AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Le forum ouvre à nouveau ses portes. Bienvenue à tous dans cette nouvelle aventure pleine de nouveautés.

Partagez | .
 

 The Mercenaries [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
John Varkos

avatar



Messages : 390
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 28
Localisation : Confidentielle.

Dossier du personnage
Age du personnage: 61 ans

MessageSujet: The Mercenaries [Terminé]   Ven 22 Oct 2010 - 21:53

Citation :
Guide touristique n°12

Un coup d'œil

Bonjour et bienvenue dans la ville de Raccoon!

Comme vous pourrez rapidement vous en rendre compte, notre ville, petite et tranquille, est parfaite pour la vie familiale. Nous avons établi un partenariat avec nos amis de la compagnie Umbrella, afin de créer une situation prospère et stable pour tous. La compagnie Umbrella est une société connue et respectable qui s'occupe de ses employés. Elle a aidée à la création de nombreux aménagements dans la ville, afin de rendre celle-ci toujours plus agréable et plus sûre pour ses habitants. J'espère que vous apprécierez votre séjour dans ma belle petite ville.

Merci de votre attention,

Michael Warren, Maire de la Ville de Raccoon


[Raccoon City] - Hélicoptère de Umbrella Corporation - 28/10/98

Fury- La mission est simple, le conseil veut qu'on récupère les données que possède les hommes de la bande vidéo. Vous l'avez tous vue! On sait qu'il se trouve actuellement dans le laboratoire à l'Est de la ville et qui débouche à la surface. Pour le moment on sait que personne n'en est sortie, et que rien n'y est entrée. Ca ne veut pas dire qu'il n'y a aucun danger au point zéro, vous avez tous eu les rapports concernant les BOW de ce laboratoire et des capacités du virus à transformer les gens en cannibales. La mission devra être effecteur en moins de 24 heures, après ça la ville sera presque totalement hermétique pour que le gouvernement intervienne...
Pilote- On arrivera dans 7 minutes!
Fury- Vous avez compris, alors en action messieurs, vous n'êtes pas payé à reste le cul vissé sur une chaise.

*Les différents membres de l'équipe de U.S.S préparèrent leurs filins pour descendre en rappel. John pensait à l'équipe de Hunk, la mission de son équipe était du même acabit que celle de son équipe, sauf qu'eux devaient récupérer le virus G auprès de Birkin... William! Ils étaient au dessus de la place se situant en face du laboratoire. Il revint au présent, mis son casque et jeta son filin dans le vide, quelques minutes après il se jeta dans le vide arriva au sol moins d'une minute après, le reste de l'équipe était déjà au sol, en position défensive. L'appareil disparut quelques minutes après... le silence revint quelques minutes après. Raccoon était en quarantaine suite aux évènements du Manoir du directeur de Umbrella, Spencer. Le virus T étaient le responsable du chaos visible dans la ville et ses alentours. Les employeurs de John était dans une mauvaise passe... pour le moment du moins.*

Fury- Vos montres sont synchronisé, on bouge!

*La formation d'U.S.S se dirigeaient vers la porte principal du laboratoire de recherche. Il n'y avait rien, aucun corps, aucun survivants, pas de bruits outre des mugissements au loin venant probablement du zoo et quelques détonations en direction du commissariat... au loin un hélicoptère avec une cuve était en direction du dit commissariat... rien ne concernant donc son équipe directement donc! Il se concentra sur sa mission, ils ne mirent que trois minutes à se rendre à la porte. Celle ci était verrouillé, c'était le protocole en cas de problème de ce genre. Johnson avança vers la porte et utilisa son appareil au poignet, une minute après, celle ci était débloqué, ils pénétrèrent dans le bâtiment, celui ci était aussi vide que la ville mortuaire... ils avancèrent au centre du hall après avoir sécuriser la pièce. Fury divisa le groupe en deux, chacun devant se charger des hommes de leurs listes.*

[Heure - 04]


Dernière édition par John Varkos le Mer 31 Oct 2012 - 16:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Mustang

avatar



Messages : 35
Date d'inscription : 21/10/2010
Age : 25

MessageSujet: Re: The Mercenaries [Terminé]   Ven 22 Oct 2010 - 23:23

[Périphérie de Raccoon City]- Fourgon Blindé d'Umbrella Corporation - 28/10/98


Andersen- Ok les gars, voilà le topo, on est en route pour Raccoon City, un incident y à eu lieu et à ce qui paraît les habitants on commençés à s'agiter et à piller la ville. On doit aller arranger la situation sur place, ils vont nous débarquer dans la rue principale, ensuite on se dirigera vers le commissariat donc attendez vous à être mal accueilli. Allez préparer vos armes et tout votre barda, on sera arriver dans cinq minutes.

*Les soldats commencèrent à charger leurs armes, et à ajuster leurs gilet pare-balles. C'était une étape routinière pour Peter, il passait son temps au stand d'entrainement, il était capable de charger et de décharger son arme en moins de deux minutes. Il lança un rapide coup d'oei, aux membres de l'équipe présents, certains avaient l'air paniqués à croire qu'ils n'avait jamais vu d'émeutes, et d'autres étaient près à vider leurs chargeurs sur le premier habitant qu'ils croiseraient. Deux frappes résonnèrent sur la paroie séparant le conducteur du reste de l'équipe.*

Chauffeur- Vous devriez passer à l'avant pour jeter un coup d'oeil.
Andersen- Qu'est ce que ?.......Je croyais que la rue principale était la plus agitée, il y a rien ici, on descend on va suivre le plan et on se rend au Commissariat. Bon ok les mecs vous levez vos culs de ses sièges et vous descendez par derrière.

*Toute l'équipe descendit et sécurisa la zone d'arrivée, contrairement à ce qui était dis dans le briefing la rue était déserte pas un bruit ne se faisait entendre , c'était le silence total. La troupe se mit en direction du Sud afin de rejoindre le commissariat. Après à peine quelques mettres, des cris retentirent dans la rue parallèle suivit de coups de feu, puis plus rien.*

Andersen- Très bien, Jai besoin de trois hommes pour aller voir ce qui c'est passé, Mustang, Smith et Parker vous y aller et vous me donner des nouvelles par radio. Nous on continus vers le Sud, on se rejoint au point de rassemblement Alpha, dans une heure je veux que vous soyez avec nous ! Reçu ?

-A vos ordres ! nous serons au point de rendez vous à temps.

*Les trois hommes se dirigèrent vers la rue voisine, avant de débusquer sur l'endroit d'où était provenus les coups de feu. Toute la rue était sacagée, les voitures renversées et certaines en feu, plus loin quatre silhouettes se dessinaient, elles étaient accroupi par terre et semblaient complètement indifférentes aux appels des trois agents. Smith, Parker et Peter progressèrent jusqu'à être à la hauteur des quatre formes. Une odeur de pourriture se dégageaient d'elles, elles étaient rassemblées autour d'un homme inconscient et le dévoraient encore vivant. Smith s'approcha pour essayer de les éloigner et se fit mordre à la jugulaire et commença à se vider de son sang. Il tomba raide.*

Parker-
Smith ! non ! Merde pourquoi vous avez fait ça ?! Je vais vous fracassez, vous aussi !

*Après quelques secondes le corps de Smith se releva et commença à dévorer les restesde l'homme sur lequel était les quatres premiere créatures. Parker se rapprocha afin d'écarte son collegue du cadavre, mais celui ci se retourna et essaye de le mordre. Peter attrapa Parker par le col et le tira en arriere juste a temps avant qu'il soit mordu.*

-C'est pas la peine d'essayer, si tu t'en rapproche ils vont essayer de te mordre tout comme ils ont fait avec Smith et si j'ai bien compris, tu deviendra comme eux. Il vaut mieux faire marche arrières et rejoindre le reste de l'équipe qui est avec Andersen. Allez vas y je te rejoins dans quelques secondes..

Parker- Très bien, mais tu va faire quoi exactement ?..

-Mon devoir,on doit éviter que ce genre de chose se répandent, j'espère que ce sont les seuls cas dans la ville sinon on va avoir de gros problemes..

*Peter tira un coup de feu pour chaque créature, rangea son arme et rejoigna son collègue, ils commencèrent à se diriger vers le Sud*



[Heure - 03]


Dernière édition par Peter Mustang le Sam 23 Oct 2010 - 9:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarah Cooper

avatar



Messages : 13
Date d'inscription : 22/10/2010

MessageSujet: Re: The Mercenaries [Terminé]   Sam 23 Oct 2010 - 1:30

[Raccoon City] - Laboratoire Hôpital Central - 28/10/98

"Thomas, regardes... Avec les Enzyme de restriction toute la branche d'ADN se décompose!"

¤Une tête chevelue se releva d'un binoculaire, la jeune fille s'étira un peu avant de souffler d'un air mauvais contre le jeune homme qui se trouvait à côté d'elle. Cela faisait plus de 2 semaines qu'ils n'avaient pas respirés l'air frais et qu'ils étaient obligés de se cacher dans un des laboratoire de haute sécurité de l'hôpital. En réalité, ils étaient coincés, les portes étaient verrouillées et le seul moyens qu'ils avaient eut pour boire ou se nourrir était d'emprunter les conduit d'aération pour se retrouver dans la salle de repos du service. Les douches de décontamination qui reliées les deux laboratoires servaient de douche d'appoint afin de se sentir encore humain, mis à part ça, ils étaient bel et bien prisonniers de l'hôpital à vivre sur un générateur de secours qui n'allait pas tarder à tomber en panne d'ici quelques heures.
Ils ne savaient pas si le jour était devenu la nuit et inversement, ils étaient coupés du monde tant et si bien qu'ils n'étaient plus à jour sur la situation extérieur et la propagation du virus depuis la mise en quarantaine.
Sarah s'occupait de rechercher des Bio molécules capables de ralentir ou d'annihiler le Virus pour Umbrella, tant est si bien qu'Umbrella soit encore debout à pouvoir gérer la situation. Elle jeta son badge sur la table de métal et se prit la tête entre les mains en faisant les cent pas.¤


"Thomas: Calme toi Sarah, ça peut plus être pire tu crois pas? On peut s'estimer heureux de pouvoir contenir la séquence ADN quelques heures avant qu'elle se brise!

-Oui, mais a moins qu'elle ne s'adapte graduellement à ce qu'on lui administre elle devrait rester latente... Et puis cet endroit commence à sérieusement me taper sur le système... Thomaaas!"


¤Sarah venait de voir le corps de son assistant tomber sur le sol tel un sac de pommes de terre inanimé, elle se jeta sur lui pour vérifié ses signes vitaux qui étaient introuvables ou plutôt inexistants jusqu'à ce qu'elle remarque les injections sur le bras découvert du jeune hommes. Il avait baissé les bras face à la recherche et avait préféré s'injecter une souche pur afin de mettre fin à ses jours, sauf que la suite nous la connaissons, les morts marches sur la ville semblait la suite logique dans un laboratoire. Que faire? Son cerveau fonctionnait à plein régime et pourtant elle ne trouvait aucune solution pour sauver sa propre vie. Que devait elle faire?
Sarah pris les bras de Thomas et le traina sur le sol jusqu'au mur qui se trouvait dans son dos, là elle attacha le jeune homme avec ce qui lui passait sous la main, elle n'avait d'autre choix que de le garder en semi-vie ou semi-mort pour le moment, il était devenu en l'espace de quelques secondes un sujet d'étude hors du commun. Comment avait-il réussit à tenir jusqu'ici sans montrer le moindre signes avant coureur de la situation? Bien que la fatigue était la sensation maitresse de ce lieu, avec un peu plus d'attention de sa part elle l'aurai remarquée mais non.¤


"Bon, bah maintenant je vais m'asseoir et attendre!"

¤Elle prit son badge estampillé du logo d'Umbrella et le fit tourner entre ses doigts, le regard perdu dans le vide dans un état de réflexion intensif. Elle se coupait petit à petit de la situation afin de voir le problème dans son ensemble tandis que dehors les pales d'un hélicoptère battaient sans fin et qu'une explosion fit vibrer les murs. Elle payerai cher pour savoir ce qui pouvait bien se passer dehors!¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albert Wesker

avatar



Messages : 110
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 29
Localisation : Raccoon City

MessageSujet: Re: The Mercenaries [Terminé]   Sam 23 Oct 2010 - 11:14

28/10/1998 [Lieu : A une heure de Raccoon City]

Cela faisait presque un mois ... Presque un mois qu'Albert s'était injecté le virus fourni par Birkin avant d'aller explorer le Manoir Spencer en compagnie des STARS. Un mois qu'il avait commis une erreur, celle de ne pas avoir été prudent et d'avoir sous estimé Chris Redfied et son insupportable amie Jill Valentine. Une erreur qui lui avait permis de finir empalé par Tyrant dans les laboratoires du Manoir Spencer. Mais Wesker avait réfléchi depuis tout ce temps, sur la façon dont il prendrais sa revanche, mais laissons le temps passer, pansons les plaies et attendons le déclin d'Umbrella.
Albert s'y était préparé depuis longtemps, il savait que la firme ferait une erreur un moment ou à un autre. Ce vieux fou de Spencer en a suffisamment fait.

Retranché dans un centre personnel, une espèce de bunker que nul ne connaissait ou du moins, ceux qui le connaissaient n'étaient plus en vie aujourd'hui. Wesker arpentait les longs couloirs froids du vieux centre d'Umbrella, un des nombreux centres qui avait développé les premières souches. Il se déplaçât tranquillement vers une salle de contrôle entièrement rénovée par ses soins. De nouveaux ordinateurs, de nouveaux scanners, de la nouvelle technologie pour se tenir au courant des dernières informations d'Umbrella.
Le sas s'ouvrit, et Wesker pénétra dans la salle, une salle ronde, un fauteuil noir au milieu, et des écrans autour du bureau. Il prit place dans le siège et lançât la procédure d'ouverture du logiciel.


- "Code 000X23, canal secret de la firme Umbrella."

Ordinateur : "Procédure Enclenchée ..."

- "Quelles nouvelles ?"


Sa voix froide et distante résonnait doucement dans la pièce lugubre. Ses lunettes noires voyaient défiler de nombreuses et multiples informations sur toutes les données de la journée. Puis le voyant blanc devint rouge.


Ordinateur : "Procédure d'Alerte Maximale Enclenchée. Libération du Virus T à Raccoon City ... Risques extrêmes."

- "État de la situation actuelle dans la ville ?"

Ordinateur : "Prémices de l'épidémie, les rats infectés sont en train de remonter des égouts pour s'en prendre aux civils. L'épidémie sera totale dans quelques heures.

- "Voila qui risque d'être amusant ... Qu'a prévu Umbrella ?"

Ordinateur : "Envoi des UBCS, récupération des données des scientifiques de la firme, réduire au silence tout civil au courant de la situation, programme Némésis en attente."

- "Hmmm."


Wesker arrêta l'ordinateur d'un geste de la main. Il se leva et se dirigea calmement vers la sortie du complexe. Il avait des idées, des tas d'idées, une pléthore même. Mais le plus important serait de mettre la main sur le Virus-G de Birkin ... Quel idiot. Il aurait dut prévoir la nature pourrie gâtée de ce vieillard de Spencer, et de falsifier ses rapports au lieu de jouer le parfait génie qui rapporte tout. Wesker pourrait éventuellement déléguer le travail à Ada Wong, mais à vrai dire, comme le dit si bien le proverbe, quand on veut qu'un travail soit parfaitement fait, autant le faire soi-même. Cette mission pourrait même vérifier la fidélité de Wong.
Wesker se dirigea vers l'armurerie de fortune qu'il s'était aménager. Un beretta ferait parfaitement l'affaire pour ce genre de mission, quelques chargeurs, une lampe torche et surtout sa meilleure arme : sa confiance en lui même et en personne d'autre.

************

Une heure après ...
Wesker arrive aux abords de Raccoon City. Sur une falaise qui domine la ville, il peut discerner dans le lointain, les cris des civils fuyants ou se faisant dévorer, quelques incendies, des gyrophares, et des hélicoptères surtout. Il descendit de sa moto, jeta les clés dans les bois, il n'en aurait plus besoin désormais ... Autant entrer incognito dans la ville, sans se faire voir, et puis, le système des égouts de Raccoon était agréable par cette époque de l'année.
De retour à Raccoon, pour le meilleur ... Et surtout pour le pire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shenny Marguleis

avatar



Messages : 24
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 28

MessageSujet: Re: The Mercenaries [Terminé]   Sam 23 Oct 2010 - 12:23

[Rue sombre au centre ville de Raccoon City] - 28/10/1998

- Calme toi, s'il-te-plait... Calme-toi

* Shenny tenait Inu son berger allemand tout près d'elle, elle essayait de la rassurer. Elle se trouvait dans un recoin d'une rue sombre parallèle à la grande rue de Raccoon City. Des coup de feu avaient retentit mais avec toute l'horreur qui se rependait autour d'elle, c'était presque impossible de savoir d'où ils provenaient. *

- Allez viens, on ne peut pas rester là.

* Shenny avait quitté les laboratoires de la clinique vétérinaire, après qu'elle entendu des cris d'horreur et qu'elle se fasse pourchassé pas des "mort-vivants", a travers les longs couloir de la clinique. Elle est passé rapidement par son appartement en colocation, pour chercher Inu et ne pas le laissé seul.
Shenny décida de bouger, et d'essayer de trouver des personnes encore survivante, Inu n'était pas blessé, elle, ne légère coupure à l'épaule faite alors qu'elle courait dans la rue et qu'elle glissa sur une fenêtre brisée. Elle continua d'avancer, le berger allemand juste à côté d'elle, même s'il était jeune, il a vite appris à respecter les ordres de sa maitresse.*

-Hey oh y a quelqu'un ?? Inu reste près de moi... Hey !! Est-ce que quelqu'un m'entend ??!!

* Tout d'un coup une planche de bois craqua derrière Shenny, celle-ci se retourna tout doucement pour voir des morts-vivants s'approcher d'elle... Elle regarda autour d'elle pour trouver une issue mais tout était bloqué avec les voitures accidenté, et les incendies qui s'étaient déclarés. En levant la tête, elle a pu voir une échelle qui menait à une sorte de balcon au dessus, si elle arrivait à monter, elle pourrait mettre à l'abrit Inu, et attendre que les secours arrivent*

-Inu viens !!

* Le berger allemand s'approcha de Shenny, Inu était encore léger mais il était aussi très habile, alros Shenny le souleva pour qu'il s'accorche à 'échelle, Shenny quant à elle sauta pour se tenir aux barreaux et retenir Inu pour qu'il ne tombe pas... Une fois arrivé en haut, la jeune femme remonta l'échelle et il n'y avait plus aucun accès pour monter où elle se trouvait... Inu s'assit et se colla à Shenny, celle-ci fit de même.*

- Maintenant, il n'y a pas plus qu'à attendre les secours...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Varkos

avatar



Messages : 390
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 28
Localisation : Confidentielle.

Dossier du personnage
Age du personnage: 61 ans

MessageSujet: Re: The Mercenaries [Terminé]   Sam 23 Oct 2010 - 13:46

*Le silence était autant une aide précieuse qu'un ennemi mortel... la lumière était du même acabit... pour le moment le générateur était en marche mais au vu de l'escalade anarchique que prenait la situation, la question était pour combien de temps? L'équipe de l'agent Varkos se stoppa devant les portes de l'ascenseur, celui ci ne fonctionner pas, il était bloqué au deuxième étage "service de recherche pharmaceutique" Il fit signe à Johnson de débloquer le moyen de transport. Il regarda autour de lui, il n'y avait rien, de l'étage ou ils étaient on pouvait voir le hall par le plafond vitré... la première équipe était déjà partie en direction des sous sols... quelques secondes après un bruit, le seul depuis le début de la mission vint perturber le silence de mort qui enveloppait le bâtiment... l'ascenseur venait d'arriver. Ils entrèrent dans l'appareil et John appuya sur le bouton 9 alors qu'il n'y avait que 7 étages, les deux derniers étant officiellement en travaux.... seul le bruit de l'ascenseur était perceptible... certaines personnes seraient déjà mort depuis longtemps, la solitude pouvant être horrible... l'équipe de U.S.S ne ressentaient rien, du moins ce n'était pas perceptible, leurs masques cachant la moindre partie de chair de leur visage.*

*L'ascenseur venait d'arriver au dit étage, la porte une fois ouverte, leur permit de voir que le laboratoire était saccagé, ils entrèrent prudemment mais en formation à l'étage. Il n'y avait personne à première, il n'y avait pas de trace de lutte, outre l'anarchie qui régnait dans le matériel des différentes pièces... visiblement le chien de garde n'était pas la, ni Griffith ce qui était un frein supplémentaire au bon déroulement de la mission. John avança vers la baie vitrée de la pièce principale, elle permettait d'avoir une vue imprenable sur toute la ville! Une explosion embrasa un des quartiers de la ville, c'était proche de l'armurier Kendo s'il ne se tromper pas. Johnson venait de télécharger l'ensemble des documents disponible dans le dit bureau, ils n'avaient plus rien à faire ici, ils devaient rejoindre la seconde équipe qui se trouver actuellement dans les sous sols pour chercher les autres personnes de la liste.*


----------------------------------------------------------

*Les sous sols du laboratoire étaient particulier, pour accéder aux laboratoires se trouvant sous la ville, ils devaient d'abord emprunter une sorte de faux égout, certes propres et entretenue mais qui gâcher dans l'aspect architecturale l'ensemble de l'édifice. L'équipe se dirigeait vers l'endroit indiquer dans les données qu'ils avaient durant la réunion. L'égout était moins calme que les autres pièces de la surface, le générateur en était la cause... ce qui était dangereux pour cette mission... ils n'entendaient rien... certes les oreilles qu'ils avaient sur eux leur permettait de communiquer sans aucunes difficulté entre chaque membre de l'équipe mais les bruits que pourraient provoquer des employés de la firme ou pire une de leur recherche n'étaient pas perceptibles... la prudence de l'équipe était donc encore plus à son maximum. Fury fit un geste de la main qui stoppa l'équipe net, il se baissa au sol et souleva une tasse recouverte de bave, ce n'était pas la présence inhabituelle de ce genre d'objet qui le fit se redresser immédiatement mais la bave qui maculer l'objet.*

*L'agent Garnov se rapprocha de Fury en attente des ordres. Il ne pouvait voir le regard de son supérieur mais celui-ci devait scruter le passage devant eux... après quelques minutes ils reprirent leur marche. Des BOW étaient présent dans le laboratoire, de quel type ils n'en savaient rien, de type Beta ou Gamma probablement! Ils arrivèrent dans une pièce ou de nombreuses caisses étaient entreposer, en face d'eux il y avait l'ascenseur... ainsi que le corps d'un employé de la Corporation. Ils avancèrent prudemment, Garnov le scruta un moment avant de le retourner avec son pied, des traces de griffe étaient visible sur tout son corps et la gorge était arraché, ils étaient mort depuis longtemps, le sang au sol était coagulé. Le troisième membre de l'équipe appuya sur le bouton pour faire venir l'ascenseur, il n'y avait plus qu'à attendre... un cri venait de se faire entendre, pas humain et plus puissant que le bruit des turbines... les soldats pivotèrent et fixèrent l'entrée. Fury fit signe à Garnov de rester près de l'ascenseur, avec l'autre soldat ils rebroussèrent chemin, regagnant le couloir.*

*Ils ne firent que quelques pas, que d'un des tuyaux une des recherches de Umbrella fit son apparition, un Hunter. Les deux hommes ne bougèrent pas, ils n'avaient pas le temps de dire de quel type il était, ils levèrent leurs armes et firent feu... Garnov regarda le cadrant qui indiquer que l'appareil arriverait dans moins de trente secondes.*



[04:51:21]


Dernière édition par John Varkos le Lun 8 Nov 2010 - 7:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fox Gray

avatar



Messages : 169
Date d'inscription : 23/10/2010
Age : 25
Localisation : Liège St, léonard

Dossier du personnage
Age du personnage:

MessageSujet: Re: The Mercenaries [Terminé]   Sam 23 Oct 2010 - 14:29

*Il n’y avait aucun bruit, tout semblait être calme, le seul bruit qui parvenait a ses oreilles était le crépitement d’un feu et une odeur de gasoil brûler s’infiltrait dans ses narines.
Un coup de bar énorme se lança dans ça tête, il ouvrit les yeux et la première choses qu’il vit était du sang, sur le volent de sa voiture de patrouille.*

*Fox ne savait plus se qu’il s’était passer, il essaya de recoller les morceau dans ça tête, en attendant, autour de lui se trouvait d’autre véhicule déclasser ou en feu, la sien n’avait rien si se n’est que la partie avant de la voiture avait été arracher par… un Camion poubelle !!!*

*Fox se souvenu de l’accident, les gens poussait des cris, lui il essayait d’avancer sans les écraser et la ville des gens avait la tête en sang et essayait de manger les autres citoyen et prit dans se scènes d’horreur Fox n’avait pas vu le camion de détritus l’emboutir et lui arracher la moitié de sa voiture de service.*


J'ai horriblement mal au crane!!!


*Au moins il était saint et sauf, a peine un ans qu’il avait été affecter au STARS que tous c’est dégrader très vite, il n’avait pas participer au manoir spencer mais avait entendu les résultas de la mission plus que critique.*

*Pas le temps de se remémorer de joli souvenirs, la ville commence a être infester de cannibales, il ne fallait pas chipoté, il jeta un rapide coup d’œil sur la banquette arrière du véhicule et retrouva son sabre et son arme de poing. Il sorti du reste de son automobile et récupéra ses affaires.*

*Priorité retourner au commissariat il devrait y avoir des gens la bas, et sur le chemin autan renvoyer un maximum de dégénéré bouffeur d’humain en enfer.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarah Cooper

avatar



Messages : 13
Date d'inscription : 22/10/2010

MessageSujet: Re: The Mercenaries [Terminé]   Sam 23 Oct 2010 - 15:01

"Il faut que je bouge d'ici, sinon je vais finir par devenir folle!"

¤Sarah épingla son badge sur sa poitrine et reversa le bureau sur le côté afin de pouvoir atteindre le plafond. Elle ramassa préalablement un scalpel qui trainait sur le sol et le mit dans la poche de sa blouse avant de grimper sur le bureau et se hisser dans le conduit de ventilation. Elle savait bien que ce n'était pas un acte sans conséquence, mais dans l'immédiat la survit était une priorité sachant que toutes ses recherches étaient enregistrées sur la base de données d'Umbrella, donc elle n'aurait aucun soucis à les reprendre dans un autre laboratoire!
Les conduits d'aérations ne sont pas vraiment le lieux de toutes les rencontres donc impossible d'avoir en face d'elle un mort affamé, ce qui était bel et bien un avantage, ceci étant il était clair que pour sortir d'ici elle n'avait pas 36 solutions, il fallait qu'elle atteignent les sous-sols afin de prendre le chemin le plus rapide vers les tunnels de secours. L'avancée fût plutôt simple, il fallait aller tout droit et de temps à autre tourner à droite ou à gauche sachant que chaque conduit est numéroté forcément la tâche se simplifia encore un peu plus bien que ce fût assez salissant.
Sarah se laissa glisser dans le conduit, tête la première dans un grand fracas qui ne passerait pas inaperçu, la descente parut interminable entre les cris de la jeune femme et les percutions de sont corps contre les parois métallique, quand une grille eut la bonne idée de la ralentir et de s'ouvrir sous son poids la faisant chuter sur un sol dur et froid qui ne trahissait pas l'environnement.¤


"Hé bien, au moins je suis encore vivante c'est déjà ça."

¤Se dit-elle en se relevant alors que son bras droit, certainement cassé avait l'allure d'une poupée de chiffon complétement ensanglanté. La douleur était là, mais l'adrénaline prenait le dessus tant est si bien qu'elle ne ressentit qu'une douleur passagère et une gène dans ses mouvements. Elle se dirigeât vers la badgeuse informatique et entendit la voix fluette et informatique lui dire qu'elle se trouvait à l'entrée de l'aile Est, Niveau -2 porte d'accès 8, identifiant validé et ouverture autorisé. La porte s'ouvrit difficilement et l'air frais lui vint aux narines comme le souffle libérateur d'une nouvelle vie, elle se laissa tomber contre un mur après avoir vérifié qu'elle était seul dans le couloir de secours qui n'était autre que les égouts de la ville. Heureusement pour elle, sur un coup de chance elle était seule et pus souffler un peu, déchirant un pan de sa blouse afin de faire une écharpe de maintient pour son bras qui commençait vraiment à lui faire ressentir la douleur de ses actes irréfléchis.¤

"Rah, foutu bras inutile... Il faut que j'atteigne la surface ou bien que j'aille jusqu'au bâtiment d'Umbrella... Le plus sûr reste encore la surface je crois, mais je serai à découvert... Allez courage!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benjamin Mornant

avatar



Messages : 399
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 35
Localisation : Rockfort Island

Dossier du personnage
Age du personnage: 33 ans

MessageSujet: Re: The Mercenaries [Terminé]   Sam 23 Oct 2010 - 17:58

HJ : je précise que mes posts se basent sur la chronologie classique de Resident Evil et donc des évènements du 28 septembre... Si cela entre en contradiction avec les actions de certains, n’hésitez surtout pas à me le faire remarquer !

[Raccoon City - 28/09/98, 20 PM]

*Le Black Hawk noir survolait les rues de Raccoon City à l’abandon, où seuls quelques zombies titubants étaient visibles dans le faisceau de son large projecteur… Ça et là, se discernaient de rares survivants dispersés qui, depuis le toit de leurs habitations ou les soupiraux de leurs caves, derniers bastions des vivants contre les non-mourants, essayaient d’attirer l’attention de l’équipage. Peine perdue à vrai dire… Si ces pauvres gens avaient seulement eu conscience de la teneur réelle de la mission de ce dernier, ils resteraient sagement terrés chez eux à prier tous les saints de l’univers. Benjamin observa d’un œil mitigé une grosse femme en peignoir et bigoudis qui, après s’être égosillée à hurler en vain sa position à l’hélicoptère, avait attiré l’attention de tous les cadavres ambulants du quartier… L’Américaine tenta bien que mal de leur échapper en piaillant vainement, mais les lois de la gravité, renforcées par le « hot-dog et soda light » résumant probablement son régime alimentaire, avaient joué en sa défaveur et la ralentissaient considérablement. Le jeune homme détourna le regard après avoir constaté que cette dernière s’était engagée dans un cul-de-sac. L’appareil était déjà loin lorsque les décérébrés festoyèrent de chair grasse et frémissante.*

Quel carnage…L’enfer sur Terre…

*Songea Benjamin tout en essayant de deviner la silhouette massive du commissariat, ombres parmi tant d’autres, qui ne devait plus se trouver bien loin de leur position actuelle. Les grandes cloches de bronze oxydé du beffroi de St-Mickael se mirent à sonner, couvrant le boucan que faisait le rotor de l’appareil et ne manquant pas d’attirer l’attention du pilote… Wind, un roastbeef à la trentaine bien tassée, qui avait très rapidement adopté le gamin d’à peine vingt ans qui lui servait de copilote. Le grand blond se tourna vers celui qu’il avait baptisé, sans méchanceté aucune, « Kid » et sourit de toute ses dents en secouant légèrement la tête, entraînant un acquiescement silencieux de son équipier. La personne avec qui ils avaient « rendez-vous » était autrement plus importante que les possibles survivants qui avaient tant bien que mal rejoint le vieil édifice, guettant impatiemment l’arrivée des secours promis… Une fusillade éclata soudainement en contrebas, les flammèches de courtes rafales de fusil d’assaut indiquant la position d’un homme qui devait probablement se diriger vers le beffroi, attiré par un salut illusoire, lorsque la radio se mit à grésiller.*


????? – Night Hawk, demande de confirmation d’arrivée au point de rendez-vous.
Wind – Cet homme est vraiment surprenant ! Survivre aussi longtemps dans un tel merdier, tu m’étonnes que la Corp’ lui ait confié la mission… Essaie de voir s’il te reçoit « Kid »…
Raven – Alpha Team, ici Night Hawk, confirmons arrivée au point d’évacuation comme prévu. Terminé…
Wind – Il sera à l’heure, parfait…

*Ajouta l’Anglais en souriant de toutes ses dents, un peu à la manière d’un playboy vantant le mérite de tel dentifrice dans un de ces sempiternels spots publicitaires. Dans un rugissement de rotor, le Black Hawk décrivit une courbe élégante en direction de l’ouest avant d’amorcer sa phase d’approche du commissariat…Benjamin bascula sur la commande manuelle du projecteur et se mit en charge de déceler le moindre signe d’activité dans les environs du vénérable bâtiment. La procédure n’était pas des plus orthodoxes, ni des plus discrètes par ailleurs, mais se trouvait être néanmoins nécessaire pour retrouver le rescapé, son émetteur de position ayant été gravement endommagé au cours de la mise en pièce de son commando par le « monstre »… Le faisceau lumineux ne manqua pas d’éclairer quelques rares défenseurs se battant encore hargneusement pour leurs vies du haut de barricades de fortunes. La présence soudaine de l’hélicoptère eut l’effet très pervers de réveiller l’égoïsme de certains qui n’hésitèrent pas à tourner les talons, et à abandonner ainsi lâchement leurs compagnons, dans l’espoir de rejoindre l’appareil.*


Dernière édition par Benjamin Mornant le Mer 27 Oct 2010 - 7:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Mustang

avatar



Messages : 35
Date d'inscription : 21/10/2010
Age : 25

MessageSujet: Re: The Mercenaries [Terminé]   Sam 23 Oct 2010 - 19:54

*Cela faisait dix minutes maintenant que Peter et Parker se dirigeaient vers le commissariat, sur le chemin de nombreux cadavres étaient étalés le long des trottoirs, certains étaient complètement ouverts et l'on pouvait apercevoir les ossements à l'intérieur et dans un état encore bien pire. Parker ne disait plus un seul mots depuis l'accident qui était arrivé a Smith, il n'en revenais pas comment pouvait-on se relever après s'être vidé de son sang et se jeter sur cadavre pour le devorer, cette question le hantait mais ni lui ni Mustang navait de réponse. Ils arrivèrent devant l'école primaire de Raccoon, et entendirent des cris venant de l'intérieur, contrairement aux premiers qu'ils avaient entendus avant, ceux-ci étaient continus mais semblaient s'éloigner. Peter ordonna à Parker de surveiller l'entrée pendant que,lui allais voir ce qui se passait.

L'école était encore en bon état, les ampoules avaient grillé et totu l'établissement était plongé dans le noir, des marques de sang étaient visibles sur le mur. Si quelqu'un ici était encor en vie, il fallait le retrouver avant qu'il ne soit trop tard. Les cris avaient céssés, ils venaient de l'étage supérieur, Peter décida de monter jeter un coup d'oeil. Contrairement au rez de chaussée, l'étage et toutes les salles de classes étaient complètement désordonnés, depuis qu'il avait commencé à harpenter les couloirs, des sanglots avaient commencés à se faire entendre, ils étaient presque inperceptibles mais ils existaient, ce qui signifiait que quelqu'un ici était encore en vie. Il arriva au bout de couloir et colla son oreille à la porte de la salle d'où venait les sanglots, aucun mouvements ne se faisait entendre, rien juste ses pleurs qui ne finissaient pas.

La porte était entrouverte, en tendant un tout petit peu la tête, Peter aperçu un mouvement du coin de l'oeil et recula délicatement. Une étrange créature était suspendu au plafond, elle ne ressemblait en rien à un humain, à certains endroits de son corps la peau était déchirée et laissait place aux muscles apparents, sa boite crâniène n'était pas complète à en déduire par la visibilité du cerveaux au sommet de la tête, et une immense langue sortait de sa bouche sans lèvres. La créature devait sans doute chercher l'origine des pleurs tout comme Peter, mais l'absence d'yeux la pénalisait légèrement. Peter se plaça de l'autre côté de la porte afin d'avoir la créature en vue, il dégaina son arme sans bruit,vissa le silencieux et commença à pointer la cible, à cet instant une multitude de reflexions se mélangèrent dans son esprit.*

Si je la rate, il se passera quoi ? Un coup de ses griffes et je suis mort......Le civil qui est a l'interieur pourrait encore plus paniquer. Bon je n'est pas inéret à rater j'ai le droit à une seule chance.

*Il ajusta son arme, et remarqua l'enfant qui était sous un bureau renversé, il y avait juste assez de place pour elle. La petite l'avait aussi remarqué et le regardais les larmes aux yeux, mais sans rien dire. Peter lui fit signe de ne pas bouger et de ne pas faire de bruit, elle aquiesca et baissa la tête. Peter commença à appuyer délicatement sur la détente, le coup sorti mais rata sa cible. La créature tourna la tête vers Peter et se rua vers lui, en courant sur le plafond puis en sautant sur la porte avant de lancer sa langue sur l'U.B.C.S. qui l'esquiva de peu, et commença à courir à toute vitesse, la créature était sur ses talons et le bruit des pas du monstres ainsi que ceux de Peter avait attiré les infectés qui se trouvaient dans les autres salles.

-Merde c'est pas possible ! Il y en a toute une floppée, et y en a encore d'autres qui sortent ! Faut que je me débarasse de ce truc et après que je retourne sauvé ma petite avant que les autres ne viennent la dévorer....

*Il s'arréta et fis face a la créature qui le suivait à quelques metres de lui, dégaina son arme et tira dans les deux pattes arriere de celle-ci, qui en tombant sous le choc envoya sa langue en direction de Peter qui la coupa d'un coup de couteau. Le monstre n'arrivait pas à se relever, Peter l'acheva d'une balle et retourna auprès de l'enfant.*

-Parker, prépare toi à partir, j'ai trouvé une civile, on la prend avec nous, elle est encore en état choc donc on ne parle pas de ce qui s'est passé ok ? Je suis à l'entrée dans deux petites minutes . par contre va falloir accémerer le mouvement on à plus que quinze minutes pour nous rendre au commissariat. Mustang terminé.

Parker-Reçu Peter, je t'attend.

Peter se fraya un chemin à travers les meutes de contaminés tout en cachant ces atrocités à la petite qu'il avait trouvé. Après avoir rejoins son collègue ils repatirent en direction du commissariat en courant, pendant que Peter portait la petite sur son dos..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel Loker

avatar



Messages : 45
Date d'inscription : 23/10/2010
Age : 28
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: The Mercenaries [Terminé]   Sam 23 Oct 2010 - 20:09

[Raccoon City – Appartement de Daniel]

*Quelques jours avant le 'carnage' ...*

*La fin de l'après-midi se faisait de plus en plus sentir. Le soleil était en train de se coucher. Loker était rentré très tôt le matin même, après avoir fait la sortie des bars et autres clubs où ils pouvaient trouver des clients potentiels. Chauffeur de taxi depuis peu, après trois années passés à livrer des pizzas... Il avait tenté de choisir la facilité en ne travaillant que le soir et les nuits en transportant des petites vieilles friquées avec leur chien galeux... Les risques du métier, il n'y en avait pas, si ce n'est que leurs chiens pissent sur la banquette arrière. *

*Il venait de se lever et d'enlever ses boules quies. Il était obligé d'en mettre. Bien qu'il avait changé de boulot, il était encore dans son vieil appartement deux pièces. Il avait pour habitude que les voisins soient très bruyant et de son naturel je m'en foutiste, il se contentait d'agir en conséquence. Il faut dire qu'il vivait dans un petit lotissement, au centre il y avait une petite cour et son appartement donnait dessus. Il ne voyait a proprement parler rien de la ville en question. Il alla tout d'abord jusqu'à la salle de bain où il répondit à ses besoins primaires tout en regardant par la fenêtre. Chose tout à fait glamour étant donné qu'il vit au premier étage d'un petit lotissement. Il ne vit rien de plus étrange que d'habitude si ce n'est une sensation de manque... mais il ne voyait pas ce qui pouvait clocher trop préoccupé à ne pas uriner à coté de la cuvette. Il en profita pour se doucher rapidement. *

*Comme on dit, premier arriver, premier servi. Il se dépêcha de boire un chocolat et pris son manteau, ses gants et son écharpe, ainsi que sa batte de baseball présente derrière la porte d'entrer. Il déverrouilla les trois verrou et sorti. *

*D'un naturel à vouloir faire les choses bien et vite, il ne se contenta que de mettre rapidement la batte dans le coffre et s'installa ensuite au volant. Il vérifia que tout était en ordre dans la voiture, la bombe à crimo dans la boite à gants, on ne sait jamais sur qui l'on peut tomber en tant que chauffeur de taxi. Il vérifia aussi si le compteur de kilométrage était remis a zéro. Etc. *

- Allez, c'est parti. C'est peut-être ce soir que tu rencontreras quelqu'un de bien...

*Il regarda dans le rétroviseur. Les alentours étaient anormalement calmes. Les voitures des voisins étaient là, mais aucun signe de vie dans les maison, mais bon ce n’était pour lui qu'un soir de semaine, ce n’était qu'un mercredi... Alors il démarra. *


[Rues de Raccoon City] 28/10/1998

*Tout avait changé depuis peu, deux mois que des cris et des gémissements illuminés ses nuits... et ce n’était pas ceux d'une nouvelle petite amie... Deux mois qu'il s’était enfermé dans son appartement au premier étage.

*Il avait encore la chance d'avoir sa voiture en état de marche et il décida de quitter son appartement miteux une bonne fois pour toute. Il s'habilla comme à son habitude et sortit par l'echelle de secours pour eviter ses voisins toujours aussi bruyant. Il pris sa voiture et décida de passer par les petites rues. Il n'y avait personne a l'horizon, loin de lui était l'idée de repartir chez lui, s’était sa chance... *

*La soirée s'annonçait bien calme jusqu'au moment où il percuta quelque chose. Au moment du choc il n'aperçut qu'une silhouette humaine *

- Et merde ! C'est quoi ça ! Ça fait même pas trois mois que j'ai cette voiture !

*Il ouvrir la porte qui claqua dans quelques choses de ... mou. Un gémissement se fit entendre. *

- Et la porte maintenant ...

* Dit-il d'un ton totalement blasé. Une main passa sous la portière au moment où il allait descendre de la voiture pour vérifier, mais il ne la remarqua pas dans le noir. Il faut dire qu'il était dans une ruelle et qu'il n'était pas bien sûr de ce qu'il avait vu. Une silhouette, peut être, une ombre certainement, pour ce que c'était, il en avait aucune idée. Le gémissement rappeler légèrement un vieux chien. Il alla jusqu'au coffre pour prendre la batte.*


- Si c'est une bestiole... Et qu'elle encore vivante ... Je ... la fini que si elle est mal en point.

* Au moment où il allait fermer le coffre, la portière avant se referma. Naturellement, il envisagea que cela ne pouvait pas être un chien... Du moins, pas un chien sur lequel il venait de percuter qui pouvait fermer une porte de cette façon. Il serra fortement sa batte, on pouvait entendre le cuir des gants grincer... Prêt à frapper quiconque croiserai son regard... Il fit un pas sur la gauche. *

* Un homme d'une trentaine d'année sorti de l'ombre pour apparaître dans la lumière d'un des réverbères. Le visage sanguinolent, torse nu et bien plus que ça, il avait une partie de l'épaule totalement a vif. Son visage bleuâtre affirmer l'hypothèse que ce n'était qu'un cadavre ambulant, personne avec une tête pareille et une blessure comme ça pouvait encore marcher. Au moment Daniel pensa cela, son regard se tourna rapidement sur les membres inférieurs du zombie. C'était bien cette chose qu'il avait percuter. A première vue, son pied, sa jambe, étaient cassés, mais il marchait quand même. Il tendit les bras en direction de Loker tout en gémissant... *

- Un pas de plus et vous serez considéré comme une bestiole !

* Bien entendu le mort-vivant ne s'arrêta pas. Daniel frappa d'un coup sévère dans la jambe droite, celle qui semblait en partie brisé. *

- C'est quoi cette merde ! ???

* L'être revenu d'on ne sait où tomba à genoux juste devant Loker et son visage étant désormais bien visible par Daniel qui n'eut plus de doute sur ce qu'il devait faire. Il enchaîna une série de coup au niveau du crane et retourna se réfugier dans la voiture. Il était plus très loin de la rue dite principale. Il s'apprêta a si rendre quand des coups de feu se mirent à retentir dans cette direction. Vu que le zombie venait de par là, il en déduisit rapidement qu'il ne fallait mieux pas si rendre... Il enclencha la marche arrière et repassa sur le zombie qui titubait encore au sol. C’était la première fois qu'il faisait face à ces créatures d'aussi près. Il fallait qu'il se fasse à l'idée *

ça doit arriver à tout le monde...

* Il n'avait fait qu'une vingtaine de mètres depuis chez lui. Il prit une seconde rue et s’aperçut que depuis qu'il n’était pas sorti de chez lui. Tout avait changé... Il devait continuer à pieds... *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shenny Marguleis

avatar



Messages : 24
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 28

MessageSujet: Re: The Mercenaries [Terminé]   Dim 24 Oct 2010 - 10:59

[Rue sombre Raccoon City ] - 28-10-1998

*Shenny attendait toujours que quelqu'un vienne l'aider, mais au bout de plusieures et plusieures minutes, elle comprit que personne ne pourrait venir... Elle se remit debout et regarda autour d'elle pour essayer de trouver une issue*

- Bon sang il n'y a rien ici, juste ce balcon plus loin mais ça fait trop loin pour que tu saute Inu...

*Inu aboya vers le ciel, Shenny leva la tête et entendit le bruit d'un hélicoptère et le vit passer au dessus d'elle rapidement...*
*
-Bon cette fois il faut vraiment que l'on bouge d'ici...

*D'un seul, elle entendit Inu hurler car il s'était fait mal, en effet il avait réussit à se coincer la queue sous une grande planche de bois... En le caressant pour le rassurer, Shenny eu une brillante mais dangereuse idée... Elle prit la planche de bois, qui d'ailleurs lui semblait bien légère, la déplaça et la posa sur le rebord en métal du balcon et poussa la planche pour qu'elle atteigne l'autre balcon... Le support n'était pas très stable mais il fallait bien essayer...*

-Allez Inu, vas-y je te rejoins après...

*Le berger allemand sauta sur la planche, jetta un coup d'oeil non rassuré à sa maitresse qui lui fit un clin d'oeil pour l'encourager, Inu avança tout doucement mais atteignit quand même l'autre balcon... Malheureusement lorsqu'il sauta de la planche, celle-ci trop légère bascula, Shenny n'a pas pu la retenir et elle tomba dans la rue ou les morts-vivants attendaient leur repas... Inu aboya ne sachant pas quoi faire, et voyant Shenny de l'autre côté... La jeune femme cria des jurons de toute sorte, et décida qu'il ne devait pas y avoir d'autre moyen que de sauter... Shenny se cala au bout du balcon où elle se trouvait, courit à pleine vitesse s'appuya sur le rebord en métal et sauta vers l'autre balcon... *

- Et merde !!!

*Bien qu'elle est fait un beau saut, elle attrapa de justesse le rebord de l'autre balcon mais ses jambes pendant le vide, Inu agrippa le bout de la chemise de Shenny pour l'aider à se hisser... La jeune femme finit par coincer un de ses pieds dans un trou de du balcon et à grimper et passer par dessus la barrière pour atterrir lourdement sur le dos...*

- Sympa les séances de sport... Bon d'ici on peut atteindre le toit du batiment à côté, peut-être qu'avec un peu de chance quelqu'un va nous voir là-bas... Allez viens !!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albert Wesker

avatar



Messages : 110
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 29
Localisation : Raccoon City

MessageSujet: Re: The Mercenaries [Terminé]   Dim 24 Oct 2010 - 11:34

Le système des égouts de Raccoon City ... Un lieu semblable a n'importe quel bayou de Louisiane, la faune de crocodiles en plus. Les flots de merde et d'urine, d'eaux usées et d'aliments flottaient le long des petits canaux de pierre sur les côtés des tunnels. Le système n'était plus entretenu et ça se voyait bien. Umbrella avait gardé le contrôle des égouts pour éviter que les fouineurs ne découvrent les laboratoires secrets de William Birkin et de sa femme Annette.
De toutes façons, tout ça ne servait plus à rien ... Le chaos s'emparait de la ville et cela était impossible a arrêter. Des gens mourraient, et Wesker s'en fichait éperdument. Il pouvait entendre les cris de la horde de morts vivants rugir dans les rues, les coups de feu de quelques survivants infortunés qui se transformeraient en steak une fois leurs chargeurs vides.
Au détour d'un tunnel, Wesker entendit comme un bruit de pas derrière lui. Il fit volte face pour voir un employé des égouts, du moins ce qu'il en restait, qui avait dut servir de repas pour les rats du coin. Le mort s'avançât en titubant vers l'homme aux lunettes noires, qui visait déjà le sommet du crane. L'employé avait un badge avec écrit "Harry" en lettres rouge, un début de barbe, des yeux vitreux, une haleine qui devait sentir aussi bon qu'une fosse de cadavres en décomposition en plein soleil. Il tenait encore dans la main, une clé de 8, tandis que l'autre tendait en direction de Wesker, comme pour essayer d'atteindre un repas du soir bien mérité. Quelques heures plus tôt, ce cher Harry était en train de réparer le drainage de Witcham Street, lorsqu'il se fit mordre par plusieurs rats qui remontaient à la surface. Pas vraiment une belle mort, mais au moins, il a eu le temps de connaitre la souffrance et tous ses plaisirs.


- "Vous faites des heures supplémentaires mon ami ?"


Dit il avant de tirer une balle bien logée dans le crane, le mort tomba dans la rivière d'étrons avant de partir au loin, très loin naviguer vers les monceaux d'excréments. Wesker eut un rictus.


- "Malheureusement, vous ne serez pas payé ..."


Puis il reprit sa marche doucement, le temps était compté, il savait très bien quels étaient les ordres d'Umbrella dans ce genre de merdier. Tout d'abord, récupérer les plans, et ensuite, faire disparaitre la ville. Wesker savait pertinemment que Spencer serait en train de tout corrompre, l'état, le gouverneur, voir même le président pour accepter la désintégration de la ville. Mais il avait encore du temps, et il fallait ne pas le gaspiller en vaines réflexions ou en erreurs stratégiques.
Au détour d'un énième couloir ... Des traces de sang.
Plus loin, des casques de l'UCBS, des fusils mitrailleurs. Wesker s'accroupit pour mieux les examiner. Il y'avait quelque chose de semblable, comme des griffes qui avaient transpercé le soldat, familières avec celles du Tyrant qui l'empala il y'a un mois et des poussières. Wesker sentit comme un douloureux coup de poignard dans le dos, comme un souvenir d'une chose très désagréable qui revenait dans votre figure comme un boomerang, un truc du genre "Salut Albert, tu te souviens de la douleur des griffes ? Et ben me revoilà." Oh ça oui, Wesker connaissait ce genre de douleur, même s'il savait que cela disparaitra au fil du temps, c'était encore un peu tôt. Il reposa de nouveau son regard sur l'homme, il y'avait aussi des morsures de rats ... Rats qui ont ingéré le virus-T d'après les derniers rapports de Raccoon. Il sortit de nouveau son Beretta et logea un pruneau dans la tête du soldat.


- "Règle numéro deux, s'assurer personnellement de la mort d'une expérience."


Il s'était forgé quelques règles pour survivre, cela l'a pas mal aidé au Manoir Spencer faut dire. Il se releva et décida de continuer a errer dans les tunnels, jusqu'à ce qu'il retrouve le labo d'Umbrella, qu'il mette la main sur Birkin et le virus-G. A n'importe quel prix. Même si cela devait concerner la mort d'infortunés survivants qui ont eu le malheur de se trouver dans les égouts.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurt Plissken

avatar



Messages : 56
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: The Mercenaries [Terminé]   Dim 24 Oct 2010 - 13:33

[Raccoon City - Rue annexe du Centre Ville, 27/09/98, 20 PM]

Radio: "Plissken...RALENTIS. TU va te planter."

Plissken: "Ralentis toi-même, tête de nœud. C'est ma peau que je risque."

Si il y'avait bien quelque chose que Plissken détestait, c'était qu'un con de supérieur lui beugle de respecter les règles dans une situation, qui, elle-même, n'en possédait aucune, excepté celle de la survie. Il se contenta donc de couper les communications, tout en poussant l'accélération de la moto qu'il avait, au préalable, fauché à un pauvre type, qui n'avait pas été assez malin pour comprendre la situation. Mais il dut bien vite freiner lorsqu'il se retrouva en face d'un vrai merdier.
Il était réellement difficile de progresser parmi les cadavres et les carcasses, et à certains moments, ralentir devenir une obligation pour passer entre deux voitures renversées, histoire de ne pas finir la gueule dans le caniveau, à cracher sang et tripes en ruminant de joyeuses pensées.
Bon sang, c'était quoi, ce merdier??

Le soldat à l'oeil unique scrutait la rue dans laquelle il était: Carcasses de voitures de flics, quelques cadavres du Swat....et aucun bouffeur de chair. On pouvait inclure la présence de barrières, qui, apparemment, n'avaient pas tenus le coup.
Sur le coup, le soldat ralluma sa radio portative pour faire un rapport.


Plissken: "Hauk.....Je suis dans une des rues annexes....Apparemment, les barrages n'ont pas tenu le coup."

Radio:"Des survivants ou autres?"

Plissken: "Vous êtes sourds?? Je viens de vous dire que les barrages ont pas tenus..Tout le monde est mort, et moi, je me casse de ce merdier."

Radio: "Plissken, si vous revenez sans avoir accompli la mission, je vous fais abattre à vue, est ce bien clair. Faites ce dont pourquoi vous êtes venu."

Plissken:......Merci de votre compassion, Hauk....terminé.

Eteignant sa radio sans en demander plus, le soldat réenfourcha la moto sans pour autant démarrer, se contentant de lacher un "Connard", à vois basse, avant de laisser le vent lui porter la triste mélopé des infectés. Apparemment, ils ne devaient pas êtres très loin. Passer par les grandes rues était un foutoir sur le fait que les carcasses et autres merdes bouchaient le passages, mais les ruelles pouvaient aussi se transformer en piège mortel. Quant aux êgouts, à supposer que ce virus, ou quoi que ce soit, infecte toute créature vivante, il ne preferait pas penser à ce qu'il pourrait trouver la dessous...et quant aux survivants, ils pouvaient aller se faire foutre. Plissken avait pas envie de crever dans ce merdier, mais pour ca, il allait devoir trouver un moyen de se sortir de la merde. Peut-être que ce moyen se trouvait quelque part, peu importe sous quelle forme.
S'appretant alors à repartir, il fut happé par quelque chose, deux mains qui lui parrurent extremement sales et décomposées, le planquant alors au sol, en maugréant, une partie de sa bidoche à l'air, et un uniforme du Swat sur lui. Super, la flicaille savait se montrer casse-bonbon, même après la mort.
Repoussant alors le cadavre d'un coup de pied bien placé contre une des camionnettes de la police, il dégaina alors un de ses revolvers magnum, pour lui placer une balle dans la caboche, lui faisant au passage, exploser la moitié du crane.


"Aligne celle-là, sac à morve"

Musique d'ambiance:Zombies Theme

Grossière erreur, car Plissken venait de réaliser la connerie qu'il avait faite. Un bruit de pistolet ne se repercute pas trop dans une rue siencieuse, mais un magnum possede une détonation qu'on peut entendre très facilement sur plus de 600 mètres, suivant la qualité de la poudre composant la balle....Et ca, ca allait en attirer d'autre. Et il ne fallu pas plus d'une minute pour que certains commencent à surgir des ruelles, tendant désespérément le bras vers celui qui pourrait être leur prochain repas. Certains cadavres de flics commencèrent même à se relever en râlant, certains avec un bras en moins, ou encore, une partie du visage arraché.
Plissken commençait à paniquer intérieurement, tout en sachant qu'il devait se contrôler pour se sortir de cette merde. Jamais il ne pourrait tous les abattre, il fallait être réaliste. La seule chose a faire, était de se tirer, avant d'en amener d'autres et d'être acculé. Faisant alors demi tour, il réalisa bien vite que la rue principale par laquelle il était venu, n'était plus une option envisageable...Mais merde, comment ils ont pu infester le secteur aussi vite. Il y'a encore moins d'une minute, il n'ya avait rien, mais que dalle, quoi.

Seule possibilité: L'immeuble à sa droite, atteindre un appartement et se barricader....ou alors....


"Et merde..."

Prenant alors appuis sur ses jambes, il commença à courir vers l'immeuble, bousculant deux cadavres ambulants, puis en cognant un autre à l'intérieur avant de foncer vers les escaliers, montant les marches deux par deux. Étonnamment, il n'y'en avait pas à l'intérieur, du moins, pas pour le moment. Mais il ne fallait pas penser, foncer, courir à vomir ses tripes, atteindre le dernier étage et leur échapper.
Seulement 3 étages, et enfin, il arriva dans un couloir où l'un d'entre eux se baffrait un bon repas, une pauvre gosse que le soldat estimait entre 18 et 25 ans, à peu près. Celui-ci eu droit au même traitement de faveur que le flic zombie de la rue.
Une fois cette affaire réglée, il se servit de son arme pour faire sauter une serrure de porte d'un des appart pour ouvrir la porte à la volée, entrer, et la refermer aussitôt derrière lui. Une bonne minute après, il se servit d'un des meubles de l'appartement pour le caler contre la porte, sans entendre le bruit de pas derrière lui, un bruit émi par une ombre tenant une lame scintillante dans la main droite, s'apprêtant à frapper lorsque, sans le faire exprès, elle heurta un bibelot qui trainait, ce qui provoqua la réaction du soldat, qui se retourna en lui braquant une arme sous le nez.


???: Hé, hé, doucement. Tire pas. Je suis pas comme eux, moi.
Plissken: T'est qui, toi?

A SUIVRE


Dernière édition par Kurt Plissken le Sam 30 Oct 2010 - 0:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarah Cooper

avatar



Messages : 13
Date d'inscription : 22/10/2010

MessageSujet: Re: The Mercenaries [Terminé]   Dim 24 Oct 2010 - 14:29

¤Des bruits de pas trainant se firent entendre, le plus angoissant selon elle ce n'était pas tant de les entendre mais bien de constater que dans ce genre de situation les lumières finirent toutes par tremblotaient comme si elles savaient d'avance ce qui allait arriver et donc qu'il fallait le cacher. Le genre de coup du sort qui fait bien rire dans une salle de cinéma quand l'on se dit que c'est cliché. Sarah se releva tant bien que mal, le sang commençait à sécher sur son bras ce qui était plus ou moins bon signe dans l'immédiat, elle n'avait vraiment pas le temps de s'en occuper même si l'odeur de ce sang finirait par attirer les morts à des kilomètres à la ronde. Elle glissa son autre main dans la poche de sa blouse pour en sortir le scalpel ramassé quelques minutes plus tôt quand elle était encore dans le laboratoire de recherche, le regardant et ôtant la protection en plastique qui protégeait la lame tel le fourreau d'un sabre à petit échelle. Elle n'avait pas particulièrement envie de se battre mais être à Umbrella signifiait vouloir se battre contre les mystères de la science que ce soit dans un Labo ou bien en salle d'entrainement car oui, une grand nombre de chercheur, surtout ceux dont l'accréditation permet l'accès au niveau C des recherches prioritaires, sont vivement encouragés à prendre des cours de self défense, des cours de tir et tout ça aux frais d'Umbrella. Une genre de garantie de défense en cas de prise d'Otage d'un laboratoire, enfin c'est ce qu'ils disent. Sarah elle ne voulait pas toucher d'arme à feu donc les cours de self-défense furent son choix bien que cela remonte à quelques années maintenant et qu'elle serait incapable de neutralisé un koala dans une cage sans une seringue et des anesthésiants.¤

"Il est temps, mourir pour mourir je préfère avancer un peu!"

¤Elle se parlait souvent à haute voix, cela permettait à son cerveau d'évacuer les informations indésirables de tel sorte que parler lui permettait de ne pas penser ce qui était une bonne chose si elle ne voulait pas renoncer. Elle avançait dans les couloirs à la lumière tremblante, les pas venaient d'une aile adjacente donc pour le moment il n'y avait rien à craindre. Elle se mit à imaginer que l'un d'eux réussit à la mordre, la contaminant, sa réflexion l'entraina à se dire que l'antigène n'était plus en production depuis qu'Umbrella avait mit en évidence qu'il y avait une faille dans la composition de base ne permettant pas l'annihilation complète et définitive des cellules infectées. C'était sur cela qu'ils travaillaient avant de se faire enfermé par le système de sécurité, la création d'un conteneur à partir d'une source pure du Virus-T et du Virus-G capable de s'adapter à la mutation du virus et donc de détruire toutes les cellules infectées. Le grand publique et les services des armées n'étant pas encore au courant de la mise en place du plan Alpha d'Umbrella, cela avait amener les scientifiques à prendre des cadavres contaminés dans les rues et donc à mourir par la même occasion. Les recherches amassée respectivement par le Docteur Birkin et le Docteur Cameron sur le Regenesis avait permit de mettre en évidence la fameuse faille de l'antigène. Sarah était chargée de coupler les résultats et de mettre au point une formule de secours, au départ avec brio jusqu'à ce que la formule apparaisse instable dans sa première version.¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Varkos

avatar



Messages : 390
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 28
Localisation : Confidentielle.

Dossier du personnage
Age du personnage: 61 ans

MessageSujet: Re: The Mercenaries [Terminé]   Dim 24 Oct 2010 - 14:35

*Descendre du laboratoire au dernier étage fut plus compliqué que prévue. L'ascenseur ne fonctionner plus, visiblement, selon les dires de Johnson, l'énergie était envoyé vers les laboratoires se trouvant dans les sous sols, ce qui voulait dire qu'il ne resterait bientôt plus de puissance dans la turbine et de ce fait les dernières cuves, cages et système de sécuritaire du bâtiment les lâcheraient... ils y avaient déjà assez de monstre dans les rues pour qu'ils désirent éviter d'être confronter aux recherche de laboratoire. Les hommes prirent leur temps pour descendre, plusieurs cris venaient d'être perçue, certes lointain... des BOW, ils devaient rester sur leurs gardes même si cela venait de l'extérieur du bâtiment qui était encore sécurisé pour le moment. Ils arrivèrent dans le hall en 20 minutes. Il n'y avait pas la seconde équipe, elle n'avait pas terminé sa mission! Ils regardèrent systématiquement leurs montres, ils avaient encore le temps. Johnson prit la tête, ils devaient se rendre dans les laboratoires... pour aider l'autre équipe... s'ils étaient encore en vie.*

*Il n'y avait encore aucune trace de l'autre équipe, preuve de leur efficacité... l'organisation de l'étage -1 était des plus étrange, ils devaient y avoir une salle servant à entreposer du matériel et à la place il y avait un pseudo égout avec flèches jaunes sur les murs indiquant le sens à suivre. Les soldats arrivèrent devant un embranchement, logiquement ils devaient se rendre à droite. Johnson se stoppa, vérifia sur son ordinateur les dites informations avant de reprendre sa progression. Le bruit des turbines empêchait de percevoir les autres bruits pouvant se répercuter dans la salle ce qui était un inconvénient au vu des expériences de la firme. La turbine fonctionnait déjà moins bien... l'énergie qu'elles fournissaient ne donner plus l'énergie pour que le chauffage fonctionne... il faisait froid. Ils arrivèrent dans le tunnel menant à l'ascenseur... Ils se stoppèrent net... un cadavre était sur le sol, celui d'une créature... un Hunter. Après une brève inspection, sa mort était dut à la rencontre avec l'autre équipe.*

*Ils entrèrent dans la salle de l'ascenseur... ils y avaient des caisses, l'ascenseur était déjà la. Il n'y avait pas de trace de l'équipe ni des autres créatures de la meute! Ils entrèrent dans l'ascenseur et prirent la direction du laboratoire au sous sol. L'autre équipe pourrait avoir plus de chance qu'eux... si les scientifiques n'étaient pas dans le dits bâtiment ils seraient soit à l'hôpital soit dans les laboratoires se trouvant dans les égouts, dans tous les cas ils seraient retarder ce qui n'était pas acceptable ni envisageable. L'appareil se stoppa et les hommes entrèrent dans le couloir. Il n'y avait rien ni personne à l'exception de mur métallique et froid... et une forte odeur d'urine. Ils entrèrent dans l'une des pièces du dit laboratoire... toutes les cages étaient vide, il y avait des fientes et du sang ainsi que de la paperasse recouvrant le sol... rien d'important. La salle leur indiqua que celle ci servaient à entreposer, si on pouvait nommer cela, les Chimères... en plus des Hunter, il y avait deux types de monstres dans le laboratoire et deux fois plus de chance de se faire tuer. Les hommes restèrent concentrer. Leur mission était la priorité, le reste n'était que superflue. John poussa la porte en face de lui avec son pied, il y avait un homme sur la table, la colonne vertébrale à nue, le regard vide. John inspecta la pièce, il n'y avait rien d'important. Il prit l'appareil de communication à sa ceinture.*


- Fury, vous en êtes ou?
...
...
...
Fury- On a trouvé une des personnes de la liste, On cherche la deuxième... vous?
- Rien pour le moment!

[05:07:32]


Dernière édition par John Varkos le Mar 2 Nov 2010 - 15:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier REIXET

avatar



Messages : 186
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 28

Dossier du personnage
Age du personnage: 33 ans

MessageSujet: Re: The Mercenaries [Terminé]   Dim 24 Oct 2010 - 16:57

Rue de Raccoon city : 5h12


*Je marche tranquillement dans les rues de Raccoon city, une cigarette en guise de seule plaisir de début de journée. Un bruit interrompt ma tranquillité. Alors que je passe devant une ruelle trés sombre. Un grognement de chien ainsi que des bégaiement très reconnaissable sorte du noir*
*Je m'avance lentement dans le noir, dégainant mon M9. Un premier contaminé s'approche de moi dans le noir, lui donner un coup de poing pour le faire tomber dans un tas d'ordure qui longent le sol*
*Alors que je commence a apercevoir la source de mon intérêt. Je vois une silhouette réussir a se hisser en hauteur pour échapper au pauvres créatures errante*

- Attendez !

*La personne ne m'entend pas et monte plus haut. Les zombies se retourne vers moi*
*Alors que j'allais m'occuper de ses pauvres âmes, un cris, puis deux, un coup de feu, deux coup de feu. Et je compris. La menace n'est pas que ponctuel*
*J'allume ma radio : "code bleu, code bleu. Tout les agents hors services sont priez de se rendre au commissariat le plus rapidement possible. Code bleu...*
- Et merde.

*Je repousse un zombie trop avenant, et esquive les autres pour ainsi me hisser par où l'individu est passer. je monte en haut mais je vois la silhouette sauter sur un autre toit*
- Hé !!! Attendez ! Agent de Police !
*Rien a faire, la femme cria des jurons en direction des créatures dans la ruelle puis ressauta vers un autre balcon. Je m'approche du bord du toit pour sauter sur le premier balcon. Je prend mon élan et saute mais rate ma réception et reste accrocher au barreaux. J'entend un chien aboyer au sol alors que des créatures s'approche de lui*
*Je me ressaisi et monte sur le balcon, dégaine mon arme et tire sur un premier zombie, celui ci tombe gisant dans son propre sang a moins d'un mètre du chien encore sain*
*Regarde sur l'autre balcon*

- Attendez moi, je viens vous aidez.
*Je reprend mon élan et comme pour la première fois, m'accroche au barreaux du balcon mais glisse sur le bord de celui ci. La jeune femme m'aide a me hisser sur le balcon*
- Merci. Je me présente, Agent S.T.A.R.S REIXET, Vous allez bien ?

*Alors que j'attends la réponse de la jeune femme, un homme infecté prise la fênetre donnant sur le balcon pour m'attaquer. Je lui attrape les bras pour le tirer et le jeter dans le vide. L'individu repose en paix dans la ruelle*

HJ : Je m'incruste sa dérange pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shenny Marguleis

avatar



Messages : 24
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 28

MessageSujet: Re: The Mercenaries [Terminé]   Dim 24 Oct 2010 - 18:18

*Shenny entendit un coup de feu et se retourna immédiatement, vit l'homme qui avait tiré et l'observa sauter du premier balcon au deuxième... Une fois qu'il était accroché, la jeune femme l'aida à se hisser sur le balcon. L'homme se présente, au même au moment où un mort-vivant surgit de la fenêtre à côté et saute sur l'agent des S.T.A.R.S qui le fit basculer au dessus du balcon... *

- Whoua !! Je ne l'avais pas vu venir celui-là.... Oh euh.... Moi je m'appelle Shenny Marguleis, je suis étudiante vétérinaire.... Oui ça va, et vous ? Vous êtes tout seul ?

*La jeune femme frissonnait, et serra ses bras autour d'elle... Elle était contente d'avoir un spécialiste devant elle, et se dit qu'il y aura plus de chance de trouvé une issue de secours dans cette enfer...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Mustang

avatar



Messages : 35
Date d'inscription : 21/10/2010
Age : 25

MessageSujet: Re: The Mercenaries [Terminé]   Dim 24 Oct 2010 - 19:57

-Ok -Ok Parker on fait une pause, j'ai mal au dos et je commence à fatigué. Toi contacte Andersen et dis lui que d'ici 5minutes on est arrivés, on à juste un petit pâté de maisons à traverser et on sera au Commissariat. Dis lui aussi qu'on à une civile avec nous.

Parker- Entendu...Andersen vous me recevez ? Nous serons arrivé au point de rendez vous dans 5 minutes.

Andersen- Reçu, nous vous attendons.............Attendez il y a du mouvement à l'extérieur je vais jeter un coup un oeil................Ce sont des civils mais ils sont sacréments amochés, on va leur ouvrir les portes et essayer d'en secourir le plus grand nombre possible.

Parker- Très bien, à tout de suite Colonel.

-C'est bon on est reparti..Allez miss on remonte...

*La petite grimpa sur le dos de Peter, et ils reprirent leurs route, à peine avaient-ils passer la première habitation que des tir resonnèrent, ils venaient du commissariat, l'équipe là-bas avait besoin d'aide. Peter fit descendre la petite et la confia Parker qui devait rester en arrière avec elle, pendant qu'il allait préter main forte au groupe d'Andersen, mais lorsqu'il arriva, il était trop tard, les membres étaient tous transformés et harpentais le hall du commissariat. Aucun survivants n'était présent, Peter avait beau compté et recompté les uniformes zombifié auncun ne manquait. Il décida de faire ce qu'Andersen aurait fait à sa place et fit demi-tour pour retourner avec Parker. Arriver sur place il n'y avait plus personne, Parker avait disparu et la fillette aussi, à leurs place deux trainées de sang, qui menaient à une petite ruelle, Peter ne les suivits pas, il savait déjà ce qui était arrivé à son ami et la petite, de plus les plaques d'identification de Parker était par terre. Il les ramassa, et commença à rebrousser chemin, il retourna jusqu'à la rue annexe où Smith avait été mordu, il commença à la remontée seul, il ne savait plus quoi faire, aucun rapatriement n'avait été programmé. Il marcha durant deux longues heures, puis s'arréta.

Il faut que je prévienne les survivants du risque qu'ils courent s'ils se rendent au commissariat

*Il alluma sa radio, la régla sur une fréquence spécifique aux militaires, et receva une émission au même moment :
Citation :
"code bleu, code bleu. Tout les agents hors services sont priez de se rendre au commissariat le plus rapidement possible. Code bleu...*

Merde c'est trop tard ! Il faut que je prévienne ceux qui ne sont pas encore arrivés et ensuite j'irais aider ceux qui y sont déjà..

*Peter enclencha son émetteur et diffusa une annonce :
-Ici Peter Mustang de l'U.B.C.S. de la Umbrella Corporation, a toutes les personnes se dirigeant vers le Sud ou vers le commissariat afin d'y trouver de l'aide, ne vous y rendez sous aucun prétexte, le commissariat est rempli de ses infectés et est vraiment très dangereux. Ici Peter Mustang près de la rue principale de Raccon City terminé. *



Raccoon City, Rue parallèle a la Rue principale 5h 13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel Loker

avatar



Messages : 45
Date d'inscription : 23/10/2010
Age : 28
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: The Mercenaries [Terminé]   Dim 24 Oct 2010 - 20:43

*Daniel entendit à nouveau des coups de feu retentir, mais ceux ci étaient vraisemblablement très proches, à quelques mètres tout au plus. Le bruit venait de l'autre coté des bâtiments. Ce n'est pas pour autant qu'il voyait quelqu'un. *

*Il chercha un moyen de rejoindre le toit, malheureusement il ne se situait pas du coté où se trouvait les échelles de secoure... Entrer reviendrait à risquer sa vie, et tenter de faire le tour pourrait s’avérer tout aussi mortel. *

*Il se repris rapidement en main et surtout la batte. Il n'avait que ça... Il scruta les environs afin de trouver un moyen de rejoindre les survivants potentiels. Absolument rien ne se présenter à lui. Devant lui, il n'y avait qu'une porte, de l'autre un mur de brique, quant des gémissement se firent entendre... *

- AU SUIVANT !


* Hurla-t'il d'un ton froid et sec, il n’était pas impossible qu'on l'entende dans les environs *

* A ce moment la, il remarque que c'était deux zombies qui s'approchait. Il s'adossa a la porte, mais derrière quelques choses frappait. Il compris que sa vie était entre ses mains et les dents de ses deux nouveaux amis.*

il faut que je trouve une solution... garder mon sang froid, mais chaud quand même …

* Il chargea alors les deux zombies visant d'abord les jambes afin qui ne puissent pas être a sa hauteur et réduire leur vitesse d'action a néant. Puis les frappa celui de gauche au niveau de la tete le propulsant au sol. Le second quand a lui, commencer a se relever. Loker decida d'entrer tout de même dans l'immeuble et ne chercha pas a frapper une nouvelle fois. *

* Il se précipita jusqu'à la porte, la même qui quelques secondes au par avant laisser paraître quelques bruits bizarres. Il ouvrit violemment la porte ce qui propulsa la petite vieille faisandé contre le mur contre lequel il s'empressa de lui éclater la tète a coup de batte. L’inconvénient de cette action est qu'il laissait libre le champ d'action de tout autres zombies qui arriveraient. Il couru jusqu'aux escalier et monta le plus rapidement possible, ne cherchant pas a passer inaperçu. *

* Les mauvaises surprises s’accumulèrent, d'un l'immeuble n’était pas vide, deux la porte du rez de chaussé était ouverte, et trois, la porte du toit était fermée. Il donna plusieurs coups dedans, mais elle semblait bloquée de l’extérieur, impossible de savoir par quoi... Il frappa encore et encore tout en appelant à l'aide... *

- Il y a quelqu'un ? Aidez-moi ! La porte est bloquée !

* Il s'empressa de le répéter à plusieurs reprises. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarah Cooper

avatar



Messages : 13
Date d'inscription : 22/10/2010

MessageSujet: Re: The Mercenaries [Terminé]   Dim 24 Oct 2010 - 23:22

[Raccoon City] Couloir d'évacuation d'Urgence, Sortie Est...

¤Au loin se dessinait déjà la fameuse porte que Sarah attendait depuis maintenant quelques heures, la dernière porte de sécurité qui donnait sur une rue parallèle du centre ville, elle ne l'avait jamais emprunté et dire qu'elle connaissait Raccoon City était présomptueux, elle n'en avait vue que ce qu'elle empruntée pour venir dans les Laboratoires donc presque rien, mais soit ce n'était pas différent des autres villes sauf que là, les morts marchent, trainent et font la loi!
Elle s'avança prudemment, bien contente de n'avoir croisé personne dans les couloirs, ce qui soit dite en passant est totalement normal puisqu'ils sont soumis à un contrôle d'identification informatique indépendant du système électrique de la ville, il paraitrait que tout se passe sur le toit, en pleine journée... Un système de polarisation de la lumière solaire, mais soit là n'est pas la question. Sarah se trouvait à présent devant la porte prête à glisser son badge dans la machine quand un souvenir lui vint en tête.

[...]

"Docteur Cooper, veuillez vous rendre dans le Secteur C de toute urgence, Docteur cooper!"

Annonçait une voix lointaine, la jeune femme bien plus jeune couru jusqu'au dit lieu pour se rendre compte qu'il n'y avait personnes dans les laboratoires, les souris étaient mortes et les bureaux sans dessus dessous. Tombant à genoux face à cette découverte elle se mit à pleurer la tête entre les mains quand une voix vint la ramener à la réalité.

[...]¤


-Ici Peter Mustang de l'U.B.C.S. de la Umbrella Corporation, a toutes les personnes se dirigeant vers le Sud ou vers le commissariat afin d'y trouver de l'aide, ne vous y rendez sous aucun prétexte, le commissariat est rempli de ses infectés et est vraiment très dangereux. Ici Peter Mustang près de la rue principale de Raccon City terminé.

¤C'était sa chance, U.B.C.S était un moyen de secours comme un autre de rester en vie bien qu'ils ne soient en réalité que des mules asthmatique d'Umbrella selon la jeune femme. Elle glissa son badge magnétique dans l'encoche prévue à cet effet poussant la lourde porte d'aspect miteuse et pourtant blindée, se laissant tomber à genoux sur l'asphalte fraiche, prenant sa respiration afin de calmer son rythme cardiaque qui s'était emballé à l'entente d'un autre survivant, lui prouvant ainsi qu'elle n'était plus seule dans la ville morte.¤

"Peter Mustang, une survivante Ici!"

¤Dit-elle assez fort pour qu'il entende sans non plus alerter tout le voisinage cadavérique.¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fox Gray

avatar



Messages : 169
Date d'inscription : 23/10/2010
Age : 25
Localisation : Liège St, léonard

Dossier du personnage
Age du personnage:

MessageSujet: Re: The Mercenaries [Terminé]   Lun 25 Oct 2010 - 8:11

*Le temps passe incroyablement vite a Raccoon City a peine réveiller de son accident que une heure et demi c’était déjà écouler, il faut dire aussi que dans cette ville, le nouveau passe temps des citoyens était « courir, sauvé ça peau et tuer tous se que bouche…et parfois même se qui ne bouge plus, on sait jamais ici. Fox venait de démembré une de ses pourritures de ses deux jambes que celle si continuait a ramper dans ça direction avec ces bras… inutile de dire qu’il lui a aussi confisquer ses bras. L’activité principale de Gray Fox était de se promener a travers la ville, zigouiller se qui le dérangeait ou essayait de le bouffer, il faut admettre que l’activité est en plein bout.

Fox était ici depuis un ans, alors ok en tan que STARS il devrait bien connaître la ville mais sur un ans il n’a pas eu l’occasion de faire de nombreuses missions, en tan que nouveau il a eu droit a une montagnes de paperasse inutiles et superflue qu’un gamin de douze ans aurait aussi bien classer que lui, mais les ordres était ceux la donc on ne bronche pas pour quelques papiers. Le faite est qu’il visitait un peu la ville en détaille en vérifiant quasi chaque ruelle pour voir si personnes ne se faisait un casse-croûte perso.

Fox se mit a soudainement a couvert, un bruit étrange dans une ruelles, étrange mais familier…ça avance, ça gratte, ça renifle…serai-ce un jolie petit canin abandonné ?
Tout le monde lui aurait souhaité mais le réalité était toute autre.

Quand il s’avance prudemment dans la ruelle, il vie la bête a une vingtaine de mètres,
Il ressemblait à un rottweiler si se n’est qu’il était presque complètement dépecer et qu’il lui manquait une oreille, si non ça aurait été un bon chien si il ne bavait pas du sang, d’ailleurs étai-ce le sien ou celui de quelqu’un d’autre…l’action d’abord et les réponses après !

Le chien fixait Fox depuis plusieurs minutes déjà, dans l’attente de la moindre faille de l’agent pour lui sauter dessus, Fox dégaina son sabre japonais, il savait qu’il n’aurait pas droit a cinquante occasion pour tuer se molosse.

Un coup de feu retentit, le semi chien en profita pour s’attaquer a sa proie, Il l’attaqua de front et bondit pour mordre Fox dans le visage ou la nuque mais l’espace d’une seconde le silence si fit totale et le gémissement du chien se fit entendre a plusieurs quartiers d’où se trouvait Fox, pour cause, le rot n’avait pas eu le temps de terminer son saut prestigieux que d’un mouvement net et rapide Gray l’avait pourfendu de bas en haut et chaque moitié passa a de chaque coté de lui.*


« Quel gachit…. »

*Si dit Fox, qui essuyait ça lame avec une chemise abandonner sur le trottoir.
Il entendit de nouveau grésillement mais cette fois il s’agissait d’une bonne nouvelle, enfin il l’espérait.

Un 4X4 de la police c’était bouffer un feu de signalisation et plein milieu du pare-chocs avant, voiture inutilisables certes mais radio toujours en état de marche et c’est de la que venait se petit bruit pétillant. Fox la saisi sa.*

-Agent spécial Gray Fox des STARS répondez !!!...je répète Agent spécial Gray Fox des STARS est-ce que quelqu’un m’entend ??? Terminer !!!

*Fox resta un bon quart d’heur a répété machinalement ça présence dans cette foutue radio, il avait également changer le canal pour essayer d’interféré avec le plus de radio dans la ville.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan Wake

avatar



Messages : 84
Date d'inscription : 24/10/2010

MessageSujet: Re: The Mercenaries [Terminé]   Lun 25 Oct 2010 - 14:47

Grriz-Grritz-Griztz

*Insensible au bruit de son talki-walki, Wake restait allongé à terre semi conscient,il entrouvrit ses paupières qui tremblaient nerveusement.Le sifflement de son oreille commença à s'estomper, il entendit alors son talki grésiller et aperçu le témoin de l'appel entrant.Il s'empara de l'objet et le colla sur sa poitrine encore endolori par le choc.Avec son autre main il tourna le bouton du talki ; *

-Agent spécial Gray Fox des STARS répondez !!!...je répète Agent spécial Gray Fox des STARS est-ce que quelqu’un m’entend ??? Terminer !!!

*Le message se répéta par intervalles de trente secondes.*

*Il ne pouvait pour le moment pas lui répondre,il reprenait ses esprits et sa respiration.Il tata son abdomen avec parcimonie pour déceler la moindre blessure thoracique, une douleur au niveau des côtes lui suggéra qu'une d'elles devait être fêlée.
Il resta encore un moment à terre pour rependre conscience, les yeux ouverts il voyait maintenant où il se trouvait ; derrière le JS' Bar. *

*Le néon de la porte de derrière fessait des va et vient incessant,le peu de lumière qu'il prodiguait permit à Alan, qui regardait son corps puis ses jambes, toujours en étant couché.*
*Wake se trouvait derrière la benne à déchet mais il ne se rappelait plus vraiment pourquoi.Il se releva avec précaution, son corps toujours douloureux il avança sur quelques mettre en direction de la porte de service qui était resté entrouverte.*

Qu'as tu encore fait Wake, une baston,un coup de trop et tu t'es fait lourder par le videur ?

*En poussant la porte il entendit des coups de feux aux loin puis le bruit d'un déflagration précédé d'une explosion.*

Merde c'est quoi ce bordel ?

*Il n'avait aucune arme sur lui or mis son talki qui continuait à indiquer, par son grésillement, un appel entrant.*

*La porte ouverte laissa place à l'horreur qui se trouvait devant lui ; la pièce était en bordel, du sang parcourait les murs et quelques tables,de l'alcool jonchait le sol et un bras humain restait accroché au bar.Un instant il pensa être à Los Angeles dans un studio qui tournait un énième film d'horreur.Mais
l'odeur de putréfaction était bien réelle et le renvoya à la triste réalité.Il s'approcha d'une fenêtre donnant sur la rue.Il vu alors Racoon qui s'embrasait,des carcasses de voiture encastrer dans des bâtiments et des immeubles en feu.Au loin il discerna des ombres puis plus rien.*

*Le STARS ne resta pas longtemps à observer la ville qui mourrait devant ses yeux.Il retourna vers le bar et observa le bras qui semblait avoir été arraché.Il passa derrière le comptoir et fouilla à la recherche d'une arme et tomba sur un smith et wesson qui était attaché sous la caisse enregistreuse.
Les doigts cadavériques du bras sans propriétaires semblait indiquer l'endroit.Il vérifia l'arme ; elle était chargée.*

*Il ne souvenait toujours pas pourquoi il s'était retrouver derrière ce bar près de la benne, s'était t'il caché de quelque chose ? *

Il est temps d'avoir des réponses je bouge pas à l'aveugle dans une ville qui subit une attaque terroriste ou une émeute.

*Ces deux théories lui semblaient très loin de ce qui passait.Il décrocha son talki et le tendit vers sa bouche.*

-Ici Alan Wake, STARS je vous entend ! Bon dieu c'est quoi ce merdier ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eva Ashbury

avatar



Messages : 149
Date d'inscription : 22/10/2010

MessageSujet: Re: The Mercenaries [Terminé]   Mar 26 Oct 2010 - 15:11

*Après avoir passé toute sa semaine à travailler au bureau, Eva se réjouissait enfin d'avoir une journée de repos et elle comptait bien profiter de cette journée pour se reposer et faire le vide dans sa tête. Eva était au parc allongée sur l'herbe, elle était sur le point de s'endormir quand elle entendit des hurlements au loin. Bien qu'elle était une S.T.A.R.S. et que son devoir été de protéger les citoyens et de venir à leur rescousse, elle décida de faire la sourde oreille et de profiter de sa journée de repos.
Quelques secondes après les cris cessèrent, Eva pensait pouvoir enfin dormir quand elle entendit un bruit étrange à ses pieds. Elle sursauta et ouvrit les yeux pour regarder d'où venait ce bruit. Sans doute un enfant qui devait faire des bêtises.*


[??] : -" Au... secours...!! Aidez-moi... Des morts-vivants m'ont attaqués..."
[Eva] -" Hein?! Que voulez-vous dire ? Je..."

*Eva n'eut pas le temps de finir sa phrase qu'elle aperçut deux morts-vivants s'acharner sur le pauvre homme et le dévorer. Elle se releva d'un bond et fit deux pas en arrière, de peur que les zombis la prennent aussi pour leur repas. Avec écœurement, elle les vit dévorer le pauvre homme voracement, lui arracher bras et jambes, alors que celui-ci n'était pas encore mort. Eva sortit enfin de sa stupeur, sortit son arme de son holster, le pointa sur l'un des zombis et fit feu. Le crâne du zombi explosa en une gerbe écœurante de bout de chair et celui-ci s'écroula sur l'homme -mort-. Son comparse leva la tête et vit Eva devant lui, il commença à se lever et à tendre ses bras maigres et blancs vers elle, dans l'intention de l'attraper et d'en faire son dîner. Mais Eva ne lui en laissa pas le temps, visa son front et fit feu. Sans un mot, le zombi s'effondra et ne bougea plus.
Elle visa ensuite l'homme à terre et lui explosa lui aussi le crâne, pour ne pas le voir se relever en tant que zombi et faire des pauvres humains naïfs comme lui, des potentiels victimes. Dire que ce devait être son jour de congé et qu'elle se retrouvait avec ces cadavres sur le dos, c'était bien sa veine. Elle n'eut pas le temps de ruminer son dépit, que d'autres cris se firent entendre au loin suivit des monstrueux zombis, assoiffés de chair et de sang.*

*Comment allait-elle faire pour contacter les S.T.A.R.S. et les informer de la situation ? Après un moment de réflexion, Eva haussa les épaules et se dit que cela n'avait pas vraiment d'importance, un des S.T.A.R.S. devait sans doute être en ville et avoir vu ce qui se passait, pour contacter les équipes spéciales. Elle prit un autre moment pour réfléchir à la meilleure façon d'agir, ou elle se décider à se bouger et à secourir les pauvres civils en détresse, ou elle restait planter ici jusqu'à prendre racine en attendant que les zombis viennent la dévorer. Ou bien, la troisième solution était de faire comme si elle n'avait rien vue et partir d'ici comme un voleur. Un rire sarcastique sortit de ses lèvres et elle secoua la tête, elle prendre la fuite ? Jamais de toute sa vie elle n'avait prit la fuite et ce n'était pas maintenant qu'elle allait le prendre alors que le devoir l'appelait. Certainement pas.
Elle fit l'inventaire de ce qu'elle possédait sur elle, afin d'évaluer ses chances de survie. Elle possédait son arme, qui avait un chargeur de quinze cartouches. Elle en avait utilisé trois pour abattre les deux zombis et l'homme mort, ce qui ne lui faisait plus que douze dans son chargeur plus deux chargeurs qu'elle avait dans sa poche, ainsi qu'un couteau de combat qui ne lui servait pas souvent, mais qu'elle pensait l'utiliser aujourd'hui si elle se retrouvait à court de munition.*

*Prenant une profonde inspiration, Eva se décida enfin à bouger et à sauver les éventuels survivants de cette horreur. Les rues étaient silencieuses, aucun bruit ne se faisait entendre mais Eva restait aux aguets, prête à faire feu au moindre danger. Des traces de sang se trouvaient ça-et-là et certains zombis faisaient même leur apparition les bras tendus vers elle, dans l'espoir de l'attraper. Eva ne fit pas feu et se contenta de les esquiver autant qu'elle put, ne voulant pas gâcher inutilement ses munitions. Des coups de feu se firent entendre et Eva prêta l'oreille afin de savoir d'où pouvait provenir ces coups de feu.*


Trop loin...!*Pensa t-elle*

*Levant les yeux vers les immeubles, elle essaya de voir à travers les vitres si quelqu'un se trouvait dans les parages. Les zombis se trouvaient à cinq mètres d'elle et elle avait encore quelques secondes devant elle avant qu'ils ne puissent la rattraper. Ne voyant personne, elle allait se détourner et poursuivre son chemin quand une ombre se fit voir furtivement avant de disparaitre pour faire place à d'autres silhouettes, beaucoup plus lente. Des zombis devaient poursuivre un humain, Eva décida d'entrer dans l'immeuble et d'aller secourir la personne. Avisant une échelle de secours menant au toit, elle décida de passer par ce chemin et ainsi couper court au chemin le plus long, pour pouvoir rattraper l'inconnu. Rangeant son arme dans son étui le temps qu'elle grimpe à l'échelle, elle prit son élan et sauta en l'air, les mains tendues vers le haut pour attraper l'échelle. Ses mains se refermèrent sur l'échelle et par la force de ses bras et de ses jambes, Eva réussit à monter. Avec rapidité, elle monta au toit et reprit son arme.
Pour l'instant, pas un zombi en vu mais elle continuait à rester sur ses gardes. S'avançant lentement vers la porte qui donnait accès au toit, elle entendit soudain des coups provenant de l'autre coté et une voix éperdue crier sans fin :*


[??] - " Il y a quelqu'un ? Aidez-moi ! La porte est bloquée ! "

*D'un bond, Eva se précipita vers la porte, la déverrouilla et l'ouvrit d'un coup sec en pointant son arme vers l'avant. C'était un humain -heureusement pour lui- et avant qu'il ait put dire quoique ce soit, Eva le tira vers elle, puis referma d'un coup sec la porte derrière eux et la verrouilla. Un simple verrou n'allait pas dissuader les zombis de la défoncer s'ils sentaient la chair humaine, mais au moins cela leur permettrait de fuir avant qu'ils n'arrivent tous en masse. Elle se tourna enfin vers le nouveau venu et de ses yeux bleu d'acier, elle le regarda de bas en haut ses yeux analysant chaque chose qu'il voyait et enregistrant tout. Après cette petite inspection et ne voyant aucune trace de morsure ou de blessure, elle abaissa son arme et se présenta d'un ton calme et rassurant :*

[Eva] - " Ne vous en faites pas, vous êtes maintenant en sécurité. Laissez-moi me présenter, agent Eva Ashbury des S.T.A.R.S. et vous êtes ? "

NB : Eva était encore une S.T.A.R.S en 98 Wink


Dernière édition par Eva Ashbury le Mer 27 Oct 2010 - 11:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel Loker

avatar



Messages : 45
Date d'inscription : 23/10/2010
Age : 28
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: The Mercenaries [Terminé]   Mar 26 Oct 2010 - 18:35

* Après quelques secondes à tambouriner contre la porte, plusieurs litres de sueur froide et une bonne centaine de coups de frayeur dans l'attente des zombies. Une personne s'en prévenir ouvrit d'un coup sec la porte, et l'arracha de la cage d'escalier pour ensuite refermer la porte et son verrou derrière Daniel. *

- merde ! * dit il en tombant tiré par la jeune femme *

[??] - " Ne vous en faites pas, vous êtes maintenant en sécurité. Laissez-moi me présenter, agent Eva Ashbury des S.T.A.R.S. et vous êtes ? "

- Vous pensez que c'est une situation propice aux présentations ? Hmm

* Lui qui venait de s’éclater au sol s'aida de sa batte de baseball pour se relever. S'essuya le front a l'aide de la manche de son manteau, et se retourna vers la jeune femme. Il lui tendit sa main pour la saluer… *

- Désolé, j'ai été un peu choqué par … ma sortie ... Daniel Loker. … Mmh. Merci.

Dit il tout essoufflé. *

Comme vous pouvez le voir, je n'ai pas d'arme, si ce n'est cette batte. Je ne sais pas si a deux on pourrait s'entraider équitablement sans que je ne sois un boulet... Donc, … Soit je vous suis. Soit, vous pouvez continuer sans moi. Je comprendrais. Dans tout les cas, je vous dois la vie.

* Daniel était potentiellement dans une situation délicate, il pensait arriver sur le toit et avoir une chance d’être tranquille, du moins un petit moment. Mais ce ne fut pas le cas, une femme lui avait ouvert la porte, certes, mais les personnes zombifiées n'allaient pas tarder a arriver. Au final, il revenait à la case départ. *

* Il se retourna vers la porte *

- J'imagine que je suis monté pour rien... va falloir redescendre... c'est ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: The Mercenaries [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

The Mercenaries [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resident Evil RPG :: Raccoon City :: Les Rues de Raccoon City-