AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Le forum ouvre à nouveau ses portes. Bienvenue à tous dans cette nouvelle aventure pleine de nouveautés.

Partagez | .
 

 Le chien aboie et la caravane passe (PV : Rico, Deryck, Seth, Garrett et Cameron)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Enrico Marini

avatar



Messages : 1818
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 34
Localisation : Andalousie

Dossier du personnage
Age du personnage: 53

MessageSujet: Le chien aboie et la caravane passe (PV : Rico, Deryck, Seth, Garrett et Cameron)   Sam 15 Fév 2014 - 12:07

*Ces derniers mois furent calme pour Raccoon City, aussi bien chez les policiers du STARS que chez la firme au parapluie. Les habitants avaient repris leurs petits trains-trains habituelle. Cela semblait même trop calme, plus de BOW à l'horizon, plus de conspiration. Raccoon était devenu une ville comme une autre... Cependant l’expérience du capitaine lui dictait autre chose...*

Le calme avant la tempête...

*Apres avoir sonner plusieurs fois au dessus Kendo-Gun-Shop là où logeait Rendels, aucune réponse. Cela faisait plusieurs mois que le détective n'avait lui aussi plus donné signe de vie.*

Barry - Toujours en avance comme d'habitude.

*Le rouquin venait d'arrivé, il s'était donné rendez-vous chez Robert Kendo, une nouvelle arme à feu venait d’atterrir à Raccoon et le moustachu voulait avoir l'avis de l'expert qu'était Barry. Marini se retourna et salua son camarade. Tout deux pénétrèrent dans le magasin accompagné des petites clochettes qui chantait contre le métal de la porte.*

Enrico - Bonjour Robert je suis venu avec du rends fort aujourd'hui.

*Le proprio n'était n'était pas seul deux autre personnes se tenait aussi dans le magasin.*


Dernière édition par Enrico Marini le Mar 18 Mar 2014 - 10:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deryck Whibley

avatar



Messages : 940
Date d'inscription : 09/11/2010
Age : 31
Localisation : Raccoon City

Dossier du personnage
Age du personnage: 33

MessageSujet: Re: Le chien aboie et la caravane passe (PV : Rico, Deryck, Seth, Garrett et Cameron)   Ven 21 Fév 2014 - 18:00

*Après avoir retrouver difficilement la mémoire et sa véritable identité cela fessait un petit moment que Deryck n'était pas revenu à Raccoon City, rien n'avais changer il marchait en tenu de civil dans les rues cela lui, certain flash lui revenais à l'esprit, il se souvient d'avoir fait équipe avec un des membre de Umbrella Corp. Le ciel était un peu couvert mais on pouvais apercevoir les rayon du soleil, toute la ville était calme, les gens semblais en confiance.
Tout en marchant son regard l'attire en direction de l'armurie de la ville, deux hommes venait de rentré, Deryck décide de rentre dedans. En quelques le voila enfin arrivé, pénètre à l’intérieur et aperçois quatre personnes. Soudain son regard ce porte sur une personne son visage lui semble familier.*

Je suis certain de connaitre cette personne mais je ne suis pas sûr

*Son regarde se porte sur un Mp5 automatique et l’étudie avec précition*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enrico Marini

avatar



Messages : 1818
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 34
Localisation : Andalousie

Dossier du personnage
Age du personnage: 53

MessageSujet: Re: Le chien aboie et la caravane passe (PV : Rico, Deryck, Seth, Garrett et Cameron)   Ven 21 Fév 2014 - 20:09

Robert Kendo - Je vois ça.

*Les deux cinquantenaires s'avancèrent vers le comptoir principale, la dernière arme provenant d'europe était exposé en plein milieu de la vitrine, un sig-sauer-2032. Bien évidement ce n'était l'arme la puissante du magasin, mais la question était la suivante. Cette nouvelle arme pouvait elle remplacé le traditionnelle beretta des STARS. Les confreres d'Europe disait que "oui" et ceux d'Amerique disait que cela se valait.*

Enrico - Là voilà, on peux t la voir ?

*Robert ocha la tete positivement et la tendit à Marini qui lui montra du doigt Barry. Le rouquin s'en saisit et commenca son examen et la regardant sous tout ses angles.*

Enrico - Tu peux donnez la fiche technique s'il te plait.

Robert - Bien sur.

*L'armurier venait de disparaître dans son arrière salle, s'en allant chercher le document.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deryck Whibley

avatar



Messages : 940
Date d'inscription : 09/11/2010
Age : 31
Localisation : Raccoon City

Dossier du personnage
Age du personnage: 33

MessageSujet: Re: Le chien aboie et la caravane passe (PV : Rico, Deryck, Seth, Garrett et Cameron)   Ven 21 Fév 2014 - 20:38

*Deryck continue son inspection du Mp5 en examinent chaque détail de l'arme, mais au final il l'a repose et son œil l'attire vers une autre arme. Se dirige alors vers elle quand il passe devant les deux personnes qui semblais bien ce connaitre a premiers vue il s'agit d'une très bonne arme de point, l'un des hommes examine l'arme en question il devait s'y connaitre.*

J'ai une vague impression de le connaitre mais ou??

*Tout en avançant dans la boutique, s'avance vers un desert eagle, prend quelques seconde pour la regarder et au final l'a saisi et se dirige vers l'armurier pour effectué son achat. L'homme était parti derrière chercher la fiche technique de l'arme qu'ils regardait.
Deryck se mit derrière eux et attend que l'armurier reviens.*



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enrico Marini

avatar



Messages : 1818
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 34
Localisation : Andalousie

Dossier du personnage
Age du personnage: 53

MessageSujet: Re: Le chien aboie et la caravane passe (PV : Rico, Deryck, Seth, Garrett et Cameron)   Ven 21 Fév 2014 - 21:20

*L'inconnu qui venait d'entrer il y a déjà quelques temps venait de faire son choix et s'était positionné derrière eux, un désert eagle à la main.*

Enrico - Très bon choix... Surtout dans une ville comme selle là !

*Le moustachu en civil souria un instant avant de voir revenir l'armurier un document à la main.*

Robert - Tenez les gars !*puis il se tourna vers l'inconnu.* Ah je vois que vous avez fait votre choix Monsieur.

*Barry venait de finir son inspection et se permis d'interrompre les deux autres personnes.*

Barry - Excusez moi, mais qu'est ce que vous pensez de cette arme ? *Demanda-t-il un peu hasardament.*

*Bien que l'expert en arme à feu avait probablement déjà son avis sur la question, l'avis du vendeur et du client probablement connaisseur semblait l'interressé. Enrico leva un coup les yeux de sa feuille et continuant de lire d un oeil il écouta les réponses des deux interrogés.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deryck Whibley

avatar



Messages : 940
Date d'inscription : 09/11/2010
Age : 31
Localisation : Raccoon City

Dossier du personnage
Age du personnage: 33

MessageSujet: Re: Le chien aboie et la caravane passe (PV : Rico, Deryck, Seth, Garrett et Cameron)   Dim 2 Mar 2014 - 9:57

*Deryck fit un signe de tête à l'homme qui venais de lui parlé pour le remercier de son avis. Au moment d'avancer vers le vendeur pour paye sa nouvelle arme, quand le deuxième homme se retourne vers lui et lui demande son avis sur l'arme qu'il tiens dans sa main*

-Mon avis ne saura d'une grande aide, je ne connais cette arme là donc je peux vous donner mon avis.

*S'avance vers le vendeur et pose le desert eagle sur le comptoir et attend pour paye sa nouvelle arme.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Baxter

avatar



Messages : 581
Date d'inscription : 07/01/2011
Age : 25
Localisation : Marseille

Dossier du personnage
Age du personnage: 32 ans

MessageSujet: Re: Le chien aboie et la caravane passe (PV : Rico, Deryck, Seth, Garrett et Cameron)   Dim 2 Mar 2014 - 12:50

* Apres une multitude de dossier mis au placard , baxter reçoit un e-mail du magasin " Kendo Gun Shop " qui proposer une toute nouvelle arme disponible en stock limitée , baxter prend ces affaires et parti en direction du magasin *

* Devant le magasin , il ouvra la porte et alla en direction du vendeur qui lui fit un signe de la main en lui proposant automatiquement la nouvelle arme un " sig-sauer-2032 " , pour la tester *

- Uhm bonne prise en main , mais ça ne pourra pas jamais être comme ceci .

* Baxter sort de sa mallette un " Dan and wesson " modifier par ces soins *

- Puissance de feu un peu augmenter , balles perforantes et surtout un chargeur rapide pendant les situations critiques .

* Le vendeur regarda dans la mallette de  Baxter et vit une " M4A1 " *

Vendeur : Puis-je la voir .

Baxter : Bien sur regarder .

* Baxter montra son M4 au vendeur , le vendeur observa pendant quelques minutes et proposa a Baxter un article *

Vendeur : J'ai quelque chose qui pourrais vous faire changer d'avis .

* Le vendeur alla dans la reserve chercher cet mystérieuse arme , pendant ce temps Baxter observa la boutique et remarqua plusieurs autres individus au loin *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garrett Ortega

avatar



Messages : 319
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 24
Localisation : Lyon

Dossier du personnage
Age du personnage: 24 ans.

MessageSujet: Re: Le chien aboie et la caravane passe (PV : Rico, Deryck, Seth, Garrett et Cameron)   Mer 5 Mar 2014 - 1:27

*Le trio poussa la double porte vitrée menant à l'intérieur de l'armurerie. Se dirigeant vers le comptoir, le blond grogna un juron quand il aperçu que ce dernier était déjà occupé par une multitude d'individus.*

- Bon, Lyudmila. Commença Garrett. Tu peux me rappeler les caractéristiques de l'arme que t'aimerais acquérir ?

La brune regarda alors son interlocuteur de ses grands yeux aux iris noisettes avant d’acquiescer de la tête. Elle et Garrett se dirigèrent vers le mur où diverses armes étaient accrochées et entreposées tandis que Yamamoto restait en arrière. L'asiatique avait sûrement mieux à faire.

Lyudmila - Alors, il faudrait que celle-ci soit assez légère, discrète et fiable.

Réfléchissant quelques secondes, le blond fît défiler dans sa tête les modèles d'armes potentielles tel une base de données. C'est ensuite qu'il pris la parole.

- Tu sais quoi ? Tu tires bien avec un Glock, mais je pense qu'il faudrait prendre quelque chose d'autre, un truc plus unique.

Lyudmila - Euh, ok.

- En tout cas, pour ton cadeau de bienvenue à la National Rifle Association, je verrais bien une arme du genre Springfield Armory XD 45 Compact... Très fiable sachant que la saleté qui pourrait se glisser dans le canon n'empêche pas à l'arme de tirer. Les composants tels que la gâchette et la visée sont en métal. Puissante, se chargeant avec du .45ACP et c'est justement le calibre que je t'ai recommandé en t'interdisant le 9mm au cas-où tu te trouverais dans l'obligation de faire feu pour tuer ta cible. L'arme chargée fait un kilo vingt et est assez discrète pour la porter. Le chargeur possède environ dix ou onze balles et le recul de l'arme n'est pas différent de ce que tu connais.

*Une fois son monologue terminé, le blond porta son regard saphir sur l'interlocutrice en face d'elle.*

Lyudmila - Oui d'accord, mais le prix ?

- On en a déjà parlé, je t'ai offert ton abonnement à vie au National Rifle Association alors comme cadeau de bienvenue, je t'offre ta première arme à feu.

*Sans même laisser le temps à son ami d'entendre la réponse de la Russe aux cheveux bruns, Yamamoto tapota sa main sur l'épaule de son collègue.*

Yamamoto (chuchotant) - C'est le capitaine et l'agent Burton. Ils sont là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enrico Marini

avatar



Messages : 1818
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 34
Localisation : Andalousie

Dossier du personnage
Age du personnage: 53

MessageSujet: Re: Le chien aboie et la caravane passe (PV : Rico, Deryck, Seth, Garrett et Cameron)   Jeu 6 Mar 2014 - 16:28

*Le jeune homme ne semblait que peu bavard et visiblement pas aussi expert que ça. Du monde remplissait le magasin d'arme petit à petit, divers bavardages amplifiaient la pièce. Rico s'éloigna et sans s'en rendre compte se rapprocha du trio qui venait de rentrer. Le moustachu examinait le dernier fusil à pompe que les Kendo venait de rentrer. Plus légé, plus maniable, plus rapide au coup par coup, le seul hic, il avait un petit reservoir, seulement 5 balles pouvait y etre logé. Il reposa l'arme et examina les gilets par balles.*

Rien de bien nouveau...

*Et lorsqu'il se retourna il aperçu le capitaine du RPD Yamamoto. Le moustachu s'avanca vers lui.*

Enrico - Salut, qu'est ce qui t’amènes par ici ? *fit-il en lui tendant la main.*


Dernière édition par Enrico Marini le Jeu 6 Mar 2014 - 22:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deryck Whibley

avatar



Messages : 940
Date d'inscription : 09/11/2010
Age : 31
Localisation : Raccoon City

Dossier du personnage
Age du personnage: 33

MessageSujet: Re: Le chien aboie et la caravane passe (PV : Rico, Deryck, Seth, Garrett et Cameron)   Jeu 6 Mar 2014 - 22:09

*A son tour il allais pouvoir paye sa nouvel arme et en profite pour prendre aussi un Holster de cuisse noir et quelques chargeur supplémentaires. Un autres homme venais à son tour de rentre dans l'armurie les deux homme semblais bien ce connaitre. Tout en regardant autour de lui Deryck s’équipe enlevé son manteau et s’équipe de son Holster à épaule range dans l'étuis son desert eagle remet son manteau et ranges ses chargeur dans sa poche arriéré de son jean. Une autre personnes attire son attention ce visage lui rappel des souvenir.*

Cette homme serais alors bien lui

*Deryck retourne alors le comptoir du vendeur d'arme et se pose à côte de l'homme en question plusieurs flash back lui revienne à l’esprit.*

Mais oui c'est bien lui, mais va t'il me reconnaître

- Salut agent Baxter tu te souviens de moi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Baxter

avatar



Messages : 581
Date d'inscription : 07/01/2011
Age : 25
Localisation : Marseille

Dossier du personnage
Age du personnage: 32 ans

MessageSujet: Re: Le chien aboie et la caravane passe (PV : Rico, Deryck, Seth, Garrett et Cameron)   Mar 11 Mar 2014 - 9:32

* Pendant que l'armurier cherche des articles qui plairont à Baxter, il observa les articles en vitrine et tombe nez à nez avec un homme s'adressa à lui *

Inconnu : Salut agent Baxter tu te souviens de moi?

Baxter : bonjour, euh non désoler je ne vois pas qui vous êtes desoler .

* Baxter observa l'homme devant lui et tente de ce souvenir de lui si oui ou non il l'avait déjà vu dans une mission ou bien autre chose, mais rien n'y fait il ne se souvient pas de lui . L'armurier revient quelques minutes plus tard avec l'arme de Baxter mais aussi une nouvelle arme en main . *

Armurier : Tenez j'ai quelque chose qui va surement vous plaire, regarder ça c'est un nouveau modèle bien mieux que votre M4 Actuel, il s'agit du HK416 fusils d'assaut Allemands .

* Il trifouille l'arme pour vendre ces mérites à Baxter . *

Armurier : Chargeur de 20 à 30 balles suivant votre utilisation, munition de calibre 7,62 x 51 mm, il ne fonctionne quand semi-automatique .

Baxter : Intéressant, serait-il possible de la tester sur des cibles d'entrainements .

Armurier : Bien sur suivez les lignes jaunes sur les côtés, j'aurais juste besoin de votre carte d'identité bien entendu .

Baxter : Bien sur tenez, et merci encore .

* Baxter prend la nouvelle arme puis va en direction du stand de tir , quand il remarqua un homme moustachu au loin en train de parler et rigoler surement à une vanne douteuse, il se stoppa dans son élan et l'observa puis reconnaître l'agent Marini, Baxter décida d'aller le saluer dans la franche camaraderie . *

Baxter : Bonjour Marini comment vas-tu .

* Baxter tend la main en guise de salutation autres personnes autour de lui . *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cameron Summers

avatar



Messages : 37
Date d'inscription : 17/03/2014
Localisation : Quelque part en ville

Dossier du personnage
Age du personnage: 27 ans

MessageSujet: Re: Le chien aboie et la caravane passe (PV : Rico, Deryck, Seth, Garrett et Cameron)   Mar 18 Mar 2014 - 20:59


Raccoon City – centre ville


*Des mois de sérénité sur la ville, c'était exactement ce qu'on pouvait lire dans le journal de la bourgade et voir au JT qui passait en boucle -pour ne rien dire de nouveau- sur l'une des chaînes locales. La Corp' s'était faite discrète d'après l'ennemi numéro un de celle-ci : les STARS. Ces derniers dormaient-ils encore sur leurs deux oreilles en ayant plus vu l'ombre d'un soldat rouge dans leur ligne de mire ? Personne ne pouvait le savoir hormis les quelques taupes -s'il y en avait- sous couverture dans le camp opposé, mais il valait mieux ne pas oublier un fameux proverbe qui, en cette journée de soleil, s'avérait exact dans les minutes à venir : Toujours se méfier de l'eau qui dort. Umbrella avait certes fait profil bas ces dernières semaines et leurs expériences s'étaient terrées Dieu savait où mais tout il advenait que peu de gens mourraient sous les morsures d'infectés. Les incidents et dommages collatéraux se faisaient rares mais peut-être uniquement pour racheter un semblant de conduite à cette firme surpuissante qui savait pertinemment ce qu'elle faisait sans pour autant laisser s'échapper des fuites concernant leurs nouveaux projets quels qu'ils fussent. Aujourd'hui était une aubaine pour la firme au logo rouge et blanc, aujourd'hui, l'armurier de la ville, que quelques membres de la police spéciale de Raccoon appréciaient plus que de raison, alléchait tout un petit amas de casquettes bleues dans son échoppe afin de leur proposer une nouvelle arme. Aussi était-il normal d'y loger un membre de leur camps afin de faire d'une pierre deux coups, certaines « grosses têtes » des équipes adverses étaient présentes, Mr Burton et Mr Marini tout particulièrement, de ce fait si Umbrella pouvait les faire taire pour de bon ou, encore, les prévenir que le silence n'était que le calme avant une tempête foudroyante, elle n'allait sûrement pas se priver et jouerait cette carte afin de bien faire savoir à ses ennemis qui tenait encore les rennes de la ville.*

Ventre à terre sur le toit de l'immeuble face à la boutique, l’œil rivé dans la lunette de son fusil de précision dont la mallette -ne contenant plus que les balles- était encore ouverte près d'elle, Cameron observait le manège qui se tramait à l'intérieur de l'armurerie. Les deux premiers entrés étaient les cibles, elle n'avait pas pour ordre de les tuer, simplement leur mener la vie dure quelques minutes ou heures afin de laisser le temps à ses superviseurs pour opérer librement mais quelques ombres vinrent s'ajouter au tableau et elle préféra observer avant d'agir. Après l'arrivée des deux hommes gradés à l’effigie du STARS, un autre homme fit son apparition et contempla les quelques armes à feu disponibles ensuite, un autre entra dans le domaine et, pour terminer, un dernier protagoniste -ce dernier qu'elle connaissait bien-, entouré d'un asiatique et d'une jeune brune, s'invita dans les entrailles -d'ordinaires paisibles et bien moins fréquentées qu'en cette journée- de la boutique du dénommé Kendo, Cameron esquissa un sourire quant à la présence du dernier venu, sous couverture chez les STARS elle savait qu'il lui serait d'une aide précieuse pour les heures qui suivraient si toutefois la situation virait au vinaigre. Huit personnes précisément -dont un allié qu'elle ne découvrirait pas aux yeux de ceux l'imaginant de leur clan si elle venait à les rejoindre- tous amateurs de flingues d'après ce qu'elle voyait, se trouvaient là, autant dire que tirer dans cette petite foule n'était sûrement pas la meilleure des idées qu'elle aurait, quand bien même elle attirerait l'attention des deux cibles qui la traqueraient ensuite, Summers n'avait pas la moindre envie de se retrouver avec d'autres potentiels bons tireur aux trousses. D'ordinaire les dommages collatéraux lui importaient peu mais, ici, elle avait pour ordre d'occuper les deux membres du STARS et non pas jouer à cache cache avec sept personnes qu'elle dépeignait, pour le moment, comme des flics en civil ou encore des citoyens lambda amateurs des stands de tir. Un soupir quitta ses lèvres et elle redressa le nez afin de contempler la ruelle et non plus uniquement l'intérieur de l'échoppe. Peu de monde, si ce n'était pas pour dire le désert absolu si on oubliait de compter les deux types en séance clopes au bas de l'immeuble du coin de rue et les trois clients du bar sur le toit duquel elle se trouvait. Il était tentant de descendre et de jouer les clientes ordinaires afin d'attendre le moment opportun pour agir mais l'UBCS se ravisa subitement lorsqu'un camion à remorque se logea pile devant la vitrine de l'armurerie.*

-Qu'est-ce qu'il fiche celui là ? *Susurra-t-elle avant de froncer les yeux quand elle dépeignit la tenue que portait le gars qui descendait du véhicule.*



Dernière édition par Cameron Summers le Mer 19 Mar 2014 - 20:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garrett Ortega

avatar



Messages : 319
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 24
Localisation : Lyon

Dossier du personnage
Age du personnage: 24 ans.

MessageSujet: Re: Le chien aboie et la caravane passe (PV : Rico, Deryck, Seth, Garrett et Cameron)   Mar 18 Mar 2014 - 21:19

*L'Asiatique serra alors la main du capitaine avant de se lancer dans une conversation banale. Profitant d'une petite pause prise par son collègue dans le but de remplir ses poumons d'air, le blond serra la main de son supérieur avant de présenter celle l'accompagnant à ce dernier.*

- Capitaine. Je vous présente Lyudmila...

*Cette dernière resta alors totalement immobile, fixant la pilosité faciale couleur poivre et sel du dénommé Capitaine sans même cligner des yeux. Avant de baisser ses pupilles marrons en direction du sol.*

*Du coin de l’œil, le blond vit un autre individu se diriger vers le petit groupe. Il tendit alors la main au capitaine. C'était Baxter, un agent que Ortega commençait a bien connaître. Lui serrant la main, il le salua à son tour.*

- Salut Baxter.

*Il n'eut le temps d'en placer une autre ni entendre Baxter répondre à ses salutations qu'il sentit la douce main de sa compagne se joindre à la sienne avant de se faire pousser par celle-ci vers la droite, soit en direction du comptoir libre le plus proche.*

- Je peux savoir ce que tu fais ?

*Il savait qu'il n'obtiendrai pas de réponse qu'il pourrait comprendre : elle était autiste, lui était neuroatypique. C'est un peu comme si deux individus ne parlant pas la même langue se mettaient à se parler sans se comprendre. Il avait appris à décrypter une partie de ses rituels propres à elle, c'est vrai. Mais une partie seulement, pas la totalité.*

*Elle lâcha alors la main du blond une fois arrivés au comptoir encore vide avant de jeter un regard de travers au capitaine qui était encore apparemment occupé à discuter avec le duo composé de Baxter et Yamamoto.*

Lyudmila - Je l'aime pas lui. Ton capitaine.

- Pourquoi ? Je dirais que c'est le meilleur type que j'ai rencontré dans le commissariat de cette putain de ville.

*La brune aux yeux marrons habillée de noir leva alors ses yeux en direction du blond avant de hausser les épaules, ses dents de devant creusant la chair de sa lèvre inférieure.*

Lyudmila - C'est comme ça c'est tout.

*En réalité, il pensait savoir pourquoi elle réagissait de la sorte : Garrett étant la seule personne qu'elle avait dans sa vie, elle craignait sans doute (et à juste titre ?) que le supérieur hispanique envoie l'agent Ortega à la mort. Que ferait-elle sans le seul pilier dans sa vie ? Sa soit-disant haine envers le capitaine était ainsi en partie justifiée par la crainte de perdre un être cher.*

- D'accord, je n'insiste pas.

*Il avait pris l'habitude de ne pas insister avec elle, car se révéler un peu trop collant et insistant ne produisait jamais de bons résultats, elle détestait ça plus que tout. Quand elle voulait garder quelque chose secret, il fallait s'accrocher pour lui tirer les vers du nez. C'est alors qu'elle commença machinalement à se mordiller le bout de l'index de la main droite tandis que l'employé de l'armurerie s'approcha du duo.*

*Sourire aux lèvres, le type approchant de la trentaine au crâne rasé, au bouc proéminent et aux tatouages sur les bras s'adressa à la jolie jeune fille qui le regardait d'un air interrogatif avec une touche de surprise.*

Vendeur - Bonjour messieurs dames, je peux vous aider ?

*C'est alors que la brune mâchouilla la chair et la peau de son long et fin doigt tout en regardant d'un air paniqué l'homme blond à sa droite qui, voyant la détresse de la seule femme présente, pris la parole.*

- En effet, euh... Il vous reste un Springfield Armory XD 45 Compact ? *Demanda-t-il tout en ayant été pris au dépourvu avant de poser ses mains sur les épaules de celle à ses côtés avant de les masser dans une tentative de la soulager du stress soudain qu'elle ressentait à cause de cette interaction sociale inattendue.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enrico Marini

avatar



Messages : 1818
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 34
Localisation : Andalousie

Dossier du personnage
Age du personnage: 53

MessageSujet: Re: Le chien aboie et la caravane passe (PV : Rico, Deryck, Seth, Garrett et Cameron)   Mar 18 Mar 2014 - 22:18

* Yamamoto fut bientôt suivi de son acolyte et d'une jeune femme qui semblait être celle du Blondin. Marini sourit, Ortega avait su visiblement remonté la pente. Lors de leur dernière escapade au J's bar le jeune homme déprimait et parlait de nouveau projet, le capitaine l'avait perçu comme une nouvel direction qu'allait prendre le policier. À l'époque Marini aurait parié qu'il s'orienterait dans la mauvaise direction... Bref cette soirée avait mal tournée, il y avait eut des morts, innocent et non, le capitaine avait tout fait par la suite pour qu'il n'y est pas de représailles judiciaires ou une quelconque annotation négative sur leur dossier respectif. Et plusieurs mois plus tard, le revoilà. Visiblement heureux, Rico lui répondit.*

Enrico - Content de voir que tu ailles mieux Garett et enchanté Mademoiselle.

*Le couple se retira, la jeune femme paraissait bizarre, Seth venait de se joindre à eux. Le capitaine le salua à son tour. Baxter était un agent fiable et motivé selon Marini. Bientôt Robert kendo attira l'attention de tout le monde en frappant dans ses mains. Son fils un homme d'une trentaine d'année, le crane rasé et tatoué en abondance venait de se présenter au couple.*

Robert - Ecoutez ce n'est pas tout les jours que je reçois autant de monde à la fois. vous me semblez tous motivé aujourd'hui et pour honorer ce jour je vous propose à tous une remise de 20% sur tout mes modèles ici présent. Choisissez en un chacun et suivez moi l'essayer dans le stand de tir derrière.

*Un brouhaha emplis alors la sale et visiblement tout le monde semblait satisfait de cette dernière annonce. Burton se saisit alors de deux sig-sauer-2032 et fit un signe de tête à Marini.*

Barry - C'est l'occasion de les essayer.

*Le moustachu acquiesça et les deux vétérans furent les premiers à suivre le propriétaire. Les autres ne tardèrent pas à suivre. Quelques secondes plus tard le groupe de personnes pénétraient dans le stand de tir. Deux gamins d'à peine une dizaine d'année jouaient à cache cache dans la salle de tir. Le vendeur rouspéta apres eux et les fit sortir. Un epu géné il s'excusa pour eux puis ajouta.*

Robert - Ce sont les fils du voisin, ils n'écoutent rien. J'ai beau leurs dire qu'ils sagit d'un endroit interdit ils y viennent quand même. Je vais vous laissez une petite heure à vos exercices. Je verrouille la porte de l’extérieur ainsi vous serrez tranquille.*

*Monsieur Kendo s'extirpa en refermant et verrouillant la grosse porte blindé par la quelle ils venaient tous de passer.Autant dire que même à cinq forces de la nature personnes ne pouvait franchir cette porte. Des fenêtres donnaient sur l’extérieur, à travers les quels se dessinait quelques immeubles et autres boutiques. Rico observa la pièce, des cibles étaient affichées au fond et derrière l'une d'elle se tenait une porte en bois... Sans doute une arrière salle ou le proprio devait ranger du matériel. Barry s’avança vers la première cible en rechargeant le nouveau pistolet. Le rouquin équipé de son casque sur les oreilles fut le premier à faire feu. Quand il eut fini de vider son chargeur et alors qu'il allait ouvrir la bouche pour donner ses impressions, un vacarme impossible retentit de derrière la porte en bois... Il ne sagissait pas d'enfant ce coup-ci... Le capitaine en était certain.*

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deryck Whibley

avatar



Messages : 940
Date d'inscription : 09/11/2010
Age : 31
Localisation : Raccoon City

Dossier du personnage
Age du personnage: 33

MessageSujet: Re: Le chien aboie et la caravane passe (PV : Rico, Deryck, Seth, Garrett et Cameron)   Sam 22 Mar 2014 - 9:54

*L'homme que Deryck semblais connaitre lui ne l'a pas reconnu au première passage, Cela faut dire que ça fessait un moment qu'il n’était pas revenu à Raccoon City. Un moment toutes les personne présente dans la boutique se sont rassemblais car le propriétaire de la boutique nous avais invite à essaye nos arme.*

-Sa me ferais pas de mal de me remettre à niveau dans le tir

*L'un des homme du groupe fut le première à essaye son arme. Deryck en profite alors pour se prépare à son tour. Mais quelques chose en dehors de la pièce se fait entendre. Garde son arme en main et met le cran de sécurité et s'avance vers l'homme qui était à coté du grand roux, donne une tape sur l’épaule de l'homme et la des fllash lui font ce rappelé des moment ou il était avec en mission et en profite pour lui dire.*

-Comme au bon vieux temps mon ami


*Deryck s'avance vers l'homme*

-Dites vous ne pensez pas que c'est ce ceux que je crois être?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Baxter

avatar



Messages : 581
Date d'inscription : 07/01/2011
Age : 25
Localisation : Marseille

Dossier du personnage
Age du personnage: 32 ans

MessageSujet: Re: Le chien aboie et la caravane passe (PV : Rico, Deryck, Seth, Garrett et Cameron)   Dim 23 Mar 2014 - 10:19

* Après que Baxter a dit bonjour aux autres individus, il entendit une annonce de la part de l'armurier *

Armurier : écoutez ce n'est pas tous les jours que je reçois autant de monde à la fois. vous me semblez tous motivés aujourd'hui et pour honorer ce jour je vous propose à tous une remise de 20% sur tous mes modèles ici présent. Choisissez-en un chacun et suivez- moi l'essayer dans le stand de tir derrière.

Baxter : Cool je vais pouvoir tester ce joli joujou

* Baxter s'empara du fusil d'assaut qu'il lui avait était présenter plus tôt ainsi que des boîtes de munitions et suit le groupe dans le stand de tir, pendant quelques instants des souvenirs de son ancienne vie lui reviennent à la figure tel un accident de parcours ou bien une simple intuition qui lui a bien failli perdre la vie, mais lui ont donné le titre de survivant et non de " héros " . *

* Arriver devant son petit espace de Tir, Baxter posa l'arme sur la table en bois ainsi que les boîtes de munitions et prennent les lunettes ainsi que le casque pour éviter d'être sourd comme un pot . L'armurier s'exprima encore pour informer le groupe d'une petite chose *

Armurier : Je vais vous laisser une petite heure à vos exercices. Je verrouille la porte de l’extérieur ainsi vous serrez tranquille.

* Soudain la porte blindée se ferma, Baxter examina la salle quelques instants . *

Assez glauque comme endroit, je sens une odeur de ...

* Des cibles apparaissent au loin , la plupart des membres du groupe ont déjà commencé que Baxter prit son temps, il Regla son arme et fit feu en ce focalisant sur la cible puis un vacarme sans nom avait eu lieu juste derrière la porte en bois . *

Baxter : ce n'est pas bon signe ça, il faut aller voir ce qui sa passe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cameron Summers

avatar



Messages : 37
Date d'inscription : 17/03/2014
Localisation : Quelque part en ville

Dossier du personnage
Age du personnage: 27 ans

MessageSujet: Re: Le chien aboie et la caravane passe (PV : Rico, Deryck, Seth, Garrett et Cameron)   Dim 23 Mar 2014 - 18:20


*Ce camion n'avait rien à faire là, aucune livraison n'était attendue dans l'armurerie d'après ce qu'elle savait, mais l'allure du chauffeur la laissa dubitative, tout autant que l'asiatique resté sur le trottoir face à la devanture de la boutique d'armes. Cameron voyait le chauffeur du poids lourd depuis les fenêtres passager et côté conducteur, autant dire que ce n'était pas suffisant pour avoir vue sur la vitrine où les quelques protagonistes entourant les deux cibles -ainsi qu'Ortega- se trouvaient encore, du moins elle l'espérait vivement sans quoi sa mission serait un échec cuisant. Agacée par ce petit contretemps, elle lâcha un juron, remballa rapidement son fusil à lunette, boucla la valise le contenant, et sortit son PDA du jean qu'elle portait afin de joindre l'un des contacts sur place.*

"Les deux types qui sortent du camion ?"

"Pas la moindre idée mais pas l'air nets..." *Répondit l'infiltré.*

*Cameron soupira, se redressa et embarqua la mallette, contenant le fusil à lunette, qu'elle envoya dans l'une des bouches de ventilation avant de la refermer rapidement. Prête à descendre et changer ses plans, un coup de feu retentit au bas de l'immeuble et elle reçut un autre message de la part du contact.*

"Infectés sortis de nul part." *Lit-elle.*

-Merde ! *Siffla-t-elle tandis que les hurlements résonnaient déjà dans la ruelle et que les civils tentaient d'échapper aux morts avides de leur chair.* Infectés dans la rue, t'as une autre issue que l'avant ? *Interrogea-t-elle à l'intention de Garrett encore prisonnier de la boutique.*

*Summers fila vers l'escalier de secours et logea un coup de botte dans le mécanisme afin d'avoir accès aux marches qu'elle dévala rapidement, Beretta déjà au poing et prête à tirer tandis que le jeune homme répondait. Visiblement ils étaient désormais tous dans le stand de tir de la boutique, la porte menant au magasin était verrouillée -ainsi que blindée- et leur unique échappatoire s'avérait être un autre battant de chêne dissimulant sans nul doute une réserve qui elle, peut-être, comportait la sortie de service de l'armurerie. Consciente de la situation dangereuse dans laquelle elle se retrouvait -après tout les zombis ne faisaient pas la différence entre les rangs auxquels appartenaient leurs proies-, Cameron traversa la rue et vit l'asiatique tirer sur les premiers mutants qui avançaient en masse vers la boutique où ils sentaient sûrement un attroupement de chair fraîche et entendaient parfaitement les derniers échos de tirs. La brune contourna le camion puis tendit le bras vers la tête d'un monstre, tira et le poids de celui-ci fit exploser la vitrine qu'elle enjamba au même titre que le dénommé Yamamoto.*

-Baisse le rideau de fer pour leur éviter de passer ! Conseilla-t-elle avant de se voir mise en joue par la brute épaisse couverte de tatouages.

-Umbrella... pourrissez en enfer tous autant que vous êtes. Vociféra le vendeur.

*Summers esquissa un sourire en voyant un infecté approcher dans le dos de son ennemi et plus encore quand celui-ci lui déchira un bon lambeau de peau et chair près de sa clavicule. Les hurlements résonnèrent dans le magasin, le grincement du rideau de métal que baissait l'asiatique à son tour, et Cameron profita de cette chance pour tirer dans le crâne de la créature qui s'écroula au sol en tapissant le parquet de son sang putréfié. Le fils Kendo se tenait la gorge mais ne tarderait plus à mourir, le laisser agoniser était séduisant mais rester avec un autre mort vivant potentiel sur les bras n'était pas envisageable, aussi délogea-elle un couteau de l'intérieur de sa botte et le lui planta dans la tempe pour se débarrasser de lui et enfin jeter la clef à son partenaire pour qu'il déverrouille la porte menant au stand. Il stoppa son geste une seconde et considéra l'écusson rouge et blanc cousu sur la manche droite de la veste en cuir de la jeune femme. Cameron saisit la broderie, la délogea du tissu et colla ce parapluie significatif dans l'une des poches intérieures de la veste avant de laisser agir Yamamoto et sortir pas l'entrée qu'elle bloqua comme elle le put. La rue ressemblait de plus en plus à un champs de bataille, des véhicules s'étaient rentrés dedans, quand ils ne s'étaient pas encastrés dans les bouches d'incendie, et le peu de personnes encore conscientes tentait de fuir sans grand espoir ne prêtant guère attention à ce qui se passait au sein même de l'unique armurerie de l'avenue.*

*Autant revoir entièrement ses plans d'action et se fondre dans la masse qu'elle ferait sortir par l'arrière du magasin, fort heureusement, rien d'autre que l'écusson qu'elle venait d'emprisonner dans sa poche ne pouvait la soupçonner en tant qu'employée de la firme. Summers contourna le bâtiment et trouva la fameuse porte de service sur le verrou de laquelle elle tira pour ouvrir le battant, puis pénétra l'espèce de réserve jusqu'au prochain battant dont elle fit céder le cadenas et se retrouva braquée par l'un des hommes auquel elle ne put sourire sous peine de les découvrir aux regards des quatre autres et de la jeune femme toujours présente. Cameron entra donc dans son rôle et dressa lentement les paumes devant elle tandis que l'asiatique pénétrait le stand de tir après avoir déverrouillé l'autre porte sur laquelle elle avait vue.*

-Je cherchais juste un endroit où m'abriter mais je pense que c'est déjà trop tard... *Mentit-elle en voyant une foule de créatures faire céder l'entrée et le rideau de fer sous leurs poids.*

*Cameron savait parfaitement ce qu'elle faisait, ainsi infiltrée dans le groupe elle pourrait occuper Marini et Burton comme on le lui avait ordonné, comme le dicton le disait : il valait mieux être encore plus proche de ses ennemis que de ses amis et, ici, l'UBCS était parfaitement entourée sans qu'aucun ne puisse soupçonner son véritable rôle ainsi que la présence de taupes dans leur rang.*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garrett Ortega

avatar



Messages : 319
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 24
Localisation : Lyon

Dossier du personnage
Age du personnage: 24 ans.

MessageSujet: Re: Le chien aboie et la caravane passe (PV : Rico, Deryck, Seth, Garrett et Cameron)   Dim 23 Mar 2014 - 21:24

*Il saisit alors le casque couleur kaki à l'intérieur émoussé avant de l'installer sur les oreilles de sa compagne aux cheveux sombres. Il fallait dire qu'une telle règle de sécurité et de confort n'avait pas encore été acquise par la fine et légère brune qui pourtant fréquentait les divers stands de tirs avec assiduité sous la direction du blond aux yeux bleus qui lui tendit ensuite d'une main assurée l'arme de poing qu'il lui avait recommandé et offert auparavant : un Springfield Armory XD 45 Compact. Parfait pour elle pensait-il.*

*Elle pointa alors avec ses deux mains (dont l'une au poignet tatoué) l'arme à feu dans la direction de la cible couleur sombre avant de ramener le viseur au niveau de ses yeux marrons. Elle en ferma un par la suite avant de prendre une légère inspiration pour ensuite presser la détente. Le coup partit alors avant d'aller s'écraser contre la cible faite de matériaux légers, traversant cette dernière dans une explosion de débris cartonneux. Elle l'avait eu en plein dans le thorax, si bien que si le type représenté sur cette planche était animé, il ne bougerait plus. Pour reprendre les mots de Garrett quand ce dernier daigne manifester ses émotions telles que la joie où encore l'excitation, elle l'a bien niqué.*

- Pas mal. *Commenta t-il tandis que les autres occupants se déchaînaient sur leurs gâchettes.* Essaie de viser le centre cette fois-ci. *Confia le blond à l'oreille de la demoiselle armée dans une tentative de se faire entendre dans ce vacarme abrutissant.*

*C'est alors que son matériel de communication se mit à vibrer dans la poche gauche de sa veste en cuir sans manches. Il enterra la seconde d'après sa main à l'intérieur pour y saisir le PDA avant d'y poser son regard saphir.*

PDA - Infectés dans la rue, t'as une autre issue que l'avant ?

*La symphonie balistique prit alors fin en même temps qu'il conclut la lecture de ce cours mais précis message. Fin observateur, il avait repéré une porte derrière l'une des cibles aussitôt qu'il avait pénétré dans cette pièce puant la poudre et la fumée sortant des canons chaque fois que quelqu'un pressait la détente. Et c'est d'ailleurs vrai que la porte les séparant de l'avant de la boutique était victime d'étranges contacts physiques soudains, et selon les dires de son contact, ce n'était pas le fruit d'un poltergeist.*

- Il y a une porte à l'arrière, je vais essayer de l'ouvrir. *Envoya-t-il en guise de réponse avant de ranger de nouveau son unique moyen de communication avec l'extérieur.*

Baxter - ce n'est pas bon signe ça, il faut aller voir ce qui sa passe.

*Ayant pris l'arme des mains de la brune à l'abri des regards des autres occupants de la pièce, il adressa la parole à celui ayant brisé le silence.*

- N'y pense même pas. *Avait-il confié sèchement avant d'enjamber la barrière séparant les flics présents des cibles qui étaient victimes de leurs armes quelques secondes auparavant, prêt à presser la détente sur son ancien partenaire si il le devait, sans pour autant le menacer de son arme. C'est alors avec un ton de voix plus doux voire même protecteur et paternaliste qu'il s'adressa à celle l'accompagnant.* Lyudmila, suis moi et ne traîne pas, d'accord ?

Lyudmila - D'accord ! *Répondit-elle avant d'enjamber la barrière à son tour pour finalement emboîter le pas au blond.*

*Il ne savait pas ce que les autres faisaient pour essayer d'échapper à une mort imminente : son attention était toute concentrée sur la porte en face de lui. C'est alors qu'il enroula sa main et ses doigts autour de la poignée de la porte boisée avant d'essayer cette dernière. Elle ne daignait pas bouger.*

- Bordel de merde, c'est quoi ce délire ? *Se questionna le blond avant de reculer de quelques centimètres pour finalement se déchaîner sur la porte de toutes ses forces, en envoyant ses bottes de combat s'écraser contre la porte dans une tentative de défoncer cette dernière. Il ne réussi qu'a moitié : La porte céda et seul un petit espace entre la porte et le cadre de celle-ci fut visible. Comme si la dite porte était bloquée par quelque chose. Il concentra alors de nouveau toute ses forces dans ses pieds bottés pour espérer résoudre le problème, mais rien n'y faisait.*

- Kendo, fils de pute ! *Hurla le blond avant d'abandonner pour finalement préparer son arme, visant à l'aide de cette dernière en direction de la porte.*

*Il entendit alors un coup de feu à l'extérieur, puis un autre à l'intérieur même, juste derrière la porte qu'il essayait de détruire depuis quelques secondes déjà. Il envoya alors sa compagne au sol en poussant cette dernière de son épaule droite dans une tentative de l'a protéger d'une supposée balle perdue.*

*Impassible, inébranlable, il garda ses yeux derrière le viseur métallique de l'arme avant de voir un visage connu se faufiler à l'intérieur. C'est alors qu'il baissa finalement son arme avant d'aider celle qu'il avait envoyé au sol se relever à l'aide de ses mains et de la force de celles-ci.*

Agent Summers - Je cherchais juste un endroit où m'abriter mais je pense que c'est déjà trop tard...

- Peut-être bien. *Répondit le blond au tac au tac tandis qu'il remit la brune sur pieds.* Lyudmila, on va peut-être devoir courir, tu te sens d'attaque ? *Sans attendre sa réponse, il enroula sa main droite autour de son poignet tatoué : elle devra courir avec lui si elle espérait voir le bout de ce cauchemar collectif. Et seuls sa vie et celle dont il tenait une partie du corps en ce moment même avaient de l'importance à présent.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enrico Marini

avatar



Messages : 1818
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 34
Localisation : Andalousie

Dossier du personnage
Age du personnage: 53

MessageSujet: Re: Le chien aboie et la caravane passe (PV : Rico, Deryck, Seth, Garrett et Cameron)   Dim 23 Mar 2014 - 21:53

*Le moustachu chargea son arme et vint se placer à coter de Barry, le reste se passa très vite et Marini n'eut besoin de plus qu'une poignet de seconde pour comprendre se qu'il se tramait. Garrett était déjà en train d’essayer d'ouvrir leur dernière chance de sortit. Mais visiblement ce dernier accès semblait verrouillé. Enrico regarda par les fenêtres blindées de la salle de tirs et déjà plusieurs incendies de voitures fraîchement entrées en collision se faisait voir, plusieurs contaminé s'acharnait les clients de ce qui ressemblait il y a quelques minutes encore à une terrasse de café.*

Putain de merde... Pris au piège ici... Mais d'un autre coté en sécurité...

*Vu la solidité des vitres et des portes, l'orage allait peut être passer à coté d'eux sans qu'il ne puisse n' y agir n'y même être en danger. Mais non, la porte en bois massif venait de s'ouvrir laissant apparaître une survivante armée et bientôt de l'autre coté Yamamoto les délivrait de la porte blindée pour leurs offris l'affrontement avec la mort. Mais sans doute plus probablement L'asiatique ne pouvait lutter de seul de son coté.*

Enrico - Il faut bouger , restons groupé c'est notre meilleurs chance de survie.

*Barry hocha la tête le premier et bientôt une horde de zombies se précipitait derrière la dernière arrivante. Ainsi cette issus semblait condamné par leur nombre bien trop grand. Burton montra du doigt le chemin emprunté par Yamamoto.*

Barry - Par là !

Yamamoto - Négatif ils ont envahi la salle des armes malgré les rideaux métalliques, impossible d'y retourner ils sont bien trop nombreux.

*Marini était déjà à la hauteur du Capitaine du RPD et repéra un petit couloir sur leur droite entre la boutique et le stand de tir. C'était leur seul option le capitaine le désigna.*

Enrico - J'ouvre la marche avec Barry ! Garrett reste au milieu pour protéger les trois civils et au cas ou on se ferait déborder. Seth et Harry vous fermez la marche.

* Yamamoto Harry avait eut l'occasion lui aussi d'aider le capitaine lors d'un dérapage au commissariat qui s'était fini en course poursuite dans les égouts. Le capitaine savait qu'il pourrait compter sur lui. Les trois n'étant pas connu du commissariat par le capitaine était considéré comme des civils, bien qu'à première vu deux d'entre eux savaient tenir une arme.*

Robert Kendo - Par ici !

*Le proprio venait de faire son apparition au bout du couloir, un fusil à pompe à la main il leur faisait signe de venir dans sa direction. Une fois le groupe à sa portée ils pénétrèrent un autre couloir bien plus étroit.*

Enrico - Est ce qu'il y a une autre issue ?

Robert - Non ! Il faut monter. * Lui montrant les escaliers.*

Enrico - Merde c'est un cul de sac ton truc !

Yamamoto - Ils ont bien trop nombreux dernière nous ils faut avancer !!

* Sans vraiment le choix, le capitaine enjamba les marches 4 à 4 bientôt suivit de sa troupe.*

Barry - Aidez moi à balancer ça dans les escaliers. *montrant une bibliothèque plaine de poussière qui surplombait le palier.*

*Alors que le rouquin et quelques autres s'employaient à exécuter les dire de Barry, Marini contacté le central.*

Enrico [téléphone] - Ici Marini, il nous faudrait du rends fort avenue Mickael Warren ! Présence importante de contaminé.

Commissariat [téléphone] - Impossible tout le monde est déjà parti, vous n 'etes pas les seuls, c'est le bordel un peu partout en ville.

*Marini raccrocha et lorsqu'il releva la tête il aperçu les deux gamins de tout à l'heure ainsi que deux adultes les entourant. Sans doutes leurs parents au vu de la manières dont ils se serraient les un les autres. Robert quand à lui transpirait le martyre.*

Enrico - Il faudra se débrouiller seul, il n y aura pas de rends fort cette fois.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deryck Whibley

avatar



Messages : 940
Date d'inscription : 09/11/2010
Age : 31
Localisation : Raccoon City

Dossier du personnage
Age du personnage: 33

MessageSujet: Re: Le chien aboie et la caravane passe (PV : Rico, Deryck, Seth, Garrett et Cameron)   Lun 24 Mar 2014 - 10:08

*La situation avais change de rôle les zombies sont apparu dans toute les rues, le cauchemars recommence une nouvelle fois.Cela n'allais pas être facile de sortir de cette situation, mais sa priorité était de protégé les civils du mieux qu'il pouvait. Le groupe s'était arrête et fut rejoind par d'autre personnes. Deryck se mit un peu à l’écart pour réfléchir à une solution.*

-Impossible d'avoir des renforts des collègues on n'ai livré à nous même

*Deryck se pose dos contre le mur et croise les bras et observe le groupe, les civil sont terrifier. Sort alors une photo de sa poche de son manteau et la regarde. Sur la photo y'avais L'agent Mikail et une civil qui s'appelle Maxine. Il se rappel avoir prit cette photo juste après survécu au bal de l'horreur y'a 2 ans un peu prêt.*

-Bon hé maintenant on la joue comment?Vu qu'on n'a pas de renfort?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Baxter

avatar



Messages : 581
Date d'inscription : 07/01/2011
Age : 25
Localisation : Marseille

Dossier du personnage
Age du personnage: 32 ans

MessageSujet: Re: Le chien aboie et la caravane passe (PV : Rico, Deryck, Seth, Garrett et Cameron)   Mar 25 Mar 2014 - 20:46

Garrett : N'y pense même pas .

* La réponse de Garrett était froide et sèche comme s'il avait quelque chose de suspect malgré le bruit extérieur, Baxter se méfie toujours des personnes avec qui il ne bosse jamais . Le bruit dans la rue continu de grimpe tel un concert de rock dans un cave sinistre, les différentes personnes du groupe commencer à tourner en rond quand Garrett enjamba la barrière, il était accompagnée d'une jeune femme . Garrett laissa une insulte puis defonca la porte à coup de botte et laissa s'échapper une jeune femme . *

Mince encore une civile, ça change des mecs gras du bide qui crache une insulte toute les dix secondes .


* Baxter enjamba la barrière et alla près de la jeune femme tout en se méfiant car les bruits extérieurs ce rapprocher, il n'a pas fallu 30 secondes qu'une horde d'infecter s'incruste à la petite fête . *

Enrico - Il faut bouger, restons groupé c'est notre meilleure chance de survie.

* Le PDA sonna à ce moment-là *

Mode sécurisé ON ... Baxter une invasion d'infecter se trouve dans ta zone, je constate que tu es dans une armurerie j'espère que tu serais armé car ils ne sont pas une vingtaine, mais beaucoup plus nombreux . Appelle-moi quand tu serais moins occupé à plus . Fin de la transmission

* Baxter suit le groupe qui s'engouffra dans la ruelle tout en évitant le groupe d'infecter au loin qui s'avance de plus en plus vite quand l'armurier montra un endroit où le groupe pouvait se réfugier . *

Enrico - J'ouvre la marche avec Barry ! Garrett reste au milieu pour protéger les trois civils et au cas où on se ferait déborder. Seth et Harry vous fermez la marche.
- Bien entendu .

* Le groupe s'engage alors dans une course contre la montre , la survie du groupe était confiée à Baxter à un autre agent du nom de Yamamoto . Baxter tira quelque rafale pour éloigner les quelques rares infecter qui aurait pu s'approchait de trop près, il prend une poubelle et la jette sur le reste du groupe au loin de quoi les occuper quelques secondes . Le groupe arrive devant un cul-de-sac mais Robert Kendo trouva une solution " les étages ", suivi une joli monter de marche tout en bloquant avec la bibliothèque que Barry et Yamamoto s'empressent de faire glisser en bas . *

* Pendant ce temps Marini contacta le QG des STARS pour demander des renforts . *

Enrico : ici Marini, il nous faudrait du renfort avenu Michael Warren ! Présence importante de contaminer.

* Malheureusement les forces de police étaient déjà toutes sur un coup, le groupe était livré à eux-mêmes dans la joie du bain de sang collectif en bas qui leur tend les bras avec un petit son . Baxter sort son PDA est appeler son contact, tout en s'écartant du groupe . *

Baxter : Allô, tu me recois ?

Informateur : Oui, alors comment tu vas ?

Baxter : Ca va * Baisse d'un ton * c'est quoi ce délire sérieux quoi comment as-t-ils réussi à être là ces putains d'infecter .

Informateur : J'en sais rien mais faite attention à toi car tu n'es pas seul à ce que je vois, tu n'as pas mal de monde avec toi .

Baxter : Oui j'ai quelque collègue de bureau, ainsi que des femmes civiles en plus .

Informateur : * S'étouffe de rire * Désoler une mauvaise blague au bureau, tu sais l'humour français . Bref fait gaffe à toi, j'essaie de trouver pourquoi il y a une infection juste sur t'as zoné comme par hasard et je te ferais signe, bonne chance .

* Baxter raccrocha le PDA car il sent la présence de quelqu'un auprès de lui . *

- Bon est maintenant on se la joue comment ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cameron Summers

avatar



Messages : 37
Date d'inscription : 17/03/2014
Localisation : Quelque part en ville

Dossier du personnage
Age du personnage: 27 ans

MessageSujet: Re: Le chien aboie et la caravane passe (PV : Rico, Deryck, Seth, Garrett et Cameron)   Mer 26 Mar 2014 - 19:45


*Courir, c'était là la première proposition de Garett, cependant ils étaient nombreux et visiblement les morts avaient suivi l'UBCS dans ses nouveaux plans, ils s'engouffraient déjà dans la ruelle et leurs semelles raclaient déjà le vieux carrelage de la réserve par laquelle elle était entrée. Cameron baissa doucement les bras, dont celui qui maintenait fermement la crosse de son arme, et dévisagea les gens autour d'elle, visualisant dès lors les deux cibles qu'on lui avait ordonné d'occuper assez longtemps pour permettre à la firme de vaquer à quelconques occupations "importantes" dont elle ne connaissait pas les tenants et aboutissants. Les yeux fixes dans ceux du jeune homme sous couverture, elle tourna rapidement le menton vers celui qui enjambait le muret le séparant des cibles et se postait près d'elle pour la décrire de courtes secondes, avait-il des doutes alors qu'elle jouait son nouveau rôle sans fausse note ? Quoi qu'il en fut, la voix de Marini les tira de leurs pensées. Bouger et rester grouper, grouper... une chose que Summers détestait pour souvent agir seule, de la manière dont elle le souhaitait et, ici, leur nombre était bien plus handicapant que bénéfique mais elle ne dit mot et continua à agir comme toute bonne civile -tout de même capable d'opérer habilement avec une arme à feu- afin de n'éveiller aucun soupçon. Burton héla la troupe à son tour et leur indiqua le chemin à prendre que tous suivirent sans moufeter, le cauchemar débutait à peine et Cameron peinait encore à croire qu'il s'agissait bien d'un petit cadeau de son employeur afin de l'aider dans sa mission étant donné que la chose était aussi dangereuse pour eux que pour elle, était-elle un pion sacrifiable comme tant d'autres finalement ?*

-J'ouvre la marche avec Barry ! Garrett reste au milieu pour protéger les trois civils et au cas ou on se ferait déborder. Seth et Harry vous fermez la marche. *Seth, voilà donc le prénom de celui qui venait de la dénoter comme on scrute une bestiole curieuse.*

*Elle esquissa un sourire rapide et s'exécuta, suivant d'abord le chemin qui révéla l'armurier qui fit office de guide en leur indiquant des escaliers, puis monta les marches entre les quatre hommes devant elle -en comprenant un dont elle ne connaissait pas encore le nom- et deux autres derrière elle dont un indic qu'elle connaissait parfaitement pour avoir déjà eu l'occasion de bosser avec lui. En somme, ils étaient trois loups dans la bergerie, bien assez réfléchis pour agir finement et sans que le groupe de trois STARS, et le dernier civil, ne les soupçonnent. Presque au haut des marches, Cameron jeta un œil dans son dos et vit le dénommé Seth barrer la route aux infectés à l'aide d'une poubelle, ce n'était pas le meilleur barrage possible mais ça ferait l'affaire le temps que tout ce petit monde soit à l'abri sur la palier du haut d'où une vielle bibliothèque s’effondra dans la montée une fois le groupe réuni dans le hall d'étage. Cameron considéra les faciès monstrueux qui s'agglutinaient près du meuble lourd et les autres qui écopèrent de quelques bouquins poussiéreux en pleine face avant de suspendre l'oreille aux SOS que lançait Marini au central, les choses étaient bien plus aisées ainsi, personne ne leur viendrait en aide et les chers petits STARS ne pouvaient désormais compter que sur eux mêmes et les maints joujoux qui ornaient leurs ceinturons de flics «spéciaux ». Un rictus intérieur glissa contre les mâchoires serrées de la brune qui évalua les actions d'Ortega ainsi que celles de Yamamoto, elle pouvait compter sur eux bien qu'elle était faite du même bois : sa peau valait bien mieux à son regard que celle de centaines d'innocents dont elle n'avait rien à faire, cependant, les ordres étaient clairs, aucun dommage collatéraux concernant les STARS ne serait tolérer pour cette mission, elle n'avait donc pas le choix que d'assurer ses arrières mais tout autant celles de ses ennemis afin de ne pas se faire déborder par les événements macabres qui leurs pendaient au nez.*

-Bon et maintenant on la joue comment ? Vu qu'on n'a pas de renfort ?

*Cette voix la fit tourner les yeux vers son propriétaire puis le dénommé Seth qui terminait une conversation privée -dont elle retint quelques mots- et revenait vers eux tout en posant la même question qui, visiblement, brûlait les lèvres de pas mal de monde ici bas. Cameron roula discrètement des yeux à l'intention de Garrett et l'asiatique qui comprirent sans qu'elle ne pipe mot. Et on appel ça des flics spéciaux, les meilleurs d'après les journaux... Pensa-t-elle avant d'avancer dans le couloir baigné de lumière, où quelques particules de poussières volaient sous leurs pas contre la moquette, bifurqua au recoin et pointa son arme afin d'être parée au cas où l'infection avait gagné l'étage sans qu'ils ne le sachent. Assurée que rien ne venait troubler leur ascension, elle pointa du doigt l'unique fenêtre et entendit le propriétaire des lieux leur annoncer qu'elle était condamnée depuis des lustres. Encore un qui n'avait pas grand chose en stock question instinct de survie ! Agacée mais contenant son sang froid, Summers arracha l'un des vieux doubles rideaux, l'enroula autour de son bras et envoya son coude dans la vitre qui céda rapidement tandis qu'elle dégageait les morceaux restants et se tournait vers le groupe.*

-Si on passait pas l'échelle de secours pour rejoindre les toits jusqu'à trouver un endroit plus sûr où se terrer en attendant que ça se tasse ? *Interrogea-t-elle avant de hausser innocemment les épaules comme l'aurait fait une jeune fille n'y connaissant rien en méthodes policières.* -C'est qu'une idée mais on a pas trop le choix... On dirait que le secrétaire balancé dans les marches n'a pas suffi à les retenir bien longtemps. *Renchérit-elle en voyant les cadavres doucement rejoindre l'autre bout du couloir.*

*Cameron laissa le groupe reprendre sa forme précédente et tira quelques balles dans les jambes des morts -uniquement pour donner le change quand à un statu auquel elle n'appartenait pas vraiment (civile)- qui s'écroulèrent pour certains et firent chuter leurs congénères et laisser le temps à Marini, Burton, La brunette, Garrett et Yamamoto d'emprunter l'échelle qui grinçait dangereusement. Enfin la voix du fameux capitaine retentit depuis l'étage en extérieur et Cameron s'élança à son tour suivie de Seth et du dernier civil jusqu'à sentir les barres d'acier rouillé quitter le mur et pencher vivement dans le vide vers l'arrière. Summers s'agrippa comme elle le put et sentit les vibrations dans ses os lorsque l'échelle éclata la vitre de l'immeuble de face en chutant. Dans leurs malheur un balcon se trouvait là et permis au trio de rejoindre la terre ferme (ou presque) tandis qu'elle fulminait déjà intérieurement en voyant ses cibles lui passer sous le nez. Fort heureusement, Garrett se chargerait de les occuper assez longtemps pour qu'ils ne contrecarrent pas les plans de la Corp' mais ça n'empêchait pas la jeune femme de maudire cette foutue échelle et les deux gus qu'elle devait dès lors aider.*

-T'as quelque chose contre les femmes... Seth ? *Interrogea-t-elle en arquant un sourcil, faisant allusion à la dernière phrase qu'il avait tenu avec son dernier interlocuteur avant de redresser les yeux vers le groupe sur le toit de l'immeuble de face pour entendre les directives et profiter du moment pour sortir discrètement son PDA.* Occupes les un max de temps, j'essaie de garder ces deux là loin de l'unité. *Envoya-t-elle à Ortega dont elle croisa le regard lorsqu'il put lire ces mots.*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enrico Marini

avatar



Messages : 1818
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 34
Localisation : Andalousie

Dossier du personnage
Age du personnage: 53

MessageSujet: Re: Le chien aboie et la caravane passe (PV : Rico, Deryck, Seth, Garrett et Cameron)   Mar 13 Mai 2014 - 12:25

*Ils avaient avancé, la femme armé indiqua l’échelle de secours et Marini s'élanca le premier, quivit rapedement de Burton, de Garrett et ses amis. Mes les autres furent coincé en bas et rapidement l'un des enfants fut attrapé par l'un des monstres avant de se faire arraché la gorge. Sa tête vint rouler jusque sur le pied de Baxter. Kendo abatit le meurtrier. Perché sur son toit Marini lanca de sa voix grave.*

Enrico - Il faut qu'on se regroupe, on se rejoint un peut plus loin vers l'immeuble la bas.

*Le moustachu montra un immeuble au loin avec une échelle de secours similaire a celle qu'il venait d'emprunter. Tout les immeuble étais cote à cote d'en haut il pouvait la rejoindre plus facilement. Barry couvrait le groupe depuis le haut, Yammamoto faisait de même.*

Enrico - Continuez d'avancer depuis le toit on va faire le maximum pour vous couvrir d'en haut.

*Robert se retourna vers le couple qui tenait le dernier enfant par la main.*

Robert - je suis navré je vais tout faire pour vous protéger, mais il faut avancer.

*D'autres morts vivants étaient déjà à quelques mètres d'eux et les parents du gamins mort sous leurs yeux étaient en l'arme. Complètement paniqué et abasourdit il semblait rester figer et immobile comme paralysé par la peur.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Baxter

avatar



Messages : 581
Date d'inscription : 07/01/2011
Age : 25
Localisation : Marseille

Dossier du personnage
Age du personnage: 32 ans

MessageSujet: Re: Le chien aboie et la caravane passe (PV : Rico, Deryck, Seth, Garrett et Cameron)   Mer 18 Juin 2014 - 16:48

* Un enfant se fessant arracher la gorge voila ce qui resta dans la tête de Baxter quand celle de l'enfant roula à ces pieds pendant que les autres étaient en haut il n'avait pas eu cette chance coincée sur l'échafaudage d'escalier de secours il devait trouver un moyen de partir et accessoirement ne pas mourir, une voix grave lance soudainement . *

Enrico - Il faut qu'on se regroupe, on se rejoint un peu plus loin vers l'immeuble là-bas.

* Il montra l'immeuble en contrebas *

Baxter : Ok pas de soucis on se retrouve la bas * Baxter s'arrêta puis annonca à Marini * Et surtout ne creve pas * Il lança un clin d'oeil * .

* Baxter observa les lieux et les différentes options qui s'offrent à lui, et elles étaient minces l'immeuble que Marini avait désigné du doigt étaient malheureusement envahies d'infecter ce qui bloqua le plan de rejoindre l'autre échelle sans arriver un seul morceau . *

Ça va être dur mais il va falloir trouver un autre moyen .

* Le seul moyen était une fenêtre juste à côté de leur position et qui les enveraient directement de l'autre côté du bâtiment tout en évitant la horde plus bas . *

Baxter : Bon vous deux vous me suivez et faites bien gaffe ou vous fourrez vos pieds compris .

* Baxter ouvrit la fenêtre puis rentra pour vérifier qu'il n'y avait aucun danger, la voie était libre, il fit un signe aux deux dehors de rentrer, Baxter prit une barre de métal pour s'en servir de batte de base-ball et se dirigea vers la porte avant de regarder le " judas " de la porte pour vérifier si aucun infecter y n'était. *

A priori personne, bon retient tu s respiration et go .

* Il lança un signe de la tête aux deux personnes puis ouvrit la porte avec la barre en fer a la main pret à écraser quelques crânes qui ne vint pas, personne n'a par quelques hurlements sanglants qui se firent entendre dehors, Baxter avança au pas de course pendant que les deux autres le suivi rapidement . Baxter s'accouda au mur et pencha très légèrement la tête pour observer le couloir . *

Personne ... Go

* Baxter alla en direction d'une porte, puis ni une ni deux il enfonça la porte la barre de fer a la main au cas où, personne dans l'appart il alla en direction de la fenêtre et constata que l'échelle de Marini était juste à coter il en profita pour dire aux deux autres personne d'y aller en premier pour ainsi fermer la marche . *

Baxter : Allez y je reste là au cas ou où

* Les deux survivants grimpèrent les marches de l'échelle puis atteigne le toit, quand le Pad de Baxter vibra, il le sortit et regarde le destinataire . *

Caswell ... Qu'est-ce qu'il me veut encore ?

* Baxter décrocha a l'abri des oreilles indiscrètes . *

HRP : Sorry pour la réponse assez tardive j'ai eu quelques petits soucis mais bon I'm Back
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enrico Marini

avatar



Messages : 1818
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 34
Localisation : Andalousie

Dossier du personnage
Age du personnage: 53

MessageSujet: Re: Le chien aboie et la caravane passe (PV : Rico, Deryck, Seth, Garrett et Cameron)   Sam 5 Juil 2014 - 15:32

*Baxter avait essayé lui aussi de les rejoindre, mais sans succes, ils étaient presque au complet. Le portable de Marini venait de vibrer, c'était Vickers.*

MESSAGE : Je reçu votre appel en détresse, j'ai analysé les cartes géographique via le satellite, rien n'est accessible de puis votre position. Retrouvez moi sur le toit du Raccoon City Hospital. Brad

*Le message était clair si il voulait s'en tirer il devait tous se retrouver las bas, le capitaine s'en empressa d'en informer les autres et plus précisément l'agent Baxter.*

Enrico - Le mieux serait qu'on essaye de se retrouver avant de s'y rendre, cela augmenterait nos chance de survie.

Robert - Ca sent le gaz ! Bordel.

Barry - La citerne merde il y a une fuite, il ne faut pas rester la.

BOOOUUUMMM

*UN citerne de gaz liquide qui était entreposé sur le toit venait d'explosé, les gens s'était mis à courir, de manière désordonné et anarchique. Finalement le groupe venait à nouveau de se séparer, d'un coté des flammes se tenait Barry, Robert, Enrico ainsi que le gamin et ses deux parents. De l'autre Garrett et le reste de la troupe.Impossible de les rejoindre.*

Enrico - Garrett ! On se retrouve sur le toit de l'Hopital.

*Garrett fit un signe denotant l'affirmation. Baxter était encore en bas et Ortega et sa troupe venait déjà de disparaître.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Le chien aboie et la caravane passe (PV : Rico, Deryck, Seth, Garrett et Cameron)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le chien aboie et la caravane passe (PV : Rico, Deryck, Seth, Garrett et Cameron)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Les chiens aboient. La caravane passe
» Lythtis
» ¤ Reawen Amaniel [Archère]
» Kilgar [Tavernier]
» [EGA] Quand le Voile s'étend sur Miradelphia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resident Evil RPG :: Raccoon City :: Les Rues de Raccoon City-