AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Le forum ouvre à nouveau ses portes. Bienvenue à tous dans cette nouvelle aventure pleine de nouveautés.

Partagez | .
 

 Toute chose a un début.[Garett Ortega - Max Stranger]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ludwig Kowalski

avatar



Messages : 492
Date d'inscription : 04/08/2011
Age : 22
Localisation : Raccoon City

Dossier du personnage
Age du personnage: 22 ans

MessageSujet: Toute chose a un début.[Garett Ortega - Max Stranger]   Ven 4 Mai 2012 - 15:37

*Le temps était splendide en ces jours, le soleil radieux, la foule qui passait dans les rues, les enfants couraient dans tout les sens, tout ce que Ludwig n'aimait pas pour tout dire. Ce dernier s'avançait vers le commissariat d'un pas nonchalant. Il avait reçu une affectation à Raccoon quelques jours plutôt l'obligeant à quitter Chicago il y a quelques jours. Son ancien job n'allait pas lui manquait, ça c'était sur, devenir S.T.A.R.S. était pour lui une promotion, même s'il devait se rendre à Raccoon pour ça.

Une fois arrivé devant les grilles du commissariat, il inspira un grand coup, ce bâtiment avait bien était rénové après l'explosion, des fuites de gaz d'après ce qu'avait dit les infos, enfin Ludwig ne s'en souvenait plus réellement, tous ce qu'il savait c'est que la ville avait été détruite puis reconstruite. Avançant vers la porte puis dans le hall de l'édifice, il croisa plusieurs regards, puis arrivant à l’accueil, il attendit qu'on vienne s'occuper de son cas."

Femme: Je peux vous aider?

- Oui, je suis ici pour une affection au sein des S.T.A.R.S.


Femme: Votre nom?

- Kowalski.. Kowalski Ludwig...

Femme: Ah? C'est vous qui venait de Chicago? Bien, allez vous asseoir, vous n'êtes pas le seul...

Pas le seul?


*Qu'avait elle bien pu vouloir dire par là? Ludwig s’exécuta, il alla s'asseoir sur l'un des banc sur les cotés du Hall, tout en regardant la porte qui devait surement mener au bureau des S.T.A.R.S., il remettait correctement son col blanc de chemise, un col relevé donne parfois une image de voyou, il constata par la même occasion qu'un homme semblant un peu plus vieux que lui était entrain de discuter avec la standardiste, surement "l'autre" dont elle avait parlait.*


Dernière édition par Ludwig Kowalski le Mer 20 Fév 2013 - 17:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garrett Ortega

avatar



Messages : 319
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 24
Localisation : Lyon

Dossier du personnage
Age du personnage: 24 ans.

MessageSujet: Re: Toute chose a un début.[Garett Ortega - Max Stranger]   Sam 5 Mai 2012 - 13:06

*Garrett gara sa voiture a une vingtaine de mètres du commissariat, puis coupa le contact du véhicule, s'extirpa de cette dernière et ferma la porte en utilisant la clé.*
*Écrasant le mégot de sa cigarette contre la paume de sa main, puis, jeta un dernier regard sur sa Cadillac SRX noire achetée récemment.*

Un vrai bijou..
*Revenant à la réalité, il se dirigea vers le commissariat au pas de course et atteignit la porte peu de temps après, il était en retard, comme à son habitude, on le connaissait pour ça à Los Angeles. Si bien qu'il failli se faire virer plusieurs fois.*
*Une fois la porte atteinte, il adopta une conduite décontractée, se dirigeant vers l'accueil, il ignorait les regards des bleus ou autres gratte-papiers, tout simplement car il n'avait pas que ça à faire et car il suffisait de poser ne serait-ce une seule seconde son regard sur lui pour savoir que, sans être un vétéran, il était un homme expérimenté dans ce qu'il faisait. Et son regard froid d'un homme ayant tout vécu, était focalisé sur la jolie brune de l'accueil, comme pour dire "Je viens à toi..".*

- Mademoiselle.. *Ses yeux d'un bleu profond fixant les siens*.
Femme - " Je..Je peux vous aider ? ".
*Il ignorait si elle était effrayée ou sous le charme, mais à vrai dire, il n'en avait rien à faire, pas de temps, ni de cœur à offrir a quelqu'un, il laissait ça aux gens normaux et inconscients, se donnant l'illusion de connaître la vie et de l'avoir vécue, et si il en avait eu un, de cœur, il lui a été arraché depuis bien longtemps, il est déjà mort une fois, en quelque sorte.*
- Garrett Ortega, je viens de Los Angeles et est ici pour ma demande de mutation qui à été acceptée.
Femme - " Ce.. C'est exact, je vous demande de bien vouloir.. patienter. " *Indique le banc ou était assis un homme d'un signe de la tête.*
*Sans remercier qui que ce soit, il se retourna et se dirigea dans la direction indiquée précédemment, il y avait un homme, qui semblait assez jeune.*
- " Bonjour. "
*C'était un bonjour dit de manière ferme prononcé par Garrett avant que celui-ci ne s'assied à l'autre bout du banc, le plus loin possible de l'homme, bien qu'il était déjà venu ici pour régler quelques détails des heures auparavant, Garrett observa les alentours. Tout particulièrement l'architecture des lieux.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Stranger

avatar



Messages : 134
Date d'inscription : 07/06/2011

Dossier du personnage
Age du personnage: Indéterminé

MessageSujet: Re: Toute chose a un début.[Garett Ortega - Max Stranger]   Dim 6 Mai 2012 - 13:15

*En retard? Et alors? Depuis la nuit blanche que Max avait passée à taper des rapports, ou plutôt à se taper des rapports, il estimait avoir le droit à une heure ou deux de sommeil supplémentaire. Et tant pis si les ronds-de-cuir avec lesquels il travaillait devenaient fous de rage.*

*Ayant envie de vitesse, il délaissa son Aston au profit de sa vieille Yamaha. Ca faisait un moment qu'il n'avait pas pu lui dégourdir un peu les bielles, et elle commençait à s'empoussiérer. Un rapide check-up, et Max enfourcha la selle pour se fondre dans la circulation démentielle. Le bruit de sa grosse cylindrée attira rapidement les regards, courroucés de le voir se faufiler avec aisance entre les véhicules ou amusés par les acrobaties un peu folle du motard. Rapidement, la masse disgracieuse du commissariat arriva en vue, tout comme la perspective d'une journée palpitante.*

*A peine avait-il pénétré le parking qu'il repérait un véhicule noir récent, qui avait eu l'outrecuidance de se garer sur sa place de parking, malgré les plaques nominatives. Un bleubite qui se croyait partout chez lui, Max l'aurait parié. Irrité, il stoppa sa moto et la cala sur sa béquille, avant d'échanger son casque noir pour son éternel chapeau. Un casque surmontant un manteau australien et un costume noir. Pas ordinaire, pour un motard. D'un pas ferme, il franchit la double porte, qui grinça bruyamment. Encore un truc qui n'allait pas.*

Max : - Bonjour Traynor.

Traynor: - Bonjour Agent Stranger.

Max : - Des messages?

Traynor: - Non, rien...

Max : - Ca va? Vous avez l'air ailleurs.

*La jeune femme ne répondit pas, le regard perdu dans le vague, ou plutôt tourné vers le banc d'attente. Banc occupé par deux hommes, et visiblement, ils n'étaient pas venus déposer une plainte pour tapage nocturne. Max cherchait un prétexte pour ne pas gagner son bureau, aussi choisit-il de s'approcher d'eux. Ce faisant, il put les détailler à sa guise. Deux types à l'air viril, qui semblaient avoir eu leur compte d'histoires par le passé. S'il avait été méchant, lis les aurait classés en tant que frimeurs. Mais bon, il n'allait tout de même pas condamner deux parfaits inconnus parce qu'un imbécile lui avait piqué sa place de parking!*

Max : - Messieurs, vous avez besoin d'un renseignement?

*Sa plaque de STARS luisait faiblement à côté de sa cravate, ne laissant aucun doute sur le fait qu'il n'était pas un simple concierge.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ludwig Kowalski

avatar



Messages : 492
Date d'inscription : 04/08/2011
Age : 22
Localisation : Raccoon City

Dossier du personnage
Age du personnage: 22 ans

MessageSujet: Re: Toute chose a un début.[Garett Ortega - Max Stranger]   Dim 6 Mai 2012 - 14:34

*Le nouveau venu ne semblait pas être des plus amicales, la standardiste semblait avoir était effrayée par ce dernier. A peine fut-il arriver au banc, il instaura immédiatement le régime de discussion, son "bonjours" était suffisamment bref et ferme pour que Ludwig comprenne qu'il n'était pas du genre sociable, il hocha simplement la tête en guise de réponse.*

*Assis sur ce banc, Ludwig faisait abstraction du reste du monde, cette attente lui rappelé sa première affectation dans la police, mais le banc lui rappelait autre chose, quelque chose qu'il avait préféré oublier.*

2 ans plus tôt, infirmerie du commissariat central de Chicago:

*Ludwig était assis sur le lit, une poche de glace sur l’œil gauche et la main droite recouverte de sang. Le regard fixé sur lui, l'infirmière croisait les bras. Ludwig soupirait quand la porte s'ouvrit laissant ainsi entrer un homme d'environ la cinquantaine, les cheveux et la moustache grisonnants, portant sur lui le poids de plusieurs années au service de la nation mais aussi celui de plusieurs centaine de donuts ingurgités lors des pose, il s'avança vers l'infirmière et désigna Ludwig de la tête.*

Sergent: Qu'est-ce qu'il a encore fait?

Infirmière: Comme d'habitude, il a voulu s'occuper tout seul d'un groupe de voyous....

- J'vous jure que j'allais les avoir sergent, mais c'est à cause de l'autre avec qui vous m'avez mis en équipe que je me suis fait..

Sergent: C'est bon mon garçon, je la connais ton histoire, c'est toujours la même... Ce que tu comprends pas, c'est que le travail d'équipe c'est important, si tu peux pas compter sur tes équipiers et qu'ils ne peuvent pas compter sur toi, tu ne seras jamais un bon policier..

- Oui, mais...

Sergent: Pas de mais, tu as encore de la chance que tu n'es qu'un coquard, si une patrouille ne passé pas par là au moment où il commençait à te battre, je ne serais surement pas entrain de t'engueuler...

*Ludwig baissa la tête, comme une sensation de poids sur la conscience, une envie de suivre les conseils, mais aussi de ne pas en prendre compte.

Maintenant, commissariat de Raccoon:

*Entrain de rêvasser, Ludwig sortit de son états de somnolence quand la grande porte grinça. Un homme venait d'entrer, il semblait quelque peu hors de lui, mais ce qui attira le regard de Ludwig, c'était sa plaque, Ludwig plissa les yeux pour lire ce qu'il y était écrit, mais avec ses lentilles, sa vue n'était pas la même qu'avec des lunettes, impossible de lire.*

*L'homme adressa la parole à la standardiste qui ne les avait pas quittée de yeux depuis l'arrivée de l'autre homme. Le nouvel arrivant se dirigea vers et se stoppa à leur hauteur.*

Homme : Messieurs, vous avez besoin d'un renseignement?

*Se levant* - Pour ma part nom j'attends juste qu'on vienne pour mon affectation au rangs des S.T.A.R.S. *Observant la plaque de son interlocuteur.* Mais j'en oublie les politesses. *Sortant sa plaque de sa poche arrière.* Ludwig Kowalski de la police de Chicago.

Seul chose que j'ai eu le droit de prendre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garrett Ortega

avatar



Messages : 319
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 24
Localisation : Lyon

Dossier du personnage
Age du personnage: 24 ans.

MessageSujet: Re: Toute chose a un début.[Garett Ortega - Max Stranger]   Dim 6 Mai 2012 - 20:43

*Son observation de l'intérieur du lieu fût interrompue par l'apparition soudaine d'un homme, planté devant lui.*


Homme : " Messieurs, vous avez besoin d'un renseignement ? "

*Un rapide coup d’œil à sa gauche et il put voir l'autre homme se lever immédiatement. Sans prêter attention a ce que ce dernier pouvait bien dire, il se concentra sur le nouvel arrivant, il n'avait pas l'air d'être un type commode, un rapide coup d’œil de haut en bas permis à Garrett de repérer le précieux badge S.T.A.R.S sur sa veste, le brillant de l'objet donnant un côté sacré à la chose. Ce que le jeune hispanique appréciait.*

Homme (2) : " Ludwig Kowalski de la police de Chicago. "
Ludwig Kowalski, je tacherai de m'en souvenir.

*Garrett étant un homme méthodique, calculateur, ce genre d'information lui plaisait forcément. Remarquant que le policier de Chicago n'avait plus rien à dire, il en profita pour se lever et ainsi se présenter à son tour.*

" Garrett Ortega, 24 ans, SWAT de la ville de Los Angeles, peloton D, tireur de précision. A effectué ma démarche de mutation en Janvier 2012. "

*Cette phrase là, il l'a connaissait par cœur, c'était un automatisme, après lui avoir appris à faire fonctionner un flingue, c'était ces mots qu'on lui avait enfoncé dans le crâne. Pourtant, même si il a effectué tout ce chemin là, il n'a jamais vraiment eu des techniques de flic normal, casser la gueule à un dealer, c'était sa spécialité et là ou il exerçait auparavant, ça marchait plutôt pas mal, en faite. Ayant grandi dans l'injustice la plus totale, il savait comment ces mecs là fonctionnaient, et rien ne leur faisait plus peur qu'un USP sur la tempe. Mais le pire, c'était la tentation de vider son propre chargeur sur cette même personne.*
*Il n'avait rien à montrer au policier en face de lui, ni badge, ni photo, rien, ainsi, il plaça ses mains au niveau du bas du dos et les joignit par les poignets. Ses yeux bleus et froids placés sur le STARS, il semblait très calme et inébranlable, encore un fantastique résultat de son entraînement au fusil de précision et la concentration que cette noble pratique exige. Lui, qui était si vivant et actif durant sa jeunesse, en seulement quelques mois, semblait avoir pris trente ans d'un coup.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Stranger

avatar



Messages : 134
Date d'inscription : 07/06/2011

Dossier du personnage
Age du personnage: Indéterminé

MessageSujet: Re: Toute chose a un début.[Garett Ortega - Max Stranger]   Lun 7 Mai 2012 - 17:14

*A peine Max avait-il parlé que le plus jeune des deux hommes, du moins à ce qui lui semblait, se leva d'un bond et exhiba une plaque de police, qui ne rappela rien à Max. Par fierté, et aussi pour ne pas avoir l'air de débarquer de la Lune, Max jeta à peine un oeil dessus. Pas question de passer pour un type trop abordable avec deux parfaits inconnus.*

? - Pour ma part nom j'attends juste qu'on vienne pour mon affectation au rang des S.T.A.R.S. Mais j'en oublie les politesses. Ludwig Kowalski de la police de Chicago.

*Chicago? Bien loin de Raccoon, tant dans le fond que dans la forme. Max le salua d'un bref signe de menton. Au moins, cette nouvelle recrue ne serait-elle pas trop perdue dans sa nouvelle ville. Enfin, pas trop. On ne pouvait être que déboussolé par ce qui se passait dans l'ancien fief de Umbrella. Le second homme, à l'air beaucoup moins sympathique, se leva et se présenta d'une façon mécanique.*

? - Garrett Ortega, 24 ans, SWAT de la ville de Los Angeles, peloton D, tireur de précision. A effectué ma démarche de mutation en Janvier 2012.

*Un sniper? Cela correspondait en tout cas à ses façons de glaçon. Instinctivement, Max devina qu'ils allaient avoir du mal à s'entendre. Le Gallois n'aimait pas les snipers, il les considérait la plupart du temps comme de vraies machines à tuer, des lâches qui se cachaient derrière leur lunette et qui prétextaient un rôle vital pour compenser leur couardise. Stranger avait déjà tué, bien sûr, mais toujours en se tenant face à un adversaire armé, de façon loyale. Rarement en se cachant à des centaines de mètres...*

Max : - Messieurs, dans ce cas, bienvenue à Raccoon. Agent Max Stranger. Dès que vous aurez reçu vos documents, je me ferai un plaisir de vous faire visiter les lieux.

*Ding. Crac. Dans son esprit, le tiroir marqué "plans" s'ouvrit aussitôt, laissant sortir la carte du commissariat. Vu de l’extérieur, la bâtisse n'avait pas l'air bien grande, mais les plans étaient un tel embrouillamini que Max soupçonnait les architectes de carburer à autre chose que le décaféiné... Sur un seul étage, près de deux kilomètres de couloirs serpentaient dans tous les sens entre les différents bureaux...*

*Les bureaux,que les nouveaux puissent déposer leurs affaires, un couloir, jusqu'à la salle de briefing, puis l'escalier central. Le hall, un autre couloir jusqu'à la cafétéria, une des multiples salles d'archives, dont les principales se tenaient au sous-sol, un petit et désuet atelier photo (qu'est-ce qu'un truc aussi éculé faisait encore là?), puis l'escalier du sous-sol. A gauche, au fond, les archives. Juste avant, la morgue provisoire où passaient les corps intéressant la justice avant de rejoindre l'hôpital, en face, l'armurerie, à droite, un couloir menant au gymnase, et enfin, au fond à droite, l'accès au garage souterrain, où s'entassaient les véhicules au couleurs du RPD. Max, à son arrivée, s'était renseigné pour avoir une place à l'abri, mais depuis son entrée fracassante, dans tous les sens du terme, après son excursion au cimetière avec Jaina, il avait été définitivement banni, et relégué aux intempéries.*

Max - Quand vous le souhaiterez, vous me trouverez dans le bureau d'attente, de l'autre côté de cette porte.

*La porte en question était de l'autre côté de la pièce, et Max savait que l'on pouvait trouver derrière un accès direct à la cafetière du bureau central, qui s'ouvrait derrière une série de guichets anciens. Enfin, faussement anciens, vu que les vrais anciens avaient été réduits en cendres par l'explosion atomique qui avait ravagé la ville.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ludwig Kowalski

avatar



Messages : 492
Date d'inscription : 04/08/2011
Age : 22
Localisation : Raccoon City

Dossier du personnage
Age du personnage: 22 ans

MessageSujet: Re: Toute chose a un début.[Garett Ortega - Max Stranger]   Mar 8 Mai 2012 - 16:59

* D'un simple geste, l'homme salua Ludwig. L'autre se leva à son tour, mais resta un peu trop calme lors de sa présentation, il avait la même animosité qu'un répondeur téléphonique.*

?: Garrett Ortega, 24 ans, SWAT de la ville de Los Angeles, peloton D, tireur de précision. A effectué ma démarche de mutation en Janvier 2012.

SWAT.... Special Weapons Attack Tactics, un peu étrange qu'un gars des forces spéciales spécialisé dans l'abattage de terroristes vienne au sein des S.T.A.R.S. qui sont avant tout par leur nom une forces spécialisé dans le secours.... Et en plus être membres du SWAT, c'est pas un emploi à plein temps, c'est juste des flics mieux entrainé qui font le même boulot que les autres sauf quand il y a un 'blème.... En plus tireur de précision... Plus habituellement on dit tireur d'élite ou sniper... Je comprendrais jamais rien à ces termes d’appellations...

*Ludwig croisa les bras, pour détourna le regard pour le poser sur la standardiste, cette dernière regardait de temps à autre dans leurs direction depuis que le S.T.A.R.S. était arrivé, elle semblait toujours aussi intriguée par le sieur Ortega, ses yeux n’affichaient pas réellement son sentiment, soit de la peur… Soit autre chose. Ludwig secoua la tête pour se remettre les idées en place et entendit en fond l’agent Stranger leurs proposer une visite du commissariat avant de d’aller à son bureau. Les 2 futurs S.T.A.R.S. étaient de nouveau seul dans l’attente de la personne s’occupant, des affectations. Plus pour briser le silence que pour faire connaissance, Ludwig tourna la tête vers l’autre et d’une voix posée et calme.*

- Excuser-moi, Agent Ortega.. C’est bien ça? Bien sur que c’est ça, mais j’avais l’air à l’ouest tout à l’heure donc mieux vaut continuer ce rôle.. Vous avez dit être membre du SWAT, mais pourquoi avoir choisi de rejoindre les S.T.A.R.S. alors que votre ancienne affectation était beaucoup plus attrayante…. Enfin, je dis ça, je dis rien…


Hrp: Post merdique. désolé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garrett Ortega

avatar



Messages : 319
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 24
Localisation : Lyon

Dossier du personnage
Age du personnage: 24 ans.

MessageSujet: Re: Toute chose a un début.[Garett Ortega - Max Stranger]   Jeu 10 Mai 2012 - 8:35

Max - Quand vous le souhaiterez, vous me trouverez dans le bureau d'attente, de l'autre côté de cette porte.

*Garrett secoua sa tête de haut en bas, toujours décidé à ne pas parler, c'était dans sa nature.*
*Soudain, son téléphone vibra dans la poche de son pantalon jeans, il y mis la main droite et extirpa l'appareil, appuyant sur le bouton situé au dessus de l'appareil, l'écran s'éclaira pour afficher le texte "1 nouveau message - Dimitri ". Il fronça les sourcils à la vue de ce nom là et, a la limite de détruire le téléphone en le jetant au sol, le rangea de nouveau dans la même poche avec rapidité.*


Qu'est-ce qu'il me veut, bon sang ?

*Croisant ses bras et respirant avec la bouche pour essayer de se calmer, il entendit son voisin lui parler:*

Ludwig - Excuser-moi, Agent Ortega.. C’est bien ça?

*Sans répondre à la question de Ludwig, il posa ses yeux sur lui, le fixant. Il avait cette fâcheuse habitude de fixer les gens lui parlant et, à l'époque, ça lui avait posé des problèmes.*

Ludwig - Vous avez dit être membre du SWAT, mais pourquoi avoir choisi de rejoindre les S.T.A.R.S. alors que votre ancienne affectation était beaucoup plus attrayante…. Enfin, je dis ça, je dis rien…

" Pour tout vous dire, il y a eu des circonstances qui m'ont poussés a quitter ma ville natale, Los Angeles, et puis, je n'ai pas fais ce job là pour la gloire ou la postérité, c'est... Bien plus profond que ça. "

*Sourire en coin, fixant toujours son interlocuteur, il lui renvoya la pareille. Mais attention, ce n'était pas un sourire amical, ni diabolique pour autant, il semblait juste être amusé de la situation. Pourquoi posait-il ces questions là de toute façon ?*

" Et vous ? "

*Il comptait bien suivre l'agent Stranger une fois que Ludwig a répondu à sa question, ou pas..*

Hrp : Pas mieux que le tien mais niveau imagination ça à frôlé le 0 pour ce post.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Stranger

avatar



Messages : 134
Date d'inscription : 07/06/2011

Dossier du personnage
Age du personnage: Indéterminé

MessageSujet: Re: Toute chose a un début.[Garett Ortega - Max Stranger]   Ven 11 Mai 2012 - 17:41

*Armé en tout et pour tout de sa tasse de café, Max s'était assis le plus confortablement possible, donc juste assez pour ne pas avoir mal au dos en se levant, sur une des inconfortables chaises de la salle d'attente. Attrapant un magazine au hasard, il eut l'agréable surprise de tomber sur autre chose qu'un torchon people.*

? - Hé, Stranger!

*Levant les yeux, l'interpellé avisa un des flics de l'autre côté du comptoir. Un jeune type, un peu trop à l'aise au goût de Max, qui le regardait en souriant.*

Fera pas de vieux os, celui-là...

Max - Qu'est-ce qu'il y a?

Flic - On se demandait avec les gars depuis combien de temps tu n'avais plus fait de rapport d'enquête. C'est cool, d'être policier d'élite?

*En pestant, mais sans laisser paraître son agacement, Max reposa le magazine et sortit de la salle sous les rires des flics. Cette bande de gratte-papier se fichait de lui depuis qu'ils l'avait vu passer avec une véritable montagne de papier dans les bras. Dix-sept rapports qui avaient directement rejoint les archives de Raccoon. Une forêt entière déboisée pour les joies de l'administration...*

*Depuis près de vingt minutes, Max tournait en rond devant la porte du commissariat. Il avait cru que sortir s'oxygéner un peu lui changerait les idées, mais une fois de plus, il avait eu tort. En fait d'oxygène, la puanteur des gaz d'échappements l'entourait comme un mauvais génie.*

Bon dieu, mais qu'est-ce qu'ils attendent?

*Au travers des vitres de la porte, Max pouvait voir les deux nouveaux, Ortega et Kowalski, qui faisaient le pied de grue, attendant leur première fournée de paperasse. Son PDA sonna, l'arrachant une seconde à son ennui.*

Max - Allô?

? - Il va y avoir un assassinat aujourd'hui, à 15 heures, à l'hôtel de ville. Le maire est visé.

Max - Qui êtes-vous? Comment avez-vous eu ce numéro?

*La seule réponse fut une tonalité. L'indic sans nom venait de raccrocher, sans même laisser Stranger finir sa phrase. Il pouvait s'agir d'une mauvaise blague, mais si le maire était impliqué, et malgré toute l'antipathie que Max ressentait pour lui, il se devait d'agir. Mais pas tout seul.*

Max - Messieurs, ça vous dit de devenir les héros du jour?

*En quelques mots, Max exposa la situation à ses collègues.*

Max - Donc, on a une menace d'assassinat sur le maire et dix minutes pour filer à l'hôtel de ville. Des questions?

HJ: Je me suis permis de faire un peu bouger les choses Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ludwig Kowalski

avatar



Messages : 492
Date d'inscription : 04/08/2011
Age : 22
Localisation : Raccoon City

Dossier du personnage
Age du personnage: 22 ans

MessageSujet: Re: Toute chose a un début.[Garett Ortega - Max Stranger]   Ven 18 Mai 2012 - 19:00

*Sans répondre à sa première question, Garrett tourna sa tête vers Ludwig et prit un ton posé.*

Garrett: Pour tout vous dire, il y a eu des circonstances qui m'ont poussés a quitter ma ville natale, Los Angeles, et puis, je n'ai pas fais ce job là pour la gloire ou la postérité, c'est... Bien plus profond que ça
.

*Profond, que pouvait il bien entendre par ce mot, une recherche de sérénité interne, une envie de se sentir mieux. Tous cela était plutôt étrange pour Ludwig, enfin pas tant que ça.*

Garrett: Et vous ?

- Hum, à peu près pareil pour moi... On va dire que je le fait pour quelqu'un...

*Après avoir répondu à la question de Garrett, ce dernier se leva et prit la direction qu'avait pris précédemment l'agent Stranger. Ludwig resta pour sa part assis sur le banc jusqu'à ce que la standardiste lui fasse signe de venir, une fois à sa hauteur, elle lui sourit en lui tendant une plaque des S.T.A.R.S.*

Standardiste: Comme la personne censé s'occuper de votre affectation est absente, je vous remet votre plaque, avec elle vous allait pouvoir récupérer votre arme de service... Ah, j'allais oublier, je suis Traynor, je me charge des messages et du standard...

- Euh... Merci Traynor pour ces informations qui me seront surement très utile... Bon, je vais voir l'armurier pour prendre mon arme de fonction..

*Ludwig s'éloigna et prit la porte que venait de lui indiquer Traynor, il s'avança jusqu'à la porte où l'inscription afficher armurerie, il entra et fit fasse à un homme d'âge mûr.*

Armurier: Vous êtes un des nouveaux? C'est quoi l'arme que vous voulez?

- Euh... Oui, je suis un des nouveaux et ce serait un Colt Python 357 6nch....

A: Huhum... Ça roule..

*L'homme se retourna, prit une mallette, l'ouvrit et plaça l'arme ainsi qu'un kit de nettoyage. Il ferma la mallette et posa une boite de balles dessus. Puis en lui tendant un holster.*

A: Y a tout le bardas là dedans, si vous prenez soin de votre arme, elle vous le rendra..

- Huhum....

*Ludwig sortit et vit un petit attroupement de policier, il s'avança et observât ce qu'il se tramait. L'agent Stranger était entrain de faire une annonce.*

Max: Messieurs, ça vous dit de devenir les héros du jour? Donc, on a une menace d'assassinat sur le maire et dix minutes pour filer à l'hôtel de ville. Des questions?

*Sans s'en rendre réellement compte de son geste, Ludwig leva la main comme pour être interroger et attendit que Stranger lui fasse signe de parler;*

- Comment on est sûr que c'est pas du flan? Et ensuite si cette menace est véridique, par simple logique, on peut facilement déterminer les 4 sources possibles pour la mort du maire... Tireur embusqué, voiture ou chaise piégée, nourriture empoisonnée ou encore excès de violence envers lui de la part d'un de ses convives ou d'un des journaliste... Atchoum!

*Après avoir éternuer, Ludwig constata un silence pesant ainsi que des regards braqués sur lui, un peu comme quand il répondait à un question à l'école de police, sa logique faisait souvent de lui la cible des autres enfants.*


Dernière édition par Ludwig Kowalski le Ven 8 Juin 2012 - 17:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garrett Ortega

avatar



Messages : 319
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 24
Localisation : Lyon

Dossier du personnage
Age du personnage: 24 ans.

MessageSujet: Re: Toute chose a un début.[Garett Ortega - Max Stranger]   Sam 9 Juin 2012 - 21:30

Kowalski - Hum, à peu près pareil pour moi... On va dire que je le fait pour quelqu'un...

*ça leur faisait bien un point commun, et sans doute le seul. Quelques minutes suffirent à Garrett pour se donner une idée de quelle genre d'homme il pouvait être. Il ne perdit pas de temps, ainsi il se leva de sa place pour se diriger vers la même salle que l'agent
Stranger avait pénétré quelque temps auparavant.*

Max - Qui êtes-vous? Comment avez-vous eu ce numéro?

*Apparemment, il était en pleine conversation et vu le ton employé, il ne semblait pas appeler un ami de longue date pour prendre de ses nouvelles. Fixant une énième fois de plus son collègue et sa posture, Garrett s'amusait à deviner des traits de caractère qu'il pouvait bien posséder. Soudain, une fois la conversation terminée, il reprit la parole. Sa phrase résonnant dans toute la pièce.*

Max - Messieurs, ça vous dit de devenir les héros du jour?

*Levant un cil de manière interrogative, il remarqua que Stranger ne se fit pas plus prier pour dévoiler ce qu'il avait derrière la tête.*

Max - Donc, on a une menace d'assassinat sur le maire et dix minutes pour filer à l'hôtel de ville. Des questions?

*Ouvrant la bouche délicatement pour commencer à parler, il put apercevoir a sa droite son nouveau collègue lever la main comme un écolier attendant d'être interrogé par son maître.*

Kowalski - Comment on est sûr que c'est pas du flan? Et ensuite si cette menace est véridique, par simple logique, on peut facilement déterminer les 4 sources possibles pour la mort du maire... Tireur embusqué, voiture ou chaise piégée, nourriture empoisonnée ou encore excès de violence envers lui de la part d'un de ses convives ou d'un des journaliste... Atchoum!

*Amusé par la perspicacité de son collègue, Garrett prit la parole sans pour autant lever la main, il était flic depuis un bon nombre d'années et ce n'était pas pour devenir quelqu'un de soumis dans un coin paumé de ce beau pays appelé les États-Unis d'Amérique..*

- C'est bien plus complexe que ça, il pourrait très bien avoir autant de sources que de gens dans cette ville.


*Se concentrant sur l'agent Stranger en utilisant son regard froid et sur de lui, il rajouta:*

- Je suis tireur d'élite et j'ai de l'expérience dans ce genre d'affaires, je pense être apte à participer à cette mission. Me poster sur le toit du bâtiment en face de l'hôtel de ville avec à mes côtés un binôme qui transmettra avec mon aide à la radio tout comportement louche de la part de civils me semble être une bonne idée.


*Sans pour autant attendre la réponse de qui que ce soit, il se retourna et se dirigea vers la porte principale de la pièce, puis, s'arrêtant à quelques centimètres de celle-ci, il rajouta un:*

- Si vous avez des doutes, sachez que je connais parfaitement mon boulot.

*Avant de reprendre sa progression pour se retrouver de nouveau à l'accueil. Il s'approcha de la réceptionniste.*

- Mon badge..

Traynor - Pardon ? *Semble un peu confuse.*

- Mon badge, je peux l'avoir ?

*Secouant sa tête de gauche à droite rapidement comme si elle essayait de revenir à la réalité, elle afficha un grand et radieux sourire en observant le jeune homme tout en lui répondant:*

Traynor - Évidemment, agent Ortega, veuillez m'excuser.. *Se mettant à genoux derrière le comptoir comme si elle cherchait quelque chose.* Le voici, il est complet et contient également la carte vous permettant d'utiliser l'ordinateur derrière moi *Le montre du doigt, toujours en affichant ce sourire.* permettant de..

- Pas le temps pour les explications, je reviendrai vous voir la prochaine fois.

*Toujours insensible à ce sourire, cela faisait la seconde fois qu'il l'a laissait en plan comme ça, sans lui souhaiter une bonne journée ou tout simplement un " au revoir "..*

*Il se dirigea vers l'armurerie qu'il avait pu repérer quelques instants plus tôt grâce à la visite guidée menée par l'agent Stranger. Pressant le pas, il atteignit sa destination en quelques minutes seulement, environ deux.*

*C'était une pièce assez grande munie d'un comptoir et derrière ce même comptoir une porte semblant mener au stand de tir mais personne ne devait s'exercer, vu le silence des lieux..*

*Se dirigeant vers l'armurier, un homme assez volumineux d'environ 40 ans en vêtements civils.*

- Je suis le nouveau, connu sous le nom de Garrett Ortega..

*D'un air complètement désintéressé, l'armurier retira du comptoir une petite boite semblable à celle des armes à billes factice, il l'a fit glisser sur le comptoir.*

Armurier - Oui, en effet j'ai reçu depuis le réseau une permission pour vous ce matin, un Samurai Edge. *Puis, posant enfin son regard sur Garrett et insistant d'une voix assez grave.* Ce sera tout ?

- Non, j'ai besoin d'un fusil de précision.

*Le comportement de l'armurier commençait déjà a agaçer sérieusement Garrett, le type semblait se donner une allure de vétéran qui a tout vécu, pourtant ce dernier n'a sûrement jamais rien vécu de bien mémorable de sa vie, la preuve vu le poste qu'il occupe au sein de commissariat. Les armuriers ? Garrett les voyait souvent en gros bourrins passionnés en armement connaissant les types d'armes et leurs caractéristiques bien plus que les mensurations de leurs propres femmes.*

Armurier - *Rigolant* Bien sur ! Et puis quoi encore ?

- Écoutez, je n'ai pas de temps à perdre, j'ai une intervention à effectuer avec mon équipe, et si vous me refusez l'accès à l'objet nécessaire au bon déroulement de ma mission, je peux vous assurer que vous risquez de vous retrouver dans une belle merde. Et j'en ai strictement rien à faire de vos pseudos demandes que vous recevez dans votre réseau intranet.

*Restant sans mot face au jeune flic qui lui à cloué le bec en seulement quelques secondes, l'armurier se retourna pour dévoiler une arme de précision qu'il venait de décrocher du mur. C'était un Remington 700, arme qui était utilisée chez le SWAT et que donc, logiquement, était maîtrisée de manière quasi parfaite par Garrett.*

Armurier - Satisfait ?


*Il fit glisser l'arme sur le comptoir tout en grognant des mots incompréhensibles, ce qui eu le mérite de faire sourire Garrett face au manque de répartie du faux vétéran.*

- Pour être satisfait, je le suis oui. Maintenant mon uniforme.

*Toujours ce sourire moqueur sur le visage, il ouvrit la boite en plastique pour saisir son arme qu'il mit dans le holster situé à sa droite, puis mis son fusil de précision en bandoulière, celle ci possédant une sangle..*

*Baissant la tête pour pouvoir fixer le holster à sa jambe, il ne put apercevoir l'armurier se baisser une nouvelle fois pour sortir une boite en carton d'environ 30 centimètres de diamètre. Levant la tête à nouveau, il vit la dite boite sur le comptoir, l'a saisissant de ses deux mains, il se dirigea ensuite vers les vestiaires pour s'équiper de son uniforme qui se composait d'un t-shirt manches courtes avec le logo STARS en couleur au niveau de l'épaule droite, un gilet Body Armor Fragmentation Protective Vest M-69 rouge avec à l'arrière les initiales de l'unité d'élite écrites en noir gras, puis un pantalon treillis de camouflage Flecktarn de la Bundeswehr sans oublier évidemment une paire de rangers.*

*Ayant tout juste fini de se vêtir une bonne minute plus tard, il décida de partir pour le parking au pas de course, ses collègues étaient déjà sans doute là-bas. Et il n'avait pas de temps à perdre.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Stranger

avatar



Messages : 134
Date d'inscription : 07/06/2011

Dossier du personnage
Age du personnage: Indéterminé

MessageSujet: Re: Toute chose a un début.[Garett Ortega - Max Stranger]   Mar 12 Juin 2012 - 19:48

Max - Messieurs, ça vous dit de devenir les héros du jour?

*Les flics aux alentours levèrent les yeux et observèrent Max, l'air de se dire qu'il avait pété les plombs. Héros à Raccoon? Chacun savait ce que cela impliquait. Max se hâta de préciser sa pensée.*

Max - Donc, on a une menace d'assassinat sur le maire et dix minutes pour filer à l'hôtel de ville. Des questions?

*Un peu surpris, il vit le jeune Kowwalski lever la main comme s'il était à l'école.*

Max : - Agent Kowalski?

Kowalski - Comment on est sûr que c'est pas du flan? Et ensuite si cette menace est véridique, par simple logique, on peut facilement déterminer les 4 sources possibles pour la mort du maire... Tireur embusqué, voiture ou chaise piégée, nourriture empoisonnée ou encore excès de violence envers lui de la part d'un de ses convives ou d'un des journaliste... Atchoum!

Max : - Certes, mais vous n'êtes sans doute pas sans savoir que le maire a annoncé son intention de discourir dans la salle de conférence de presse principale de la mairie,et que cette salle est une véritable passoire pour la sécurité: trois des quatre murs sont constitués de baies vitrées, non renforcées, et les services de sécurité de la mairie ne sont pas réputés pour leur zèle.

Garrett - C'est bien plus complexe que ça, il pourrait très bien avoir autant de sources que de gens dans cette ville.

*Max tourna les yeux vers Ortega. Un vrai glaçon, ce gars-là, et n'hésita pas à vriller son regard dans celui de Stranger. Le gallois répondit de la même façon, profitant de son regard vairon pour tenter de déstabiliser une peu son interlocuteur. La plupart des gens voyaient leur assurance s'effriter en ne sachant pas quel oeil fixer, le vert ou le gris.*

Garrett - Je suis tireur d'élite et j'ai de l'expérience dans ce genre d'affaires, je pense être apte à participer à cette mission. Me poster sur le toit du bâtiment en face de l'hôtel de ville avec à mes côtés un binôme qui transmettra avec mon aide à la radio tout comportement louche de la part de civils me semble être une bonne idée.

*Il n'attendit pas de réponse de la part du superviseur improvisé et tourna les talons pour sortir de la salle, non sans décocher une dernière remarque avant de passer la porte.*

Garrett - Si vous avez des doutes, sachez que je connais parfaitement mon boulot.

Sans commentaires...

Stranger : - Nous aurons donc besoin d'un maximum d'agents en civil, dispersés dans la salle de conférence, équipés de holsters à dégrafage rapide et d'armes non-létales. Les rideaux seront tirés de l'intérieur et trois équipes de tireurs d'élite, dont notre nouveau collègue l'agent Ortega, dont vous avez pu admirer la prestation à l'instant, seront dispersés sur les toits aux alentours, avec ordre de ne pas tirer sans indication expresse de ma part. Deux binômes seront déployés dans les parkings avec des chiens pour repérer d'éventuelles traces d'explosifs. Surtout, ne pas laisser penser ce pourquoi nous y serons, principalement envers les journalistes. Agent Kowalski, une fois votre arme reçue, vous me rejoindrez dans le garage du commissariat. Tous les autres agents, vous savez quoi faire, la conférence commence dans quinze minutes à partir de maintenant, il n'y a pas de temps à perdre.

*Max se dirigea d'un pas décidé vers la sortie, son esprit faisant déjà défiler les scénarios possibles et les arguments à donner aux gratte-papiers assistant le maire. Un rapide passage à son vestiaire permit à Max de s'équiper de son gilet pare-balles avant de rejoindre son Aston dans le garage. Autour de lui, les voitures banalisées Ford sortaient les unes après les autres sans leur sirène.*

Une chance que j'ai décidé de laisser ma voiture pour rentrer hier soir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ludwig Kowalski

avatar



Messages : 492
Date d'inscription : 04/08/2011
Age : 22
Localisation : Raccoon City

Dossier du personnage
Age du personnage: 22 ans

MessageSujet: Re: Toute chose a un début.[Garett Ortega - Max Stranger]   Mar 12 Juin 2012 - 21:13

*Peu après le silence pesant, l'agent Stranger reprit la parole pour "approuver" l'intervention de Ludwig.*

Max : - Certes, mais vous n'êtes sans doute pas sans savoir que le maire a annoncé son intention de discourir dans la salle de conférence de presse principale de la mairie,et que cette salle est une véritable passoire pour la sécurité: trois des quatre murs sont constitués de baies vitrées, non renforcées, et les services de sécurité de la mairie ne sont pas réputés pour leur zèle.

*Ludwig hocha la tête approuvant ce que venait de dire Max, mais sorti de nul part ou du fait que Ludwig n'avait pas prit la peine d'identifier les membres présents.*

Garrett - C'est bien plus complexe que ça, il pourrait très bien avoir autant de sources que de gens dans cette ville.

Euh..... c'est ce que je voulais dire par les convives ect.... En plus ce serait plutôt prévisible que se soit ça... Enfin, je vais me taire...

*Observant la personne qui parlait, il remarque que son regard glaciale c'était posé sur Stranger. Une sorte de défi afin de prouver qu'il était sur de se qu'il disait.*

Garrett - Je suis tireur d'élite et j'ai de l'expérience dans ce genre d'affaires, je pense être apte à participer à cette mission. Me poster sur le toit du bâtiment en face de l'hôtel de ville avec à mes côtés un binôme qui transmettra avec mon aide à la radio tout comportement louche de la part de civils me semble être une bonne idée.

Hum Hum.... C'était pas la peine de le préciser ça....

*Puis Ortega s'éloigna vers la porte, pour disparaitre dans les couloirs mais il préféra s’arrêter pour lancer un réplique comme la plupart des héros narcissique des mangas que Ludwig lisait.*

Garrett - Si vous avez des doutes, sachez que je connais parfaitement mon boulot.

*Garrett avait disparu quand Max attira de nouveau l'attention.*

Stranger : - Nous aurons donc besoin d'un maximum d'agents en civil, dispersés dans la salle de conférence, équipés de holsters à dégrafage rapide et d'armes non-létales. Les rideaux seront tirés de l'intérieur et trois équipes de tireurs d'élite, dont notre nouveau collègue l'agent Ortega, dont vous avez pu admirer la prestation à l'instant, seront dispersés sur les toits aux alentours, avec ordre de ne pas tirer sans indication expresse de ma part. Deux binômes seront déployés dans les parkings avec des chiens pour repérer d'éventuelles traces d'explosifs. Surtout, ne pas laisser penser ce pourquoi nous y serons, principalement envers les journalistes. Agent Kowalski, une fois votre arme reçue, vous me rejoindrez dans le garage du commissariat. Tous les autres agents, vous savez quoi faire, la conférence commence dans quinze minutes à partir de maintenant, il n'y a pas de temps à perdre.

*Tout le monde sortait de la pièce, laissant Ludwig seul entrain d’examiner son arme.*

Avec les balles en caoutchouc, ça devient une arme non-lethale... Oui, mais est-ce que ça existe pour ce modèle... Direction armurerie et ensuite le hall...

*Sortant de la pièce et se dirigeant vers l'armurerie, il croisa nombreux des agents qui étaient présents lors du briefing de l'agent Stranger. Il croisa enfin le regard de l'armurier qui semblait désemparé devant son stock dévalisé.*

Armurier: Je n'ai plus de tazer ou d'armes hypodermiques...

- Euh... je venais pas pour ça... C'était juste pour savoir si vous aviez des balles en caoutchoucs pour le 357. ?

Armurier: Ah... euh oui... tenez, voila deux boites de 30 balles...

Soit 10 barillets...

- Merci.


*Ludwig se dirigea de nouveaux vers le Hall où Traynor semblait encore confuse. Affichant le plus beau sourire qu'il lui était possible, Ludwig attira son attention.*

- Euh Traynor, excuses-moi, est-ce que tu peux me dire où est mon casier?

Traynor: Évidemment, il se trouve devant l'accès du garage.

- Ok Merci..

*Il s’apprêta à s'éloigner quand soudain une pensée lui traversa l’esprit. Il fit demi-tour et tout en frottant l'arrière de sa tête de manière gênée.*

- Euh... Traynor, c'est par où le garage, on m'a pas encore fait visiter donc je suis un peu perdu...

Traynor: Y a pas de problème, c'est par là...

*Elle lui désigna une direction du doigts mais le sourire au lèvres, peu importe ce à quoi elle pensait, elle l'avait oublié grâce à l'idiotie de Ludwig qui s'éloignait désormais dans la direction indiquée. Une fois arrivé devant son casier, il l'ouvrit et y déposa la mallette d'entretien, et une des boites de balles. Il chargea 6 des balles dans le barillet et en mit 6 autres balles dans sa poche avant de poser l'autre boite contenant désormais 18 balles.*

Ça, c'est fait...


*Après avoir fermé son casier, Ludwig descendit les escaliers pour arriver dans le garage du commissariat. La partie ,où il était arrivé, était remplie de voitures banalisées. Apercevant Stranger, il s'avança vers lui d'un pas nonchalant puis se stoppa en voyant la voiture qu'il s’apprêtait à prendre, il ne pût s’empêcher de siffler.*

- Belle voiture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garrett Ortega

avatar



Messages : 319
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 24
Localisation : Lyon

Dossier du personnage
Age du personnage: 24 ans.

MessageSujet: Re: Toute chose a un début.[Garett Ortega - Max Stranger]   Mer 13 Juin 2012 - 13:31

*Il avait vu juste, des voitures banalisées commençaient à sortir silencieusement du garage. Un rapide coup d’œil et il put apercevoir son supérieur, l'agent Stranger ainsi que l'agent Kowalski apparemment côte à côte. Sans demander son reste, il se dirigea vers un homme qui commençait déjà à griller une clope devant une voiture banalisée, apparemment la sienne.*

*Voyant Garrett approché, il esquissa un léger sourire, ce que le protagoniste ne fit évidemment pas.*

Agent STARS - Agent Ortega ?

- Lui même.

Agent STARS - Je suis l'agent Yamamoto, nous sommes l'équipe Charlie et avons pour ordre d'inspecter les alentours de l'hôtel de ville et de signaler tout comportement suspect par la radio.

- Vous jouez le rôle de l'observateur ?

Agent Yamamoto - Oui, sauf si vous désirez échanger votre fusil de précision pour mes jumelles.

*Il laissa échapper un rire à la fin de la phrase comme si il était content de lui avant de pénétrer dans le véhicule en invitant le jeune tireur de précision à faire de même, ce qu'il fit.*

*Démarrant le véhicule, il continua:*

Agent Yamamoto - Il y aura des agents en civil placés à l'intérieur même de la salle de conférence, ces derniers seront seulement équipés d'armes non létales. Les rideaux seront apparemment tirés et, avec les deux autres équipes de tireurs de précision, nous seront placés sur les différents toits aux alentours de l'hôtel de ville et aurons pour objectif de signaler toute anomalie par radio sans pour autant réagir. En effet, il nous faudra attendre l'ordre avant d'espérer faire parler la poudre.

Espérer faire parler la poudre ? Assez étrange comme vocabulaire pour un flic..

*Les véhicules s'extirpaient du parking gracieusement et dans une unité parfaite, ils étaient censés ne pas attirer l'attention des journalistes et divers passants, mais pour l'effet de surprise on pouvait dire que c'était déjà raté..*

- ça fait longtemps que vous êtes dans le service ?

*Rigolant nerveusement, le coéquipier répliqua à la seconde:*

Agent Yamamoto - Héhé, pourquoi cette question ?

- Juste pour parler..

*Yamamoto remplit ses poumons d'air avant d'expirer comme si il était d'un coup soulagé.*

Agent Yamamoto - ça fait seulement 1 an, j'étais un simple flic au RPD avant ma promotion quand j'ai eu assez de courage pour passer les tests, et vous ?

- Je suis un ancien du SWAT de Los Angeles, c'est ma première opération dans cette ville.

*Rigolant comme un gamin en présence de son idole, le conducteur du véhicule en avait les yeux qui brillaient.*

Agent Yamamoto - Quelle chance vous avez ! Moi aussi j'aurais aimé faire partie du SWAT !

*Laissant échapper un léger soupir, Garrett secoua légèrement sa tête de gauche à droite.*

Quel con ce type...

- Ce n'est pas de la chance, je faisais juste mon boulot. Un type que l'on appelle pour buter un autre qui s'est mit subitement dans le crâne l'envie de tuer sa femme. Je n'ai rien d'un héros, croyez moi.

*Encore une fois, comme un enfant, Yamamoto changea de sujet de conversation comme si il ne voulait pas voir la vérité en face.*

[HRP : Ce n'est pas un post excellent mais nous avons tous nos hauts et nos bas..]
[HRP2 : J'ai aussi été dans l'obligation de couper mon RP en deux car comme celui se déroule dans une partie différente de la ville, ce n'est pas le topic approprié et j'ai également rajouté 2-3 petits oublis..]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Stranger

avatar



Messages : 134
Date d'inscription : 07/06/2011

Dossier du personnage
Age du personnage: Indéterminé

MessageSujet: Re: Toute chose a un début.[Garett Ortega - Max Stranger]   Jeu 14 Juin 2012 - 12:38

Ludwig : - Belle voiture.

*Max eut un sourire amusé en invitant son collègue à monter. Il était pourtant vrai qu'une voiture de sport anglaise des années soixante n'était guère un véhicule ordinaire, encore moins pour un officier de police! A plus forte raison un véhicule à carrosserie et vitrages blindés. Mais Max savait avoir joué les trouble-fêtes pour suffisamment de personnes pour justifier un tel objet. Avec souplesse, il se coula derrière le volant et retira son chapeau.*

Max : - Une fois arrivés à l'hôtel de ville, je compte sur vous pour trouver le chef de la sécurité le plus vite possible, et l'amener dans la salle de réunion privée. Je vous y attendrai avec le maire et son bras droit.

*Il avait craché les deux derniers mots comme un juron. L'immonde assistant du maire lui avait toujours donné envie de vomir, avec ses airs doucereux et ses manières insinuantes, alors qu'il était prêt à vendre père et mère pour une once de pouvoir. Cela dit, le maire ne valait guère mieux, politicard de salon à la botte des grandes entreprises de la ville...*

Max : - Vous verrez que nos chers hommes politiques ne dépareraient pas le Chicago des années 30! Mais que cela reste entre nous, ils ne sont pas les seuls, j'ai parfois l'impression d'être un personnage de roman, dans cette fichue ville!

*Les voitures banalisées se suivaient de loin, sans perturber la circulation encombrée. Au loin, la silhouette massive de l'hôtel de ville commençait à se découper dans la poussière. Si tout se passait bien, la conférence de presse se passerait sans problème, personne ne tenterait de tuer le gros tas en chef, et ils seraient tous à l'heure pour le diner...*

C'est ça, et moi, je vais être canonisé et béatifié!

*Les choses ne pouvaient jamais bien se passer à Raccoon. Etait-ce le destin, une malédiction, ou simplement l'éternelle loi de Murphy en action? Quoi qu'il en soit, deux flics en civil bataillaient ferme avec l'officier à l'entrée de l'hôtel de ville. Max, l'air las, se tourna vers Ludwig avec un sourire.*

Max : - Bienvenue à Raccoon, ville symbole de la poisse!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ludwig Kowalski

avatar



Messages : 492
Date d'inscription : 04/08/2011
Age : 22
Localisation : Raccoon City

Dossier du personnage
Age du personnage: 22 ans

MessageSujet: Re: Toute chose a un début.[Garett Ortega - Max Stranger]   Jeu 28 Juin 2012 - 13:51

*L'agent Stranger eut un sourire amusé par la phrase de Ludwig à propos de sa voiture, un modèle anglais, c'est tout ce dont Ludwig était sûr. Stranger l'invita par ailleurs à monter. Les sièges étaient en cuir, Ludwig tapota du bout du doigt la fenêtre pour se rendre qu'elle ne faisait pas le même bruit qu'une fenêtre normale, surement du blindé. Lorsque Ludwig reporta son attention sur Stranger celui-ci venait de retirer son chapeau et était désormais installé au volant.*

Max : Une fois arrivés à l'hôtel de ville, je compte sur vous pour trouver le chef de la sécurité le plus vite possible, et l'amener dans la salle de réunion privée. Je vous y attendrai avec le maire et son bras droit.

*L'énonciation du mot maire et bras droit sembler avoir été comme craché. Il ne devait surement pas les porter dans son cœur. De ce qu'il se rappelait, le maire était le même depuis l'incident de 98, après la destruction et la reconstruction de Raccoon, il avait été réélu, les billets avait du couler a flots pour certain électeurs. Ludwig se contenta d'un hochement de tête pour seul réponse.*

Max : - Vous verrez que nos chers hommes politiques ne dépareraient pas le Chicago des années 30! Mais que cela reste entre nous, ils ne sont pas les seuls, j'ai parfois l'impression d'être un personnage de roman, dans cette fichue ville!

- La politique, j'y comprend rien et ça m'interresse pas...

*L’hôtel de ville était en vue, les voitures noires sorties du garage du commissariat commençaient à s'attrouper sur le parking, niveau discrétion y avait mieux, autant de voiture en même temps, s'il y avait bien une personne qui allait éliminé le maire, il allait être plus méfiant dorénavant. L'agent Stranger semblant être plus ennuyé qu'autre chose pour cette mission. Sortant tous les 2 de la voiture, Stranger se tourna vers Ludwig et lui dit avec sourire.*

Max : Bienvenue à Raccoon, ville symbole de la poisse!


- Donc, pas la peine de me tenter au casino..

*C'était aussi le sourire au lèvres que Ludwig venait de répondre avant de quitter l'agent Stranger. Il contourna le bâtiment pour entrer par l'arrière, si ça bataillait ferme à l'avant l'arrière surement être plus calme. S'approchant de la porte de service, Ludwig fut stoppé par un petit détail, un point rouge tremblant sur le mur, pas quelque chose de très visible, mais une fois vu on se doute qu'il y a anguille sous roche. Il tourna la tête vers les batiments à l'opposé du point pour remarquer deux silhouettes en hauteurs, surement des S.T.A.R.S., le sourire au lèvres, il sortit de sa poche une mini-lampe-laser et la fit clignotait dans cette direction. Quelques instants plus tard, le point rouge avait disparu et Ludwig entra. Une fois à l'intérieur, il partit à la recherche du chef de la sécurité, après une bonne dizaine de minute il le trouva et lui demanda de le suivre jusqu'à la salle de réunion privée, là où Max là où l'agent Stranger devait déjà l'attendre.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garrett Ortega

avatar



Messages : 319
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 24
Localisation : Lyon

Dossier du personnage
Age du personnage: 24 ans.

MessageSujet: Re: Toute chose a un début.[Garett Ortega - Max Stranger]   Dim 1 Juil 2012 - 21:14

Agent Yamamoto - Dans tous les cas, nous sommes à présent arrivés.

*La voiture se gara sur le bas côté de la route alors que le convoi continuait son chemin avant d'éventuellement se séparer en deux parties, puis trois une fois la rue principale atteinte. Plus de temps à perdre.*

*Montrant du doigt le bâtiment derrière lui:*

Agent Yamamoto - Voici le bâtiment ou nous sommes censés nous poster, juste en face de l'hôtel de ville, allons-y vite !

*Une fois sa phrase terminée, il se mit à courir à toute vitesse à l'intérieur du bâtiment avant de monter les marches des escaliers par quatre. Suivi de près par Garrett.*

*Une bonne minute plus tard, ils atteignirent le toit du bâtiment. Se couchant sur le ventre, Garrett s'approcha du bord de l'édifice avant de déplier le trépied du fusil pour ainsi fixer l'arme au sol. La main gauche enroulant la crosse de l'arme et la main droite sur le poignet de cette même main, le voici en position. Alors que Yamamoto observait également les alentours à l'aide de ses jumelles.*

Radio - Équipe Alpha en position sur le toit est.

*Le temps était bon et les lieux étaient bondés, des enfants se promenaient avec leurs parents, des jeunes couples insouciants s'embrassant en plein milieu du trottoir comme si ils étaient seuls au monde.. Et ces gens là, Garrett les regardait à travers la lunette de son fusil à leur insu comme un Dieu puissant et invisible. Savaient-ils qu'un évènement tragique pouvait s'abattre sur eux à tout instant ?*

*Yamamoto empoigna la radio des deux mains en appuyant sur le bouton de transmission.*

Agent Yamamoto - Équipe Charlie, en position sur le toit.. *observant le ciel et la position du soleil pendant quelques instants..* sud, je répète, Équipe Charlie en position sur le toit sud.

- Maintenant, à part si tu as repéré quelque chose d'anormal, ne me dérange pas.

*Prenant une grande inspiration, son rythme cardiaque commençait déjà a ralentir... Il balayait la zone avec son engin de mort, aidé par son coéquipier qui mettait du cœur à l'ouvrage, bougeant son appareil grossissant aux alentours, silencieux comme Garrett lui avait demandé.*

- Il faut privilégier les personnes seules, soit également attentif à ceux cherchant à masquer leur visage ou ayant un sac, une valise ou encore une mallette. Les gens traînant également derrière les buissons ou le bâtiment ciblé.. Si tu vois un sac sans personne aux alentours, tu donnes l'alerte par radio.

*Dirigeant le fusil vers l'hôtel de ville, Garrett eu l'opportunité d'apercevoir l'agent Kowalski qui s'apprêtait à pénétrer dans une pièce, celui-ci apercevant le laser émanant du fusil, se retourna et fit un signal à l'aide de ce qui se semblait être un mini laser, toujours avec le sourire, d'ailleurs.*

Au moins certains s'amusent.. pensa-t-il.

- C'est bon, ils sont rentrés dans le bâtiment.

*Il avait prononcé sa phrase en chuchotant, dirigeant son attention vers les buissons entourant le bâtiment cible, il put apercevoir un homme habillé d'un trench coat et de lunettes de soleil qui semblait tenir une valise. Ce dernier enjamba d'ailleurs cette dite végétation pour ensuite disparaître dans la foule.. Mais ça, c'était sans compter sur Garrett, qui dirigeait désormais toute son attention sur l'homme. Mais malheureusement ce dernier se volatilisa en se dirigeant à l'arrière d'un bâtiment, apparemment un restaurant, dix secondes plus tard.*

*Saisissant la radio de sa main droite, il l’enclencha tout en l'approchant de ses lèvres..*

- 10-14, personne suspecte habillé d'un trench coat et de lunettes de soleil portant une valise, dernière position connue le restaurant << Le Starfish >> il semblait d'ailleurs venir du bâtiment cible bien que je n'en ai pas la certitude. Puis il s'est mêlé à la foule pour ensuite disparaître derrière le dit restaurant. Terminé.

*Il posa alors délicatement la radio au sol, près de lui au cas où il avait autre chose à signaler à la radio. N'importe qui trouverait louche un homme portant un vêtement aussi lourd et long en été, aucun doute que si cet homme était bel et bien le criminel, il se servait de son vêtement pour y cacher du matériel pouvant l'aider dans sa sombre tache..*

*Se remettant en position convenable, il glissa quelque mot à son partenaire..*

- Si tu vois un homme correspondant à la description faite, signale à la radio et fais en moi part directement..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Stranger

avatar



Messages : 134
Date d'inscription : 07/06/2011

Dossier du personnage
Age du personnage: Indéterminé

MessageSujet: Re: Toute chose a un début.[Garett Ortega - Max Stranger]   Lun 2 Juil 2012 - 20:45

Max : - Bienvenue à Raccoon, ville symbole de la poisse!

Ludwig : - Donc, pas la peine de me tenter au casino..

*Les deux hommes se séparèrent avec un sourire aux lèvres. Max commençait à bien aimer son collègue, mais gardait un minimum de méfiance de bon aloi. Quelques blagues ne gagneraient pas sa confiance pour autant. Il batailla ferme quelques instants pour parvenir à entrer dans le hall, bondé de journalistes. Discrètement, il alla jusqu'à la cabine blindée servant de centre de sécurité. Un homme semblant tomber tout droit de son arbre se cala devant lui, l'air aussi menaçant qu'un bouledogue. Rien de bien impressionnant.*

Garde : - Les journalistes ne sont pas admis ici, veuillez sortir.

Max : - J'ai une tête de gratte-papier? Agent Stranger, des STARS. Je dois voir le maire et son adjoint le plus vite possible.

Garde : -Je dois vous demander la raison.

Max : - Demander une rallonge de financement pour la nouvelle machine à café du poste.

*L'air ahuri de l'homme acheva de convaincre Max qu'il n'avait pas affaire à un génie. Calmement, il inspira et tenta d'évacuer le stress accumulé lors de son entrée. Il entendit dans son oreillette que plusieurs des équipes étaient en position.*

Max : - Je reprends: je dois voir le maire immédiatement en raison d'un danger imminent. Vous savez qu'un attentat ferait les très gros titres devant les caméras de tout l'état. Et si les STARS sont absents, ce seront les gardes de la sécurité qui trinqueront.

Garde : - Vous avez rendez-vous?

Max : - Dites au maire de m'attendre dans sa salle de réunion privée dans dix minutes. Tout de suite!

*L'ordre se fraya un semblant de chemin dans le cerveau bovin. Max tourna les talons et sortit de la cabine surchauffée. En un peu moins de dix minutes, Max traversa six points de contrôle avant d'arriver dans la salle de réunion. Le maire était déjà affalé dans son fauteuil personnel, deux fois plus large que les autres, et s'empiffrait de chocolats puisés dans un petite boîte.*

Maire: -Enfin! Je vous attends depuis un bon moment, inspecteur! Vous pouvez m'expliquer en quoi consiste ce cirque? Trois de mes hommes m'ont rapporté avoir du laisser entrer des équipes de STARS en civil armés!

Max : - Je confirme, monsieur. Cependant, je me dois de vous prévenir qu'une source anonyme nous a informé d'un possible attentat aujourd'hui, lors de votre discours.

Assistant : - Eventuel? Vous moquez-vous de nous? Qui serait assez fou pour s'en prendre au maire en plein milieu d'un meeting?

Max : - Vous voulez vraiment que je vous fasse la liste? Monsieur le maire, ce meeting rassemble trop de monde pour que vos gardes puissent contrôler toutes les identités avec certitude, nous allons devoir renforcer les contrôles!

Assistant : - Et pourquoi pas? Ce serait l'idéal pour passer pour une bande de fascistes ne respectant pas les droits de la presse! Pourquoi ne pas tout simplement annuler l'interview et donner un compte-rendu déjà rédigé aux journaux? Cela serait du meilleur goût!

*Max respira plusieurs fois en regardant par la fenêtre, cherchant son karma. Le calme étudié du STARS commençait à craquer aux coutures devant une telle tête de noeud.*

Max : - La salle de réunion possède des fenêtres dotées de rideaux, qui seront clos. Les immeubles aux alentours grouillent déjà d'agents de la police et des STARS, ce qui élimine toute possibilité de tireur isolé. Nos hommes m'ont rapporté également qu'aucun explosif n'a été installé dans la salle d'interview, et des dizaines de détecteurs de métaux sont placés aux portes. Cependant, je le souligne, ces détecteurs ne servent à rien si personne ne les contrôle, ou si un éventuel assassin se sert d'une arme improvisée ou faite de céramique, ce qui est loin d'être un fantasme hollywoodien. Excusez-moi.

*Il se tourna et porta la main à son oreillette et porta la bouche à son micro-cravate.*

Max : - Equipe Gamma, ici Oméga. Assurez-vous de l'absence de véhicules suspects ou noe répondant pas aux injonctions. Equipe Bêta, vérifiez les locaux techniques. Si quelqu'un tente de répandre une toxine ou des gaz, ils passeront par les conduites de ventilation.

*A peine avait-il terminé sa harangue que la porte s'ouvrit, révélant Ludwig, accompagné d'un homme encore plus baraqué que le garde bovin à l'entrée.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ludwig Kowalski

avatar



Messages : 492
Date d'inscription : 04/08/2011
Age : 22
Localisation : Raccoon City

Dossier du personnage
Age du personnage: 22 ans

MessageSujet: Re: Toute chose a un début.[Garett Ortega - Max Stranger]   Ven 6 Juil 2012 - 13:55

*Arrivant face au bureau du chef de la sécurité, Ludwig se retrouva face à face à un géant, une véritable armoire à glace orné d'une tête chauve moustachue et portant des lunettes de soleil. D'abord impressionné par cette carrure Ludwig resta bouche bée devant l'homme jusqu’à ce que celui le ramène sur terre en lui adressant la parole.*

Chef: Je peux vous aider?


- Euh... Oui.. Oui, je suis un S.T.A.R.S. et on a des sources comme quoi le maire risque de se faire attaqué pendant son discours... Et mon supérieur m'a envoyé ici pour que je vous amène les rejoindre lui, le maire et l'adjoint dans la salle de réunion privée..


*L'homme posa les yeux longuement sur Ludwig qui regrettait déjà de s'être vu attribuer l'objectif d'amené ce gorille à la salle privée. Mais d'un hochement simple de la tête l'homme rompit l'immobilité qu'ils avaient tous deux adopté, ce qui rassura quelque peu Ludwig. D'un geste l'homme prit et enfila sa veste avant de guider Ludwig jusqu’à la salle de Réunion.*

*Les couloirs étaient plus que bondés par certains moments mais à d'autres, le calme y était tel qu'on aurait pu y dormir. C'était en tous cas ce à quoi pensé Ludwig jusqu'à ce que son attention se reporte une nouvelle fois sur le chef de la sécurité, il lui rappelé quelqu'un mais pas moyen de se souvenir de qui il pouvait s'agir, soudain l'éclair dans les yeux, Ludwig s'écria.*

- Umibozu!!

Chef: Hein?! Vous m'avez parlé?

- Euh, non non, rien rien.. J'ai juste pensé à haute voix...

*Le chef reprit la route en haussant les épaules mais ce qu'il pouvait pensé, Ludwig s'en contrefichait, il avait enfin découvert à qui ressemblé le chef de la sécurité, il ressemblé à Umibozu, le barman du Cat's Eyes et ami de Ryo Saeba dans City Hunter, l'expert en piège en tout genre et en explosifs. La ressemblance en était frappante pour celui qui avait déjà lu le manga. Content de cette découverte Ludwig avait de nouveau le sourire au lèvres. Après encore quelques minutes de marche, ils arrivèrent à la salle de réunion où les attendaient déjà l'agent Stranger, le maire et son adjoint. Ludwig se mit sur le coté de la pièce en attendant qu'on lui donne de nouvelles directives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garrett Ortega

avatar



Messages : 319
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 24
Localisation : Lyon

Dossier du personnage
Age du personnage: 24 ans.

MessageSujet: Re: Toute chose a un début.[Garett Ortega - Max Stranger]   Sam 14 Juil 2012 - 12:53


*Impossible de savoir combien de temps s'était écoulé depuis la disparition soudaine de l'homme au trenchcoat, dix minutes ou bien une heure ? Le brouhaha incessant des civils quelques mètres plus bas ne rendait pas la tâche plus facile et Garrett espérait sincèrement que cette mission n'aura rien de la petite guerre entre mafieux et forces de l'ordre comme il avait autrefois l'habitude et le malheur de participer. La meilleure fin possible étant la neutralisation du futur coupable ( si il y a un criminel.. ) à l'aide d'une balle venant se loger soit dans la tête, soit quelque part d'autre un peu plus bas, dépendant des options à la portée des agents en poste.. Si par chance la mission s'annonce être un succès, ils pourraient tous s'en sortir avec une jolie petite médaille et une bonne augmentation sur le salaire. Et c'était bien l'argent qui motivait le jeune hispanique pour mener à bien cette mission, un réfrigérateur ne peut pas se remplir seul. La vie des citoyens était importante également à ses yeux, mais lui aussi devait manger.*

*Encore une fois, son collègue Japonais, ne pouvant lutter contre son envie d'ouvrir la bouche, cassa le silence.*

Agent Yamamoto - Hm.. Tu vois quelque chose ?

*Le protagoniste se contenta de hausser délicatement les épaules. Priant pour que ce message corporel soit suffisant pour lui faire comprendre qu'il était inutile de déranger Garrett en plein travail. Mais Dieu ne l'avait apparemment pas écouté.*

Agent Yamamoto - Tu veux peut-être que je prenne la relève pour le fusil ?

*Garrett se demandait bien comment son acolyte avait réussi à rejoindre l'unité d'élite des S.T.A.R.S. En tout cas, ce n'était sûrement pas pour son intelligence et sa concentration. Il se demandait même si il ne le faisait pas exprès, essayant de le provoquer, de le déstabiliser ou le tester. Ainsi, l'homme au fusil se décida de répondre..*

- Non, écoute.. Je n'ai pas envie d'être désagréable mais il t'arrive de te taire quelque fois ? Si j'avais voulu un moulin à paroles en tant que coéquipier, crois moi que j'aurais demandé une femme.

*Il appuya sur les mots durant cette réplique qui sonnait comme un coup de feu aux oreilles du partenaire novice, qui, complètement désarmé, n'avait rien trouvé à répondre.*

*Un moment très embarrassant pour les deux personnages, mais dans la violence de la phrase prononcée par Garrett, il y avait aussi de bonnes intentions. L'échec n'était pas une option. La radio décida alors de s'y mettre également, comme enlevant un peu du poids sur les épaules des deux membres de l'équipe Charlie.*

Radio : - Equipe Gamma, ici Oméga. Assurez-vous de l'absence de véhicules suspects ou ne répondant pas aux injonctions. Equipe Bêta, vérifiez les locaux techniques. Si quelqu'un tente de répandre une toxine ou des gaz, ils passeront par les conduites de ventilation.

*Tout se passait bien si on se référait au plan.. Mais toute bonne chose cache sa part d'ombre. Et celle-ci était la réapparition de l'homme au trenchcoat et son inséparable valise. Il semblait dorénavant être accompagné d'un autre homme habillé d'un costume complet noir à l'air décontracté. Ils se dirigeaient vers l'entrée de l'hôtel de ville d'un pas décidé. Avant de s'arrêter en face de deux gardes de la sécurité accompagné de leur détecteur de métaux, gardant la porte..*

*Saisissant la radio d'un geste rapide et décidé, Garrett ne se fit pas prier pour l'utiliser de suite.*

- 10-12, visiteurs présents à l'entrée du bâtiment dont l'homme à la valise. 10-14 personne suspecte. Terminé.

*Il fit ensuite glisser la radio au sol vers son partenaire, il n'allait tout de même pas faire le boulot à sa place.*

Radio - Ici équipe Delta en position sur le toit.. 10-4 Charlie message reçu notre observateur l'a en visuel. Terminé.

*Garrett espérait qu'ils n'étaient rien d'autre que des journalistes, mais quelque chose les concernant ne lui plaisait pas, bien qu'il se trouvait dans l'impossibilité de dire quoi exactement. Sans doute un air de déjà-vu ? Un criminel ayant déjà croisé le fer avec le jeune policier ? Impossible, et pourtant il ne pouvait s'enlever cette idée de la tête.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Stranger

avatar



Messages : 134
Date d'inscription : 07/06/2011

Dossier du personnage
Age du personnage: Indéterminé

MessageSujet: Re: Toute chose a un début.[Garett Ortega - Max Stranger]   Mar 17 Juil 2012 - 9:34

Ortega : - 10-12, visiteurs présents à l'entrée du bâtiment dont l'homme à la valise. 10-14 personne suspecte. Terminé.

*Ignorant délibérément les récriminations du bras droit du maire derrière lui, Max entendit quelques grésillements avant d'entendre un autre voix dans son oreillette infrarouge.*

Radio - Ici équipe Delta en position sur le toit.. 10-4 Charlie message reçu notre observateur l'a en visuel. Terminé.

Max : - Equipe Thêta, où en êtes-vous?

Radio : - Les locaux techniques sont vides, personne ne semble avoir touché aux conduites d'aération.

Max : - Reçu. Equipe Charlie, qu'en est-il du garage?

Radio : - La voiture de Sa Seigneurie est sous surveillance.

*Avec un petit sourire sarcastique, Max coupa la transmission. Il n'était pas le seul à ne pas aimer le maire de Raccoon, archétype du politicien véreux. Enfin, il commençait à voir la fin de ce cauchemar. Personne dans les conduites d'air, des journalistes surveillés, pas de tireur ni d'explosif... Sans vouloir jouer la carte de l'arrogance, Max ne voyait vraiment pas comment un assassin pourrait s'en prendre au gros tas en chef.*

Securité: - Excusez-moi, mais pourriez-vous me dire ce qui se passe? Mes hommes me signalent des gardes armés partout!

Max : - Oui, bien sûr. Nous avons reçu voilà une quinzaine de minutes un appel annonçant un attentat contre le maire durant son discours. C'est bien pour cela qu'il va revêtir un gilet pare-balle, en guise de précaution. N'est-ce pas?

Assistant : -Un gilet pare-balle? Mais vous avez affirmé avoir la situation sous contrôle! Cela détruirait son apparence devant les journalistes!

Max : - Vous avez le choix entre ça, et annuler cette interview. Et non, ce n'est pas négociable.

Assistant : - Nous nous plaindrons de vos méthodes chez votre supérieur!

Max : - Je vous en prie, il en a l'habitude.

Maire : - Allons, du calme, messieurs! Agent Stranger, c'est bien ça? Agent Stranger, pouvez-vous m'affirmer qu'aucun des journalistes présents ne tentera quoi que ce soit?

Max : - Non, monsieur. Il serait impossible de tous les fouiller. De plus, je crois que le système nerveux de votre assistant n'y survivrait pas.

Maire: - Soit, dans ce cas, je vais mettre votre gilet pare-balle, mais je souhaiterai que vous montiez avec moi sur l'estrade pour vous adresser à ces messieurs de la presse.

Et leur expliquer la situation. Tu parles d'une faveur!

*S'il avait été lâche, il aurait demandé à Ludwig de s'en occuper. Mais Max Stranger, s'il détestait les caméras braquées sur lui, avait tout de même un minimum de cran.*

Max : - Soit, je resterai à vos côtés. Mais je me dois de vous prévenir, je n'ai pas de discours tout prêt!

Maire : - Aucune importance! La presse raffole de spontanéité.

*Le regard de Max croisa celui de son jeune collègue. Veinard! Lui serait aux commandes à ce moment là, Max ne pouvant gérer ses équipes et discourir en même temps. D'un geste, il porta la main à son oreillette.*

Max : - A toutes les équipes, ici Oméga. Je cède le commandement à l'agent Kowalski pour la durée du discours. Vous vous référerez à lui pour des questions tactiques.

*Il retira l'oreillette et la donna, avec son émetteur, au jeune flic. Celui-ci avait un air circonspect.*

Max : - Vous avez déjà servi dans la police,vous connaissez les règles. Il n'y a pas de secret. En cas de problème, n'hésitez pas à monter sur scène pour me le dire. Je compte sur vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ludwig Kowalski

avatar



Messages : 492
Date d'inscription : 04/08/2011
Age : 22
Localisation : Raccoon City

Dossier du personnage
Age du personnage: 22 ans

MessageSujet: Re: Toute chose a un début.[Garett Ortega - Max Stranger]   Mer 18 Juil 2012 - 21:25

*L’agent Stranger semblait avoir déjà bien bavarder avec le maire et son adjoint qui semblait en tout point en désaccord avec les restrictions de l’agent S.T.A.R.S. Mais Ludwig ne s’y intéresser pas plus que cela, il préféra retourner près de chef de la sécurité pour s’informer sur l’architecture du bâtiment. S’approchant du plan posé sur la table près de la porte.*

- Hum, excusez-moi, mais vous pensez savoir s’il y a un endroit spécifique d’où on pourrait toucher le maire ou quelque chose dans le genre?

Chef: Hum, vous voulez dire quoi par là?

-…. Un balcon avec une superbe vue sur la scène… Une pièce où des explosifs ferait s’effondrer le bâtiment en si peu de temps que tout le monde mourraient…

Chef: Y a l’estrade en face de la scène et y a bien une des pièce du sous-sol qui est près de la fondation principale…

-Huhum, et bien…

*Ludwig allait donnait un marche de manœuvre qu’il allait suivre avec le chef de la sécurité quand Stranger haussa le ton tout en plaçant sa main sur son oreillette. Des infos de la part des autres équipes présentes devaient être entrain d’arriver, mais rien de bien intéressant enfin pas ce qui révéler exactement la source de la menace mais plutôt un compte rendu de la situation. Puis une fois la discutions terminée, l’agent de la sécurité se mit à questionner Stranger.*

Chef: Excusez-moi, mais pourriez-vous me dire ce qui se passe? Mes hommes me signalent des gardes armés partout!

Max: Oui, bien sûr. Nous avons reçu voilà une quinzaine de minutes un appel annonçant un attentat contre le maire durant son discours. C'est bien pour cela qu'il va revêtir un gilet pare-balle, en guise de précaution. N'est-ce pas?

Adjoint: Un gilet pare-balle? Mais vous avez affirmé avoir la situation sous contrôle! Cela détruirait son apparence devant les journalistes!

Max: Vous avez le choix entre ça, et annuler cette interview. Et non, ce n'est pas négociable.

Adjoint: Nous nous plaindrons de vos méthodes chez votre supérieur!

Max: Je vous en prie, il en a l'habitude.

Maire: Allons, du calme, messieurs! Agent Stranger, c'est bien ça? Agent Stranger, pouvez-vous m'affirmer qu'aucun des journalistes présents ne tentera quoi que ce soit?

Max: Non, monsieur. Il serait impossible de tous les fouiller. De plus, je crois que le système nerveux de votre assistant n'y survivrait pas.

Maire: Soit, dans ce cas, je vais mettre votre gilet pare-balle, mais je souhaiterai que vous montiez avec moi sur l'estrade pour vous adresser à ces messieurs de la presse

Huhum… J’en connais un qui va être plus gêné qu’autre chose enfin… Y a quand même un truc qui me chiffonne mais je sais pas ce que c’est…

Max: Soit, je resterai à vos côtés. Mais je me dois de vous prévenir, je n'ai pas de discours tout prêt!

Maire: Aucune importance! La presse raffole de spontanéité.

*L’agent Stranger croisa par la suite le regard de Ludwig avec un regard étrange, à la fois narquois mais aussi rieur.*

Oh oh, il va quand même pas me la jouer à l’envers…. Qu’est-ce que je vais devoir faire?

Max: A toutes les équipes, ici Oméga. Je cède le commandement à l'agent Kowalski pour la durée du discours. Vous vous référerez à lui pour des questions tactiques.

Attendez une minute, ça fait même pas 5 heures que je suis en services et je dois être aux manœuvres…. Mais, mais…


*L’agent Stranger retira son oreillette et la tendit à Ludwig. D’un geste, il refusa l’oreillette.*

Max : - Vous avez déjà servi dans la police,vous connaissez les règles. Il n'y a pas de secret. En cas de problème, n'hésitez pas à monter sur scène pour me le dire. Je compte sur vous.

- Hum ok, mais l’oreillette vous la gardez, j’ai déjà la mienne, et comme ça vous pouvez continuer à suivre de ce qui ce passe, et… *Ayant le sourire grandissant.* Vous aurez toute une équipe pour vous aider à votre discours…

* Ludwig activa alors son oreillette et pris un ton plus calme et sérieux qu’à son habitude.*

- Un plaisir de travailler avec vous messieurs… et mesdames s’il y en a…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garrett Ortega

avatar



Messages : 319
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 24
Localisation : Lyon

Dossier du personnage
Age du personnage: 24 ans.

MessageSujet: Re: Toute chose a un début.[Garett Ortega - Max Stranger]   Mer 25 Juil 2012 - 22:55

*La radio avait cessé de cracher les paroles des policiers depuis un bon moment alors que les passants vaquaient à leurs occupations. Une partie du plan avait apparemment fonctionné.*

*Lâchant délicatement la crosse de l'arme au sol, il posa ses yeux sur son partenaire tout en faisant un bref signe de la tête.*

- Remplace moi le temps que je fume une clope.

*Ceci dit, il se leva avant de se déplacer quelques mètres vers la droite, laissant ainsi à Yamamoto l'espace nécessaire à sa concentration. Sans perdre plus de temps, il s'assit en tailleur, sortant son paquet de Lucky Strike de sa veste tactique, allumant une cigarette de sa marque préférée tout en observant la populace en bas d'un air désintéressé. Ses yeux commençaient déjà a se fatiguer, par la faute de la lunette de précision, se surprenant plusieurs fois entrain de plisser les yeux. Que ce soit pour observer l'entrée de l'hôtel de ville où une jeune femme assise sur un banc..*

Agent Stranger : - A toutes les équipes, ici Oméga. Je cède le commandement à l'agent Kowalski pour la durée du discours. Vous vous référerez à lui pour des questions tactiques.

*Même si cette phrase ne lui plaisait pas, elle avait au moins eu le mérite de le faire tirer de son rêve. Aspirant le poison pour ensuite faire expulser la fumée par le nez, ces moments là, il les appréciait énormément, sentir son corps répondre à cette entrée de nicotine dans le sang, sentir tous ses problèmes, toutes ses interrogations sortir de son esprit pour un instant alors que la fumée vous brûle la gorge tendrement.*

J'espère vraiment que l'agent Kowalski se montrera digne de la confiance qui lui est offerte..

Agent Kowalski : - Un plaisir de travailler avec vous messieurs… et mesdames s’il y en a…

- Tu vois quelque chose de particulier ?

Agent Yamamoto : - Non rien, l'homme habillé d'un trench coat est rentré ainsi que l'individu l'accompagnant.

- Je vois, cette mission se passera peut-être bien si l'on a un peu de chance de notre côté.

*Il termina sa phrase avec un léger sourire en coin, il voulait y croire. Un jeune adolescent voulant faire une farce à la police ? Peut-être. En attendant, ils étaient là a se griller au soleil, étouffant sous leurs habits lourds et épais alors que certains étaient bien au frais à l'intérieur.*

*Tirant un dernier coup sur sa cigarette, il l'écrasa contre la paume de sa main avant de jeter cette dernière derrière lui. Il resta ainsi un bon moment, admirant les oiseaux volant dans le ciel, bras et jambes croisées... Avant de finalement attraper les jumelles d'observation qui étaient à ses pieds, observant la foule et les alentours sans trop mettre de cœur à l'ouvrage, soufflant un bon coup, lassé par cette monotonie..*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Stranger

avatar



Messages : 134
Date d'inscription : 07/06/2011

Dossier du personnage
Age du personnage: Indéterminé

MessageSujet: Re: Toute chose a un début.[Garett Ortega - Max Stranger]   Jeu 26 Juil 2012 - 21:02

*Ludwig ayant repoussé l'oreillette de Max avec un sourire, Max haussa les épaules et la remit en place, avant de suivre l'adipeux homme politique, encore plus large du fait de l'épais gilet de protection qu'il avait enfilé sous son costume. La scène avait été assez repoussante, que de voir l'obèse se changer laborieusement. Nerveux, Max redressa son nœud de cravate et tenta en vain de se coiffer un minimum. Rien à faire. Une brosse de crin aurait eu l'air mieux peignée que lui...*

Maire : - Ne vous en faites pas, agent Stranger, les journalistes ne sont pas d'horribles monstres cannibales.

Max : - Si vous le dites.

*L'image d'une meute de zombies armés d'appareils photos, de caméras et de magnétophones lui sauta soudain aux yeux, d'une façon assez ridicule. D'une autre côté, cela soulevait tout un tas de réflexions philosophiques intéressantes sur le préconditionnement des masses par les médias. Mais pour l'heure, Max n'avait ni l'envie, ni le temps de se pencher sur des questions de philo.*

*Un quart d'heure de torture et de cauchemar, voilà ce que Max eut à subir, assis à côté du pupitre où le maire déblatérait d'une voix forte. De son côté, le gallois observait attentivement les journalistes, se demandant comment les Majestic réagiraient en le voyant propulsé au rang de porte-parole des STARS. Par une grosse colère, sans doute. Au bout d'un moment, le maire cita son nom, le ramenant sur terre.*

Maire : - A présent, je souhaite vous présenter un des membres de la fine fleur de notre police, l'unité spéciale des STARS, qui sont venus en renfort aujourd'hui à ma demande afin d'aider à assurer votre sécurité! Agent Stranger, s'il vous plaît.

*Pas bête! En cas d'échec, les STARS passeraient pour des incompétents, et en cas de succès, le maire en retirerait de la crédibilité devant les médias. Mobiliser des agents spéciaux d'une unité d'élite pour assurer la sécurité d'un meeting politique! Stranger commençait à soupçonner de plus en plus le maire d'avoir lui-même passé cet appel bidon. Courageusement, il se leva et alla se planter derrière la forêt de micros.*

Max : - Mesdames et messieurs les journalistes, ainsi que l'a si bien dit notre maire, j'ai le plaisir de représenter aujourd'hui l'unité des STARS de Raccoon. Malheureusement, je n'ai pu préparer de discours à cette occasion, ce que j'aurai de toute façon été incapable de faire. Je me bornerai donc à répondre à vos questions!

*Après un instant de rires légers dans la salle, des doigts se levèrent timidement. Max en indiqua quelques uns, répondant au fur et à mesure.*

Journaliste 1: - Quel est votre nom, monsieur?

Max : - Je suis l'agent Max Stranger, ancien officier de police de New-York.

Journaliste 1: - Pourquoi avoir quitté New-York pour Raccoon?

Max : - Pour la paye. Non, rassurez-vous, je plaisante. Nos agents sont également payés par rapport à la police régulière, nos seuls avantages résident dans nos moyens tactiques.

Journaliste 2 : -A savoir?

Max : - Nous intervenons sur des missions jugées trop délicates par la police, ou intégrant des facteurs trop sensibles pour risquer des fuites.

Journaliste 3 : - Evoquez-vous des affaires politiques?

Max : - A moins que Raccoon ait été transportée en Europe de l'Est à la fin des années 80, ces affaires que vous citez n'ont pas intérêt à être traitées par nos services. La plupart de nos agents sont des idéalistes, qui se battent pour faire respecter l'ordre et la justice, et non aux ordres d'éminences grises.

Journaliste louche : - Une rumeur prétend que vous avez été mêlé à des affaires mêlant des mutants dans notre ville. Qu'en est-il?

Max : - Je ne ferai pas l'affront à un habitant de Raccoon de nier ce qui s'est déroulé par le passé dans la région, mais vous n'aurez aucun autre commentaire de ma part là-dessus.

Journaliste louche: - Et les rumeurs sur des assassinats perpétrés par des tueurs professionnels? N'est-ce pas pour cette raison que vous êtes présent aujourd'hui?

Max : - Je vous en prie, un assassin reste ce qu'il est, un misérable voyou, qu'il s'habille de haute couture ou non. Quant aux affaires d'assassinats, je vous conseille de vous adresser à la police criminelle. Les STARS sont une équipe d'intervention, non d'investigation.

Bon sang, qu'est-ce que je donnerai pour que ce tueur frappe maintenant...

Max : - Quant à la raison de notre présence, vous la connaissez, mais je crois en toute modestie pouvoir dire que si un meurtrier se présentait ici, il tomberait sur très forte partie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ludwig Kowalski

avatar



Messages : 492
Date d'inscription : 04/08/2011
Age : 22
Localisation : Raccoon City

Dossier du personnage
Age du personnage: 22 ans

MessageSujet: Re: Toute chose a un début.[Garett Ortega - Max Stranger]   Mer 22 Aoû 2012 - 21:16

*Après avoir observé la scène, et avoir le maire doublé de volume grâce au gilet kevlar, Ludwig se décida à quitter la pièce accompagné du chef de la sécurité. Après plusieurs pas dans le couloirs Ludwig se tourna vers lui et soupirant.*

- Va falloir qu’on retourne à votre bureau pour prendre un plan détaillé

Chef: Mais…

- Je ne doute pas de votre compétence à vous repérer dans ce lieu mais j’ai vraiment besoin d’un plan..

*Sans attendre la réponse du chef de sécurité, Ludwig continua à marcher jusqu’au bureau où il avait rencontré pour la première fois l’homme, les couloirs étaient désormais quasiment vide, seul de temps à autres des membres du S.TA.R.S. qu’il avait vu au briefing et dont le seul geste était un hochement de tête lorsqu’ils passaient à ses cotés. Après quelques minutes et avoir semé le chef de la sécurité, Ludwig était désormais devant la porte du bureau, il la poussa et entra, rien de bien interressant à noter sur l’ameublement qui était tout à fait normal et le plan était accroché derrière le bureau, Ludwig s’en approcha et allait la retirer quand il remarqua sur le sol quelques taches rouges qui menait jusqu’à l’armoire, c’est en l’ouvrant qu’il découvrit son premier cadavre Raccoon City, pour un premier jour on pouvait pas faire mieux, il s’agissait d’un homme d’environ la trentaine et assez bourru. Ludwig allait signalé cette découverte aux autres membres S.T.A.R.S. quand une douleur vive lui survint sur le haut du crâne, en tombant Ludwig aperçu le chef de la sécurité, c’était dont lui celui qui venait de le frapper, sans attendre le pourquoi du comment, Ludwig donna un coup de pied au niveau du genoux de l’homme encore debout, l’os sortit par l’arrière et laissa l’homme hurlait de douleur jusqu’à ce que la chaussure de Ludwig vienne le faire taire. Se relevant péniblement, il s’appuya sur le bureau et activa son oreillette.*

- Alerte rouge, à tout les S.T.A.R.S. présent de l’hôtel de ville méfiez vous des agents de sécurité, leur « chef » a voulu m’éliminer suite à la découverte d’un cadavre dans une armoire de son bureau. A tout les snipers à l’extérieur, soyez près à tirer sur toutes personnes armées ou ayant un comportement étrange, tremblements, répétitions des même gestes et d’autres, pas de dommages collatéraux, ne tirez que si vous êtes surs. Quand à vous Agents Stranger, restez calme, l’homme censé assassiner le maire est peut être dans la salle, cela peut être aussi bien un agent de la sécurité qu’un journaliste qui serait entrait armé avec l’aide de la sécurité.. Je vais essayé de récupérer des infos sur ce qui semblait être le chef de la sécurité…

*Posant les mains sur le col de l’homme, il le « souleva » pour le mettre sur la chaise du bureau et lui retira l’arme qu’il avait à sa ceinture. Prenant en main son colt, il le pointa sur le crâne du « chef » et commença à le questionner.*

- Dis moi qui va tuer le maire…

Chef:…

*Ludwig le trouvait soudainement trop muet à son goût, il asséna un coup de crosse pour lui faire cracher du sang, puis reprenant la position initial, Ludwig souria.*

- Tu veux toujours pas parler?

Chef:…

- Et bien, ça va être long…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Toute chose a un début.[Garett Ortega - Max Stranger]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Toute chose a un début.[Garett Ortega - Max Stranger]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Parce qu'en toute chose, il y a un prix à payer (Dawan, Silarae)
» " À la fois éloignée et proche, telle est la relation homme-femme. "
» « L'excès nuit en tout. »
» En toute chose il faut considérer la fin [pv Sasha]
» À toute chose malheur est bon [pv Harry :3]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resident Evil RPG :: Les sections spéciales :: Le Commissariat De Police-