AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Le forum ouvre à nouveau ses portes. Bienvenue à tous dans cette nouvelle aventure pleine de nouveautés.

Partagez | .
 

 Que me voulez-vous ? || JOHN VARKOS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jake Muller

avatar



Messages : 23
Date d'inscription : 11/10/2012
Age : 25
Localisation : Peu Importe

Dossier du personnage
Age du personnage: 20 ans

MessageSujet: Que me voulez-vous ? || JOHN VARKOS   Sam 13 Oct 2012 - 1:56

* Jake poussa un affreux soupire de découragement lorsqu’il entendit des pas lents et chancelants s’approcher de lui. *

« Vous n’abandonnez donc jamais ? Je vous ai déjà dit que je n’allais pas vous suivre. Je ne sais pas ce que vous voulez me faire, mais je ne le fais pas gratuitement. »

* Un sourire arrogant étira les lèvres de Jake lorsque l’homme le suivant s’effondra lourdement au sol. Il avait encore du mal à se remettre des coups que Muller lui avait assigné. Il semblait être le seul du groupe que le mercenaire venait d’abattre qui avait encore le courage de le poursuivre. Le jeune homme n’avait même pas cherché à savoir ce que ce groupe lui voulait, il avait de suite pris la fuite lorsqu’on avait refusé de lui donner un important montant d’argent en échange de ses services. Malheureusement, ils n’avaient pas abandonné là et ils avaient tenté de l’amener de force. Certes, il aurait fallu être stupide pour croire que Jake Muller allait se laisser faire. Oh non, surtout pas. Il avait une réputation à tenir et personne n’allait l’empêcher de le faire. Jake eut rapidement le dessus sur la plupart des hommes. Pff ! À croire que les nouveaux agents étaient seulement entraînés à se servir d’armes à feu plutôt qu’au combat rapproché ? Or comme le groupe ne semblait pas avoir le droit de le tuer, Jake avait rapidement eu le dessus. Il croyait pouvoir tranquillement prendre la fuite et ne plus jamais attendre parler de cette histoire, mais cet imbécile n’avait pas compris le message et il s’était levé avec la ferme attention de l’arrêter. Jake le regardait, les bras croisés, essayant d’avancer vers lui. *

« Ça semble tellement pénible. Tu aurais dû rester couché. »

À peine sa phrase terminé, l’agent en question leva son arme vers le jeune garçon et il appuya directement sur la détente. La balle lui siffla à son oreille et lui arracha une grimace. Quelques centimètres vers la gauche et la balle lui transperçait directement la crâne. *

« Hey ! Ce n’est pas fairplay du tout cela vieux ! » s’exclama le mercenaire avant de reculer légèrement et de s’engager dans la ruelle la plus proche. Hors de la portée de l’agent.

« Je peux savoir pour qui tu bosses ? » se risqua-t-il à demander tout en écoutant attentivement les pas s’approcher de lui prêt à partir.

* Jake eut le droit à du silence comme seule réponse. Il soupira une nouvelle fois tout en roulant les yeux. Bien… Il n’allait pas pouvoir négocier un contrat et un certain montant d’argent en échange de ce qu’on voulait de lui. Par contre, il n’était pas totalement suicidaire. Il voulait savoir à qui il se vendait et surtout pourquoi. Quelle était la raison pour qu’un organisme quelconque s’intéresse à lui ? De plus, ce n’était pas les premiers. Les autres n’avaient pas su lui offrir assez et ils n’avaient pas été assez bons pour le capturer. Personne ne pourrait mettre la main sur Jake Muller sans qu’il le veule vraiment. *

« Je te conseille d’abandonner maintenant avant que tu ne puisses plus jamais marcher. »

* Jake était bien adossé contre le mur de la ruelle et attendant patiemment que son assaillant tourne le coin pour le mettre KO une fois pour toute, sauf que les pas arrêtèrent subitement. *

« Oh, je vois. Finalement ce n’est pas vraiment moi qui t’intéresse. Je n’étais qu’un petit suppléant. Tu veux seulement récupérer ce que j’ai volé à tes patrons ? »

* Le jeune Wesker sortit alors la carte SD qu’il venait de dérober pour une bonne petite somme d’argent. Certes au début lorsqu’il avait vu le groupe d’agent, il avait cru qu’ils le pourchassaient seulement pour cette puce, mais rapidement ils lui avaient confirmé que ce n’était pas le cas et qu’ils étaient là pour lui en plus. Sauf que ce dernier semblait vraiment prêt à le tuer, donc lui, il s’intéressait beaucoup plus à la puce. Oups ? Il était mal là ? *

« Disons… 500 000$ et je te la donne ? »

* Il faisait un bon deal là ? Il demandait 100 milles de plus de ce qu’on lui avait offert au départ pour aller récupérer cette carte SD. Il s’en contre-fichait au final tant qu’il se faisait un maximum d’argent. Sauf qu’une nouvelle fois, il fut accueilli par du silence, laissant croire qu’il n’acceptait pas sa proposition. *

« Bon… Dommage alors. Adios amigos ! »

* Jake retourna alors dans la rue où l’agent aurait dû se trouver. Il fronça les sourcils, car il n’y avait plus personne. Bon… Où était-il passé ? Jake soupira encore. Ça allait être encore plus facile que prévu de terminer cette mission. C’était quasiment dommage, il aimait bien se battre. *

« Bon… Adieu Los Angeles ! Jusqu’à la prochaine fois. »

* Cria-t-il plus pour lui-même en levant les bras dans les airs. C’est au moment où il s’apprêtait à partir qu’un horrible cri déchira le ciel. Jake ferma les yeux et n’hésita pas avant de se mettre à courir. *

« Désolé, je n’ai plus le temps de faire la fête. »

* Pas question qu’il perde son temps à se battre contre il ne savait pas trop quoi. Il avait ce qu’il voulait, il avait assez perdu de temps maintenant. Donc sans plus hésiter, il se rendit à son lieu de rendez-vous, remit sa puce, prit l’argent et quitta vers l’aéroport. Tout cela dans les temps, il n’avait même pas loupé son avion. Une preuve de plus que Jake Muller était le meilleur.

Le trajet dura plusieurs heures où Jake n’osa pas dormir malgré la fatigue qu’il ressentait. Qui prenait le risque de dormir avec une valise remplie d’argent dans un avion bondé de monde qui pouvait le voler ? Il allait dormir une fois chez lui et c’est ce qu’il fit dès qu’il eut tout rangé dans son coffre-fort. Il dormit plusieurs heures et se réveilla en plein milieu de la nuit. Ouin… C’était ce qui arrivait lorsqu’on se couchait en plein milieu de l’après-midi. Pas question qu’il reste enfermé dans son appartement. Il ne supportait pas cela. Jake prit donc son téléphone et ses clés puis se dirigea vers sa moto, il roula pendant près d’une heure avant de finalement s’arrêter dans le parc de la ville. Ça lui faisait tellement du bien de se retrouver dans ce genre de place. La nature, le calme, le silence. Ça le détendait tellement, sauf qu’il y avait quelque chose d’anormale cette nuit. Un silence anormal. C’était anormalement calme.

« C’est bon ! Vous pouvez sortir ! Je vous ai repéré. » cracha-t-il en tournant sur lui-même tout en regardant partout afin de détecter le moindre mouvement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Varkos

avatar



Messages : 390
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 27
Localisation : Confidentielle.

Dossier du personnage
Age du personnage: 61 ans

MessageSujet: Re: Que me voulez-vous ? || JOHN VARKOS   Lun 22 Oct 2012 - 13:15

[Bureau du Directeur Varkos] - Milieu de l’après midi…

- Christine! Quel plaisir de vous voir devant moi, "sal*pe" toujours aussi radieuse à ce que je vois! Vous avez accepter la conversation, après l’incident du mois dernier, je ne pensais pas vous revoir sur cet écran… et avec le sourire!
Christine- Plaisir partagé John! Je ne pouvais pas vous en tenir rigueur, les hommes en question ne pouvaient être considéré comme des hommes de confiance! Je répond favorablement à votre demande! Néanmoins les agents Cooper et Mornant ne seront pas présents! Je sais que vous désiriez avoir les deux hommes dans les différents groupes, mais cela ne sera pas possible, une autre mission en cours, qui ne peut être retarder, les en empêche!
- Vous avez peur que je casse vos jouets? Je respecte votre choix soit, je ferai sans bien que cela soit dommage! Hunk et Mornant sont deux agents talentueux, j’ai vu le premier à l’œuvre plus d’une fois… enfin bref je me passerai d’eux! L’équipe Bravo de Rodriguez et l’équipe Wolfpack de Lupo suffiront. Goblin 6 me secondera dans l’opération! Je ne veux aucune interférence de votre part, aucunes questions, en gros silence total!
Christine- Le conseil est avisé de ce que vous désirez faire?
- J’ai eu l’autorisation du conseil, vous pouvez contacter monsieur Trent à ce sujet!
Christine- Je le ferai! Je suis ravis d’avoir eu ce bref échange… néanmoins je tiens à vous signaler que je n’ai pas eu de réponse en ce qui concerne le projet Eros. Vous savez que vous devez en parler au conseil? Si vous ne le faites pas je me chargerai d’envoyer mes agents s’occuper de sa personne.
- Vous me menacez maintenant? Vous pensez que le conseil vous donne toutes les informations que vous désirez mais ce n’est pas le cas, vous êtes un outil tout comme moi, mais contrairement à vous, ce que j’ai fais pour Umbrella leur permet aujourd’hui d’être laver de tout soupçon concernant les affaires les accusant, cela leur permet d’être le leader du marché… vous pensiez pouvoir me menacer? Le projet Eros fut lancé avec l’autorisation de nos supérieurs, et aujourd’hui, le fruit de cette expérience m’appartient, son avenir m’appartient! Elle…
Christine- Ce n’est pas votre enfant, elle est morte et vous devriez l’accepter!
- Nous avons utilisé ce procéder pour donner naissance au programme Tyrant, Sergei l’a dit lui-même, il n’y a a eu aucun problème, enfin jusqu’à qu’il meurt. Il n’y aura aucun problème, elle a un bilan de santé chaque mois et…
Christine- Je sais tout cela! Vous jouez un jeux dangereux John, et même si je ne peux comprendre ce qui vous pousse à faire ce choix, je ne dirai rien et vous aurez les échantillons que vous désirez, mais ne vous avisez plus de me rabaisser ou ce précieux cadeaux venant de nos locaux vous sera repris aussi rapidement que votre fille est morte dans vos bras.

*La transmission se coupa, laissant John seul face à celui-ci. Christine Henry était une sal*pe, ce n’était pas nouveau et elle venait de le menacer, encore! Il approche du bar et se versa le fond de la bouteille de whisky. Elle était dangereuse, et ses sbires étaient parmi ses hommes... Hunk... Mornant ... Benjen... il regarda le liquide brun dans son verre et le déposa sur la table. Plusieurs dossiers sur la table, concernant l'opération, devaient être mis à jour. Fury était dans le vrai, il y avait de nombreux éléments instables au sein des forces de Umbrella. Les U.S.S. étaient des soldats d'élites, tous étaient fidèles par devoir, principe ou pour l'argent... ils étaient particuliers, mais utiles. Les U.B.C.S étaient proche des adolescents.... instables, dangereux, stupides pour la plupart d'entre eux. Il devait séparer le bon grain de l'ivraie. Plusieurs noms apparaissaient sous ses yeux, celui de Jodelle Nivka, soeur de son ancien allié, chef d'équipe rétrograder à ce poste suite aux méfaits de son frère. Alex "Doggy" Stone, informaticien talentueux et expert en explosif. Missy Esme Otehima, pianiste de talent, vue mauvaise. Patrick Tomb, soldat d'élite, sniper émérite. Le dernier était une femme du nom de Selene "Faust" Cavita, médecin, spécialiste en torture. Les dossiers des membres en faisaient les meilleurs candidats pour ce test. Volg entra dans la pièce sans s'annoncer, il était la aussi pour le test.*

Volg- Rupert me dit que vous voulez tester les musiciennes. Il est contre bien évidemment, personnellement je n'y vois aucune objection, par contre je ne comprend pas l'intéret de voir des U.S.S dans ce test. L'équipe de Rodriguez n'a rien de particulier et ce Rodriguez fait partie de votre liste noire. L'équipe Wolfpack quand à elle est une équipe vraiment dangereuse. Je ne sous estime pas les poupées musicales, mais si ces idiots ont fait des erreurs, les poupées seront massacrer.
- Elles ont pour ordre de s'en prendre uniquement aux agents U.B.C.S sélectionnés. Nous les avons équipé avec les lentilles dérivés du programme Nemesis. Elles seront en contact permanent avec nos agents et moi même, l'agent Goblin 6 se chargera de superviser le tout. Bref il n'y a aucun problème en ce qui concerne les préparatifs, et surtout ce test. Je ne veux pas d'un échec aussi lamentable que celui du projet Mystique. Vous n'étiez pas la et c'est pour cela que j'ai demandé votre avis sur la question.
Volg- Je sais, je ne doute pas, je suis juste prévoyant seulement, je n'aimerai pas que vous me retiriez mes subventions.
- *il éclata de rire* Vous vous comportez comme un enfant tovarich! Je ne vais rien vous retirez! Vous supervisez uniquement ce projet, moi ce qui m'intéresse de vous, ce sont vos propres projets, et j'aimerai avoir prochainement un rapport détaillé.
Volg- Et le conseil?
- Le conseil n'est composé que d'un ramassis d'idiot ne comprenant pas la portée de la plus simple invention du département techniquement, alors en ce qui concerne vos projets, je pense que c'est trop en demander.

*Volg acquiesça d'un signe de tête, une faiblesse, voila ce qui se voyait dans on regard, un instant de faiblesse alors que la folie habituellement était l'éclat visible. Il prit congé sans rien dire. John jeta un dernier regard sur les dossiers et les différentes photographies. Il avala son verre d'une traite et composa un numéro sur son téléphone tout en sortant de son bureau.*

[Aéroport personnel de Umbrella Corp.] - Début de soirée...

*L'aéroport était vivant tous les jours de la semaine, il n'y avait pas un jours sans qu'un avion ne se pose ou ne décolle. Aujourd'hui pourtant il n'y avait qu'un seul appareil sur le point de partir. L'appareil en question étaient chargé de plusieurs cuves, aucun des hommes transportant les cuves n’osaient regarder à l’intérieur d’une des dites cuves. La zone était totalement sécurisé, des hommes en arme étaient disposés à des points stratégiques, plusieurs véhicules arpentaient le tarmac, certains contenant des caisses, d’autres des membres du personnel. Le directeur était déjà présent, il fumait une cigarette, à ses côtés se trouver le Professeur Volg, ainsi que le général du Corps militaire de Umbrella. Il jeta sa cigarette au sol et regarda le camion transportant les soldats d’élite. Il se stoppa à quelques mètres d’eux. Les premiers à sortir furent les chefs d’équipe. Les soldats étaient en tenue, les masques étaient attaché à leur ceinture. John les regarda s’aligner devant lui et le général. Il y a quelques années il se trouvait à leur place… avec Sauron, Fury, Fear, Natura, Omega, Doom… Louis, le passé était encore vivant, même s’il était temps de se consacrer à l’avenir et aujourd’hui il était question de ce futur, loin de Raccoon City, loin de certaines personnes. Le Général les regarda un bref instant avant de leur faire un bref discours qu’il conclu très vite pour laisser la parole à John.*

- Je n’attends rien de vous que ce qu’on demande habituellement, je veux de l’efficacité, et surtout de la créativité. Vous avez les données concernant les poupées, vous les connaissez d’après leur fiche, ce qui veut dire que vous ne connaissez rien d’eux… contrairement aux U.B.C.S. que vous allez devoir tester. La aussi j’attends des résultats précis, si vous me décevez je me ferai une joie de vous renvoyez chez vous dans un sac. Commandant Lupo je dois vous parler en privé. Les autres vous pouvez prendre place dans l’avion.
Général- Vous avez compris, on se bouge… bordel ou sont les U.B.C.S?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Muller

avatar



Messages : 23
Date d'inscription : 11/10/2012
Age : 25
Localisation : Peu Importe

Dossier du personnage
Age du personnage: 20 ans

MessageSujet: Re: Que me voulez-vous ? || JOHN VARKOS   Dim 4 Nov 2012 - 3:04

La remarque de Jake fut accueillie par un long silence. L’homme resta immobile un instant attendant une réponse quelconque ou un simple mouvement. Il allait finir par croire que toutes ces histoires de vol étaient en train de le rendre paranoïaque. Franchement qui pouvait bien être dans ce parc à une heure aussi tardive à l’attendre ? Et surtout pour quelle raison ? Lorsqu’il effectuait une mission, Jake ne laissait aucune trace, donc personne ne pouvait remonter jusqu’à lui. Même s’il avait l’air d’agir sur un coup de tête et qu’il ne pensait qu’à l’argent, Jake Muller était très prudent et très organisé. Pas question qu’il échoue, il était beaucoup trop orgueilleux pour cela.

Jake avança de quelques pas en observant bien autour de lui. Lorsqu’il passa un certain de point, un murmure s’éleva dans l’air et des mouvements se firent entendre derrière lui. Jake eut un sourire en coin et leva doucement les mains pour prouver qu’il n’était par armé avant de tourner les talons pour faire face à un groupe d’agent le pointant avec leur arme.

« Vous savez que vous faites autant de bruit qu’un troupeau d’éléphant courant sur du verre ? » s’exclama-t-il sur un ton moqueur

« Vous savez que vous êtes aussi facile à trouver qu’un T-Rex dans un champ de fleurs ? » rétorqua un des agents sur le même ton ce qui fit rire froidement Jake. Ils voulaient vraiment jouer à cela ? Bien ! Ils allaient rapidement voir que Jake était plutôt doué là-dedans. Le jeune homme ouvrit la bouche pour répondre quelque chose, mais l’agent lui fit signe de se taire et reprit rapidement la parole. « Vous avez pris quelque chose que nous tentions de récupérer et on compte bien le prendre. »

Jake fronça les sourcils pour réfléchir à quel objet l’agent faisait référence. Il finit par hausser les épaules de façon innocente et secoua doucement la tête pour faire comprendre à l’autre qu’il ne savait pas à quoi il faisait allusion.

« Ne jouez pas au plus malin. Où se trouve la carte ? »

Ah… La carte ! La carte SD qu’il venait de voler pour 400 000 $ ? Son employeur lui avait bien dit qu’il devait agir rapidement, mais il n’avait pas précisé qu’il y avait d’autres personnes qui cherchaient à mettre la main sur cette petite carte. Peu importe, il avait été le plus rapide d’entre tous et maintenant il n’avait plus cette carte en sa possession.

« Vous croyez vraiment que je me trimbale avec en pleine nuit et que je lui fais admirer les étoiles ? Si vous la voulez. Il faudra payer. Payer très cher. »

Jake Muller restait fidèle à lui-même. Contre un peu d’argent, il irait récupérer la carte pour la revendre au plus offrant. Ce n’était pas plus compliqué que cela. Lorsqu’on savait marchander, on obtenait toujours ce qu’on voulait.

[color=#339966] « Je crois que vous n’êtes pas en position pour négocier Monsieur Muller. »

Ce dernier détail attira l’attention de Jake. Comment est-ce qu’il savait son nom ? Ok… Il ne faisait pas affaire à n’importe qui. Ils étaient plus informés de ce qu’il aurait cru. Le jeune homme croisa les bras et dévisagea celui qui semblait être le chef du groupe.

« Je crois que vous n’allez pas obtenir ce que vous voulez. » Un nouveau sourire moqueur et deux secondes plus tard, les hommes s’étaient rapprochés pour resserrer le cercle autour de lui. Jake observa chacun des mouvements des hommes en tournant lentement sur lui-même. Dès qu’un des agents fut trop près de lui, Jake le neutralisa sans vraiment de problème et un combat débuta entre les agents et le jeune homme. Grâce à ses capacités de combat plus élevées que la moyenne, Jake domina pendant un moment, mais ils étaient beaucoup trop nombreux pour lui et il finit par recevoir un énorme coup de crosse derrière la tête qui lui fit perdre pied. Malheureusement pour lui, il n’eut pas le temps ni la chance de se redresser et il se fit attraper et traîner vers une camionnette.

Le trajet fut de courte durée. Jake était encore à moitié assommé et avait du mal à rester éveillé. De toute façon, lorsqu’il avait le malheur de garder les yeux trop longtemps ouverts, ça tournait beaucoup trop. Il allait être malade si ça continuait. Bien que vomir sur les bottes fraichement cirées de ces agents serait comme une sorte de vengeance pour lui. Sauf qu’il avait beaucoup trop de fierté pour se rebaisser à ce niveau. Heureusement, le jeune homme eut le temps de reprendre un petit peu ses esprits lorsque le camion se stoppa net. Deux des agents empoignèrent Jake par les bras et le tirèrent hors du véhicule. Pour sa part, le chef de l’équipe U.B.C.S se dirigea directement vers un homme en costard un peu plus loin.

« Directeur. Général » commença par saluer poliment l’agent avec un bref signe de tête. « Pardonnez-nous du retard, nous avons mis la main sur celui qui a dérobé la carte SD du projet W3S4 et par la même occasion sur le sujet de ce projet. »

Jake qui écoutait d’une oreille, fronça les sourcils. Lui ? Un sujet ? Un sujet de quoi ? Pourquoi est-ce que des agents de je ne sais pas trop quelle compagnie voulait mettre la main sur lui ? Et pourquoi l’avait-on envoyé voler une carte contenant des informations sur LUI-MÊME ? C’était un peu insensé tout cela et surtout très illogique. Le jeune homme remarqua alors que l’attention était sur lui, il ne resta pas sans réagir et réussit à se relever. Non sans peine, bien sûr. Il n’était pas encore totalement remis du coup qu’il avait eu sur la tête.

« C’est bien gentil de vouloir m’inviter à votre petite fête, mais j’avais d’autres plans pour ce soir. Surtout que l’ambiance à l’air vraiment ennuyante ici. »

Jake se mit à regarder autour de lui. Il se trouvait dans un aéroport à premier vu et il avait vraiment beaucoup trop de monde pour qu’il tente de s’enfuir. Il avait beau être doué, il n’avait pas encore obtenu les droits d’être Dieu. Notez ici la référence minable à Wesker, mais l’imagination commence à me manquer. Pour le moment, il allait garder son calme et essayer de coopérer de son mieux. Tout en réfléchissant à un plan pour prendre la fuite. Ce qui serait encore mieux, ça serait de prendre la fuite en volant un objet de valeur qu’il pourrait revendre à un fort prix à une agence rivale à celle-ci. Hmm… L’idée lui plaisait bien. C’est en regardant davantage autour de lui que son regard se posa sur le logo présent sur l’une des camionnettes.

« Que me vaut l’honneur d’intéresser la team parapluie ? » un sourire moqueur étira ses lèvres une nouvelle fois. La soirée s’annonçait peut-être plus intéressante que prévu. Et avec Umbrella dans les pattes peut-être qu’il allait arriver à avoir un gros montant pour… Pour peu importe. Il était prêt à faire n’importe quoi pour une bonne somme d’argent. Rien ne faisait peur à Jake Muller, même pas la mauvaise réputation de la Coorp’. Il se faisait engager par les plus offrants. Il n’en avait rien à faire que ce soit les méchants ou les gentils. Il était complètement neutre dans cette guerre, tout ce qu’il voulait c’était se ramasser assez d’argent pour se payer une petite retraite tranquille en Californie ou en Floride à l’âge de 30 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Que me voulez-vous ? || JOHN VARKOS   

Revenir en haut Aller en bas
 

Que me voulez-vous ? || JOHN VARKOS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» # 14. Voulez-vous coucher avec moi, ce soir ? ○ Endy&Olympe [HOT]
» voulez vous coucher avec moi, ce soir ? + poppy jeffrey
» Venez vous amuser avec moi !!
» Voulez-vous coucher avec moi? (Nicole)
» Voulez-vous «GOUYER» avec le président les 27,28, 29 juillet 2012?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resident Evil RPG :: Raccoon City :: Le Parc Et Ses Collines-