AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Le forum ouvre à nouveau ses portes. Bienvenue à tous dans cette nouvelle aventure pleine de nouveautés.

Partagez | .
 

 Les morts sont sensés le rester [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
John Psycho

avatar

Modérateur

Modérateur

Messages : 765
Date d'inscription : 23/10/2010
Age : 28
Localisation : Seine et Marne

Dossier du personnage
Age du personnage: 27

MessageSujet: Re: Les morts sont sensés le rester [Libre]   Ven 2 Aoû 2013 - 5:33

* Tout s'enchaina assez vite, le tyran avait trouvé les deux compères, et Rebecca s'était mise à lui tirer dessus en courant, afin d'éviter les coups du monstre. John quand à lui pris la direction opposée pour tenter de ralentir la créature en la faisant hésiter. Mais elle n'avait d'yeux que pour Rebecca visiblement. Cette dernière se faufila dans les décombre d'un encadrement de porte et se mit à hurler à l'attention de John : *

Rebecca : John ! L'ascenseur !

* Elle avait donc trouvé un moyen de descendre ! Mais la machine a tuer s'apprêtait à foncer sur Rebecca ! John se rua vers le Tyran, ramassant un des fusils à pompe semi automatique qui trainait à côté des cadavres d'Umbrella et sauta sur le torse du monstre et enfonça l'arme dans son oeil avant de tirer à répétition, vidant l'arme dans le crâne de ce qui était autrefois humain. *

* La masse s'agenouilla pendant que John s'éloignait un peu, et fini même par s'écrouler. Mais il ne savait que trop bien que ce n'était que partie remise, ca allait se relever, et plus tôt qu'on ne pourrait le penser... Umbrella fait des merveilles dans " l'intuable ". *

* Pendant que John était à deux doigt de se masturber devant son exploit, entendre Rebecca crier le sortit de sa torpeur et tourna la tête... Pour se faire chopper par un deuxième Tyran, qui se fit rejoindre par un autre... Pendant que le premier se relevait, malgré la moitié de la tête en moins. *

* Les portes de l'ascenseur dans le dos de Rebecca s'ouvrirent et un homme, visiblement un scientifique, en sorti pour s'emparer de la jeune femme, la menaçant avec un scalpel sur la gorge *

Homme : Mes amis ! Heureux que la fête vous plaise. Que pensez vous de notre nouvelle méthode pour contrôler les infectés ?

* Ensuite il dévisagea John, puis regarda les Tyrans *

Homme : Emmenez le sur la table d'opération, il est temps de savoir ce qu'a enregistré le mouchard. Quand à elle... Emmenez la dans les prisons. Je m'occuperais personnellement d'elle plus tard.

* Les Tyrans ne pouvant passer par l'ascenseur, une poignée de soldats débarquèrent, et passèrent des menottes aux deux compères, avant de descendre dans les profondeurs de la terre, par l'ascenseur. John réussit a s'approcher de Rebecca dans la cage et lui glisser à l'oreille *

John : Au moins... On entre dans les labos...

* Un des soldat tira violement John par les cheveux afin de séparer les équipiers, et dans le mouvement, John s'accrocha a quelque chose qui était à la ceinture d'un des garde... C'était froid, rond, assez lourd... *

Une grenade !

* John la cacha plus ou moins bien dans une poche, de pantalon, en espérant que ça ne se remarque pas... *

______________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca Chambers

avatar

Admin

Admin

Messages : 1535
Date d'inscription : 21/10/2010
Age : 28
Localisation : France

Dossier du personnage
Age du personnage: 18

MessageSujet: Re: Les morts sont sensés le rester [Libre]   Ven 2 Aoû 2013 - 13:28

*Elle s'en voulait. Non pas d'avoir suivi John jusqu'ici, mais plutôt d'avoir cru l'ascenseur hors service. Ils étaient maintenant dans de sales draps, et ce jusqu'au coude. *
C'est bien ma veine...
* Et John qui tentait de faire de l'humour, ou quelque chose du même genre, la mettais de mauvaise humeur. Certes ils allaient au labos, mais certainement pour ne pas en sortir. *
* L'homme sui lui serrait le cou lui faisait mal. Elle se sentait au bord de l'évanouissement. *
* La descente paru durer des heures, mais la cabine finit par s'immobiliser dans une légère secousse. Les portes s'ouvrirent sur un espace étonnamment calme, propre, à mille lieues de l'environnement dont ils venaient. Une musique d'ambiance se diffusait à travers de discret haut-parleurs blancs, il y avait une fontaine à eau, des canapés, des sièges, un comptoir, et des portes flanquées d'un écriteau "Biohazard, entrée interdite à toute personne étrangère au service." C'est là qu'ils allèrent. Enfin, John et ses comparses. *
* On fit pivoter Rebecca sur la droite, et elle perdit de vue John. La jeune femme n'essayait même pas de résister car vu son gabarit face à celui de ses ravisseurs, elle ne ferait pas le poids une seule seconde. *
* Ignorant son coeur qui menaçait de jaillir de sa poitrine, elle se risqua à poser la question qui lui brûlait les lèvres :*

- Que comptez-vous faire de moi ?
HOMME : - T'occupe pas d'ça ! C'est pas à toi d'poser les questions.


* Elle retient une réplique acerbe et préféra se mordre la joue. Tandis qu'ils passaient dans un couloir et s'engageaient dans des escaliers menant encore plus en profondeur, elle s'efforçait de chasser toutes ces mauvaises idées afin de garder la tête froide. Malgré cela, l'angoisse qui l'étreignait lui donnait envie de vomir, et de pleurer, aussi. *
* Ils arrivèrent dans une pièce éclairée par un grand néon blanc. Le lieu contenait des box grillagés de un mètre de haut maximum. Le dessus était aménagé comme un plan de travail sur lequel reposait divers instruments qui n'inspiraient pas confiance. *
Ils ne comptent quand même pas me faire entrer là-dedans....
* Elle remarqua une table en inox correctement lavée. *
Ho non... !!
* Quand elle s'aperçu que la table tenait plus de la table des asiles psychiatriques que de la table d'opération, elle laissa échapper un cri et se débattit. *

- Non ! Laissez moi !!

* En effet la table comportait des accoudoirs en cuirs où pendaient des sangles afin d'attacher les bras et les jambes. Le tout surmonté d'un casque métallique pour bloquer la tête. Plusieurs fils électriques s'échappaient du casque jusqu'à un boîtier fait de boutons, de manettes et d'écrans. *

HOMME : - Rentrez là-dedans !

* On lui mit un gros coup dans le dos qui la força à se plier en deux. Et sous la douleur, elle fut placée rapidement dans un box qu'on ferma derrière elle dans un grincement. Tétanisée par la peur et le sort qu'on lui réservait, l'infirmière des bravo ne savait même pas comment réagir. Le fait d'être à ce point recroquevillée dans un box pour animal commençait à lui faire mal aux genoux et un sentiment de claustrophobie s'insinua en elle.*
Moi qui pensait déjà être au fond du trou, je crois qu'on peut toujours descendre plus bas...
* mais au delà de tout cela, elle s'inquiétait pour John et ce qu'on allait bien pouvoir lui faire. *

______________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.limaginaria.wordpress.com
John Psycho

avatar

Modérateur

Modérateur

Messages : 765
Date d'inscription : 23/10/2010
Age : 28
Localisation : Seine et Marne

Dossier du personnage
Age du personnage: 27

MessageSujet: Re: Les morts sont sensés le rester [Libre]   Mer 7 Aoû 2013 - 10:05

* On avait menotté John, et pendant que la troupe arrivait au bon sous-sol, le prisonnier commençait déjà à élaborer un plan d'évasion. L'ascenseur était visiblement le seul accès au Rez de chaussée.. Mais cette histoire de monstres contrôlables, et surtout contrôlés, était déroutante... Jusqu'à maintenant ces créatures étaient " affrontable " grâce à leurs instincts prévisible... Maintenant, si un soldat est aux commandes d'un Tyran... Les vitesses de réactions n'en seraient que décuplés... *

* Le jeune homme secoua la tête, il perdait de vue ce qui était important dans l'immédiat, il regarda alors Rebecca pendant qu'ils sortaient de l'ascenseur. Il était désolé pour elle, il l'avait entrainé si loin dans cet enfer... Le troupeau se sépara en deux groupes, et John perdit Rebecca de vue. *

John : Vous avez oublié d'inclure le wifi dans votre merde ?
Schientifique [Pas fait exprès, mais je vais pas corriger] : Pourquoi ? C'est tellement mieux de t'ouvrir le crâne.
John: Je préfèrerais éviter...


* Le ricanement sonore que laissa échapper son futur tortionnaire ne laissait place à aucun doute, John allait en chier. Il joua de ses poignets pour vérifier les menottes.. Qui n'étaient pas si bien serrées que ça. Le petit groupe arriva dans une salle d'un blanc aveuglant. Les deux soldats qui tenaient John en laisse poussèrent l'homme vers le centre de la pièce pour le faire entrer de force dans le lieu de sa future trépanation. *

* John, maintenant suffisamment éloigné des chiens d'umbrella, et surtout, leur faisant face, força les menottes pour libérer une main... S'arrachant une belle dose de peau au passage. Ceci fait, il pris la grenade subtilisé plus tôt et la dégoupilla, avant de la montrer a l'audience, les mains déliées *

John : Au fait, j'ai enlevé les menottes.

* Le timing de la grenade bien en tête, il la lança derrière les deux soldats qui n'étaient rentrés qu'a moitié dans la pièce, et se jeta a terre. Tout se passa très vite, l'engin explosif détonna juste avant de toucher le sol, tuant les deux soldats sur le coup, et sonnant sévèrement le schientifique qui lui avait été couvert par les murs de la salle, comme John. *

Schientifique : C'est pas vrai !

* Le bon vouloir de l'auteur de ce RP fit en sorte qu'une des armes des soldats mort avait volé devant John, qui la ramassa sans hésiter, pour pointer son ex futur tortionnaire... Qui se pissa dessus tout la pression. *

John : Viens, on a quelques comptes à régler !

* Pas le temps de réfléchir, Rebecca était devenu la priorité, il ne savait pas ou elle était, mais maintenant que l'alerte était donné, il se pourrait qu'elle n'ait plus beaucoup de temps devant elle... John donna un violent coup de crosse dans le crâne de l'homme en blouse pour l'assommer, et récupéra une paire de menottes sur les cadavres. Après les avoir enfilés au scientifique, en attachant le bras droit de l'homme à sa jambe gauche, en passant par son dos. S'il se réveille sous peu, il aura beaucoup de mal à se déplacer au moins... *

* John, armé du fusil a pompe automatique de la firme courrait dans les couloirs, en direction de l'ascenseur, et plus précisément du couloir emprunté par les UBCS et Rebecca. Malgré les gyrophares rouges dans les couloirs, pas une seule trace d'humains, ou de monstres... Ca cachait autre chose. *

* Le mot " prison " était écrit sur le sol, avec une direction.. John ne se fit pas prier et accéléra la cadence. *

Tiens bon !

______________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca Chambers

avatar

Admin

Admin

Messages : 1535
Date d'inscription : 21/10/2010
Age : 28
Localisation : France

Dossier du personnage
Age du personnage: 18

MessageSujet: Re: Les morts sont sensés le rester [Libre]   Jeu 8 Aoû 2013 - 8:08

* La position inconfortable dans laquelle elle se trouvait commençait à lui engourdir les jambes. Son sang bloqué à plusieurs endroit faisait fourmiller ses mollets et ses bras. Dans peu de temps elle ne serait plus capable de se relever sans vaciller. *
* Rebecca s'obligea à prendre de grandes respirations pour se calmer. On l'avait enfermée dans le noir, de manière à briser sa résistence psychologique. Elle le savait, néanmoins cela ne l'aidait pas à surmonter cette épreuve. *
* Une explosion, au loin *
Ho mon dieu......
* Cela ne pouvait signifier que deux choses : soit John venait de se désintégrer quelque part dans les labos, soit il avait lancé la grenade et avait réussi à s'échapper. *
* Mais alors que cette idée lui redonnait de l'espoir, elle entendit un bruit à côté d'elle, puis quelque chose de gluant lui toucha le bras. *
* Elle se raidit, dégoutée. *

- Ho ho...

* L'horrible sensation s'intensifia. Elle sentit des choses lui grimper le long des jambes et imprégner son pantalon d'une matière baveuse. *
Des leech ?!!
* D'horribles souvenirs lui remontèrent en mémoire et elle ne pu se retenir de hurler en se débattant. *

- AU SECOURS !! A L'AIDE !!

______________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.limaginaria.wordpress.com
John Psycho

avatar

Modérateur

Modérateur

Messages : 765
Date d'inscription : 23/10/2010
Age : 28
Localisation : Seine et Marne

Dossier du personnage
Age du personnage: 27

MessageSujet: Re: Les morts sont sensés le rester [Libre]   Jeu 8 Aoû 2013 - 9:20

* John déambulait dans la zone " prison ", en regardant dans toutes les fenêtres et pièces qu'il trouvait, mais rien qui pouvait indiquer la position de Rebecca. Du désespoir commençait même à se faire sentir dans la gorge de John tellement elle se nouait. *

* Au détour d'un couloir, deux soldats d'umbrella se trouvaient là, prenant des paris. Des paris sur le fait " Qu'elle " ne tiendrait pas 10 minutes. L'autre pariait sur 7 minutes maxi. Un temps d'estimation aussi court ne pouvait signifier qu'une chose... Elle serait probablement "sacrifiée" pour la bonne cause d'Umbrella... *

* Après un regard rapide pour confirmer que le couloir ne contenait que les deux péquenots, John effectua une roulade pour se retrouver au milieu du couloir fit feu pour tuer les deux hommes. Il se rapprochait, il le sentait dans ses tripes *

* Il fouilla rapidement les cadavres et sortit la carte magnétique pour ouvrir cette même porte qu'ils semblaient garder... John déverrouilla et entra dans la pièce plongée dans le noir. Il tâtonna pour trouver un interrupteur, et au bout de quelques secondes, parvint à jouer à Dieu. Il scruta rapidement le contenu de la pièce, quelques cages, des outils de torture, une chaise à trépanation... Mais pas de Rebecca. *

- John Va falloir cacher les corps...

* Il sortit rapidement de la pièce et traina les deux cadavres dans la pièce. Le seul soucis était maintenant de nettoyer le sang... Et surtout, de retrouver Rebecca. *

______________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca Chambers

avatar

Admin

Admin

Messages : 1535
Date d'inscription : 21/10/2010
Age : 28
Localisation : France

Dossier du personnage
Age du personnage: 18

MessageSujet: Re: Les morts sont sensés le rester [Libre]   Dim 18 Aoû 2013 - 7:56

* Quand la porte s'ouvrit, Rebecca se tut instantanément, de peur que ses jeôliers ne soient revenus pour l'abattre. Elle s'efforça d'oublier le fait que les leech étaient à présent sur son ventre et continuaient leur progression vers son visage. *
* La jeune STARS se totilla néanmoins dans sa cage pour tenter dans faire tomber quelques unes, sans succès. Leur état visqueux agissait comme une colle sur le tissu et les monstres se trouvaient donc bien accrochés. *
* Rebecca laissa échapper un gémissement de dégoût. *
* Et ce fut pire une fois que la lumière s'alluma. Elle pu voir qu'il y avait des leech partout dans sa cage, y compris au plafond. Elle s'imagina déjà la sensation de la matière visqueuse sur son visage tandis qu'elle lui tomberait dessus pour l'étouffer. De grands filets de bave pendaient du plafond et tombaient jusqu'au sol. Une coulure lui dégoulina dans les cheveux comme de la colle épaisse. L'infirmière grimaça de dégoût et des larmes d'horreur menaçaient de s'échapper de ses yeux bleus. Pourtant, pas question de hurler, pas question de faire le plaisir à Umbrella de sa torture aussi bien physique que morale. *
* La respiration haletante, elle attendit que la lumière s'éteigne et que la porte se referme. *
* Mais quand elle entendit la voix, un espoir reflua dans ses veines *

JOHN : - John Va falloir cacher les corps...

* Rebecca s'agita de nouveau, ignorant les leech, et frappant les barreaux de sa cage comme une noyée sur le point de boire la tasse. *

- Hééééé !!! AU SECOURS !!!! JE SUIS LAAAA !!!!

* Le choc sur les carreaux métalliques résonnait dans ses mains et ses os, mais Rebecca ne voulait pas céder. Un bruit puissant emplis bientôt toute la pièce et elle se remit à crier. *
* Une leech lui tomba sur le visage et elle la repoussa avec un cri. *
* Malheureusement, cela eu pour effet d'énerver les autres leech, qui se montrèrent plus agressives. Certains commencèrent à montrer des signes d'agressivité. Allait-elle finir dévorée ? *

______________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.limaginaria.wordpress.com
John Psycho

avatar

Modérateur

Modérateur

Messages : 765
Date d'inscription : 23/10/2010
Age : 28
Localisation : Seine et Marne

Dossier du personnage
Age du personnage: 27

MessageSujet: Re: Les morts sont sensés le rester [Libre]   Sam 7 Sep 2013 - 13:01

* John traînait les corps des gardes dans la petite pièce qui avait la chance d'être reculée et rapidement des bruits se faisait entendre.. Il avait d'abord cru a une bête enfermée et excitée par la présence de l'homme... Mais que neni ! De légers cris étouffés parvenaient à John qui s’attarda ENFIN sur les cages situés au fond de la salle.. Et y vis clairement Rebecca, accompagnées d'amies très collantes *

* John ouvrit la trappe frontale et y tira plutôt violemment Rebecca, et enleva les quelques sangsues qui restait sur elle. Elle allait bien, heureusement les Leechs, n'avaient pas eut le temps de faire de sérieux dégât sur la jeune femme. Mais du coup c'était une excellente cachette pour les corps... *

John : Reste la, reprend tes esprits.. J'ai des trucs a faire...

* Il traîna les deux corps et, en forçant un peu, les fis rentrer dans la cage ou était Rebecca plus tôt. il verrouilla la cage après avoir soigneusement pris soin d'y avoir replacé toutes les sangsues.. Ayant récupéré les armes des gardes il en tendit une à sa partenaire *

John : Ce n'est qu'une question de temps avant qu'ils nous tombent dessus...

* John avait, encore, parlé trop vite... Des bruits de pas très rapides résonnaient dans le couloir... Forcément, avec l'évasion bruyante de John, les renforts allaient être non seulement rapidement sur place, mais également bien armé... *

______________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca Chambers

avatar

Admin

Admin

Messages : 1535
Date d'inscription : 21/10/2010
Age : 28
Localisation : France

Dossier du personnage
Age du personnage: 18

MessageSujet: Re: Les morts sont sensés le rester [Libre]   Dim 8 Sep 2013 - 10:10

* Alors qu'elle se croyait définitivement perdue, la cage s'ouvrit et des bras puissants la tirèrent à l'extérieur. Le soulagement l'envahit quand elle reconnu John. Pour peu, elle en aurait pleuré de joie. *
* Le photographe lui demanda de rester en retrait le temps pour lui de procéder à quelques affaires, mais Rebecca avait les jambes si engourdies qu'elle peinait à tenir debout. Elle profita de quelques secondes affalée dans ses bras pour remettre ses idées en ordre et retrouver un semblant de dignité. malheureusement, sa circulation sanguine malmenée par une position compliquée commençait à revenir, et avec elle un désagréable fourmillement. La jeune stars tituba de quelques pas sur le côté en se tortillant quelque peu. le sang allait mettre quelques minutes à retrouver son flux normal. D'ici là, la souffrance engendrée par son retour la faisait grimacer. *
* Elle vit son partenaire pousser des cadavres dans la cage étriquée qu'elle occupait encore quelques minutes avant. Probable que les leech allaient vraiment se régaler cette fois. L'infirmière n'éprouva aucune pitié à voir les deux cadavres se faire recouvrir de corps gluants. Dans ce jeu il valait toujours mieux être le chasseur plutôt que la proie. *
* Elle frissonna. *
JOHN : Ce n'est qu'une question de temps avant qu'ils nous tombent dessus...
* Malheureusment tout allait plus vite que prévu dans cette tour d'enfer. *
* Rebecca réagit au quart de tour. *
- Vite ! J'ai repéré une porte pas fermée quand ils m'ont mené ici...
* Ils sortirent de la pièce tandis que le bruit de pas cadencés résonnaient dans le couloir. A combien de mètres étaient-ils de leurs ennemis ? Impossible à dire. *
* Rebecca se mit à courir avec les forces qu'elle retrouvait petit à petit. La porte était légèrement entre-ouverte et aucun écriteau n'indiquait la fonction de la pièce. Elle l'ouvrit rapidement et s'y engouffra. Quand John fut aussi là, elle la ferma. Un petit loquet permettait de verrouiller de l'intérieur. *
* Alors elle se retourna. *
* Et vit le silencieux d'une arme de gros calibre braqué sur eux. *
HOMME : - J'étais sûr que vous finiriez par me rendre visite !
Oh non....
HOMME : - On n'échappe pas aussi facilement à Umbrella.
* Son regard se porta sur John. *
HOMME : - Ravie de te revoir, John. J'espère que ta puce a correctement fait son travail. Nous allons bientôt pouvoir passer à la phase d'analyse des résultats. Malheureusement tu risques de ne pas y survivre. Je préfère te prévenir des maintenant. Ha, et aussi... le premier qui bouge sera rapidement neutralisé.
* Rebecca se sentit très abattue de s'être ainsi jetée dans la gueule du loup. Elle lança un regard désespéré à John comme si cela suffirait à l'excuser. *
Si on sort d'ici je lui offrirai un verre pour m'excuser... ou mieux un restau...
* Mais au fond d'elle la jeune stars sentait que la probabilité d'une telle offre était bien mince... *

______________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.limaginaria.wordpress.com
John Psycho

avatar

Modérateur

Modérateur

Messages : 765
Date d'inscription : 23/10/2010
Age : 28
Localisation : Seine et Marne

Dossier du personnage
Age du personnage: 27

MessageSujet: Re: Les morts sont sensés le rester [Libre]   Jeu 6 Mar 2014 - 8:26

HRP : Terminons ça Very Happy

* Piégés. A nouveau. Et cette fois ci, aucune astuce pour s'échapper. Du moins, c'est ce que semblait croire le professeur fou. Pendant qu'il expliquait que John allait très certainement mourir avec l'extraction de la puce, l'intéressé cherchait plutôt un moyen de prendre le dessus de la situation... Mais l'UMP-45 qui regardait le duo n'était pas vraiment amical. Le calibre .45 ferait de très sérieuses blessure.. Dans le cas ou elles ne seraient pas mortelle. Connaissant la cadence de tir de la bête et la distance, 2m au maximum, Rebecca et John ne seraient que du steak haché pour zombie. *

* John arrêta de fixer l'arme et tourna la tête vers Rebecca. Il la regarda un instant, puis lui fit un clin d'oeil et bougea ses lèvres, comme s'il voulait faire passer un message... Ce qui fit perdre patience a l'homme en position de force *

Homme : Hey pas de langage codé entre vous !

* Comme pour affirmer ses menaces, il s'approcha de deux pas, réduisant la distance.. John eut du mal a cacher son sourire, ce qui irrita encore plus le scientifique *

Homme : Tu riras moins quand tu auras le crâne ouvert !
John : Ca je sais pas, mais tu fais quoi de la chose qui va te désarmer dans 15 secondes ?
Homme : La... Chose ?


Il faut que je garde son attention fixé sur mes yeux !

John : Oui, celle qui se trouve derrière toi !

* Le scientifique pouffa de rire, mais John voulait simplement qu'il relâche sa vigilance, car il essayait d'enlever discrètement une de ses chaussures... Il était sur le point d'y arriver quand il remarqua le regard baissé de l'homme, sans attendre, John en ajouta une couche *

John : Au fait, tu as bien enlevé la sécurité hein ? Car j'ai un doute.
Homme : Me prend pas pour un blaireau ! De toute façon les autres ne devraient pas tarder a arriver.


* Bonne info, la porte était fermée, les "renforts" ne pourront donc pas entrer directement. Et, l'opportunité se présenta... Le scientifique, visiblement peu habitué aux armes, essaya discrètement de vérifier la position du cran de sécurité, John qui avait réussis a dégager le pied de sa chaussure mima un shoot digne d'"Olive et Tom" ce qui fit voler sa chaussure... Droit sur l'arme qui, déstabilisée commença a glisser des mains de l'homme qui était surpris de cette attaque peu orthodoxe. John, lui, plongea et s'empara de l'arme avant de l'enfoncer dans la bouche de l'homme, et accompagna le tout vers le sol, imposant sa domination sur le scientifique.... Qui était en train de se faire dessus... *

* L'adrénaline devait avoir remplacé le sang de John, il tremblait comme une feuille... Le cran de l'arme était bien sur " AUTO ", s'il avait raté son coup, le corps du photographe aurait été transformé en gruyère... Et probablement celui de Rebecca aussi. Sans quitter le prisonnier des yeux, John demanda à l'attention de sa partenaire *

John : Tout va bien pour toi ?

* A peine le temps de répondre, des bruits de pas arrivaient devant la porte verrouillée... *

______________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca Chambers

avatar

Admin

Admin

Messages : 1535
Date d'inscription : 21/10/2010
Age : 28
Localisation : France

Dossier du personnage
Age du personnage: 18

MessageSujet: Re: Les morts sont sensés le rester [Libre]   Jeu 6 Mar 2014 - 15:44

* Par une prodigieuse pirouette et un sens aigüe de la mise en scène, John parvint à subtiliser l'arme de leur ravisseur et à le mettre hors course. Du moins, pour les 10 prochaines secondes. Ce temps précieux, Rebecca devait à tout prix le mettre à profit car les hommes derrière la porte arrivait de plus en plus près. *
Bon c'est verrouillé alors on ne sortira pas par là...

JOHN : Tout va bien pour toi ?

* Au même moment son regard tomba sur la trappe du système d'aération qui régissait toute la tour et les sous-sols. Comme d'habitude il ne fallait pas être épais pour s'y glisser. Avec un peu de chance elle parviendrait à se faufiler ailleurs et à créer une diversion pour le comité d'accueil qui ne tarderait pas à frapper à la porte. *
* La jeune femme reporta son attention si John et lui envoya un sourire entendu. *

- Oui, occupe toi de lui je vais essayer de nous dégager le passage pour quitter ce trou.

* Elle se lanca sans tarder vers la trappe, monta sur une chaise et n'eu aucun mal à enlever la grille qui n'était pas fixée au mur. Elle se faufila ensuite dans le conduit à l'aide de ses coudes et de ses jambes. Une drôle d'odeur emplissait le conduit. Il y avait aussi beaucoup de poussière. Son passage remuait les particules et la jeune STARS du se servir de son t-shirt comme d'un masque pour ne pas s'étouffer. *
Surtout ne tousse pas, on ne sait pas ce qui se trouve à proximité...
* Un peu plus loin, elle vit une nouvelle grille. Rebecca s'approcha et jeta un regard dans la pièce faiblement éclairée. Il s'agissait d'un laboratoire faiblement éclairé où "dormaient" des formes dans de grands bocaux. *
Intéressant...
* A priori il n'y avait personne. *
* Sans attendre, l'infirmière poussa la grille qui tomba au sol avec un bruit métallique bien trop fort à son goût, et s'engouffra dans la pièce. *
* Son coeur se mit à battre la chamade alors qu'elle découvrait l'étendue de la salle. Une vaste pièce carrelée, où se tenaient des rangées de capsules dans lesquelles baignaient des choses en tout genre. *
* Rebecca ne savait pas où regarder, il y en avait des dizaines alignées le long des murs. Mais ce qui retint vite son attention fut la plus grosse des cuves, soigneusement centrée dans la pièce. Un frisson la secoua quand elle vit le monstre à l'intérieur... *
* Recroquevillé sur lui-même, pas de doute que cette bête devait mesurer plus de 3 mètres sur ses deux pieds. Il n'y avait que peu de place libre dans le caisson et de grosses bulles jaillissaient de ses narines écrasée contre une paroi en plexiglas. Là il y avait du gros calibre, du lourd, aussi bien pour elle et John que pour leurs ennemis. *

* Son choix était fait, comme au marché elle avait choisi le plus gros, le plus fort, le plus dangereux aussi.... *
* Elle se précipita sur un écran de contrôle situé sur un bureau près de l'entrée. *
* Bien sûr, il était verrouillé, impossible de n'ouvrir que cette capsule... *
C'est une vraie bombe à retardement et pourtant je n'ai pas le choix...
* La panique la pris au ventre tandis qu'elle prenait ce qu'elle trouvait de plus gros et de plus massif à proximité : un chariot en aluminium. *
* Elle le projeta plusieurs fois contre la paroi qui, tout d'abord, ne laissa rien paraître, puis commença à se fissurer. Comme un petit oiseau, le monstre finirait le travail lui-même. Elle n'aurait plus qu'à retourner chercher John et laisser cette horreur démolir tout ce qui lui plairait. *
* Malgré tout, le stress lui tordit l'estomac. Ils avaient intérêt à ne pas trainer s'ils ne voulaient pas être aux prises avec tous les monstres présents. L'infirmière espérait tout en se mordant la lèvre, que le El Gigante (d'après ce qui était écrit sur une étiquette collée au caisson) choisirait de faire route en solo et de ne pas ouvrir la porte à ses petits camarades. *
Pas le temps de trainer....
* Une sirène ne tarda pas à retentir dans ce qu'il restait de la tour. *
* Le sang se glaça dans les veines de Rebecca *

SIRENE : - ALERTE DE SECURITE, CODE NOIR. LA TOUR VA S'AUTODETRUIRE DANS 5 MINUTES. EVACUEZ IMMEDIATEMENT. TOUTES LES PORTES DE SORTIES SONT DEVEROUILLEES, LES LABOS SE FERMERONT AUTOMATIQUEMENT DANS 2 MINUTES. REGAGNEZ LA SORTIE IMMEDIATEMENT. ALERTE DE SECURITE CODE NOIR....

* Sans attendre, elle retourna en direction de la première pièce où elle espérait que son partenaire avait survécu. *

______________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.limaginaria.wordpress.com
John Psycho

avatar

Modérateur

Modérateur

Messages : 765
Date d'inscription : 23/10/2010
Age : 28
Localisation : Seine et Marne

Dossier du personnage
Age du personnage: 27

MessageSujet: Re: Les morts sont sensés le rester [Libre]   Ven 7 Mar 2014 - 5:57

* Rebecca se faufila dans un conduit d'aération pour permettre a la petite équipe d'infortune de s'échapper rapidement... Bien que l'idée qu'elle parte dans lui ait traversé l'esprit de John... Idée qu'il refoula au plus vite, pour se concentrer sur les choses urgentes... Comme les soldats qui essayaient d'ouvrir la porte, et qui appelaient le docteur "Patrick". *

* John n'avait absolument aucune idée de ce que pouvait être en train de faire Rebecca, mais lui, savait ce qu'il allait faire. Déjà, anéantir les risques immédiats. Heureusement, la jeune femme qui l'accompagnait n'allait pas être témoin de la scène... Forçant "Patrick" à se lever grâce a l'arme toujours situé dans sa bouche, il le plaqua contre la porte... Derrière cette dernière, les soldats se faisaient de plus en plus pressant, et tentaient de défoncer la porte.. *

* Le photographe tortionnaire posa un pied sur le torse du scientifique, et s'éloigna en prenant appui sur ce dernier, lui coupant le souffle... Dégageant du chemin, il se mis a couvert dans un coin de la pièce et se mis en position de tir... Il se mis a hurler : *

John : IL EST DERRIERE LA PORTE OUVREZ LE FEU !

* Le regard du condamné était mémorable, un savant mélange de haine, de tristesse et un énorme sentiment de" WHAT THE FEUCK ", mais après une demi seconde de battement, les tirs arrivèrent, défonçant la porte, et le pauvre homme derrière.. Et c'est la garde baissée que la petite troupe de 8 hommes entrèrent dans la salle.. Pour le plus grand plaisir de John, caché dans la pénombre *

* La moitié commençaient a recharger, deux examinaient le cadavre, et les deux autres avançaient dans la salle.. Ceux la étaient les cibles prioritaires, heureusement que " Patrick " avait équipé son arme d'un silencieux, ça retardera leurs réactions... John souffla et s'apprêta a sauter dans la gueule du loup quand soudain une sirène stridente se mis a retentir dans tout les couloirs et probablement tout le bâtiment *

SIRENE : - ALERTE DE SECURITE, CODE NOIR. LA TOUR VA S'AUTODETRUIRE DANS 5 MINUTES. EVACUEZ IMMEDIATEMENT. TOUTES LES PORTES DE SORTIES SONT DEVEROUILLEES, LES LABOS SE FERMERONT AUTOMATIQUEMENT DANS 2 MINUTES. REGAGNEZ LA SORTIE IMMEDIATEMENT. ALERTE DE SECURITE CODE NOIR....

Qu'est ce qu'elle a foutu...

* Chez les gardes une mini panique se déclencha, saisissant la confusion générale, John ouvrit le feu et tua les hommes dans trop de soucis, assez rapidement.. Il faut dire que personne n'était tourné dans sa direction quand il les avait abattu.. De quoi considérer ça comme du tir au pigeon. *

* D'après le speech de l'alarme, tout est déverrouillé, John devrait donc avoir accès a l'ordinateur qui lui permettrait de désactiver les fonctions de ce qui lui pourrissait le crâne. Il ne pouvait pas prendre le risque que la puce soit réactivée après la destruction de la tour. En sortant de la pièce, il tomba nez a nez avec Rebecca, ce qui le fis sursauter *

John : Tu m'a fichu la frousse ! Je vais chercher un moyen de désactiver la puce, je reviens !

* Sans vraiment attendre la réponse, il commença un sprint vers les profondeurs des labos.. Les couloirs rappelaient vaguement quelque chose à John, il était certainement déjà passé dans le coin.. *

______________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca Chambers

avatar

Admin

Admin

Messages : 1535
Date d'inscription : 21/10/2010
Age : 28
Localisation : France

Dossier du personnage
Age du personnage: 18

MessageSujet: Re: Les morts sont sensés le rester [Libre]   Lun 10 Mar 2014 - 8:59

* Lorsqu'elle revint dans la pièce, elle fut horrifiée de voir le carnage mais n'eut pas le temps de se poser de questions. *
* A peine debout, John l'interpela *

John : Tu m'a fichu la frousse ! Je vais chercher un moyen de désactiver la puce, je reviens !

* Pas le temps de répondre qu'il était déjà parti. Bonne idée, mais y aller seul avec tout ce qu'il y avait désormais en liberté... *

- Mauvaise idée !

* Elle s'élança à sa poursuite en dégainant son arme de poing. Malheureusement, dans le brouhaha et les dégâts ambiants, elle ne retrouva pas John. *
Je ne peux pas partir sans lui...
* Son coeur se serra à cette idée. Après tout ce qu'ils venaient de traverser cette conclusion serait la pire de toutes, un échec total et cuisant. Totalement impossible, ce n'était même pas envisageable. *
* La sirène continuait de hurler ses ordres. Alors, sans plus se soucier d'être discrète, la jeune femme se lança dans les couloirs en criant le plus fort possible pour couvrir le bruit. *

- JOOOOOOHN !! JOOOOHN !!

* Ses yeux balayaient les lieux sans rien voir. Elle finit par le trouver dans une pièce où le désordre régnait en maître. Il faut dire que tout n'était que débris autour d'eux. Ils n'avaient plus beaucoup de temps. *

SIRENE : - ALERTE DE SECURITE, CODE NOIR. LA TOUR VA S'AUTODETRUIRE DANS 3 MINUTES. EVACUEZ IMMEDIATEMENT. TOUTES LES PORTES DE SORTIES SONT DEVEROUILLEES, LES LABOS SONT SUR LE POINT DE SE FERMER. REGAGNEZ LA SORTIE IMMEDIATEMENT. ALERTE DE SECURITE CODE NOIR....

* Rebecca attrapa le bras de John, toujours occupé à regarder quelque chose sur un écran. *

- On doit partir, on n'a plus le temps...

* C'est à ce moment là qu'un coup fit voler le mur opposé en éclat. La structure du bâtiment se mit à trembler et Rebecca frissonna. Un nuage de poussière étouffant satura l'atmosphère. Rebecca se mit à tousser. Le El Gigante les avait trouvé. Fuir ou mourir, ils devaient choisir. Dans le doute, Rebecca se mit en position, prête à tirer, alors que le corps du monstre apparaissait à travers la poussière. *

______________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.limaginaria.wordpress.com
John Psycho

avatar

Modérateur

Modérateur

Messages : 765
Date d'inscription : 23/10/2010
Age : 28
Localisation : Seine et Marne

Dossier du personnage
Age du personnage: 27

MessageSujet: Re: Les morts sont sensés le rester [Libre]   Jeu 13 Mar 2014 - 12:19

* John courrait a en perdre haleine, jusqu'à ce qu'il tombe sur une porte avec le nom d'un certain docteur "Marco" figurant sur cette dernière. Ce nom ne lui était pas inconnu, John sentait qu'il connaissait la personne, et que c'était bien dans cette tour qu'il l'avait connu... Il entra en trombe, tout n'était que poussière dans la pièce, le système d'autodestruction semblait déjà faire son oeuvre, en détruisant d'abord les unités de stockage de données, le temps que le personnel évacue, avant la destruction totale des lieux .. *

* Seul un ordinateur persistait au fond de la salle. Probablement celui de l'occupant principal des lieux.. Une fois aux commandes, John fouilla tout les documents récents, et a sa grande surprise tout une série de rapports sur l'activité de l'homme à la puce étaient visible sur l'écran... En continuant ses recherches, il arriva sur un petit logiciel qui contrôlait visiblement la puce... En parcourant rapidement les options, il vit un bouton de désactivation du parasite. John cliqua sans hésiter " Désactiver la puce la rendra inopérante, voulez vous continuer ", en soupirant, John matraqua le bouton "oui" *

Mot de passe : _

* Gros blanc dans la tête de John, il était devant la solution a ses problèmes, et le tout était séparé par un simple mot de passe... Même pas le temps de chercher, ,le bâtiment allait s'effondrer d'un instant a l'autre... Et sans la désactivation de la puce, il serait toujours une cible ambulante... C'est a cet instant qu'il sentit une main s'agripper a son bras *

Rebecca : - On doit partir, on n'a plus le temps...
John : - Impossible je dois....


* Il fut coupé de la manière la plus violente qui soit... Un géant pas très commode venait d'entrer dans la pièce en faisant un énorme trou dans le mur. Alors que John chercha a atteindre l'arme du scientifique qu'il avait toujours en sa possession, il fut pris d'une violente douleur au crâne, l'obligeant a enfouir sa tête entre ses deux mains *

John : - AAHHHHH MERDE !!

* Les larmes aux yeux, il réussit a voir sur l'écran : " Puce désactivée ", puis plus rien. L'écran était noir, le poste désactivé. Une petite fumée noire se dégagea de la machine. *

* El gigante de son côté entrepris son chemin vers le duo. Mais impossible d'avoir les idées claires pour John ! Il pris l'arme en main.. Et la jeta sur le monstre... Action complètement inutile qui n'avait bien entendu fait que peu, sinon aucun effet. En dehors de perdre un moyen offensif. Mais il ne se laissa pas démonter, il attrapa le bras de Rebecca et tenta d'atteindre la sortie, même si la fumée ambiante commençait sérieusement a prendre le dessus...Obligeant les deux compères a raser le sol lors de leurs déplacements. Ce qui d'ailleurs devrait leur permettre de se mouvoir plus ou moins discrètement vis a vis du géant qui devait avoir du mal a voir sous la fumée ! *

______________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca Chambers

avatar

Admin

Admin

Messages : 1535
Date d'inscription : 21/10/2010
Age : 28
Localisation : France

Dossier du personnage
Age du personnage: 18

MessageSujet: Re: Les morts sont sensés le rester [Libre]   Lun 17 Mar 2014 - 9:41

* Elle courait sans savoir où aller, une main dans celle de John pour ne pas le perdre, l'autre tenant son t-shirt sur son nez pour ne pas étouffer. Tous les couloirs se ressemblaient et elle ne savait pas où aller. L'infirmière se fiait à des panneaux indiquant la sortie de secours, sans savoir om cela allait les mener. Pendant ce temps la voix robotique continuait de débiter son avertissement et de drôles de bruits hémergeaient parfois de la pénombre à proximité. *
* Rebecca fut parcouru d'un frisson. Il ne leur restait sue moins d'une minute pour gagner la sortie. *
* Ils coururent, bifurquèrent à droite, puis à gauche, montèrent une volée de marches, poussèrent le battant métallique d'une lourde porte... *
* et se retrouvèrent dans la rue, en pleine rue. Dans Raccoon City. Rebecca attendit que John soit aussi à l'air libre pour traverser la rue et regarder d'où ils venaient. En apparence, ils venaient de sortir d'un entrepôt désafecté à l'allure miteuse, rongé par la rouille et les intempéries. Au milieu s'étendait un terrain vague où des détritus habillaient des touffes d'herbe jaunie. *
* Ils étaient en périphérie de la ville. *
* Avant que Rebecca n'ait pu dire quoi que ce soit, la terre se mit à trembler et l'entrepôt s'effondra sur lui-même dans un nuage de poussière opaque. Les deux STARS n'eurent que le temps de se baisser et protéger leur tête avec leurs bras. Des flammes ne tardèrent pas à s'échapper de l'ensemble. L'infirmière soupira. *

- L'enquête concluera à un court-circuit dans ce vieux truc...

* Elle se redressa et regarda John. *

- Ca va ? Comment tu te sens ? Il ne faut pas trainer ici, si quelqu'un nous voit...

* Il y avait peu de chance qu'on les ait repéré dans un coin aussi éloigné de la ville, mais c'était sans compter les caméras de surveillance placées de manière invisible un peu partout en ville. *

______________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.limaginaria.wordpress.com
John Psycho

avatar

Modérateur

Modérateur

Messages : 765
Date d'inscription : 23/10/2010
Age : 28
Localisation : Seine et Marne

Dossier du personnage
Age du personnage: 27

MessageSujet: Re: Les morts sont sensés le rester [Libre]   Lun 17 Mar 2014 - 17:05

* John regardait les ruines de l’entrepôt, pendant que la tour au loin s'effondrait sur elle même.. Libérant un nuage de poussière couvrant la ville. L'homme se tourna vers Rebecca, visiblement aussi crevée que lui *

Rebecca : - Ca va ? Comment tu te sens ? Il ne faut pas trainer ici, si quelqu'un nous voit...
John : - Ma migraine est passée... Mais ça va. J'ai l'impression que cette histoire d'implant est terminé... Tant mieux. Je vais peut être être libre !


* Il avait toujours un peu de mal a comprendre comment le logiciel avait été débloqué.. Mais tant mieux quelque pars. C'était de l'histoire ancienne, et franchement, il était trop content que ce soit terminé pour en faire un foin *
* Ils commencèrent a aller vers la ville, avant que les secours n'interviennent, s'ils étaient trouvés sur les lieux, qui sait ce qui pourrait se passer... *

* Dans les jours qui suivirent l'incident, John déserta Raccoon pour parcourir le monde. *

La suite ICI

______________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Les morts sont sensés le rester [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les morts sont sensés le rester [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» -La nuit des morts vivants-(Pv Naoki Raidon et Libre)
» (F) Katie McGrath ✣ les liens du sang sont parfois les plus forts [LIBRE]
» Les hommages rendus aux morts sont la parure des vivants [Jonas Cooper & Abigaïl Faust]
» la nuit tout les chats sont gris (PV felyndiira) (SUJET TERMINÉ)
» Ils sont tous pareils... -Libre~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resident Evil RPG :: Raccoon City :: Le Parc Et Ses Collines-