AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Le forum ouvre à nouveau ses portes. Bienvenue à tous dans cette nouvelle aventure pleine de nouveautés.

Partagez | .
 

 Orage de pierre [Pv : Enrico et Sayako]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Shaw Hellpride

avatar



Messages : 108
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Hé hé...

Dossier du personnage
Age du personnage: 23 ans

MessageSujet: Orage de pierre [Pv : Enrico et Sayako]   Mer 22 Aoû 2012 - 22:23

*Il m'arrive de traverser des jours sans. Ça arrive à tout le monde, ce genre de phases où la journée s'écoule trop vite, comme dans un rêve. Généralement, j'avais l'impression de me recoucher sans m'être véritable réveillée. C'est comme ça, je n'y peux rien, comme tous, j'ai des jours qui aurait put tout aussi bien ne pas exister.
Aujourd'hui était un jour de ce genre. Lorsque ça arrivait, il m'était relativement difficile de m’intéresser à quelque chose, ne serait-ce qu'un dessin. Alors que je tenais un ordre de mission entre les mains, je n'arrivais même pas à véritablement le lire. Ça devait être la quatrième fois que je relisais la même phrase. Le titre.
Toutes les six secondes, quelque chose me déconcentrait, me faisait recommencer la phrase du début. Une porte qui claque quelque part dans le commissariat, un téléphone qui sonne, Iron qui incendiait quelqu'un pour le plaisir... Je bossais ici depuis quelques mois maintenant, je n'irais pas jusqu'à dire que je connaissais le commissariat par cœur mais je l'avais apprivoisé depuis longtemps déjà. Pourtant, en ce jour, j'avais l'impression de revivre mes première heures en ces lieux. Première heures qui m'avait immédiatement fait entrer dans le cauchemar. Le message avait été on ne peut plus clair ce jour là. Racoon City allait tenter de me tuer temps que je serais ici.
Je secouais la tête.
Si en plus de passer une journée de merde, je passais une journée à me morfondre, je doutais que la mission entre mes mains commence un jour... Je tournai la page titre sans me soucier de mes coéquipiers. Touts les STARS étaient des agents fiables et efficaces... et masculin... Mais au final j'avais pris l'habitude. Je faisais profil bas et parlais peu, me contentant de parler pour donner un avis où pour repousser froidement un collègue trop curieux. C'est ce comportement qui faisait que certain de mes comparses arrivait encore à être surpris de constater mon existence dans le service.
Tentant de me concentrer sur ce que je lisais dans un ultime effort, je réussis à le parcourir en ne loupant que les trois quarts des mots.*

Trois disparus bla bla bla grotte du mont Arcklay bla bla spéléologie, ça je m'en fou, bla bla bla répérage... équipe RPD bla bla traces étranges bla bla bla Attends, traces étranges ?

*Je me redressais brusquement. D'un seul coup, j'avais l'impression que quelqu'un avait coupé le son. Quelques secondes plus tôt, j'entendais Iron s’époumoner contre une pauvre victime innocente. Je l'avais plaint pendant cinq bonnes minutes avant de relire le titre pour la deuxième fois. A présent, Iron pouvait bien crever en s'étouffant ou tabassé à mort par son bouc émissaire, je n'en avais plus rien à siphonner. Je ne croisais au final que peu d'abomination dans Racoon, les autorités faisaient bien leur boulot lorsqu'elle en avaient l'occasion. Le problème, c'est que traces étranges rimaient souvent avec BOW et je craignais un peu de les retrouver. Certes, j'avais brillamment survécu à l'épisode Uisge, mais survivre une fois ne fait pas de ce cas un absolu. Je relevais la tête dans la lumière du crépuscule tranché par les stores vénitiens alors que le monde reprenais sa sonorité. Je regardais face à moi, anxieuse, et murmurais.*

- Here we go again...

*J'allais le faire évidement.
La différence entre l'enfance et l'âge adulte, c'est qu'on ne peut plus faire pouce pour arrêter le jeu. Je rassemblais mes affaire rapidement et descendais dans la cour où devait avoir lieux le rassemblement. Nous étions trois à devoir nous retrouver de toute urgence en bas. Quelque part dans le mont Arcklay, il y avait trois personnes piégées sous la roche, plus proche de l'enfer qu'elle ne le pensait. Une fois dans la cours, première arrivée, je jetais un coup d’œil à la voute céleste. Le crépuscule teintait le ciel de feu.
Mais le plus inquiétant était les nuages noirs s’amassant à l'horizon peu à peu. Un orage se préparait, j'entendais déjà le grondement rauque des éclairs sans encore en voir les lumières crues. Mon morale n'était pas à la fête, mais savoir que je n'avais aucune phobie pour les colères célestes me consolait un peu.
Je sortais le couteau de mon père et entamais une inspection. Ce couteau avait déjà plusieurs années, pourtant, j'en prenais tellement soin qu'il semblait neuf. Il se passa plusieurs minutes et j'eus le temps de le ranger pour sortir le deuxième et lui faire subir le même sort. C'est à ce moment que j'entendis des pas sur le marbre de l'escalier extérieur. Je fis tourner le couteau dans ma main avant de le rengainer d'un geste vif tout en relevant la tête, me retrouvant face à mon premier partenaire.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hirai Mirai

avatar



Messages : 484
Date d'inscription : 17/06/2012
Age : 23
Localisation : Nord

Dossier du personnage
Age du personnage: 20 ans

MessageSujet: Re: Orage de pierre [Pv : Enrico et Sayako]   Jeu 23 Aoû 2012 - 14:08

*Le dossier venait d'arriver sur mon bureau,et je commençais déjà à regretter mon passage en coup de vent au commissariat.A croire qu'on me refilait toujours des missions pénibles enfin qu'importe,il faudrait vraiment que je pense à réclamer une augmentation.En effet,je lisais les premières lignes du dossier que je m'inquiétais déjà:Des disparus dans la forêt de Racoon.Ce cas de figure m'était déjà arrivé et d'une simple recherche de campeurs,stupides qui plus est,je m'étais retrouvée au milieu d'un manoir remplie d'ABO et dirigeait par un fou furieux.D'autant plus que les lignes qui suivirent ne m'encourageait guère*

Une équipe a été envoyé en reconnaissance mais à cesser ses recherches de part la présence de traces étranges.Le support de trois agents STARS a été approuvé par le coordinateur de mission....Des traces ça me tente pas


*Enfin il allait sans dire que mon avis ne comptais pas,et que mon refus d'agir me vaudrait un blâme,des réprimandes et même peut-être un licenciement.Je soupirais alors,prouvant ainsi mon peu d'intérêt*

-"Ben quand faut y aller..."


*Je pris donc mes affaires et m'assura de la présence de mon M37 à mon holster.Le contexte ne le nécessitait pas mais une jeune femme se doit de toujours être prête;et je me sentirais plus en confiance.Je vérifiais aussi la présence de munitions dans la poche de ma veste et l'enfila.Je me dirigeais alors vers le point de rendez-vous:la cour du commissariat.Je vérifiais l'heure sur une pendule proche,j'étais déjà en retard.De plus dans la précipitation je n'avais même pas consultés le nom de mes partenaires;l'idéal étant que je sois amené à croiser de vieilles connaissances.Je me plongeais donc dans mes pensées durant le trajet des coursives et salles diverses du bâtiment*

J'imaginais pas ma vie ainsi..les affres du travail,et surtout risquer ma vie chaque jour enfin..j'aime mon boulot

Je passais alors la porte pour débouler sur la dite cour,enfin sur l'escalier qui y menait.Je levais le regard vers le ciel,le rideau de la nuit et le chandelier des étoiles allait bientôt tomber et je me préparais à attendre seule quand je vis qu'une jeune femme patientait déjà,plongeait dans ses pensées mais mon arrivée sembla la faire réagir,elle leva la tête et me fixa,je fis de même.Je devais avouer qu'elle était mignonne,ça me faciliterais le travail*

-"Bonjour..euh je suppose que nous serons partenaire..je suis Sayako Misugi"

*dis-je un peu troublée par le regard qu'elle me lançait.Elle avait même l'air surprise*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enrico Marini

avatar



Messages : 1820
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 34
Localisation : Andalousie

Dossier du personnage
Age du personnage: 53

MessageSujet: Re: Orage de pierre [Pv : Enrico et Sayako]   Ven 24 Aoû 2012 - 18:07

*La journée avait déjà été rude et assez longue aux yeux du capitaine, comme si ce n'était pas assez, le chef venait tout juste de le contacter pour qu'il rentre au commissariat.Du fait de son arrivée tardive le coordinateur, le briefa rapidement sans grand détail sur la situation.L'équipe devait se mettre en route rapidement car le temps qu'avait mis Marini pour retourner au commissariat les avait mit en retard sur l'horraire de départ prévu.*

Coordinateur technique - L'ordre de mission est sur votre bureau, mais nous n'avons plus le temps.Vous demanderez plus de détails à vos deux partenaires.Je vous ai contacter spécifiquement car ils s'agit de deux jeune recrus fraîchement arrivé il y a quelque mois.Je pense qu'elles sont à la hauteur de cette mission mais j'ai préféré qu'elles soient bien encadrées pour cette escapade de nuit.

Enrico -*Surprit* "Qu'elles" ?!? Mais de qui s'agit il ?

*En effet les partenaires féminins n'étaient pas en grand nombre au commissariat et cela surprit le capitaine que pour le coup deux jeunes recrues féminines se lanceraient sur une mission de la sorte.Il voulait savoir avec qui il travaillerait, des éventuelles boulets ne lui conviendrait pas.*

Coordinateur technique - Shaw Hellpride et Sayako Misugi, pourquoi ça pause un problème ?

Enrico - *Sourit à l’annonce du premier nom* Non aucun, je vais me préparer.

Coordinateur technique - Elles vous attendent devant, tenez.*lui tendant les clefs*Vous aurez la voiture douze.

Shaw Hellpride

*Le capitaine ne pouvait pas exiger mieux en terme de jeune recrue et il en avait fait l’expérience pour pouvoir le penser avec conviction.Quand à l'agent Misugi elle s'était vite fait la réputation de travailleuse dans la quantité.De ce qu'Enrico en savait à son sujet elle aimait engranger bon nombres d'affaires et s'obstinait à les résoudre rapidement, pour le reste il ne la connaissait pas.Il prépara rapidement son inventaire, puis attrapa trois lampes torches ainsi que trois k-way.Ca sentait la pluie et les orages accompagnés de la lourde pression atmosphérique le confirmait.Il descendit les marches pour se rendre au garage, puis vint rejoindre le duo féminin.Arrivé à leurs porté il fit un signe de la main et les demoiselles s’installèrent dans le véhicule.*

Enrico - Désolé pour le retard! j'ai fais au mieux.Capitaine Enrico Marini.*se présenta-t-il*

*Il prit quelques nouvelles de Shaw le temps du début de trajet puis enchaîna sur leurs objectifs de la soirée:*

Enrico - Je vous ai mis une lampe et k-way chacune dans le coffre.Je n'ai pas eu le loisir de lire l'ordre de mission!Je ne connais que les grandes lignes. Vous pouvez me briefer un peu plus sur ce qui nous attend la bas !?

INVENTAIRE : beretta + 60*9mm, couteau de combat, spray de premier secours, lampe frontale, lampe torche, k-way, kit radio, gilet de combat avec une grenade à fragmentation.


Dernière édition par Enrico Marini le Mer 29 Aoû 2012 - 0:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaw Hellpride

avatar



Messages : 108
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Hé hé...

Dossier du personnage
Age du personnage: 23 ans

MessageSujet: Re: Orage de pierre [Pv : Enrico et Sayako]   Sam 25 Aoû 2012 - 14:42

*Lorsque je croisais les yeux de la jeune femme, je fut légèrement surprise. La plupart du temps -cette évènement venant trahir le "toujours" usuel- je travaillais avec des hommes. Je n'avais pas à me plaindre de mes collègues, le malaise qui planait toujours était de mon entière conception. Certes, je ne pense pas qu'en temps normale, nous aurions tous été les meilleurs amis du monde. On en peut pas s'entendre avec toute personne qui croise sa route.
Néanmoins, je savais que si c'était totalement impossible dans mon cas, ce n'était pas leur faute.
Sa présence me surpris, je savais qu'il y avait des STARS femmes, mais à force de mission, je commençais à en douter. Cette pensée me fit presque éclater de rire mais il n'en fut rien. Je lui souris, vraiment pour une fois, en lui tendant la main.*

- Shaw Hellpride, enchantée.

*Les présentation s'arrêtèrent là, brisées par l'arrivée en trombe du troisième membre qui nous salua de la main. Je le reconnu sur le champs comme l'un des rares hommes à qui j'accordais une quelconque sorte de confiance. Enrico Marini.
Je lui renvoyais son signe de main avec un sourire tout en faisant demi tour sur une jambe. Nous montâmes dans le véhicule et Enrico se présenta plus amplement. Il prit rapidement de mes nouvelles avant de demander des approfondissement sur la mission. Je lâchais les grandes lignes. J'avais tellement survolé cet ordre que je pouvais en réciter les quatre/cinq mots que j'avais retenu.*

- J'ai aussi pris une lampe et des piles de rechange, on pourrait en avoir besoin. On cherche spéléologues perdu dans une grotte du mont Arcklay. Apparemment, il faut les retrouver au plus vite, ça fait assez longtemps qu'ils sont coincés dedans.

*Sayako s'occupa du reste, me complétant et précisant au sujet des traces et de ce que les RPD avaient trouvé avant nous. C'est justement cette partie du rapport qui m'avait fait prendre lampe et piles. Me retrouver sans lumière, très peu pour moi...
Je refis mentalement le tour de ce que j'avais. Deux couteaux, un beretta 92 chargé et deux chargeurs de secours au niveau armes. Ensuite, j'avais pris ce qui me semblait utile, lampe, piles -surtout piles- couverture de survie et gourde. Normalement, on était parés.
Je me demandais un instant si nous aurions besoin de cordes au moment où nous sortions de la ville. Je regardais l'imposante silhouette du mont arklay qui se découpait dans la lueur du crépuscule. Les nuages s'amassaient dans notre dos, fondant sur lui dans une masse noire et grondante, roulant de sinistres menaces.
Ouaip, on allait se prendre une averse sur le coin du nez...
Quittant l’extérieur des yeux, je me tournais légèrement vers Sayako. Son nom, que je m'estimais heureuse d'avoir retenu du premier coup, avait des sonorité japonaises. Ça ne se voyait pas trop dans son visage, tant dans ses yeux bleus que dans ses cheveux auburn. Seul ses traits la dénonçait quelque peu, selon l'angle. Elle avait son petit charme et je me doutais qu'elle devait entretenir son petit succès.
Automatiquement, mes yeux créèrent les traits de construction sur son visage, me donnant une idée du type de dessin que je pourrais faire. Ça peut paraitre étrange, mais en générale, mon attention pour quelqu'un au niveau esthétique provient de l’intérêt de la personne en dessin. Si avec ça on ne me prends pas pour une psychopathe... Alors que le silence s’installait dans l'habitacle, je lançais alors à l'intention de tout le monde. J'étais légèrement inquiétée par la nature des "traces". Mes dernières traces non identifiés m'avaient conduite à un monstre de la taille d'une camionnette répondant au doux nom de Uisge. Les souvenir de la confrontation sur un fil tendu me hantaient encore parfois. Ma méfiance était donc à mes yeux toute justifiée.*

- A votre avis, par traces, ils entendent quoi ? Simple mort-vivants ou carrément BOW ?

*"Simple" avais-je dis... Je retenais un rire amer face à cette sinistre "habitude". Ce qui m'angoissait un peu plus était que je redoutais la réponse. Dans une grotte, des zombies se retrouveraient rapidement coincé je ne sais où. Tout dépendais d'où les traces avaient été vues mais il y avait de grande chances pour que nous découvrions quelque chose de relativement plus dangereux. Combattre sous le sol ne m'enchantait pas du tout et à raison. Deux trois collègue, plus enhardis que d'autres, m'avais déjà parlé de BOW pouvant grimper aux murs comme des lézards. Dans une grotte, il aurait un avantage certain. Un combat qui sur un sol plat s'annonçait déjà difficile pouvait rapidement tourner au cauchemar létal dans cet environnement.
Décidément, plus la route se déroulait sous mes pieds, plus je me disant que prendre deux chargeur n'était finalement pas une mauvaise idée.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hirai Mirai

avatar



Messages : 484
Date d'inscription : 17/06/2012
Age : 23
Localisation : Nord

Dossier du personnage
Age du personnage: 20 ans

MessageSujet: Re: Orage de pierre [Pv : Enrico et Sayako]   Sam 25 Aoû 2012 - 18:12

*Le temps passa sans un mot jusqu'à ce que ma collègue ne se présente,en me tendant la main de manière amicale,je m'en saisis et souria.Elle semblait agréable.La discussion fut avortée car notre dernier partenaire arriva.Ce dernier était un homme,d'une cinquantaine d'années;je ne souvenais pas l'avoir croiser.Je suivis cependant les deux agents dans le véhicule qui nous étaient attribués.Je restais silencieuse tandis que je montais à l'arrière.Le STARS se présenta à mon intention car il paraissait certain que les deux autre protagonistes se connaissaient*

Enrico -"Désolé pour le retard! j'ai fais au mieux.Capitaine Enrico Marini"

*La discussion suivante confirma mon impression tandis que j'ouvrais la fenêtre pour balayer mon visage et pouvoir mieux consulter le paysage.Le dénommé Enrico demanda alors de plus amples informations,ce que Shaw se mit à lui donner mais on pouvait aisément comprendre qu'elle avait survolé le dossier.

Shaw:- "J'ai aussi pris une lampe et des piles de rechange, on pourrait en avoir besoin. On cherche spéléologues perdu dans une grotte du mont Arcklay. Apparemment, il faut les retrouver au plus vite, ça fait assez longtemps qu'ils sont coincés dedans."


*Je continuais alors pour être certaine que chacun de nous comprenait le véritable danger de cette escapade souterraine et surtout qu'on ne subisse pas de pertes inutilement provoqué par l'absence d'informations.Je jouais alors avec mon briquet tout en entamant mon discours*

-"A savoir que le RPD a déjà envoyé des forces pour retrouver l'objectif,mais ils ont cessé leurs recherches suite à la découverte de traces étranges.C'est d'ailleurs pour ça qu'on nous a demandé de venir"

*Nous franchîmes alors la limite de la ville.Je voyais se dessiner sur le côtés les premiers arbre de la lisière de l'immense et obscure forêt qui faisait de Racoon un lieu si sinistre et mystérieux.Je surpris alors du coin de l’œil Shaw me fixait.Son regard me gênait mais je ne laissait rien me trahir.*

Enrico Marini et Shaw Hellpride

*Les premières impressions que me laissait les deux personnages était positive.En effet la jeune femme,me paraissait aimable,efficace et surtout elle était magnifique.En ce qui concernait Enrico,l'homme était professionnel,je le savais bien avant de le croiser,j'entendais souvent lors de mes passages en coup de vent au bureau,les exploits du moustachu,qui en plus d'être l'un des survivants du manoir,était un agent très actif.Le silence se brisa alors*

Shaw:- "A votre avis, par traces, ils entendent quoi ? Simple mort-vivants ou carrément BOW ?"

*Un silence de mort s'installa.Il allait sans dire que l'absence de mots désignait que chacun de nous avait déjà fait face à de nombreuses ABO.De plus,comme le certifiait nos informations,ils nous faudraient traverser des grottes où nous ne serions pas en terrain conquis et surtout nous devrons assurer la sécurité des civils dans ces sortes de catacombes hostiles.*

Quelle partie de plaisir..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enrico Marini

avatar



Messages : 1820
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 34
Localisation : Andalousie

Dossier du personnage
Age du personnage: 53

MessageSujet: Re: Orage de pierre [Pv : Enrico et Sayako]   Mar 28 Aoû 2012 - 23:43

*Des spéléologues perdu dans une grotte du mont Arcklay et des RPD dépassés par leurs découvertes de traces étranges, voilà le motif de leurs présences.Alors que nous étions presque arrivé et que chacun songeait intérieurement Shaw rompit le silence:*

Shaw - À votre avis, par traces, ils entendent quoi ? Simple mort-vivants ou carrément BOW ?

*Marini réfléchit à la question un moment, utilisant son expérience mélangé avec les mots "traces" et "RPD", il en déduit quelques chose:*

Enrico - Je ne pense pas que ce sont des zombies, les RPD ne connaissent pas grand chose en arme biologique , mais les "zombies" ils en ont tous fait l’expérience au moins un fois à Raccoon ou ailleurs.Ils sauraient reconnaître des traces de pieds ou de pas avec des traînés intermittentes.Là il doit s'agir de quelque chose de plus complexe...

Je crains que le beretta seul face à ces monstres probable ne suffira pas...

*Il jeta un oueil dans son rétroviseur central et aperçu l'arme à gros calibre de l'agent Misugi, au moins elle avait su faire faire preuve de plus de prudence et cette arme plus puissante que le pistolet allait leurs être d'une grande utilité défensive si quelques chose de sur dimensionné devait arriver.Le GPS venait d'indiquer le dernier virage de la montagne et l'équipe ne tarda pas à arriver sur place.Un duo de deux RPD les attendait, le capitaine descendit de la voiture 12 et s'approcha de l'agent de police.*

Enrico - Bonsoir, je suis l'agent Marini, nous avo...*fronçant les sourcils*...Samantha Tremens?!

*Et oui c'était belle et bien elle ! Encore une qui avait côtoyé le duo Hellpride / Marini lors de leur rude matinée au bord du lac.Mais ce coup ci la policière précisa qu'elle ne resterait pas, elle salua Shaw de la main avec un un sourire amical avant puis salua de plus près les trois agents d'une poignet de main plus professionnel. Les cinq se rapprochèrent de la voiture et Marini ouvrit le coffre.L'agent Tremens commença à exposer les faits de la problématique du temps que Marini enfilait son k-way floquer de l'insigne du STARS.Il fouilla le coffre à la recherche d'éventuelles armes et de munitions.rien d'autre qu'un seul et unique fusil à pompe chargé se retrouva dans ses mains accompagnés d'une boites de six cartouche calibre douze.Samantha venait de finir de compter son histoire.*

Samantha - Venez je vous montre les traces et l'entré de la grotte ! Et après au bercail ! Pas vrai Maurice...On en a assez fait pour aujourd'hui.*s'adressant à son nouveau partenaire.*

INVENTAIRE : beretta + 60*9mm, fusil à pompe + 12 cartouches, couteau de combat, spray de premier secours, lampe frontale, lampe torche, k-way, kit radio, gilet de combat avec une grenade à fragmentation.


Dernière édition par Enrico Marini le Sam 13 Oct 2012 - 18:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaw Hellpride

avatar



Messages : 108
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Hé hé...

Dossier du personnage
Age du personnage: 23 ans

MessageSujet: Re: Orage de pierre [Pv : Enrico et Sayako]   Mer 3 Oct 2012 - 19:51

Qui es-tu ?

*Voilà ce que je me demandais en parcourant les maigres lignes rassemblées sur nos trois prisonniers. La question tournait en boucle, se mélangeait avec les informations mais ne trouvait pas de réponse. Aucune des caractéristiques que mettaient les bureaucrates sur nos tête ne disait qui nous étions.*

Je m'appelle Shaw Hellpride, j'ai 24 ans, je suis STARS, domiciliée à Racoon City. On ne me connaitra pas plus après ça...

*On ne connait vraiment une personne qu'en vivant avec, on ne peut pas mettre de mots sur une personne. Peut importe les question que l'on pose, ça ne marchera pas. Jamais.
Je soupirais, mémorisais les photos des trois prisonniers et passait les feuilles à Sayako. Sean Muller et Zelly Cornwell ainsi que Zack Ilian. 28 ans pour les deux premiers, 27 pour le dernier. D'après le rapport, c'était des amis proche, depuis le lycée.
Je levais le nez sur la voute que formait les branches d'arbres. Le ciel s'assombrissait à vue d’œil alors que l'orage cavalait vers nous. La police avait dressé un camp de base format de poche devant l'entrée de la caverne. Il était parfaitement équipé pour recueillir des survivants... Ou des morts.
J'écoutais Samantha tout en lisant les documents qu'elle nous faisait passer. Arriva alors entre mes mains le plan partiel de la grotte. Samantha l'accompagna de quelques mots.*

- Elle avait été explorée en totalité mais le plan n'est plus fiable sur à plusieurs éboulements internes.

*Ses mots firent tomber mon cœur dans ma poitrine. Les éboulements pouvaient avoir complètement bouché des chambres et en ouvrir d'autre. Une ligne en pointillés traversait le croquis, indiquant jusqu'où on pouvait se fier à lui. Moi, elle me faisait penser à une balafre... Je commençais alors, hésitante.*

- En gros, il fiable jusqu'à ce qu'on...

- Ai traversé la seconde chambre et descendu la cheminé en rappel. Après, ce n'est plus qu'une vague indication...

*J'ouvris alors mon carnet et reproduisait rapidement la partie fiable du plan. J'avais plus l'habitude de le porter qu'une feuille volante. Une fois fais, je le refermais sèchement et le rangeais dans la poche intérieur de ma veste avant de déclarer à Enrico.*

- Une fois dedans je me chargerais de nous faire un plan au fur et à mesure. Je ne garantie pas qu'il soit fiable mais...

Mais c'est toujours mieux que rien...

*Je vérifiais également mon arme et la place de mes chargeur ainsi que celle de mes deux couteaux. Tout étant en bon ordre je saluais de la main Sam' alors qu'elle montait dans la voiture de service la ramenant au poste.
Allais-je prendre le même chemin ? Ou emprunterais-je un autre type de voiture ? Je secouais la tête avec un petit sourire. Il fallait que j'arrête de me poser cette question. Chacun se peut de mourir à chaque seconde, j'avais juste un risque à ajouter à ma liste derrière "écrasée par un piano" et "étouffée avec une arête de poisson"...
J'ai toujours pensé que c'était la mort la plus nulle qui existe, être écrasée par un piano.
Mes mains retenaient la bandoulière du sac d'équipement d'escalade. On m'avait formé pour faire ça et de toute façon, mon adolescente complète passée sur les toits me donnait une petite expérience. Néanmoins, la décente en rappel...
Je n'avais pas exactement ce qu'on pouvait appeler l'habitude d'un baudrier et d'une corde, j'étais plus du genre freestyle sur ce point là, en témoigne les infirmière de ma petite ville qui avait finit par me dire "à la prochaine" lorsque je sortais des urgences à l'époque.
Je secouais encore négativement la tête. Ça allait bien se passer, ça allait bien se passer.
Évidement que ça allait bien se passer.
Je suivais les deux autres dans la première chambre. La grotte ressemblait à une blessure béante qu'on avait cautérisé. Une grotte calcaire, d'un beige sombre parsemé de tache noires, elle s'ouvrait dans la longueur, comme une plaie faite au couteau.
Une plaie, oui, n'en déplaise aux stalactites et compagnie dépeignant une étrange mâchoire. La première chambre était surtout une sorte de renfort géant dans la parois de la montagne où s'ouvrait, au fond, entre des boursouflures d'une ressemblance frappante avec de la chaire, un boyau étroit.*

Ça fait trop de métaphore physiologique pour être net...

*Je jetais le sac sur mon épaule et prenais mon arme en main. Racoon City first rule : Toujours être armé.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hirai Mirai

avatar



Messages : 484
Date d'inscription : 17/06/2012
Age : 23
Localisation : Nord

Dossier du personnage
Age du personnage: 20 ans

MessageSujet: Re: Orage de pierre [Pv : Enrico et Sayako]   Ven 5 Oct 2012 - 10:20

HJ:Petit détail que j'ai noté Enrico et que je voulais vérifier,mon M37 est le modèle Magnum,dérivée du M36 Chief Edition donc pas un automatique non?

*Nous finîmes par atteindre les lieux d'investigation;nous descendîmes donc du véhicules et deux RPD vinrent nous accueillir.Ils pourraient sûrement nous donner de plus amples connaissances des lieux et des circonstances entourant l'objectif.Les deux agents se présentèrent alors à nous,nous saluant avec professionnalisme,cependant il paraissait clair que la dénommée "Samantha" connaissait mes deux collègues du moment.Je me mis donc à l'écart en vérifiant mon barillet machinalement,tout en écoutant furtivement mais avec attention les différents enjeux et risques de la mission.*

Samantha:-"Elle avait été explorée en totalité mais le plan n'est plus fiable sur à plusieurs éboulements internes."

*.Le plan était obsolète maintenant.Les jeunes pouvaient être piégés dans une chambre soutterainne,ou bien les rendaient innacessibles pour le moment.De plus,les traces relevés désignaient un risque supplémentaire;comme l'avait dit l'agent Marini,ce n'était pas de simples zombies auraient été distingués sans peine par les agents,sans besoin d'impliquer le service STARS*

Nous sommes sur le terrain de chasse de créatures pas très commodes..

*Cette pensée me fit frissonner,plus encore quand ma pensée se tourna vers les trois spéléologues,perdues dans le froid,la pénombre et l'humidité.Les deux agents,Maurice et Samantha se dirigèrent vers leur véhicule et disparurent dans la nuit dans ce dernierPour eux,le travail était terminé et pour nous,il ne faisait que commencer.Il allait falloir descendre en rappel.La discipline n'était pas vraiment mon fort,surtout car je n'aimais guère le vide mais je pris les devants en prenant la première le chemin des profondeurs.La descente effectuée,je fis le tour des lieux avec la lumière de ma lampe torche.Rien ne bougeait,aucun bruit ne se faisait entendre,rien n'arborait les murs non plus.Le calme plat et inquiétant des profondeurs.J'attendis donc mes deux collègues qui me rejoignirent rapidement,tout en restant attentive.Il nous fallait nous organiser.*

-"Comment procède t-on?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enrico Marini

avatar



Messages : 1820
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 34
Localisation : Andalousie

Dossier du personnage
Age du personnage: 53

MessageSujet: Re: Orage de pierre [Pv : Enrico et Sayako]   Sam 13 Oct 2012 - 18:39

HJ : ok Saya, je pensais que c'était une arme auto, j'ai rectifié. J'opte pour un court poste pour nous remettre dans le bain. DJ:

*Tout ce qu'il avait pu tirer comme infos était tomber dans la mémoire du moustachu, trois hommes, la trentaine et un début de plan. Ils entamèrent leurs avancées dans les lieux sombres, Marini percuta sa frontal et rapidement un trou se présenta devant eux. Du matériel d'alpinisme avait été laisser par l'agent Tremens. Le capitaine s'équipa le dernier, Shaw semblait hésiter un moment et Sayako fut la première en bas. Elle donna le signal que la voie était dégagé et ses deux compères la rejoignirent.*

Sayako - Comment procède t-on?

Enrico - Dans la mesure du possible, nous devrons rester ensemble ! Avançons !

* L’expérience de Marini venait de parler, bien que le STARS devait être capable de se débrouiller seul, ses mésaventures datant de 1998 l'incitèrent à la prudence et à la non séparation des effectifs. De plus les deux jeunes femmes étaient dans leurs premières années, il ne sagissait pas de les lâcher chacune dans une direction à l'aveuglette. Le trio avança quelques pas les trois lumières donnaient de meilleurs repères, Rico aperçu très vite une galerie dans le fond. Une explosion se fit entendre derrière eux et la poussière et les ruines ne tardèrent à tomber du trou par le quel ils venaient de descendre. Autant dire que cette sortie était désormais à exclure. Marini courra, l’intérieur de son coude contre son nez. Il venait tout juste d'évité un rochet, toussotant il retrouva la silhouette de ses partenaires.*

Enrico - Tout le monde va bien ? Visiblement nous n'étions pas les seuls ? Maintenant vas falloir continuer !

*Enrico sortit son portable de sa poche, pas de réseau, il étaient assez profond sous terre pour ne plus avoir de communication vers l’extérieur.*

Enrico - Désormais nous allons devoir nous débrouiller sans apport éventuel de l’extérieur !

INVENTAIRE : beretta + 60*9mm, fusil à pompe + 12 cartouches, couteau de combat, spray de premier secours, lampe frontale, lampe torche, k-way, kit radio, gilet de combat avec une grenade à fragmentation, plan approximatif.

HJ : Voilà , court poste pour relancer un peu la machine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaw Hellpride

avatar



Messages : 108
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Hé hé...

Dossier du personnage
Age du personnage: 23 ans

MessageSujet: Re: Orage de pierre [Pv : Enrico et Sayako]   Dim 21 Oct 2012 - 14:08

*Je sursautais violemment lorsqu'un éboulement eu lieu. Tout ce que je vus en me retournant brusquement furent quelques roches dans le contre jour. Un bien bel lumière d'ailleurs si omettait qu'elle signait ce qui ressemblait à un arrêt de mort.
Réflexes.
Un genou à terre, l'autre pied en appel, je me retrouvais particulièrement proche du sol. Après un danse plus ou moins réussi de quelques secondes avec les rochers, tout s'arrêta dans le noir. J'avais mon petit orgueil quant à l'esquive et je devais reconnaître que je m'en sortais bien jusqu'au moment où je trébuchais comme une idiote pour m'étaler de tout mon long. C'est alors qu'un rocher choisi mon épaule se poser, avec bien moins de grâce qu'un oiseau. Je grognais de douleur et me dégageais d'un coup de rein.
Mon esprit se mit en marche à toute vitesse qu'est ce qui avait bien pus provoquer l'éboulement ? Un bruit sourd d'une puissance remarquable répondit à ma question.
L'orage.
Il me fut facile de comprendre qu'avec les récents éboulements internes, la grotte se retrouvais fragilisée. La foudre avait surement du tomber directement dessus, pour notre plus grand malheur. J'entendis alors la voix d'Enrico à ma gauche et tournais la tête à l'aveugle.*

- Tout le monde va bien ? Visiblement nous n'étions pas les seuls ? Maintenant vas falloir continuer !

*Je repérais alors la lumière de son portable, non pas à gauche mais à droite. Avec l'écho, le repérage allait être hilarant...*

- Ça passe... Je crois que c'est la foudre qui est tombée sur l'entrée...


*J'entendis alors la voix de Sayako sans parvenir à déterminer sa position. En fait, ça voix venait de partout à la fois et le halo de l'écran du portable d'Enrico n'était pas assez puissant pour que je la repère. Je fis quelques pas vers la lumière et me laissais tomber à côté de mon chef. Il déclara alors que ne devions à présent nous en sortir seules. J'eu alors un mauvais pressentiment et portais ma mains à mon oreillette.
Morte, évidement...
Je portais mon regard sur la parois. A part de faibles rayons de lumières, il n'y avait rien qui puisse laisser croire à une ouverture antérieur. Comment allions nous remonter ? La présence des traces me revint en mémoire, livrer bataille dans le noir risquait d'être atrocement complexe. Je me souvenais alors de ma dernière mésaventure en date. Parcourir les égouts de Racoon à la lumière d'un zippo, sans armes plus valables que celle de l'agent Mikail, mon couteau et une bombe lacrymogène, sans recharge. Oui j'avais vécu pire.
Mais je n'avais aucunement envie de le revivre à nouveau... Je cherchais ma lampe torche dans mon saca lors que Sayako se rapprochait.
C'est alors que j'entendis.

Un bruit de course faisant tomber plusieurs pierre dans une suite de bruits secs mais pourtant fluide. Ça se déplaçait rapidement, vraiment rapidement et de ce que j'entendais, c'était sur les murs. Petit à petit, il y en eu de plus en plus puis d'un coup, plus rien.
Mon cœur battait à toute vitesse dans ma poitrine, attendant des répercutions.
Mais rien ne se produisit, même après plusieurs minutes d'immobilités silencieuses. J'inspirais profondément, mettant fin à une apnée instinctive. Mon regard terrorisé croisa celui, alerte et attentif de mon supérieur puis celui tout aussi craintif de ma collègue. Une seule question se forma dans mon esprit.*

Pourquoi sommes nous encore en vie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hirai Mirai

avatar



Messages : 484
Date d'inscription : 17/06/2012
Age : 23
Localisation : Nord

Dossier du personnage
Age du personnage: 20 ans

MessageSujet: Re: Orage de pierre [Pv : Enrico et Sayako]   Dim 4 Nov 2012 - 19:53

Enrico:-" Dans la mesure du possible, nous devrons rester ensemble ! Avançons !"

*Telle fut la réponse à ma question avant que l'ensemble de rochers constituant le contour de notre point d'insertion ne décident,légérement aidé par un fracas semblable au souffle d'une charge explosive,de s'éffondrer,scellant notre sort:il nous faudrait explorer l'ensemble de ses galeries sans aucune possibilité de sortie en cas d'urgence.Je me redressais après m'être courbé pour protéger un minimum ma tête des chutes de pierres potentielles,essuyant de suite la poussière s'immisçant dans mes cheveux et sur mon visageCe n'était guère le temps de faire une crise d'angoisse lié à la claustrophobie.Heureusement il semblait qu'aucun de nous ne souffrent de cet affliction.Enrico brisa le silence en quête de nouvelles concernant notre sécurité*

Enrico:"- Tout le monde va bien ? Visiblement nous n'étions pas les seuls ? Maintenant vas falloir continuer !"

*Shaw signala sa présence aussîtôt et je fis de même,ayant approximativement localisé mes collègues.Il nous fallait trouver une sortie et surtout nous approprier la topographie ainsi que la géographie de ces boyaux souterrains.Question de manoeuvre.En parlant de manoeuvre...Je me rapprochais de la silhouette que j'authentifiais comme Shaw et pris la parole*

-"Nous devrions bouger...ici on ne peut pas manoeuvrer en cas d'attaques..."

*Je décelais alors un bruit,ou plutôt un bruissement ressemblant à un glissement,une masse légère et souple sur la roche humide.Rien de bien agréable.Ce bruit se démultiplia paralysant nos muscles,au point que je n'osais respirer.C'était ici et mon imagination filait presque aussi vite que la ou les choses se mouvant sur les parois.Je regardais alors Shaw,tout aussi effrayée que moi quand soudain,un instant plus tard le silence se fit.Nous attendâmes pendant un moment,en silence,sans savoir que faire puis enfin assurée de la quiétude nouvelle,je repris*

-"Bougeons..."


*Ma petite expérience et mon instinct ne présageait vraiment rien de bon,aussi bien pour nous que pour les malheureux,coincés eux-aussi sous terre.Sauf que eux,n'avait nullement la sensation du métal froid d'une arme pour se rassurait un tant soit peu*

HJ:Post court mais mon absence nécessite de relancer doucement,sorry d'être cruche x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enrico Marini

avatar



Messages : 1820
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 34
Localisation : Andalousie

Dossier du personnage
Age du personnage: 53

MessageSujet: Re: Orage de pierre [Pv : Enrico et Sayako]   Mar 6 Nov 2012 - 17:42

*Les deux filles n'avaient pas été touché et tant mieux ! Transporter un blesser dans tel condition serait devenu purement critique, mais finalement cette explosion qui les rendait prisonnier venait peut être bien de leurs sauver la peau. En effet un bon nombres d’indésirables s'étaient rapprochés silencieusement d'eux et la chute de pierre suivit des vacarmes, les avaient tous fait se rabattre dans les profondeurs de la grotte. La foudre...Des explosifs...cela pouvait être l'un comme l'autre, Saya nous ressorti de nos songes et des angoisses de certains.*

Sayako - Bougeons...

*Les trois faisceaux des lampes torches venaient de s'entre croiser d'en leur mouvement commun d'en avant, ils s'enfonçaient prudemment mais surement dans le profondeurs du trous de calcaire. Le renfermé et l'humidité prédominait, arrivé en bas de la petite descente qui suivait la pièce où ils se trouvaient lors de l’effondrement, le tunnel se rétrécissement sévèrement à cet endroit et visiblement sur plusieurs dizaine de mètres. Ils allaient devoir passer un seul à la fois et à la queue-leu-leu.*

Enrico - J'ouvre la marche !

*Il s'équipa de son fusil à pompe et alluma la lampe qui côtoyait le bout de son canon ainsi que sa frontale, enfin il commença sa pénétration dans la faille. Il marchait doucement les deux autre n'était pas loin derrière, à vrai dire si quelque chose se pointait il serait sur de ne le louper vu qu'il n 'y avait qu'un passage devant lui...Et ce qui devait potentiellement se pointer se pointa. Le problème était tel que le faille n'était pas une ligne droite parfaite et le virage qui se tenait devant lui venait de faire apparaître un foutu licker. Enrico percuta la détente, le monstre visqueux se retourna au sol avant de venir cogner l'arme du capitaine à laide de sa longue langue et de la faire vaciller sur le sole ainsi que son propriétaire. Les fesses dans la boue et l'homme désarmé il s’écriât éclairant le licker de sa frontale.*

Enrico - FEUX !!


INVENTAIRE : beretta + 60*9mm, fusil à pompe + 11 cartouches, couteau de combat, spray de premier secours, lampe frontale, lampe torche, k-way, kit radio, gilet de combat avec une grenade à fragmentation, plan approximatif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaw Hellpride

avatar



Messages : 108
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Hé hé...

Dossier du personnage
Age du personnage: 23 ans

MessageSujet: Re: Orage de pierre [Pv : Enrico et Sayako]   Sam 24 Nov 2012 - 20:52

*L'ambiance me serra rapidement la poitrine comme un carcan. J'avançais doucement d'une démarche furtive et tendu. Mon cœur était branché sur une enceinte. Il résonnait alors que son rythme frôlait les deux cents à l'heure. Un peur primitive d'animal enfermé me broyant le ventre, j'avançais derrière Enrico.
Mais ce silence... Ce silence allait me tuer, il allait tous nous tuer ! Oppressant, menaçant, terrifiant ! Le silence étendait ses long doigts décharnés pour m'étrangler dans le noir. Il était là, le silence. Dans l'écho de nos pas, on pouvait entendre le siens, dans celui de nos respiration, il trouvait son souffle. Le silence de cette grotte était vivant et corrompu jusqu'à la moelle, contaminé au virus T comme en témoignait sa démesure dégénérée.
Et puis le pire arriva. Une silhouette se dessina dans le noir et Enrico tira. Mon corps fut parcourut d'un tremblement et je me retrouvais plaquée contre la paroi sans que mon cerveau n'arrive à m'expliquer pourquoi. L'instant d'avant, je trouvais que mon cœur battait trop fort, trop vite. La bonne blague ! C'est tout de suite que je risquais le crise cardiaque !*

Qu'est ce que je dois faire ? Qu'est ce que je dois faire ? Qu'est ce que je dois faire ?


*Rico fut envoyé à terre, à mes pieds. Son fusil lui, fut englouti par la grotte. Un faible mouvement de latence eu lieu puis la voix de mon supérieur explosa.*

- FEU !

*J'eus alors ma réponse. Il n'y avait qu'une seule chose à faire, une chose pour laquelle j'étais programmée. Survivre. Dégainant mon Samouraï Edge d'un geste fluide je visais la tête du monstre et tirais. L'écho était épouvantable et cette enflure affreusement agile. Alors que je tirais, j'avais l'impression que ma tête allait exploser, que chaque tir m'atteignait dans le crane. Il fallait en finir vite. J'avais tiré quatre fois et je n'avais touché que sa patte arrière, le ralentissant à peine. Ce truc était horriblement résistant. Et horrible tout court également. Je reculais alors au niveau de Sayako et lui disait, essayant de couvrir le bruit de deux autres coups de feu.*

- Couvre moi ! Je vais essayer de reprendre le fusil à pompe !

*Le plan pouvait paraitre stupidement risqué, mais les munitions n'était pas infinies et le pompe était suffisamment puissant pour lui faire de gros dégâts. Si elle avançait suffisamment en tirant, quitte à utiliser mon arme en même temps, je pourrais me faufiler en restant derrière elle jusqu'à pouvoir bondir sur l'arme. De toute façon, il était hors de question de laisser notre seule arme lourde...*

[HRP : C'est court, sorry, je suis encore formaté par l'event ><]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hirai Mirai

avatar



Messages : 484
Date d'inscription : 17/06/2012
Age : 23
Localisation : Nord

Dossier du personnage
Age du personnage: 20 ans

MessageSujet: Re: Orage de pierre [Pv : Enrico et Sayako]   Lun 26 Nov 2012 - 16:30

*Nous progressions dans la pénombre sous les ordres de notre supérieur,l'expérimenté homme à la moustache:le capitaine Marini.Soudain une rencontre peu engageante vint perturber la simili-quiétude que le boyau tortueux nous offrait.En effet une créature à mi-chemin entre le lézard et le fauve fit son apparition,destabilisant l'éclaireur et provoquant sa chute et son désarmement*

Enrico:-"FEU !"

*La situation était chaotique et la visibilité réduite n'améliorait en rien le déroulement des événements;celle-ci empêchant les tirs abondants de Shaw et de moi-même d'atteindre leurs buts.Notre meilleure chance consistait en ce fusil à pompe gisant sur le sol froid et humide de ces catacombes,ce tombeau oppressant.Shaw avait vraisemblablement compris la situation et planifia une solution pour s'en sortir*

Shaw:-" Couvre moi ! Je vais essayer de reprendre le fusil à pompe !"

-"Entendu!"

*La jeune femme,réfugiée derrière moi,se prépara à se jetter sur l'arme mais il me fallait gagner un minimum de terrain pour accroître la réussite de la manoeuvre.Je tirais alors un premier coup sur l'une des parois:l'impact produisit de nombreuses étincelles éclairant la pièce telle un flash d'un millième de seconde.J'eus cependant le temps de distinguer la créature et donc de me renseigner sur sa position;le barillet pivota et une seconde balle alla se ficher dans une des épaisses pattes griffues de la bête,au niveau de la cuisse,comme en témoignait le cri aïgu qu'elle émit.J'avais eu de la chance mais il me fallait agir maintenant pour ne pas que nous subissions sa fureur.Je m'avançais alors et il n'en fallu pas plus à l'agent Hellpride afin de s'emparer de l'arme et d'abréger les souffrances et la vie du Licker*

-"Ouf.."

*Je reprenais mon souffre après ce coup de pression tout en remplissant de nouveau mon M37.Le silence reprenait enfin ses droits sous terre...Je fixais alors le corps sans vie de la créature,sa présence présageait d'une survie complexe et surtout d'une chance amoindrie de retrouver les apprentis-spéléologues en bonne santé et en une seule pièce.De plus,les nombreux coups de feux et leurs échos allaient attirer les congénères de la chose.Je frissonnais à l'idée de me retrouver confronter à une horde de ces ABO.*

Sa ne m'enchanterais vraiment pas...

HJ:Court mais efficace non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enrico Marini

avatar



Messages : 1820
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 34
Localisation : Andalousie

Dossier du personnage
Age du personnage: 53

MessageSujet: Re: Orage de pierre [Pv : Enrico et Sayako]   Mar 27 Nov 2012 - 1:11

HJ : Saya, court, efficace et rapidement posté Very Happy, au passage j'ai une lampe frontale sur la tête , donc vos perso sont susceptibles de voir ce que je vois^^ DJ :

*Les filles s'en étaient bien sortie, Enrico avait tout juste eut le temps de sortir son beretta, mais n'avait pas tiré, ses partenaires avaient géré la situation et les économies de munitions commençaient déjà à se faire ressentir. Bien qu'ils venaient tout juste de pénétrer dans la grottes le manquement d'arme lourde se faisait cruellement ressentir. Enrico tendit la main pour récupérer le fusil et s'empressa de le rechargé tout en comptant les munitions.*

Enrico - Il nous restent 9 cartouches de calibre 12 et ... Merci.

*Le capitaine avait constaté que les deux jeunes recrut n'avaient pas leurs mains dans leurs poches et qu'il pouvait compter sur elles. Satisfait de leurs prestations rapides et efficaces, le manquement en munitions de fusil se faisait moins stressant pour le coup. Enrico tenta de rallumer la lampe mariée au bout du pompe, mais rien à faire.*

Enrico - Elle a du se casser durant le choc... Dépêchons nous de quitter ces méandres je n'ai pas envie d'en croiser un second.

*Sa frontal suffisait à ouvrir la marche, les leds puissantes les guidèrent jusqu'à l’échappatoire du tunnel étroit pour arriver dans une espèce de grotte très haute de plafond. Elle était remplie de stalactites et l'air se faisait de plus en frais, avant d'y pénétrer le vétéran demande le silence complet. Pas de bruit d'hommes, pas de bruits de monstres... Du moins à première écoute, seul les gouttes d'eau tombant lentement à intervalle régulier se laissant entendre. Enrico s’équipa de son m92f portant le logo des STARS, selon lui il avait une théorie. Si les les trois tireurs faisaient feu simultanément sur un licker celui-ci succomberait au bout d'un demi chargeur chacun environ, ce qui équivalait grosso-modo au total d'une bonne vingtaine de balles de 9 mm faisant mouche à chaque coups... Mais fallait-il encore qu'il n'en croise qu'un à la fois. Il fit part de sa théorie aux deux autres policières puis s'exprima à nouveau : *

Enrico - On sécurise la zone. Go.

*Le trio pénétra dans la vaste "pièce" humide, Rico fit un tour d'horizon rapide au sol avec la lampe torche qu'il tenait dans sa main gauche, visiblement rien de notable à première vu. Il leva la tête pour examiner les hauteurs d'un éventuel danger perché en hauteur. Un "écorché" à la langue pendante et aux pattes griffues y avait élu domicile. Il ne bougeait pas.*

Enrico - En haut. *Chuchota t il, en le pointant de son pistolet, tout en attendant le rapport ou la mise en position de ses deux acolytes.*

*Ceratins rapport de RPD stipulait que le licker était sourd, le capitaine songea un instant à continuer silencieusement en le laissant là, mais il chassa vite cette idée de sa tête. Mieux valait ne pas en laisser derrière eux.*

INVENTAIRE : beretta + 60*9 mm, fusil à pompe + 9 cartouches, couteau de combat, spray de premier secours, lampe frontale, lampe torche, k-way, kit radio, gilet de combat avec une grenade à fragmentation, plan approximatif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaw Hellpride

avatar



Messages : 108
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Hé hé...

Dossier du personnage
Age du personnage: 23 ans

MessageSujet: Re: Orage de pierre [Pv : Enrico et Sayako]   Ven 18 Jan 2013 - 19:26

*Mon cœur ralentit alors que j'écoutais la voix d'Enrico. Lorsqu'il lança l'ordre de quitter les lieux, je m'élançais en avant en parfaite synchronisation avec Sayako; ni elle ni moi n’avions envie de rester ici. Enjambant le corps de la bête, nous suivîmes Enrico et déambulèrent un certain temps encore dans le boyaux étroit pour déboucher dans une salle immensément plus vaste.
La transition fut si brutale, que je m'immobilisais un seconde complète pour encaisser ce changement. Pour surmonter ma panique précédente, je m'étais inconsciemment confortée dans l'idée que l'étroit couloir allait être mon environnement principale. J'en avais presque oublié qu'il existait des places plus vastes... C'est ce moment là qu'Enrico choisit pour nous exposer notre situation balistique et de ce qu'il en disait, elle était des plus inquiétantes. Les lickers, puisque c'était leurs noms, était des monstres bien plus résistants que les marionnettes lambdas. La relation entre les statistiques du capitaine et le nombre de lickers que nous avions entendu dans la salle d'entrée était rapide à faire. Même si l'écho avait démultiplié leur présence, il n'en restait pas moins une quantité non négligeable. Je combattais très bien au corps à corps et au couteau mais tout de même, un humain normal restait plus "abattable" que ces bêtes aux déplacements de chat...
Alors que je balayais la salle des yeux, veillant à rester dans le halo de lumière projeté par le frontal du capitaine, il nous montra rapidement le monstre et le canon de nos armes se dirigea vers lui. Je me retins alors de l'interpeler en ayant une vision projeté par mon instinct. Cette salle était immense et si il y en avait un qui dormait alors que le boucan de notre fusillade avait résonné comme l'enfer, c'était bien une preuve qu'il était sourd mais surtout une possibilité pour qu'il y en ai d'autres. Je me rapprochais le plus silencieusement d'Enrico possible. je murmurais de façon à peine audible.*

- Attends, si il y en a un ici, il y a une chance pour qu'il y en ai d'autre, cette salle est immense ! Si on déclenche une fusillades, on en sortira jamais... L'entrée est bouchée, on ne pourra pas ressortir en rebroussant chemin, notre seul possibilité c'est d'avancer en espérant trouver une sortie et les survivants. Avec un peu de chance, on pourra peut-être boucher le passage derrière nous et les enfermer dans la chambre...

*Alors que je parlais, j'envisageais alors notre situation, ce que je disais était horriblement aléatoire. Cette grotte avait été formée par un court d'eau, nous ne pouvions que prier pour que sa sortie soit praticable. Quant aux lickers, avec un peu de chance, nous pourrions peut-être même les bloquer à l’intérieur. Totalement à l’intérieur.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hirai Mirai

avatar



Messages : 484
Date d'inscription : 17/06/2012
Age : 23
Localisation : Nord

Dossier du personnage
Age du personnage: 20 ans

MessageSujet: Re: Orage de pierre [Pv : Enrico et Sayako]   Dim 20 Jan 2013 - 14:54

L'ordre lancé,ma collègue et moi nous avançames en hâte,visiblement le sentiment d'oppresion et de non-sécurité qui m'envahissait semblait partagé par d'autre.Nous suivîmes donc l'unique chemin obscur,faiblement éclairé par la frontale de notre supérieur.Pas de quoi sauver une situation périlleuse mais de quoi éviter de tomber nez à nez avec ces choses sans en être conscient.Bien maigre consolation si l'on se dit que mes chances de fêter mes 20 ans se réduisent à chaque pas qui nous plongent plus encore dans ces abysses.Tandis que je me jurait intérieurement que mes armes,qui servait de support à poussière,chez moi,pour la plupart,me serait bien utile en pareille situation;nous atteignâmes les tréfonds de ces galeries en la présence d'une immense "chapelle" souterraine.Notre exploration continua dans l'objectif de sécuriser la zone,afin d'éviter d'être pris entre deux fronts,lorsque un chuchotement quasi inaudible attira mon attention et celle de mon aînée.

Enrico - En haut.

Mince...

*Une de ces immondices décorait le plafond,à priori endormie comme en témoignait son manque d'hostilité à l'égard de proies de choix telle que deux jeunes femmes et le capitaine..Peut-être les poils de la moustache de Enrico ne passeraient pas à la digestion.Je souris,cachant ce geste par une main devant le visage.Au fond,sourire ne me ferait aucun mal;si tant est que je puisse le refaire.Deux perspectives nous étaient alors possible,l'une consistait à laisser la créature aux bras de Morphée,ce qui constituait une menace potentielle mais une économie de munitions.Telle était l'avis de Shaw à en écouter le murmure qu'elle venait d'émettre à l'égard du capitaine;cependant pour ma part,je me voyais plus rangée à l'expérience et à l'esprit stratège de Enrico:certe la chute du cadavre provoquerait de multiples vibrations qui rameuteraient à coup sûr les créatures,mais d'un autre côté,celà ferait une excellente diversion et être pris en tenaille ne nous serait que moins profitable.Je me décidais donc à tenter de résoudre ce dilemme par le vote démocrate*

-"Perso' je vote pour l'extermination.."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enrico Marini

avatar



Messages : 1820
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 34
Localisation : Andalousie

Dossier du personnage
Age du personnage: 53

MessageSujet: Re: Orage de pierre [Pv : Enrico et Sayako]   Dim 20 Jan 2013 - 15:53

*La jeune Hellpride venait de proposer une alternative au groupe et Sayako pensait autrement. Le vécu du capitaine trancha rapidement, le plan de Shaw était trop alléatoir et le simple fait de se faire prendre en sandwish par ses bestioles fit frissonner le capitaine. Sans faire le fou pour autant, il s’empara des deux lampe torches qui dormaient au fond de son sac et les tendit à chacun.*

Enrico - Je reste ici pour le surveiller, si il se réveille, je m'en chargerai avec le pompe. Vous deux vous examinez les lieux et recensez le nombre exacte de créatures, pour l'instant ces la seul bestiole que j'ai aperçu. Si le nombre est moindre nous les éliminerons, on ne pas prendre le risque d'en laisser derrière nous.

*Les deux femmes s'éloignèrent prudemment et le moustachu surveillait la bête qui se prenait pour une chauve-souris tout en observant furtivement les alentours. Il vérifia ses armes, seulement 9 cartouches de calibre .12 et 6 chargeurs de 9 mm au total, c'était peu.*

J’espère qu'il n'y en a pas d'autre

*Un filet de bave vint lui caresser la joue, le liker bavait tout en dormant, c'était curieux à voir. C'était bien la première fois qu'il observait un écorché d'aussi près sans que celui-ci ne l'attaque.Apres 5 minutes d'attente l'une des deux agents revint vers lui.*

Enrico - Tu as vu quelques chose ?

INVENTAIRE : beretta + 60*9 mm, fusil à pompe + 9 cartouches, couteau de combat, spray de premier secours, lampe frontale, lampe torche, k-way, kit radio, gilet de combat avec une grenade à fragmentation, plan approximatif.


HJ: poste court, j’espère qu'on est repartie pour de bon (et que vous n'avez pas trouver trop de lickers...)


Dernière édition par Enrico Marini le Sam 26 Jan 2013 - 12:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaw Hellpride

avatar



Messages : 108
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Hé hé...

Dossier du personnage
Age du personnage: 23 ans

MessageSujet: Re: Orage de pierre [Pv : Enrico et Sayako]   Dim 20 Jan 2013 - 18:43

*Prenant la lampe que me tendis Enrico, je hochais la tête. Je persistais à penser que l'idée était vraiment stupide mais la majorité faisait que... Dans d'autres circonstances, j'aurais surement décidé de prendre un autre chemin et de ne revenir qu'une fois ma théorie avérée... Mais être au sein de se ventre de pierre changeait beaucoup de chose !
Je partis alors de mon côté pour "compter les lickers"... Compter... Les... Lickers...*

Et il compte faire quoi si j'en trouve vingt et qu'ils se réveillent ? Je demande un temps mort façon "minutes les gars, il faut que je confirme à mon supérieur que mon hypothèse était la bonne, permettez ?". Il s'est écouté lorsqu'il a dit "Allez, séparez vous et comptez les, seules." ?

*Je m'immobilisais juste avant de mettre un pied dans le vide et reculais aussi rapidement que silencieusement. C'est alors que je trébuchais pour atterrir avec grâce sur les fesses, lâchant un piaillement de surprise qui résonna un peu trop longtemps à mon gout. Même si j'étais seule, je rougis de honte en maugréant à mi-voix, détachant chaque syllabes.*

- C'était glorieux !

*La honte passa en moins de six centième de secondes lorsque le bruit d'une pierre roulant me fit prendre mon arme en main et me poster derrière la lampe gisante, hors de la lumière. J'avais moyennement envie d'être visible et désigné comme proie... Mon cœur menaçait de sortir de ma poitrine tant il battait fort, pourtant je me bornais à garder une respiration très légère.
Il ne se passa pourtant rien durant près d'une minutes. Mon arme toujours en main, je repris la lampe et m'écartais de ma position. C'est à ce moment que la lampe éclaira ce qui m'avait fait tomber.
Un casque de spéléologue.
Du bout du pieds, je le retournais, constatant avec surprise son parfait état. Il n'y avait aucune trace de griffure ou de choc sur toute la coque blanche et brillante. Je décidais de le ramasser, la lampe étant dessus semblant encore opérationnelle. En le prenant entre mes mains, je compris pourquoi il était là; la lanière était casée et il avait du tomber. Je regardais tout autour de moi mais il n'y avait pas d'autre trace de passage. N'ayant pas d'autre choix, je le mis sur ma tête sans pour autant allumer la lampe, histoire de l'économiser, avant de reprendre mon "recensement".
Je ne revenais vers les autres qu'au bout de quinze minutes. Sayako était déjà revenue. Je retirais mon casque, histoire d'être reconnaissable et déclarais à voix basse.*

- Rien en vue, j'ai juste trouvé la une preuve que les spéléo étaient là *Fis-je en soulevant le casque.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hirai Mirai

avatar



Messages : 484
Date d'inscription : 17/06/2012
Age : 23
Localisation : Nord

Dossier du personnage
Age du personnage: 20 ans

MessageSujet: Re: Orage de pierre [Pv : Enrico et Sayako]   Lun 21 Jan 2013 - 11:05

Enrico-"Je reste ici pour le surveiller, si il se réveille, je m'en chargerai avec le pompe. Vous deux vous examinez les lieux et recensez le nombre exacte de créatures, pour l'instant ces la seul bestiole que j'ai aperçu. Si le nombre est moindre nous les éliminerons, on ne pas prendre le risque d'en laisser derrière nous."

*Je pris la lampe qu'on me tendais tandis que ma collègue faisait de même et me mit à explorer les environs;cependant j'avais beau me focaliser sur la tâche,aucune de ces choses ne pointais le bout de sa langue visqueuse et de plus je trouvais la tâche rébarbative et inutile.Nous perdionsun temps précieux autant pour nous que pour les pauvres civils,frigorifiés et apeurés dans ces boyaux tortueux et humides.Ma faible expérience au sein de l'unité STARS,bien que reconnue,ne me donnait qu'une condition basique:celle du soldat dont les tirs sont bon à prendre et non ses décisions et initiatives.Il me paraissait clair que dénombrer les Lickers ne nous apporterait aucune protection efficace contre leurs griffes.*

Et puis m***e

*Blasée de cette reconnaissance sans intérêt,je fis volte-face,non sans lancer un dernier regard d'inspection;les émotions ne justifiant pas l'imprudence,et revins vers le moustachu pour l'affubler de mon rapport*

Enrico -"Tu as vu quelques chose ?"

-"Negatif.Zone clear"

*Nous attendîmes donc dans le noir,alertes durant une dizaines de minutes avant de voir l'agent Hellpride revenir.Cette dernière fit le même constat que moi,à ceci près qu'elle avait trouvé trace des pauvres néophytes en spéléologie*

Shaw:-" Rien en vue, j'ai juste trouvé la une preuve que les spéléo étaient là"

*Nous allions enfin pouvoir progréssé mais inspecter la zone dans laquelle le casque avait été découvert pouvait être utile*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enrico Marini

avatar



Messages : 1820
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 34
Localisation : Andalousie

Dossier du personnage
Age du personnage: 53

MessageSujet: Re: Orage de pierre [Pv : Enrico et Sayako]   Sam 26 Jan 2013 - 12:00

*Les deux agents revinrent bredouille de toutes informations négatives et c'était tant mieux. La vaste place souterraine ne regorgeait que d'un seul monstre et la liquidation de celui ci n'allait plus qu’être une formalité. L'autre bonne nouvelle fut que Shaw revint couvert de l'un des casques des portés-disparus. Enrico rangea son fusil et se saisit de son beretta demandant à ses deux équipières de faire de même.*

Enrico - Si on tire simultanément avec du 9 mm on en viendra à bout sans gaspiller les gros calibre. Pour la suite, on reprendra l'exploration avec nos arrières protégés.

*Le capitaine vérifia que son chargeur était plein et quand le trio fut prêt ils commencèrent à arroser le licker de balle de parabellum, Celui- ci ne tarda pas à se réveiller pour se laisser tomber au sol au milieu du trio qui l'encerclait. Rico observa une espèce de paralysie du monstre comme si il ne pouvait pas réagir assailli par les balles. Et c'était bien le but rechercher. Selon le calcul de Marini le licker devrait rendre l'âme bien avant les 15 balles fatidiques, au quel cas contraire il aurait un problème. Intérieurement il comptait chaque pression sur la détente. Le vétéran suggérait déjà qu'arrivé à 13 coups il s'emparerait du fusil et assurerait le dernier coup par une solution bien plus radicale. Mais il n'en fût rien. Arrivé à 10 le monstre cessa de bouger et le coups de feu stoppèrent. Par précaution le moustachu s'empara de son couteau et s'approcha prudemment puis fini par faire pénétrer la lame dans le cerveau de l'abomination. Ainsi il était certain que celui-ci ne se relèverait plus.*

Enrico - Remettons nous en route.

*Rechargeant son beretta le groupe se dirigea vers l'unique tunnel inexploré qui leur était propos, les chercheurs étaient sans doute passés par là. Heureux de constater que le corridor était bien plus large que le précédant, deux hommes pouvaient aisément s'y tenir cote à cote. Les lieux devenait de plus en plus froid et humide, et bientôt les policiers ne tardèrent pas à retrouver une veste au sol. Elle aussi intacte, ni lacéré ni tacher de sang, le capitaine s'en saisie et aperçu le nom de proprio écrit sur une pochette en plastique épingler dans le tissue blanc.

Enrico - Zack Ilian, c'est bien l'un deux ! CE que je ne comprends pas, c'est : Pourquoi s'est il séparé de sa veste...

*Marini se releva et éclaira le sol. Aucune trace de lutte quelle quelle soit. Il fouilla les poches de la blouse et découvrit un calepin munit de son stylo ainsi qu'un paquet de cigarette. Enrico balança la blouse après avoir récupérer le badge, il était inutile de s'en encombrer. Le capitaine tendit le calepin à lune des deux jeunes femmes et enfonça le paquet de Marlboro dans sa poche arrière.*

Enrico - Tient, regarde si son contenu peut nous apprendre quelque chose.

INVENTAIRE : beretta + 50*9 mm, fusil à pompe + 9 cartouches, couteau de combat, spray de premier secours, lampe frontale, lampe torche, k-way, kit radio, gilet de combat avec une grenade à fragmentation, plan approximatif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaw Hellpride

avatar



Messages : 108
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Hé hé...

Dossier du personnage
Age du personnage: 23 ans

MessageSujet: Re: Orage de pierre [Pv : Enrico et Sayako]   Dim 27 Jan 2013 - 19:30

*Un casque presque intact, une veste tombée au sol... Ça faisait beaucoup de choses encore en état pour un trio perdu dans l'antre des lickers. Soit ils avaient eu beaucoup de chance, soit quelque chose clochait réellement. Attrapant le calepin que tendais le capitaine, je me mis à le feuilleter. Il contenait plusieurs croquis rapide et un début de plan de la grotte; évidement, il s'arrêtait là où nous étions. S'en suivaient ensuite plusieurs pages blanche. Soupirant et m'apprêtant à le ranger, je fis voler les dernière pages. C'est alors qu'un contenu tout à fait différent se présenta à moi.
De l'écriture.*

- Oh ho... J'ai quelque chose... Mais c'est bizarre, on dirait que c'est... crypté. On peu s'arrêter un instant, je vais voir ce que je peux faire sur le tas...


*M'asseyant sur le sol, j'examinais plus en avant l'écriture fine et serrée. Je mis peu de temps à comprendre qu'elle avait été écrite en tenant le calepin à l'envers et donc en commençant par le bas de la page, mais l'écriture était tout de même incompréhensible... Mes deux collègues observèrent eux aussi l'écriture par dessus mon épaule. C'est de Sayako que provint la réponse au problème.*

- C'est écrit de droite à gauche !

*Je relevais les yeux vers elle aussi vite que le capitaine et elle s'expliqua aussitôt.*

- Le japonais se lit dans le sens inverse de l'anglais, c'est pour ça que j'ai remarqué. Si vous voulez le lire, il faut inverser le sens de lecture. Le plus simple, ça serait un miroir.

*Évidemment... le problème, c'est que je ne me trimballais pas avec un miroir et elle non plus apparemment. Réfléchissant un instant, je trouvais alors une autre alternative, sortant mon portable, je lui tendis avec le calepin pour qu'elle l'oriente de façon à ce que je puisse lire à voix haute. L'écrit prit alors un tournure sévèrement intéressante.*

- Apparemment, il appartient à Sean Muller...


*Parcourant rapidement les lignes, je fronçais les sourcils en comprenant le message qu'elle délivrait. Je me mis à lire pour faire partager la découverte à mes collègues.*

"Aujourd'hui, Zack n'a pas l'air vraiment dans son état normal. Il n'arrête pas de se plaindre de la chaleur alors qu'il ne fait pas franchement chaud. Il avait l'air très pressé d'aller dans la grotte, même si l'orage était prévu, quand je lui ai demandé pourquoi, il a simplement dit qu'il était sur qu'il y ferait moins chaud. J'ai essayé de le raisonner mais Zelly s'est interposé. Je ne comprends pas pourquoi elle veut absolument aller dans cette grotte... Elle commence à être lourde avec ça, elle en parle tout le temps de cette grotte depuis qu'ils vivent ensemble. Et la façon dont change Zack n'est pas mieux... J'ai brulé les pages normales de mon journal quand j'ai compris qu'il le lisait, c'est pas son genre à la base..."

*Lorsque je relevais la tête, nous observâmes un lourd silence durant quelques secondes. Même si ça expliquais la présence de la veste intacte, les sous-entendus de ce journal était plus qu'inquiétant...
Récupérant mon portable, je rangeais le calepin et me relevais. Enrico ouvrit la marche et nous réprime le chemin. Je gardais le silence, attendant des paroles de mon supérieur. Non pas parce que j'avais besoin d'un ordre ou d'un avis, j'avais juste besoin d'être rassurée par plus expérimenté que moi. Ce n'était pas pour rien que je faisais confiance à l'agent Marini...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hirai Mirai

avatar



Messages : 484
Date d'inscription : 17/06/2012
Age : 23
Localisation : Nord

Dossier du personnage
Age du personnage: 20 ans

MessageSujet: Re: Orage de pierre [Pv : Enrico et Sayako]   Mar 29 Jan 2013 - 16:58

Enrico:-" Si on tire simultanément avec du 9 mm on en viendra à bout sans gaspiller les gros calibre. Pour la suite, on reprendra l'exploration avec nos arrières protégés."

Comme ça tombe bien,je n'ai pas de 9 mm en stock

*Je tirais tout de même à deux reprises afin d'éliminer le monstre qui s'écroula alors,criblé de balles.S'en suivit de nouveau la poursuite de l'exploration des lieux alentours et mon mal-être s'amplifia de nouveau,proche de la crise d'angoisse.Ce sentiment me rappela sonj origine première,bien plus banale que la situation actuelle ou mes autres missions.Quelques mois après les événements survenue ici,en 98 à Racoon,alors que j'étais petite à Tokyo,j'avais tanné mes parents pour qu'il daigne m'offrir un jeu devenu mythique depuis lors:Ocarina of Time.Souhait exaucé pour mon anniversaire.Rien de bien effrayant en somme jusqu'au psychédélique Temple de la Forêt,fourmillant de corridors ondulant dans les profondeurs,d'illusions,d'obscurité,le tout dans une ambiance malsaine et oppressante.Comme si un étau vous pressez le coeur jusqu'à l'asphixie.Or les galeries dans lesquelles nous séjournions y ressembler de près hormis que le Game Over serait bien plus tragique*

P****n de peur phobique de m***e

*Je n'eus pas le temps de dévellopper le florilège d'insultes qui parcouraient mon esprit qu'une découverte des plus importante stoppa notre progression:eneffet une veste jonché le sol et dans celle-ci un carnet reposé.Ce dernier semblait appartenir à l'un des amateurs de grottes.Nous marquâmes donc l'arrêt et Shaw fut la première à plancher sur le nouvelle indice;le manuscrit*

Shaw:-" Oh ho... J'ai quelque chose... Mais c'est bizarre, on dirait que c'est... crypté. On peu s'arrêter un instant, je vais voir ce que je peux faire sur le tas..."

*Je profitais de l'occasion pour jeter un bref coup d'oeil par dessus ma collègue pendant que je contrôlais mon souffle et dissipait mes peurs.Celle-ci s'évertuait en vain à lire le manuscrit mais la réponse me frappa alors telle une évidence*

-"C'est écrit de droite à gauche !"

*Je marquais un bref arrêt croisant le regard du moustachu et de la charmante jeune femme,visiblement un peu perdu*

-"Le japonais se lit dans le sens inverse de l'anglais, c'est pour ça que j'ai remarqué. Si vous voulez le lire, il faut inverser le sens de lecture. Le plus simple, ça serait un miroir."

*Le codage désormais cracké,ma collègue n'eut aucune difficultés à saisir,traduire,décrypter les phrases inscrites.Le discours qui noircissait ces pages n'était guère prometteur,au contraire il était lourd de sens,tout comme le silence qui s'installa entre notre trio.Nous n'avions pour autant le choix;l'objectif restait le même et les civils la priorité absolue.Notre marche reprit donc dans un silence de cathédrale,sacrale même,nos pas nous menant inexorablement plus profondément dans les entrailles de la bête qu'étaient les montagnes d'Arcklay*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enrico Marini

avatar



Messages : 1820
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 34
Localisation : Andalousie

Dossier du personnage
Age du personnage: 53

MessageSujet: Re: Orage de pierre [Pv : Enrico et Sayako]   Mar 12 Fév 2013 - 15:23

HJ : Avec ma coupure internet, etc... Je reprends donc aujourd'hui, j'ai fait au mieux et rapide pour nous remettre dans le bain, bien que j'avais prévus au départ quelque chose de plus détaillé par rapport au réaction de vos perso. DJ :

*En s'entraidant les deux partenaires du capitaine réussirent à faire parler le carnet, visiblement le message crypté regorgeait d'informations aussi bien néfastes qu’intrigantes. Le groupe se remit en route et le silence s’installa laissant chacun se concentrer dans sa propre réflexion. Mais le silence ne fut que de courte durée puisqu'au moment même où le capitaine des bravos s’apprêtait à ouvrir la bouche pour rompre le silence un cris aiguë pris les devants. On aurait pu assimilé ça à une machine, quelque chose de mécanique en tout cas, cela ne faisait plus de doute. Le bruit se répétât trois fois et le silence revint. Enrico stoppa le groupe net. Ils attendirent dans le noir à peine éclairée par les faisceaux de leurs lampes. Cela devenait de plus en plus intriguant.*

Enrico - On aurait dit une machine... Quelqu'un à du l'actionner puis la couper. * Chuchota-t-il.*

*Avec prudence le groupe se remit en marche, les échos avaient détériorés le son de la supposée machine, ils leurs étaient donc impossible de certifier quoi que ce soit. Quelques 50 mètres plus loin la curiosité des trois STARS fut enfin rassasié. Une machine se trouvait bel et bien là, un long tuyau encastré dans la roche était branché au coté de la machine. Enrico observa et renifla une odeur familière. Il s'accroupi prés d'une flaque d'essence et reconnu à ce moment un groupe électrogène, il bascula les réservoir mais tous étaient vide. Le conduit qu'il avait perçu en premier servait à l'évacuation des gaz d'échappement, laissant ainsi l'air propre dans le tunnel. S’écartant un peu de l'objet encombrant, Enrico remarque les câbles et les ampoules qui continuaient un plus loin dans une autre galerie, mais toutes atteintes, évidemment. Le groupe électrogène était à sec et visiblement quelqu'un venait de tenter de le remettre en route. Leur piste commençait à chauffer et à moins que les likers est développé de nouvelles facultés, quelqu'un de bel et bien vivant devait se trouver dans les parages.

INVENTAIRE : beretta + 50*9 mm, fusil à pompe + 9 cartouches, couteau de combat, spray de premier secours, lampe frontale, lampe torche, k-way, kit radio, gilet de combat avec une grenade à fragmentation, plan approximatif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaw Hellpride

avatar



Messages : 108
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Hé hé...

Dossier du personnage
Age du personnage: 23 ans

MessageSujet: Re: Orage de pierre [Pv : Enrico et Sayako]   Lun 18 Fév 2013 - 19:48

*Je m'approchais de la machine et m'accroupissais devant la flaquer, c'était évidement de l'essence. Lorsque je me relevais, les deux autres étaient sur le départ. Ils avaient raison, la piste était bien sur encore fraiche mais...
Mon instinct me disait qu'il fallait que nous fouillons cette pièce plus en avant. Je n'aimais pas continuer à avancer sans assurer mes arrière, surtout si ces arrière pouvait comporter des licker... A la limite, les trois disparus étaient le cadet de mes soucis, on m'avait envoyé dans les tréfonds pour les chercher mais mon premier objectif restait de remonter en vie. Avec l'effondrement de l'entrée et la présence d'au moins une quinzaine de ces monstres, le chalenge avait considérablement augmenté...
Je me relevais et lâchais un soupir avant de faire claquer la glissière. Évidement que je n'avais pas le choix, on avait déjà envoyé baladé mon jugement une fois, à quoi bon tenter de le redonner ? Comme le gentil chien de garde que j'étais, je me mis à marcher derrière Enrico, aux côté de ma collègue, les sens en alerte. Mon regard se portait régulièrement derrière mais personne ne fit de remarque, dans cet environnement, c'était normal. J"aurais bien dis au chef de couper sa lampe si il ne voulait pas qu'on soit vu à des kilomètres... Vu l'ampleur que prenait cette tournure et le peu de balles que nous avions, tomber sur d'autres ennemis serait bien ennuyeux... Si au moins nous trouvions des munitions supplémentaires... Je pouvais toujours espérer, nous avions trouvé un groupe électrogène, pourquoi pas une armurerie ! Après tout, si il y avait ce genre de choses ici et surtout des gens pour le mettre en place, c'était logique si ils s'armaient, je doutais que la présence des lickers soit récente, il suffisait d'en voir le nombre pour comprendre... Je finissais pas ralentir ma marche pour me retrouver légèrement derrière Sayako puis calquais mes pas sur les siens. Elle l'entendit et se retourna vers moi, inquiète de ne subitement entendre qu'un seul et même pas. Mon visage ne renvoya aucune émotion particulière et elle se désintéressa de mon cas. Finalement, au bout d'encore quelques minutes de marche, je m'immobilisais et laissais le tandem partir devant. Lorsque je me retrouvais totallement dans le noir, je m’autorisais à sourire : trop facile...*

Maintenant... La salle de groupe électrogène. Il n'y a pas eu de bifurcation, c'est ma chance.

*Je tournais les talon et marchais quelques secondes dans le noir avant de consentir à allumer ma lampe torche et à l'enrouler dans mon k-way. La lumière en était grandement réduite, mais au moins, j'étais moins visible. Je retrouvais rapidement le chemin de la salle du groupe électrogène et me mis à fouiller. Si mon raisonnement était bon et qu'il y avait des armes dans cette cave, certain, si ce n'est la totalité serait ici. Un groupe électrogène éloigné, ça voulait dire qu'il y avait plus loin des installations susceptibles d'exploser ou d'être endommagé mais surtout qu'il ne devait surtout pas l'être... Que se soit une installation vitale où simplement auxiliaire, il ne fallait pas qu'elle tombe...
Mes yeux flamboyèrent*

- Bingo...

*Sous le rayon de ma lampe, deux casiers métalliques dont un ouvert luisaient faiblement, un ouvert, un fermé. Celui dont la porte n’était pas close était vraiment intéressant...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Orage de pierre [Pv : Enrico et Sayako]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Orage de pierre [Pv : Enrico et Sayako]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Bienvenue à Pierre Raymond!
» Hommage bien mérité à Gérard-Pierre Charles un grand mapou
» Selon prof Sauveur Pierre Etienne Aristide pap fè ront pot nan Afrik di Sid
» Haiti-Premier ministre :Il s'appelle Ericq Pierre !
» VOILA LE PATRON DE MICHELLE PIERRE-LOUIS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resident Evil RPG :: Raccoon City :: La Forêt-