AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Le forum ouvre à nouveau ses portes. Bienvenue à tous dans cette nouvelle aventure pleine de nouveautés.

Partagez | .
 

 La cabane au fond des bois(PV Sheva Alomar)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rain Randers

avatar



Messages : 288
Date d'inscription : 12/11/2012
Age : 31
Localisation : Résidence de la Rose

Dossier du personnage
Age du personnage: 28

MessageSujet: La cabane au fond des bois(PV Sheva Alomar)   Mar 1 Jan 2013 - 18:54

*« Le tueur fou de la foret de Raccoon » était la nouvelle légende urbaine à la mode, elle se transmettait d’oreilles en oreilles*

* « Le tueur de Raccoon enlève toutes personnes s’aventurant trop profondément dans les bois, il l’emmène dans sa maison en ruine et lui fait subir tout un tas de sévices avant de le manger » en gros c’était le résumé de cette nouvelle légende urbaine et cela aurait du en rester seulement les histoires devenues de plus en plus importantes au cœur de Raccoon Umbrella commença à se poser des questions, un concurrents? Un traitre? Ou un pétard mouillé? Umbrella devait en avoir le cœur net aussi appelèrent-ils Rain Randers*

*Ca n’était pas une opération cachée et Umbrella voulait qu’on sache qu’ils étaient présent aussi Rain devait elle afficher clairement les logos de la société, il fallait imposer un message au cas où ca serait un traitre, un message qui disait « personne ne peut nous doubler!»*

*La jeune femme avait rendez vous à l’entrée de la foret, elle gara sa voiture tout proche et ouvrit le coffre pour en sortir son arbalète, tandis qu’arriva une camionnette Umbrella qui se gara toute proche, la porte arrière s’ouvrit et Rain rentra dans le fourgon, dedans il y avait un équipements frappé des logos d’Umbrella, un MK23 et un fusil d’assaut, la jeune femme s’habilla en vitesse, tandis que l’officier de liaison lui expliquait la mission tout en lui montrant une photo satellite de la foret*

Officier – Nous avons quadrillé la zone au détecteur thermique et votre cible se trouve la, vous conduirez ce véhicule, une fois la mission terminée garez la camionnette en même endroit, nous la récupérerons, vos objectifs sont simples : découvrir ce qui se cache derrière la fameuse rumeur du tueur de Raccoon, des questions ?...non…ok

*Rain prit la place de conductrice et roula à travers la foret, il y avait une chose à laquelle Umbrella n’avait pas pensé, il n’y avait pas de routes à partir de quelques kilomètres aussi Rain dut elle continuer seule, elle attrapa son arbalète et son regard se posa sur le fusil d’assaut, plus à l’aise avec l’arbalète elle décida de laisser le fusil d’assaut dans la camionnette*

*Rain descendit de voiture et regarda sur son PDA la carte satellite de la foret, elle n’était plus très loin et débuta sa remontée, ne prenant pas le temps de se cacher derrière les arbres persuadé que tout cela n’était qu’une rumeur*

Rain – Une rumeur hein?

*Pourtant la fameuse maison existait, on aurait du une maison hantée elle était gigantesque et imposante semblant toucher les nuages, bien cachées au milieu d’un groupe d’arbre dont une grosse partie avait été coupé, à coté de l’entrée se trouvait un abri avec un tas de bois, Rain s’en approchait visant un peu partout avec son arbalète, elle était toute proche de l’entrée*

*Des charognes d’animaux étaient suspendus au dessus d’un petit bac, le sang ne coulait plus il était coagulé, cela faisait un moment qu’elles étaient la, cela dit certaines coulaient encore, Rain en compris qu’il avait été tué récemment car contrairement aux autres il n’y avait ni mouches ni asticots*

*La jeune U.B.C.S arriva prêt de l’entrée elle essaya d’écouter : aucuns sons, elle s’approcha des fenêtres mais des rideaux empêchaient de voir l’intérieur, il lui fallait entrer dans cette maison délabrée et sale, elle commença à fouiller les murs cherchant une fenêtre par laquelle elle pourrait entrer, quelque chose d’ouverts n’importe quoi *

*elle longea le coté gauche de la maison, il y avait une trappe menant à la cave comme dans beaucoup de maisons américaine, elle l’ouvrit en grand, il y avait une puanteur hors du communs, Rain s’apprêtait à descendre mais un bruit l’interrompit elle se retourna et s’accroupit : une silhouette massive s’approchait de la porte d’entrée*

*L’asiatique déplaça son corps jusqu’au coin de la maison et vit l’homme qui arrivait un corps énorme et blanchâtre, un visage déformé et grotesque qui lui donnait un faux air de Shrek ou de Cinok, l’homme avait un bas normal son autre bras était énorme, il avait des sortes d’écailles sur ses bras et trainait un sac gigantesque qui remuait, la porte s’ouvrit et une voix d’homme se fit entendre*

??? – Ah Aldo tu m’en ramène une nouvelle? Bien parfait…heu soit gentil, va couper du bois!

Aldo - Oui Pôpa!

*La masse énorme se déplaça du coté de Rain, elle n’avait pas beaucoup le choix et se jetta dans le sous sol puant avant de refermer les trappes derrière elle avec le moins de bruits possible, la jeune femme se trouvait ainsi plus ou moins à l’abri mais cette odeur…elle était écœurante, la jeune femme devait savoir ce qui puait à ce point, elle alluma la lampe accrochée à son gilet et vit ou elle se trouvait, elle eut du mal à éviter un haut le cœur…*

*…c’était une fosse commune…*


Dernière édition par Rain Randers le Mer 13 Mar 2013 - 21:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheva_Alomar

avatar



Messages : 44
Date d'inscription : 11/10/2012
Localisation : Racoon City

Dossier du personnage
Age du personnage: 23 ans

MessageSujet: Re: La cabane au fond des bois(PV Sheva Alomar)   Mer 2 Jan 2013 - 15:06

Citation :
Journal de Raccoon City.

A La Une : Le tueur fou de Raccoon City à encore frappé !

" C'est à l'intérieur de cette importante forêt qui borde les alentours de Raccoon City que les meurtres et les disparitions de nos chers concitoyens se sont fait entendre dans les dernières nouvelles. La ville courrait telle à une nouvelle folie ? Après les revenants, nous voilà cernés par nos semblables ? Ainsi Raccoon City serait t-elle condamnée dans la folie meurtrière de la fatalité ?" - Rédigée par Alexandria Spark.

*Lâchant son journal sur le siège passager de son véhicule, Sheva jetait un regard dans son rétroviseur avant de s'apercevoir un fourgon noir mate qui roulait devant elle, suivant la voiture des yeux, elle remarqua le symbole d'Umbrella corporation sur l'aile droite. Après un regard espiègle envers la voiture aux vitres teintées, elle mit le contact et décida de se mettre à la poursuite de cette camionnette. Sheva avait toujours cette rengaine envers la société qui l'avait faite orpheline. Cherchant des questions sur les mets-faits de la société au parasol rouge, l'africaine en toute discrétion suivait toujours le véhicule qui se trouvait à deux voitures devant elle. A vrai dire, cette petite enquête tombait à pic, l'ennui commençait à prendre la jeune demoiselle à la peau métissée.*

Je me demande vraiment ce que Umbrella voulait encore. Il semble se diriger vers la forêt de Raccoon City... *fixant le journal, elle se remit à suivre la camionnette des yeux. * Hm... Ils seraient donc là pour le fameux tueur en série ? Serait-ce encore l'une de leur création qui a mal tourné ? Ca ne m'étonnerait aucunement mais bon allons voir ce qu'il mijote encore. Ma petite Sheva ta curiosité te perdra ! Malgré que je n'ai plus rien avoir avec Umbrella ou les autres organisations qui les courent après je ne peux laisser mon passé derrière moi...

*Le véhicule noir s'arrête à proximité de la forêt, une femme blonde à l’ethnie asiatique en sortie. Sheva s'était arrêtée bien plus haut sur le bord de la route et avait continué sa route à pied pour ne pas se faire remarquer. Elle avait souvent emprunté le chemin de la forêt dans ses dernières aventures alors, je peux vous dire qu'elle sait comment se déplacer ici. Contre l'écorce d'un arbre, l'africaine se fondait dans la masse et s'approchait à petit pas sans craindre de faire craquer des branchages sous ses pieds. Elle avait remarqué que la femme avait pris soin de prendre une arbalète avec elle. Toujours aussi bien armée de ses deux magnums pythons alourdissaient ses poches et faisaient un peu descendre son pantalon. Elle laissa la dame s'engouffrer dans le bois puis se mit à la suivre en jetant un coup d'oeil dans la voiture sans la toucher. Umbrella était coriace et certainement ils avaient repéré sa présence depuis le début grâce à leurs satellites... Bref, elle suivait le petit chemin de terre et se trouva en face d'une énorme bâtisse qui semblait abandonnée. La demeure était immense et le bois qui l'a composé étaient vieux et la peinture craquelée... Des corbeaux tournaient autours de celle-ci et l'un de se posa sur la girouette de la maison, il se mit à crier annonçant la venue de Sheva. Elle décida dans faire le tour et de chercher des signes de vie. Des arbres semblaient avoir été abattus autours de la maison. Devant la porte de cette dernière se trouvait quelques marches de bois qui dès qu'on y posait un pied craquées sous le poids. Des cadavres d'animaux en tout genre se trouvaient près de bac... Certains dégoulinaient un peu de sang, d'autres étaient remplies de vers... Le spectacle était horrible et l'odeur hérissée le poil fin de l'africaine. Bien qu'elle était habituée à ce genre de scène en Afrique, elle n'en restait pas du moins écoeurée.*

*Posant un pied sur le parquet extérieur, le bois craqué, la jeune demoiselle tenait dans ses mains l'une de ses armes. Elle se courbait légèrement et regardait discrètement dans la fenêtre crasseuse de la demeure. Un bruit de pas la secondait. Pris de peur, elle décida d'entrer dans la maison, la porte était entre-ouverte, elle n'eut aucun mal à se faufiler. Longeant les murs de bois, elle essayait de repérer la femme de tout à l'heure mais ce fut sans succès. Elle entendu quelqu'un entrer dans la maison faisant un vacarme qui faisait sortir les souris de leur trou. Sheva pour ne pas se faire repérer prit l’initiative de prendre les escaliers qui donnaient sur l'étage. Par chance, personnes, à cause du brouhaha du précédent individu, n'avaient perçu sa petite présence monter les escaliers. Elle s'accroupit puis jeta un oeil entre l'espace restreint de deux planches qui composaient les marches de ce dernier. Elle apercevait à peine un grand homme qui parlait un jeune homme légèrement plus petit que l'autre. Les deux hommes tenaient une conversation, essayant de comprendre quelques choses à ce qu'il disait, Sheva tendit l'oreille mais en vint elle n'entendit que l'homme dire au plus petit d'aller chercher du bois ou en couper quelque chose du genre.*

*Le plus petit ressemblait quelque peu au grand, de couleur pâle, d'une silhouette importante voire effrayante, son ombre couvrait un large espace sur son passage. Du haut des escaliers, Sheva avait remarqué l'asiatique se glissait dans l'entre-bâillement d'une trappe. Elle s'y glissa suite à la venue de la masse importante qui venait vers elle. On peut dire qu'elles étaient toutes les deux dans d'eux beaux draps. Une coincée en haut d'un escalier ne voulant pas lui facilité la tâche à cause de ses marches qui craquaient sous son poids et l'autre qui était contrainte d'être dans une cave. Sheva décida de prendre les choses en main, arme toujours à la main elle décida de mener son enquête elle-même le temps que la voie se libérait. Elle monta la dernière marche sans bruit puis se mit à longer le couloir étroit de la maison, divers portes se trouvaient sur son passage mais une plus précisément avait suscité son attention la plus totale. Cette dernière se trouvait au bout du couloir et semblait entre-ouverte. Elle y arriva enfin puis poussa la poignée. Un bruit crispant fit résonner la pièce, elle y pénétra et une odeur épouvantable emplit ses narines. Elle bouche son nez en portant son bras celui-ci. Sheva tentait de voir quelque chose à l'intérieur, à ses pieds, une trace noirâtre se trouvait à ses pieds. L'africaine avait compris ce que c'était, du sang caillé, devant elle se trouvait les carcasses de corps dépecés. Les vers grouillaient à l'intérieur des chairs inanimées. Des pas assourdissants se firent entendre. Sheva désemparait se réfugia à l’intérieur de la pièce sombre et se mit contre une petite armoire accostée à une table de chevet. Un homme entra et y jeta le la tête d'une dame blonde sur le sol, son coprs démembré donna envie à Sheva de rendre son repas mais elle se retenue en fermant les yeux sans faire de bruit. L'homme regarda autour d'elle et se dirigea vers la fenêtre avant de se gratter la tête et de laisser entrer la lumière dans l'endroit semblable à une boucherie. L'africaine ne bougeai toujours pas...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain Randers

avatar



Messages : 288
Date d'inscription : 12/11/2012
Age : 31
Localisation : Résidence de la Rose

Dossier du personnage
Age du personnage: 28

MessageSujet: Re: La cabane au fond des bois(PV Sheva Alomar)   Jeu 3 Jan 2013 - 3:31

*Une véritable fosse commune, du sang suintait de partout, le plus inquiétant semblait que certains membres laissés ca et la comportait des agrafes ce qui semblait dénoté que quelqu’un avait des expériences sur ses corps, Umbrella ? Impossible il ne l’aurait pas envoyée pour enquêter alors qu’est ce que cela pouvait il bien être ?*

*La jeune femme leva son arbalète et préféra utiliser la lampe de poche fixée au bout de celle-ci, il y avait des corps de toutes sortes, pour une légende urbaine censée infondée elle sentait drôlement fort, la tireuse d’élite balayait la pièce du faisceau de sa lampe et trouva la porte, elle s’en approcha et l’ouvrit doucement : personne*

*Prenant soin de refermer la porte derrière elle, elle s’engouffra dans un couloir dont le sol était fait de bois et les murs d’un jaune crémeux, l’asiatique franchit le petit couloir : à coté de sa porte se trouvait un autre porte et entre les 2 portes sur le mur d’en face e trouvait une 3ème porte, Rain ouvrit la 2ème*

*Ca n’était pas une fausse commune cette fois c’était une petite salle d’opération sans fenêtre, au centre de la pièce trônait le lit d’intervention et dans le coin droit une armoire métallique, la jeune asiatique cassa le cadenas et l’ouvrit, elle contenait une télévision ainsi que des cassettes qu’elle glissa dans un magnétoscope juste au dessus de la télé*

*Des images répugnantes arrivaient à l’écran, l’homme découpait les cadavres puis agrafait certaines parties du corps sur d’autres corps humains créant ainsi de veritable créature de Frankenstein, la vidéo qu’elle avait choisi de visualisé (la plus récente) montrait une petite fille occupée à subir les assauts répétés du scalpel de ce chirurgien sadique, l’homme leva la tète vers l’écran : Godfrey Williams, l’un des anciens pontes d’Umbrella, il avait perdu un bras lors d’un expérience, apparemment il avait trouver un moyen pour le faire repousser*

*Rain avait les infos qu’il lui fallait, il ne manquait plus qu’a sortir d’ici, mais un bruit dans le couloir l’alerta et elle se glissa sous la couverture du lit d’hôpital, 2 voix retentirent*

??? – Bien Aldo, sangle la moi sur le lit tu veux?

*Rain reconnu la voix : celle du docteur Williams, elle entendit qu’on déposait un corps sur le lit, puis entendit les bruits de sangles mais elle devait restée cacher, elle attendit patiemment

Williams – Aldo…on s’occupera de ca plus tard!

*grand silence dans la pièce pendant quelques secondes, les 2 hommes n’étaient pas partis, puis le docteur reprit la parole

Williams – Quelqu’un à visionné les cassettes…il y a quelqu’un dans cette maison Aldo…puis je savoir comment cela est possible Aldo ?....

Aldo – Mais Pôpa je…

Williams – Il suffit !

*Bruit de claque*

Williams – réveille Jerry et Kate et trouver moi cet intrus !

*Kate ? Rain avait déjà entendu ce nom aujourd’hui…ou plutôt elle l’avait vu dans la vidéo, c’était la gamine qui se faisait charcutée, traité le traitement du bon docteur d’ «ignoble» aurait été un euphémisme, la seconde guerre mondiale faisait office de best off des Teletubies à coté, la jeune femme devait impérativement ramener cette preuve à son employeur*

* La caporal entendit que les 2 hommes étaient partis et sorti de dessous le lit, elle avait des crampes et voulait en finir au plus vite, de plus il faisait chaud la dessous, elle se tourna vers la porte…

……et se trouva nez-à-nez avec la petite Kate et son visage couturé, ses lèvres devenues bleues s’ouvrant et se refermant dans un tic nerveux, l’un e ses yeux était entièrement noir, l’autre entièrement rouge, ce dernier était cependant pourvu d’un pupille noire mais pas d’iris, elle s’avançait dans un t-shirt beaucoup trop long pour elle faisant office de robe et tenait un nounours qui avait connu des jours meilleurs

Kate- vous n’auriez jamais du venir ici, l’espoir prends fin pour vous !

Et son bras libre se leva, révélant une énorme quantité de griffes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheva_Alomar

avatar



Messages : 44
Date d'inscription : 11/10/2012
Localisation : Racoon City

Dossier du personnage
Age du personnage: 23 ans

MessageSujet: Re: La cabane au fond des bois(PV Sheva Alomar)   Jeu 3 Jan 2013 - 11:57

*Se fondant dans la masse, Sheva n'osez bouger le moindre membres sous peine d'être entendue. Suivant l'homme du regard, elle avait vite remarqué qu'il ne s'agissait d'aucuns des hommes de tout à l'heure. Alors ils ne seraient pas que deux sur le coup ? Après tout pour mettre en oeuvre une telle mise en scène plus ou on est fou plus on rit... L'individu qui venait de porter une main sur sa tête regardait les corps ouverts, greffés, dépecés, des femmes au sol. Il souriait puis fut attiré par le bruit sourd d'une pièce de bois qui tomba au sol en face de l'africaine. Son coeur s'arrêta mais elle n'avait pas le temps d'avoir peur elle reprit sa respiration puis de sa cachette fixait le cube de bois qui venait de tomber par terre. L'homme s'avança à grands pas faisant frisonner la petite métissée. Bien qu'elle essayait d'apercevoir le visage de la personne avec elle dans la pièce, elle n'avait pas une portée très grande et ne voyait que ses jambes et un peu de son torse. Il se baissa et prit la pièce de bois dans sa main. Sheva pour ne pas se faire remarquer recula doucement malgré sa position accroupie qui n'était pas très pratique. En se mettant à couvert elle ne fit pas attention aux boites de carton derrière elle qui dès qu'elle bougea tombèrent sur le parquet teint de sang. Un petit son s'échappa de la bouche de Sheva. L'homme s'avança rapidement mais fut interrompu par l'appel inquiet du petit individu de tout à l'heure. Il ouvrit la porte et fit face à ce dernier.*

Aldo - Jerry ? Mais qu'est-ce que tu fais ? Popâ a dit qu'il y a des intrus dans la maison va les chercher !

Jerry - Mais... Les boîtes !

Aldo - Certainement des rats, dépêches-toi !


*Les deux hommes se dirigèrent vers la sortie en claquant violemment la porte derrière eux. Sheva soupira et se releva d'entre les cartons. Elle se fraya un chemin à travers les corps démembrés à ses pieds, la femme hésita entre ouvrir la porte et sauter de la fenêtre pour rejoindre la sortie et prévoir un autre plan. Malheureusement, elle n'avait aucun accès au sol donc dès qu'elle mettra un pied en dehors elle se cassera quelque chose à coup sûr. S'approchant de la porte, elle y colla son oreille et n'entendit rien, la voie semblait libre, elle posa sa main sur la poignée et poussa délicatement celle-ci. Elle l'entre-ouvrit puis se glissa à travers. La refermant, elle longeait de nouveau ce long couloir sombre. Son arme toujours en main, elle jeta un oeil dans les escaliers, les hommes semblaient s'être dirigés vers l'extérieur. Elle s'avança vers le dernier endroit où elle avait vu l'asiatique. La trappe semblait s'être mal refermée. Elle l'ouvrit, s'y glissa, et tomba pieds joints dans une fosse commune. L'odeur commençait, dès lors son entrée dans la fosse, à imprégner ses vêtements. S'avança à l'intérieur du sous-sol, elle fit face à trois portes... Où allait-elle entrer maintenant ? Elle s'approcha d'un porte mais quelqu'un l'avait devancé, la poignée se tournait, la porte s'ouvrit, Sheva dépourvut pris la première porte à sa gauche puis l'entre-ouvrit pour voir le même homme que tout à l'heure en sortir. Il s'arrête et grogna le nom d'Aldo dans sa barbe avant de craquer sous ses doigts une sorte de plaque... Qui était cet homme ? Sheva avait du mal à se souvenir du visage de ce dernier. Il fit un tour sur lui même puis prit de colère il s'avança vers la troisième porte à sa droite. L'africaine sortit de sa cachette une fois encore puis pénétra dans la porte du milieu. Elle continuait son chemin arme en main puis attendit un bruit sourd rappelant ses combats acharnés contre les morts-vivants... Elle en avait connu de ces monstres. La métissée courut vers le bruit et fit face à un spectacle d'horreur. Un jeune fille d'environ quatorze-seize ans de dos. En face d'elle se trouvait la fameuse asiatique à la tignasse blonde, celle-ci tenait en main son arbalète muni d'une lampe torche. Sheva n'eut pas le temps de réfléchir et voyant le bras de la petite se levait brusquement vers le corps tremblant de la femme, elle leva son magnum vers le crâne de la demoiselle.*

Sheva - Ne bougez plus !

*Pensant qu'il restait encore une chance qu'elle était normale, la jeune femme métissée tenta de la résonner une dernière fois avant de passer à l'acte. Ses yeux étaient tels des pistolets près à tirer si la fille ne voulait pas coopérer. Dès qu'elle bougea d'un poil pour se retourner vers Sheva, celle-ci à la vue du visage cousu, décousu ? Du monstre en face d'elle elle tira en pleine tête, elle n'eut pas le temps de réfléchir. Son corps tomba au sol et son visage d'horreur semblait se figer suite au tir de la métisse. Elle ne semblait pourtant pas morte et l'africaine le savait ce genre de monstre n'allait pas crever ainsi. Du sang commençait à s'étaler sur le sol... Encore un spectacle morbide et sanglant... Le sol se faufilait sous les bottes de celle-ci. L'arbalète de l 'asiatique était face à la jeune femme aux cheveux bruns. Sheva soupira, baissa son arme et regarda l'asiatique. Elle venait de la sauver si l'on puis dire bien qu'elle venait de sauver l'une des ses ennemis, elle avait du coeur et n'avait pas l'intention de la laisser mourir dans de telles conditions. Personne ne méritait de mourir...*


Sheva - Vous n'avez rien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain Randers

avatar



Messages : 288
Date d'inscription : 12/11/2012
Age : 31
Localisation : Résidence de la Rose

Dossier du personnage
Age du personnage: 28

MessageSujet: Re: La cabane au fond des bois(PV Sheva Alomar)   Ven 4 Jan 2013 - 12:24

Tout se passait très vite, le 1er coup de griffe fut évité, la jeune femme se cala contre le mur et tira un carreau d’arbalète, le choc contre le mu l’avait fait manquer le visage mais elle avait atteint l’épaule et la gamine recula d‘un pas.
Tout sourire cette dernière attrapa la flèche et la sorti e son corps avant de la laisser choir sur le sol, mais l’asiatique ne se laissa pas décontenancé et posa l’arbalète au sol pour la recharger en vitesse, bien entendu le monstre n’allait pas laisser passer ca et Rain du sauter sur le coté pour éviter un nouveau coup, l’arbalète vola à travers la pièce et s’écrasa à coté de la porte, la jeune U.B.C.S dégaina son pistolet prêt à répliquer mais du éviter un second assaut, elle saisit son arbalète et la braqua sur le visage du monstre

Rain – Cette fois c’est quitte ou double!

La jeune femme voulu faire feu mais la porte s’ouvrit sur une jeune femme à la peau sombre qui leva un magnum sur le monstre

Sheva - Ne bougez plus !

Visiblement elle espérait calmer la situation mais on n’attendrissait pas une arme biologique avec des mots mais avec des cartouches de flingues et c’est ce qu’elle du se résoudre à faire, tirant dans la jeune fille et la couchant sur le sol, Rain ignorait de quel genre de monstres il pouvait bien s’agir mais nul doute que ca n’allait pas s’arrêter la, il fallait fuir, non seulement elle allait surement se relever mais en plus les autres ne tarderait pas et elle ignorait combien ils étaient, mais avant tout elle avait un autre problème, elle leva son arbalète vers la nouvelle venue

Sheva - Vous n'avez rien ?

Rain – T’es qui toi? Comment t’es arrivée ici ?

Rain écouta l’explication puis décida de baisser son arme, elle se cala contre un mur

Rain - je vous expliquerais bien tout mais la il faut qu’on file, le coup de feu à certainement du les alerté, venez!

La jeune femme attrapa l’autre jeune femme par le bras et s’apprêta à filé mais du bruit derrière la porte lui fit comprendre que quelqu’un arrivait

Rain – La dessous vite!

Les deux femmes se cachèrent sous le lit attendant de voir la suite des événements, elle entendit des voix

Williams - le bruit venait d’ici !

Aldo - peut être c’est un pigeon !

Williams - ne dis pas de bêtises, imbécile ! Un pigeon qui ferait un coup de feu…et d’ailleurs comment tu explique ca !

Aldo - Kate, Kate pas bien, Kate saigne !

Williams - ne t’en fais pas, ma découverte surclassera Umbrella, elle est encore en vie, ce n’est pas la tète qu’il faut viser, dans son cas comme dans le tiens

Une info intéressante que la jeune U.B.C.S garda dans un coin de sa mémoire

Williams – Elle a juste besoin d’un petit coup de sérum de papa !

La jeune femme entendit avec horreur la gamine se relever, elle souleva un pan de la nappe pour regarder la scène

Williams - combien sont-ils ma chérie ?

Kate – 2, papa !

Rain vit la gamine, la moitié du visage arraché son œil rougeâtre pendant au bout d’un cordon de chaire et dégoulinant d’humeur vitreuse elle souriait d’un air de psychopathe

Williams - Tu sais ou ils sont partis ?

Kate - non papa, la lumière s’est éteinte avant, mais ils étaient ici

Williams - Aldo, va fouiller la fausse commune, quand à toi ma chérie reste ici au cas où! Je vais vérifier si les cameras e la résidence et des bois voient quelque chose

Le mastodonte et l’homme partirent ensuite, la petite fille était dans la pièce, Rain ne pouvait pas bouger, elle regardait Sheva mais celle-ci ne bougeait pas non plus, la vérité aussi horrible soit elle, c’était imposée d’elle-même…

…elles étaient coincées ici et la nuit ne tarderait pas à tomber…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheva_Alomar

avatar



Messages : 44
Date d'inscription : 11/10/2012
Localisation : Racoon City

Dossier du personnage
Age du personnage: 23 ans

MessageSujet: Re: La cabane au fond des bois(PV Sheva Alomar)   Mar 15 Jan 2013 - 17:36

*Dès lors que le corps inanimé tomba au sol, l'asiatique à la tignasse blonde fit face à Sheva avec son arbalète. Lui lançant un regard des plus agacé, elle se permit de remercier l'africaine à sa manière en lui disant avec un air rappelant les plus beaux spécimens biologiques d'Umbrella ces quelques mots sympathiques :*

Asiatique - T'es qui toi ? Comment t'es arrivée ici ?


*On pouvait dire que celle-là connaissait les bonnes manières sur le bout des doigts et voulait à tout prix rendre l'appareil à Sheva... Très d'ironie. Son comportement agaçait quelque peu Sheva qui sentait un élan de regret s'installer en elle comme ci le fait de l'avoir tirer de cette affaire l'écoeurer. Elle pensait faire une bonne action mais sa récompense ne fut pas de telle. Sheva s'avança vers elle en pénétrant entièrement dans la salle qui donnait une vague ressemblance avec une salle d'opération. Elle respira et se sentit un peu plus soulagé de voir que son ennemie était seule. Elle luit répondit alors : *

Sheva - A vrai dire ça serait long à expliquer mais quand on voit l'un des sales pions d'Umbrella on se sent persécuté juste à sa vue. Je vois que vous ne faite pas dans la délicatesse chez Umbrella. On vous dresse comme ces chiens d'armes biologiques ou ils sont faits à votre effigie ? Je vous ai tiré de là soyez reconnaissante, je m’intéresse tout comme vous à ces disparitions étranges mais je pense que vous en savez plus que moi non ?

Bon je n'avais pas fait dans la délicatesse sur ce coup je l'avoue. Mais elle aurait pu me remercier mais bon pourquoi en attendre autant d'un larbin d'Umbrella ? De plus cette fille au sol est bien une arme biologique alors ce serait un ancien labo ? Ou bien... Un de ces chercheurs fous voulant créer une espèce supérieur ? Je regardais son visage avec dégoûts... Il l'avait bien amoché en tout cas cette petite...

Des bruits de pas résonnèrent dans le couloir derrière la civil, le visage de l'asiatique changeant elle semblait inquiète. Elle prit la poignée de Sheva en lui disant quelques mots de quoi lui faire comprendre de la suivre sous sa fameuse cachette. Sous le lit, elles guettaient les moindres mouvements des gens présents. Sheva n'avait vue que sur les jambes et un bout du bassin des personnes qui étaient entrain d'échanger en dessus d'elles. Elle arrivait à déceler les individus qui discutaient, il y avait le fameux musclor de tout à l'heure que tout le monde appelé "papa", le monstre d'Aldo et l'abruti de tout à l'heure... Sans bien sûr oublier notre petit amie de toute à l'heure qui miraculeusement servait de décoration au sol.

Il semblerait que la présence des deux femmes en ce lieu était découvert. Par dégoût et désolation, Alomar regardait le corps de la fille qu'elle venait d'abattre se relever sous ses yeux. Une bout de chair traînée, un bout de chair de cette dernière, notre héroïne cacha son dégoût et son envie de vomir. Annonçant le nombre d'intrus dans la maison, le jeune monstre resta dans la salle tendit que ses petits copains et leur père s'en allèrent à notre recherche. Sheva retenait chacune des informations laissées dans cette pièce. Alors cette homme n'était pas ou plus de la société au parasol rouge mais il savait ce qu'elle était capable et ce qu'elle mijotait... Intéressant, de plus il veut surpasser celle-ci ? Qu'elle était l'ampleur de ses agissements ? La jeune brunette s'aperçut, malgré qu'elle fixait les jambes des individus au dessous de la nape, que l'asiatique la regardait. La situation devenait critique, elles étaient repérées et elles n'avaient rien pour se sortir de ce pétrin.

Sheva regarda l'asiatique puis lui fit un signe de son plan grâce à sa main, vieux réflexe d'agent. Elle lui dit qu'elle allait passer à l'action et qu'elle devra sortir de la table et s'échapper à son signal. Il serait trop risqué d'affronter cette folle dans un tel endroit, elle ne ferait qu'une bouchée d'elles en un rien de temps et le "pôpa" en serait informé. Elle se glissa derrière la table dans une roulade puis se leva doucement, elle fit face deux secondes à la partie gauche du monstre qu'elle allait devoir occuper puis elle fonça sur la table et roula dessus avant de flanquer un coup de pied dans les côtes de la fille. Son coup de bien était assez puissant pour l'envoyer dans la table roulante et la faire tomber au pied du mur. Elle semblait légèrement attardée et n'eut pas le temps de prendre conscience de la situation. Sheva dès lors qu'elle vit son plan fonctionner fit un appel à la femme.

Sheva - Allez ! Cours ! Dépêche, elle va se relever !


Voyant la chevelure blonde volait dans une course folle vers la porte, Sheva prit le temps de tirer une autre balle dans la gueule ouverte du zombie qui venait de se lever pour l'empaler avec l'un de ses bras. Ses yeux se fermèrent avec la peur, elle espérait que son arme serait plus rapide. Le bruit résonna, le bruit d'une balle de magnum qui la fit reculer. Elle était intact. La fille gisait sur le sol avec une troue béant dans la joue droite. Elle rangea son flingue poussa une des tables et une des chaînes en dehors dans le couloir puis bloqua la porte avec ces choses pour que celle-ci ne viennent pas les surprendre de nouveaux par derrière. Elle fusait entre les murs puis vit l'asiatique dans le carrefour qui attendait elle espérait que cette dernière avait un quelconque plan ou une arme en rab' car rien ne marchait contre ces monstres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain Randers

avatar



Messages : 288
Date d'inscription : 12/11/2012
Age : 31
Localisation : Résidence de la Rose

Dossier du personnage
Age du personnage: 28

MessageSujet: Re: La cabane au fond des bois(PV Sheva Alomar)   Jeu 17 Jan 2013 - 23:05

Rain sorti au moment ou l’africaine affrontait le monstre, celle-ci réclamait que l’asiatique se sauve, ce qu’elle fit au plus vite, assez rapidement rejointe par la jeune femme

Rain – On est mal, prenez ca !

L’asiatique tendit son arbalète à la jeune femme et récupéra son MK23 et entreprit son ascension, arrivant à l’étage principal, elle se dirigea vers la porte d’entrée et saisit la poignée…fermée, Rain s’approcha de l’unique porte et l’ouvrit, pour se retrouver dans une pièce luxueuse, autant la maison de l’extérieur était en ruine et décrépite autant de l’intérieur c’était le grand luxe, la pièce était séparée en 2 par une volée de 3 marches qui menaient au coin cuisine et salle à manger (un peu étroit d’ailleurs), au mur était disposés tout un tas de reliques d’autres pays, des lances africaines, des télescopes, un fusil à charnières qui ne devait fort probablement plus fonctionner, des épées celtes et bien d’autres.

Le salon était cerné de sofa entourant une table basse blanches sur laquelle on pouvait voir plusieurs livres, que des chef d’œuvre de littérature, Shakespeare, Sade, Sartre, Barthes, Calvino et bien d’autres, le genre de littérature que les historiens appellent « la grande littérature » ou comment imposé une fois de plus un élitisme qui n’a pas lieu d’être, sur les cotés de la volée de marches le mur faisait un petit plus qui abritait d’un coté une bibliothèque, de l’autre un minibar, le coté cuisine était composé d’une petite table nappée de blanc avec divers couverts en argent et bien sur un bataillon de fourneau contre le mur…et un homme en costume blanc avec une barbe taillée qui braquait désormais les deux femmes avec un 44 Magnum.

Rain – Williams !

L’asiatique leva son pistolet mais sans intention de tirer, elle voulait des infos

Rain – Vous foutez quoi ici ?

Mais l’homme se contenta de sourire

Williams – Je mets vos employeurs sur la paille, tout simplement…voyez vous les créatures ont toutes un point faible, Birkin avait un œil apparent, les zombies c’est la tète, les lécheurs ont leurs cerveaux visibles, les chasseurs sont vulnérables sur leurs ventre…mais moi...Mes monstres ont leurs points faibles bien cachés, ils sont presque invincibles…

Williams continua son monologue, se vantant d’être le meilleur scientifique du monde etc…enfin il s’approcha de la table d’un pas nonchalant saisissant la fourchette et la levant vers le haut.

Tout à coup une vitre se plaça entre lui et Rain celle-ci fit feu mais la balle cogna contre le verre, Williams était enfermé derrière ce qui semblait être un plexiglas à l’épreuve des balles, l’asiatique jura, c’était pourtant évident, elle s’était faite avoir comme une bleue, Williams lui sourit et redressa le couteau, lui aussi était un levier, mais qu’allait-il activé ?

Rain – ATTENTION !

Rain poussa la jeune africaine hors du chemin d’une créature immonde couverte de tentacule et tombant d'une trape du plafond, elle était longiforme et vaguement humanoïde

Williams – Je vous présente Jerry, amusez vous bien avec lui !

L’asiatique se jeta sur la porte mais Williams souleva la cuillère et un déclic retentit, Rain avait compris avant même d’essayer : la porte était verrouillée elle était enfermée avec ce monstre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheva_Alomar

avatar



Messages : 44
Date d'inscription : 11/10/2012
Localisation : Racoon City

Dossier du personnage
Age du personnage: 23 ans

MessageSujet: Re: La cabane au fond des bois(PV Sheva Alomar)   Dim 27 Jan 2013 - 12:49

*Dès lors que Sheva avait laissé la sa*op* de Kate comme pour morte, dans la salle d'à côté, elle avait déjà rejoint l'asiatique. Les deux femmes longeaient les couloir puants du sous-sol puis, elles se dirigèrent vers le rez-de-chaussée. La situation avait pris une mauvaise tournure, il semblerait que la sous-fifre d'Umbrella n'avait rien prévu pour ce genre d'évènement. Elle tendit son arme avec un geste qui montrait son état de colère. Sheva rangea son magnum et prit en main l'arbalète qui était déjà chargée. L'africaine suivait de très près la femme à la tignasse blonde en jetant un regard inquiet derrière elle. Marchant plutôt rapidement, les deux dames se plongeaient dans l'immensité de la bâtisse.

Le membre d'Umbrella ouvrit une porte et voyant qu'elle était fermée, elle porta son choix sur une autre. Pénétrant à l'intérieur, un petit choc se plaça sur le visage des demoiselles. La grande maison qui semblait être laissé à l'abandon habitée une pièce marqué par le luxe. Contrairement aux autres pièces de l'habitation, celle-ci était plutôt chaleureuse et menait tout droit vers l'étroite cuisine et débouchait également sur deux grands escaliers. Un salon, un bar, une petite table et une micro-bibliothèque, c'était le décor de la famille richesse parfaite. Sheva se plaça près de l'asiatique et tout comme elle contempla le décor avant de repérer "Williams" qui était gentiment assis dans son fauteuil braquant un 44 Magnum sur les deux demoiselles qui firent de même. Son bras fit un mouvement automatique à sa vue, il se leva et brandit l'arbalète vers celui-ci. Le mouvement semblait répété depuis des années comme ceux de l'hôte de ces lieux d'ailleurs.

La femme à l’ethnie asiatique commença à entre-prendre une sympathique conversation avec l'homme à la barbe parfaitement taillée. Il tentait d'esquisser un sourire malsain à notre égard avant de répondre aux questions de la femme au côté de Sheva.*

Williams - Je mets vos employeurs sur la paille, tout simplement…voyez vous les créatures ont toutes un point faible, Birkin avait un œil apparent, les zombies c’est la tète, les lécheurs ont leurs cerveaux visibles, les chasseurs sont vulnérables sur leurs ventre…mais moi...Mes monstres ont leurs points faibles bien cachés, ils sont presque invincibles…
Pour un vieux psychopathe il en a de l'idée ! Tenter de mettre Umbrella à ses pieds ce n'est pas une mince à faire. L'industrie commerciale la plus importante jusqu'à ce jour et aussi connu pour avoir crée ses saletés d'armes biologiques ! D'ailleurs à ce que je pouvais entendre il avait des informations sur Birkin, il le connaissait surement ? De plus, il savait les points faibles de chaque zombies... Les ayant pour la plupart affronté, je les connaissais également. Il semblerait qu'il est un étroit passé ou une ancienne collaboration avec Umbrella corporation. Autant demander, je savais que ma coéquipière d'un jour n'était pas très sociable mais bon... Je voulais aussi recueillir des informations.

Sheva - Qui est cette homme ? Murmura t-elle à l'asiatique.

*Se levant doucement, Sheva jeta un regard oppressant à l'homme. Il semblerait qu'il se dirigeai vers l'argenterie posée sur la table. Il souriait à pleine de son monologue pathétique sur son intelligence supérieur... Tout se passa assez vite, il leva un couvercle puis un autre et voilà que les deux femmes se retrouvèrent pris au piège dans la pièce. L'asiatique dans un cri venait de pousser Sheva contre le mur. En face d'elle se trouvait maintenant un monstre repoussant et longiforme. Une pieuvre humaine ? Enfin, comment définir un zombie ? Quand des tissus de peau pourris tombent de part et d'autres de son corps dégoulinant de graisses et autres pellicules de choses ? Sheva pointa son arbalète vers la chose puis se colla contre le mur aux côtés de la femme blonde. Ne sachant pas réellement quoi faire, elle tenta de lui tirer une flèche en pleine tête pour l'arrêter. Cependant ce fut en vain. D'après Williams, ces monstres n'auraient aucunes faiblesses... Mais la nature ne le permettrait pas ! Il doit en avoir une comme tous les autres morts-vivants avant lui. Il ne leur restait pas beaucoup de solution, soit trouver un point faible à ce monstre soit réussir à s'échapper avant qu'il ne les dévore tout cru. La trappe semblait être encore ouverte, elles pouvaient tenter une feinte par le haut... Par chance, le monstre semblait être lent mais d'une force incroyable. Sheva exposa son plan à son alliée.*

Sheva - Regarde vers le haut, la trappe est encore ouverte on peut toujours tenté de s'échapper... Mais avant il faut réussir à l'occuper tu as une idée ? Il suffira ensuite de se faire la courte échelle.
*Sheva n'eut pas le temps de dire un mot de plus que la chose lança une de ses tentacules sur les deux femmes. Elle poussa d'un coup d'épaule l'asiatique et se retrouva elle aussi à terre. Il semblerait que le choc ne lui a pas été mortel mais qu'elle soit légèrement sonné. Elle se releva au bout d'une vingtaine de secondes ce qui pouvait lui être fatale. La tentacule semblait s'être accrochée au mur de béton. Sheva eut une petite idée de comment occuper ce monstre. Elle jeta l'arbalète sur le sol à la verticale vers un coin de la pièce. Elle se mit en face de la tentacule et tira dans celle-ci. Elles avaient de la chance son membre était plus petit et se déchira après avoir été en contact de la balle. Un cri d'horreur s'échappa de la gueule du monstre. Sheva fit un signe à l'autre femme pour lui dire que c'était le moment. Mais le monstre n'avait pas décidé une telle trame pour le combat...*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain Randers

avatar



Messages : 288
Date d'inscription : 12/11/2012
Age : 31
Localisation : Résidence de la Rose

Dossier du personnage
Age du personnage: 28

MessageSujet: Re: La cabane au fond des bois(PV Sheva Alomar)   Lun 28 Jan 2013 - 22:17

La jeune africaine voulait en savoir plus sur leur adversaire

Rain – Le moment est très mal choisi la…

Les 2 femmes esquivèrent une nouvelle attaque

Sheva - Regarde vers le haut, la trappe est encore ouverte on peut toujours tenter de s'échapper... Mais avant il faut réussir à l'occuper tu as une idée ? Il suffira ensuite de se faire la courte échelle.

Rain, j’ai une autre idée, ces trucs doivent avoir un point faible et le seul moyen de le connaitre c’est de trouver les notes ou l’ordi de Williams…

L’asiatique esquiva un nouveau coup, puis un 2ème pour se rapprocher de Sheva

Rain - je te fais la courte échelle et tu grimpe au plus vite, je l’occupe le temps que tu trouve une solution

Rain détourna l’attention du monstre en faisant feu avec son SOCOM sur la créature, avant de s’élancer vers lui et de glisser sous ses jambes

Rain - t’es prête ?

Mais trop tard le monstre leurs fonçait à nouveau dessus et il devenait de plus en plus précis, il fallait trouver une solution

Rain la trouva presque instantanément, elle fit feu sur le mur afin de faire tomber une lance maori, celle-ci chuta juste à coté du monstre, Rain enjamba l’un des fauteuil pour sauter à coté de ce monstre, l’une des tentacule vinrent giflé l’estomac de la jeune femme comme un fouet lui arrachant à moitié son gilet de survie, Rain défit la tirette au plus vite, le monstre semblait vouloir le manger, qu’il se fasse plaisir après tout.

Rain saisit la lance et la planta dans ce qui ressemblait à une jambe plantant la lance dans le sol, elle vint se placer à coté de Sheva

Rain – C’est le moment !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheva_Alomar

avatar



Messages : 44
Date d'inscription : 11/10/2012
Localisation : Racoon City

Dossier du personnage
Age du personnage: 23 ans

MessageSujet: Re: La cabane au fond des bois(PV Sheva Alomar)   Jeu 31 Jan 2013 - 13:57

La créature donnait vraiment du fil à retord aux deux combattes. Côte à côte, elles essayaient tant bien que mal d'esquiver les coups de leur adversaire qui revenait sans cesse à la charge.
Les coups pleuvaient sur elles, roulant, sautant et percutant les murs autour d'elles, les femmes étaient en très mauvaise posture. Après que Sheva est annoncée son plan et qu'elle avait réussi à distraire l'ennemi pour un léger moment, sa coéquipière lui dit alors :

Rain - Je te fais la courte échelle et tu grimpes au plus vite, je l’occupe le temps que tu trouves une solution.


Aussitôt son plan dit, l'asiatique prit son arme en main et commença et tirer sur le monstre avec son fusil d'assaut. Les balles semblaient le pénétrer mais il ne ressentait rien. Sa vitesse lors du coup de feu était ralentie, la femme blonde à ce moment là glissa sous les jambes du zombie pour le distraire le temps que l'africaine se rapproche le plus rapidement possible de l'endroit où se trouvait la trappe. Sheva longeait le plexiglas en courant, elle jetait un coup d'oeil à l'autre femme qui s'en sortait plutôt très bien.

Une fois qu'elle avait réussi à passer de l'autre côté, l'asiatique blonde lui demanda si elle était prête... D'un signe de tête, Alomar lui fit comprendre qu'elle était fin prêt à passer à l'action. Cependant, elles n'eurent pas le temps d'agir que la bestiole se ruait sur elles. Sheva se dressa face au monstre et lui décocha une flèche dans le cou, sans effet. Il semblait que la blondinette avait une autre idée, elle tirait à l'aveuglette sur le mur enfin à première vue mais non ! Elle visait une arme accrocher à celui-ci qui aussitôt se détacha et embrocha la horrible chose qui hurlait. Enervé, celui-ci envoya son attaquante au mur lui déchirant son gilet. Pour se sortir de cette position, elle l’empoigna de nouveau et cria à Sheva que c'était le moment propice. L'asiatique se leva et l'africaine grimpe sur elle et atteignit enfin la trappe. Elle y pénétra et commença direct à longer une sorte de bouche d'aération. La trappe menait en faite à l'étage mais Alomar n'avait aucune raison de s'y rendre si ce n'était que d'y retrouver l'un de ses monstres invisibles, de plus, sa coéquipière était en mauvaise posture, elle devait l'aider coûte que coûte bien qu'elle était d'Umbrella.

A quatre pattes dans la bouche d'aération, elle regardait à travers les conduits pour retrouver la salle menant à au petit salon. Donnant un coup de pied sur la plaque de métal, elle y sauta et attérit à l'intérieur du salon. Sheva courut vers l'ordinateur puis se mit à fouiller dans les fichiers personnels de Williams. Par chance, il ne l'avait pas éteint. Ses doigts fusaient sur le clavier et l'autre main guidait la souris. Elle lisait et parcourait tous les documents présents sur ses opérations et autres spécimens... Et les fichiers concernant Umbrella corparation. Malheureusement, la femme aux cheveux bruns n'avait pas le temps de les consulter. Un dossier se nommant "Virus Yemoja" se trouvait en favoris dans ses dossiers récemment consultés. Lisant les textes et déchiffrant les images, Sheva reconnut le corps de Kate en 3D et celui du monstre avec l'asiatique... Enfin à la fin du chapitre les concernant se trouvait Aldo... Il avait chacun une particularité et presque aucune faiblesse sauf une... En lisant les schémas, on pouvait apercevoir leur cerveau qui se trouvait à l'intérieur de leur corps près de leurs diaphragme. Il était entouré d'un voile dur et d'ossement. L'africaine ne comprenait pas tout mais elle savait que le seul moyen était de soi les faire exploser soi les brûler. Après tout il faut combattre le feu par le feu ! Laissant un instant son amie seule avec la bestiole, elle se dirigea vers la cuisine et y alluma les fourneaux. Sortant de l'endroit, elle réactiva le piège de Williams et libéra l'asiatique et le monstre sans pour autant ouvrir la porte qui mener vers l'extérieur pour ne pas être déranger. Elle laissa la femme s'approcher d'elle et lui dit ce qu'elle avait prévu... Le brûler !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain Randers

avatar



Messages : 288
Date d'inscription : 12/11/2012
Age : 31
Localisation : Résidence de la Rose

Dossier du personnage
Age du personnage: 28

MessageSujet: Re: La cabane au fond des bois(PV Sheva Alomar)   Dim 3 Fév 2013 - 21:24

Sheva partie, Rain devait assurer le spectacle et ‘l’asiatique avait vidé son pistolet, jamais elle n’aurait le temps de recharger, elle ramassa un bouclier africain et se protégea avec des divers coups de tentacules, profitant de sa planque pour recharger son SOCOM MK23, qu’elle rangea à sa ceinture, il serait inutile.

Rain s’approchait du monstre penchée en avant derrière son bouclier, elle allait ramasser un vieux Winchester tomber au sol, c’est bien entendu ce moment que le monstre choisit pour faire voler la lance qui le retenait prisonnier et bourrer de tout son poids contre la protection de l’asiatique qui se renversa en arrière contre le minibar, un tentacule filait droit vers son visage, Rain ramassa un livre au sol et se protégea avec, celui fit couper en deux mais eut l’avantage de protéger le visage de la jeune femme qui prit le temps de regarder le titre

Rain – «Le seigneur des anneaux», version intégrale, moi qui déteste Tolkien !

Son sourire s’effaça tandis qu’elle roulait sur le coté, esquivant un nouveau coup de tentacule, le 3ème coup entailla profondément sa cuisse, elle posa genoux à terre, le monstre allait la frapper et l’achever, elle se jetta contre lui, diminuant ainsi la puissance des coups et le frappa comme elle pouvait, celui-ci l’éjecta à travers la pièce contre la table basse.

Rain se leva armée d’un des pieds de la table et entreprit de jouer au base ball avec les tentacules qui tentaient de filée vers son visage, ca marcha les 3 premières fois, jusqu'à ce que la créature comprit le principe et s’empare de l’arme de fortune, l’asiatique emportée dans l’élan tomba genoux à terre.

C’est à ce moment la que la vitre s’ouvrit, révélant Sheva à coté de la «manivelle», Sheva lui cria sa découverte et l’asiatique esquiva un autre coup de tentacule tout en ramassant une bouteille du minibar qu’elle avait renversé un peu plus tôt, puis une charge en se jetant par-dessus les 2 marches afin d’atterrir dans le coin cuisine, elle arracha un bout de nappe et le fourra dans la bouteille d’alcool avant d’y mettre le feu grâce à la gazinière et le jeter sur le monstre.

Jerry hurla de douleur, le feu l’empêchait de s’en prendre aux deux femmes tant la douleur semblait insupportable, le monstre tomba à genoux dans un cri résonnant et perçant, Rain saisit Sheva par la main et les 2 femmes sortirent de la pièce, la maison allait fort probablement entièrement brûler, elle avait beau abrité un labo clandestin, elle était tout de même faite de bois.

Rain fonçait vers la porte d’entrée et se jetta de tout son poids contre cette dernière…fermée !

Williams – Vous ne pensiez pas que cela serait si simple !...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheva_Alomar

avatar



Messages : 44
Date d'inscription : 11/10/2012
Localisation : Racoon City

Dossier du personnage
Age du personnage: 23 ans

MessageSujet: Re: La cabane au fond des bois(PV Sheva Alomar)   Ven 8 Mar 2013 - 13:22

Après avoir énoncé mon plan à l'asiatique, nous nous sommes réfugiées dans la cuisine là où j'avais pris soin d'allumer la gazinière en attendant notre invité du jour. Fonçant sur ma coéquipière et moi-même, il nous suivait comme un chien suivant une traînée de saucisses. Une fois à l'intérieur, la femme aux cheveux blonds se jeta dans un coin de la pièce. Dans sa main se trouvait une bouteille d'alcool qui se trouvait sur la plaque en bois du mini-bar, de l'autre un bout de tissu qu'elle venait de mettre en bouteille dans l'embout de la bouteille. Mettant ensuite le feu à celle-ci, elle attendit le moment propice pour l'envoyer directement dans la gueule du monstre pour enfin tenter de mettre fait un à ses jours une bonne fois pour toute. Si nos balles ne suffisaient pas, le feu lui pourrait être un allié plus qu'honorable dans ce combat contre l’engeance. Après que ce dernier fut en contact avec le feu, un cri perçant sortit de sa bouche pour alerter toutes la maison de notre acte héroïque. On pouvait voir sa peau fondre avec la chaleur, son corps semblait devenir trop lourd pour lui si bien qu'il tomba sur la gazinière laissant son visage, enfin ce qu'il en restait, s'étaler sur la plaque chauffante.

Une fois que nous eûmes sorties de la pièce où le feu allait prendre possession, je suivais sans me poser de questions l'asiatique à qui je venais de sauver la vie. (quel modestie!) Une fois que nous ayons traversé toute la maison, nous nous rendions au rez-de chaussée en face des escaliers sans chercher à savoir si l'un des monstres nous attendait. Dès que la porte s'ouvrit, je pris une grand respiration avant de me retourner et rester sur mes gardes. Personne ne se trouvait derrière nous et tant mieux ! La fatigue commençait à me prendre tout comme ma camarade. La sueur dégoulinait de nos visage. Le feu venait de prendre possession de toute la partie ouest de la maison et je pouvais sans hésitation dire que la maison tout entière comme le labo souterrain allait se faire dévorer par les flammes ostensibles. Si nous n'arrivons pas à nous échapper maintenant, nous allons nous aussi passer à la casserole ! Poussant la porte de toutes ses forces l'asiatique n'arrivait à rien ni avec mon aide ni en défonçant la poignée. Pensant que nous venions d'échapper au pire et que Williams s'était lui aussi échappé, ma camarade et moi regardions le visage affligeant de cet homme qui a failli nous tuer à maintes reprises depuis que nous étions dans cette cabane. Il s'approchait vêtu de sa blouse de chercheur, il descendit des escaliers puis nous dit :


Williams – Vous ne pensiez pas que cela serait si simple ...!


Les deux femmes étaient coincés, l'homme appuya sur un bouton et les deux monstres restant apparurent près des femmes. Williams restait dans les escaliers laissant ses zombies prendre les deux combattantes entre leurs dents lacérées. Sheva tenant toujours son arbalète en main regarda sa coéquipière avant de lui faire un signe de la tête pour lui indiquer qu'elle allait passer à l'action. Tout se passa très vite, prenant son magnum de sa poche, elle leva les mains armées en l'air tout comme sa camarade puis, Sheva lança l’arbalète (je te rends ton jouet!) à la femme décolorée. Elle récupéra son 44 entre ses deux mains et tira dans la tête de Kate, qui ne ressemblait déjà plus à grand chose, tandis que l'autre femme tira une flèche dans l'épaule droite de Williams. Celui-ci sous le choc laissa tomber de sa main une télécommande, enfin plutôt une sorte de tablette électronique. Sheva s'en saisi avant que Aldo ne la rattrape puis elle dit à son amie :

Sheva - Suis-moi ! J'ai une idée !


Fuyant toutes les deux vers la zone enflammée, l'africaine les attirait dans un piège. Elle avait remarqué précédemment qu'un bidon d'essence se trouvait près du générateur. Par chance, les flammes se trouvait dans la cuisine, le salon, la salle à manger mais pas encore dans cette petite pièce bordait à la cuisine. Une porte de métal la bloquait donnant sur la laverie. La maison était grande et spacieuse, la nouvelle arrivante à Raccoon City allait s'en servir. Sautant parmi les flammes, elle se baissait légèrement pour ne pas se prendre toute la fumée en pleine face. Les poteaux de bois étaient montés par le feu et l'un de tomba bloquant l'accès aux autres pièces ! Super ! Ils n'allaient pas les contourner ainsi.

Williams - Rattrapez-les bon sang ! Ramenez-moi leurs têtes c'est compris ?!

Grand-père commençait à s'emporter, tenant son épaule blessée de l'autre main il s'arrêta près de la porte menant à la mini-bibliothèque s'accostant contre un mur pour les regarder agir. Les deux monstres fusaient vers les femmes qui n'en démordaient pas pour autant dans cette fournaise. Une fois qu'elles étaient dans la cuisine, elle poussa la porte qui était plutôt bien entr'ouverte qui menait à la laverie qui servit aussi de salle de stockage d'aliments frais. Le générateur était là et la salle n'était pas habitée par les flammes. C'était une sorte de garage si l'on puis dire. Sheva ferma la porte derrière l'asiatique mais il fallut pas beaucoup de temps avec que les flammes ne pénètrent dans la salles grâce à la nappe que l'africaine avait tiré jusqu'ici. Elle mit le feu à la pièce avant d'indiquer à l'autre femme une fenêtre qui ne semblait pas être bloquée. La télécommande à la main elle attendait les monstres impatiemment. Une fois la porte enfonçait, elle les attira vers le fond de la grange près du bac d'essence et du générateur. Plus précisément entre les deux. Williams suivait les deux choses mais dès lors qu'il pénétra, la femme cliqua sur le bouton était bloqua l'accès. Maintenant elle pouvait les éliminer !



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rain Randers

avatar



Messages : 288
Date d'inscription : 12/11/2012
Age : 31
Localisation : Résidence de la Rose

Dossier du personnage
Age du personnage: 28

MessageSujet: Re: La cabane au fond des bois(PV Sheva Alomar)   Dim 10 Mar 2013 - 21:44

Rain et Sheva se tournèrent vers le vieil homme qui les braquait de son arme, il attrapa un tableau accroché au mur et l’ouvrit et appuya sur un bouton qui se camoufla derrière, Rain se fit la réflexion que cet homme était aussi tordu que Spencer, les portes s’ouvrirent et Aldo et Kate firent leurs grand retour, Rain perçu un geste rapide de Sheva et avant même d’avoir tout assimilé cette dernière lui relança son arbalète, les 2 filles firent feu en même temps, la balle de Sheva éclata la tète de la petite fille, qui, bien sur, ne tomba pas, ca serait trop simple, le carreau de Rain alla se ficher dans l’épaule de Williams et pendant que Sheva récupérait la tablette, la jeune asiatique bourra Williams de tout son poids faisant tomber son 45 qui passa dans la rampe d’escalier et chuta au rez-de-chaussée

Sheva – Suis moi ! J’ai une idée !

Les 2 filles se mirent à courir, Sheva se ruait vers les flammes et Rain, pour une raison qui lui échappait, sentait que la jeune africaine détenait peut être LA solution, elles poursuivirent leurs route à travers la maison enflammée, évitant les planches tombante et les chambranles de porte qui ne tenaient plus.

Les 2 créatures couraient à vives allures, suivies par un Williams plus que furax, après une course poursuite de plusieurs minutes, les 2 femmes pénétrèrent dans une sorte de buanderie, Sheva commença à mettre le feu et tentait d’attirer les créatures, bientôt elles seraient la et leur maitre aussi, lorsque les créatures et Williams arrivèrent enfin dans la pièce, Rain aurait bien descendu Williams mais elle n’avait plus de carreaux.

Sheva bloqua la sortie, l’acte final prenait place…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheva_Alomar

avatar



Messages : 44
Date d'inscription : 11/10/2012
Localisation : Racoon City

Dossier du personnage
Age du personnage: 23 ans

MessageSujet: Re: La cabane au fond des bois(PV Sheva Alomar)   Jeu 4 Juil 2013 - 16:28

Les horreurs étaient face aux deux demoiselles. Sheva avait réussi à les attirer dans une pièce assez isolée bien qu'une vieille fenêtre se trouvait vers le sud de la salle. L'africaine savait que le générateur se trouvait ici ainsi que les bidons de gaz qui étaient reliés à la cuisine. Tenant la tablette entre ses doigts, celle-ci la serrait comme-ci elle représentait la clef qui pourrait les tirer de cette délicate situation... Et elle n'avait pas totalement tord... Dès que Williams eut pénétré dans le lieu de son dernier repos, la porte se referma d'un coup sec et se munit d'une protection en acier pour être sûr que personne ne puisse s'échapper. Le professeur et ses sbires, bien qu'ils se semblaient pas dotés d'un cerveau suffisamment opérationnel pour réfléchir, pensaient que les deux femmes étaient prises au piège et que ces dernières venaient de signer leur arrêt de mort. Cependant, les mécréants se trompaient sur toute la ligne. Sheva était peut-être accompagnée d'une fausse blonde mais elles n'étaient pas totalement démunies d'idées à eux deux.

Williams - Vous êtes faites comme des rats et voilà que le chat va venir vous manger. Aldo attrape-les moi, nous avons la deux belles espèces pour mes nouvelles expérimentations.

Des rats ? Comment ce dégénéré pouvait-il comparé ces deux splendides jeunes femmes à des bêtes aussi répugnantes ? S'était-il vue, lui et ses "créations" ? Sheva et l'asiatique avaient en face d'eux la foire aux monstres... Et d'ailleurs, on pouvait se demander si Williams lui-même n'était pas un zombie. Son visage n'avait rien d'humain bien qu'il donnait l'air d'en avoir les attraits. Il avait un physique qui complétait son comportement de scientifique fou ; légèrement trapu avec la peau très blanche et une blouse de médecin lâché sur le tout... Ses cheveux ne ressemblaient à rien, le comparer à une chose vivante serait condamner toutes les races, enfin... Passons. Les propos de l'infâme individu n'avait pas l'air d'avoir atteint les jeunes demoiselles qui tenaient leur arme entre leurs doigts fins. Sheva prit encore la peine de répondre au vieux croûton avant de donner le dernier assaut.

Sheva - Les rats aussi peuvent mordre vous savez ? Et je vais vous montrer à quel point nos morsures peuvent être douloureuses !


Jetant la tablette sur Williams, Sheva leva son arme et tira sur la tablette juste avant d'avoir ouvert les fenêtres de la cabane. La plaque électronique se brisa dès que la balle l'eut percutée. Touchant l'oeil gauche du scientifique, il donna l'ordre à Aldo d'attaquer les femmes accompagné de son fidèle acolyte. Cependant, la brunette n'avait pas l'intention de laisser ces monstres l'avoir de nouveau. Hurlant à l'asiatique de fonçait vers la fenêtre, Sheva tirait sur les pieds des monstres après avoir tenter de viser leur tête mais ils étaient coriaces. Elle reculait sous les tires pour pouvoir s'approcher plus rapidement des barils et tenter une fuite à tout moment. Aldo fusait sur l'asiatique mais Sheva l'en empêcha en jonchant une balle dans le creux de sa tempe le neutralisant pour un cours laps de temps. Le deuxième venait vers elle et d'un coup d'épaule et l'envoya contre le mur de la pièce. L'africaine souffrait et son arme se trouvait à quelques centimètres d'elle. Tenant son bras droit dans sa main, elle se pencha sur le côté pour tenter de récupérer son arme, malgré la douleur la femme se cambrait pour l'avoir et dès lors elle le saisit entre ses mains et tira sur le générateur près de Jerry ce qui eut pour effet de l'envoyer dans le mur malgré sa masse corporelle. Sheva se leva avec difficulté et se plaqua contre la porte du garage. Du sang coulait sur son front crasseux, un léger filet de sang recouvrait sa lèvre inférieur. Elle s'essaya et regarda droit dans les yeux les monstres se relevaient et venir vers elle. Sheva n'entendait plus rien juste le cri de Williams qui les ordonnait de se relever et de la tuer.

Sheva - Sayonara, bande d'enfoirés...




L'africaine eut juste le temps d'appuyer sur la détente que la balle fusait sur les barils de gaz qui explosèrent. Il semblerait que toutes l’électricité et autres générateurs se trouvaient dans cette pièce. Un nuage de feu sortit des bidons et enflamma la salle. La nappe de chaleur s'intensifiée et brûlait tout sur son passage. Williams qui avait tenté de s'échapper cuisait maintenant avec ces chers créations qui hurlaient de souffrance. De l'extérieur, c'était un vrai feu de camp qui s'étalait dans la petite clairière qui bordait la cabane. Tout brûlé, explosion par explosion, la maison se transformait en fourneau détruisant les données et autres documents de Williams. Le scientifique et ses recherches brûlaient ensemble comme le voulu le destin... Mais où était l'asiatique ? Et Sheva s'en était-elle sortie ? Pourquoi ? Effectivement Sheva s'était échappée des flammes. Juste avant de détruire la tablette et créer l'accès pour la blondinette, l'africaine avait ouvert la porte du garage juste assez pour pouvoir s'échapper. Celle-ci semblait être coincé mais une brèche pu s'ouvrir lors de la destruction certainement un dysfonctionnement. Après que cette dernière eut tiré sur les barils, elle se baissa et roula vers la sortie. Le choc précédent l'avait affaibli et elle avait trouvé refuge près des arbres derrière la maison regardant la cabane prendre feu sous les cris de libération des monstres à l'intérieur. L'odeur de chair et de sang caramélisée embaumée la clairière. L'africaine s'était remise debout et se dirigea vers son véhicule. Au loin, elle voyait s'en aller l'asiatique dans la voiture noire d'Umbrella. Je crois qu'une douche et du repos s'imposaient pour la jeune Sheva qui venait de vivre une aventure des plus grandioses. L'aventure en Afrique avait changé totalement le comporte de la demoiselle, on pouvait facilement le voir dans cet épisode, elle était plus sûr d'elle et d'ailleurs c'est ce qui l'avait sauvé.


[HRP = J'ai fini par le clore, merci super rp ;)Au plaisir de rp de nouveau avec toi]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: La cabane au fond des bois(PV Sheva Alomar)   

Revenir en haut Aller en bas
 

La cabane au fond des bois(PV Sheva Alomar)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (28/08 - 16:30) La cabane au fond du jardin (Caroline&Sacha)
» Nous aimons vivre au fond des bois aller coucher sur la dure !!!
» Quelques questions sur les hommes bêtes
» Les vrais modèles des personnages
» Du jeu au film: ce qui aurait pu être envisager...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resident Evil RPG :: Raccoon City :: La Forêt-