La vie de ces citoyens est entre mes mains "

*Une jolie résolution, mais quoi ne servait pas à grand-chose. Sans uniforme, sans arme, elle était démunie. Pourtant, une drôle d’impression d’insécurité lui vint, comme si une arme pouvait les aider à survivre. Elle inspecta les autres voitures, et réussi à décoincer un petit garçon et sa mère. C’étaient les seuls survivants de ce tragique accident.*

Gabrielle: "Je vais devoir vous emmener à l’hôpital. Je ne possède pas de voiture en état de marche, il va falloir marcher. Mais d’abord aidez moi à débloquer la femme de cet homme ."

*Les citoyens obéirent, et réussirent tant bien que mal à libérer la femme. Gabrielle pensa la plaie du genou de celle-ci, mais cela ne suffit pas à arrêter complètement le saignement.*

Gabrielle "Dépêchons-nous "


*La petite troupe se mit en route en direction de l’hôpital à pied, cherchant une voiture. C’était le mari le plus fort physiquement, et il avait insisté pour porter sa femme, qui était toujours inconsciente. Gabrielle réalisa que ce "secours" ne rimait à rien, elle ne faisait pas le poids, mais elle essayera quand même.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Mustang

avatar



Messages : 35
Date d'inscription : 21/10/2010
Age : 25

MessageSujet: Re: The Mercenaries [Terminé]   Jeu 28 Oct 2010 - 20:26

*Peter s'appretais à partir lorsqu'il entendit une voix au loin l'appeller*

Sarah-Peter Mustang, une survivante Ici!


*Il se retourna, et se dirigea vers la provenance de ce qu'il avait entendu, devant lui apparaissait une jeune femme, Peter pensa qu'elle avait entre 20 et 30 ans, elle était assez attirante mais n'était pas bien grande, il faisait bien au une tête voir deux de plus qu'elle*

-Comment vous connaissez mon nom ? Vous avez entendu mon nom ? Je suis bien content de voir une survivante ici.......Excusez moi je devrais faire les présentations Peter Mustang équipe Delta de l'U.B.C.S. et vous ?



Dernière édition par Peter Mustang le Ven 29 Oct 2010 - 18:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fox Gray

avatar



Messages : 169
Date d'inscription : 23/10/2010
Age : 25
Localisation : Liège St, léonard

Dossier du personnage
Age du personnage:

MessageSujet: Re: The Mercenaries [Terminé]   Ven 29 Oct 2010 - 9:20

Fox écoutait attentivement son correspondant, le J'S Bar lui rappelait quelques choses et il dut aller trifouiller dans ses souvenirs pour se rappeler que c’est l’établissement ou il avait pris ça première cuite à Raccoon City.

- Ici Gray Fox, Ok je vois ou c’est, je pense en a voir pour plus d’un quart d’heur a vous rejoindre, si vous avez de quoi barricadé le bar et empêché que quoi que se soit de rentree ça serait vraiment utile.

Fox se rappela l’itinéraire du chemin a utiliser et pourtant…il ne pouvait s’empêcher de sentir la plan foireux a des kilomètres, mais pourquoi… c’est alors qu’il se souvenu qu’il y avait une animalerie juste a un pâté de maison du bar… Fox risquait de faire de belle rencontre en chemin.

-Ici, Gray Fox je me met en route vers votre position, bonne chance.

Fox se retira de la voiture en morceau et vérifia que son arme de poing était bien chargée avant de s’aventurer dans les rues autrefois si calmes pour ses bons citoyens et aujourd’hui tout aussi calmes car ils sont tous mort.


====> J'S bar (suite with Alan Wake)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Varkos

avatar



Messages : 390
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 28
Localisation : Confidentielle.

Dossier du personnage
Age du personnage: 61 ans

MessageSujet: Re: The Mercenaries [Terminé]   Ven 29 Oct 2010 - 13:20

*du blabla de scientifique... voila tout ce dont on pouvait tirer des documents dans les ordinateurs. Logiquement selon les informations qu'ils avaient eu, les scientifiques de la liste devaient rester dans ce bâtiment en cas de contamination de ce genre afin qu'une équipe les récupère. Visiblement ils n'étaient pas tous de cet avis. John regarda sa montre... ils avaient encore le temps. Johnson continuait de chercher toutes informations pouvant leur être utiles. Les évènements de Raccoon City auraient des répercussions importantes même si le grand public ne s'en rend pas compte... ces mots étaient ceux de trois hommes, tous avaient la même vision des choses visiblement. Trent, le Stryge et Essex. Le premier lui était apparue quelques jours avant sa mission, il connaissait tout de lui alors que lui ne connaissait rien de Trent. Il l'informait qu'une mission serait mis en place secrètement pour régler certains problèmes à Raccoon City et qu'il serait membre d'une des équipes, le conseil en avait décidé ainsi. Des S.T.A.R.S avaient découvert la vérité sur les agissements de Umbrella, ils n'étaient pas les premiers et ne seraient probablement pas les derniers...*

Johnson- C'est bon, je sais ou ils sont! Laboratoire Centrale, section Est.
- L'équipe de Hunk s'y trouve pour l'opération visant à récupérer le virus G. Nous ne devons pas interférer dans cette opération!
Johnson- La section Est n'est pas visé, Birkin et son équipe sont dans l'autre section. Logiquement il n'y a que nos cibles!
- Très bien, en route alors!

*Ils retournèrent dans les couloirs, ils devaient rejoindre l'équipe à Fury puis, ensembles, ils devront se rendre dans la section Est du laboratoire afin de conclure cette mission. Au bout de quelques pas, ce que redouter l'équipe se produisit, le générateur de secours ne était à bout. La lumière s'éclipsa en quelques secondes, les soldats étaient dans le noir... et à la merci du virus comme des créatures se trouvant dans les cuves et autres prisons se trouvant dans le bâtiment. Ils activèrent leurs lunettes afin de voir dans le noir. Leur vision était rouge... plus que d'habitude en tout cas! Pas besoin d'instruction dans ce cas précis, chacun connaissait la procédure. Ils avancèrent en formation, chacun sur leurs gardes, couvrant celui qui se trouvait devant eux. Ils arrivèrent devant une impasse, la porte était obstrué par tout un tas de meuble métallique... Fury et sa team n'étaient donc pas passer par la. Ils rebroussèrent chemin, le silence était omniprésent... et la mort aussi. Ses pensées bifurquèrent vers les dires de Trent.*

"Vous ne seraient pas seul en mission dans cet endroit et vous devrez faire usage des actions des autres pour vous en sortir"

*Fury et sa team venait de trouver l'un des hommes de la liste. Celui-ci avait tenté de les agresser mais fut maîtriser en quelques secondes. Il était sale, tremblant, couvert de sueur et surtout cinglé. Le virus n'en était pas la cause mais le chaos de la ville si. Ils commencèrent à l'interroger quand le générateur les lacha... ces quelques secondes de confusion profitèrent à l'homme qui prit la fuite dans le chaos le plus total. Ils ne voyaient rien, seul les bruits de pas, des bruits métalliques et l'agitation de ses hommes couvraient le silence du bâtiment. Après avoir activé leur vision nocturne, ils partirent à la chasse. Ils devaient trouver cet homme, récupérer ses informations et l'éliminer. Ils l'entendaient courir et haleter comme un animal. Il était effrayer et pris d'une crise de folie qui pourrait leur coûter chère s'ils ne le rattrapaient pas. Les hommes arrivèrent dans une salle immense, une salle de stockage visiblement, l'homme y était, ils l'entendaient.*

Fury- Nous sommes ici sur ordre du conseil de Umbrella, nous sommes ici pour vous aider à sortir du bâtiment! Nous ne vous voulons aucun mal.

*L'homme avançait à reculons, il ne voyait rien mais il s'en moquait. Ils voulaient le tuer c'est tout ce dont il était persuadé, Un cri aigu le fit sursauter et il n'eut pas le temps de comprendre qu'il fut soulagé d'un poids en quelques secondes. Bien qu'il ne voyait rien il venait de comprendre que son bras droit était sectionné et que son sang se répandait sur le sol. Il n'eut pas le temps d'analyser la situation qu'il se retrouva au sol en train de se faire déchiqueter le ventre par une créature, son cerveau lui hurlait juste "Hunter"... il se mit enfin à hurler mais le son sortant de sa bouche se stoppa quelques secondes après, il était mort. Il ne put voir les U.S.S arrivant brusquement près de son corps et faisant feu sur la créature de Umbrella... il n'était plus la, à l'exception de son corps. Les hommes de Fury étaient en train de vider leurs chargeurs sur la monstrueuse créature qui se nourrissait de leur cible. D'autres créatures poussèrent des cris aigus, ils n'étaient pas seul dans la salle de stockage. La partie se corsait.*

[05:21:17]


Dernière édition par John Varkos le Mar 2 Nov 2010 - 15:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Mustang

avatar



Messages : 35
Date d'inscription : 21/10/2010
Age : 25

MessageSujet: Re: The Mercenaries [Terminé]   Ven 29 Oct 2010 - 18:15

HJ : je vai juste editer mon message du 28 parce que j'ai fait un gros vent a Sarah donc voila je vous previens le prenez pas en compte silent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurt Plissken

avatar



Messages : 56
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: The Mercenaries [Terminé]   Sam 30 Oct 2010 - 1:27

[Raccoon City - Appartement du Centre Ville, 28/09/98, 02H08 du matin]


???: T'est qui toi?? T'est un flic??

Plissken: Non, moi, je suis un con.

???: T'a une clope, mec?

Sans chercher à en savoir plus, je sors mon paquet de ma poche et lui file une clope, en lui demandant de mettre sa main devant, histoire d'éviter de se faire repérer...Ca doit bien faire quelques heures que je suis dans cet appart, et apparemment, les macchabées se sont éparpillés....Puis, bon, on ne les entendait plus dans le couloir, et par une des fenêtres qui donne sur la rue principale, j'ai pu les voir se lancer à la poursuite de deux autres mecs, qui,à mon avis, ont mal fini.
Je suis donc avec cette femme, enfermé dans cet appart, le temps que les zombies se dispersent. Et au moment où je m'apprete à partir, la femme m'attrape le bras et m'interpelle, presque paniquée.

???: Non, faut pas aller la haut...Y'a pas que les zombies.

Plissken: Comment ca?

???: Je sais pas....Mais ca reagit au bruit, et ca a pas d'yeux. Je l'ai vu tuer mon voisin avec sa langue, il y'a quelques heures...Et ca a une façon de respirer qui te fait frisonner, mec...Alors va pas la-haut, ou sinon, ca nous tuera.

Plissken: C'est p'tet parti.

???: Non....Des fois, on l'entends...Tiens, écoute.

Effectivement, un bruit très étrange se fit entendre dans le couloir, comme une respiration très fort, qui faisait toutefois penser à un espèce de gémissement.....mais comme si la chose expulsait une grande quantité d'air pour effrayer ses victimes. Faisant alors un signe à la fille de rester en arrière, je regarde délicatement dans le judas de la porte pour finalement apercevoir cette.....saloperie, tout en me retenant de balancer un juron bien placé. Créature humanoïde à la peau écorchée, cerveau à l'air, une absence d'yeux et des putains de griffes.....Oh la vache, mais que se passait il dans cette putain de ville. A peine je me remis de cette émotion que la fille m'interpelle à nouveau, à voix basse. Vu que l'autre merde réagit au bruit, il faudra que je parle à voix basse également.

???: Ouais....et y'a pas que ça. Y'a un autre truc qui se balade en ville, et il passe souvent dans le coin. Un espèce de géant, qui se trimballe un lance roquette. Hier, je l'ai vu mettre en pièce 3 flics dans la rue. Ils avaient beau lui tirer dessus, on aurait qu'il était insensible....Viens, suis moi, on va peut être le voir, je pense.

Sans dire un mot, on se positionne près d'une fenêtre. Là, elle me fait signe de ne pas trop se montrer et d'attendre.

???: Il a le pas assez lourd, et vu que la ville est silencieuse, on l'entendra assez facilement.

Elle avait l'air d'en savoir un sacré paquet, et il valait mieux que je l'écoute attentivement. Après tout, dans un sens, elle m'avait permis de ne pas faire le con en m'en prenant à une bestiole des plus étrange, alors.....je ne pouvais que m'assoir près de la fenetre et attendre, sans pouvoir prevenir d'eventuels renforts, de peur que le bruit de la radio n'ameute l'autre aveugle à la langue ici.



_____________________________________________
[Raccoon City - Appartement du Centre Ville, 28/09/98, 05H49 du matin]

Ma compagne d'infortune s'est maintenant endormie, malgré les râles des zombies dehors, et semble dormir paisiblement, tandis que je continue parfois de scruter la rue, à la recherche d'un éventuel survivant, ou juste histoire de m'assurer que les sacs à viandes ont déguerpis, et justement, je n'en voyais plus un seul, ce qui, au fond de moi, ne présageait rien de bon. J'hésitais de plus en plus à ne pas utiliser la radio, mais je voulais éviter de crever pour que dalle, car vu l'apparence de l'autre saloperie, je suis presque persuadé qu'il aurait pu se faire la porte facilement. Je l'ai même entendu repasser une seconde fois dans le couloir, avant de repartir.
Est ce que ce salopard nous flaire, sans réussir à nous trouver pour autant?? Fort probable. La fille m'avait dit que ce truc se repérait au bruit, mais peut être aussi à l'odorat.

Soudain, quelque chose me tire de mes pensées, un bruit bizarre, comme si un marteau pilon frappait le sol de la rue. Je me décide alors à m'extirper doucement de ma cachette afin de regarder dans la rue, et là.......


*Oh putain de merde.*

Grand comme une armoire normande, baraqué au possible, habillé d'une combi noire, et portant un lance roquette dans la main droite, un espèce de frankenstein géant déambulait dans la rue, tranquillement, marchant aussi paisiblement qu'un macchabée, mais possédant malgré tout des mouvements classiques, sans être ralenti par une quelconque putréfaction. Je pouvais même voir que cet enfoiré semblait chercher quelque chose, car il reluquait dans les voitures et les camionnettes de la police....Il fallait que je réveille la fille, mais au moment où je posais la main sur elle, elle se réveilla en hurlant,heurtant une commode lui servant d'appui, ce qui, au passage fit tomber différents objets d'un meuble positionné derrière elle, et...comble de l'ironie, l'un de ses objets, heurta la fenêtre, pas assez fort pour la casser, mais assez pour faire du bordel et attirer l'attention du monstre, qui pointa alors son lance roquette vers la fenêtre.

Musique d'ambiance: Nemesis is coming

"MERDE, BOUGE GAMINE."

Trop tard pour elle, car si j'ai eu le temps d'aller me jeter derrière un des canapés, la pauvre proprio de l'appart fut prise dans l'explosion de la roquette qui toucha le rebord de la fenetre, explosant à l'impact. Pas la peine d'aller la voir pour comprendre qu'elle n'y a pas survécu. Dehors, j'entends le monstre rugir, puis se mettre à courir, et là, j'entends ses bruits de pas, puissants, alors qu'il se dirige vers l'immeuble ou je me trouve. Inutile de comprendre qu'il vient pour me faire la peau, ne me laissant pas d'autre choix que de me ruer vers la cuisine et emprunter une échelle de sortie qui mene soit dans la rue, en bas, avec un grand nombre de zombies, soit, sur le toit, avec la possibilité de croiser l'aveugle de service......Mais a peine ai je franchi la fenêtre que j'entends la porte qui vole en éclat, suivi d'un nouveau rugissement de ce monstre.
Ne pas réfléchir, foncer, courir....FONCER....Je monte les marches de l'échelle aussi vite que je peux, mais mes pas résonnent, et, au nouveau rugissement de ce monstre, je percute assez vite qu'il m'a grillé, surtout lorsque je vois son visage balafré me reluquer méchamment, ce qui me motive à l'idée de monter cette foutue échelle bien plus vite. J'ai juste le temps d'atteindre enfin le rebord du toit que je m'empresse de m'y jeter, en dégainant rapidement mon arme, histoire de m'assurer que rien ne m'y attends. En 3 secondes, le check est fait, et je constate que la voie est degagé.
Un bruit semblable à une explosion retenti alors dans la ruelle. Jetant alors un coup d'oeil, je vois que mon adversaire s'est payé le luxe d'enfoncer la fenêtre et également le mur l'entourant, sans percuter que les échelles de secours seraient un peu trop lourde pour lui.

J'entends la structure métallique qui plie facilement, sous le poids de ce monstre, et en moins de 10 secondes, la totale lâche, faisant chuter la créature rugissante au fond de la ruelle, avec son arme à la main, avant de s'écraser violemment sur le sol ..


Musique d'ambiance:
Fell the tense


Apparemment, il est K.O pour le moment....J'ai vraiment eu une veine de cocu, sur le coup.


"Tu croyais savoir voler, ducon?"

Je regarde à nouveau autour de moi, histoire de m'assurer que je suis seul...Apparement, aucun signe de l'autre écorché, et j'en viens à me dire que le grand costaud au Lance-Roquette peut lui avoir démoli la tronche...bien que ca reste de l'ordre de l'hypothese.
Je m'assois alors sur le sol de l'immeuble, et attrappe ma radio dans le but d'avertir tout le monde, mais avant, je contacte Hauk, histoire de lui faire mon rapport.

Plissken: Ici Kurt, répondez.

Hauk: Ici Hauk...Que se passe il, Plissken.?

Plissken: Je viens de me faire courser par un enfant de putain de 2 mètres armé un lance roquette, et une gueule de déterré, voilà ce qui se passe. Ca faisait pas parti du marché, alors le contrat est rompu. Je préviens les autres, et allez vous faire foutre, Hauk. Moi, je dégage.

Je change alors rapidement de fréquence, passant de celle de la base, à la fréquence d'urgence, utilisé par l'ensemble des membres Umbrella et U.B.C.S. Que n'importe qui m'entende, j'en ai rien à foutre, mais si on peut me faire amener un hélico, ca serait royal, tout comme il vaut mieux que je prévienne les autres.
Une fois la fréquence réglée, je balance mon message.

"Ici 1ere classe Kurt Plissken, je suis coincé sur le toit d'un immeuble du centre ville, et je préviens aimablement qu'une espece de sous-merde géante s'amuse à dessouder tout ce qui bouge. Son signalement est le suivant: Mesure plus de 2 mètres, porte une combi noire intégrale sur le corps,une gueule de frankenstein et un lance roquette à la main, avec une furieuse tendance à vous courir après en défonçant le décor tout en hurlant. Si quelqu'un m'entend, faites gaffe à votre cul, car il est véloce, ce salopard....Ici Kurt Plissken, j'émets sur la fréquence d'urgence.....A vous, bordel."

J'avais plus qu'à attendre que quelqu'un me réponde. Pour le moment, j'étais temporairement en sécurité, bien que le cri de l'autre salopard se fit entendre. Apparemment, il tournait toujours dans le secteur....Merde, pourquoi c'était toujours pour ma pomme? J'avais reussi à lui échapper, mais pour combien de temps?? Allait il se lasser et partir de lui-même, ou bien resterait il ici, dans le but de me pourrir la gueule une fois pour toute?
J'aurais le temps d'y réfléchir, tandis que je me grillais une nouvelle clope, en attendant bien tranquillement une réponse. Je ne préfère même pas me risquer à un coup d'œil, bien que je me doute qu'il est toujours dans la ruelle, à essayer de me trouver. Pour preuve, son cri résonne encore, tandis que j'examine ce qui me reste de munitions.....Mes deux magnum, et 18 balles chacun, soit 6 speeds loaders, et une grenade, sans parler du fait que j'avais perdu mon M4 lors d'un affrontement avec les zombies......Super, c'était vraiment pas l'opulence......Et l'autre qui continuait de rugir....Bordel, il recuperait vite.....Pour le moment, j'étais coincé...il fallait faire le mort, ne pas lui donner de raison de s'amener, en priant pour qu'il dégage à un moment où un autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey Ryback

avatar



Messages : 51
Date d'inscription : 29/10/2010
Age : 26
Localisation : Tam Quan

Dossier du personnage
Age du personnage: 51 ans

MessageSujet: Re: The Mercenaries [Terminé]   Sam 30 Oct 2010 - 14:35

Hj: Je m'incruste, si cela gêne dites le et je supprimerai mon post.


27 Septembre, Raccoon City

*La nuit venait de tomber, sur la petite ville de Raccoon City situer dans le Maine. Casey Ryback, ancien Colonel de l'Us Air Force était debout devant la vitrine d'un petit bar de la ville ou un bus venait de le déposer. Il alluma son cigare et entra dans le J.S Bar. L'endroit était sombre mais sympathique, il jeta un coup d'oeil dans la salle. Une dizaine de personne tout au plus, quelques couples mais aussi des personnes seules comme lui. Il s'avança jusqu'au comptoir et salua le barman de la tête.

- Bonsoir, une bière s'il vous plait.

*Le barman sortit une bouteille du réfrigérateur et lui tendit.*

- Barman - Vous n’êtes pas du coin ? Votre visage ne me parle pas.

*Le vieux borgne sourit, il passait rarement inaperçu. Son regard se perdit dans la salle puis revint sur le barman*

- Non, je viens d'arriver. Je suppose qu'il n'y a que les habitués qui vienne ici.

- Barman - Le plus souvent oui, mais parfois il m'arrive de voir de nouvelles têtes.


*Les deux hommes discutèrent pendant un moment, peu à peu la salle se vidait. Ryback consulta sa montre. 23 heures passé, il était temps pour lui de partir. Il paya ses consommations, demanda l'adresse d'un hôtel et quitta l'établissement. Dehors, un petit vent venait de se lever, rien de bien méchant mais il remonta le col de sa veste. L’hôtel était situer à un bloc du bar, il lui fallu une dizaine de minutes pour s'y rendre. Il paya pour deux nuit et monta dans sa chambre. Il se déshabilla, prit une douche puis s'installa sur son lit, il alluma un cigare en pensant à la journée de demain. Il avait prévu de passer à l'agence immobilière afin de trouver un appartement. Il écrasa son cigare et s'endormit*

28 Septembre, Fin d'après midi

*La journée touchait à sa fin laissant le vieux borgne content, sa recherche d'appartement avait porté ces fruits. Dans deux jours, il s'installerait dans une petite maison situer dans la banlieue. Il avait également discuter avec l'agent immobilier d'un possible emploie à Raccoon, ce dernier avait laisser à Casey quelques bonnes adresses. Son regard se posa sur le téléphone, il avait promis à Alex de l'appeler aussitôt arrivé en ville, mais avec tout ça, il avait complètement oublié. Il se leva et décrocha le combiné. Aucune tonalité. Il appuya sur divers bouton rien.*

Merde...

*Il enfila un T-shirt et descendit à l'accueil, à sa grande surprise il n'y avait personne. Il appela mais personne ne vint. Il haussa les épaules, se pencha sur le comptoir et décrocha le téléphone mais cette fois encore aucune tonalité. Le vieux borgne posa le téléphone et réfléchit un instant. Une bière ne lui ferait pas de mal et il pourrait également téléphoner.*

J.S Bar, 19h42

* Contrairement à la veille, le bar était désert. Il s’approcha du comptoir et salua le barman*

- Alors personnes ce soir ?
- Barman - Non, c'est plutôt étonnant. j'ai toujours du monde à cette heure d'habitude. Mais bon, sa va surement arriver. Je vous sert une bière ?

- Oui, merci. Vous avez un téléphone que je pourrai utiliser ?

- Barman - Vous montez les escaliers, à votre droite.


*Ryback le remercia de la tête et grimpa les marches. Le téléphone se trouvait bien à l'endroit indiqué. Il décrocha le combiné mais cette fois encore aucune tonalité. Il soupira, il devait y avoir des travaux sur les lignes. Il reposa l'appareil et ouvrit la porte des toilettes sur sa gauche. Puis alors qu'il se lavait les mains, il entendit des cris et des détonations provenant de l'extérieur. Il se pencha par la fenêtre mais ne vit rien. Probablement une fête en ville, ce qui expliquait l'absence de monde dans le bar. Il sortit et retourna dans la salle, il alla au comptoir pour prévenir le barman du dysfonctionnement de son téléphone mais celui-ci avait disparut. Il attendit et finit sa bière, cela faisait maintenant une vingtaine de minutes que le barman avait disparut et le vieux commençait à se poser des questions. Soudain un gémissement se fit entendre.*

Qu'es que...

*Il se leva et s'approcha d'une porte situer derrière le comptoir, il allait tourner la poignée lorsqu'une tache sombre au sol attira son attention. Il s'accroupit, prit un mouchoir dans sa poche et le frotta.*

Du sang...

*Il attrapa un couteau poser sous le comptoir et ouvrit la porte, la il vit une chose à laquelle il ne s'attendait absolument pas. Une femme brune était penché sur le corps du barman et lui mangeait ce qui restait de son visage. Il mit un coup sur la porte pour attirer l'attention de la jeune femme, celle-ci se tourna vers lui et se leva. Le vieux borgne resta immobile en contemplant la brune. Son pull était couvert de sang et il lui manquait une main. Son visage quant à lui était en lambeau une joue arracher et les lèvres noires*

- Restez ou vous êtes, un pas de plus et vous irez le rejoindre.

*Mais elle ne semblait pas l'entendre, elle fit un pas vers lui et comme promis Casey attaqua. Un coup de couteau rapide et meurtrier lui ouvrit la gorge nette. Le sang coula de la blessure mais la jeune femme ne semblait pas s'en rendre compte. Certaines drogues pouvaient faire oublier la douleur, ce qui pouvait expliquait la main et le visage. Mais la gorge...*

Elle devrait s'écrouler, le manque d'air aurait du la tuer

*Il ne faisait pas le poids. Il referma la porte et recula. Il se tourna vers la vitre et aperçut des visages presser contre la vitre. Tous avaient le même regard vide que la jeune femme*

- Houston, nous avons un problème....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eva Ashbury

avatar



Messages : 149
Date d'inscription : 22/10/2010

MessageSujet: Re: The Mercenaries [Terminé]   Dim 31 Oct 2010 - 10:53

[Daniel] - " J'imagine que je suis monté pour rien... va falloir redescendre... c'est ça ? "

*Eva ne prêta vraiment attention aux paroles de Daniel, elle scrutait les environs de son regard d'acier et essayait de chercher une issue possible pour tous les deux. Elle pouvait entendre les coups désespérés des zombis contre la porte qu'elle avait refermée -porte qui n'allait sûrement pas à céder- et mémorisa l'environnement qui l'entourait. Les choses n'allaient pas tarder à se compliquer, elle le sentait bien. D'un, elle n'avait pas assez de munition pour survivre à ce cauchemar. Deux, ils se trouvaient dans une situation désavantageuse, elle pouvait entendre les gémissements des morts-vivants derrière la porte, mais aussi vers le sol -ce qui indiquait que ces monstruosités sentaient leur présence- et trois, Daniel n'avait pas tord. Il était plus un boulet pour elle qu'autre chose, mais le devoir l'appelant, Eva ne pouvait laisser tomber un civil, sa conscience et son intégrité ne le lui permettrait jamais.*

*Prenant une profonde et lente inspiration, elle l’expira doucement entre ses lèvres et décida de tenter le tout pour le tout. S’il fallait sortir d’ici avant que les zombis ne viennent les chercher, autant faire le tout pour le tout et descendre par l’escalier de secours. Eva se dirigea lentement vers le bord du toit et baissa les yeux pour voir où en était la progression des zombis d’en bas, ceux-ci se trouvaient encore loin de l’échelle et ils pouvaient donc s’échapper par là sans vraiment craindre d’être attrapé par ces mangeurs de chair. Eva fit quelques pas en arrière et se tourna enfin vers Daniel pour lui répondre :*


[Eva] – « Il n’est pas question de vous laisser tomber ! Mon devoir est de vous protéger, donc c’est ce que je ferais. Voilà ce qu’on va faire pour s’échapper de ces monstres : Nous allons descendre par les escaliers de secours et nous diriger vers un endroit plus sûr, qui est le commissariat. Je pense que là-bas, nous aurons plus de chance de nous en sortir vivant, qu’ici. Je vais descendre en premier et quand je vous ferais signe que tout est ok, descendais rapidement l’échelle de secours. Prêt ? On y va ! »


*Eva prit son arme et commença à descendre l’échelle tout en regardant au niveau du sol si les zombis étaient proches d’elle ou non. Comme ils se trouvaient encore loin d’elle, elle descendit rapidement de l’échelle et inspecta les alentours. Comme personne ne venait, Eva fit signe à Daniel de descendre, une fois descendu, ils se dirigèrent rapidement vers le commissariat.
Arrivés devant la porte du commissariat, Eva se tourna vers Daniel et lui tendit son couteau de combat.*


[Eva] – « Tenez, prenez ça ! Je suis désolée mais je n’ai que ça à vous proposer. Cela vous permettra de mieux vous défendre le temps de vous trouver autre chose… »

*Ils venaient d’ouvrir le portail menant au commissariat, quand un grand fracas se fit entendre derrière eux. Eva se retourna et aperçut deux cerbères montrant les crocs et s’apprêtant à les attaquer. Eva ne prit pas le temps de réfléchir et poussa en avant Daniel vers l’intérieur du commissariat et la referma d’un claquement.*

[Eva] – « Ne sortez pas d’ici ! Je m’occupe des chiens, allez chercher de l’aide. Nos chemins se séparent ici, je vais entrainer les cerbères hors d’ici ! »

*Eva esquiva le premier cerbère, puis se mit à courir vers les rues, essayant de s’échapper des cerbères qui la poursuivaient.*

NB : Je quitte le topic, car de nombreuses incohérences ont faits que je dois revoir l’histoire d’Eva. Désolée Daniel de te lâcher ainsi, mais je n’aurais pus continuer le rp, sachant qu’Eva n’est plus une stars en 98.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarah Cooper

avatar



Messages : 13
Date d'inscription : 22/10/2010

MessageSujet: Re: The Mercenaries [Terminé]   Dim 31 Oct 2010 - 13:39

"J'ai entendu votre nom effectivement, je suis Sarah Cooper spécialiste en recherches prioritaires pour Umbrella."

¤Sarah se releva un peu plus devant le jeune homme, elle se tenait toujours le bras qui commençait à être vraiment douloureux mais elle en ferai abstraction encore un peu. L'objectif premier était de rester en vie et dans l'immédiat trouver un ordinateur connecté au réseau d'Umbrella donc une tâche assez simple pour le moment mais les armées de morts étaient légion par ici ce qui compliqué un peu le boulot.
Elle regardait tout autour d'elle pour constater qu'ils n'étaient que tout les deux dans la ruelle, une chance à ne pas rater, la mort n'étant pas loin mieux valait la retarder le plus possible que de se jeter dans la gueule du loup directement sans prendre de précaution.¤


"Vous savez ce qu'il se passe? Enfin je sais ce à quoi est du le chaos, mais je ne m'attendais pas à voir l'U.B.C.S si tôt à Raccoon city, à moins que nous soyons passé en alerte maximum... Vous savez où je peux trouver un Ordinateur stable?"


¤Elle ne tournait pas autour du pot, le temps ne s'y prêtait pas et il était clair que si elle ne se faisait pas aider s'en était fini. L'odeur du sang qui la recouvrait du à sa blessure allait attirer irrémédiablement les méchant commis zombies dans un bref délais si ce n'était dans quelques minutes, secondes... Enfin bon l'enfer sur terre n'était pas une bonne raison pour céder à la panique.¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faith Liberty

avatar



Messages : 68
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: The Mercenaries [Terminé]   Lun 1 Nov 2010 - 2:30

28 septembre - Racoon City

Faith écrivait sur une page d'un vieux journal intime. Une habitude qu'elle conservait même après s'être échaper de Umbrella. Elle avait toujours écrit d'aussi loin qu'elle se souviennent. Avant c'était dans des ordinateur, mais depuis son évasion, c'était dans ce livre vierge. Elle aimait beaucoup mieux le contact du crayon sur la feuille, le temps de réflexion, l'effort de l'écriture semblait venir plus facilement ainsi.


"Je suis libre depuis quelque moins maintenant, mais autour de moi, c'est toujours l'enfer. Est-ce mieux un enfer que l'on choisis ou un imposer ? Je suis persuader que le premier est le mieux. Je pourrais fuir, je suis convaincu que j'en ai les moyens, mais je ne le veux pas. Si j'exècre les gens d'Umbrella, j'ai été créé pour protégé les humains et je compte bien faire de mon mieux. Et c'est ici qu'on a besoin de moi.

C'est un véritable bordel ici, des zombis, des monstres, c'est le buffet pour la mort qui rôde, mais je vais faire de mon mieux pour la frustrer. Chaque vie sauver, c'est un peu une mission réussi. Comme j'aimerais être assez forte pour les sauver tous. Si cela pouvait permettre de les sauver tous, je sacrifierais ce corps volontiers, je ne suis faites que pour cela de toute façon. Et cependant, je ne puis me le permettre, car si je mourrait, je ne pourrais plus sauver personne.

Je les envies néanmoins quelque part, ses humains. Il sont réelle, il ont connu l'affection, l'amour, la fraternité, la vrai vie quoi. Ce sont toute des choses si merveilleuse qu'elle mérite de se battre pour. Moi je n'y ai pas droit, mais je veux qu'eux puisse continuer à faire vivre ses sentiments si beau. Alors je vais continuer de me battre, jour après jour. Il le faut, c'est ma programmation..."


Dans la pièce, il y avait continuellement du bruit, des voix, qui provenait de différente radio, toute pirater par Faith pour entendre les lignes sécurisé des différentes organisation. Faith se leva et se rapprocha de l'un des poste. Elle croyait avoir entendu un homme appeler à l'aide. Elle appuya sur un bouton et rembobina la cassette qui allait avec la radio et le message se fit entendre à nouveau.


"Ici 1ere classe Kurt Plissken, je suis coincé sur le toit d'un immeuble du centre ville, et je préviens aimablement qu'une espece de sous-merde géante s'amuse à dessouder tout ce qui bouge. Son signalement est le suivant: Mesure plus de 2 mètres, porte une combi noire intégrale sur le corps,une gueule de frankenstein et un lance roquette à la main, avec une furieuse tendance à vous courir après en défonçant le décor tout en hurlant. Si quelqu'un m'entend, faites gaffe à votre cul, car il est véloce, ce salopard....Ici Kurt Plissken, j'émets sur la fréquence d'urgence.....A vous, bordel."

Faith remis en marche le magnétoscope et se dirigea rapidement vers la sortie, attrapant au passage un grand bâton dépliable et son Jericho 941 F. Elle prit son long manteau et parti vers le centre-ville. Une grosse bestiole, c'était pas bien, et qui que pouvait être cette homme, il était de son devoir de le sauver et de protéger d'autre innocent en tuant la créature. Ce serait sa première rencontre avec autre chose que du zombit, et elle espérait sincèrement être à la hauteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle Adam

avatar



Messages : 301
Date d'inscription : 26/10/2010
Age : 29
Localisation : Lyon

Dossier du personnage
Age du personnage: 32

MessageSujet: Re: The Mercenaries [Terminé]   Mar 2 Nov 2010 - 18:53

*Gabrielle était décontenancée. Leur groupe n’avait parcouru que qu’une dizaine de mètres en 30 minutes ! Les blessés les ralentissaient. Il était toutefois hors de question de les abandonner.*

« Si seulement on avait une voiture ! »

*Aussitôt demandé aussitôt exaucé. Gabrielle s’étonna même du pouvoir de la volonté sur la réalité. Pourtant, son inquiétude grandissait. La ville était déserte. Le silence régnait, pourtant, elle était persuadée que quelqu’un ou quelque chose vivait. Il lui semblait même que des monstres aussi terrifiants qu’affamé approchaient, et guettait les blessés. La mère du petit garçon courut vers le véhicule, qui était abandonnée, porte ouverte et clef sur le contact. Trop étrange et trop facile. Il fallait se méfier.*

Gabrielle : « Madame, faites attention, on ne sait jam… »

*Gabrielle fut interrompue. La femme se fit attaquée par un SDF. Il se jeta sur elle et la mordit au cou. Elle hurlait de douleur, et l’enfant accompagnait ses cris. Le SDF ne lâchait pas prise, au contraire, il enfonçait encore plus profond sa morsure, pendant qu’il mâchait le morceau précédent.
Il mâchait. Gabrielle se précipita vers l’inconnu, en prenant le soin de déplié son couteau. Elle s’arrêta. La chevelure courte et brune de la femme baignait dans son sang. Ses yeux ouverts, devenaient vitreux. L’homme mangeait de plus bel, et de bon appétit. Gabrielle comprit alors, l’horreur qu’elle avait devant elle.*

« ебля чудовище, que Dieu m’en soit témoin, je te renverrai de là où tu viens. »

*Inconsciemment, et poussée par la rage, Gabrielle se jeta sur le SDF, et le jeta à terre. Il poussa un râle, et se releva lentement. Il leva les bras et marcha vers celle qui l’avait agressé. C’est à ce moment que l’homme blessé à la tête l’appela et lui jeta un pied de biche, que Gabrielle s’empressa de ramasser. C’était un peu mieux que son couteau. Elle qui n’avait jamais joué au Base Ball, voilà qu’elle se retrouvait à prendre la pose d’un lanceur. Et c’est là qu’elle remarqua la différence de décomposition de la tête du SDF qui était antérieure à celle de son corps.*

« Frappe le sur le crâne, sa fera plus de dégâts. »

*Et de toutes ses forces, elle prit un élan et frappa sur le côté droit du crâne de la créature. La masse osseuse éclata, la cervelle suivit son prédécesseur et le zombie se coucha sur le sol, en râlant. Histoire de donner un adieu à la STARS, de toute façon, ses congénères s’occuperait d’elle.
Le petit garçon s’empressa de rejoindre sa mère. Il pleurait. Portant ceci ne toucha pas Gabrielle qui se dirigeait maintenant vers la voiture, en espérant ne pas tomber sur d’autres monstres. Elle inspecta les sièges, le coffre qui contenait quelques bidons vides. Le capot était froid. Elle mit le contact, et le véhicule démarra sans trop de caprices.*

Gabrielle : « Montez ! »
Homme bléssé : « Ayez un peu de décences envers cet enfant, mademoiselle. »
Gabrielle : « Si vous ne montez pas maintenant, votre femme mourra vidée de son sang. »


*L’homme blessé, se précipita vers la voiture de couleur foncée. Un modèle qui avait déjà quelques années, et à en juger par l’usure, quelques bons kilomètres au compteur. Il installa sa femme sur le siège arrière et retourna pour prendre le garçon de force dans ses bras. Il l’emmena, et le posa sur le reste de place de la banquette arrière. Il ferma la porte, et se plaça à côté de Gabrielle. Celle-ci enclencha la première vitesse, et la voiture avança vers l’hôpital.
Le petit garçon ne pleurait plus, il enfouie sa peine au fond de lui. Dans le rétroviseur, Gabrielle aperçut le corps de la femme se relevait. Ceci n’échappa pas à son passager.*

Homme bléssé : « Elle … »
Gabrielle : « Non, c’est trop tard, elle est morte. Ce que vous voyez, c’est un monstre semblable au SDF. Une fois mordue, vous êtes contaminée. »
Homme bléssé : « Comment le savez-vous ? »
Gabrielle : « J’ai lut de nombreux rapport sur ce phénomène, et j’avoue que je n’y avais jamais été confrontée. On va dire, que je m’en sors pas mal. Je m’appelle Gabrielle, et je fais partie de l’unité STARS. »


*Elle laissa son passager digérer ces dernières paroles. Il était certains, que d’autres zombie les attendait, et que l’hôpital serait infecté, pourtant, elle n’avait pas les compétences pour soigner cette femme. Elle n’avait pas le choix. Dans une dizaine de minutes, ils arriveraient à destination. Elle savait pertinemment que sans arme, elle était foutu, et que d’autres créatures encore plus diaboliques que les zombies, étaient tapis dans l’ombre, prêt à frapper…*

*Va à l'hôpital*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Mustang

avatar



Messages : 35
Date d'inscription : 21/10/2010
Age : 25

MessageSujet: Re: The Mercenaries [Terminé]   Mar 2 Nov 2010 - 19:28

Citation :
"J'ai entendu votre nom effectivement, je suis Sarah Cooper spécialiste en recherches prioritaires pour Umbrella.Vous savez ce qu'il se passe? Enfin je sais ce à quoi est du le chaos, mais je ne m'attendais pas à voir l'U.B.C.S si tôt à Raccoon city, à moins que nous soyons passé en alerte maximum... Vous savez où je peux trouver un Ordinateur stable?"


-Je n'ai aucune idée de ce qui se passe en ville,au départ mon équipe à été envoyé ici sous prétexte d'une émeute qui avait mal tournée, et l'on devait donné un coup de main aux flics de la ville. Mais la vrai raison elle, je ne la connais pas, tout ce que je sais c'est qu'à chaque fois que quelqu'un est mordu par ces cannibals on se retourve trnasformé à son tour....Vous dites que vous savez, la raison de se carnage, j'aimerais bien que vous puissiez éclairer ma lanterne, apres il faudrait d'abord penser à vous soignez avant de trouver un ordinateur. Mais il y en a au commissariat, ils n'ont pas été endommagés, mais le probleme c'est qu'il grouille de ses infectés. Vous avez une ame ?

*Peter sorti son pistolet et le tendis à la jeune femme qui se tenait en face de lui, il voulait des explications, et des réponses à ses questions et seule cette femme pouvait lui en donner. Il allait tout faire pour la protéger afin qu'ils puissent s'en sortir tout les deux sain et sauf.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Varkos

avatar



Messages : 390
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 28
Localisation : Confidentielle.

Dossier du personnage
Age du personnage: 61 ans

MessageSujet: Re: The Mercenaries [Terminé]   Lun 8 Nov 2010 - 7:25

*Les premières balles qui touchèrent les créatures furent celle de l’arme de Johnson, les deux équipes furent enfin ensemble contre l’ennemi, le hic c’est qu’ils étaient toujours en sous nombre face à l’ennemie, ce bâtiment renfermait le plus important stock de créature de type Hunter de Raccoon City et eux n’étaient que 6, 6 contre une trentaine de créatures qui n’avaient qu’une envie, les déchiqueter. Ils vidaient leur chargeur en continuant d’avancer, le scientifique était mort mais ils avaient sa clé USB, le reste n’était plus que détail, ils avançaient et riaient sur tout ce qui bouge, il n’avait que ça à faire pour s’en sortir, il n’y avait pas de réflexion possible, l’ascenseur n’était plus qu’à quelques mètres… les soldats se couvraient mutuellement, vidant leur chargeur sur leur assaillant à intervalles régulières, Johnson était en tête suivit de Fury. Les créatures étaient intelligentes, certes moins que les agents mais elles faisaient quand même des adversaires redoutables. Johnson avait atteint la console et tentait de corrompre le système pour que l’appareil arrive au plus vite ce qui n’était pas une sinécure en soit. Fury l’épaulait dans ce problème pendant que le reste de l’équipe vidait chargeur sur chargeur jusqu’à ce que l’un des membres de l’équipe utilise l’arme infaillible face à ce genre de créature… des grenades… l’explosion qui s’en suivit dévasta une partie du couloir ainsi que l’entrepôt, ils seraient tranquille pour quelques temps logiquement. Les agents continuaient de surveiller en attendant que l’ascenseur arrive ce qui ne tarda pas à se faire. Ils montèrent chacun leur tour, les portes se fermant, ils perçurent de nouveau les cris des créatures… ainsi que le compte à rebours, signe que le bâtiment exploserait dans quelques minutes… le conseil de Umbrella voulait que chaque bâtiment ou une équipe se rendrait, ne serait par la suite que cendre et poutre métallique, une façon de cacher leur tort ce qui est stupide quand on sait que le gouvernement va rayer de la carte Raccoon… mais après c’est leur argent et ils en font ce qu’ils veulent ce n'est pas son problème. Une fois de retour dans le hall, Fury fit un bref récapitulatif de ce qu'il leur rester à faire... récupérer les informations de Sarah Lennin, détruire l'hôpital, sortir en vie de ce merdier... le plus simple serait la dernière partie... ils prirent tous la direction de l'hopital, les 6 ombres se fondirent parmi celle de la ville, l'explosion du bâtiment illuminant un bref instant le ciel de Raccoon City, une lumière de plus vue de loin... la ville en était parsemée depuis quelques temps.*


[05:39:17]

Sarah- Pitié, j'ai fais ce que Umbrella voulait de moi... je vous en prie, j'ai une femme, des enfants... *la détonation se perdit dans le bruit de villa*
- Nous avons les données, avec les échantillons du virus que Hunk et son équipe doivent récupérer, Umbrella à ce qu'il désire, il ne nous reste plus qu'un détail à rectifier et on se barre d'ici!
Fury- On ne prend pas l'appareil Alpha, le notre nous attend près du beffroi alors on se grouille!

*Ils avaient les informations, le corps du docteur Lennin ne serait bientôt plus qu'un amas de chair, le bruit de la détonation avait attiré les pseudos humains cannibales dont la ville était dotée depuis quelques jours, une fin ridicule... mais bon s'ils ne voulaient pas faire partie du ridicule de la chose, ils devaient se bouger et au pas de course. La ville était dotée de créature bien plus dangereuse que des cadavres ambulants. Ils étaient informer que le Tyran du nom de Némesis était en ville ainsi que tout une autre gamme de création de ce type venant de Umbrella. Il y avait aussi eu des dégâts avec le virus G selon certaines communications passer entre des UB.C.S, les descriptions des créatures faites pouvait correspondre aux dérives du virus... du moins selon les informations que lui posséder et qui venait de Wesker. Ils avaient prit la direction de l'hôpital, celle ci n'était plus qu'à une centaine de mètres quand le bâtiment s'embrassa en quelques secondes... Fury stoppa la cours e des soldats, visiblement quelqu'un les avait devancé, le bâtiment ne serait bientôt plus que ruines... ils devaient revoir leur plan... ils avaient des ordres précis et ne pouvait appeler l'hélicoptère avant une certaine heure... donc dans 45 minutes... 45 minutes c'était long surtout quand toutes les directives étaient complètes et que la ville était habité par des monstres qui voulait vous becter comme du pop-corn. Contacter l'équipe de Hunk serait contraire au protocole, ne rien faire également. Ils firent une pause... pour quelques minutes même si c'était contraire au règlement... il devait faire le point sur la situation. John regarda la clé USB et la remit dans son barda. Il attrapa ensuite la gourde de Fury... c'était dégueulasse comme eau... bourré d'additif et d'autres conneries probablement mais bon il faisait avec. Il regarda sa montre et avala une nouvelle lampée de la mixture, écoutant les propos de Fury... Sa femme et sa fille étaient loin de tout ça, heureusement. les sentiments étaient superflus en mission certes, en avoir durant une mission était dangereux mais après tout, il n'avait que ça à faire... le laboratoire, il voulait passer par le laboratoire.*

Fury- Les ordres sont clairs, si nous récupérions les données avant l'heure, nous nous devions d'évacuer la ville, le train du laboratoire est encore en marche, il fonctionne sur batterie indépendante, attendre notre hélicoptère pourrait compromettre la mission alors je pense que nous devrions procéder au point B.
- L'hélicoptère arrive dans moins de 40 minutes, se rendre jusqu'au train met autant de temps, je suis d'avis de prendre l'hélicoptère, on est même pas sur que le laboratoire soit encore en état et au vu des rapports faits de certains agents il y aurait des trucs assez dangereux dans les locaux de la firme, nous avons peu de munition et comme tu le dis des données importantes, je suis d'avis qu'on gagne le toit d'où nous prendrons l'hélicoptère et bye bye Raccoon!

[05:51:47]

*Tout avait basculé en quelques secondes, deux membres de l'équipes étaient morts, des membres de l'équipe Alpha étaient au sol également... avant même leur arrivée... ils vidaient leur chargeur sur un nombre important de zombie, des employés de la firme pour la plupart, Fury et Johnson étaient en train de communiquer avec l'hélicoptère... avant qu'une explosion ne brouille les fréquences, sans qu'il ne soit au courant, le type venait d'être une des victimes du Tyran dont il redoutait la présence... empêchant une S.T.A.R.S et un traître de fuir la ville... mais par la même occasion coupant presque toute tentative de fuite de l'équipe de U.S.S. de Fury... ils n'avaient plus qu'une solution, le train servant à transporter les troupes de Umbrella, celui servant à transporter le matériel et les employés étant trop loin de leur point actuel. Ils vidaient leur dernier chargeur, ne leur restant que leur arme de point... la fuite était la seule solution. Ils devaient prendre ce foutue train... si bien sur Fury arrivait à activer l'appareil, une explosion dans le bâtiment, dont la causé était mystérieuse fit passer John à travers la vitre blindé les séparant de la zone test... il se retrouva au sol, dans le brouillard pour quelques instants, sans le virus qui courait dans ses veines il serait mort... et il le serait s'il ne se levait pas maintenant... ses muscles lui hurlaient après mais il n'avait pas le choix... les flammes l'empêcher de voir si les autres membres de l'équipe avaient survécue mais il avait des données sur lui, la mission avant tout. Il se dirigea en titubant vers la porte de la pièce, ouverte par chance et longea le couloir, il arriva de nouveau dans un couloir ou des morts... U.S.S. encore une fois étaient au sol... ce qui avait provoqué la mort d'une bonne partie des Alpha ou des survivants Delta devait être puissant... ou chanceux... et si John le rencontrer il serait probablement sa prochaine victime... Hunk était peut être parmi les victimes mais il n'avait ni le temps ni l'envie de vérifier, comme il n'avait pas envie de vérifier si William était encore la. Il titubait jusqu'à ce qu'il arrive dans un couloir... perturbant le massacre d'un U.S.S par un Hunter... il avait la poisse. Il prit la direction inverse, l'ascenseur le mènerait directement à la surface.*


[06:29:36]

*Des voix de femmes, des détonations, des cris, une explosion... voila tous les bruits qu'il avait perçue en traversant le laboratoire, son oreillette était naze, il ne pouvait pas communiquer avec le reste de l'équipe. Tout ce qu'il pouvait faire c'est fuir, encore... il longeait les railles, celle ci le mènerait en dehors de la ville, l'armée avait verrouillée la ville soite, mais cet endroit était sous la tutelle de Umbrella, il n'aurait aucun ennuis. Une partie du plafond était effondré, il devait emprunter la partie est du laboratoire pour sortir... rebroussant chemin il trouva la porte au bout de quelques minutes... une fois le laboratoire traversée, un contaminée abattue à coup de couteau et la vision d'un lickers mangeant le corps d'un homme, il trouva enfin le chemin de la sortie. Son oreillette grésillait de plus belle, peut être que le manque de communication venait d'un problème de fréquence, une fois en dehors du complexe il y regarderait mais pas avant, il ne devait pas s'arrêter, c'était la première règle de survie... il arriva dans un couloir, une partie du mur était griffonnée et le plafond était effondré en partie mais il y avait une chose importante, la lumière, celle du jour, il accéléra le pas, toujours sur ses gardes, il n'avait plus qu'un couteau et une arme de point, pas de quoi tenir tête à une armée de contaminée si cela devait arriver... au bout de quelques secondes la nature l'accueillis... ainsi qu'un bruit strident qui lui plomba l'oreillette, il désactiva son oreillette un bref instant, une fois les interférences de régler il reprit la communication... Fury et l'équipe était dans le train, il serait dehors dans quelques minutes... la sortie n'était qu'à quelques mètres... il n'avait plus qu'à attendre, encore... les cris, les détonations étaient la pour lui dire bye.... Raccoon ne serait bientôt plus qu'un souvenir, une mission de plus... une ville dans laquelle il ne remettrait plus les pieds.... si seulement il savait.*

[06:41:20]


HJ: Fin de ma participation au sujet, sur l'autre forum j'ai déjà fait le scénario 98 avec John, ce sujet étant une introduction pour se remettre en condition et ayant plusieurs sujets qui m'attendent je le quitte, en tout cas content de voir qu'il fonctionne aussi bien, vous pouvez bien entendu continuer sans moi vu que mon RP n'était pas directement lié aux vôtres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Cooper

avatar



Messages : 325
Date d'inscription : 25/10/2010

Dossier du personnage
Age du personnage:

MessageSujet: Re: The Mercenaries [Terminé]   Jeu 11 Nov 2010 - 1:12

Egouts de Raccoon city, 30 septembre 1998, dans la nuit

*Quelques rats fuyaient un des nombreux couloirs crasseux des égouts alors que le claquement de rangers se faisait entendre. Ces bruits secs provenaient de deux ombres qui évoluaient rapidement dans les méandres des bas-fonds de cette maudite ville. Ouvrant la marche, Hugg vérifia chaque couloir son MP5 pointé devant lui alors que son coéquipier portait la valise d’échantillons de virus qu’ils venaient de récupérer sur le corps meurtri de William Birkin. Cette mission, si dangereuse qu’elle pouvait être, prenait une issue somme toute réjouissante même s’il ne fallait pas écarter le fait qu’il n’était pas encore au point de rendez-vous prévu pour la fin de l’opération. Cependant il fallait admettre que récupérer les échantillons avaient été particulièrement aisé même si l’élimination de Birkin n’était pas obligatoire. Quoi qu’il en fût il ne leur manquait plus que rejoindre l’équipe Bravo qui les attendait à quelques minutes de là et ensuite direction le point d’extraction. Tout à coup comme pour confirmer ce que pensait le géant russe, Hunk s’arrêta subitement interrompu dans sa course par le grésillement de son Comlink.

[Sword] « Equipe Alpha, avez-vous déjà récupérez les échantillons ? »
[Hunk] « Affirmatif, nous serons au point de RDV dans une minute. »

*Il coupa la communication puis rejoignit Hugg qui attendait près d’une bouche d’aération d’où s’échappaient quelques insectes attirés par les néons crasseux qui éclairaient tant bien que mal les couloirs. Appuyé contre un mur jaunâtre recouvert d’humidité, le russe adressa un regard sérieux à son coéquipier.*

[Hugg] « Dépêches toi j’ai pas envie de moisir dans cet endroit. »
[Hunk] « Contentes toi d’avancer. » *lâcha-t-il avec un léger sourire.*

*Même si pour l’instant la mission avait été relativement calme, il était facilement décelable qu’un stress régnait encore et régnera tant que l’opération ne serait pas terminée. Tout à coup alors que les deux alphas allaient reprendre leur progression des pas lourds se firent entendre non loin d’eux. Les deux hommes se regardèrent à travers leurs oculaires puis lentement se dirigèrent vers la source de ces bruits. Finalement au détour d’un couloir ils le repérèrent, une créature qui avait l’apparence humaine mais dont un des bras était anormalement proéminent. Ce monstre portait encore ce qui devait être auparavant une blouse de scientifique reconnaissable au badge arborant le logo d’Umbrella, le reste de son corps était largement tuméfié et déformé. Sa peau avait prit une teinte pourpre mêlée à des tâches rougeâtres qui indiquait l’extrême mutation de la personne qui leur faisait face et qui avançait irrémédiablement vers eux. Les pas de la créature résonnaient dans le couloir où les USS reculaient lentement, devant ses deux proies la bestiole émit un hurlement glauque qui pouvait sans doute être entendu à travers tout le complexe. Finalement la créature mi-humaine reprit sa marche lente et déterminée vers ses deux cibles, le visage aussi inexpressif qu’un bout de marbre sous la pluie. La situation commençait vraiment à sentir mauvais et les deux USS reculaient devant un ennemi qui ne semblait avoir qu’une envie : les empaler avec sa griffe énorme. Hunk déglutit un instant avant de jeter un regard rapide derrière eux, le couloir finissait en cul-de-sac et le seul moyen d’échapper à cette créature semblait être une échelle qui se trouvait sur leur droite cependant il était clair qu’ils ne pourraient pas fuir tous les deux, la bestiole aurait tôt fait d’embrocher le dernier qui grimperait. La seule solution serait donc d’exterminer ce monstre cependant avec une seule main de libre Hunk ne pouvait en aucun cas aider son coéquipier, les tirs ne seraient que trop approximatifs et donc d’aucun aide.

[Hunk] « Tues-la. »
[Hugg] « Manges ça sale monstre. »

*Le géant russe reculait tout en arrosant de plombs la créature qui ne semblait aucunement gênée par les tirs de MP5. Le doigt frénétiquement bloqué sur la gâchette, Hugg comprit très vite que la partie était mal engagée et cela allait être difficile de survivre. D’une voix hésitante, il s’adressa à Hunk.*

[Hugg] « Les balles….. ne l’arrêtent pas. »

*Mais d’où pouvait bien venir ce monstre que rien ne semblait arrêter dans sa quête de tuerie, il fallait trouver un moyen de terminer la mission et donc d’échapper à la mort qui semblait pointer le bout de son nez. Finalement la MP5 de Hugg émit des clics réguliers indiquant qu’il n’avait plus de munitions, le russe n’en démordit pas et sans doute animer par une rage pré-mortem, il empoigna son arme par le canon et se jeta sur la créature pour la rouer de coups. L’esprit de Hunk ne fît qu’un tour face à cette opportunité de survivre et de pouvoir terminer la mission certes en laissant son coéquipier à son triste sort cependant cela faisait partit des aléas des missions du service de sécurité. Survivre était la priorité même si ca passait par un acte de pure lâcheté après les objectifs comptaient avant tout et la camaraderie passait largement en second plan. Ne perdant pas une minute, l’USS posa la mallette sur le sol humide puis l’ouvrit avec fracas, il attrapa un des tubes contenant le fameux liquide violet qui attisait tant de convoitises. Il le conditionna dans un petit container puis l’accrocha à son ceinturon, s’il devait se battre tout seul il était nécessaire qu’il soit en pleine possession de ses moyens. Il se releva alors que Hugg était en train de se déchainer sur la créature qui ne semblait pas broncher face aux coups du russe. Cooper posa un dernier regard sur son coéquipier puis sans s’attarder plus longtemps, il lui tourna le dos froidement : agir sans équivoque et ne ressentir aucun remord, voilà ce qu’était le professionnalisme. Il se dirigea rapidement vers l’échelle métallique puis grimpa, tout à coup le hurlement de douleur de Hugg résonna dans les couloirs poisseux des égouts: Mr Death avait encore une fois échappé à la mort enfin pour le moment….*
*Hunk s’était orienté tant bien que mal dans les couloirs sinueux et crasseux des égouts puis finalement il arriva à une nouvelle échelle qui semblait le faire parvenir non loin du commissariat. L’USS marchait à pas feutré dans ses couloirs qui étaient remplis de BOW à chaque coin, il émit à nouveau un appel radio pour savoir où en était le Blackhawk.*

[Hunk] Radio « Ici Equipe Alpha, Répondez ! » *fit il brièvement en faisant attention à la moindre présence suspect la main crispée sur sa TMP.

Quelques secondes après le récepteur grésilla un petit instant puis vint une voix masculine.*

[Wind] « Ici Nighthawk. » *fit rapidement le pilote.
[Hunk] Radio « J’ai sécurisé G et je suis tout ce qui reste de l’équipe Alpha. Je suis en route pour le point de Rendez-vous. » *reprit l’USS tout en regardant aux alentours.
[Wind] « Encore une fois, il n’y a que vous à avoir survécu Mister Death. Bien recu, ne soyez pas en retard. *continua le pilote.

*Hunk arqua un sourcil sous son masque en guise de brève indignation puis se lança dans le couloir qui lui faisait face. Arrivé au bout de celui-ci, il prit sur sa gauche et progressa à petite allure dans ce qui ressemblait fortement aux dédales poisseux des égouts de Raccoon. Il vérifia les alentours en pointant le AIMPOINT de sa TMP devant lui puis continua un peu plus loin pour être brusquement interrompue par des râles lugubres qui résonnèrent à quelques mètres de là. Un air sérieux sur le visage, il avança malgré tout puis finalement il arriva devant une petite porte en bois. Son Comlink grésilla à nouveau laissant la voix grave du pilote du Blackhawk s’exprimer à nouveau.

[Wind] « Qu’est il arrivé à Birkin ? »
[Hunk] « Il a été gravement blessé dans l’échange de coups de feu. Il s’est injecté lui-même le virus G et est revenu à la vie. »
[Wind] « Je vois, c’est dommage. Et les autres échantillons de virus G ? »
[Hunk] « Les containers ont été endommagés dans le combat contre Birkin et le virus a probablement infecté toute la zone. Nous allons devoir le contenir. »
[Wind] « Comprit ! Je le mets dans la demande. » *finit le pilote alors que la communication sembla couper brusquement.
[ ??] « Mais Bordel quelles sont ces choses ? »
[Hunk] « Une communication parasite, la connexion doit être mauvaise. »
[ ??] « Cela fait des jours maintenant depuis le dernier contact sur Raccoon city. »

L’USS se trouvait dans un couloir bétonné, humide et crasseux alors qu’il entendait des aboiements derrière une porte en métal. Il soupira un instant avant de se rapprocher petit à petit écoutant attentivement ce qui pouvait se passer derrière. Avaient il repéré sa présence ? Il n’en savait rien cependant ce genre de BOW était particulièrement dangereuse notamment en groupe. Il poussa la porte tout doucement avant de découvrir les trois chiens qui tournaient en rond dans ce qui semblait être le parking du commissariat. Encore une fois, une communication venait de parasiter la fréquence de son Comlink, cela semblait être un agent de police qui avait été pris au dépourvu par des créatures. « Ne bougez plus, n’approchez pas plus…. Aaaaaaaaahhhhhhhhhh ».

Il avanca dans le pièce pointant son arme vers les cerbères, ceux-ci le remarquèrent bien rapidement et des grognements résonnèrent en chœur. Les ABO se jetèrent sur lui sautant sur leur proie du moment. L’USS ne perdit pas de temps et ajusta plusieurs balles sur ces dernières qui s’écroulèrent durement contre le sol bétonné. Il avança de nouveau jaugeant les animaux du bout du canon puis constatant qu’ils étaient bel et bien morts, il continua sa progression tout en écoutant attentivement les alentours. Une nouvelle fois, son Comlink fût parasité : « Est ce que quelqu'un peut m'entendre ? », rien ne semblait plus perturbé le relatif silence qui régnait dorénavant dans cet endroit humide et froid. Il dépassa une voiture de police garée n’importe comment et il reconnût l’agent Cash de l’unité Charlie : « Je ne veux pas l’entendre ! J’ai besoin de renforts maintenant ! ». La situation devenait complètement incontrôlable en ville, la Corporation aurait fort à faire pour endiguer tout le merdier qu’ils avaient engendré. Raccoon était envahie de morts vivants et autres abominations made in Umbrella, cependant cela leur fournissait d’énormes données de combat qu’il serait aisé d’exploiter. L’arme à feu pointée vers le sol, Hunk continua sa marche vers la porte suivante : « Vous écoutez 777 RC Radio, la station chanceuse et ceci est notre dernière émission. ». La réception devait être vraiment mauvaise, il arrivait à capter la radio locale ce qui lui arracha un sourire timide avant qu’il soit de nouveau interrompu. « The Common Cure Safsprin. » il avait eu besoin d’une intervention sur Raccoon city pour entendre les fameuses publicités amères d’Umbrella Corporation. Le ton de la jeune femme qui vantait les mérites des produits de la société ne donnait aucunement l’envie de les acheter : elle n’avait pas dû rester longtemps à ce poste là. Atteignant la sortie du parking il pénétra dans un couloir de transition, dont l’humidité n’avait d’égal que la teinte des murs qui avait largement pali. Quelques râles parvinrent aux oreilles de l’USS qui avançait à pas feutré essayant de faire le moins de bruit possible avec ses rangers. Il se colla à l’angle d’un mur et jeta un coup d’œil rapide à ce qui l’attendait plus loin. « Si nos auditeurs sont encore vivants, quittez la ville. », il fît face aux morts vivants qui l’attendaient tels de vulgaires pots de fleurs, et les braqua avec sa TMP qui cracha finalement du plomb. Ils furent fauchés par les ogives de métal laissant libre passage au soldat du parapluie rouge et blanc. « La municipalité est paralysée laissant les pauvres citoyens à leur triste sort. », en même temps est ce que la municipalité avait prévu une telle catastrophe ? Impossible, Umbrella avait fait pression sur les autorités à coup de pots de vin et de menaces. Comment auraient ils pu se préparer à ca ? La Corporation avait rependu sa toile sur toute la ville, la corruption avait atteint les hautes sphères, on ne pouvait pas dire que cela avait arrangé les choses pour arrêter l’infection qui avait démarré en périphérie de Raccoon. Il continua sur sa gauche accélérant légèrement la cadence, « Ayez la foi, les secours sont en chemin. ».

C’était pitoyable, il ne devait sans doute pas avoir conscience de ce qui se tramait en ville. Il était évident que si l’infection n’était pas contenue, les autorités sanitaires mettraient les lieux en quarantaine. La suite ne serait qu’un enchainement de drames sordides où toute la population finirait en zombies écervelés et ce n’était pas les pauvres tentatives de la police qui résoudraient les choses. Il s’arrêta un instant jaugeant les alentours de son AIMPOINT, « Quick et Fast Relief. Adravil. », il arqua un sourcil puis reprit pour arriver à un grand escalier en marbre. « La station est encerclé mais nous sommes toujours à l’antenne. », il repensa à ce qu’il avait dit au pilote il y avait de cela quelques minutes. Contenir l’infection ne servirait à rien, elle était trop répandue à l’heure actuelle et une intervention dans ce sens se résumerait à un coup d’épée dans l’eau. Il grimpa les marches une à une prétend l’oreille au moindre bruit suspect. Il arriva dans un couloir qui tranchait clairement avec ce qu’il avait pu connaître auparavant. Ca restait austère et lugubre mais l’atmosphère était plus feutrée, moins froide. Il avança puis aperçût ce qui semblait avoir été des policiers au vue de leurs uniformes parsemés de tâches pourpres. Il les ajusta de plusieurs tirs précis avant que ces derniers s’écroulent durement contre les parois. Il continua finalement : « Mais que se passe-t-il dans cette ville ? », il secoua la tête de dépit puis s’attarda sur les différentes portes qui composaient les alentours, chacune d’elles pouvait s’ouvrir brusquement laissant place à une abomination sanguinolente. Il les passa toutes finalement pour arriver au bout du couloir : « Je suis au 553 Warren Street, ils sont sur toute la place. ». Il poussa une porte puis arriva dans ce qui constituait un grande pièce administrative avec un énorme bureau en son centre. Un plafonnier brassait l’air environnant permettant à n’importe qui d’apprécier l’odeur de putréfaction qui régnait en ces lieux. Il arriva à l’entrebâillement d’une porte qui avait été arrachée, « Raccoon est finie. », il reconnaissait encore une fois la voix de l’agent Cash. Étaient-ils en difficulté dans leur secteur, avec la situation actuelle ce ne serait pas étonnant. Il pénétra dans la salle pour percevoir de nouveau plusieurs écervelés qui venaient de repérer sa présence. Il braqua sa TMP sur ces derniers puis pressa plusieurs fois la gâchette, l’arme cracha bruyamment du plomb les transperçant un par un. L’endroit était surpeuplé de BOW, l’USS ne pouvait pas rester trop longtemps ici, il risquerait d’être trop vite submergé. Il se pressa vers la double porte à l’autre bout de la pièce puis l’ouvrit avec fracas, « Escape to Ecstasy. Aqua Cure. », pas le temps de s’attarder sur l’ironie de la situation. Il la referma derrière lui arrivant dans ce qui semblait être une espace de pause avec les distributeurs de cochonneries et autres machines à café. Il tourna la tête vers la gauche alors que derrière lui résonnait déjà les coups de ces précédents interlocuteurs.

« Ces putains de choses ne veulent pas rester mortes. », s’il savait à quoi il s’attaquait ou tout du moins ce qui s’était réellement passé dans la ville, il serait déjà partit depuis longtemps. Il passa une autre double porte pour finalement arriver dans le hall du commissariat de Raccoon city. Celui-ci possédait une architecture bien particulière ainsi le bâtiment possédait deux étages soutenus par des piliers en marbre. Un peu plus bas se trouvait une statue qui reflétait clairement les goûts artistiques du maitre des lieux. Ne perdant pas de temps sur ces détails contemporains, l’USS se dirigea vers l’échelle de secours qui se trouvait à l’autre bout du hall alors que devant lui tomba brusquement une araignée géante. Il empoigna fermement son arme, visa la tête de la créature et appuya sur la gâchette. La BOW encaissa les décharges de plomb comme elle pouvait pour finalement mourir misérablement. Il jeta un coup d’œil au plafond pour s’apercevoir que plusieurs arachnides se baladaient attendant le moment propice pour surprendre leur proie. Encore une fois, il ne fallait pas attendre, Hunk se précipita vers l’échelle puis monta les barreaux aussi vite qu’il pût. Regardant au dessus de lui il avançait d’un pas soutenu pour se diriger vers le coin sud Ouest de l’étage. Il poussa la porte en bois verni, l’oreille alerte au moindre, c’est alors qu’en pénétrant dans le couloir, un râle de Zombie se fit entendre. Le couloir était décoré entièrement de bois, les encadrements de fenêtres, les plaintes cependant la plupart des vitres étaient brisées, le sol était jonché de bris de verre, certains lustres n’éclairaient plus si bien. Une certaine ambiance glauque et lugubre qui pouvait faire froid dans le dos. Un « écervelé »s’aperçût de sa présence puis entreprit de rejoindre sa nouvelle proie, l’USS ajusta la tête du zombie et pressa la détente, la balle arracha l’arrière du crâne de la BOW dont le corps tomba mollement. Hunk avança tout doucement puis en regardant à travers une fenêtre, il vit plusieurs macchabées qui se dirigeaient de son côté. L’Uss eût logiquement un geste de recul puis sa radio grésilla un petit moment avant de recevoir.

[Radio] « Alpha Team, ici Goblin 6, nous sommes actuellement au point K12 dans les égouts ! Nous ne pouvons pas bouger….. » *fit une voix féminine, celle de l’agent Cash qui avait également été envoyé sur Raccoon.

D’autres équipes avaient été envoyées sur Raccoon pour récolter des données de combat, un petit moment avant une autre équipe avait périt. Plusieurs minutes durant l’Uss entendait un des membres de l’équipe qui avait complètement perdu l’esprit et qui rigolait sarcastiquement en répétant « Nous sommes encerclés, nous sommes complètement encerclés. » avant que celui-ci dans un dernier cri d’agonie mourût sans doute dévoré par le même genre de BOW qui était en train de se présenter devant Hunk. Il braqua sa TMP vers les écervelés qui étaient devant lui, tous une bave verdâtre mélangé à du sang visqueux aux lèvres, ils avançaient tout doucement si bien qu’il avait largement le temps de viser. Il ajusta celui qui était le plus près puis lui logea une balle pleine tête, la BOW tomba mollement en arrière bousculant au passage ses camarades de festin, un deuxième qui eût le même sort avant que le dernier décida de presser le pas, les bras tendus vers sa proie. Surprit, Hunk tira dans la rotule de la BOW qui posa consécutivement genou à terre. Il ne perdit pas de temps et administra un coup de pied magistral au niveau de la tête du Zombie qui éclata en plusieurs morceaux. Le soldat déglutit un court instant puis regarda dans les alentours l’oreille tendu au moindre bruit rien apparemment, il continua donc sa progression alors que sa Radio se remit à grésiller, encore l’équipe Goblin 6 visiblement.*

[Radio] « Besoin d’assistance, je répète, besoin d’assistance…. » *fit l’agent Cash sans doute parce qu’ils étaient débordés par le nombre de BOW à combattre, qu’importe Hunk n’irait certainement pas les aider, la mission est la mission.

Il progressait lentement lorsque le couloir tournait brusquement sur la gauche, il se posta au niveau de l’angle puis jeta un bref coup d’œil. Une BOW de type Ivy bloquait la sortie vers le point d’extraction, une créature qui était extrêmement lente mais qui pouvait faire beaucoup de dégâts lorsque l’on ne connaissait pas son point faible l’intérieure de son pistil. Hunk se présenta devant la plante, celle-ci bougea lentement puis ouvrit le « dit pistil », l’Uss ajusta plusieurs tirs précis à l’intérieur si bien que la plante mourût avant d’avoir pu attaquer. La plante tomba tout doucement puis son apparence perdit de la consistance assez rapidement. Il avança en prenant soin de ne pas marcher sur les restes de la BOW lorsque soudain sa radio grésilla à nouveau.*

[Goblin6] « Ne me laissez pas ici ! Nooooooonnnnnn ! Aaaaaaaaarrrrrrrrrrrrrrrrrgggggggggggghhhhhhhhhhh…………… *hurla la jeune femme avant de mourir, encore une équipe qui venait de succomber aux assauts des BOW de la Corp, ce n’étaient pas les pertes humaines qui les étouffaient ceux-là.

[Hunk] «C’est la guerre, survivre était ta priorité. » *répondit Hunk sur un ton sarcastique sachant qu’il n’aurait aucune réponse.

Un sourire jubilatoire s’étira sur son visage alors qu’il approchait de la porte de sortie, il l’entrouvrit, visiblement aucune présence hostile, la TMP pointé vers le sol, il avança tout doucement mais alors qu’il avait largement pénétré sur l’air d’évacuation, un cri très particulier brisa le silence des environs. Ce son très singulier appartenait à la BOW de type Hunter, dans les BOW de masse s’était sans doute la pire, beaucoup plus rapide et plus intelligente qu’un Zombie, ses griffes acérées pouvaient décapiter un homme sans trop difficulté. Et comme pour confirmer les pensées du soldat, un Hunter se présenta sur le toit de l’immeuble, ce dernier sauta sur le sol en dalles de marbres puis se précipita sur Hunk. Ce dernier déjà prêt à cette attaque, avait déjà braqué son arme puis tira une rafale sur le haut du crâne de la créature qui tomba à terre et mourut dans un dernier râle. L’Uss se retourna pour se diriger vers le point d’extraction, sa mission était terminée. Il lâcha un soupire de fatigue puis laissa glisser sa TMP le long de son corps celle-ci tenant avec la bandoulière.

[Hunk] « Mission accomplie, le taux de survie a été de 4%, des pertes humaines négligeables sont à signaler mais après tout c’est la guerre. » fit le soldat tout en fixant l’hélicoptère qui arrivait en même temps que le soleil qui pointait le bout de ses rayons.

Il s’approche du bout du bâtiment puis enlève son masque d’intervention, il venait de réussir à survivre à un enfer sans égal, son surnom lui collait bien à la peau.

[Hunk] « Les objectifs de mission passent avant toutes choses et notamment sur les vies humaines que ce soit civil ou de coéquipier, c’est en gardant ce principe à l’esprit que je n’échoue jamais une mission…. Après tout la mort ne peut pas mourir…. » *pensa cet homme sans scrupule qui ne reculait devant rien pour réussir une mission.

Il esquissa un sourire tout en regardant le Blackhawk atterrir puis il grimpa à bord, il enleva une partie de son équipement puis posa sa TMP sur un des banquettes de l’hélicoptère. Un des pilotes se retourna lui adressant un regard plein de respect, l’Uss ne daigna même pas se retourner scrutant ce soleil qui se levait qui était synonyme de plein de bonnes choses pour lui, l’argent notamment…

[Pilote] « Encore une fois vous avez réussit à survivre à une mission, Mister Death survit toujours….. *fit le pilote sur un ton qui indiquait un profond respect.

Hunk dont le visage affichait un sourire satisfait, s’alluma une cigarette puis tira une bouffée.*

[Hunk] « Oui Mister Death ne meurt jamais… » *songea l’Uss tout en recrachant lentement la fumée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: The Mercenaries [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

The Mercenaries [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resident Evil RPG :: Raccoon City :: Les Rues de Raccoon City-